Missione Popolare Libera

Gesù Cristo è lo stesso ieri, oggi e in eterno. Heb.13.8

Lingua




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld
Dimanche 04 Décembre 2016

Chantons le chœur préféré de frère Branham en anglais «I love Him, I love Him because He first love me».

(L’assemblée chante le chœur en anglais. NDLR)

Amen! Amen! Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes reconnaissants au Seigneur de ce que nous pouvons de nouveau être ici pour écouter la parole de Dieu. Et comme déjà cela a été dit: nous ne venons pas pour écouter des paroles d’homme, mais pour écouter le «AINSI DIT LE SEIGNEUR» de la parole de Dieu.

D’abord les salutations. (Frère Frank présente les frères visiteurs et lit les salutations. NDLR).

Tous les frères nous saluent très fraternellement, et nous sommes reconnaissants. Hier, le commencement de la retransmission en ligne était un peu difficile, et ensuite, tout s’est arrangé directement. Après la réunion, il y a eu des appels téléphoniques du monde entier, même de l’Amérique du sud, et de partout. Les frères ont dit qu’ils ont pu malgré tout suivre.

Hier, j’ai donné un court exposé de ce que Dieu a fait au Pakistan. Ce n’était pas seulement une grande réunion de près de trois mille personnes au stade. Ce matin, le frère Michael est venu me voir et m’a donné un compte rendu de la réunion des frères: cinquante-sept prédicateurs du message ont déclaré que dès maintenant, ils ne vont plus suivre des interprétations ni les prêcher, mais, ils ont exprimé leur reconnaissance d’avoir été ramenés à la parole originale. Et, dans une de grandes églises pentecôtistes de là, je crois qu’il y a eu sept cents personnes rassemblées et le prédicateur a déclaré disant que «dès maintenant, je crois le message, je crois que William Branham était un prophète envoyé de Dieu». Bien-aimés frères et sœurs, le résultat était directement visible et audible. Quand la parole de Dieu est prêchée par conviction, alors, même ceux qui écoutent sont aussi convaincu et remarquent et comprennent que «ça c’est le jour que le Seigneur a fait aussi pour moi par Sa grâce.». C’est vraiment merveilleux! Je suis reconnaissant pour ce résultat, ce grand résultat que nous avons pu avoir, et ces quatre jours ont suffi pour que Dieu reçoive ce qui Lui revient de plein droit et que la parole de l’heure, tout le conseil du salut de notre Dieu soit prêché.

Mon bien-aimé frère et traducteur, frère Taty m’a donné un compte rendu de ce que Dieu a fait en Guadeloupe. Et de nouveau, quatre jours ont suffi pour que beaucoup de personnes sur toute la terre soient bénies. Et ici, il est écrit qu’il y avait des connexions de quarante-sept pays et de trois cent autochtones. Il y avait en tout mille quatre cent quatre-vingt-huit connexions de quarante-sept pays, et trois cents autochtones.

Bien-aimés frères et sœurs, c’était vraiment une grande bénédiction. Vous pouvez sûrement vous imaginer quelle reconnaissance est dans mon cœur, car je sais que je n’ai plus trente-huit ans, mais dans quelques jours j’aurai quatre-vingt-trois ans. Mais les possibilités que nous avons pour que la parole de Dieu soit portée dans le monde entier, qu’elle soit prêchée d’ici ou de Zurich, de Paris, de Guadeloupe ou d’un autre endroit sur la terre et que partout, tous peuvent suivre en direct. Au Dieu tout-puissant soient l’honneur et la louange pour cette possibilité. En vérité, ceci est le jour que le Seigneur a fait. Pour le dernier appel, Il a fait ce jour, appel qui doit retentir dans le monde entier. C’est pour cette raison que Dieu Lui-même a fait en sorte que cette possibilité existe pour que ce dernier appel atteigne les extrémités de la terre et que tous puissent l’écouter, suivre et voir.

Que le Dieu fidèle bénisse aussi tous nos frères qui maintenant, traduisent. Qu’ils les bénissent et qu’Il leurs accorde les paroles adéquates. Ils n’ont pas assez de temps pour réfléchir car la prochaine phrase suit déjà, et ils doivent la traduire. Que Dieu vous bénisse. Ils traduisent dans douze différentes langues, et dans le monde entier, tous peuvent suivre. Et nous saluons d’ici où nous sommes en connexion avec des milliers de personnes, pas seulement dans l’auditorium principal ici, mais aussi en bas et dans la salle; Dieu a fait en sorte qu’il y ait un endroit sur terre où le vrai message divin, clair comme du cristal est prêché. Et tous ceux qui ont une oreille pour entendre l’entendront. Ils écouteront ce que l’Esprit a à dire à l’église.

Il y deux choses qui m’ont touché hier et aujourd’hui. Notre bien-aimé frère docteur Mbiye du Congo a appelé et il a aussi envoyé un mail dans lequel on voit comment est-ce-que des centaines et des centaines, des milliers de personnes sont assises, pas aussi confortablement que nous sur des chaises, mais ils sont même assis par terre. Il y a un tapis là et des centaines qui sont venus; et ils sont connectés aujourd’hui et vont suivre dans des circonstances simples, mais ils viennent de loin, des milliers de personnes pour écouter la parole de l’heure. N’est-il pas écrit que Dieu enverra une faim pour écouter les paroles de Dieu? Et ensuite, on m’a mis en contact avec le frère Jean-Claude, vous savez qu’il a eu un AVC très grave, il ne pouvait plus parler, il était vraiment très mal en point. Et dans cet entretien avec lui et avec son père (le frère docteur Mbiye. NDLR), le frère Jean-Claude a pu parler clairement. Il m’a souhaité les riches bénédictions de Dieu et il m’a demandé que je puisse saluer toute l’assemblée de sa part. C’est merveilleux que Dieu continu à faire encore aujourd’hui des miracles et qu’Il confirme Sa parole.

Encore une surprise: notre dernière brochure «La Bible» a été largement reçue, et il y a encore beaucoup des commandes dans différentes langues. Et hier, j’ai suivi qu’en Hollandais, la langue de notre pays voisin, cette brochure est traduite. Et ce matin, il y a trois sœurs de la Hollande qui sont venues et se sont présentées disant: «nous sommes convaincues que Dieu, maintenant dans notre pays fera de grandes choses». Dieu est fidèle, et tous les peuples et les langues doivent entendre la parole du Seigneur.

Nous sommes vraiment convaincus, et particulièrement (je le dis avec humilité, pas pour porter un jugement) dans le message, durant ces derniers mois, ces dernières années, en faisant mention du vote qui a eu lieu aux États-Unis, ils ont dit que «maintenant, la sixième prophétie de frère Branham qui a été donnée en 1933 va s’accomplir. Hilary Clinton sera élue». Ça, ça a été la prédication cette année de beaucoup des frères, plusieurs qui sont dans le message. Mais ils n’ont pas lu que frère Branham, directement après cette phrase a dit: «pas une présidente, mais l’église Catholique recevra le pouvoir dans notre pays». Nous ne devons pas lire seulement la première partie de la citation. Maintenant, ils commencent à redevenir normaux et sobres, nous l’espérons du moins. Nous croyons de tout notre cœur que le temps est tellement avancé que tous ceux qui sont tombés dans le piège des fausses interprétations, nous espérons qu’ils retrouvent la liaison leur permettant de revenir à la parole de Dieu et qu’ils puissent croire de tout leur cœur «comme le disent les écritures».

Oui, avons-nous encore du temps pour les frères? S’il vous plait, sentez-vous bien parmi nous et soyez bénis au nom du Seigneur. Vous savez que quand on est traduit, je ne peux pas prêcher comme dans les années 70. Il y a quelqu’un qui me disait: frère Frank, dans les années 70 et 80, tu as prêché comme une mitraillette, mais maintenant…» Non! C’est la parole qui est puissante et elle est encore puissante aujourd’hui; et les traducteurs ont besoin de temps pour transmettre dans d’autres langues. Donc, je ne peux pas parler comme avant. Nous voulons commencer avec la prédication, et les frères pourront venir l’un après l’autre après la réunion pour remettre les salutations et aussi pour prier avec nous.

Nous avons lu dans la parole d’introduction Hébreux chapitre 4. Je lis toujours ce qui est écrit avant et après le verset qui est lu. Hébreux chapitre 4 à partir du verset 11. Hébreux chapitre 4 verset 11:

Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe… afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

Ici, nous avons des mots-clés: l’incrédulité et la désobéissance. Celui qui ne croit pas ne peut pas être obéissant. Seul celui qui croit la parole peut être obéissant. Et ici, il nous est dit que nous ne devons pas suivre le même exemple de désobéissance. S’il vous plait, comprenons pour toujours que «la désobéissance est comme le crime d’idolâtrie». On tombe dans un piège, dans une malédiction, dans des liens, et on ne peut plus en sortir. Croyez «comme le disent les écritures» s’il vous plait et vous verrez la droite de l’Éternel étendue et conserver la victoire. Chaque promesse de Dieu est digne qu’on la croie.

Et le peuple d’Israël a laissé un exemple d’avertissement à cause de leur incrédulité et de leur désobéissance. Beaucoup n’ont pas atteint le but, ils ne sont pas entrés dans le pays de la promesse quoi qu’ils soient sortis d’Égypte. À quoi est-ce-que le grand exode servait, passer à sec au travers de la Mer Rouge, un mur d’eau à gauche et droite; mais ensuite la désobéissance! Il est écrit dans 1 Corinthiens chapitre 10 à partir du verset 14, cela m’a touché le cœur alors que le frère Alfred Borg avait lu cette parole. Quel exemple! Ne pas suivre le même exemple d’incrédulité et de désobéissance, mais d’atteindre le but.

Bien-aimés frères et sœurs, croyez-moi. J’ai dit au Seigneur: «je veux prêcher Ta parole de manière que tous puissent la croire et qu’ensemble nous puissions atteindre le but».

Ici, nous avons un exemple de désobéissance. Et c’est un avertissement que la parole nous donne. Que Dieu nous fasse grâce pour que nous puissions comprendre ce qu’a produit la foi. La foi a produit l’entrée dans le pays de la promesse, tel que Dieu avait dit «Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne».

Et ensuite au verset 12 d’Hébreux chapitre 4:

Car la parole de Dieu est vivante et efficace,

La parole de Dieu est efficace en nous tous qui la croyons de tout notre cœur. Et comme il est écrit encore ici:

Plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante…

Est-ce qu’elle pénètre en toi? Est-ce qu’elle a pénétré en moi? Comme il est écrit ici:

…jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles,

Et que nous soyons pénétrés par la parole de Dieu? Et comme il est écrit ensuite ici:

Elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

Le verset 14:

Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur…

Le sang est encore sur le trône de la grâce. Nous avons cette fausse doctrine que l’Agneau a quitté le trône et a ouvert les sceaux. Non! Le sang reste sur le trône de la grâce jusqu’à ce que nous passions de la foi à la vue. Et je vais vous le lire dans Apocalypse chapitre 12, le troupeau des vainqueurs a vaincu par le sang de l’Agneau (je le dis au futur, vaincront). Apocalypse 12 versets 10 et 11:

Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.

Et maintenant suit:

Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage… ils l’ont vaincu. Et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

C’est merveilleux! Le Sang de la nouvelle alliance reste jusqu’à ce que l’église de la nouvelle alliance soit achevée et prise dans la gloire.

En ce qui concerne le message, je voudrais aller dans Luc chapitre 1 et lire deux ou trois versets pour nous montrer ce que Dieu avait comme objectif autrefois au travers du ministère de Jean-Baptiste et ce qu’Il a fait; et ce qui se passe maintenant par le dernier ministère, par la grâce de Dieu. Luc chapitre 1, ici, il est écrit à partir du verset 16. Avant, il est parlé de Jean le Baptiste, qui fut rempli du Saint-Esprit depuis sa naissance. Et ensuite, il est écrit au verset 16:

Il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu;

Ils sortiront de tout ce qui existe comme religion. Ils ont fêté le sabbat, apporté le sacrifice, chanté des Psaumes; mais ils n’ont pas reconnu l’œuvre de Dieu dans leur époque, ils n’ont pas reconnu le jour de la visitation divine. Mais ensuite vint cet homme envoyé de Dieu avec le message de Dieu pour frayer au Seigneur un chemin et Lui disposer un peuple. Oui, ces hommes qui étaient dans les religions particulièrement, dans le judaïsme, les faire sortir de toutes les interprétations et de toutes les ordonnances et les ramener au Seigneur leur Dieu. Que se passe-t-il aujourd’hui? Aujourd’hui, la même chose se passe et se répète. De tous les peuples, les langues et les nations; de toutes les dénominations, les confessions et les églises; Dieu le Seigneur veut ramener les Siens à Sa parole, les faire sortir, les ramener. Et ça, c’est l’objectif et le but du message divin de l’heure. Comme il est dit ici dans Luc 1 verset 16:

Il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu;

Et aujourd’hui, c’est le cœur des fils et des filles de Dieu qui sont ramenés au Seigneur leur Dieu, les faisant sortir de toutes les interprétations et les ramenant à la parole de Dieu originale. Ensuite le verset 17  de Luc 1:

Il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

Avez-vous lu avec moi dans le prophète Malachie au chapitre 4 verset 6? Les deux choses suivantes sont écrites:

Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères.

La deuxième partie de ce verset n’est pas écrite ici dans Luc 1 verset 17 parce que, par le ministère de Jean-Baptiste, c’est seulement le cœur des pères de l’Ancien Testament qui a été ramené autrefois au cœur des enfants du Nouveau Testament, aux fils et filles de la nouvelle alliance. Mais, c’est dans notre temps que la deuxième partie de cette prophétie (Malachie 4:6) s’est accomplie: le cœur des enfants a été ramené à la foi des pères, à la parole originale de Dieu.

Bien-aimés frères et sœurs, si vous saviez comment est-ce-que parfois je suis enthousiasmé étant assis au bureau, quand je lis l’Ancien Testament et le Nouveau Testament ensemble et que je vois comment est-ce-que les choses sont dispensées et retransmises dans le Nouveau Testament! Tout a été repris depuis l’Ancien Testament dans le Nouveau Testament. C’est conduit par le Saint-Esprit que, les hommes de Dieu ont montré l’accomplissement de ces choses dans le Nouveau Testament. Et nous pouvons dire que dans notre temps aussi, le même Esprit de la vérité nous conduit dans toute la vérité. Et notre Seigneur Lui-même l’a dit assez clairement: vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira. Ce n’est pas le messager qui libère, mais c’est le message qui rend libre. C’est pour cette raison bien-aimés frères et sœurs que nous avons toujours dit en insistant: un homme de Dieu ne lie pas la congrégation à sa personne. Son souci, c’est de la lier à Dieu par la prédication, pour qu’ils puissent croire Dieu, venir à Dieu, se consacrer à Dieu et vivre pour Dieu.

Et tel qu’ici il est écrit (Luc 1 verset 17. NDLR):

Il ramènera les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.

Bien-aimés frères et sœurs, ce troupeau qu’on ne peut compter est tel que Dieu l’avait promis à Abraham en disant «Tel qu’on ne peut compter les étoiles dans le ciel et le sable de la mer, telle sera ta descendance». Sur terre, il y a un petit groupe ici, des centaines ici, des milliers là; mais, quand les rachetés de toutes ces six-mille années, de l’Ancien et du Nouveau Testament apparaitront devant le trône, alors ce troupeau chantera le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu et le cantique de l’Agneau. Lisons cela, ce qui va se passer quand notre Seigneur reviendra. D’abord va s’accomplir ce qui est écrit dans Apocalypse chapitre 4, les quatre êtres vivants sont montrés devant le trône, et les vingt-quatre vieillards joueront de la harpe et apporteront l’honneur à Dieu le Seigneur de ce que, de tous les peuples et les langues, Il a appelé Son peuple à sortir. Ici dans Apocalypse chapitre 5, il est écrit au verset 9:

Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation;

Le cantique des vingt-quatre vieillards accompagné des harpes devant le trône de Dieu! Et ensuite la troupe qu’on ne peut compter louera et remerciera le Seigneur. Il est écrit maintenant au verset 10:

Tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

Quel grand privilège bien-aimés frères et sœurs! D’abord de prendre part à l’enlèvement, de prendre part au festin des noces de l’Agneau; et après les noces, avec Lui, Lui Le Roi des rois, descendre ici et régner avec Lui sur Son trône pendant mille ans et gouverner les nations. Ça, c’est la promesse d’Apocalypse 3 adressée à l’église de Laodicée: «Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu». Quelle vocation céleste! Quel devoir céleste Dieu nous a accordé de gouverner avec Lui, de régner avec Lui, Lui le Roi des rois, Le Seigneur des seigneurs, régner avec Lui! C’est un grand devoir.

Et ensuite, nous allons à Apocalypse chapitre 14 au verset 3:

Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n’est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.

Au verset 2, il est parlé de joueurs de harpes. Lisons le verset 2:

Et j’entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d’un grand tonnerre; et la voix que j’entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes.

Là, il y a les vingt-quatre vieillards, et ensuite, toute la troupe des rachetés chante accompagnée des harpes pour l’honneur du Seigneur le cantique nouveau devant le trône. Bien-aimés frères et sœurs, quand nous y pensons: nous des hommes misérables, méprisés par les hommes, mais qui avons trouvé grâce devant Dieu, qui avons été agréés et reçus de Dieu, et prédestinés à la plus haute vocation que Dieu aurait! Pas seulement de prendre part à la première résurrection, mais d’avoir part au festin des noces de l’Agneau. Et comme déjà mentionné, nous apparaitrons devant le trône et sur la mer de cristal chantant. Et en ce temps-là, les cent quarante-quatre mille des douze tribus d’Israël sont déjà sur la montagne de Sion parce qu’ils ont été scellés; et nous, la troupe des vainqueurs, nous sommes au ciel; et eux, ils sont les seuls ici sur terre qui pourront entendre ce cantique et l’entonner avec nous, car Dieu achève l’église, et ensuite, Il achève Son œuvre avec Israël.

Oh! Nous sommes reconnaissants de ce que tout est écrit. Dans Apocalypse chapitre 15, nous avons d’abord la confirmation… Apocalypse chapitre 15, les versets 2 et 3:

Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu.

Bien-aimés frères et sœurs, est-ce-que vous voulez être présents ce jour-là? Est-ce-que tous nous voulons y être? (L’assemblée répond «amen». NDLR). Nous n’avons pas besoin aujourd’hui de parler de ce que les écritures disent sur la bête. Vous savez qu’une bête veut-dire «puissance». Le prophète Daniel avait vu quatre bêtes, il avait vu quatre empires qui apparaitraient l’un après l’autre: l’empire Babylonien, l’empire Perse, ensuite l’empire Grec sous Alexandre le grand, et enfin, l’empire Romain qui, en 63 avant Jésus-Christ avait commencé. Et quand nous prenons ensemble l’Ancien et le Nouveau Testament, nous savons ce que veut-dire bête. La bête veut-dire «le dernier empire qui existera sur terre». Et il est écrit que l’église est déchue en tant que prostituée, elle est assise sur cette bête tenant les rênes entre ses mains. Elle exerce un contrôle total, c’est un travail conjoint entre la politique et la religion. Mais l’église du Nouveau Testament est représentée comme une femme, dans Apocalypse 12. L’église du Nouveau Testament est couronnée de douze étoiles avec l’enseignement des douze apôtres. Et, tel que dans le naturel, la semence est placée dans la femme et qu’elle engendre, c’est ainsi que Dieu a introduit Sa semence dans l’église. Et tous ceux qui ont reçu la semence incorruptible de la parole de Dieu, naissent de nouveau pour une espérance vivante en vertu de la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts. Dieu le Seigneur a utilisé des symboles dans l’Ancien et le Nouveau Testament.

Ici, nous voyons ensuite que la troupe des vainqueurs chante. J’aimerais lire cela encore une fois. Apocalypse chapitre 15 à partir du verset 3:

Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant: Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations!

Le cantique de la victoire. Celui qui veut lire le cantique de Moïse dans Deutéronome chapitre 32, il y a exactement quarante-deux versets dans lesquels Moïse a chanté le cantique de victoire après que Dieu le Seigneur ait fait de grandes choses parmi Son peuple. Et ici, nous voyons les croyants, les saints de l’Ancien et du Nouveau Testament chanter le cantique de Moïse le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau sera chanté. Pourquoi lisons-nous de tels versets bibliques? C’est pour nous montrer à quelle sainte et céleste vocation le Seigneur nous a fait part. Il nous a appelé et nous a fait grâce dans ce temps d’entendre, d’écouter ce qu’Il a à dire à l’église.

J’aimerais aussi dire clairement ceci: le Seigneur a un troupeau racheté par le sang. Pas des hommes justes à leurs propres yeux, mais justifiés par la foi en Jésus-Christ. Justifiés en raison du sang versé, du sang de la nouvelle alliance. Et tous, nous qui avons compris que Dieu a envoyé un prophète dans notre temps, ça, nous devons le dire dans chaque réunion sur toute la terre: nous vivons dans le dernier laps de temps avant l’enlèvement. Tout ce que le Seigneur a prédit dans Sa parole, est en train de s’accomplir dans notre temps. Et vraiment, nous pouvons lever nos têtes car nous savons (pas seulement nous croyons), mais nous savons que notre rédemption est proche; et le dernier appel dans le monde entier retentit, et personne n’a maintenant du temps de réflexion, mais nous n’avons que le temps de croire. C’est le jour que le Seigneur a fait pour nous; c’est le dernier message que Dieu nous a donné.

Dans les jours de la réformation, cela avait suffi de croire la grâce, la justification qui fut prêchée à l’époque. Au réveil suivant, cela suffisait de prêcher la sanctification. Et celui qui lit ce qui s’est exactement passé durant les siècles qui sont derrière nous jusqu’au réveil des mennonites, qui ont fait même attention à l’apparence extérieure, les bras des femmes devaient être couverts, elles n’avaient pas le droit d’avoir des décolletés, tout devait être fermé jusqu’au cou. Ils ont fait attention à ça. Les sœurs avec leurs cheveux, leurs vêtements ont fait attention à ce que ce soit décent comme c’est écrit dans la Bible et enseigné par les apôtres. Et sous Wesley, l’importance a été mise à l’intérieur, à la consécration à Dieu, qu’on soit complètement consacré à Dieu. Mais dans chaque réveil, Dieu a conduit les choses ainsi, qu’il y ait quelque chose de particulier qui soit prêché sur lequel on insiste. Celui qui a lu l’histoire de l’église sait que ce n’est pas seulement les 95 thèses de Luther clouées sur la cathédrale, mais il y a eu aussi un Zwingli à Zurich qui a mis de l’ordre dans toutes les églises. Il a enlevé toutes les images et détruit les idoles dans les églises et il y a mis de l’ordre et c’était fini. Dieu l’a réellement utilisé puissamment. C’est une référence moderne de Martin Luther. Chaque réformateur a fait en sorte qu’il y ait eu un réveil dans leur époque.

Et maintenant dans le dernier âge de l’église, dans le dernier laps de temps, dans les dernières heures, nous vivons dans le temps où Dieu nous accorde la grâce de résumer tout ça. Et tous, nous devrions être prêts quand le Seigneur reviendra. Et il faut que ceci soit dit aussi dans chaque prédication: Matthieu 25 verset 10: «celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces». Et tel que nous l’avons lu, que le même exemple de désobéissance ne soit pas trouvé en nous; mais que la foi et l’obéissance agissent ensemble et que nous puissions dire réellement: «plus de propre voie, de propre pensée, de propre vie. Toi seul contrôle, détermine. Aies Tes voies, Aies tes pensées avec moi. Que Ta volonté soit faite dans ma marche, dans ma vie comme elle est faite au ciel».

Ensuite, hier soir, nous avons lu Colossiens. J’aimerais encore lire le chapitre 2 de Colossiens. Colossiens chapitre 2. Chaque parole de Dieu est simplement merveilleuse. Loué et exalté soit le Nom du Seigneur! Colossiens chapitre 2, ici, il est écrit au verset 2:

Afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans la charité, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ.

Quelle profondeur est exprimée dans ce verset! Afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans l’amour. Ça, c’est tellement important! Unis dans l’amour. Bien-aimés frères et sœurs, tout va cesser: les prophéties et chaque don; mais l’amour, l’amour demeure, l’amour de Dieu. Et Paul écrit dans 1 Corinthiens chapitre 13: si je connaissais tous les mystères et que j’ai toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, mais que je n’aie pas l’amour! Ensuite, il est écrit dans Romains 5 verset 5 que «cet amour est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit». Et, celui qui lit les épitres de Jean du premier au dernier chapitre, l’amour est le sujet principal de l’apôtre le plus aimé du Seigneur, l’amour de Dieu. Oh! Amour de Dieu si parfait! Amour des âges anciens et toujours nouvel. Sommes-nous liés dans l’amour à Dieu? Aimons-nous Dieu, aimons-nous chaque parole de Dieu? Est-ce-que le seigneur autrefois n’a-t-il pas dit aux scribes et pharisiens «vous sondez les écritures parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, mais vous ne voulez pas venir à moi». Nous ne sondons pas seulement les écritures, nous venons au Seigneur pour qu’Il puisse nous révéler les écritures et nous conduire dans chaque parole et dans leurs réalité.

Et ça, on peut toujours le dire: c’est par le ministère de frère Branham qui a prêché la vraie parole, que le Saint-Esprit nous a révélé chaque parole qui fut prêchée. La parole écrite est devenue une parole vivante, une parole révélée. Et le Seigneur nous parle par Sa parole encore aujourd’hui. Aujourd’hui Il dit même «venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos», je vous donnerai du rafraichissement pour vos âmes.

Bien-aimés frères et sœurs, nous voulons que chacun soit touché. Ici, que le pécheur qui a besoin du pardon puisse savoir que le Seigneur est présent. Et il est écrit de Lui: «C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies; C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde.» Psaumes 103. Nous prêchons tout le dessein du salut de notre Dieu: la guérison, la délivrance, le salut; tout le dessein du salut de notre Dieu comme il est écrit ici et fut révélé dans la parole.

Lisons encore les versets 2 et 3 de Colossiens chapitre 2:

Afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation…

Que ton cœur soit aussi rempli de consolation. Reçois un nouveau courage dans toutes tes épreuves, dans tous tes problèmes, dans tout ce qui t’entoure. Que ton cœur soit rempli de consolation.

…qu’ils soient unis dans la charité, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu…

Pas une compréhension à moitié, mais «être enrichis d’une pleine intelligence», pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu. Pas à moitié, mais une pleine intelligence.

…pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ.

Une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu dans Son entièreté, savoir Christ.

Mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.

Ici, nous avons les versets clé pour bien comprendre Apocalypse 10 verset 7 et le placer scripturairement. Il est écrit «pour connaître le mystère de Dieu» et ce mystère est Christ,

Mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.

Il y a en tout quatorze paraboles sur lesquelles le Seigneur a parlé et par lesquelles Il a prêché le royaume de Dieu, et tout ce qui y est lié. Paul aussi a parlé toujours de nouveau du «mystère»: «Voici, je vous dis un mystère, Nous ne nous endormirons pas tous, mais nous serons tous changés» (1 Corinthiens 15:51. Traduction Darby. NDLR). Mystère, toujours mystère. Mais ici, il s’agit «du mystère de Dieu» (au singulier), «Le Mystère de Dieu». Je suis reconnaissant de ce qu’il est ensuite écrit au verset 3:

Ce mystère c’est Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.

Et celui qui va dans Apocalypse 10, et qui lit avec recueillement ce qui y est écrit, Apocalypse 10 verset 7:

Mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.

Loué et exalté soit notre Seigneur. Ensuite s’accomplira le mystère de Dieu en Christ, alors les Juifs pourront «regarder à celui qu’ils ont percé et ils se lamenteront». Ils diront «Seigneur, fais-nous grâce». Bien-aimés frères et sœurs, dans la parole de Dieu, tout est en ordre. Quand frère Branham parle d’Apocalypse 10 verset 7, à chaque fois, plus de cinquante-cinq fois, il a utilisé le pluriel. Il a dit «les mystères». Mais, c’est seulement quand il a lu lui-même (pas mentionné, mais lu), là il a dit «Le Mystère» et il a lu comme cela est écrit dans la Bible. Mais, quand il faisait mention de ce verset, il a toujours utilisé le pluriel. Comme c’est merveilleux!

Par le ministère de frère Branham, ce n’est pas seulement le grand mystère de Dieu en Christ qui fut révélé, mais tous les mystères qui sont écrits dans toute la parole, en commençant déjà avec le jardin d’Éden. Qui de nous aurait pu savoir en quoi est-ce-que la chute de l’homme consistait? Personne, personne n’aurait pu savoir ce qui s’est passé dans le Jardin d’Éden, personne de nous. Mais ensuite, l’homme de Dieu se tenant devant pouvait dire: «l’Ange de l’Éternel me l’a révélé. Le matin, Ève avait eu une relation sexuelle avec le serpent, et l’après-midi, une relation avec Adam». Et l’Ange lui a décrit comment est-ce-que cela s’est exactement passé avec tous les détails, comment est-ce-que Ève fut séduite, en détail. Qui l’aurait su? Aucun prédicateur, aucun évangéliste. Personne n’a pu le savoir, mais Dieu a utilisé frère Branham pour révéler tous les mystères qui étaient restés cachés dans la parole. Et c’est pour cette raison qu’il a mentionné ce verset au pluriel.

Si vous voulez tous lire dans Exode chapitre 4, le Seigneur a dit: «laisse sortir Mon peuple, laisse sortir Mon premier-né», et ensuite, dans l’Ancien Testament, Osée chapitre 11. Ensuite Matthieu 2 verset 15: «J’ai appelé mon fils hors d’Égypte»; Deux expériences complètement différentes mais, le même verset biblique est utilisé. Loué soit le Seigneur! Et, comme je l’ai déjà dit, dans le prophète, la promesse est donnée: «Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères». Jean le Baptiste savait exactement que la première partie le concernait; et frère Branham savait exactement que la deuxième partie le concernait. Le message qu’il avait à apporter pour ramener, pas les têtes, pas la réflexion, mais, ramener le cœur, la foi qui, par la prédication de la parole est introduite dans le cœur, «pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé».

Vous savez, frère Branham a vu en vision l’épouse. Il a vu les différentes épouses des différentes nations. Il disait que l’une était comme si elle venait de la Suède, l’autre de la Suisse, l’autre de l’Allemagne. Et, il l’a vue tel qu’elle était habillée, et, par leur habillement, il pouvait savoir de quel pays l’épouse avait été appelée à sortir. Ensuite, il a vu comment est-ce-que l’épouse est sortie du pas et comment est-ce qu’il fut conduit à crier et à dire «revenez à la parole, revenez au pas, marchez ensemble du même pas». C’est ainsi qu’il a vu comment est-ce-que l’épouse de tous les pays qui était sortie du pas, fut ramenée à marcher au même pas.

Bien-aimés frères et sœurs, c’est ce qui se passe maintenant dans nos jours. Nous ne portons pas de jugement, nous le disons avec douleurs: il y a toutes sortes des directions qui sont apparues et qui existent aujourd’hui, toutes sortes des directions. Mais à la fin, l’Épouse sera parfaitement unie premièrement à l’Époux, dans tous les peuples, les langues et les nations. Et je vous demande s’il vous plait, et aussi aux pays qui sont à l’extérieur et qui nous suivent, qu’ils puissent aussi être inclus dans ce que Dieu fait maintenant, car nous sommes vraiment arrivés dans le dernier laps de temps, dans les derniers moments avant le retour de Christ.

Laissez-moi lire dans 2 Corinthiens… 2 Corinthiens chapitre 5. Ici, Paul l’homme de Dieu qui fut utilisé d’une manière puissante par le Seigneur. 2 Corinthiens chapitre 5, lisons ici à partir du verset 14 ce qu’il a écrit autrefois.

Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts;

Bien-aimés frères et sœurs, Paul pouvait dire: «je suis crucifié avec Christ. Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi». Et ici, il est parlé de l’amour de Christ qui fut manifesté sur la croix:

Car l’amour de Christ nous presse.

Pas le jugement, pas la condamnation, mais l’amour de Dieu nous presse. Pas à juger ou à condamner, mais:

…parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous (ça, c’est la première chose), tous donc sont morts; et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Ça, c’est l’évangile qui nous touche le cœur. Nous nous posons vraiment la question en nous-mêmes: «pour qui est-ce-que je vis?» Posons-nous la question. Nous sommes encore sur terre, les enfants doivent aller à l’école, les jeunes doivent apprendre un métier, chacun a un devoir à accomplir, les devoirs sont terrestres. Mais, partout où nous sommes, que nous soyons jeunes, adolescents ou adultes, cela n’a pas d’importance, nous portons dans le cœur ce que Dieu nous a donné. Nous restons sobres. Nous allons au travail, à l’école, nous ne provoquons aucun scandale. Et quand on nous pose la question ou à un adolescent, alors on peut répondre avec conviction. Nous sommes encore sur terre, nous devons être sobres et vaquer à nos devoirs terrestres. Mais dans nos cœurs, nous sommes dans la présence de Dieu et lié à Lui. Que nous soyons au travail ou à l’école, nous sommes liés au Seigneur et nous sommes dans Sa présence comme il est écrit ici au verset 15 encore une fois:

Et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Recevons cela dans notre cœur et disons dans le calme: «Bien-aimé Seigneur, que cette parole-là, dès maintenant, devienne une réalité dans ma vie. Que ce ne soit plus moi qui vis, mais que Toi, Tu puisses vivre Ta vie en moi» comme il est écrit ici:

afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Il a racheté notre vie de la fosse et Il nous a fait sortir du chemin large pour nous conduire sur le chemin étroit. Nous avons pu passer par la porte étroite et fouler le chemin étroit, et nous pouvons croire au Seigneur Jésus-Christ et en l’œuvre de la rédemption accomplie, et, accepter dans la foi ce qui nous a été accordé.

Ensuite dans 2 Corinthiens chapitre 6, lisons à partir du verset 7. 2 Corinthiens 6 verset 7:

Par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice; au milieu de la gloire et de l’ignominie, au milieu de la mauvaise et de la bonne réputation; étant regardés comme imposteurs, quoique véridiques; comme inconnus, quoique bien connus; comme mourants, et voici nous vivons; comme châtiés, quoique non mis à mort; comme attristés, et nous sommes toujours joyeux; comme pauvres, et nous en enrichissons plusieurs; comme n’ayant rien, et nous possédons toutes choses.

Alléluia! (L’assemblée dit «amen». NDLR).

Tout ce qui se passe sur terre reste ici, nous n’allons rien en emporter. Même le milliardaire laisse toute sa richesse ici. Mais nous, nous avons reçu de Dieu tout ce qui est nécessaire pour l’éternité.

Résumons frères et sœurs de quoi il s’agit aujourd’hui. Le dernier appel, le dernier message appelle le peuple de Dieu à sortir de tous les peuples, les langues et les nations. Et «celui qui est de Dieu écoute la parole de Dieu». Et notre Seigneur a dit: «mes brebis entendent ma voix». Tout ce que Dieu, par le message de la parole nous a révélé, nous le croyons de tout notre cœur. Et disons-le en résumé: avec l’incrédulité et la désobéissance, Dieu ne peut rien faire avec nous. C’est la foi qui appartient à l’obéissance et l’obéissance va avec la foi. Et c’est pour cette raison qu’il est écrit dans l’ordre de mission: «Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé». Tout ce que Dieu nous a révélé de la parole, nous le prêchons et tous ceux qui sont de Dieu prêtent l’oreille à la parole du Seigneur. Ce n’est plus la lettre habituelle. Partout où nous lisons, elle est une parole vivante pour nous, révélée pour nous, sainte, elle nous touche le cœur. C’est comme si Dieu parle directement avec nous et nous croyons de tout notre cœur comme le disent les écritures.

Et moi personnellement, je crois que tous ceux qui maintenant d’un cœur sincère écoutent la parole de Dieu et la croient, je suis convaincu que les promesses biblique s’accompliront dans notre temps avec nous; et le Seigneur a envoyé Son serviteur le prophète pour rétablir toutes choses dans l’état primitif. Le plein rétablissement, la pleine restitution de tout ce qui existait dans l’église primitive aura lieu et sera manifeste parce que le Seigneur l’a dit. Nous voulons dans la foi, persévérer car, pour tout ce que Dieu fait, il faut que le temps soit arrivé pour cela.

Je dis aussi ceci: quand le dernier des nations sera appelé, alors la dernière action puissante de Dieu de manière surnaturelle commencera et elle s’achèvera par l’enlèvement. Ne vous inquiétez pas aussi à ce sujet. Ça aussi, frère Branham l’a dit: quand le temps arrive et que l’église est appelée à se réunir, alors cela peut durer peut-être quatre semaines jusqu’à ce que tout soit terminé. Le frère Branham l’a vraiment dit. Nous ne savons pas combien de temps cela durera, mais, il y a une chose que nous savons: nous prendrons part à l’enlèvement. Nous savons que tel que le ministère de Jean-Baptiste avait comme objectif de préparer au Seigneur un peuple bien disposé; c’est ainsi que maintenant, un peuple est bien disposé pour Dieu et mis à part comme Lui-même l’a dit par l’apôtre Paul: «séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Vous serez pour moi des fils et des filles».

Bien-aimés frères et sœurs, par la grâce de Dieu, vraiment par la grâce de Dieu, nous pouvons personnellement vivre les derniers moments du temps de la grâce et porter le message su salut jusqu’aux extrémités de la terre. Aujourd’hui, de l’Australie à la Nouvelle Zélande, du soleil levant au soleil couchant, que Dieu le Seigneur, dans tous les peuples, les langues et les nations, ait Son peuple, ce peuple qu’Il a élu avant même la fondation du monde. Dans tous les peuples, les langues et les nations, qu’Il puisse bénir et achever Son œuvre dans nos jours. À Lui, le Dieu tout-puissant soit l’honneur. Lui qui a achevé Son œuvre de création, Il achèvera aussi Son œuvre de rédemption et elle sera parfaite, elle sera parfaite. «Ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment». Aimez-vous le Seigneur? (L’assemblée dit «amen». NDLR). Nous avons entendu parler de l’amour et lu sur l’amour. Que Dieu nous bénisse tous! Amen!

Levons-nous. Nous demandons aux deux sœurs de venir chanter un cantique et ensuite, nous allons prier ensemble et faire l’appel pour tous ceux qui veulent donner leur vie au Seigneur, remettre entièrement leur vie au Seigneur en disant «que Ta volonté soit faite dès maintenant». Nous prions particulièrement pour tous les jeunes, les adolescents qui sont particulièrement exposés à des tentations, que tous puissent trouver le chemin pour revenir au Seigneur et que tous, par la grâce de Dieu soient bénis. Est-ce-que les deux sœurs sont là aujourd’hui? Loué et exalté soit le Seigneur. Êtes-vous reconnaissants pour la parole? (L’assemblée dit «amen». NDLR).

(Les deux sœurs chantent un cantique. NDLR)

Amen! Amen. Maintenant, nous demandons aux frères de venir pour remercier le Seigneur.