Missione Popolare Libera

Gesù Cristo è lo stesso ieri, oggi e in eterno. Heb.13.8

Lingua

Krefeld, Samedi 04 Mars 2017 / Ewald Frank

Lingua francese

Altre lingue




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld 

Samedi 04 Mars 2017

[L’assemblée chante le chœur «crois seulement, crois seulement». N.D.L.R]

Amen! Amen. Vous pouvez vous asseoir. Moi aussi de ma part, je voudrai très fraternellement vous souhaiter la bienvenue dans le nom du Seigneur. À tous ceux de l’Europe, et particulièrement à tous ceux qui sont là pour la première fois. Que Dieu puisse de manière particulière vous bénir; et que vous puissiez trouver la liaison à ce que Dieu fait maintenant, et que nous ne manquions pas de reconnaître ce que Dieu a promis pour ce temps, mais que nous ayons part et que nous puissions reconnaître le jour, l’heure et le message, et aussi y prendre part. Particulièrement nos frères dans le ministère, nos frères de la Roumanie, et particulièrement le frère John et le frère Daniel. Où êtes-vous? Levez-vous s'il vous plaît pour que tout le monde puisse vous voir. Oui. Le frère John et le frère Daniel. Que Dieu vous bénisse très particulièrement. Je ne connais aucun frère que Dieu a tant utilisé et béni depuis le commencement. Et à chaque fois que nous allons en Roumanie et que nous y avons des réunions, des milliers et des milliers, mille cinq cents à mille huit cents personnes viennent écouter la parole du Seigneur, c’est simplement merveilleux ici en Europe. Mais vous voyez, Dieu appelle de tous les peuples, les langues et les nations à sortir. Et comme il a dit Lui-même à Abraham «en toi seront bénies toutes les nations de la terre». Et tel qu’Abraham a cru à la promesse que Dieu lui avait donnée, c’est ainsi que nous croyons les promesses que Dieu nous a données, cela nous sera aussi imputé à justice.

Rapidement les salutations de nos frères. [Frère Frank lit les salutations. N.D.É]

Bien-aimés frères et sœurs, nous devons cela aux frères, à tous les frères et sœurs d’être reconnaissants à Dieu de ce que des frères dans tous les peuples, les langues et les nations sont liés avec nous. Et tous ceux qui sont vraiment, par la parole et par l’Esprit de Dieu, au nom de Jésus-Christ liés à nous, sont liés à Dieu. Comme j’ai eu à le dire assez souvent, un prédicateur ne lie pas les hommes à sa personne, mais au Seigneur. Emmanuel veut dire «Dieu avec nous», et c’est de cela qu’il s’agit, d’être lié à Dieu par la grâce de Dieu.

Ensuite, quelques paroles concernant le dernier voyage. C’était l’un des voyages les plus difficiles. Les douze jours étaient d’un pays à un autre, d’un aéroport à un autre, de l’hôtel aux réunions. Je ne faisais qu’aller et venir. Le vol Zurich-Bangkok 12 heures et 15 minutes. Et le vol de… un moment… de Séoul à Francfort: onze heures et trente minutes; et ensuite tous les différents vols à l’intérieur de toutes les régions jusqu’à Oulan-Bator en Mongolie. Mais quand nous considérons que vraiment, Dieu, dans tous les pays, dans tous les peuples a des hommes, nos frères et nos sœurs, alors nous ne regardons pas aux circonstances difficiles ni aux nuits d’insomnies. Sept heures aller et sept heures retour, et différents décalages horaires, et on sort du rythme, mais que le Seigneur soit remercié de ce que dès que j’arrivais dans la réunion, j’étais de nouveau dans le rythme et je pouvais prêcher la parole de Dieu. Aussi les différences climatiques ne m’ont pas tellement causé beaucoup de problèmes. À Manille, c’était 28°, à Oulan-Bator, c’était -24°, et je n’avais pas de manteau. Après la réunion, j’avais un peu de sueur, et le premier vent qui venait pouvait produire un dégât. Mais que le Seigneur soit de tout mon cœur remercié. Ça a été un voyage richement béni. 

Seulement, il y a une chose qui m’a très attristé à Séoul. Je n’avais que quelques heures pour aller dans la plus grande église pentecôtiste du monde avec huit mille sièges, un palais comme dans un stade. Huit mille places. En 2012, j’avais eu douze minutes pour rendre mon témoignage, et j’avais parlé assez longtemps avec le prédicateur, et il disait pour finir: «je ne peux pas comprendre cela, je n’ai rien à faire avec ça». Et cette fois-ci quand j’y suis allé, la réunion avait déjà commencé, et la prédication était déjà en cours. Mais, on m’a mis dans une pièce parallèle, et ce que j’avais à dire, ils l’ont enregistré en me promettant qu’ils vont le faire entendre à toute l’église. Et ensuite, je devais déjà repartir à l’aéroport. Mais, ce qui m’a beaucoup préoccupé dans le cœur, ce que tous ces hommes-là pensent que par leur charisme accompagné de musique et de batterie, ils pensent qu’ils plaisent à Dieu. Quand ensuite ils ont chanté ce cantique connu dans le monde entier «Quand le Seigneur appellera les Siens par la grâce de mon Sauveur, je serai là», j’ai dû essuyer les larmes. De l’estrade, j’ai pu voir des milliers de personnes, et elles étaient toutes habillées… ils venaient à l’église comme ils voulaient. Ils ne savent pas ce que Dieu a vraiment dit dans Sa parole, et chantent des cantiques merveilleux.

J’ai apporté ces statistiques qui m’ont beaucoup touché le cœur. En ce moment, nous avons dans le monde entier trente-sept million qui sont de l’Alliance Mondiale des baptistes. Trente-neuf millions qui appartiennent à l’Alliance Mondiale des méthodistes. Soixante-douze millions des luthériens. Ensuite quatre-vingt millions d’églises anglicanes réformées, quatre-vingt-cinq millions. Ensuite suit un nombre qui va tous nous faire lever des sièges: trois cent million des forums pentecôtistes. Trente-sept million ici, quatre-vingt millions, ici soixante-douze millions; mais trois cent millions de pentecôtistes. Le monde est rempli des charismatiques. Trois cent millions de charismatiques pentecôtistes. Cela m’a touché le cœur. À la fin de la deuxième guerre mondiale, où est-ce qu’il y avait eu un mouvement pentecôtiste? C’était seulement des petites réunions, des cellules de prières dans les maisons et des petites églises ici et là. Mais Dieu a vraiment utilisé frère Branham après la deuxième guerre mondiale pour, en fait, apporter la percée du réveil de guérison divine, tel que l’Ange de l’Éternel avait dit à frère Branham: «un don de guérison te sera donné, et tu seras envoyé aux nations avec ce don». Et tous les évangélistes qui sont apparus après le ministère de frère Branham, ils sont, en fait, sortis de ce réveil original que Dieu avait amené à l’existence par frère Branham après la deuxième guerre mondiale. Et tous aujourd’hui bâtissent leur propre empire. Ce n’est pas le royaume de Dieu qu’ils bâtissent, mais leurs propres royaumes.

Cela nous touche le cœur quand on voit qu’ils chantent les mêmes cantiques que nous aussi nous chantons «Quand le Seigneur appellera les siens, je serai là». Mais la Bible dit dans Matthieu 25 au verset 10 que «seulement celles qui furent prêtes qui entrèrent au festin des noces de l’Agneau». Ça ne suffit pas de chanter seulement et d’être enthousiasmé en chantant ces cantiques, mais il s’agit de vraiment écouter le message de l’heure et de le croire, et d’être affermis en lui.

En ce qui concerne les autres choses, nous avons aussi toutes ces choses sur internet, aussi que tous sont en train de repartir à Rome, et les cinq cents années de réformation ont pris fin, et tout de nouveau, retourne d’où c’est venu. Ils disent que la réformation est finie. Et comme nous l’avons tous appris, le 24 mars, tous les 28 états de l’Europe-Unie sont invités à Rome, et c’est le pape qui va leur donner la direction à suivre. C’est ainsi que nous constatons que le Traité de Rome qui avait été signé au Vatican, soixante ans sont passés et nous voyons comment est-ce-que tout prend son cours, et les prophéties bibliques, nous les voyons s’accomplir et prendre forme devant nos yeux, et l’empire romain réapparait de nouveau. Quand on regarde dans Apocalypse 17 et 18, on a exactement les informations claires, et on peut simplement dire: «bien-aimé Seigneur, Tu nous as ouvert les yeux pour que nous puissions voir comment est-ce-que les choses prennent leur cours». 

J’espère au moins que plusieurs de ceux qui seront au Vatican pourront ouvrir les yeux quand, directement, ils iront à l’autel principal et qu’ils regarderont à gauche, ils verront la dernière image, une très grande image, une grande peinture sur laquelle il est peint le fondateur des jésuites avec sous l’un de ses pieds Martin Luther, et sous l’autre Zwingli allongés sous les pieds du fondateur des jésuites. Il a un pied sur les deux: sur Luther et sur Zwingli. Quand j’ai regardé ça de mes propres yeux à Rome au Vatican, j’ai pensé en moi-même: «Mon Dieu au ciel, comment est-ce qu’une telle chose soit possible!» Que des gens perdent l’orientation et ne savent pas ce qu’ils font. Et quelle décision prennent-ils? Ils ne savent même pas quelle décision ils prennent. Et, c’est justement dans des moments pareils où tous sont égarés et trompés, c’est justement dans ce temps que Dieu nous a donné ce message qui s’intitule: «Vous Mon peuple, sortez du milieu d’eux, séparez-vous, ne touchez à rien d’impur». 

Et toute à l’heure, une remarque a été faite sur frère Branham. Oui, il y a beaucoup de choses négatives qui sont sur internet; il y en a aussi sur moi et aussi sur nous tous, il y a beaucoup de choses négatives, mais c’est normal, c’est normal! L’Église du Dieu vivant ne peut pas s’ajuster dans une religion de cette terre. Nous sommes un corps étranger, et notre Seigneur Lui-même pouvait dire «vous n’êtes pas de ce monde, comme moi je ne suis pas de ce monde … vous êtes dans ce monde, mais vous n’êtes pas de ce monde». Et comme la chorale l’a chanté dans le premier cantique «notre maison spirituelle n’est pas bâtie sur le sable», j’ai tout de suite pensé à ce qui est écrit dans Éphésiens. Éphésiens chapitre 2, ici au verset 20:

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Ça, c’est l’Église du Dieu vivant. J’espère que nous ne serons pas appelés trop rapidement à rendre compte. Mais toutes les églises et les églises libres, ont la confession de foi du concile de Nicée décrétée en 325. Qu’est-ce-que moi j’ai à faire, moi qui crois ce que les apôtres et les prophètes ont enseigné? Qu’est-ce-que moi j’ai à faire, moi qui crois qu’ils ont reçu le droit de placer le fondement? Qu’est-ce-que moi j’ai à faire avec cette confession du concile de Nicée décrétée en 325 ou en 328 ou en 431, ici et là dans des conciles? Mais, toutes les églises, toutes les églises libres, malgré leurs différences, leur fondement est la confession apostolique. Nous, notre confession est la confession des apôtres, pas appelée «apostolique», mais véritablement apostolique est seulement ce que les apôtres ont prêché. Ce qui est écrit dans la bible est biblique. Ce qui est contenu dans l’enseignement des apôtres, seul cela est apostolique, et rien de ce qui a été inventé, décrété et introduit dans le déroulement des âges. Il faut qu’on le dise à haute voix. C’est pour cette raison que tous ceux qui ont la même confession de foi vont retourner à Rome, et la blessure mortelle sera guérie. Et la puissance –qu’elle soit politique, ou religieuse– sera exercée.

Revenons à notre sainte et précieuse parole de Dieu. Ici, nous avons dans la Bible, les promesses que Dieu nous a données, et nous les voyons depuis le commencement, par la grâce de Dieu, accomplies. Et tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, seront conduits dans toute la vérité de la parole de Dieu. C’est une réalité divine par la grâce de Dieu, et nous pouvons, dans chaque point de la foi, nous accorder avec ce qui a été transmis dans le Testament. Je vous pose la question: qui peut ajouter quelque chose à un testament terrestre? Un testament a un sceau, et ça exprime la dernière volonté du testateur. Aucun homme n’a le droit d’ajouter ou de retrancher quelque chose. C’est un décret, c’est la dernière volonté du testateur. Qui a le droit de changer quelque chose? C’est la même chose: qui a le droit d’ajouter au Nouveau Testament? Tous ces dogmes qui ont été décrétés dans les conciles… si les saintes écritures disent que celui qui ajoute ou qui retranche quelque chose de la prophétie de ce livre, sa part sera ôtée de l’arbre de vie et de la sainte ville, Il ne peut pas aller dans la gloire, un tel homme ne peut pas aller au ciel.

Et comme nous l’avons lu dans la parole d’introduction, Dieu veut par Sa grâce, nous conduire à la perfection, à l’accord parfait avec Lui et Sa parole. Que ce ne soit pas que nous soyons à côté du chemin, mais que nous puissions, par la grâce de Dieu, marcher sur le chemin, et cela, en accord avec chaque parole de Dieu, par la grâce de Dieu. Lisons encore une fois Éphésiens chapitre 2 verset 20:

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.

Ensuite, Paul dans 1 Timothée chapitre 3 au verset 15, a aussi dit quelque chose de très particulière que nous devons tous recevoir dans notre cœur. 1 Timothée chapitre 3 versets 15 et 16:

Mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité.

L’Église n’est pas un bâtiment de mensonge. L’Église est le corps du Seigneur, l'Église du Dieu vivant, comme c’est écrit ici:

…afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire…

Paul avait un cœur pour l'Église locale, il avait un cœur. Il a écrit des épîtres aux églises, et il a traité les différents sujets qui incluent tout le déroulement de l’histoire du salut, et il a dit ici au verset 15:

...afin que tu saches, si je tarde…

Deux mille années sont passées, et Paul n’est plus là, et notre Seigneur non plus, Il n’est pas encore revenu; mais nous avons l’enseignement divin ici dans la parole de Dieu, et nous avons un amen entier à ce que le Seigneur a dit. L'Église, la Maison de Dieu, l'Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. Et après, il est écrit ici directement concernant le grand mystère de Dieu, au verset 16:

Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand.

1 Timothée chapitre 3 verset 16:

Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux nations, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

Merveilleux! Cela va ensemble: le verset 15 et le verset 16 vont ensemble. Bien-aimés frères et sœurs, ceci est le temps de Dieu pour l'Église, le temps pour être mise à part de tout ce qui n’est pas biblique. Que ce soit dans l’enseignement, dans la pratique, notre vie doit être en accord total avec les écritures. Comme nous avons lu dans Colossiens le premier chapitre, nous serons irrépréhensibles, sans reproche devant la face de Dieu. Ça, c’est la grâce de notre Dieu: irrépréhensible. Oui, on pourrait relire encore tout le texte et le relire encore une fois. Mais ici vraiment, tout le conseil du salut de notre Dieu est prêché en quelques versets. Et nous sommes reconnaissants de ce que nous pouvons croire chaque parole telle qu’elle est écrite, et pour cela aussi, bien-aimés frères et sœurs, de ce que nous pouvons voir comment est-ce-que les prophéties bibliques s’accomplissent dans notre temps parmi les nations, et avec le peuple d’Israël. 

Nous avons ici un exposé de la nouvelle ambassadrice des États-Unis aux Nations Unis, la dame des États-Unis. Elle a dit simplement quelque chose de très important: «il est temps et il faut que l’obsession des droits de l’homme contre Israël cesse». Toute la politique, tous sont contre Israël, et nous savons que Dieu, par Abraham, Isaac et Jacob, a choisi et élu Israël. Et nous savons que Dieu a utilisé un peuple pour accomplir les promesses et ensuite inclure toutes les nations. Nous n’avons pas besoin de dire merci à Israël car Dieu, avant même la fondation du monde, nous a vraiment aussi inclus dans Son plan du salut. Mais les voies de Dieu sont ainsi. Comme nous pouvons le lire dans l’Ancien et le Nouveau Testament, dans Jérémie 31 verset 10, Dieu ramènera Son peuple. Et celui qui ne respecte pas ça, il blasphème contre Dieu. On doit respecter chaque parole de Dieu telle qu’elle est écrite, et recevoir cela ainsi. Dans Jérémie chapitre 31 verset 10:

Nations, écoutez la parole de l'Éternel, Et publiez-la dans les îles lointaines! Dites: Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, Et il le gardera comme le berger garde son troupeau.

Nous avons besoin de la crainte de Dieu, de la parole de Dieu, des décisions de Dieu. Nous avons besoin de la crainte de Dieu pour respecter les décisions de Dieu. Et c’est ainsi que nous croyons de tout notre cœur ce qui est écrit ici. Tel que Dieu l’a prédit à l’avance, c’est ainsi que cela arrive. Dans notre temps, et aussi dans Zacharie chapitre 2, il y a pour cela en fait, beaucoup des versets bibliques. Mais particulièrement ici dans Zacharie chapitre 2, il nous est dit très clairement ce que le Seigneur a planifié pour ce temps et ce qui s’accomplit devant nos yeux. Zacharie chapitre 2 verset 16 [verset 12, en français. N.D.T]:

L'Éternel possédera Juda comme sa part Dans la terre sainte, Et il choisira encore Jérusalem.

Ensuite au verset 17 [verset 13, en français. N.D.T]:

Que toute chair fasse silence devant l'Éternel!

Ici, personne n’a le droit de parler, personne n’a de mot. Il faut se taire et respecter ce que Dieu a promis.

Que toute chair fasse silence devant l'Éternel! Car il s'est réveillé de sa demeure sainte.

C’est merveilleux! Que toute chair fasse silence devant Dieu, laissez-Le décider et agir. Nous voulons respecter ce que Dieu décide et fait. 

Oui, j’ai noté cela: en 1948, il y avait cent et six mille habitants en Israël en 1948. Même pas un million! Maintenant, nous avons huit million trois cent soixante-dix-sept habitants dans le pays d’Israël. Oui. Maintenant huit million trois cent soixante-dix-sept habitants. Dieu, de tous les peuples, a de nouveau rassemblé Son peuple à la maison. Et notre Seigneur l’a dit dans Luc 21: «quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes parce que vous savez que votre rédemption est proche», particulièrement dans Luc 21 à partir du verset 25. Luc chapitre 21 verset 25:

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots.

Qu’avons-nous dans ce temps? Les peuples sont comme les vagues d’une mer: une tempête ici et une autre là. Et c’est justement dans ce temps, quand cela aura lieu sur terre que le Seigneur accomplira ces promesses qu’il a données. Au verset 27:

Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire.

Là-déjà, le retour du Seigneur est annoncé. Et au verset 28:

Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

Quand tout cela commencera à arriver, quand ces choses commenceront à arriver. Pas quand elles seront finies, ça pourrait être trop tard. Non. Quand elles commenceront à arriver, c’est maintenant qu’il faut ouvrir les yeux, lever la tête et voir ce qui est en train de s’accomplir des prophéties bibliques devant nos yeux. 

Et ensuite, au verset 29:

Et il leur dit une comparaison: Voyez le figuier, et tous les arbres.

On doit vraiment aller à Osée pour savoir. Osée chapitre 9 verset 10 pour savoir que Dieu a adressé ces choses-là au peuple d’Israël. Il a appelé comme Il le dit ici:

J'ai trouvé Israël comme des raisins dans le désert.

On doit aller de l’Ancien au Nouveau Testament et du Nouveau à l’Ancien Testament pour ne pas donner sa propre réponse à ces questions, mais de recevoir vraiment la réponse de la parole de Dieu. «J'ai trouvé Israël comme des raisins dans le désert». C’est sur ces choses-là que nous mettons l’importance et la valeur: Ne pas accepter une interprétation. Je l’ai dit il n’y a pas longtemps, alors qu’une personne a édité quelque chose d’une édition très importante, il a dit que «l’antéchrist sera un Juif et gouvernera sept années…» je suis en train de me demander si je ne devrais pas écrire à cette édition. Si les Saintes Écritures disent que l’homme impie, le fils de la perdition, pas un homme d’Israël. Le peuple d’Israël est le peuple de la loi. Mais la Bible dit que l’antéchrist sera un homme impie (en allemand, un homme sans loi. N.D.T), «quand l’homme sans loi». On doit retourner à la parole de Dieu et ne pas exprimer ces propres pensées et raconter des histoires et tromper les gens. Imaginez-vous qu’on attendrait que quelqu’un, un Juif, un israélite apparaisse comme un antéchrist! Ce n’est pas possible. Ce magazine s’appelle «Cri de minuit». Ça ce n’est pas un cri de minuit, ça c’est un cri d’égarement. Le cri de minuit est: «Voici l’époux, allez à sa rencontre!». Ça, c’est le message du cri de minuit. À minuit un cri s’est fait entendre: «Voici l’époux vient». 

Bien-aimés frères et sœurs, nous ne portons pas de jugement, mais nous avons une grande douleur pour toutes les tromperies et l’égarement et les mensonges d’une manière ou d’une autre. Et c’est ainsi que nous revenons à ce point très important que Dieu dans notre temps, a envoyé un ministère prophétique. La parole vient toujours au prophète. Les prophètes étaient en relation avec Dieu. Que ce soit Noé, Abraham, qui que ce soit, Ésaïe, Jérémie, tous les prophètes; la parole vint au prophète, et le prophète a écrit la parole qu’il a reçue. Et c’est ainsi que nous remercions Dieu le Seigneur de ce que tout ce qui a été écrit et prêché dans l’Ancien Testament par les prophètes au nom du Seigneur, nous avons la grâce de le croire, et particulièrement quand cela concerne l'Église et ce que Dieu, dans notre temps pour finir va accomplir comme Il l’a promis. Aucun homme ne peut changer ce programme, c’est écrit dans le prophète Malachie, dans les derniers 4 versets que Dieu enverra un prophète du genre d’Élie avant que le jour terrible et redoutable de l'Éternel vienne. Et ça, notre Seigneur dans le Nouveau Testament, dans Matthieu 17 verset 11 et dans Marc 9 verset 12, Il a dit «Élie viendra premièrement et rétablira toute chose». Et dans Actes des Apôtres 3 à partir du verset 18 particulièrement et le verset 21, il est dit de notre Seigneur Lui-même que le ciel le retient jusqu’au temps du rétablissement de tout ce que Dieu, par Ses serviteurs les prophètes, avait dit. Les apôtres, dans le Nouveau Testament, ont prêché ce que Dieu avait promis dans l’Ancien Testament. Ils l’ont éclairci, l’ont révélé, ils l’ont montré dans son accomplissement. 

Et ça aussi c’est très important frères et sœurs: pas seulement de dire: «cela est écrit;» mais de savoir où est-ce-que cette écriture a sa place, quand est-ce qu’elle s’accomplit. Il ne suffit pas de savoir où est-ce-que c’est écrit dans l’Ancien Testament. Quand je pense à combien de promesses sont écrites qui se rapportaient à notre Seigneur et Rédempteur, qu’Il viendra établir Son règne, même dans Luc «Il règnera jusque dans l’éternité». Quand est-ce-que cela s’accomplit? C’est là la question. Pour cela, on doit aller dans Apocalypse. Ils s’étaient moqués du Seigneur disant: «Tu es le Roi d’Israël, aide-toi toi-même. Secours-toi et secours-nous». Et Lui-même disait: «je suis Roi». Il était Roi et Il sera Roi. Mais d’abord, il fallait qu’Il devienne Sauveur, Rédempteur, Guérisseur. Il devait d’abord nous apporter le salut parce que nous ne pouvons vivre éternellement que si nous avons reçu de notre vivant la vie éternelle.  C’est pour cette raison qu’il est écrit que «nous serons éternellement avec le Seigneur». Si vous saviez frères et sœurs, ce que l’enseignement de la Bible représente pour moi! Comment est-ce-que je m’en réjouis quand, nuit et jour, je lis tous ces versets bibliques, et même aussi pendant les vols dans mes voyages et toujours de nouveau. Nous sommes plein de reconnaissance envers de Dieu de ce que nous pouvons mettre chaque verset à sa place et ne rien sortir du contexte.

Revenons à la parole d’introduction et particulièrement à ce qui est écrit dans Colossiens et Éphésiens. C’est vraiment de ça qu’il s’agit maintenant bien-aimés frères et sœurs: que tous puissent recevoir le plein salut que Dieu nous a donné et cela personnellement, car c’est de cela qu’il s’agit. 

Nous avons lu ici dans Colossiens au premier chapitre… c’est ce que nous avons lu, ce que Dieu nous a accordé par Sa grâce. Mais le noyau est ici au verset 20. Colossiens 1 verset 20:

Il a voulu par lui tout réconcilier avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

«Par le sang». À quoi est-ce-que ça sert aux gens quand ils disent «la foi me sauve?» Une foi qui est accrochée en l’air? Une foi qui est… ou qu’est-ce-que tu appelles foi? Non! La vraie foi sauve. Et la vraie foi est ancrée en Dieu et dans la parole de Dieu. Elle est liée à Dieu et à la parole de Dieu. Et c’est pour cette raison que notre Seigneur a dit: «celui qui croit en moi comme le disent les écritures». Et cela commence avec la rédemption par le sang de sa croix, avec le pardon de nos péchés, avec la réconciliation. Que nous puissions réellement chacun faire nos expériences personnelles du salut avec Dieu. Et comme il est écrit dans Jean 16: «quand le Saint-Esprit sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché… parce qu’ils ne croient pas en moi». D’abord la première chose, il faut que l’Esprit de Dieu vienne sur nous et nous convainc du péché, il faut que l’Esprit nous convainc que nous n’avons pas cru «comme le disent les écritures» et que nous puissions vraiment croire «comme le disent les écritures» et expérimenter le pardon de nos péchés, car c’est ainsi qu’il est écrit «crois au Seigneur Jésus-Christ, et toi et ta maison vous serez sauvés». La foi en Jésus-Christ notre Seigneur est liée à l’œuvre de la rédemption accomplie sur la croix à Golgotha. C’est pour cette raison que Paul a pu dire: «nous prêchons Christ, Le crucifié». Il n’a pas de signification pour les incrédules, mais pour les croyants, la prédication de la croix est une puissance de Dieu pour eux, qui est manifestée dans leurs vie. Aussi certain que nous pouvons croire de tout notre cœur et accepter personnellement le salut accompli pour nous et recevoir la certitude, la foi, la certitude du salut: «je sais que le Seigneur m’a pardonné».

Et là aussi, nous avons aussi… nous pouvons commencer avec Ésaïe 53, et lire dans ce chapitre et croire ce que Dieu nous a donné. Pas seulement l’enseignement sur la prophétie et sur son accomplissement, mais d’être introduit chacun individuellement par la grâce de Dieu, dans les expériences personnelles du salut par la repentance, la conversion, la nouvelle naissance, la régénération de manière que ce ne soit pas en vain que nous puissions chanter: «quand le Seigneur appellera les Siens je serai là», mais que nous puissions vraiment savoir que nous croyons chaque parole de Dieu et que nous acceptons ce que le Seigneur nous a accordé. C’est ainsi que cela sera manifesté dans notre vie. Ce verset du prophète Ésaïe, on peut à chaque fois le lire de nouveau, car ici dans ce chapitre, l’Évangile, le plein Évangile, l’œuvre de la Rédemption de notre Seigneur et Rédempteur, nous est montrée devant les yeux. Ici dans Ésaïe 53, je lis à partir du verset 4, et s'il vous plaît, je vous demande à tous d’accepter ça de tout votre cœur. Acceptez ça pour vous personnellement, prenez ça personnellement pour vous. Que cette parole puisse toucher chacun individuellement. Ici il est écrit au verset 4 d’Ésaïe:

Cependant, ce sont nos souffrances (nos maladies, en allemand. N.D.T) qu'il a portées.

Dis dans le calme: «ce sont mes maladies, ce sont mes souffrances que Tu as portées». Dites-le dans la foi, dans la foi parfaite, car c’est ainsi que c’est écrit et c’est ainsi que nous le croyons.

Cependant, ce sont nos souffrances (nos maladies, en allemand. N.D.T) qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé.

Tes douleurs, mes douleurs. Tes maladies, mes maladies, Il les a portées, Il les a portées sur la croix. C’est ainsi que c’est écrit ici:

.. ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; 

Il s’est chargé de nos douleurs, Il les a portées jusque sur la croix, et Il a versé Son sang pour que nous soyons délivrés du péché et que nous recevions le pardon de nos péchés. Il nous a guéris de nos maladies après les avoir portées.

Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.

Oui, les spectateurs ont dit: «mais qu’est-ce-qui se passe ici! Mais qu’est-ce-que c’est! Pourquoi est-ce qu’Il doit souffrir ainsi? Subir tant d’opprobre!» On s’est moqué de Lui, on Lui a craché dessus. Pourquoi est-ce qu’Il devait passer par ce chemin de la croix? Il est passé par ce chemin-là pour toi et pour moi. C’est de tes douleurs qu’Il s’est chargé. Ce n’étaient pas des théories, c’était une réalité. Il a vraiment souffert toutes les douleurs que toi et moi pourrions avoir. Il s’est déjà chargé de tout. C’est pour cette raison qu’Il peut nous comprendre. Il n’est pas allé à la croix avec gloire, non. Il s’est chargé, Il a payé le prix, Il a porté nos maladies, Il a donné Sa vie, versé Son sang. Mais avant cela, Il fut d’abord frappé à cause de nos maladies et Il s’est chargé de nos douleurs. C’était une réalité. C’est pour cette raison qu’Il est écrit ici au verset 5:

Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

Ça c’est le plein évangile, le plein salut. Notre Seigneur a tout subi. Il a tout porté dans Sa chair…Reçois-le aujourd’hui dans la foi et dis: «bien-aimé Seigneur, cela a eu lieu à cause de moi. Je Te remercie de ce que Tu as porté mes maladies et Tu t’es chargé de mes douleurs. Et déjà autrefois, Tu les as portées en les ôtant de moi, et ainsi, je peux être guéri, délivré et sauvé aujourd’hui». C’est le plein salut en Jésus-Christ notre Seigneur. Ensuite au verset 6, nous avons les choses comme nous l’avons tous vécu. Il est écrit ici:

Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Éternel –encore une fois– a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

C’est puissant frères et sœurs, c’est merveilleux! Tous, il n’y a pas un seul de nous qui ne se serait pas égaré. Tous, nous sommes allés sur le chemin large déjà dès notre naissance. Comme il est écrit ici: «nous étions tous». Tous. Pas seulement quelques-uns de nous, mais tous, sans exception, tous nous étions perdus, égarés, errants. Mais le Seigneur nous a fait grâce à tous, Il nous a fait miséricorde à tous, Il nous a fait grâce à tous d’une manière que nous pouvons louer Sa grâce, Lui rendre grâce parce que nous L’avons expérimentée personnellement. Et comme ici, il est écrit:

L'Éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

Et nous pouvons être déclarés libres et être libres. Ça, c’est le plein évangile glorieux, déjà dans l’Ancien Testament. Revenons encore une fois à ce qui a été lu dans l’épître aux Colossiens. Bien-aimés frères et sœurs, acceptons dans la foi cela de tout notre cœur. C’est vraiment accompli pour nous et nous sommes, avec ce message glorieux de la croix et du Crucifié, nous en avons été revêtus et nous pouvons le porter dans le monde entier. 

Et ça aussi frères et sœurs, si dans notre temps il est parlé du message, mais qu’en est-il devenu de ce message? Tout un mélange, une confusion. Pour nous, le message est à trouver seulement dans la Bible. Seulement ce qui écrit noir sur blanc dans le Bible est la parole de Dieu, tel que les apôtres et les prophètes l’ont dit et l’ont prêché. Et, toutes les promesses que Dieu nous a données y sont contenues par la grâce de Dieu. 

Et aussi en ce qui concerne le ministère de frère Branham –j’écris en ce moment de nouveau dans une petite lettre circulaire– bien-aimés frères et sœurs, je suis moi-même touché de voir comment est-ce-que Dieu a conduit les choses depuis le commencement. Le 02 avril, ça va faire 55 ans, alors que cette voix puissante du Seigneur m’avait adressé la parole pour la première fois, alors que je l’avais entendue d’une façon audible. J’ai compté, j’ai compté toutes les fois: quatorze fois précisément. Quatorze fois, de cette oreille naturelle, j’ai entendu la voix audible du Seigneur. Qui peut comprendre ça? Est-ce-que moi je pouvais savoir ça? Est-ce-que moi je pouvais savoir qui était frère Branham? Est-ce-que moi je pouvais savoir que Dieu allait envoyer un Élie? Est-ce-que moi j’avais su ces choses? Non. Mais Dieu a fait en sorte que cela soit possible. Il a fait en sorte que je sois témoin oculaire et auriculaire de ce que Dieu a préparé pour ce temps. Et ce qu’on a soi-même vu de ses propres yeux et entendu de ses propres oreilles et vécu, même Satan ne peut plus vous l’ôter. Aucun homme ne peut vous l’ôter. Cela reste dans votre cœur pour toujours parce que vous l’avez expérimenté personnellement. 

Quand je pense à la manière avec laquelle le Seigneur nous a conduit durant toutes ces années, aussi comment est-ce-que frère Branham, dix-sept fois, disait que le message sera précurseur du retour de Christ, et que maintenant, nous pouvons voir cela directement accompli, que le monde entier, avant le retour de Christ, est inclus dans la prédication du dernier message qui retentit dans le monde entier avant le retour de Christ; c’est ainsi que nous savons exactement que le Seigneur a prédestiné frère Branham, Il l’a utilisé. Depuis le sein de sa mère, Dieu l’a béni et l’a prédestiné à être prophète dès le sein de sa mère. Et quand nous parlons de sa naissance même, il disait: «à cinq heures le matin –c’est ainsi que ma mère et les sages-femmes qui étaient présentes disaient– la Colonne de Feu est entrée dans la pièce, deux heures après sa naissance, à cinq heures le matin.» Ils ont regardé cette lumière et ont dit «mais qu’est-ce-que c’est? Qu’est-ce-que cela signifie?» Cette lumière surnaturelle était sur ce nouveau-né. Mais Dieu depuis le commencement, avait fait en sorte que cela se passe ainsi. On peut entrer dans les détails des choses qui lui ont été montrées et dit déjà à trois ans, comment est-ce-que à sept ans déjà Dieu a commencé à lui parler. Dieu avait vraiment Sa main sur lui et l’a utilisé pour apporter le message pour nous ramener à Dieu et à la parole de Dieu, pour que nous aussi nous puissions «croire comme le disent les écritures» et pour pouvoir ensuite être préparés pour le jour glorieux du retour de Jésus-Christ notre Seigneur.

Mes bien-aimés frères et sœurs, ce temps ira aussi à sa fin, car c’est ainsi que notre Seigneur l’a dit. Même quand on se moque de nous et de frère Branham sur internet, disant que ses prédictions du retour de Christ ne se sont pas accomplies! Tous vous savez que personne ne connait le jour et l’heure. Personne. Mais comme toute à l’heure nous l’avons lu dans Luc 21: «quand vous verrez toutes ces choses s’accomplir», alors la Bible dit «levez vos têtes parce que vous savez que votre rédemption est proche». Et ça encore, je le dis: cela durera encore tant que le Seigneur n’est pas revenu, on ne sait pas. Qui aurait pu penser que les années durent encore jusqu’à maintenant? Mais le Seigneur attend jusqu’à ce que le dernier soit appelé à sortir, jusqu’à ce que la totalité des nations entre de tous les peuples, les langues et les nations, et que le dernier entende le message et soit appelé à sortir et entre. Et quand la totalité sera entrée, alors les trompettes retentiront et le Seigneur Lui-même descendra, et le Troupeau racheté par le sang sera pris par Lui dans la gloire. Et Il veut que nous puissions appartenir au troupeau des vainqueurs.

Dans chacune des sept lettres adressées aux anges des églises, cette parole est ensuite adressée aux vainqueurs: «celui qui vaincra». Et la dernière lettre à l’église de Laodicée, contient la promesse la plus merveilleuse: «Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône». Apocalypse chapitre 3, les derniers versets. C’est simplement merveilleux. 

Et ensuite, je vous lis encore ce verset qui parle directement des vainqueurs dans Apocalypse chapitre 12, pour que nous puissions vraiment comprendre ce que Dieu a voulu dire: que nous puissions vaincre tout ce qui n’est pas en accord avec Dieu, et que nous puissions avoir la victoire là-dessus et que nous puissions être trouvés dans la foi, dans la parole de Dieu, trouvés dans la volonté de Dieu. Ici, dans Apocalypse chapitre 12, nous avons les versets les plus importants pour la troupe des vainqueurs. Apocalypse chapitre 12 verset… oui, nous lisons à partir du verset 9:

Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

Et maintenant suit… prenons cela de tout notre cœur:

Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant, maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.

Maintenant le verset 11:

Ils l'ont vaincu –lui l’accusateur, Satan– ils l’ont vaincu à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.

C’est simplement merveilleux. Satan accusera, mais comme nous pouvons aussi le lire dans Zacharie: le Seigneur a ordonné à Satan de se taire. Notre Seigneur n’est pas seulement Rédempteur, Il est aussi Sacrificateur, Souverain Sacrificateur, et Il intercède pour nous. C’est ainsi que nous ne péchons pas expressément, ça tout le monde le sait; mais quand nous commettons une erreur, alors on peut venir au Seigneur de tout notre cœur et regretter sincèrement et dire: «Seigneur pardonne-moi, fais-moi grâce». Et le sang de l’Agneau est encore sur le trône de la grâce jusqu’à ce que nous passions de la foi à la vue. «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau», pas à cause de notre propre force, mais à cause du sang de l’Agneau, en donnant l’honneur et la gloire au Seigneur, en disant: «Seigneur, en tant qu’Agneau de Dieu, Tu as ôté mes péchés, Tu as ôté les péchés du monde». Et nous tous, tous ceux dont le nom fut écrit dans le Livre de l’Agneau avant même la fondation du monde, nous pouvons, dans ce verset, de tout notre cœur, nous retrouver, car, nous aussi, c’est seulement par le sang de l’Agneau que nous pourrons vaincre. Si nous prenons la parole et que nous la faisons devenir notre témoignage «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage», la parole est devenue leur témoignage. Et nous ne faisons que témoigner ce que Dieu a dit dans Sa parole, et ce que Dieu a dit devient notre témoignage en tant que troupeau racheté par le sang. Nous avons un accès direct au trône de la grâce, et ce que Dieu a dit, devient notre témoignage, nous le disons. Il a déchiré la lettre de condamnation et Satan n’a même pas le droit d’accuser, mais il sera précipité comme nous l’avons lu, lui l’accusateur.

C’est merveilleux frères et sœurs! Tout ce qui est écrit dans la Bible et le contexte des choses dont nous avons la grâce de voir et de croire. C’est merveilleux! Et tous ceux qui croient que nos noms ont aussi été écrits dans le Livre de vie de l’Agneau avant même la fondation du monde. Bien-aimés frères et sœurs, nous avons la garantie divine que si maintenant, nous prenons la parole et nous la faisons devenir notre témoignage, alors nous sommes sous le sang de l’Agneau, la parole de Dieu est notre témoignage et nous appartiendrons à la troupe des vainqueurs. Pas par l’honneur ou par la force, mais par l’Esprit de Dieu, par la puissance de Dieu, cela aura lieu dans la troupe des vainqueurs. Et nous appartiendrons à la troupe des vainqueurs et nous régnerons avec le Seigneur sur Son trône. Nous régnerons avec Lui en tant que Roi.

La plus haute vocation que le Seigneur a pu donner, Il nous l’a attribuée. Et, je vous pose la question devant la face de Dieu: si ceux qui maintenant, de tout leur cœur, croient Dieu et font de la parole leur témoignage, et ils sont sous le sang de l’Agneau, et ils croient que l’Agneau S’est chargé de leurs douleurs, et a porté leurs maladies «voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde», ça, c’est Jean-Baptiste qui l’a prêché autrefois; c’est ainsi que, par la grâce de Dieu, nous pouvons aussi expérimenter que nos péchés sont ôtés. Que Dieu puisse inonder nos cœurs et nous montrer le contexte de ces choses et nous donner de nous retrouver dans ces écritures, vraiment, nous retrouver dans la parole en tant que troupeau des vainqueurs, qui ont pris la parole et l’ont fait devenir leur témoignage. Nous croyons ce que Dieu a dit dans Sa parole, cela devient notre témoignage. Et les vainqueurs régneront et seront auprès du Seigneur pour toujours. Moi personnellement, je crois par conviction que tous ceux qui maintenant croient le message divin, ceux qui vraiment croient, et croient que le sang de l’Agneau a coulé pour eux, et que dans le sang de l’Agneau ils ont été lavés, ceux qui croient toutes les promesses de l’heure, je crois que nous sommes ceux-là qui verront la face de Dieu par la grâce de Dieu. 

À Lui le Dieu tout-puissant soient apportés honneur et louange encore aujourd’hui. Que tous soient bénis du commencement jusqu’aux extrémités de tout l’univers. Que ce soit en Nouvelle Zélande ou en Australie, que tous soient bénis, tous ceux qui maintenant, croient de tout leur cœur ce que l’écriture dit, ce que Dieu a promis, et qu’ils aient part à ce que Dieu fait maintenant. Nous le croyons, nous l’avons accepté, et nous expérimenterons toutes ces choses par la grâce de Dieu. Les promesses de Dieu demeurent vraies, elles ne s’ébranlent jamais, parce que c’est par Son sang que Jésus a scellé ce qu’Il a promis dans Sa parole. À Lui le Dieu tout-puissant, le seul vrai Dieu, à Lui soit l’honneur, la gloire et l’adoration, dans le saint nom de Jésus-Christ notre Seigneur. Amen!

Levons-nous et prions ensemble. Peut-être que les deux sœurs pourraient nous chanter un cantique. Ce serait bien si on pouvait chanter aussi un cantique en anglais ou en français ou même tchèque ou en d’autres langues. Nous sommes rassemblés ici de manière internationale, et nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur. À vous tous qui ne parlez pas notre langue et qui venez dans la patience, et qui prenez part à la réunion et écoutez par la traduction, que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse tous ceux qui traduisent, que Dieu bénisse tous de la plénitude de Sa grâce.

[Les deux sœurs chantent un cantique. N.D.L.R]

Amen! Oui, ôte le voile. Nous voulons courber les têtes et nous recueillir. Nous allons ensemble croire, prier ensemble et recevoir. S'il vous plaît, acceptez la parole de Dieu comme une réalité divine, considérez-la comme quelque chose de vrai, de réel. Le Seigneur S’est chargé de nos douleurs, Il a porté nos maladies. Il a porté chaque maladie, et Il est allé avec sur la croix, et Il a accompli l’œuvre de la rédemption. Nous pouvons dans la foi l’accepter et savoir que Dieu confirme Sa parole, c’est ainsi que c’est écrit dans les deux derniers versets de Marc 16: «Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient.» Ça ne dépend pas de moi, ça dépend de toi, de ta foi et de la relation que tu as avec le Seigneur. Nous pouvons prêcher la rédemption, mais c’est le Seigneur seul qui peut racheter. Nous pouvons prêcher le salut, mais c’est le Seigneur seul qui peut te sauver. Nous pouvons prêcher la guérison, mais c’est le Seigneur seul qui peut te guérir. Nous pouvons prêcher la révélation, mais c’est le Seigneur seul qui peut révéler Sa parole. Nous sommes dépendants de Lui encore ce soir. Et pendant que nous chantons «Crois seulement, crois seulement», acceptez-le dans la foi personnellement pour vous.

[L’assemblée chante le chœur «Crois seulement, crois seulement. N.D.L.R] 

Pendant que nous gardons les têtes courbées, persévérons devant Dieu dans la foi et dans la prière. Je voudrais demander qui voudrait être inclus dans cette prière commune. Levez les mains. Ô Dieu! Ô Seigneur! Mon Dieu! Ta parole a été prêchée. Ta parole est prédestinée à Ton troupeau racheté par le sang. Ta parole est le vrai témoignage pour la troupe des vainqueurs, le témoignage de Jésus-Christ notre Seigneur qui nous est révélé seulement par le Saint-Esprit. Bien-aimé Seigneur, je Te demande pour tous, qu’ils puissent maintenant imposer leurs mains sur leurs corps là où ils ont un problème, là où il y a un problème dans votre corps, imposez-vous les mains. Que personne ne regarde, nous sommes dans la présence de Dieu. Impose tes mains dans la foi sur ton corps là où tu as un problème pendant que nous sommes dans la prière. Acceptez dans la foi, dans la foi, et dites-le de tout votre cœur: «bien-aimé Seigneur, Tu as porté mes péchés, Tu as porté mes maladies, Tu T’es chargé de mes douleurs, Tu les as ôtées de moi. Je le confesse que je suis sauvé, que je suis guéri, que je suis délivré par le sang de l’Agneau». Par la grâce nous pouvons le dire et l’accepter en vertu de l’autorité de la parole de Dieu: soyez guéris par la puissance de Dieu! Dans le saint nom de Jésus-Christ, soyez sauvés par la puissance de Dieu dans le saint nom de Jésus-Christ! Recevez tout ce dont vous avez besoin, tout ce que Dieu vous a donné par Golgotha, pour votre âme, votre esprit et votre corps.

Nous voulons maintenant remercier le Seigneur simplement. On n’a pas besoin de crier, mais élevez tous vos voix et remercions ensemble le Seigneur.

Bien-aimé Seigneur, nous Te remercions et nous le faisons ensemble de tout notre cœur pour Ta sainte et précieuse parole. Nous Te remercions pour le sang de la Nouvelle Alliance, nous Te remercions pour le pardon, pour la délivrance, pour la guérison. Nous Te remercions de ce que Tu parles avec nous, de ce que Tu T’es révélé à nous. Tu nous as révélé Ton conseil du salut. Ô Seigneur, aie Ton chemin avec nous tous. Et nous Te disons de tout notre cœur merci, nous Te disons merci de tout notre cœur, dans le saint nom de Jésus-Christ! Alléluia! Louez le Seigneur, remerciez le Seigneur! Alléluia! Alléluia! Sa victoire est notre victoire! Et la guérison et le salut nous appartiennent! Alléluia! Louez le Seigneur! Alléluia!