Missão Popular Livre

Jesus Cristo é o mesmo, ontem, e hoje, e eternamente. Hb. 13:8

Idioma:

Outros países

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 03 Mars / Ewald Frank

Idioma: francesa




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld
Dimanche 03 Mars 2019

[Consécration d’enfant. N.d.l.r].

Comment s’appelle votre enfant? [Joël] Joël. Très bien. Tu veux garder dans les bras? Seigneur Dieu Tout – Puissant, nous T’apportons Joël. Nous Te le consacrons comme Toi – même Tu le fis alors que Tu marchais sur terre. Tu as pris les enfants entre Tes bras, Tu les as bénis. Et aujourd’hui, Tu es le même. Nous remettons Joël entre Tes mains. Bénis – le et bénis toute la famille. Joël, sois consacré à Dieu, dans le saint nom de Jésus, sois bénis! Amen! Amen! Que le Seigneur vous bénisse.

Qui avons – nous ici? [Josué]. Josué. Dieu Tout – Puissant, nous T’apportons Josué. Agréé – le! Que la bénédiction de Dieu se repose sur Lui et sur toute la famille. Nous Te consacrons Josué et toute la famille. Bénis, de la plénitude de Ta grâce. Nous Te disons merci pour tout, dans le saint nom de Jésus! Josué, sois consacré à Dieu pour ce temps et pour l’éternité! Alléluia! Amen! Que Dieu te bénisse. Que Dieu vous bénisse.

Vous pouvez vous asseoir. Quelques frères et sœurs voudraient rapidement chanter un cantique en russe. Venez s’il vous plaît maintenant ici devant. Nous sommes rassemblés dans une réunion internationale. Le Seigneur va sûrement bénir. Êtes – vous déjà entrain de venir? Venez s’il vous plaît, tous ceux qui veulent chanter. Nous sommes reconnaissants au Seigneur de tout notre cœur de ce que, de tous les peuples, les langues, nous pouvons nous rassembler. Et celui qui n’est pas présent ici, est connecté dans le monde. Loué soit le Dieu vivant pour ce qu’Il fait dans le présent sur terre. [Les frères chantent le cantique «Oh prends mon âme» en russe. N.d.l.r]. Amen!

Nous avons bien compris le dernier refrain. Il était chanté en allemand. Que la reconnaissance de tous les peuples, les langues et les nations soit au Seigneur. Bien – aimés frères et sœurs dans le Seigneur, quelle grâce nous avons reçue! Comme autrefois, Moïse disait au Seigneur Dieu: «Si j’ai trouvé grâce devant Toi, fais – moi connaître Tes voies!» Et, quand nous regardons dans les saintes Écritures, c’était la grâce de Dieu. Et comme hier nous l’avons lu, Dieu, par les prophètes, a tout prédit à l’avance, tout ce qui allait arriver. Et quand ensuite, nous allons dans Matthieu chapitre 1, nous voyons directement qu’il est parlé de ce que Dieu avait promis, et cela est montré dans son accomplissement. Je pense, n’est – ce – pas, à ce que, dans le Nouveau Testament, huit cent quarante – cinq fois, l’Ancien Testament est mentionné! Tout ce que Dieu avait promis s’est accompli et s’accomplit encore jusqu’aujourd’hui, car, Dieu connait la fin avant même le commencement. Et, en ce qui concerne ce qui devait arriver dans notre temps, Il pouvait aussi l’annoncer à l’avance. Et ensuite, quand le temps fut accompli dans nos jours aussi, quand le temps fut accompli, Dieu a trouvé un homme, un homme envoyé de Dieu, mandaté par Dieu. Une partie du plan du salut de Dieu pour ce laps de temps, pour cette époque. Et nous l’avons souvent dit avec insistance, bien – aimés frères et sœurs, nous ne sommes pas des gens qui ont suivi des fables habilement conçues, ou alors quelques interprétations ou explications des Écritures, non. Nous avons suivi seulement la sainte et précieuse parole de Dieu. Et Paul l’a toujours exprimé même ici dans Galates le premier chapitre. Galates chapitre 1 verset 10:

Et maintenant, est – ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est – ce que je cherche à plaire aux hommes?

Non, et encore une fois, non!

Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

Qui peut le dire aujourd’hui? Seulement celui qui a reçu un mandat divin, un envoi divin qui est lié au plan du salut de Dieu. Pas des hommes, ne pas chercher à plaire aux hommes comme Paul le dit ici. Bien – aimés frères et sœurs, nous savons tous que nous ne vivons pas sur la lune. Beaucoup savent qu’il y a beaucoup des religions. Et tous pensent avoir raison. Je suis, en tant que missionnaire, allé dans cent soixante – cinq pays. J’ai prêché à peu près dans quatre cents quatre – vingt – quinze villes sur terre. J’ai appris à connaître les religions des pays, que ce soit l’indouisme, le bouddhisme ou quoi que ce soit comme religion. Mais Dieu a Son peuple sur toute la terre sans considérer toutes les différentes religions qui existent. Et ici, nous avons ce point important: Les uns croient ce qu’a dit Bouddha, les autres, ce qu’a dit Shiva, les autres, ce qu’a dit Mohamed. Tout le monde croit. Mais nous, en cet endroit, nous croyons seulement ce que Dieu a dit dans Sa sainte et précieuse parole.

Et, comme déjà mentionné, bien – aimés frères et sœurs, l’harmonie totale entre l’Ancien et le Nouveau Testament, et l’introduction directe dans le plan du salut de Dieu, dans notre temps, maintenant, aujourd’hui, nous avons la grâce de le voir accompli parce que cela a plu au Seigneur d’envoyer Son serviteur le prophète tel qu’Il l’avait promis. Et, pour moi, bien – aimés frères et sœurs, l’orientation divine est la chose la plus importante. Celui qui croit Dieu va se soumettre à ce que Dieu a promis; et celui qui le croit, il le recevra révélé par le Saint – Esprit. Là, personne n’a besoin d’enseigner l’autre, et alors s’accomplira: «Ils seront tous enseignés de Dieu». De quoi s’agit – il? Il s’agit de ce qui était déjà écrit dans le Psaumes 2 versets 7 et 8:

Je publierai le décret; L’Éternel m’a dit: Tu es mon fils! Je t’ai engendré aujourd’hui.

Et maintenant suit la chose la plus importante au verset 8:

Demande – moi et je te donnerai les nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession;

Nous avons été rachetés à un prix précieux. Nous appartenons au Seigneur. Et comme il est écrit ici: «Jusqu’aux extrémités de la terre... Demande – moi et je te donnerai les nations pour héritage». Et Dieu a fait les deux: Il a prédit cela à l’avance, Il l’a fait prêcher dans Son plan du salut. Que ce soit avec Israël, que ce soit avec les peuples, Dieu a commencé avec Israël et a continué avec les nations. Et quand notre perfection sera accomplie, les deux prophètes apparaîtront à Jérusalem, et apporteront le dernier message là – bas. Et l’enseignement sortira de nouveau de la montagne de Sion. Et tous les peuples qui seront restés viendront et adoreront à Jérusalem le Dieu du ciel.

Insistons encore une fois ici sur le verset 7 du Psaume 2: «Je publierai le décret». Paul, dans Actes des Apôtres chapitre 20 verset 27 a dit: «Je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu». Chaque sujet est traité dans la Bible. Vous pouvez le lire. Tout est écrit dans la Bible. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur Dieu de tout notre cœur. Ici il est écrit: Je publierai le décret, le conseil de Dieu». Nous n’avons pas besoin de savoir plus que ça. Nous ne voulons pas savoir plus que cela, mais uniquement, ce que Dieu a publié dans Son conseil du salut, ce qu’Il a fixé et accompli. Dans Actes des Apôtres chapitre 2 versets 23 et 24, nous lisons:

Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies.

Cela était selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu. Livré selon le dessein arrêté! Notre Rédempteur a été crucifié sur la croix à Golgotha. Et, selon ce dessein de Dieu, Il a donné Sa vie pour nous. Il nous a apporté le pardon, la réconciliation, la pleine délivrance, la rédemption et l’adoption. Revenir à notre position de fils et de filles de Dieu. Et comme il est écrit ici: «Selon le dessein arrêté de Dieu et selon la prescience de Dieu». Tous se passe comme Dieu l’a arrêté dans Son dessein. Et ensuite, au verset 24, il est écrit:

Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il soit retenu par elle.

Loué et remercié soit notre Seigneur! Il a ôté l’aiguillon de la mort, et Il a brisé la tête du serpent après qu’Il soit mort sur la croix à Golgotha et que Son corps ait été dans le sépulcre. En esprit, il est allé dans les lieux inférieurs de la terre pour y proclamer la victoire, la rédemption accomplie. Et tous ceux qui l’attendaient, ceux qui avaient mis leur espérance en Lui, tous ceux de l’Ancien Testament qui attendaient que le Rédempteur vienne, selon Matthieu 27, tous les saints de l’Ancien Testament qui prendraient part à la première résurrection, sont ressuscités avec Christ, et beaucoup sont apparus dans la sainte ville. Notre Seigneur est mort, mais, Il a ôté la puissance de la mort. Et comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction, nous sommes morts avec Christ, et, de tout notre cœur, nous pouvons reconnaitre alors que ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi!

Ici, nous avons ce verset merveilleux qui nous donne, qui nous montre la clé de ce que Dieu nous a donné. Colossiens. Très particulièrement dans Colossiens chapitre 2 verset 13. Il est écrit ici:

Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;

Ça, c’est le plein Évangile! Ça, c’est le plein salut que nous avons expérimenté personnellement par la grâce. Et ici, Paul, en tant que serviteur de notre Seigneur, appelé d’une manière spéciale, a, n’est – ce – pas, prêché toutes ces vérités bibliques que nous estimons et acceptons de tout notre cœur. On peut le relire encore une fois. C’est accompli. Lisons le verset 13 encore une fois: «Vous, toi et moi, nous qui sommes ici et dans le monde entier, vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair... nous étions morts, spirituellement morts dans les péchés et dans les transgressions. Et Dieu vous a rendus à la vie avec Lui, en nous pardonnant toutes nos offenses». Ça, c’est le plein Évangile! Personne n’a besoin de s’inquiéter, mais seulement de croire le témoignage de la Bible. Croire ce qui est écrit dans la Bible. C’est la parole de Dieu, c’est la vérité; et, si tu crois cela, Dieu le fera dans ta vie d’une manière que, dans la parole de Dieu, nous pouvons nous retrouver ensuite. Paul dit directement ici ensuite: «Est – ce – que je cherche la faveur des hommes? Est – ce – que je cherche à plaire aux hommes? Si c’est le cas, je ne serais pas un serviteur de Christ». Paul a dû prêcher l’Évangile éternellement valable. Il a insisté là – dessus et il l’a prêché. Et dans Galates chapitre 1, il dû dire directement «Si même un ange du ciel venait et que nous – mêmes nous venions vous prêcher un autre Évangile différent de celui qui vous a été prêché, alors, nous sommes sous la malédiction.

Il s’agit donc maintenant de revenir à l’Évangile qui a été prêchée du temps des apôtres. Revenir à la rédemption qui a été accomplie, revenir au pardon et à la réconciliation et faire nos expériences personnelles du salut telles qu’elles ont été faites par les chrétiens dans l’église primitive. Dieu nous l’accorde aujourd’hui maintenant à la fin comme Il l’a accordé au commencement à nos frères. Bien – aimés frères et sœurs, nous attendons déjà depuis des années. Je pense encore à cela... depuis 1933, ça va faire beaucoup d’années qui sont passées, à peu près quatre – vingt – cinq ans. Et quand nous pensons que le Seigneur, déjà autrefois, en Juin 1933, était descendu dans la nuée surnaturelle et avait donné cet ordre, ce mandat que cet homme de Dieu, William Branham, devait apporter le Message à l’humanité, Message qui sera précurseur du retour de Christ, pour qu’un peuple bien disposé soit présenté au Seigneur comme Jean – Baptiste pouvait le faire autrefois par la grâce de Dieu. Celui qui, autrefois, croyait le Message de Jean – Baptiste, croyait Dieu, et celui qui le rejetait, rejetait Dieu.

Et nous le savons tous, autrefois, les scribes et les pharisiens avaient tout: la Torah... notre frère de la Hollande m’a offert tout à l’heure le Tanakh qui est l’Ancien Testament en langue hébraïque. Et, il m’a montré comment est – ce – que dès la première page, le mot Élohim est écrit en hébreux. Oui. On peut avoir tout le Tanakh, on peut avoir toute la Torah. Mais, si on n’a pas de révélation de Dieu, alors, à quoi est – ce – que ça sert d’avoir la lettre? Mais malgré la lettre, le voile de Moïse est encore sur eux, et il ne peut être ôté qu’en Christ Jésus, parce que notre Seigneur et Rédempteur est, n’est – ce – pas, la révélation directe du Dieu vivant ici dans la chair. Et comme frère Borg l’a mentionné toute à l’heure dans Jean 17: «C’est en cela que consiste la vie éternelle: qu’ils Te connaissent Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, en qui Toi – même Tu T’es révélé». C’est en cela que consiste la vie éternelle: En reconnaissant qui est le Fils de Dieu. C’est une substance divine. Ce n’est pas une imagination ni un enseignement. C’est une substance divine. Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui – même.

Et ça aussi, bien – aimés frères et sœurs, nous avons tous reconnu cela par la grâce de Dieu, qu’il n’y a pas trois personnes dans la divinité comme cela est prétendu dans l’enseignement de la Trinité: Le Père est éternel, le Fils est éternel, le Saint – Esprit est éternel; le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint – Esprit est Dieu: Un tel Dieu n’existe pas! Dieu est un et est constitué d’une seule personne, et au ciel déjà, en tant que Père, et manifesté sur terre dans le Fils, et le même Dieu par le Saint – Esprit dans l’Église, s’est révélé! Dieu sur nous, Dieu parmi nous, et Dieu, maintenant, en nous: Le même Dieu pour accomplir, ainsi, Son dessein éternel du salut avec nous. Et, tel que nous l’avons lu, notre Seigneur est mort et nous sommes morts avec Lui, et nous sommes ressuscités avec Lui. Et, dans Colossiens 3, nous lisons que quand Christ notre vie sera manifestée, alors, nous serons manifestés ensemble avec Lui dans la gloire! Pas la religion, mais une expérience personnelle du salut avec Dieu.

Et comme hier soir nous l’avons lu dans l’épître aux Hébreux: «Prendre garde à ce qu’en aucun de nous un cœur mauvais et incrédule soit trouvé», mais que nous puissions avoir un amen, une réception à toute parole de Dieu, et que, ce que le Seigneur a dit dans Sa parole, que nous puissions l’accepter et le croire de tout notre cœur et Lui dire merci pour cela. Nous pouvons lire beaucoup d’Écritures. Et en mentionnant ce qui est arrêté pour notre époque, bien – aimés frères et sœurs, dans la prophétie biblique, il est écrit, par exemple dans un verset, ce qui allait arriver lors de la première venue de Christ, dans un seul verset, dans le même verset il est aussi écrit ce qui va arriver quand Il se révèlera au peuple d’Israël. (Malachie 3 verset 1). La première partie de ce verset: «Voici, j’envoie Mon messager devant ma face. Il préparera Mon chemin». Cette partie s’est accomplie dans le Nouveau Testament et est confirmée dans Matthieu 11, dans Marc 1. Mais, la deuxième partie de ce verset de Malachie 3 «Et soudain entrera dans Son temple, le Seigneur que vous cherchez» est encore dans le futur. Mais, dans l’Ancien Testament, dans un seul verset, la première partie «Voici j’enverrai Mon messager qui préparera Mon chemin devant Moi» est écrite. Mais la deuxième partie: «et soudain...» s’accomplira seulement quand le temple sera reconstruit à Jérusalem et que le Seigneur reviendra. Et vous savez tous que le temple sera rebâti. Quand il sera rebâti, c’est alors que l’Antichrist va s’asseoir dans le temple, et le Seigneur le frappera du souffle de sa bouche. Et ensuite, Il se révèlera à Son peuple d’Israël. Tout est écrit. Vous pouvez le lire dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 et aussi l’Ancien Testament.

Et puisque nous avons la grâce de vivre la dernière partie de l’histoire du salut... encore cette dernière prophétie de Malachie chapitre 4 «Voici, je vous enverrai Élie, le prophète», là, il y a aussi une double promesse: D’abord, il ramènera les cœurs des pères à leurs enfants. Seulement cette partie de Malachie 4 verset 6 s’est accomplie autrefois. Mais la deuxième partie, «Le cœurs des enfants à leurs pères» s’accomplit dans notre temps par ce que nous vivons dans cette époque dans laquelle Dieu nous ramène au commencement, à ce que les pères apostoliques ont cru au commencement. Et comme il est écrit, personne ne peut placer un autre fondement en dehors de celui qui est déjà placé. Et ici, nous avons ce que Dieu veut nous montrer, quelle promesse s’est déjà accomplie et quelle promesse va encore s’accomplir. Pour nous, bien – aimés frères et sœurs, c’est simplement merveilleux.

Aujourd’hui, j’ai encore amené le pectoral avec moi, le pectoral avec les douze pierres précieuses. Le pectoral d’Aaron. En tant que souverain sacrificateur, quand il entrait dans le sanctuaire, Aaron devait porter ce pectoral. Sur ce pectoral, les douze tribus sont représentées par ces pierres précieuses. Et frère Branham en particulier, a prêché sur cela: à chaque fois que quelqu’un venait avec un songe ou alors quoi que ce soit qu’il avait comme révélation, si les pierres précieuses ne brillaient pas, si aucune lumière n’était émise de ce pectoral – là, cet homme pouvait repartir. Cela signifiait qu’il exprimait ses propres imaginations. Mais, si ce qu’il avait expérimenté venait de Dieu, alors, le pectoral brillait, Dieu confirmait par – là, de manière surnaturelle que, ce qui est dit ici vient de Dieu. Et ceci est la pensée principale: Ce n’est pas Aaron qui décidait si cela venait de Dieu ou pas, c’est Dieu qui, d’une manière surnaturelle, décidait. C’est pour cette raison que nous avons ici le pectoral en tant que Lumière et raison. Comment est – ce aujourd’hui? Si nous n’avons pas, aujourd’hui, l’enseignement des apôtres à cent pour cent tel qu’il a été prêché au commencement, alors, ça ne va jamais briller. Notre enseignement ne sera jamais confirmé par Dieu. Notre enseignement sera confirmé par Dieu seulement si c’est en accord à cent pour cent avec la parole des apôtres et des prophètes. C’est ainsi que nous sommes reconnaissants.

Il faut que ceci soit mentionné particulièrement pour tous ceux qui... ce qui est le dernier réveil connu, le réveil pentecôtiste. Bien – aimés frères et sœurs, je suis un vieil homme. Quatre – vingt – cinq ans sont derrière moi. Mais, que je regarde en arrière, que ce soit à la fin des années 40, j’ai expérimenté l’action surnaturelle de Dieu: Des baptêmes du Saint – Esprit des dons du Saint – Esprit, des parler en langues, des interprétations, des cantiques en langues. J’ai tout expérimenté. Alors, nous devons penser à ce qui est écrit dans le livre du prophète Joël, que Dieu déversera Son Esprit sur toute chair: C’est le premier point. Et le deuxième point, c’est sur les fils et les filles; et, le troisième point, c’est sur les serviteurs et les servantes. Il s’agit donc de ce que nous naissions d’abord de nouveau. Est – ce – que nous avons expérimenté l’adoption, avoir été engendré par le Saint – Esprit? Et avons – nous expérimenté une nouvelle naissance réelle? Sinon, même si nous sommes réellement baptisés du Saint – Esprit, nous vivrons en dehors de la parole de Dieu. C’est pour cette raison que frère Branham dessinait trois cercles et disait: Vous pouvez être baptisés du Saint – Esprit dans le deuxième cercle, le domaine de l’esprit, mais, dans votre âme, dans le plus profond de votre cœur, vous n’êtes même pas nés de nouveau. Vous pouvez exercer des dons de l’Esprit, et malgré tout, ne pas être né de nouveau dans le plus profond de votre être, de votre âme.

Et quand nous regardons en arrière, cinq cent cinquante millions de pentecôtistes charismatiques! Alléluia! Ici et là, et tous font ce qu’ils veulent, ils croient ce qu’ils veulent, et se trompent eux – mêmes et trompent le peuple comme si tout est en ordre, comme si Dieu est avec eux. Ils font partie, en fait, de ceux desquels il est écrit: En ce jour – là, beaucoup viendront à Moi et diront: Seigneur, Seigneur, n’avons – nous pas prophétisés en Ton nom, chassé des démons en ton nom et faits de grands prodiges et signes en Ton nom? Et le Seigneur devra leur dire: Je ne vous connais pas. Arrière de Moi, vous, ouvriers d’iniquité. Ils ont prophétisé, ils ont eu des réunions bénies et merveilleuses. Mais, malgré tout, il leur sera dit: «arrière de Moi. Je ne vous ai jamais connu». De quoi s’agit – il aujourd’hui? Qu’avons – nous lu? «Laissez – moi publier le décret de Dieu». (Psaumes 2 verset 7). De tous ces pentecôtistes, qui veut entendre le décret de Dieu? Tous sont honorés et s’honorent l’un, l’autre. Qui veut reconnaitre les promesses pour ce temps, les croire et les écouter? Qui veut se soumettre à Dieu et à la parole de Dieu? Qui veut donner à la mort son propre moi? Qui veut vraiment être crucifié avec Christ, et mourir avec Lui pour pouvoir dire «ce n’est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi»?

Vous savez, je m’excuse si je le mentionne, mais, nous aussi, ici à Krefeld, nous avons vécu dans les années 70 des moments merveilleux. Mais ensuite, l’adversaire s’est infiltré de manière très pieuse, et n’a rien fait d’autre si ce n’est de détruire. Mais, que le Seigneur soit remercié! Les élus ne peuvent pas être séduits. Les élus croient la sainte et précieuse parole de Dieu!

Et comme, par exemple, il est écrit dans Apocalypse le premier chapitre, le Seigneur Dieu a dit: «Pour montrer à Ses serviteurs ce qui va arriver bientôt». Bien – aimés frères et sœurs, je ne rends pas témoignage de moi – même. Mais, parmi les vingt et une expériences puissantes, à deux reprises, j’ai été pris hors de mon corps. Je ne donnerai pas les détails. Mais, dix – sept fois, avec la même désignation: «Mon serviteur». Pourquoi? Parce que nous vivons maintenant dans un temps prophétique et qu’un appel divin était nécessaire pour qu’il y ait un envoi divin, et que les promesses de Dieu que Dieu a données pour cette époque soient présentées au peuple de Dieu en sorte que la parole soit prêchée pour que le pectoral puisse toujours briller et confirmer que ce qui est dit vient de Dieu. Combien de fois frère Branham l’a – t – il dit? La lumière brillera au temps du soir! Et la lumière a brillée! La parole a été révélée. Et nous n’avons besoin que de croire de tout notre cœur et de nous soumettre bibliquement.

Il faut que cela soit encore et toujours dit: C’est absolument nécessaire, maintenant, de reconnaitre les promesses pour cette époque, de les croire, et d’ordonner sa vie bibliquement, et de respecter tout ce que Dieu a dit dans Sa parole. Nous pouvons exactement, comme Paul le dit: «nous ne prêchons pas la parole de Dieu pour plaire aux hommes, mais, nous prêchons le conseil du salut de Dieu» comme nous l’avons lu trois fois déjà. «Je publierai le décret de Dieu» nous l’avons lu dans le Psaumes 2: «Jusqu’aux extrémités de la terre ... je te donnerai les extrémités de la terre pour possession». Trois fois, frère Branham sur les dix – huit fois qu’il a reçues cet ordre, il a mentionné que le dernier message irait jusqu’aux extrémités de la terre. Bien – aimés frères et sœurs, lui – même, lui – même, il n’a apporté ce message dans aucun autre pays. Que Dieu soit remercié, que Dieu soit remercié bien – aimés frères et sœurs. Alors qu’en 1963, j’ai lu les prédications sur les sept sceaux, j’avais dû m’asseoir et j’avais écrit ce qui est dans le livre «Le conseil de Dieu». Après que j’ai écouté et lu les sept sceaux. Et, sur tout ce qui avait été révélé, j’ai dû écrire le livre pour transmettre ces choses – là au peuple de Dieu. Nous ne voulons pas entrer dans les détails, mais, par la grâce de Dieu, nous avons la sainte et précieuse parole de Dieu. Et, dans le monde entier, j’ai prêché cela et je le ferai encore jusqu’à ce que le Seigneur revienne, si Dieu me l’accordait.

Pourquoi disons – nous cela? C’est le dernier message, le dernier appel qui retentit dans le monde entier. Et tous les frères dans le monde entier, et tous ceux qui sont aussi ici, distribuent la même nourriture spirituelle. Personne n’ajoute quelque chose, et personne n’interprète quelque chose, mais tout reste attaché à ce qui est écrit, et tous prêchent seulement ce que Dieu nous a dit dans Sa parole. Que nous ayons maintenant la grâce de vivre les derniers moments avant le retour de Christ, et de rester sobres. Aussi, dans les différents groupes, les communautés, les églises, restez sobres, ne cherchez pas à être quelque chose, mais simplement, restez simples et servez le Seigneur! Le Seigneur Lui – même achèvera Son œuvre avec nous, car, au moment où des frères infiltrent leurs propres connaissances ou enseignements, alors, une division a lieu. Jamais une division n’est possible si c’est seulement la sainte parole de Dieu qui est prêchée. Il n’y aurait jamais eu de division. Mais, si quelqu’un veut être quelque chose, s’il dit quelque chose... par exemple: Nous sommes des sacrificateurs, comme un frère dit qu’il règne déjà avec le bâton de fer... non. Oubliez tout cela! restez sobres dans toute chose. Le temps où nous allons régner avec notre Seigneur arrivera après l’enlèvement! Pas maintenant. Après l’enlèvement, quand le Seigneur établira son règne ici sur terre. S’il vous plaît, restons sobres, restions clairs, restons vrais dans la parole de Dieu! Prêchons tout simplement l’Évangile, et Dieu Lui – même prendra soin pour tout. Nous faisons confiance à notre Dieu, et nous savons qu’Il a commencé Son œuvre et qu’Il l’achèvera aussi. Comme déjà dit, ce que nous serons n’a pas encore été manifesté, mais, quand ce sera manifesté, nous Lui serons semblables!

Bien – aimés frères et sœurs, qui peut saisir cela? Vous, nous, des hommes misérables! Et quand nous regardons dans le miroir de la parole, nous pouvons dire: «Ô Seigneur, qui suis – je? Que sommes – nous?» Mais, il ne s’agit pas de ce que nous sommes, mais de ce que Dieu a fait de nous. Et comme nous avons lu ces versets merveilleux que notre Seigneur et Rédempteur est venu à nous, et Son précieux sang, le sang de la nouvelle alliance a coulé, et l’accomplissement des promesses de l’Ancien Testament, dans les prophète Jérémie, où il est écrit: «Je ferai une nouvelle alliance avec vous, et j’écrirai ma loi dans vos cœurs» car la nouvelle alliance est faite. La rédemption a eu lieu. Et nous pouvons maintenant expérimenter notre préparation sous la vraie et véritable prédication de la parole de Dieu, parce que tout ce que Dieu a dit, nous le croyons de tout notre cœur. Et comme nous l’avons lu hier, ils se sont laissés égarer par incrédulité. Nous ne voulons pas seulement chanter «Crois seulement», mais, nous voulons croire de tout notre cœur, croire comme le disent les Écritures.

Combien d’Écritures pourrait – on encore lire pour faire savoir à tous que ce temps est vraiment le dernier, les derniers moments avant le retour de Christ? Et, quand nous regardons à Israël, tel que Dieu l’a promis... j’ai écrit une lettre à Monsieur Netanyahou, et j’y ai écrit les huit versets importants de la parole prophétique de l’Ancien Testament pour qu’il puisse savoir que maintenant, en Israël, ce qui se passe c’est ce que Dieu, déjà par Ses saints prophètes, dans l’Ancien Testament il y a trois mille huit cent ans, avait déjà prédit à l’avance. Tout se passe maintenant tel que les prophètes de l’Ancien Testament l’ont prédit à l’avance. Et j’avais vraiment dans le cœur de lui écrire ces huit versets bibliques si importants pour qu’il puisse savoir que ce qui se passe n’est pas du fait du hasard, mais, ce qui se passe maintenant a déjà été annoncé à l’avance. Et nous nous trouvons réellement dans la dernière génération, maintenant, à la fin de la dernière génération; et cela, avant le retour de Jésus – Christ notre Seigneur.

Je m’excuse si je mentionne encore cela. Alors que le pape a fait maintenant son voyage à Dubaï... vous savez, j’ai prêché à Dubaï. On y a eu des réunions puissantes avec le frère Michael. Si vous savez ce que Dieu fait aussi dans ces pays islamiques! C’est simplement merveilleux! Dieu a Son œuvre, Dieu a Son peuple dans toutes les langues et les nations. Et nous avons entendu le contrat qui y a été signé (à Dubaï), et comment est – ce – que les trois grandes religions connues dans le monde entier doivent être réunies! Ils veulent unir le judaïsme, le christianisme et l’islam sur une même base! Ils disent: Nous croyons tous au seul vrai Dieu. Le Vatican veut particulièrement investir en Israël. Il (le pape) a dit aux musulmans «Nous croyons au même Dieu». Nous voyons comment est – ce – que tout est entrain de prendre son cours, et bientôt, dans un avenir court, cela va arriver au point où un contrat de paix sera signé. Et ça aussi ça a été annoncé à l’avance. Bien – aimés frères et sœurs Paul n’était pas seulement apôtre. Il regardait déjà dans le futur, et cela lui était révélé par le Saint – Esprit: 1 Thessaloniciens chapitre 5: «Quand ils diront: paix et sûreté». Maintenant, c’est la paix et la sécurité. Alors, subitement, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, la destruction viendra!» Imaginez – vous que l’enlèvement est décrit déjà dans 1 Thessaloniciens 4, et tout ce qui va se passer lors du retour de Jésus – Christ. Et ensuite, comme le disait frère Branham, l’enlèvement et la signature du contrat de paix auront lieu presqu’au même moment. Nous serons enlevés, et en même temps, le contrat sera signé. Mais, pensez un peu à cela: Une ruine soudaine les surprendra. Et au chapitre 4: «Nous vous le disons de la part du Seigneur: Le Seigneur Lui – même descendra et les morts en Christ ressusciteront premièrement, et nous qui seront restés vivants, nous serons transformés». Tout cela est écrit! Nous serons enlevés et serons auprès du Seigneur. Et ensuite suit la description au chapitre 5: «quand ils diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra». Cela a été écrit à l’avance dans la Bible.

Bien – aimés frères et sœurs, vous ne pouvez pas vous imaginer comment est – ce – que je suis touché par la prophétie biblique, de ce que Dieu, par les prophètes et les apôtres a fait écrire pour que nous puissions reconnaitre le jour et l’heure; pour que nous ne restions pas dans les ténèbres, mais que nous soyons des gens qui marchent dans la lumière, ayant trouvés grâce devant Dieu par la grâce de Dieu, nous préparant vraiment pour le jour glorieux qui viendra. Je suis certain que le Seigneur qui l’a promis: Je vais vous préparer une place et je reviens pour vous prendre auprès de Moi pour que vous soyez là où je suis.

Résumons, bien – aimés frères et sœurs, de quoi il s’agit: Notre prédication doit être à cent pour cent, telle qu’elle a été prêchée il y a deux mille ans en accord avec ce que Paul écrit: Un seul Seigneur, un seul baptême, une seule foi. Tout doit être ramené à l’état primitif. Et, durant toutes ces années, par la grâce de Dieu, nous avons vu... et maintenant, les derniers sont entrain d’être appelés à sortir dans le monde entier. Le premier appel que j’ai eu ce matin, c’était d’un camp des réfugiés en Ouganda: Trois milles personnes ont suivi hier la prédication. Et ce prédicateur pleurait au bout du fil. Il disait: Frère Frank, tout le monde était touché par la prédication! Et nous remercions le Seigneur Dieu pour le Message. Beaucoup d’appels comme jamais auparavant! La Parole de Dieu ne revient jamais sans effets à Dieu: Elle produit l’effet pour lequel elle est envoyée. Je suis toujours reconnaissant pour l’orientation que nous avons dans la parole de Dieu. Que le Seigneur puisse aussi utiliser ce jour, qu’Il l’utilise vraiment dans le monde entier pour que tous ceux qui sont de Dieu écoutent la parole de Dieu, qu’ils la croient et qu’elle leur soit révélée, et que, dans l’obéissance, ils puissent l’accepter et que le propre moi meurt. Personne ne devrait encore dire: «Je veux, je veux». Mais tout le monde devrait dire: «Pas ce que je veux, et pas comme je le veux, mais, que Ta volonté soit faite».

Nous sommes reconnaissants. Et comme nous l’avons lu: «Je publierai le décret du Seigneur». Pas autre chose, mais, le conseil, le décret du Seigneur. Nous l’avons aussi dit: Il y a tant des religions, dans tant d’églises. Trois cent soixante – dix – neuf dénominations, et toutes pensent avoir raison, et toutes se décorent de versets bibliques... comme à Dubaï, ils ont mentionné Jean 17 pour que tous soient un! Oui, mais, un avec qui? Dieu en Christ et Christ en nous, l’espérance de la gloire! C’est de cela qu’il s’agit. Pas une union entre les religions, mais un avec le Seigneur Dieu.

Bien – aimés frères et sœurs, encore rapidement ce dont nous avons parlé hier: Être morts avec Christ. Le sang de la nouvelle alliance a coulé. Et, je dois toujours le dire: Je veux que tous ceux qui ont écouté la parole de ma bouche soient prêts quand le Seigneur reviendra. Je ne veux pas avoir prêché à des vierges folles, mais, aux vierges sages qui ont reçu la parole de Dieu de tout leur cœur et qui l’ont crue. Et, je le dis aussi pour cette raison, bien – aimés frères et sœurs, c’est parce que j’ai vu l’enlèvement! J’ai vécu l’enlèvement et j’ai aussi vécu comment est – ce – que l’enlèvement aura lieu! Tous étaient des adolescents, des jeunes habillés en blanc, et nous avons été pris dans l’enlèvement! Un grand troupeau qu’on ne peut compter. Le Seigneur appelle de tous les peuples, les langues et les nations, Ses enfants à sortir. Et, lors de Son retour, il y aura une Église – Épouse. Elle sera sans tache, sans ride, irréprochable, lavée dans le sang de l’Agneau, sanctifiée dans la parole de la vérité, scellée du Saint – Esprit pour le jour glorieux du retour de Jésus – Christ notre Seigneur.

Et nous nous réjouissons, moi aussi, à mon âge, plus rien n’est facile! Mais que le Seigneur soit remercié: Sa sainte et précieuse parole produit l’effet pour lequel elle a été envoyée. Que ce jour serve à contribuer à ce que nous ayons reçu Sa grâce selon qu’il est écrit: «Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœur». Que Dieu fasse grâce pour que nous puissions accepter, croire, expérimenter, et, personnellement, avoir part à ce que Dieu fait maintenant. Et aussi certain que nous croyons les promesses de Dieu, c’est aussi certain que nous sommes enfants de la promesse. Aussi certain que notre Seigneur et Rédempteur, en tant que Premier – né, et nous, en tant qu’héritiers, nous a établis. Dans tout l’Ancien Testament, le droit d’ainesse, le droit d’ainesse était important pour l’héritage. Et que s’est – il passé? Notre Seigneur a accompli tout ce qui était promis dans l’Ancien Testament en relation avec Lui: Lui le Premier – né entre plusieurs frères. Et ça aussi, nous l’avons déjà dit hier avec insistance: Aussi certain que Marie crut la parole de la promesse, le Saint – Esprit vint sur elle et le Fils de Dieu pu naître. C’est la même chose: Nous croyons la parole de la promesse et le Saint – Esprit créé la nouvelle vie en nous, par Sa grâce, pour qu’ainsi, nous ayons la relation avec notre Dieu, et que nous puissions nous préparer pour le retour de Christ.

Que le Seigneur soit loué et exalté de ce qu’Il a envoyé Son messager, Son serviteur, le prophète, avec l’ordre d’envoyer le Message pour l’appel à sortir, la préparation et tout ce qui fait partie de cela, pour que nous soyons prêts lors du retour de Jésus – Christ. Et nous remercions le Seigneur de ce que nous avons reçu une part directe, mandaté par le Dieu Tout – Puissant pour apporter ce dernier Message, les promesses pour cette époque dans le monde entier. Nous ne pouvons que dire «Que celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit à l’Église!» et que nos cœurs soient ouverts, vraiment ouverts pour croire et consacrer notre vie au Seigneur.

Pour finir, s’il y a des frères et des sœurs qui n’ont pas encore fait l’alliance d’une bonne conscience avec Dieu par le baptême, nous avons toujours la possibilité de baptiser, et le Seigneur accorde à tous la grâce, car il est écrit: «Repentez – vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus – Christ». Cela est à sa place. C’est pour le pardon des péchés, nous nous faisons baptiser pour confirmation que nous avons accepté le pardon des péchés. Et s’il y a des frères et des sœurs ici qui ont le désir de se faire baptiser, nous avons alors la possibilité, après cette réunion, de le faire. Que le Seigneur Dieu puisse accorder Sa grâce pour que Sa parole puisse encore, aujourd’hui, exécuter Sa volonté en nous. À Lui, le Seul Dieu, soit l’honneur dans toute l’éternité! Amen!

Levons – nous, et ensemble, remercions le Seigneur. Nous pouvons chanter maintenant «Tel que je suis sans rien à moi». [L’assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Pendant que nous gardons les têtes courbées dans la prière et que nous ouvrons nos cœurs, remercions le Seigneur. Je voudrais demander si ici, il y’en a quelques – uns pour lesquels nous pouvons prier. Ceux qui veulent consacrer leur vie au Seigneur. Premièrement, est – ce qu’il y en a qui veulent être baptisés? Aujourd’hui, il y en a sûrement. Je ne vois pas encore des mains. Et, qui veut consacrer sa vie au Seigneur? Oui, nous tous. Tout le monde. Nous voulons tous consacrer notre vie au Seigneur. Chantons «Ô c’est Jésus». [L’assemblée chante «Ô, c’est Jésus». N.d.l.r].

Combien croient le Message de la fin des temps? Faites – moi voir les mains! Que le Seigneur vous bénisse! Amen! Je suis certain que vous croyez ce que Dieu, pour ce laps de temps, pour cette époque, a promis. Aussi certain, vous aurez part à ce que Dieu a promis dans Sa parole! Courbons les têtes. Nous voulons demander si nous avons des requêtes particulières que nous voulons apporter au Seigneur. Oui, partout, les mains se lèvent, partout! Alors, nous pouvons chanter «Crois seulement, crois seulement». [L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement». N.d.l.r].

Seigneur Dieu Tout – Puissant, comme au commencement, à Jérusalem, Tes vrais croyants étaient rassemblés et ont priés. Seigneur, étends Ton bras et fait des signes et des prodiges puissants. Confirme Ta parole. Nous prions ainsi aujourd’hui en raison de l’autorité de la parole de Dieu. Nous croyons que, pour toutes les promesses de Dieu, en Lui, le Rédempteur, est le oui et le amen, les promesses et l’accomplissement, le salut de l’âme, la délivrance de l’esprit, la guérison du corps. Ô, Seigneur, étends Ton bras! Dites – le tous, priez tous! dites «Seigneur, étends Ton bras, confirme Ta parole, sauve, guéris, délivre et bénis» Ô! Nous Te remercions, nous Te remercions de tout notre cœur et de toute notre âme. Nous Te remercions de ce que Tu as sauvé, de ce que Tu as délivré, de ce que Tu as guéris. Ta parole, Tu l’as confirmée. À Toi le seul vrai Dieu, à Toi soit l’adoration, la louange, dans le saint nom de Jésus! Amen! Et que tout le peuple dise «Amen». [L’assemblée dit «Amen!» N.d.l.r]. Que le peuple dise «Alléluia!» [L’assemblée dit «Alléluia!» N.d.l.r].

Restez encore debout un moment. Peut – être que notre frère Jean – Claude peut chanter le cantique Maranatha.