Svobodná lidová misie

Ježíš Kristus včera, dnes a naveky tentýž jest. Žid.13.8

Jazyk:

Réunion mensuelle de Krefeld, Samedi 02 Février 2019 / Ewald Frank

Jazyk: francouzky




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 02 Février 2019

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement». N.d.l.r].

Amen! Amen! Vous pouvez vous asseoir. Dieu est fidèle. Nous sommes reconnaissants de ce que nous pouvons nous réunir pour écouter la sainte et précieuse parole de Dieu sans être dérangés. Je vous remercie pour la patience avec laquelle vous êtes venus, pour écouter toutes les salutations qui ont été lues. J’ai encore quelques salutations envoyées par téléphone. [Frère Frank lit les noms des frères. N.d.l.r].

Nous avons ensuite des salutations fraternelles de nos bien – aimés frères et sœurs de Cordoba en Argentine. Nous sommes simplement reconnaissants de ce que nous sommes liés à Dieu et aussi les uns aux autres dans le monde entier. Nous sommes liés les uns aux autres dans le monde entier parce que nous croyons la parole de Dieu de tout notre cœur, et nous écoutons aussi de tout notre cœur, nous la reçevons révélée.

Nous voulons souhaiter la bienvenue particulièrement à tous ceux qui sont ici pour la première fois. Levez – vous, s'il vous plaît. Qui est ici pour la première fois? Qui est ici pour la première fois? Levez – vous, s'il vous plaît. Que Dieu te bénisse. D’où viens – tu? [Du Congo] du Congo. Que Dieu te bénisse. Et vous? Oui? Que Dieu vous bénisse vous tous qui êtes ici aujourd’hui pour la première fois. Aujourd’hui, nous avons parmi nous le père et la mère de notre frère Isaac d’Ottawa, Canada. Que Dieu vous bénisse très particulièrement. Nous avons ensuite notre frère Olek du Portugal. Que Dieu te bénisse. Et le frère John de Bucarest, le frère Emmanuel, le frère Michael qui est responsable de la langue Ourdou particulièrement pour le Pakistan. Le frère Emmanuel, pour l’Indou dans toute l’Inde et dans les pays voisins. Dieu a vraiment pris soin pour tout et de tout. Et au cas où nous n’avons pas mentionné quelqu'un, faites – le nous savoir, nous allons vous appeler demain. Nous voulons que tous se sentent bien, qu’ils se sentent à la maison. Et aussi une demande à tous ceux qui ont des écouteurs: mettez vos casques sur les deux oreilles pour que le voisin ne soit pas dérangé. S'il vous plaît, c’est une demande très importante. Que vos caques soient bien sur vos deux oreilles. Faites en sorte que votre voisin ne soit pas dérangé. Ne mettez pas vos casques en l’air en dérangeant les autres, car, le casque est individuel, pour les deux oreilles. Que Dieu vous bénisse tous!

Nous sommes très reconnaissants. Il y a beaucoup de sujets. Nous voyons ce qui se passe dans le monde, et nous voyons que les signes du temps parlent un langage très clair. Et, le Seigneur a dit: «Quand vous verrez que toutes ces choses arrivent, levez vos têtes car vous savez que votre rédemption, la rédemption de votre corps est proche», et nous serons pris auprès du Seigneur. Quand on écoute ce que la Chine a l’intention de planter des légumes sur la lune, et ce n’est pas tout; Le plus grand bâtiment: Mille mètres de hauteur et mille de largeur! Quand on entend toutes les autres nations, tout ce qui est en train de se passer, c’est le désespoir... on ne peut plus conseiller. Et tout est à voir partout. Et aussi très particulièrement, en ce qui concerne Israël, bien – aimés frères et sœurs, je suis reconnaissant à Dieu de tout mon cœur de ce que frère Branham, le 02 Décembre 1962, alors que j’étais allé avec un désir ardent dans mon cœur, j’étais assis là et je voulais recevoir une réponse sur ce qui concernait l’holocauste, et je désirais savoir s’il y avait une malédiction sur l’Allemagne à cause de l’holocauste. Et le prophète de Dieu a dit mot à mot: «Frère Frank, il n’y a aucune malédiction qui se repose sur l’Allemagne à cause de l’holocauste. Dieu va demander des comptes à ceux qui sont responsables de ces crimes». Nous ne voulons pas entrer dans les détails, mais, le 27 Janvier 1945 fut la délivrance d’Auschwitz, ce camp de concentration où un million et demi, et en tout, six millions, mais un million et demi seulement à Auschwitz ont été massacrés et gazés. Pour nous tous, c’est incompréhensible, mais cela s’est passé, et que le Seigneur Dieu puisse bénir Son peuple, Israël, de manière particulière!

J’ai adressé une lettre à Benjamin Netanyahou le Jeudi. Il l’a reçue. Nous verrons s’il va répondre ou alors si quelque chose va suivre pour que je puisse rendre témoignage là – bas de ce que Dieu fait maintenant. J’ai cité sept promesses des prophètes de l’Ancien Testament que j’ai écrites dans la lettre, pour présenter devant les yeux de nos amis à Jérusalem, que des prophéties bibliques s’accomplissent dans notre temps, et que, par la grâce de Dieu, nous pouvons vivre l’accomplissement de ces versets. Et ma requête était que, par les Écritures, qu’ils puissent comprendre dans quel temps et quelle heure nous sommes arrivés. Dieu avait donné à Abraham la promesse: «En toi seront bénies tous les peuples de la terre», mais, seulement en relation avec Israël. En fait, celui qui maudit Israël, se maudit lui – même, il attire la malédiction sur lui. Que le Seigneur Dieu puisse garder chacun de ça. 

Nous avons – moi personnellement, et je m’excuse si je le mentionne ainsi – mais, je crois que j’ai reçu plus de quatre – vingts mail le jour de mon anniversaire alors que j’ai totalisé quatre – vingt – cinq ans. Et Josué 1 a été particulièrement mentionné. Je ne sais pas pourquoi les frères ont mentionné Josué 1 pour m’encourager à prêcher la parole précieuse que nous avons déjà portée dans le monde entier, et ils m’ont encouragé à continuer à le faire. Et, bien – aimés frères et sœurs, en relation avec cela, il peut être mentionné dans ce contexte que, dans les jours de Josué, ils n’ont pas discuté sur ce que Dieu avait révélé à Moïse et avait arrêté pour le peuple d’Israël. Ce que Dieu avait révélé à Moïse a été mis dans l’arche de l’alliance. Et, l’arche de l’alliance, dans les premiers moments du ministère de Josué, a été porté avec la parole de Dieu en elle... dans l’arche de l’alliance, avec les promesses. Bien – aimés frères et sœurs, nous avons fait aussi la même chose dans notre temps: Pas une seule fois nous avons discuté sur quelque chose que frère Branham aurait dit! Pas une seule fois nous n’avons interprété quoi que ce soit, mais, nous avons porté la sainte et précieuse parole révélée par la grâce de Dieu dans le monde entier, et les choses doivent rester ainsi jusqu’à ce que le Seigneur revienne.

Ensuite, mes yeux... mon attention a été attirée là – dessus, sur Josué 14. Josué chapitre 14. L’homme de Dieu écrit ici ce qui s’est passé avec lui à partir du verset 7 jusqu’au verset 11, il écrit qu’il avait quarante ans lorsque Moïse l’avait envoyé à Kadès – Barnéa. Et quarante – cinq ans se sont ajoutés aux quarante ans qu’il avait à l’époque, ici, il dit qu’il a quatre – vingt – cinq ans. Les frères ont aussi de bonnes pensées en ce qui me concerne, je ne sais pas pourquoi, mais, ils ont attiré mon attention là – dessus: Josué avait justement l’âge que j’ai aujourd’hui quand ils avaient traversé le Jourdain pour entrer dans le pays de la promesse. Ils ont dit: «frère Frank, nous pouvons nous attendre à l’accomplissement de tout ce que Dieu a promis». Personne, bien – sûr, ne connait le jour ni l’heure, c’est le Seigneur Lui – même qui le fixe. Mais, bien – aimés frères et sœurs, nous pouvons regarder simplement en arrière à toutes ces années passées: Ça fait exactement quatre – vingt – cinq ans depuis Juin 1933, alors que le Seigneur Lui – même avait donné ce dernier grand mandat, quand frère Branham baptisait en Juin 1933 dans le fleuve Ohio. Nous savons que la nuée surnaturelle était descendue avec un bruit. Et tout le monde l’a vue et entendue. Et ensuite, s’adressant à frère Branham, les paroles suivantes ont retenti: «Tel que Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que le message qui t’a été confié sera précurseur du retour de Christ, et ira jusqu’aux extrémités de la terre». Vous savez ce que cela signifie? (Faisant mention du retour de Jésus – Christ), Paul déjà attendait ce retour, Pierre aussi attendait le retour du Christ. Et Paul écrit: «Nous ne nous endormirons pas tous, mais nous serons tous changés». Deux mille ans sont venus et sont passés. Et, dans chaque prédication, dans chaque mouvement de réveil, le retour du Seigneur était le sujet principal. Et ensuite, dans notre temps, le mandat direct, l’ordre direct divin de porter le message dans le monde entier, le message qui est précurseur du retour de Christ. Et ça, c’est justement ce que nous avons fait personnellement, et l’avons vécu par la grâce de Dieu, et nous sommes très reconnaissants pour cela.

Bien – aimés frères et sœurs, de quoi s’agit – il aujourd’hui? Il s’agit vraiment de ce que nous puissions rester dans l’équilibre et que nous puissions faire confiance à Dieu et savoir qu’Il achèvera Son œuvre de rédemption tel qu’Il a achevé Son œuvre de création. Et en ce qui concerne cela, j’ai dans mon cœur plusieurs Écritures frères et sœurs. Je voudrais commencer... tout à l’heure, nous allons appeler le frère John, le frère Daniel et d’autres frères. Mais je voudrais commencer ici... j’ai cela dans le cœur. Commençons avec cette parole précieuse de 1 Timothée chapitre 6, le verset 14. 1 Timothée chapitre 6 verset 14:

...de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus – Christ.

Regardez un peu cela: Ici, un Paul écrit sous la conduite de l’Esprit de Dieu ce qui, pour nous dans ce temps, est absolument valable. Bien – aimés frères et sœurs, ça, nous pouvons aussi le dire que, quand nous mentionnons frère Branham, ce n’est pas comme les autres le font, les Luthériens en se référant à Luther, les autres qui se réfèrent à Zwingli, les autres qui se réfèrent à Calvin, les méthodistes qui se réfèrent à John Wesley, les baptistes se réfèrent à John Smith, les témoins de Jéhovah ont aussi leur Taze Russel, et les autres leur John Smith... tous ont, n’est – ce – pas, un fondateur. Nous, nous n’avons pas de fondateur: Notre Seigneur et Rédempteur est Le fondateur de l'Église! Il a dit: «Je bâtirai Mon Église». Et, c’est pour cette raison que nous ne nous référons vraiment uniquement qu’à la sainte parole de Dieu, et nous sommes vraiment reconnaissants au Seigneur de ce qu’Il a envoyé Son serviteur le prophète, pour nous ramener à Dieu, nous ramener à Sa parole et pour que nous puissions tous reconnaitre comment est – ce – que c’est important de prêcher toute la parole et d’inclure tout.

Aujourd’hui, j’aimerai commencer avec ces paroles d’avertissement d’Éphésiens chapitre 5. Éphésiens chapitre 5, lisons directement à partir du verset 21. Éphésiens 5 verset 21:

...vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

Ensuite suivent les choses qui sont importantes, bien – aimés frères et sœurs. Je ne juge pas, mais, regardez aujourd’hui dans tous les groupes chrétiens, toutes les femmes font ce qu’elles veulent, tous les hommes font ce qu’ils pensent être juste. Qui, aujourd’hui, se dirige d’après la parole de Dieu? Et quand, ensuite, on lit la Bible, quand on lit ce qui est écrit et qu’on insiste là – dessus, alors, on est traité de secte ou de toute sorte de nom. Mais, pour nous et pour tous les frères et toutes les sœurs, chaque parole de Dieu reste valable. Ici:

Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur;

Dites – moi, s'il vous plaît, où est – ce – que cette parole, aujourd’hui, peut être lue? Dites – le – moi s'il vous plaît! Dites – moi dans quelle église cette parole peut – elle encore être lue. On peut continuer à lire:

Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l'Église.

Maintenant la question: Pourquoi est – ce qu’aujourd’hui, ce soir, je dois lire cette parole? Ici, nous avons au verset 27. Éphésiens 5 verset 27. Pour accepter tout cela, pour le mettre en pratique, pour comprendre quel est l’objectif de cela:

...pour faire paraître devant lui cette Église... pour faire paraître devant lui cette église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.

Ici, nous avons l’objectif de l’exhortation. Nous avons ici l’ordre divin. Dans notre vie, il faut que cela soit de nouveau rétabli. On ne peut pas faire ce qu’on veut, sinon alors, nous devons rester dehors. Si nous venons ici pour écouter la parole de Dieu, alors, c’est justement, comme c’est écrit ici, pour que nous puissions vivre un bain de la parole. En fait, on devrait commencer au verset 25, et aussi le verset 26:

...afin de la sanctifier...

«Sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur». Nous ferons bien de relire ces Écritures dans la prière et de demander au Seigneur de nous aider à trouver grâce devant Lui, pour mettre ces choses en pratique. Disons – le sincèrement: Si nous croyons la parole de Dieu de tout notre cœur, nous la mettront aussi en pratique de tout notre cœur, et nous ferons ce que la Bible dit et tel que la Bible le dit. Le ciel n’est pas plein de religion, des pieux, de... vous comprenez ce que je veux dire. Le ciel n’est pas plein des religieux ni des rebelles, non. Le ciel sera rempli du troupeau racheté par le sang! Plus de propre chemin, plus de propre volonté. Détermine Toi – même ma vie. Et cela a sa place ici, comme nous l’avons lu ici aux versets 25, 26 et 27. Et remercier simplement le Seigneur pour ça de tout notre cœur. Il faut que nous puissions avoir un oui dans notre cœur, un amen sincère dans notre cœur. Vous les enfants aussi, si vous voulez aussi prendre part à l’enlèvement, il est écrit: «Enfants, obéissez à vos parents». Vous, les enfants dans les maisons des croyants, s'il vous plaît, respectez la parole de Dieu. Sans le respect pour la parole de Dieu, on perd son temps. Il faut qu’on puisse trouver la grâce devant Dieu de ne pas seulement avoir des pères et des mères... cette parole n’est pas adressée seulement aux pères, au mères, aux femmes et aux maris, mais aux enfants aussi. Que les enfants puissent aussi trouver la grâce devant Dieu pour vivre aussi cette parole.

S'il vous plaît, soulignez le verset 27: «Pour faire paraître...» vous, enfants, femmes, maris, soulignez tous le verset 27. Il faut qu’il y ait de l’obéissance dans les femmes, dans les maris, dans les fils et les filles. Il faut que, parmi le peuple de Dieu, il y ait de l’obéissance, sinon, on ne peut pas parler de sanctification. Il s’agit ici:

...pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.

Et si nous avons lu que Paul a écrit qu’il devait garder le commandement et l’exercer (le garder) de manière à ce qu’il soit sans tache – on l’a lu dans Timothée – mes bien – aimés frères et sœurs, ça, c’est notre désir dans ce temps: Garder le commandement. Lisons encore une fois 1 Timothée chapitre 6. C’est dans le même contexte qu’Éphésiens 5. 1 Timothée chapitre 6 verset 14. Avant de pouvoir garder le commandement, il faut l’avoir reçu!

...de garder le commandement...

Avant que quelqu'un puisse garder un commandement, avant que quelqu'un ne puisse travailler dans une usine, dans une société, il reçoit d’abord un contrat, et ensuite, il remplit ce contrat, il l’exécute. Il a signé et il travaille en conséquence. Il est écrit ici «De garder le commandement» qu’il a reçu, que Paul a reçu... il le dit à Timothée,

...et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus – Christ...

 Bien – aimés frères et sœurs, la prédication de la parole sainte et révélée est en elle – même sans tache, sans reproche, parfaite. La parole de Dieu en elle – même est sans tache, parfaite, et elle demeure parfaite pour toute l’éternité. Et c’est justement cette parole – là que nous avons prêchée pour pouvoir ainsi vivre sans tache. Et comme je l’ai encore dit: Nous n’avons jamais infiltré une seule pensée humaine dans la prédication, une seule interprétation ou explication ou un propre enseignement, mais, nous n’avons fait que prêcher la sainte et précieuse parole de Dieu. C’est pour cette raison que Dieu a envoyé Son prophète. C’est justement pour cette raison, pour nous ramener à la parole de Dieu qui demeure éternellement, pour que le rétablissement de l'Église – Épouse soit possible et ait lieu avec tout ce qui appartient à ce rétablissement. Bien – aimés frères et sœurs, si cette obéissance de la foi est trouvée en nous tous, et est vraiment réelle en nous tous, et que nous avons un «amen» sincère à ce que la parole de Dieu exige de nous en tant qu’enfant, mari, femme, etc., le temps sera alors arrivé où les choses surnaturelles que Dieu a promises vont se manifester dans l'Église!

Bien – aimés frères et sœurs, nous sommes reconnaissants à Dieu pour l’envoi de Son prophète. Disons encore une fois: La parole parfaite qui demeure éternellement, irréprochable, sans tache, a été rétablie dans notre temps sur le chandelier. Et si, par exemple, nous retournons au commencement du Nouveau Testament, oui, qu’est – ce – qui s’est passé autrefois? Nous pouvons tous le lire. Qu’est – ce – qui s’était passé? Dans Matthieu chapitre 3, cela nous est exposé ici. Tous se sont mis en chemin de Jérusalem, de la Judée, et sont allés tous au Jourdain pour écouter la parole de Dieu, et recevoir dans la foi et accepter ce que le Seigneur avait à dire. Savez – vous ce qui s’était passé là? Vous pouvez tous le lire, particulièrement Matthieu chapitre 3, laissez – moi vous lire cela. Autrefois, Jean – Baptiste a apporté le message divin. Ça, nous le savons tous. Et pour cela, Dieu a fait en sorte que le peuple se rassemble, se réunisse pour écouter cet homme de Dieu. Nous avons cela justement dans Matthieu chapitre 3. Nous pouvons lire ici les versets à partir... à partir du verset 5. Nous pouvons lire:

Les habitants de Jérusalem, de toute la Judée et de tout le pays des environs du Jourdain, se rendaient auprès de lui;

Pour écouter le message de l’homme de Dieu. De quoi s’agissait – il? «Rassemble – Moi Mon peuple». Cet homme de Dieu qui avait été envoyé avant la venue du Christ a apporté le message. Et tous ceux qui avaient trouvé grâce devant Dieu se sont mis en chemin, de toute la région, parce que c’est Dieu qui les avait attirés à aller là – bas. Ce n’était pas une rencontre religieuse. C’était un homme de Dieu avec le message de Dieu adressé au peuple de Dieu. C’est lui au sujet duquel il est écrit dans Luc 1 versets 16 et 17 il est écrit qu’il a été envoyé du Seigneur pour Lui préparer un peuple bien disposé. Rassemble – Moi Mon peuple. Bien – aimés frères et sœurs, quand nous parlons de l’envoi d’Élie «Voici, je vous envoie Élie, le prophète». Oui, qu’est – ce – qui s’était passé avec Élie? Élie avait rassemblé le peuple de Dieu sur la montagne de Carmel. Il les a rassemblés, il les a appelés. Et ensuite, il a rétabli l’autel du Seigneur! Il a pris les douze pierres, il a apporté le sacrifice, et il a fait verser de l’eau dessus, et ensuite, la réponse est descendue du ciel. Ça ne nous sert à rien de dire: «Nous croyons que frère Branham est l’accomplissement de cette promesse du prophète Élie» si ce n’est que nous ayons retrouvé le fondement, et que, sur ce fondement antique des douze apôtres, nous y soyons édifiés. Sinon, ça reste une théorie d’avoir reçu le prophète. Et cela n’a pas le droit de rester une théorie. Il faut que cela devienne une réalité divine en nous dans toute la signification de reconnaître le ministère.

Et ça, c’est justement la grande différence entre nous et tous les autres. Et aussi tous ceux qui parlent du retour du Seigneur et continuent à marcher dans leurs propres voies. Et même si Dieu nous dit: «Je vous envoie le prophète Élie», alors, on doit lire ce qu’Élie avait fait déjà dans l’Ancien Testament, dans le livre des Rois; et ensuite, on peut revenir à Jacques 5 et lire qu’Élie était un homme comme toi et moi, comme nous, et il a prié, et Dieu a exaucé sa prière parce qu’il avait fait ce que le Seigneur lui avait ordonné de faire, et il avait exécuté le mandat reçu de Dieu. C’est pour cette raison que Dieu avait exaucé aussi sa prière. Nous voulons aussi vivre la même chose dans ce temps par la grâce de Dieu. Que nous puissions obéir au commandement, exécuter les choses pour lesquelles Il nous a mandaté. Que nous puissions constamment le faire, et que cela produise en nous et manifeste la vie de Dieu. Et nous le disons toujours de nouveau: Tel que le Seigneur au commencement a secouru, a aidé, a guéri, a béni Son peuple et a confirmé, c’est ainsi qu’Il le fera encore à la fin.

De quoi il s’agit maintenant? Il faut que cela soit dit: Le Seigneur a donné à frère Branham un mandat direct d’apporter le Message. Le même Seigneur a donné un mandat direct d’aller de ville en ville, et d’apporter ce Message divin. Et ensuite, encore avec insistance, à haute voix – (c’est écrit) particulièrement dans la lettre circulaire – cette grande citation de frère Branham sur l’envoi et il insiste toujours: «Jusqu’aux extrémités de la terre». Nous sommes simplement reconnaissants de ce que nous voyons le plan divin de la fin des temps, parce qu’il nous a été révélé par Dieu Lui – même. Bien – aimés frères et sœurs, Élie, frère Branham ne sont que des hommes. Nous avons chanté tout à l’heure «Nous ne rendons la gloire qu’à Jésus». Combien de fois l’avons – nous dit ici? Si, par la prédication, nous ne réussissons pas à lier l’auditoire à Dieu, alors, qu’est – ce – qui se passerait? Nous pouvons aller à 2 Pierre chapitre 3 verset 9, où nous avons de nouveau l’avertissement de persévérer d’attendre jusqu’à ce que le Seigneur revienne. Et ça, nous l’avons fait.

Répétons – le encore: Quatre – vingt – cinq ans sont passés depuis 1933, depuis que le Seigneur a donné l’ordre à frère Branham d’apporter le dernier message de la fin, avant le retour de Jésus – Christ. Et ensuite, nous ne voyons pas que le 11 Juin 1933, mais nous voyons aussi le 07 Mai 1946: Un nouveau mandat que frère Branham avait reçu. Et nous repartons jusqu’au 28 Février 1963, et nous voyons ce que Dieu, par Sa grâce, a fait. Pour frère Branham, cette expérience, alors que la nuée surnaturelle était descendue, et que la voix avait retenti lui disant «Retourne à Jeffersonville car les sept sceaux doivent être ouverts». Pour lui, ça a été la plus grande expérience qu’il avait eue parce qu’elle était en relation avec l’ouverture des sceaux. Et parce que, c’était justement là que les sept tonnerres naturels qui avaient retenti, les sept détonations de tonnerres, et les pierres ont été détachées de la montagne. Mes propres yeux ont vu les pierres qui avaient roulé à l’époque. Je les ai vues sur le gazon. Elles avaient été détachées de la montagne à cause du tremblement de terre lorsque les sept tonnerres avaient retenti. Tout cela, bien – aimés frères et sœurs, ce sont des dates qui font partie de l’histoire du salut dans notre époque, et nous remercions le Seigneur Dieu pour cela, de ce que Lui – même a fait en sorte que ces choses ne soient pas restées cachées en Arizona ou quelque part, mais que le monde entier ait appris cela et pouvait être informé de ce que Dieu a fait dans notre temps. Imaginez – vous un peu, dans la même nuée surnaturelle qui était avec Moïse pendant quarante ans et avec le peuple d’Israël, et que le Seigneur pendant le jour c’était une nuée, et la nuit, une colonne de feu, et c’était le Seigneur Lui – même qui était descendu ici sur cette terre dans cette nuée et avait donné un ordre à Moïse à voix audible; et a fait en sorte que tout soit prêché de manière biblique et mis à sa place par la grâce de Dieu.

Mais qu’est – ce – qui se passe avec tous les frères qui ont leur interprétation des tonnerres et enseignement des tonnerres? Ils vont rendre compte et auront une grande responsabilité au jugement. Aucun homme n’a le droit d’ajouter quelque chose aux Écritures, que ce soit la moindre! Et chaque interprétation, chaque pensée humaine, ce sont des choses qu’on ajoute aux saintes Écritures, à ce que Dieu a dit dans Sa parole. Et si nous allons à ce que frère Branham a dit plus de quatre – vingt fois avec insistance dans Apocalypse chapitre 22, les derniers versets: Nous n’avons pas le droit d’ajouter ni de retrancher quelque chose à la parole écrite. Et, si vous allez au commencement, au jardin d’Éden, et comparez ce qui est écrit dans Genèse 2 à ce qui est écrit dans Genèse 3 verset 1, comparez ce que Satan a dit et ce que Dieu a dit à Adam. Regardez comment c’est important de ne pas ajouter, pas même une négation! De dire «amen» seulement à ce que Dieu a dit, et de lire seulement ce qui est écrit. Et nous savons que dans Genèse 3 au verset 1, l’adversaire n’a ajouté qu’un seul mot à la parole de Dieu: «Ne pas». Il est écrit «Vous pouvez manger de tous les arbres du jardin», et dans Genèse 3 il dit «Vous ne devez pas manger». Un seul mot ajouté à la parole de Dieu, et ainsi, a attiré l’attention sur son interprétation, et déjà, par cela, la séduction a été parfaite! S'il vous plaît, ne prêtez aucune oreille à l’adversaire! N’acceptez rien si ce n’est pas écrit noir sur blanc dans la Bible. Ça doit être écrit! Tel que c’est écrit! Et nous sommes reconnaissants de ce que le Seigneur nous a accordé ce respect – là devant Sa sainte et précieuse parole.

Bien – aimés frères et sœurs, disons cela encore une fois: Dans l’Ancien Testament – j’ai noté tous ces versets – dans l’Ancien Testament, dans un seul verset, deux choses peuvent être écrites qui sont séparées l’un de l’autre lors de leur accomplissement de peut – être mille ans. Et nous voyons même dans Malachie chapitre 3 verset 1: La première partie de Malachie 3 s’est accomplie autrefois avec Jean – Baptiste. Ça, le Seigneur Lui – même l’a confirmé: C’est l’homme auquel cette Écriture se réfère: «Voici, Je vous envoie Mon messager devant Ma face». Mais la deuxième partie: «Et soudain entrera dans Son temple le Seigneur que vous cherchez, et le messager de l’alliance», cela n’a pas été mentionné dans les Évangiles parce que cela ne s’était pas accompli à l’époque. Cela s’accomplira quand le troisième temple sera rebâti et que les deux prophètes exécuteront leur ministère. C’est en ce moment – là que s’accomplira la deuxième parie de Malachie 3 «Et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient ».

Et comme nous l’avons déjà mentionné ici, bien – aimés frères et sœurs, cela me touche encore une fois le cœur: Parce qu’autrefois, les Scribes n’avaient pas voulu reconnaître et voir l’accomplissement de la promesse qui été prédestinée pour le jour de la grâce et du salut, c’est ainsi qu’ils n’ont pas reconnu le jour de la visitation divine. Et le Seigneur devait justement dire dans Luc 19 verset 41, que c’est parce qu’ils avaient pris une promesse qui ne devait s’accomplir dans leur époque, qu’ils n’ont pas reconnu les promesses qui étaient prédestinées justement à leur temps: Ils n’ont pas accepté de se faire baptiser du baptême de Jean comme c’est écrit dans Luc 7 verset 30. Tout cela, c’est parce qu’ils ont interprété une promesse qui n’était pas prédestinée à leur époque. Et les scribes et pharisiens ont refusé de se faire baptiser du baptême de Jean. Et aujourd’hui, si vous demandez concernant le ministère d’Élie, ils vous diront «Tout est déjà accompli, tout est déjà accompli!» Non. Bien – aimés frères et sœurs, nous le répétons encore une fois: Quelle grâce Dieu nous a faite de ne rien interpréter, de reconnaître où est – ce – que quoi est dans son contexte et à sa place. Et, par la grâce de Dieu, nous avons aussi la grâce... et notre Seigneur, dans Luc 4 n’a lu que la première partie d’Ésaïe 61. Il n’a pas lu la deuxième partie «Le jour de la vengeance». Il s’est arrêté au milieu d’un verset. Il n’a mentionné que «Le jour de la grâce, l’année de la grâce». Il n’a lu que la première partie de verset. Pourquoi, dans un même verset? Pourquoi? Sinon, Il n’aurait pas pu dire juste après: «Aujourd’hui, cette Écriture est accomplie devant vos yeux». Il a lu cela pour pouvoir dire ensuite: «C’est accompli! » Il n’a fait que lire ce qui était en train de s’accomplir. Et nous aussi aujourd’hui, nous insistons sur ce qui est entrain de s’accomplir maintenant selon la parole de Dieu. Et nous pouvons toujours remercier de nouveau le Seigneur de ce qu’Il a envoyé Son serviteur, le prophète.

Bien – aimés frères et sœurs, nous écoutons toujours de nouveau cela: S’il n’y avait pas eu un envoi de frère Branham, nous tous, nous serions entrain de marcher dans nos propres voies, toi et moi; nous tous, nous serions sur nos propres voies. Nous aurions continué à marcher dans nos propres voies. Mais Dieu a pris tout le soin de nous faire reconnaître et de nous faire respecter les promesses de Dieu pour notre époque, parce qu’elles nous ont été révélées par l’Esprit de Dieu. C’est ainsi que s’accomplit que nous sommes enfants de la promesse, et que nous avons la grâce de croire la parole de la promesse.

Encore une fois, bien – aimés frères et sœurs: «Garde le commandement (exécute le commandement, en allemand. N.d.t) afin d’être sans tache lors de l’apparition de Jésus – Christ. Qu’est – ce – que je dois dire aujourd’hui? Qu’est – ce – que nous devons dire, frères, en tant que ministres dans ce temps? Nous ne faisons que transmettre la parole infaillible, irréprochable, sans tache. Et nous disons encore une fois: «Aussi certain que frère Branham avait reçu ce don infaillible de Dieu de voir des visions et de recevoir les pensées de cœur... plusieurs fois, il pouvait dire «AINSI DIT LE SEIGNEUR» c’était infaillible! Et c’est ainsi que Dieu l’a utilisé pour nous ramener au commencement, à ce qui avait été cru, à ce qui avait été prêché, à la foi des Actes des Apôtres. Et dans Malachie 4 il est écrit au verset 6, il est écrit qu’il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères». Pourquoi est – ce – que c’est seulement la première partie qui a été mentionnée dans Luc chapitre 1? Parce qu’à l’époque, c’était seulement les cœurs des pères qui étaient ramenés à leurs enfants. Et pourquoi est – ce qu’aujourd’hui nous ne mentionnons que la deuxième partie de ce verset 6, «Le cœur des enfants ramenés à leurs pères»? Vous pouvez le lire dans Malachie 4 verset 6 et Luc chapitre 1. Vous pouvez lire ici dans Malachie, les derniers versets avec les double promesses. Et c’était comme ça autrefois: Les cœurs des pères de l’Ancien Testament ont été ramenés à la foi des enfants du Nouveau Testament. Et c’est ainsi que maintenant, dans notre époque, s’accomplit justement que le cœur des enfants de Dieu est ramené à la foi qu’avaient les pères apostoliques, au commencement du temps des apôtres, ramenés à la foi du temps des apôtres. «Aujourd’hui, cette Écriture est accomplie devant nos yeux». Aujourd’hui, c’est devenu une réalité divine parmi nous. et dans le monde entier, le cœur des enfants de Dieu qui sont nés de nouveau est ramené à la foi des pères.

C’est ainsi que frère Branham avait pu exécuter son mandat, et nous avons aussi la grâce de le faire. Revenons encore au prophète Élie. Nous l’avons toujours mentionné. Oui. Qu’est – ce – qui est écrit dans 1 Rois chapitre 18 en tant que preuve de confirmation? «Si l'Éternel est Dieu et que j’ai tout fait selon son ordre et que j’ai accompli tout selon Sa parole». Élie avait un mandat, un commandement. Il l’a exécuté, il a gardé le commandement, et il a pu dire ensuite que tout ce qu’il a fait, il l’a fait selon la parole de Dieu. Il a exécuté le mandat qu’il avait reçu. Et ensuite, il est écrit «Que le peuple puisse savoir que c’est Dieu qui ramène leurs cœurs». Pas les têtes, mais, les cœurs. Et la même chose a lieu maintenant dans le monde entier: que nos cœurs reviennent à Dieu, et que nous puissions en toute chose, respecter la parole de Dieu. Et comme nous l’avons lu dans Éphésiens chapitre 5, il ne faut pas qu’il y ait de résistance en nous! Qu’il n’y ait pas une Écritures de laquelle nous puissions dire «Je suis contre ça». Non. Au contraire, que nous puissions dire «Amen! Accompli! Me voici, qu’il me soit fait selon Ta parole, que je sois obéissant» car, l’obéissance et la foi vont ensemble.

Résumons tout ce qui nous touche le cœur. Dieu, lors de la première venue de Christ, a donné un commandement, un mandat, un ordre. Dans l’Ancien Testament, cet ordre était une promesse, et, dans le Nouveau Testament, l’ordre a été accompli et a été confirmé dans les Évangiles. Et ensuite, pour ce temps, dans l’Ancien Testament, il y a aussi des promesses qui sont encore une fois confirmées dans le Nouveau Testament, par exemple Matthieu 17 verset 11. Et ensuite, nous pouvons maintenant, avant le retour du Seigneur, par la grâce de Dieu, voir en nous personnellement et aussi dans l'Église l’accomplissement par la grâce de Dieu. Bien – aimés frères et sœurs, est – ce – que nous sommes conscients de ce que Dieu a fait en nous? Est – ce – que cela est – il devenu clair pour nous, ce que Dieu, par la prédication de la parole fait et a produit en nous tous et que nous plaçons comme centre l’œuvre de la rédemption accomplie et prêchons que Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui – même, et que, sincèrement et véritablement, nous puissions dire à tous: «Personne ne peut vivre éternellement si ce n’est qu’il ait reçu la vie éternelle de son vivant ici sur cette terre? Et la vie éternelle, nous la recevons par la nouvelle naissance. Et, à moins que la semence de la parole de Dieu ne soit plantée dans notre cœur, il n’y a pas de possibilité de naître de nouveau, parce qu’il est écrit: «Né de nouveau justement par la semence incorruptible de la parole de Dieu». Combien de fois avons – nous eu à le dire ici? Marie a reçu la promesse, et... oui, la promesse était déjà écrite dans Ésaïe. Et, elle a cru cette promesse, et c’est ainsi que l’Esprit de Dieu est venu sur elle, et notre Seigneur et Rédempteur est né. Ça ne suffit pas d’avoir expérimenté le pardon de ses péchés: Nous devons naître de nouveau, être régénérés, transformés. La vie de Dieu doit être révélée en nous, devenir visible; car, si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées, voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 

Et nous prenons encore ce que Paul a dit dans le chapitre 4 de son épître adressé aux Éphésiens: Nous devons nous dépouiller du vieil homme. Bien – aimés frères et sœurs, que Dieu nous accorde Sa grâce, vraiment, Sa grâce. Que tous ceux qui sont encore liés... je m’excuse de le dire, mais il y a des hommes qui sont encore liés à la cigarette, à la boisson. Ils boivent, ils fument... on ne peut pas le comprendre! Que le Seigneur vous délivre de toutes ces choses que vous êtes obligés de faire, car, vous ne pouvez pas vous en passer. «Celui que le Fils libère!» Jette ces choses à la poubelle et dis ensuite: «Seigneur, je Te remercie pour la délivrance» Fais – le d’abord, jette d’abord, et ensuite, remercie le Seigneur. Jésus – Christ est encore le même aujourd’hui. Nous ne pouvons pas être enlevés avec notre vieil homme. Nous devons nous dépouiller de lui, lui et ses œuvres. C’est ainsi que nous prêchons justement la rédemption, la délivrance, le rachat par le sang de l’Agneau, le pardon de nos fautes et de nos transgressions et de nos péchés. Et nous prêchons et montrons comment est – ce – que c’est important de recevoir la parole en tant que semence incorruptible de la parole de Dieu, car, pour chaque naissance, il faut une semence. Il faut une semence. Sans semence, pas d’engendrement, pas de naissance. Il faut que cela soit dit. Et la semence c’est la parole de Dieu.

Bien – aimés frères et sœurs, nous ne faisons pas que parler d’un message ou d’un rétablissement de toutes choses telles que c’était au commencement dans l'Église primitive. Nous devons aussi prêcher: Repentez – vous, convertissez – vous, consacrez votre vie au Seigneur. Séparez – vous de tous les liens, de tout, et acceptez la délivrance que Dieu a déjà acquise pour vous. Et comme il est encore écrit dans Éphésiens chapitre 5, nous pourrions encore le lire: «Afin de la sanctifier dans le bain de la parole», C’est tellement important! La prédication de la parole de Dieu est tellement importante! Le ciel et la terre passeront, mais la parole de Dieu demeure éternellement, et c’est cette parole qu’on doit prêcher, et, comme Paul l’écrit, c’est cette parole – là que nous prêchons. Ainsi, nous sommes reconnaissants.

Résumons rapidement encore une fois: Quatre – vingt – cinq ans sont passés depuis Juin 1933, depuis que le Seigneur a donné l’ordre à frère Branham. Et, depuis que frère Branham est reparti dans la gloire, depuis qu’il a été pris auprès du Seigneur, ce Message a été vraiment porté dans le monde entier! Et nous savons que c’est le dernier Message infaillible avant le retour de Jésus – Christ. Et, tous ceux qui sont de Dieu et qui sont nés de nouveau pour une espérance vivante, reconnaîtront, croiront les promesses de Dieu, ils les accepteront et, par la grâce de Dieu, la parole leur sera révélée.

À notre Dieu soit l’honneur, la louange de ce que nous vivons maintenant, et que nous avons trouvé grâce devant Dieu. Et, pendant plus de cinquante ans, ce Message divin, nous avons eu la grâce de le porter vraiment jusqu’aux extrémités de la terre. Et si nous écoutons nos frères, le monde entier est connecté. Et le frère docteur Mbiye m’a appelé le premier. Il disait: «Frère Frank, les hommes sont déjà venus de toute la région, de deux cents kilomètres. Ils sont en chemin, et nous attendons qu’aujourd’hui, nous attendons entre six et sept mille personnes pour suivre les réunions du samedi et dimanche. Bien – aimés frères et sœurs, quand nous entendons ça, quand nous entendons ce que Dieu fait maintenant... demandez à frère Michael, demandez à nos frères.... Demandez à frère Emmanuel, partout, Dieu fait de grandes choses. Est – ce – que je vous l’ai dit? Il n’y a pas longtemps, il y avait un député de Lahore, au Pakistan qui était ici à Berlin. Et qu’est – ce qu’il avait fait? Il a appelé, il est venu de Berlin, un député de Lahore. Et il a dit «Je voulais vous rendre visite et vous saluer». Il était ici et nous a visité au bureau, à Krefeld. Il a dit qu’il n’a jamais pu penser ni entendu une telle chose, ce qui se passe dans le pays, là – bas au Pakistan. Et aussi, par les émissions de télévision que nous avons là – bas au Pakistan, des milliers ont été atteints, des milliers qui ont écouté la parole de Dieu et qui croient dans le monde entier et acceptent cette parole. Et tous les frères, le pays n’a pas d’importance, s’ils ont trouvé grâce devant Dieu, ils croiront chaque parole telle qu’elle est écrite et la transmettront fidèlement telle qu’elle est écrite. Ils ne vont pas comme ça ajouter une doctrine là – dessus ou un enseignement. Et chaque frère trouvera aussi sa place. Et toutes les assemblées locales auront aussi leur souveraineté, et personne ne va critiquer. On va laisser les gens tranquilles et la parole de Dieu sera prêchée, et tout sera laissé entre les mains du Seigneur.

Et aussi une pensée qui me vient. On m’a demandé si dans une seule ville il peut y avoir plusieurs églises. Non, et encore une fois, non. C’est ainsi que c’est écrit, que ce soit à Corinthe, à Éphèse, à Galate, partout dans l’église primitive, il n’y avait qu’une seule église locale dans la région. Et Dieu a fait en sorte que l’ordre divin existe aussi dans les assemblées locales: qu’il y ait des anciens et tout ce qui fait partie d’une église locale.

Bien – aimés frères, que cela soit dans notre cœur. Que tous les frères dans le monde entier, vraiment prêchent la même nourriture, qu’ils distribuent la même nourriture pour que le peuple de Dieu soit nourri, et demeure équilibré dans la parole de la vérité et reste gardé par la foi dans la parole de vérité, afin que, dans notre temps, le Seigneur puisse achever Son œuvre. Ça, c’est un commandement divin, qui, maintenant, est exécuté. Et tous ceux qui sont de Dieu, écoutent, croient et reçoivent la parole révélée par le Saint – Esprit. Le retour de notre Seigneur est devant la porte. Nous pouvons vraiment dire: Maranatha! Et nous disons «Viens, Seigneur Jésus!» Et nous attendons que Son retour ait lieu dans notre temps. Et je m’attends à ce que tous ceux qui, maintenant, croient de tout leur cœur, qu’ils soient présents quand le Seigneur reviendra. Le Seigneur Lui – même fera en sorte que tous, nous soyons présents quand Il reviendra pour prendre les Siens auprès de Lui. À Lui soit l’honneur dans toute l’éternité! Amen! [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Levons – nous. Peut – être... nous demandons aujourd’hui au frère Jean – Claude de venir et chanter le chœur «Maranatha». Et nous chantons entretemps le chœur «Oh j’aimerais voir Celui qui est mort pour moi». [L'assemblée chante le chœur «Oh j’aimerais voir Celui qui est mort pour moi». N.d.l.r]. Il est là? Ils arrivent? Ah, ils viennent. Chantons encore le chœur. [L'assemblée chante le chœur «Oh j’aimerais voir celui qui est mort pour moi», ensuite le frère Jean – Claude et sa chorale chantent le cantique «Maranatha». N.d.l.r]

Amen! Amen! Merci. Que Dieu soit avec vous. Que le Seigneur soit remercié. Maintenant, nous demandons que deux ou trois frères viennent pour remercier le Seigneur. Peut – être pour aujourd’hui, le frère John, le frère Daniel... venez, vous deux, et remerciez le Seigneur. Ensuite notre frère de Ottawa et notre frère Gilbert... non, plutôt le frère Didier. Où sont nos frères? Êtes – vous ici? Ils n’ont pas entendu? Venez s'il vous plaît. Oui, nous sommes particulièrement reconnaissants au Seigneur pour notre frère John. Dieu l’a béni. [Les frères passent et prient à tour de rôle. N.d.l.r]. Que Dieu vous bénisse! Amen! Chantons le chœur «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi ». N.d.l.r].

Courbons encore les têtes dans la prière. Je voudrais demander s’il y a quelques – uns ici pour lesquels nous pouvons prier? Et que cela ait vraiment servi à quelque chose d’avoir été ici aujourd’hui et d’avoir écouté la parole de Dieu, et qu’elle nous ait été révélée personnellement. Que cela concerne personnellement chacun. Que ce soit l’enseignement, la nouvelle naissance, la transformation, la régénération ou la révélation, quoi que nous ayons comme besoin, le Seigneur veut nous accorder tout ce dont nous avons besoin, car il est écrit «Comment est – ce – que Dieu ne peut – Il pas nous donner toutes choses avec Lui, Lui qui n’a pas épargné Son Fils pour nous?». Avons – nous des requêtes que nous voulons apporter au Seigneur? Levez les mais s'il vous plaît! Alléluia! Partout, les mains se lèvent! Prions.

Dieu Tout – Puissant, le temps est là, l’heure est arrivée! Nous nous courbons devant Toi tous ensemble, et nous confessons tout ce qui ne peut pas se tenir devant Toi. Nous Te demandons ensemble un plein rachat, une pleine délivrance, une pleine guérison! Confirme Ta parole parmi nous, ô Seigneur! Et nous Te remercions de ce qu’il est écrit: La parole qui est sortie de Ma bouche ne reviendra pas à Moi sans effets, mais, elle exécutera toute Ma volonté, elle ramènera à Moi tous, tous ceux qui l’ont reçu dans la foi. Bien – aimé Seigneur, ensemble, nous louons la puissance de Ton sang, de Ta parole et de Ton Esprit! Ensemble, nous Te remercions de ce que nous avons trouvé grâce auprès de Toi, de ce que nous avons eu la grâce de reconnaître le jour et l’heure, le Message et le messager. Bien – aimé Seigneur, que tous, dans le monde entier, puissent accepter que dans ce temps, le dernier mandat, commandement divin, est gardé et exécuté; et que toutes les extrémités de la terre écoutent maintenant et entendent le dernier Message qui leur est apporté avant le retour de Christ, et le croient. 

Bien – aimé Seigneur, je Te remercie pour cela, de ce que de loin et de près, de partout, nous pouvons nous rassembler, de toute l’Europe, d’au – delà des mers. Ainsi, Seigneur, nous Te demandons maintenant: Bénis dans tous les peuples, les langues, les nations, dans tous les pays de la terre, ô Seigneur! Et appelle les derniers à sortir. Et aussi tous ceux qui ne pouvaient pas venir aujourd’hui, Bien – aimé Seigneur, bénis de la plénitude de Ta grâce. À Toi nous nous remettons et Te demandons: Confirme Ta parole en nous, car, nous la croyons de tout notre cœur. Nous Te remercions encore une fois de ce que Tu nous as accordé Ta grâce de croire, de reconnaître les promesses pour cette époque, et de prendre part consciemment à ce que Tu fais maintenant sur la terre. Bénis particulièrement aussi tous les frères dans toutes les langues. Bénis tous nos traducteurs, et bénis le frère Michael, bénis le frère Emmanuel, bénis tous les frères. Bien – aimé Seigneur, Tu es fidèle. Je Te remercie de ce que Tu achèves Ton œuvre et que Tu reviendras, et que, de la foi, nous passerons à la vue. À Toi le seul vrai Dieu soit la louange et la reconnaissance, dans le saint nom de Jésus – Christ! Alléluia! Amen! Que tout le peuple dise «Amen!» [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Amen! 

Asseyez – vous mes bien – aimés. Nous demandons encore à notre chef de chant de nous chanter aujourd’hui un cantique en anglais. Ici c’est une réunion internationale. Je crois qu’il y a plus d’allemands qui comprennent l’anglais, que des anglais qui comprennent l’allemand. N’est – ce – pas? Mais nous sommes vraiment reconnaissants de tout notre cœur, de tout notre cœur. Alléluia! Gloire soit rendue à notre Dieu!


Transcription de la réunion internationale de Krefeld du Samedi 02 Février 2019

Orateur: Missionnaire Ewald Frank