Freie Volksmission

Jesus Christus ist derselbe gestern, heute und in Ewigkeit. Heb.13.8

Sprache




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld
Samedi 02 Janvier 2016

Oui, aujourd’hui est aussi un jour particulier, le commencement de cette année. Nous sommes plein d’assurance que le Seigneur fera de grandes choses. Et, comme nous l’avons dit souvent, les plus grandes choses viennent encore. La fin sera couronnée avec la victoire absolue et entière de notre Dieu dans l’église dans laquelle tout sera de nouveau rétabli. Dieu est fidèle. Et, comme nous l’avons lu, tel que par Ses serviteurs les prophètes, Il a dit à l’avance, c’est ainsi que cela a eu lieu depuis le commencement, et c’est ainsi que cela aura lieu jusqu’à la fin. Tel que Dieu, par la bouche de Ses serviteurs les prophètes, l’a annoncé à l’avance. Pour moi, c’est toujours quelque chose de puissant de penser à cela, à la fidélité de Dieu, de penser à ce que dans la Nouveau Testament, huit cent quarante-cinq fois l’Ancien Testament est mentionné; et, tout ce que Dieu avait planifié à l’avance et promit dans son dessein s’accomplit dès le commencement du Nouveau Testament.

Je voudrai rapidement remettre les salutations fraternelles qui m’ont été confiée. Nous allons le faire très rapidement.

(Le frère Frank lit les salutations. NDLR)

Ensuite le frère John de Bucarest remet les salutations et écrit quelques phrases concernant ce que le frère Branham a dit au passage de 1966 à 1963 dans son église à Jeffersonville: nous nous pardonnons les uns les autres tout ce qui s’est passé dans le passé. Toutes les erreurs que nous avons commises les dernières années, nous les regrettons et nous nous pardonnons les uns les autres et regardons en avant en raison de la haute vocation qui nous a été adressée. Toutes les erreurs et les fautes que nous avons commises dans ces dernières années, que Dieu puisse nous les pardonner, oui, Il nous les a pardonnées. Et dans la foi, nous nous pardonnons les uns les autres tel qu’Il nous a pardonné nous-même. Et encore une phrase: que le Seigneur Jésus puisse recevoir ce qui Lui revient de plein droit et qu’Il puisse achever Son plan.

Encore la dernière phrase: que le feu du Saint-Esprit puisse venir sur nous tous et que la puissance de Sa résurrection puisse être manifestée. Que Dieu vous bénisse tous aujourd’hui et dans tout le futur, que le Seigneur soit avec vous.

Vous savez tous que Dieu, d’une manière particulière a béni frère Branham, et l’a utilisé. Et aujourd’hui, il y a encore deux frères qui doivent nous donner des salutations et ensuite nous allons écouter la parole. Ne vous inquiétez pas, la parole a la première place parmi nous depuis le commencement, mais aujourd’hui c’est un jour particulier et nous nous réjouissons de ce que tous, de toute l’Europe est en ligne, et dans le monde entier, ils écoutent et nous nous réjouissons particulièrement de ce que Dieu a fait l’année passée. Le Pakistan aussi appartient à cela et, tout ce qui se passe dans la région. Et le frère Nobel est ici aujourd’hui, que Dieu te bénisse. Nous demandons au frère Michael de dire deux ou trois phrases. Viens et dis-nous deux-trois phrases. Est-ce-que le frère Arben est ici? Le frère Arben est le meilleur traducteur de l’anglais et du français. Es-tu là frère Arben? Oui. Viens s’il te plait, viens. Que Dieu te bénisse.

(Les frères disent quelques mots. NDLR)

Oui! Qu’est-ce-que le Seigneur a dit? Je suis venu pour allumer un feu sur terre. Je voudrai qu’il brûle déjà. Et notre frère nous a fait un exposé merveilleux de ce que Dieu fait par ses émissions. C’est merveilleux. Nous pouvons toujours de nouveau le dire et le voir: la parole du Seigneur produit l’effet pour lequel elle a été envoyée, et, nous ne croyons pas des choses quelconques; nous croyons ce que Dieu, par Ses serviteurs les prophètes, a dit à l’avance. Et ça, Il l’a aussi dit à l’avance: voici je vous envoie le prophète Elie avant que le jour terrible et redoutable de l’Éternel vienne. Heureux le peuple de Dieu qui reçoit l’orientation directe et qui la trouve dans la parole de Dieu, et qui, par la grâce de Dieu, n’est pas seulement en train de comprendre ce qui se passe dans le monde, mais de comprendre aussi ce que Dieu fait dans le présent parmi Son peuple et cela dans le monde entier. C’est le plus important. Du point de vu terrestre, cela a déjà été dit: plus rien n’est plus comme c’était, tout change: le climat, le réchauffement climatique, le monde entier peut témoigner que plus rien n’est plus comme c’était. Tout est en train de changer? Mais notre Seigneur reste le même. Le même dans toute l’éternité. Et, ce qu’Il a dit dans Sa parole, cela a lieu aussi certain quand le temps de l’accomplissement de ce qu’Il a dit arrive.

Nous ne regardons pas seulement à une année en arrière, nous regardons aux cinquante ans en arrière. Je vais lire les deux ou trois versets qui parlent du jour du jubilé, du temps de la grâce. Dieu a vraiment pris soin pour tout. Et nous sommes reconnaissants de ce que nous pouvons être ici, ici à l’écoute de Sa sainte parole et que ce temps que le Seigneur nous accorde, nous avons la grâce de le racheter. Même durant cette année passée, dans beaucoup de pays, même en novembre, j’ai décollé et atterri quatorze fois et j’ai porté la parole de Dieu dans le monde entier. Le Seigneur prend vraiment soin pour tout. Et aussi pour les liaisons, Il ouvre des cœurs et des portes. Et pour cela, nous Lui en sommes très reconnaissants.

Pour revenir à la chose principale, il y a un verset qui est particulièrement dans mon cœur. Nous allons tout de suite venir à en parler. Mais je voudrai aller dans Lévitiques chapitre 25, Lévitiques chapitre 25, dans lequel le Seigneur a donné l’instruction, après quarante-neuf ans de proclamer une année de jubilé et que tous reviennent en possession de ce qui leur appartiennent. Lévitiques chapitre 25 verset 8:

Tu compteras sept sabbats d’années, sept fois sept années, et les jours de ces sept sabbats d’années feront quarante-neuf ans. Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays. Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants: ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille. La cinquantième année sera pour vous le jubilé.

Et encore le verset 13:

La cinquantième année sera pour vous le jubilé.

Dans Luc chapitre 4, lisons ce que notre Seigneur autrefois a lu. Luc chapitre 4, notre Seigneur ici a annoncé la liberté qu’Il nous a apporté par Sa grâce. Luc chapitre 4, et ici nous lisons à partir du verset 17. Luc 4 verset 17:

Et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit: L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur, une année de grâce du Seigneur.

Dans Esaïe au chapitre 61, il est écrit, Esaïe 61, ici, nous avons la parole que nous venons justement de lire et que le Seigneur autrefois a lu. Esaïe 61 verset 1. Lisons:

L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance; Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu;

Les deux, dans un même verset. Heureux l’homme qui reconnait le jour du salut et le salut qui accepte de tout son cœur le salut qui nous a été accordé.

Nous allons lire quelques versets bibliques. Le verset principal que j’ai dans le cœur et que nous voulons ici lire en insistant est dans 1 Jean chapitre 5. 1 Jean chapitre 5. Ici, aux versets 9 et 10:

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils.

Et maintenant suit le verset que nous voulons souligner aujourd’hui

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur…

Imaginez-vous un moment, celui qui ne croit pas Dieu l’a fait au moment même, pas demain, il le fait menteur au moment où il ne croit pas

…puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Bien-aimés frères et sœurs, dans ce verset, il y a une profondeur! Celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur. Et qui sommes-nous, nous qui sommes nés menteurs? Qui sommes-nous pour remettre en question la parole de Dieu en ne croyant pas le témoignage des écritures? Et cela commence réellement avec notre Seigneur et Rédempteur. Tout commence avec notre Seigneur et Rédempteur.

Nous venons de lire Luc chapitre 1, nous avons lu une partie de ce chapitre. Bien-aimés frères et sœurs, je voudrais aujourd’hui le dire très clairement: en Jésus-Christ, le Dieu tout-puissant, le Dieu seul et véritable, le Seul vrai Dieu (et tous nous savons qu’il n’y a pas deux ou trois personnes dans la divinité, il n’y a qu’un seul Dieu constitué d’une seule personne qui d’éternité en éternité est Dieu, était Dieu et sera toujours Dieu) et, ce seul Dieu, à cause de nous, s’est révélé. Je voudrais ici pendant un moment parler de ce qui s’est passé dans le Jardin d’Éden, et mentionner ce qui est écrit dans Matthieu 1 et Luc 1; et, par la grâce de Dieu, mentionner ce qui s’est passé pour nous là-bas au commencement de la création naturelle dans ce corps.

Adam et Ève n’avaient encore rien en commun. Et que s’est-il passé? Que s’est-il passé? L’adversaire vint, en se tenant debout, pas en rampant comme un serpent, mais, debout sur des pieds. C’est seulement après la malédiction qu’il a rampé. L’adversaire vint à Ève, avant qu’Adam aille vers elle; el, il a semé une semence étrangère, et Dieu, au commencement a mis l’inimitié entre la semence que l’adversaire a semé et entre la semence qui viendrait. Il a tout de suite placé une inimitié. Revenons à Matthieu chapitre 1 et à Luc chapitre 1. Marie était fiancée à Joseph, mais, Joseph ne l’avait pas encore prise chez lui, dans sa maison; il n’avait jamais eu encore des relations avec elle. Et voilà que l’ange Gabriel vient à Marie et lui annonce ce que Dieu avait comme intention et ce qui allait arriver. On peut tout de suite le lire dans Matthieu chapitre 1, Matthieu chapitre 1 à partir du verset 18:

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph…

Nous connaissons tous les saintes écritures. Elle a cru la promesse que Dieu déjà, par le prophète Esaïe avait faite: une vierge enfantera. Elle a cru cette promesse, elle a cru Dieu. Elle n’a pas remis en question ce que Dieu l’Éternel a promis. Elle n’a pas péché mais elle a cru contrairement à Ève. Ève a remis en question, elle a osé remettre en question ce que Dieu avait dit à Adam. Ève s’est laissée tromper par des arguments et pour finir, elle a été séduite. Et ici, nous voyons Ève en comparaison avec Marie. Là-bas, nous voyons la chute de l’homme, et ici, le salut; d’être ressorti de la chute par la grâce de Dieu.

Ce qui naitra de toi vient du Saint-Esprit et sera appelé fils du Dieu très-haut.

Ici nous voyons comment est-ce-que Dieu a réparé la chute par la foi et l’obéissance. Et tous, dans le Fils de Dieu, nous sommes devenus des fils et des filles de Dieu, prédestiné et, par la grâce de Dieu, nous avons la grâce de l’être comme l’apôtre Jean l’a écrit: «nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui». Ça, c’est le plan divin de la rédemption. Nous voyons une chose d’abord: la chute, la séparation d’avec Dieu, la mort; et, rien dans la vie n’est aussi certain que la mort. Alors la mort est venue à tous les hommes comme c’est écrit dans Romains 5. Mais, le Rédempteur devait alors venir dans un corps de chair et de sang, la nouvelle création a dû ainsi, par Lui commencer, et ainsi la grâce. Répétons encore une fois: c’est par Lui que nous avons été introduits dans ce plan du salut; car, tel que tous meurent en Adam, c’est ainsi que tous reviennent à la vie par Jésus-Christ.

Et ici, particulièrement à ce témoignage, duquel nous avons lu ici dans 1 Jean le chapitre 5, celui qui ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à Son Fils, fait Dieu menteur. Et, vous savez où est-ce-que ce témoignage que Dieu a fait à Son Fils est écrit? C’est écrit dans Matthieu chapitre 3. Matthieu chapitre 3, lisons ici le verset 16. Matthieu chapitre 3 versets 16 et 17:

Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

Jean l’a vu et a vécu ça.

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

C’est merveilleux! Ici la voix, Dieu Lui-même a rendu témoignage à Son Fils. Nous voyons ici la révélation de Dieu en esprit en tant que Père, et la révélation de Dieu dans la chair en tant que Fil. Dieu peut être en même temps au ciel et sur la terre; au même moment, Il peut être Père et être en même temps dans le Fils. Et le Fils peut dire «celui qui me voit a vu le Père» et «Moi et le Père nous sommes un». Ici, il s’agit du témoignage: «celui-ci est mon Fils bien-aimé», moi j’ai fait le commencement par Lui, le commencement de la nouvelle création par l’engendrement su Saint-Esprit. Tel que là-bas, il y a eu un engendrement charnel et que cela a causé la séparation d’avec Dieu, c’est ainsi que la chute de l’homme a eu lieu et que toute la création a été emportée dans cette chute; c’est ainsi ici, par l’engendrement du Saint-Esprit, nous voyons le commencement. Notre Seigneur, dans un corps de chair, pouvait dire: «il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste», et Il s’est laissé baptiser. Qui es-tu toi pour ne pas te faire baptiser? Qui es-tu si Lui, notre Rédempteur disait qu’il est convenable que nous accomplissions toute la justice?

Répétons encore cela, répétons-le encore une fois: dans le Fils de Dieu, Lui qui, avant même la fondation du monde, avant même que la chute de l’homme n’ait lieu, Dieu avait déjà conçu ce dessein du salut. Rien ne peut le surprendre. Tout ce qui se passe a lieu selon ce grand dessein du salut, même la chute de l’homme ne l’a pas surpris. Mais, ce qui se passe ici, c’est le témoignage que Dieu rend à Son Fils, car il est écrit que nous devons croire en ce témoignage.

Je voudrais en fait ne pas le lire, parce que dans toutes les traductions, dans toutes les langues, il y a un verset qui n’est pas écrit dans la Bible. Et, ceux qui parlent français ou espagnol, si tous ouvrent leurs Bibles, alors qu’ils lisent dans 1 Jean chapitre 5 verset 7: Car il y en a trois au ciel qui rendent témoignage: Le père, la Parole et le Saint-Esprit, et, ces trois sont un! Cela n’est pas écrit dans la Bible allemande comme ça. Cela n’est pas écrit même dans la première Bible de Luther ni dans la deuxième du réformateur Suisse Zwingli. Cela est venu des trinitaires, de ceux-là qui croient en la trinité. Ils ont introduit cette pensée dans leurs traductions. Et, dans la traduction de Luther en allemand, on peut lire dans la note en bas que ce verset plus tard a été ajouté aux écritures. Nous, dans notre Bible, nous ne l’avons même pas! Ce n’est pas écrit, c’est un verset qui a été ajouté. Donc, si nous lisons cela… Lisons 1 Jean 5 au verset 7:

Car il y en a trois qui rendent témoignage: l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord.

Pour nous qui prenons la parole de Dieu au sérieux, c’est une grande douleur des hommes aient osés ajouter dans la Bible quelque chose qui n’existait pas dans le texte original. Vous pouvez tous le lire, vous pouvez tous le contrôler. Ils veulent par cela, prouver leur doctrine de la trinité et, c’est ainsi qu’ils ont ajoutés ce verset dans la Bile. À sert cela sert? Il y a même une note en bas, dans la Bible Luthérienne que personne ne respecte. Tous ne font que lire le verset qui en fait n’existe pas dans la Bible.

Pour moi, bien-aimés frères et sœurs, c’est très important de savoir que Dieu ne veille que sur Sa parole. Imaginez-vous, si cela était vrai que trois existent au ciel! Non! Au ciel, il n’y en pas trois, au ciel, il n’y a qu’un seul, au ciel il n’existe qu’un seul. Et ici, quand le Seigneur avait accompli la Rédemption, Il s’est manifesté dans Le Fils de l’homme, pas en tant qu’une troisième personne ou bien deuxième dans la divinité mais, en tant que Fils de l’homme; c’est ainsi que c’est écrit. Pas en tant que deuxième personne ou troisième personne de la divinité. Et Il est monté au ciel et s’est assis à la droite de la majesté, pas en tant que deuxième personne.

Nous voulons comprendre ici… cela m’a été donné par Dieu de revenir à l’original, à la parole primitive. De revenir à la parole et d’insister sur ce qui était écrit authentiquement. Encore une fois, revenons ici au verset 10. 1 Jean 5 verset 10:

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même, en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Le verset 11:

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

C’est ici le témoignage de Dieu, la vie qui est dans Son Fils. À quoi est-ce-que ça sert aux gens de parler de Dieu et d’avoir de nombreux programmes religieux? Non ils n’ont pas part au témoignage de Dieu, au dessein du salut de Dieu, mais ils sont dans leur propre programmes. Et le frère Schmidt a déjà lu ce verset qui appartient à cela. Pour que ce témoignage soit entier, nous n’avons pas seulement les versets 11 et 12, nous avons aussi les verset 18, 19 et 20. Et celui qui veut avoir la clarté et savoir qui est le Fils de Dieu en fait à qui ce témoignage a été fait, il a seulement besoin de lire les versets 19 et 20 dans 1 Jean 5:

Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.

Ça c’est le témoignage de Dieu. Bien-aimés frères et sœurs, de tout notre cœur, nous pouvons dire que nous croyons tout le témoignage tel qu’il nous a été transmis ici, nous le croyons de tout notre cœur. Le seul vrai Dieu, à cause de nous, s’est révélé en tant que Père au ciel, en Son Fils seul engendré de Lui sur terre, et par le Saint-Esprit, Il s’est révélé; et nous avons une part entière à ce que Dieu fait dans le présent.

Celui qui ne croit pas Dieu, celui qui ne croit pas Dieu et ne croit pas le témoignage qui a été rendu par Dieu au Fils, fait Dieu menteur. Nous comprenons que le monde entier est sous la puissance du malin car Dieu nous a accordé Sa grâce de croire à la révélation de Jésus-Christ. Et, Pierre a pu le dire, comme cela a eu lieu aussi dans Matthieu 17, alors que notre Seigneur était sur la montagne de transfiguration, et que la voix a retentie… Matthieu 17 verset 5:

Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

Vous savez ce que Pierre écrit dans 2 Pierre chapitre 1? Dans 2 Pierre chapitre 1 à partir du verset 16. 2 Pierre chapitre 1 verset 16:

Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

Maintenant suit:

Et nous avons entendu cette voix (Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection) venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Et ensuite, il vient à la parole prophétique, et il écrit au verset 19:

Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique (que nous possédons, en allemand. NDLR), à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs;

Ensuite, le verset 20:

Sachant tout d’abord…

Pas en s’imaginant, mais

Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussé par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Et aujourd’hui, des hommes poussés par le Saint-Esprit parlent encore de la part de Dieu, et, ils apportent ce que Dieu a promis pour cette époque et témoignent de ce que Dieu a fait dans notre temps. Pour résumer ce que nous avons entendus ce soir, allons encore dans Jean chapitre 1, et, je demande particulièrement à tous les frères de l’unité: ne vous heurtez pas à ce que notre Seigneur devait être manifesté tel qu’Il a été manifesté pour que nous puissions être sauvés, et nous, en tant que fils et fille de Dieu, que nous puissions être ramenés dans notre position.

Ici, nous savons dans l’évangile de Jean au premier chapitre et au verset 16, il est écrit:

Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.

Qu’est-ce-que c’est la grâce? Comment est-ce-que le temps de la grâce a-t-il commencé? Comment est-ce-que Dieu nous a fait grâce? Par Jésus-Christ notre Seigneur. Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui-même. Dans la loi, nous avons été condamnés, mais en Jésus-Christ notre rédempteur, nous avons été délivrés, nous avons reçu la grâce car, la loi est venue par Moïse, mais la grâce et la vérité, par Jésus-Christ notre Seigneur.

Répétons cela encore une fois: le témoignage de Dieu, nous l’acceptons de tout notre cœur, et Dieu nous a accordé la vie éternelle; et, la vie éternelle est dans le Fils de Dieu: Celui qui n’accepte pas le Fils de Dieu, qui ne le reçoit pas, n’a pas la vie éternelle. On doit le dire au monde entier, pas avoir une fois quelconque communautaire, mais la foi en Jésus-Christ qui est selon les écritures, la foi en Jésus-Christ notre Rédempteur dans lequel le dégât de la chute a été réparé.

Répétons encore: là-bas Adam et Ève dans un corps naturel dans le Jardin d’Éden allant ici et là, et l’adversaire vint avant qu’Adam ne connaisse Ève; et il l’a séduite, l’a trompée. Et voilà le résultat a été une semence étrangère. Mais, ici nous voyons Marie, n’étant pas encore été touchée par Joseph bien qu’étant fiancée à lui, mais, elle a été couverte par le Saint-Esprit et, l’enfant qui est né d’elle a été engendré par le Saint-Esprit et appelé Fils de Dieu dans un corps de chair, mais, engendré par le Saint-Esprit. Et combien de fois devons-nous le dire? Parce que la chute de l’homme a eu lieu dans un corps de chair et de sang, il fallait que le Rédempteur vienne dans un corps de chair et de sang; mais, engendré surnaturellement par e Saint-Esprit, car, ce qui est né de la chair est chair, et la chair et le sang ne peuvent pas hériter le royaume de Dieu. Seulement ce qui est né de l’esprit est esprit. Et c’est ainsi que nous sommes reconnaissants de ce que nous n’avons pas comme ça une histoire de noël une fois par an, mais, nous savons que Dieu a réparé par la naissance du Fils de Dieu, la chute qui a eu lieu dans le Jardin d’Éden; et Dieu nous a fait grâce par cela, Il nous a fait grâce. Par Moïse, la loi est venue, mais, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ notre Seigneur.

Et ensuite nous avons reçu de sa plénitude grâce sur grâce. Tout n’est que grâce dans notre vie: le salut de nos âmes, la révélation de la parole, la révélation de Jésus-Christ; tout n’est que grâce. Et, en cet endroit, il n’y a pas longtemps j’ai dit comment Paul commence toutes ses épitres avec le mot de la grâce et il termine toutes ces épitres avec la grâce. Les deux derniers versets de l’apôtre Paul dans toutes les épitres, terminent avec la grâce qu’il souhaite à tous. Et, l’Apocalypse, le chapitre 22, la Bible termine avec la grâce! Et nous devons comprendre bien-aimés frères et sœurs ce qu’est la grâce dans toute son effet. Que signifie-t-elle pour nous? Ici, dans Apocalypse chapitre 22, il est écrit aux versets 20 et 21:

Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!

Alléluia! Ça, c’est la fin de tout le Nouveau Testament, dans l’Apocalypse. Tout n’est que grâce. Ça, c’est le temps de la grâce, le jour du salut, le temps favorable que Dieu met à notre disposition par Sa grâce; et, nous avons la parole qu’Il a révélée justement pour ce laps de temps, la parole qu’Il a promise pour cette époque dans laquelle nous vivons. Nous avons la grâce de croire en cette parole prophétique et d’avoir part à ce que Dieu fait maintenant et c’est ainsi que nous savons ce qu’est la grâce.

Soyez sincères, allez de pays en pays, d’église en église, d’assemblée en assemblée: qui a vraiment reçu la grâce? Qui a vraiment reconnu le temps de la grâce avec ses promesses pour ce temps? Et là, nous devons dire en insistant comme nous avons eu à le mentionner souvent: le même Dieu qui avait donné la promesse que lors de la première venue du Christ, il y aura quelqu’un qui préparera Son chemin (Malachie chapitre 3 verset 1: Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi); le même Dieu a dit aussi: voici je vous envoie le prophète Élie à la fin du temps de la grâce, à la fin du jour du salut, avant que le soleil ne perde son éclat et que la lune ne se change en sang. Mais je vous pose la question: qui a vraiment reçue la grâce tel que la Bible témoigne? Recevoir la révélation, voir dans son accomplissement ce que Dieu a promis dans notre temps et d’accepter ces choses? Tous vivent dans leur propre vie et croient ce qu’ils ont déjà placé comme foi. Nous, nous croyons comme le disent les écritures. Nous croyons comme la Bible nous dit de croire, nous croyons tout le témoignage de Dieu, nous croyons chaque verset dans chaque chapitre de la Bible et cela tel que Dieu l’a dit. Mais, celui qui ne croit pas Dieu, ça je dois aujourd’hui le répéter, cela m’a été directement mis sur mon cœur: celui qui ne croit pas Dieu, celui ne croit pas chaque parole, qui ne croit pas tout ce que Dieu a dit, celui qui ne veut pas croire comme le disent les écritures… comment est-ce-que tu pourras te tenir devant Dieu? Comment? Si tu ne crois pas ce qu’Il prononce? Si ce qu’Il dit, tu Le remets en question. Que vas-tu faire au ciel si tu te poses la question «est-ce-que Dieu l’a vraiment dit ainsi dans Sa parole?» Oui, tu ne peux pas croire et tu doutes, alors tu fais Dieu menteur. Tu ne pourras pas être au ciel, ce n’est pas possible. Qu’est-ce-que notre Seigneur a dit? «Celui qui croit en moi» comment? «Comme le disent les écritures».

Et, nous avons la grâce de croire chaque écriture et cela, de tout notre cœur, d’accepter. Et soyez sincères, qui sait ce qui s’est passé dans le Jardin d’Éden? Qui sait comment est-ce-que la chute de l’homme a eu lieu? Qui le sait? Et, tous ceux qui entendent parler de ces choses et qui ne les croient pas, ils se moquent de nous et disent «oh! Branham vous a raconté des histoires» Non! Branham ne nous a pas raconté des histoires, mais ce qui s’est vraiment passé dans le Jardin d’Éden, il l’a reçu révélé de Dieu! Il n’a pas raconté des histoires. Et ça, c’est le témoignage de notre Dieu Lui-même et nous l’acceptons de tout notre cœur et nous savons que cela nous a aussi été révélé par le même Saint-Esprit.

Nous regardons à ces cinquante ans en arrière dans lesquels nous avons eu la grâce de porter le message du salut et, nous sommes convaincus que nous sommes très proches de la fin. Pas seulement parce que notre Seigneur a dit dans Matthieu 24 verset 14, que «l’évangile du royaume de Dieu sera prêché à toutes les nations, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin», et tout ce que Dieu a dit s’est accompli, cela a été manifesté dans notre temps.

On n’aime pas trop en parler, je préfère prêcher le conseil du salut de notre Dieu, mais, regardez ce qui se passe dans le monde. Plus de trente fois, frère Branham a mentionné Luc 17, et il a dit: «tel que c’était du temps de Noé et du temps de Sodome et Gomorrhe». Au temps de Noé, il n’y avait pas deux couples d’homme ou de femme, non! Du temps de Noé, il y avait toujours un couple, et un couple est constitué d’un masculin et d’un féminin, même parmi les animaux, ils connaissaient l’ordre divin et ils s’y sont soumis. Jamais un coq n’a marché avec un autre; il y avait toujours un couple. Regardez ce s’est passé du temps de Noé! Et maintenant, ils se moquent. Ce qui était juste du temps de Noé est devenu faux aujourd’hui; et ce qui était faux est devenu juste! Non mes frères et sœurs. Chacun peut faire ce qu’il veut, et, le jour du jugement dernier, ils auront à rendre compte de leurs actes.

Nous ne portons aucun jugement sur n’importe qui, mais nous, en tant qu’enfants de Dieu, pour nous reste valable ce que Dieu a dit dans Sa parole. Et, s’il vous plait, acceptez cela aussi de tout votre cœur. Je n’ai pas à parler de ces choses, cela ne m’est pas donné de parler de ces choses; mais tous ceux qui appartiennent à l’église-épouse, ceux qui veulent appartenir à l’église-épouse, je vous demande de lire trois chapitres, vous devez obligatoirement les lire: c’est Lévitique les chapitres 18, 19 et 20. Lévitique chapitres 18, 19 et 20. Lisez ces chapitres. Ces sont les trois chapitres dans lesquels le Seigneur a dit: Moi je suis saint, vous devez aussi être saints. Ça, c’est le résumé de ces trois chapitres. Cela doit être mis en pratique par chaque croyant. Et, celui qui est trouvé dans ces choses, dans la transgression de ces choses lors du retour du Seigneur, sûrement qu’il ne sera pas enlevé. Dieu veut un ordre divin dans l’église, dans le couple, dans le mariage, dans la famille; Dieu veut nous ramener dans l’état primitif et ne veut pas nous trouver en train de transgresser ces choses.

Résumons encore une fois. En 1933, il y a longtemps, le Seigneur n’est-ce pas, a dit «Tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur du retour de Christ». Cela a lieu, cela s’accomplit. Dieu a pris soin pour cela. Il a repris Son messager, Son prophète, mais, la parole qui lui a été révélée, les vérités précieuses de la parole de Dieu nous ont été confiées et nous avons la grâce de porter ce message du salut au monde entier. Et que Dieu aussi a pu utiliser frère Branham pour révéler ce qui s’est passé dans Genèse 3 dans le Jardin d’Éden, pour éclaircir cela, pour apporter la lumière là-dessus et nous donner une vue d’ensemble sur la chute de l’homme. Pourquoi est-ce-que la rédemption devait avoir lieu tel qu’elle a eu lieu dans la chair et le sang et par une vierge etc. et, c’est ainsi que la chute de l’homme devait être réparée et qu’ainsi nous puissions revenir dans notre position de fils et de filles de Dieu en naissant de nouveau pour une espérance vivante et ainsi confirmer par la puissance de la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ Lui-même. Et nous louons le sang de l’Agneau de Dieu qui a coulé pour nous.

Et, venons encore à ce point que le Seigneur Lui-même a lu, dans Esaïe 61 «pour annoncer une délivrance aux captifs». Bien-aimés frères et sœurs et bien-aimé ami, si tu es lié, reçois le témoignage de Dieu aujourd’hui. Crois de tout ton cœur «pour proclamer au captifs la liberté et aux prisonniers la délivrance». Celui que le Fils libère est réellement libre! Crois à ce témoignage. Il est venu pour te rendre libre. Crois au message. Ne viens avec aucun argument, ne fais pas Dieu menteur. N’argumentes pas, mais crois comme le disent les écritures. Celui que le Fils libère est réellement libre. Acceptes-le simplement pour proclamer aux captifs la liberté. Remercies le Seigneur et loues-le pour cela. Et, comme le frère Branham le disait, le Seigneur nous a enseignés qu’Il nous a tout pardonné entièrement. Il nous a tout pardonné par Sa grâce.

Et ici: Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance; pour guérir ceux qui ont le cœur brisé. Qui t’a ouvert les yeux? dans le naturel, j’ai aussi des problèmes d’yeux, mais spirituellement, Dieu nous a ouvert les yeux. Et, si dans le prophète Esaïe il est écrit: «ils ont des yeux mais ils ne voient pas, des oreilles et ils n’entendent pas», alors il est écrit de la même manière «bénis sont vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent». Dieu a un peuple sur terre, Il a des fils et des filles sur terre.

Je voudrai encore une fois lire cette parole d Galates 4, que dans le Fils, nous avons reçu la position de fils. Pas seulement que nous allons la recevoir, mais, nous l’avons reçu, nous avons cette position de fils. Galates chapitre 4 à partir du verset 4:

Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption (la position de fils, en allemand. NDLR). Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

Donc, une rédemption totale par la grâce de Dieu dans le jour du salut. Répétons encore une fois: Dieu nous a fait grâce. Et, si Moïse dit: si j’ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux. Et, c’est ainsi que la loi est venue par Moïse, mais, la grâce et la vérité sont venus par Jésus-Christ notre Seigneur. Ô! Loué soit notre Dieu! Loué soit notre Seigneur qui nous a appelés à sortir, qui nous a visité et nous a secourus dans le jour du salut, au temps de la grâce, il nous a exaucé, Il nous a appelés à Lui dans le temps de la grâce; Il nous a accordé la grâce de connaitre Ses voies avec l’église, maintenant, de voir Ses voies avec l’église, d’avoir part à ce qu’Il fait maintenant et à ce qu’Il a promis pour ce laps de temps dans lequel nous vivons.

Je ne sais pas si nous sommes conscients de cette responsabilité devant Dieu. Une responsabilité comme elle n’a jamais existé sur terre: c’est-à-dire de prêcher tout le dessein du salut de notre Dieu, dans le résume, de le transmettre et d’apporter à toute l’humanité le dernier message. Et Dieu a utilisé Son prophète, il est écrit: Dieu ne fais rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes. Vous pouvez le lire dans Amos chapitre 3. Et cela est valable aussi pour notre temps. Et, comme nous l’avons entendu, tel que Dieu a révélé cela à Ses prophètes, c’est comme ça que, lors de la première venue du Christ cela a eu lieu. Et, toujours de nouveau, Dieu a révélé Ses secrets à Ses serviteurs les prophètes; et c’est ainsi que l’écriture s’est accomplie, et encore aujourd’hui, l’écriture s’accomplie devant nos yeux. Tout s’accomplit tel que Dieu l’a fait annoncer à l’avance par Ses prophètes dans la parole prophétique.

Il y a les trois choses bien-aimés frères et sœurs: d’abord la partie évangélique et la grâce pour que nous puissions faire des expériences du salut avec Dieu, pour prêcher la grâce, le pardon des péchés, la réconciliation; et ensuite la partie de l’enseignement adressée à l’église pour qu’elle reçoive l’enseignement, qu’elle puisse mettre la parole de Dieu en pratique et vivre la parole de Dieu; ensuite la parole prophétique, et, la parole prophétique, nous la possédons aussi certaine. Elle est une lumière dans les ténèbres. Nous pouvons remercier Dieu de ce que nous avons les trois choses: la parole de l’évangile, le plein évangile par la grâce de notre Dieu; nous avons l’enseignement, l’enseignement comme cela nous a été transmis par les apôtres et les prophètes; et ensuite nous avons l’introduction dans la parole prophétique, nous ne lisons pas seulement les promesses, mais nous avons un «oui» de tout notre cœur à chaque promesse de Dieu et nous nous retrouvons dans les écritures.

Disons encore cela clairement et à haute voix: pas seulement parce qu’il est écrit qu’aucune prophétie de l’écriture ne permet une interprétation particulière, ce n’est pas seulement parce que c’est écrit; mais, jusqu’aujourd’hui, jamais nous n’avons eu la pensée d’interpréter quelque chose. Je ne sais même pas comment faire ça, c’est impossible. Nous avons été prédestinés à croire «comme le disent les écritures», cela nous suffit. Et, s’il vous plait, n’oubliez pas le verset 10 de 1 Jean 5: celui qui ne croit pas ce que Dieu a dit, celui qui ne peut pas croire ce que Dieu a dit, il a fait Dieu menteur. Où voulons-nous aller? Qu’est-ce-qui va nous arriver si nous faisons Dieu menteur? Dieu est véritable, Dieu est véritable, Sa parole est véritable, et le Saint-Esprit nous conduit par Sa grâce dans toute la vérité, et nous pouvons accepter ce que Dieu, dans ce temps nous a accordé.

Qu’aussi tous les jeunes, tous ceux qui s’ajoutent et qui sont encore liés, c’est malheureusement ainsi: l’un est lié à la cigarette, l’autre à des jeux de hasard ou de cartes… acceptez la parole aujourd’hui. Ce sont aussi des liens. Acceptez la parole. Que Dieu vous délie de tout ça, que ce soit l’alcool, la boisson, la cigarette, les jeux de cartes, ou bien quoi que ce soit, tout ce qui n’est pas naturel, tout ce qui ne contribue pas au bien du corps, tout ce qui n’est pas naturel n’appartient pas à ta vie! Aucune liaison! Pourquoi doit-on fumer ou boire? Cela ne t’appartiens pas, ce n’est pas bien pour le corps. Tout ce qui n’est pas naturel ne fait pas du bien au corps, ce n’est pas naturel, ça n’appartient pas au corps. Et notre Dieu a proclamé la liberté aux captifs, et aux prisonniers la délivrance; et, dans le jour du salut, Il ne nous a pas seulement proclamé la délivrance, mais, Il nous a délivrés, et nous avons la grâce de l’expérimenter personnellement. Ne pas seulement croire à la proclamation mais, expérimenter la délivrance.

Et dans ce temps aussi, il nous a été fait par la grâce de Dieu, de donner raison à Dieu en croyant chaque parole qu’Il a prononcée et accepter et remercier le Seigneur pour cela, que dans le jour du salut, Il nous a délivré, Il nous a secouru, Il nous a fait grâce. Et nous pouvons vraiment expérimenter et voir ce que Dieu le Seigneur fait dans le présent.

J’ai encore une demande. Après qu’ensemble nous ayons priés, je voudrai chanter ce dernier cantique avec vous concernant la grâce. Le dernier cantique de ce livret de chant. La grâce que nous avons reçue tous. Je loue la grâce merveilleuse de notre Dieu qui un jour m’a sauvé.

Levons-nous tous. Peut-être qu’il y en a qui veulent consacrer leurs vies au Seigneur. Chantons le cantique 35. Grâce merveilleuse de notre Dieu qui m’a trouvé moi pécheur, moi qui était un adversaire de la croix jusqu’à ce que Dieu m’ait vaincu. Si tu as trouvé grâce devant Dieu, chante ce cantique de tout ton cœur.

(L’assemblée chante le cantique sur la grâce NDLR)

Amen! Amen! Nous courbons les têtes et recueillons-nous dans la prière. Bien-aimés frères et sœurs, acceptez cela de tout votre cœur. Nous avons trouvé grâce devant Dieu. Dans le jour du salut, nous avons été secourus. Et, comme le Seigneur Lui-même a dit: l’esprit de l’Éternel se repose sur moi pour proclamer la délivrance aux captifs. Le plein évangile est prêché parce que le plein salut sur la croix à Golgotha nous a été accordé. Nous ne prêchons pas le pardon en tant que théorie, mais parce que le pardon nous a été accordé en tant que réalité divine. De la même manière, il est écrit dans Matthieu 26: ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance qui est rependu pour plusieurs pour le pardon des péchés. Et nous avons été mandatés selon Luc chapitre 24 verset 47 à prêcher l’évangile de la grâce et le pardon des péchés en Son nom au monde entier. Et c’est pour cette raison bien-aimés frères et sœurs, nous voulons aujourd’hui ne pas seulement avoir écouté la parole de Dieu, mais acceptez cela pour vous personnellement. Tous ceux qui n’ont pas encore expérimenté le pardon, la délivrance, une conversion authentique, aujourd’hui au commencement de cette nouvelle année, aujourd’hui vous pouvez donner entièrement votre vie à Dieu le Seigneur; aujourd’hui vos péchés peuvent être pardonnés, ils peuvent devenir blancs comme la neige aujourd’hui. Aujourd’hui c’est le temps de la grâce, aujourd’hui c’est le jour du salut, aujourd’hui nous pouvons tous dire que la chute qui a eu lieu dans le Jardin d’Éden a été réparée. La chute qui a lieu avec comme résultat terrible la séparation et la mort, ce dégât-là a été réparé. Notre Seigneur et notre Rédempteur a payé le prix. Nous ne devons pas seulement prêcher la rédemption, acceptez cette rédemption, elle est accomplie pour vous. Croyez le témoignage de Dieu dans Sa parole, ne faites pas Dieu menteur en aucun point. Croyez, croyez chaque parole de Dieu de tout votre cœur. Croyez que Dieu nous a accordé la rémission de toutes nos transgressions, nous avons été pardonné; et la délivrance de nos liens de l’esclavage de Satan, il nous a délivré. Celui que le Fils libère, il est réellement libre! Aujourd’hui, ce soir, je ressens la présence directe de Dieu.

Dans ce simple exposé des écritures, Dieu nous a parlé. Il n’y a pas une personne qui n’aurait pas été concerné par ces versets, Dieu s’adresse à nous tous et Il veut nous dire qu’Il a pardonné nos péchés et que nous devons croire le témoignage des écritures. C’est pour cette raison que nous devons nous pardonner sans problèmes les uns les autres. S’il y a quelque chose, que nous puissions vraiment nous pardonner les uns les autres. Comment? Tel que Dieu nous a pardonné en Christ, de la même manière. Un plein salut, un plein évangile par la grâce de Dieu. Maintenant à la fin du temps de la grâce, c’est le rétablissement total par la grâce de Dieu de tout ce qui existait dans l’église primitive.

Recueillons-nous. Si nos deux sœurs ont un cantique qui s’ajuste à ce que nous venons d’entendre, venez devant chanter ce cantique. Nous sommes rassemblés dans la présence de Dieu et nous avons pris la bonne décision de croire chaque parole de Dieu, et d’accepter Dieu en tant que véritable sachant que ce qu’Il a dit est vrai éternellement. Le ciel et la terre passeront, mais la parole de Dieu demeure éternellement. Avez-vous acceptés cela? (L’assemblée répond «amen!» NDLR). Alors, nous allons ensemble chanter «tel que je suis sans rien à moi)

(L’assemblée chante le chœur tel que je suis sans rien à moi, et les deux sœurs chantent aussi un cantique. NDLR)

Amen! Amen! Nous allons prier pour le frère qui a eu un malaise, il se trouve à l’entrée. Prions pour ce frère. Bien-aimé Seigneur, nous Te demandons ô Dieu, accordes Ta grâce, bénis notre frère, aides-le, ô Seigneur! Aides-le, sois proche de lui, vivifie-le, relève-le, fais-lui grâce ô Seigneur. Nous Te remettons toutes choses et Toi seul Tu feras toutes choses bien. Tu es le Grand Médecin, nous Te remercions de tout notre cœur pour cela. Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Pendant que nous nous recueillons encore, restons dans la prière. Nous voulons ne pas terminer cette réunion sans qu’à tous il soit donné l’occasion de consacrer réellement, de donner leurs vies à Dieu. Et, comme nous l’avons lu, nous croyons le témoignage de Dieu, nous croyons que Dieu et véritable et que toutes les promesses sont oui et amen. Nous croyons que Dieu nous a donné la vie éternelle et que cette vie est dans le Fils de Dieu et que celui qui a le Fils, il a cette vie-là qui était en Lui. Et celui qui a reçu le Fils a reçu la vie; celui qui ne L’a pas reçu, n’a pas reçu la vie. Et, à celui qui L’a reçu, Il lui donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu. Tous ceux qui s’ajoutent, acceptez cela dans la foi. En général, nous appelons à venir devant pendant que nos têtes sont courbées; si vous avez des difficultés à le faire, levez les mains pour que nous puissions prier pour vous. Partout les mains se lèvent, partout! Partout! Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Aujourd’hui nous pouvons prêcher ce qu’Esaïe a annoncé à l’avance et que notre Seigneur a lu. Nous pouvons l’expérimenter aujourd’hui: ceci est le jour du salut, le jour favorable.

Ô Bien-aimé Seigneur, je Te remets cette congrégation, ô grand Dieu, Tu sais ce que Tu dis. Et Toi-même Tu as dit: venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos pour vos âmes. Bien-aimé Seigneur, Tu n’as jamais rejeté quelqu’un, Tu n’as jamais dit à quelqu’un de repartir. Tous ceux qui sont venus à Toi, Tu les as guéris, Tu les as sauvés, Tu les as délivrés. Personne n’est reparti tel qu’il est venu. Et, aujourd’hui nous venons pour la délivrance, pour la guérison et pour le salut. Et nous Te remercions dans la foi parfaite que Tu l’as fait par Ta grâce. Ensemble, nous louons la puissance de Ton sang, de Ta parole et de Ton Esprit. Et nous Te remercions de ce que maintenant nous avons la grâce de vivre et d’avoir part à tout ce que Tu fais maintenant dans le présent et de le suivre, et d’en être reconnaissants. Bénis tous ceux qui sont aujourd’hui rassemblés ici et qui ont entendus cette prédication apportée dans la faiblesse; mais Ta parole est puissante, Ta parole ne revient pas sans effets, elle produit l’effet pour lequel elle a été envoyée.

Oui, bénis dans le monde entier, dans tous les peuples, les langues et les nations, bénis ceux qui traduisent, bénis tout ce qui est fait pour l’honneur de Ton nom. À Toi soit remis toute l’église du Dieu vivant dans le monde entier, qu’elle Te soit consacrée, qu’elle te soit donnée. Loué soit Ton merveilleux nom, le nom merveilleux de Jésus-Christ! Alléluia! Amen!

Vous pouvez vous asseoir. Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes maintenant à la fin. Nous demanderons seulement à deux trois frères de venir prier. Je demande au frère Müller de venir prier et à notre frère Gilbert, qu’ils viennent remercier Dieu, et le frère Arben va traduire. Je crois que le frère Myskys va encore rappeler à tous les enfants de veiller sur leurs enfants. Ici ce n’est pas un terrain de jeu, mais que tout doit se dérouler dans l’harmonie, la paix et le respect pour que Dieu puisse aussi nous bénir. Pas seulement pendant les réunions, mais aussi entre les réunions. Qu’Il puisse nous bénir et que nous soyons une bénédiction par notre comportement pour les autres.

Levons-nous et les frères viennent déjà devant pour remercier le Seigneur.