Misiunea Liberă

Isus Hristos este acelaşi ieri, azi şi în veci. Evrei 13:8

Limba:

Alte ţări

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 06 Janvier 2019 / Ewald Frank

Limba: franceză




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 06 Janvier 2019

[Consécration d’enfant N.d.l.r].

Seigneur Dieu Tout – puissant, Tu as béni nos frères et sœurs. Tu leur as donné un enfant en bonne santé, un Michael. Que la bénédiction du Dieu Tout – Puissant se repose sur cet enfant. Michael, sois consacré au Seigneur pour ce temps et pour l’éternité! Bénie soit toute la famille de la bénédiction du Dieu Tout – Puissant dans le saint nom de Jésus – Christ, amen! Notre frère et notre sœur vivent en Allemagne depuis longtemps. Ils parlent couramment l’allemand. Amen! [Que le frère Thomas vienne pour transmettre les salutations des frères et sœurs du monde entier. Vous pouvez vous asseoir]. [Le frère Thomas lit les salutations. N.d.l.r].

Merci beaucoup. Que la reconnaissance de tout notre cœur soit au Seigneur de ce que nous sommes liés à tous les vrais croyants dans le monde entier. Il y a eu aussi des appels téléphoniques. Nos frères, le frère Paris a appelé, du Burkina – Faso, le frère Hervé de Lyon, le frère Ngonga, le frère Samuel et... oui, le frère Manassé, et encore tout un nombre de frères. Qu’est – ce qu’on doit dire à tout cela? Dieu a fait de grandes choses. Aujourd’hui, nous voulons aussi remercier tous nos frères et toutes nos sœurs et leur souhaiter la bienvenue, et très particulièrement, bien – sûr, tous nos frères dans le ministère, que ce soit de Grodno, de la Russie ou de l’Ukraine, ou... combien nous avons aujourd’hui? Vingt – deux différents pays. Nous avons des frères qui prêchent la parole et qui transmettent le même message. Des frères de la Biélorussie, notre frère l’ambassadeur de la République du Congo qui est accrédité maintenant à Berlin en Allemagne. Et aussi nos frères du Mozambique, du Canada, des États – Unis, de l’Amérique du Sud, de l’Afrique du Sud. Que Dieu bénisse le frère Herten Thomas, que Dieu bénisse le frère Justin. Que Dieu bénisse tous les frères et particulièrement aussi le couple de la Colombie. Que Dieu bénisse dans le monde entier de la plénitude de Sa grâce.

Nous avons tous entendu hier que le Seigneur fait de grandes choses dans le monde entier comme jamais auparavant. Ainsi, les portes s’ouvrent même dans les pays islamiques, les pays arabes, et même en Arabie Saoudite. Partout, partout, Dieu a Son peuple. Et nous croyons comme le disent les Saintes Écritures. Et notre Seigneur a dit dans le premier entretien avec Abraham dans Genèse chapitre 12: «Je bénirai celui qui te bénira et je maudirai celui qui te maudira». Dans tous les pays arabes, il y a des croyants, des croyants bibliques qui ne maudissent pas Israël, mais qui bénissent Israël, et qui sont bénis de Dieu. La Bible dit: De tous les peuples, les langues et les nations; sans considérer la religion, sans considérer le gouvernement terrestre. Le Seigneur appelle les Siens à sortir de tous les peuples, de toutes les langues. C’est ainsi que c’est écrit même dans Apocalypse 5, quand le livre fut ouvert et que les sceaux furent révélés. De tous les peuples, les langues et les nations.

La nouvelle qui m’est parvenue aujourd’hui est l’une des plus merveilleuses. Est – ce – que le frère Heinrich est ici aujourd’hui? ou bien il est en haut? [Il est en haut]. Tout à l’heure, il m’a donné un court exposé, disant que Dieu a ouvert le cœur de ce grand prédicateur pentecôtiste à Bucarest. Il a écouté nos émissions, et il a dit à frère John: «Dis à frère Frank qu’il doit venir. Nous allons le chercher par avion jusqu’ici, et nous le ferons repartir d’ici par avion. Va le chercher. Nous voulons écouter la parole de Dieu». Imaginez – vous, un grand prédicateur pentecôtiste, à Bucarest! De tous les peuples, les langues, sans considérer la religion, la situation. 

Quoi qu’il arrive, Dieu a Son peuple, et nous ressentons que les derniers seront appelés à sortir, et nous avons compris de quoi il s’agit dans notre temps: Il s’agit que le Seigneur Dieu puisse ouvrir notre cœur, notre esprit et notre intelligence, pour que nous puissions comprendre l’accomplissement des Écritures, comme nous l’avons lu dans Luc 24: Après Sa résurrection, le Seigneur... Ça, c’est très important: Avant la résurrection, même les disciples n’avaient pas compris ce qui s’était accompli, ce qui était arrivé. Ce n’est qu’après la résurrection que le Seigneur leur a montré que tout était accompli. Et ensuite, il leur a ouvert l’intelligence pour les Écritures, Il leur a montré les Écritures dans leur accomplissement.

Bien – aimés frères et sœurs, si nous considérons le temps dans lequel nous vivons maintenant... notre frère Branham aussi, autrefois, dès le commencement il lui a été dit: «Tel que deux signes ont été donnés à Moïse, c’est ainsi que deux signes te seront donnés». Nous connaissons tous de quels signes il s’agissait: L’un était que la maladie du malade qui était sur la plateforme pour qu’on prie pour lui, la tumeur, le cancer, etc. apparaissait sur sa main. Et quand la guérison avait lieu, la maladie qui était apparue sur la main de frère Branham disparaissait. Et le patient pouvait voir lui – même sa guérison par la disparition de la tumeur sur la main de frère Branham, et il pouvait croire et dire: «Aussi vrai que ça a disparu ici, je sais que je suis guéri». Frères et sœurs, Dieu donne des ordres, et Il Se tient sur ce qu’Il a dit pour l’accomplir! Et la deuxième chose, ce que frère Branham dans la ligne de prière, pouvait voir le malade en vision, qui c’était, d’où il venait, pourquoi il était venu et de quelle maladie il souffrait. Et ça, par la grâce de Dieu, je l’ai moi – même vécu. Je suis un témoin oculaire et auriculaire. Les patients, les frères et sœurs, qui qu’ils étaient, Dieu révélait qui ils étaient et d’où ils venaient et quels étaient leurs problèmes. Ça, je l’ai vécu de mes propres yeux, je l’ai vu!

Et si nous en venons à notre temps qui est encore plus important que la période avec frère Branham: Tel qu’avec Moïse, l’Exode a eu lieu et que le Seigneur a dit: «Quand je verrai le sang, je passerai en vous épargnant»; mais ensuite, quarante ans sont passés, quarante ans d’épreuves. Et nous savons tous ce qui s’était passé: Ils n’étaient pas tous obéissants, ils ne croyaient pas tous, quoi que des choses surnaturelles avaient eu lieu et qu’ils les avaient vues tous. Ensuite, nous lisons dans le premier chapitre de Josué: «Mon serviteur Moïse est mort». Et ensuite, le Seigneur Dieu donne à Josué l’ordre de traverser le Jourdain et d’entrer dans le pays de la promesse. Pas seulement qu’ils aient traversé la mer rouge et marché dans le désert, mais, après les quarante ans, il était question de traverser le Jourdain. Mais, il fallait d’abord que l’arche de l’alliance avec la parole de Dieu à l’intérieur, soit portée sur les épaules des sacrificateurs. C’est comme ça qu’ils ont traversé le Jourdain. Le Jourdain était rempli à la marée haute, et, dès qu’ils ont mis le premier pied dans l’eau, le Jourdain s’est divisé, et ils ont pu traverser à sec avec la parole de la promesse sur les épaules. Ils ont pu vivre eux – mêmes ces choses. C’est ainsi que le pays a été partagé entre différentes tribus. Chaque tribu a reçu sa région, son héritage. C’est comme ça que le Seigneur avait accompli Sa promesse, Sa parole en ce temps – là. La promesse qu’Il avait donnée était devenue une réalité au temps de Josué.

Bien – aimés frères et sœurs, ça ne suffit pas que quelqu'un s’assied dans la chaire de Moïse, mais, il s’agit de voir comment est – ce – que Dieu a continué à agir, et comment est – ce qu’Il a veillé sur Sa parole pour ensuite, l’accomplir, accomplir ce qu’Il a promis. Ça ne sert à rien à quelqu'un d’être assis aujourd’hui aussi dans la chaire de frère Branham et de dire: «Le prophète a dit, le prophète a dit». Le temps est là où, comme nous l’avons lu, que le Seigneur puisse rassembler Son peuple pour leur faire entendre Sa parole dans Sa forme originelle. Et ça, c’est justement en cette période – ci dans laquelle Dieu a ordonné et ordonne toutes choses et veut avoir toutes choses en ordre dans Son Église. Il y a une différence en apportant le Message: Il faut que ce Message – là devienne une réalité en ceux qui l’écoutent! L’Exode, la sortie, la séparation, la préparation. Il ne suffit pas d’écouter parler de toutes ces choses, mais de les vivre dans la réalité, d’être sorti, de s’être séparé et de se préparer.

Combien de fois l’avons – nous dit, bien – aimés frères et sœurs? Ceci est vraiment la période, le temps, les heures les plus importantes de toute l’histoire de l’humanité. Nous vivons dans la période la plus importante pour l'Église du Dieu vivant. Et, tous ceux qui sont prédestinés à la vie éternelle croiront. Et tous ceux qui appartiennent aussi à l'Épouse, prêteront aussi l’oreille et seront obéissants à la voix de l'Époux et mettront Sa parole en pratique. Comme dans Matthieu 25 et Apocalypse 19, ces chapitres – là s’accomplissent: d’abord, l’appel à sortir, et ensuite la préparation, et ensuite le festin des noces de l’Agneau où nous chanterons le cantique de l’Agneau. Il s’agit donc maintenant d’entrer dans le pays de la promesse. Et qu’est – ce – qui est écrit: «Sur chaque portion du pays que foulera ton pied, je te l’ai donnée». Dieu nous a déjà donné ce qu’Il a promis. Nous devons maintenant le revendiquer, fouler notre pied de la foi dans Sa parole de la promesse, et savoir que le ciel et la terre passeront mais que la parole de Dieu demeure éternellement. Et là, nous sommes déjà dans Hébreux 11: «La foi est une ferme assurance des choses qu’on ne voit pas», une assurance des choses que Dieu nous a déjà données. C’est une conviction que le Seigneur veille sur Sa parole, par Sa grâce, et qu’Il l’accomplira.

J’ai plusieurs versets bibliques que je souhaiterais lire avec vous, pour nous montrer comment est – ce – que le Seigneur a fait Son dessein du salut. Celui qui lit dans Josué, pas seulement Josué chapitre 1, lira que la nourriture devait être emmagasinée avant la traversée du Jourdain. Avant d’entrer dans le pays de la promesse, ils devaient d’abord faire des provisions, emmagasiner des vivres. Qu’est – ce – que le Seigneur a dit dans notre temps? Il a dit «Emmagasine la nourriture». Et, frère Branham a vu en vision des paniers pleins, remplis d’aliments. Et si je peux encore vous le montrer, ici, c’est une photo: Mille deux cent cinquante prédications de frère Branham prêchées durant des années. Elles m’ont été toutes envoyées. Mille deux cent cinquante prédications. Et je les ai toutes écoutées au moins deux fois, parce que le Seigneur m’a ordonné d’emmagasiner Sa nourriture, et parce que le Seigneur m’a ordonné d’aller de ville en ville et de prêcher la parole. 

Mon envoi divin est de deux sortes: pas seulement la nourriture, pas seulement la prédication de la parole... mais aussi la prédication de la parole, comme frère Branham le disait: La nourriture que tu dois emmagasiner est la parole promise pour ce temps. En général, je pouvais prêcher la parole, mais pas les mystères que Dieu, justement, avait révélés à Son prophète! Il était l’homme à qui les sept sceaux ont été révélés, et aussi ce qui s’était passé dans le jardin d’Éden. Je n’aurai jamais eu de Message si Dieu n’avait pas justement envoyé ce messager. Mais, nous devons dire à haute voix et clairement que nous avons la grâce d’avoir été ramenés à Dieu et à Sa parole.

Et aussi pour tous ceux – prenez ça comme une information – voici (sur cette photo) une grande table avec toutes les prédications de frère Branham traduites en allemand. Je les ai toutes traduites. Toutes les prédications des années 60. Et tous peuvent lire tout ça et aller avec chez eux à la maison, et seront édifiés, fortifiés et introduits dans le dessein du salut de notre Dieu. Mais, mon ministère est de deux sortes, de deux manières: Pas seulement «Le prophète, le prophète», mais la prédication de tout le dessein du salut, le conseil du salut de notre Dieu. Et, justement, mentionner, introduire les promesses bien précises qui sont écrites pour notre temps. Et je suis très reconnaissant au Seigneur pour cela. J’espère seulement, bien – aimés frères et sœurs, que vous ressentez un peu avec moi quelle responsabilité est liée à un ordre direct prononcé de la bouche du Seigneur et audible, de prêcher Sa parole et aussi de distribuer la nourriture.

Aujourd’hui, nous avons la même responsabilité qu’avait Josué. La même responsabilité qu’avait Moïse, frère Branham l’avait aussi, et Paul aussi. Tous ceux qui avaient été directement appelés par Dieu, avaient la même responsabilité. Et Paul pouvait dire ce qui lui avait été dit lors de son appel. Le Seigneur lui avait dit: «Je t’enverrai aux nations, et tu leur ouvriras les yeux», par quoi? Par la prédication de la parole. C’est pour cette raison que Paul pouvait dire: «Je vous ai prêché tout le conseil de Dieu». Et, pensez encore une fois en arrière au temps de Josué: Des choses extraordinaires ont eu lieu jusqu’au chapitre 10, au chapitre 12. Le Seigneur Dieu a exaucé la prière: «Soleil arrête – toi là et lune tiens – toi là». Il est écrit ensuite qu’il n’y a jamais eu un tel jour auparavant et non plus, plus tard; un jour dans lequel Dieu a écouté un homme. Et nous lisons ensuite qu’aucune des promesses que Dieu avait données n’est restée sans être accomplie. Dieu a tout accompli! Dieu veille sur Sa parole.

Par la prédication, nous avons... j’insiste encore une fois, bien – aimés frères: Que dans la prédication, nous introduisons tout le dessein du salut de notre Dieu: Ce qui concerne la prédication en général jusqu’à l’ouverture des sept sceaux. Et, croyez – moi, s’il y a des frères qui se réfèrent à frère Branham et infiltrent ensuite leurs propres pensées par des interprétations, ça, c’est une douleur insupportable. Et toutes ces différentes directions, et particulièrement toutes ces directions tonnerristes, prêchant que le prophète reviendra et achèvera son ministère... on ne peut même pas entrer dans tous ces faux enseignements. On devrait avoir honte devant le monde si on devait parler de tout ce qui est raconté, interprété et tout ce qui est dit au nom du message, ou au nom du prophète. Pourquoi est – ce – que les frères ne retournent – ils pas aux Écritures. 

Bien – aimés frères et sœurs, en ce qui concerne les sept tonnerres, nous devons le dire en insistant: Il n’y a qu’un seul verset biblique qui en parle, c’est dans Apocalypse 10. Mais, justement, notre bien – aimé frère Branham a reçu l’ordre d’aller en Arizona, car, c’est de là – bas que la Nuée surnaturelle allait apparaitre et que les sept anges allaient le rencontrer. Si frère Branham ne m’avait pas dit lui – même le 03 Décembre 1962: Frère Frank, est – ce – que tu peux prêcher pour moi à Los – Angeles? Est – ce – que tu peux aller à ma place? Je dois faire mes valises. Le Seigneur m’a ordonné de déménager. Il m’a montré en vision il y a plusieurs mois que je dois déménager en Arizona». Et il m’a expliqué pourquoi est – ce qu’il devait déménager et que je devais aller prêcher à sa place à La Clifton’s Cafétéria à Los – Angeles. Moi, j’ai vécu toutes ces choses du vivant de frère Branham. Et même, alors que le 28 Février 1963 était arrivé, vous pouvez tous lire et écouter ces choses et ce que frère Branham a dit: Il y a eu un tel tremblement de terre et sept détonations de tonnerre ont ébranlé toute la région. Et une tempête si puissante en sorte que les cimes des arbres se sont pliées. Et mes yeux ont vu les cimes de arbres pliées. Mes yeux ont vu les morceaux de pierres qui s’étaient détachées de la montagne. Et ensuite, la signification de ces sept détonations a été donnée. Et ensuite, en 1963, frère Branham a frappé sept fois sur le pupitre quand il parlait des sept sceaux, en Mars 1963. Et il dit «Les sept tonnerres étaient si puissants qu’ils ont ébranlé toute cette région». Et il disait: «La foi de l’enlèvement est là – dedans». Mais justement, c’est là, après les sept détonations puissantes des tonnerres qu’il lui a été dit de retourner à Jeffersonville, car, le temps est arrivé d’ouvrir les sept sceaux. C’est pour cette raison qu’il a relié la détonation des sept tonnerres aux sept sceaux, à l’appel à sortir, à la révélation du Nom, à tout ce qui fait partie de l’ouverture des sept sceaux, à la foi de l’enlèvement. Il a relié la détonation des sept tonnerres à tout cela. C’était l’une de plus grandes et des plus extraordinaires expériences surnaturelles que frère Branham a eu en relation avec l’ouverture des sept sceaux.

Bien – aimés frères et sœurs, quand on a vécu soi – même, personnellement toutes ces choses et qu’on peut les suivre! Bien – aimés frères et sœurs, quand on voit ensuite des frères qui apparaissent et prêchent les sept tonnerres, ce sont des fantaisies dans toutes les directions. Nous n’avons pas à faire avec des fantaisies et nous n’avons rien à faire avec des imaginations et des interprétations. Nous avons, par la grâce de Dieu en ce qui concerne aussi l’action surnaturelle de Dieu, nous avons reconnu et nous pouvons placer les choses dans la Bible, et nous pouvons dire encore une fois en ce qui concerne Apocalypse 10: Apocalypse 10 va s’accomplir exactement tel que c’est écrit! Mais, frère Branham était le septième ange de l’âge de l'Église pour apporter le dernier Message dans le dernier âge de l'Église. Et les gens comparent son ministère avec celui du septième ange des trompettes, disant que quand il sonnera de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplira, parce que son ministère, n’est – ce – pas, avait été donné pour que tous les mystères soient révélés. Pas seulement le Mystère de Dieu qui est Christ, c’est – à – dire Dieu manifesté dans la chair; mais tous les mystères, de la Genèse à l’Apocalypse nous ont été révélés, ouverts, dévoilés. Et nous pouvons vraiment dire qu’il n’y a pas eu une période dans les âges de l'Église, dans laquelle tout le dessein du salut de notre Dieu a été révélé d’une telle manière comme dans nos jours.

Ne l’oubliez pas: Toujours lié aux promesses. Laissez – moi aller dans Tite et lire quelques phrases de Tite. Tite le premier chapitre, versets 1 à 3:

Paul, serviteur de Dieu...

Vous savez, autrefois les gens avaient des serviteurs à leur service. Un serviteur est au service direct de son maître. Il dit:

Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus – Christ pour la foi des élus.

Pas «Pour la foi de tout le monde, en général », mais, «celle des élus», celle de ceux que Dieu a élu avant même la fondation du monde. Et nous croyons à l’élection. Nous sommes élus de Dieu. Dieu pouvait savoir avant même la fondation du monde qui croirait et qui ne croirait pas. Qui accepterait et qui n’accepterait pas. C’est pour cette raison qu’Il pouvait écrire nos noms à l’avance dans le livre de l’Agneau immolé, avant même la fondation du monde. Et ensuite:

...et la connaissance de la vérité qui est selon la piété (qui s’éprouve dans une marche dans la piété, N.d.t).

Pas qui monte à la tête, mais «qui est selon la piété», qui devient une réalité dans notre vie. Verset 2:

...lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise avant tous les siècles par le Dieu qui ne ment point.

Et quand le temps est arrivé, Il nous a accordé la vie éternelle par Sa grâce: «Celui qui a le Fils, a la vie, et celui qui n’a pas reçu le Fils, n’a pas la vie éternelle». Bien – aimés frères et sœurs, que tous ceux qui sont ici aujourd’hui et qui écoutent puissent comprendre, qu’Ils puissent accepter notre Rédempteur. Et pourquoi en tant que Fils? Parce que c’est dans le Fils de Dieu que nous avons l’adoption, que nous sommes ramenés à la position des fils et filles de Dieu que nous avions perdue lors de la chute. Notre Seigneur devait être tout en tous: Fils de l’homme, Fils de Dieu, Fils de David, Roi, Sacrificateur et Prophète. Mais, la rédemption que le Fils de Dieu nous a accordée, est en relation avec l’adoption, la position de fils et de filles de Dieu. Ainsi, nous pouvons dire à notre Dieu quand nous prions, comme notre Seigneur l’a dit autrefois: «Notre Père qui est au cieux», comme Il a dit: «Je vais vers Mon Père et votre Père, vers Mon Dieu et votre Dieu». Toutes ces nominations ont leur place: Là où il est écrit «Fils de Dieu», on doit laisser «Fils de Dieu». Là où il est écrit «Fils de l’homme», on ne peut pas mettre «Fils de Dieu». Ça reste «Fils de l’homme». Là où il est écrit «Dieu» on doit laisser «Dieu». Là où il est écrit «Seigneur», on doit laisser «Seigneur». Chaque mot est à cent pour cent à sa place. On ne peut pas déplacer les choses. Et pas seulement dans la Bible, mais aussi quand on prêche. Nous avons la grâce de respecter ce qui est écrit car cela nous a été révélé.

Ensuite au verset 3, il est écrit en relation avec le dessein du salut:

...et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication...

Déjà, dans l’éternité, Il a conçu Son dessein, mais «Il a manifesté Sa parole en son temps», quand le temps fut accompli, cela a eu lieu. Et ensuite, Dieu a ouvert les cœurs des croyants pour qu’ils comprennent les Écritures, et tous ceux qui croyaient ont eu part à ce que le Seigneur a fait. Encore une fois le verset 3:

...et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée...

Pas comme ça, par orgueil, mais, une réalité. Pas de l’audace. Mais:

...par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur.

Ce n’est pas de l’audace, mais c’est la réalité.

... la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur.

Les hommes de Dieu ont été mandatés pour prêcher au peuple de Dieu la parole de Dieu; pour que la parole de Dieu soit montrée dans son accomplissement au peuple de Dieu par la prédication. Dieu, en toutes choses, a Son temps pour le faire. C’est ainsi, qu’en ce qui concerne le ministère de frère Branham, c’était un ministère qui avait été promis dans la Bible. Il est écrit: «Je vous envoie Élie, le prophète». Combien de fois l’a – t – on dit? «Il rétablira toutes choses dans l’état primitif». Et c’est par la grâce de notre Dieu que nous avons reconnu le message et le messager. Et, après le retour du prophète à la maison, cela nous étonne tous que Dieu ait eu besoin d’une si longue période! Mais c’est pour que les derniers soient vraiment appelés à sortir des extrémités de la terre. Mais, nous devons comprendre une chose: Maintenant, nous sommes très proche, très proche du retour du Seigneur Jésus – Christ. Et pourquoi? Le dernier Message a déjà atteint les extrémités de la terre, tel que le prophète l’a dit et tel qu’il a été mandaté et ordonné.

Ensuite, cela continue dans Actes des Apôtres chapitre 3. Déjà dès le commencement des Actes des Apôtres il y a deux mille ans d’ici, l’homme de Dieu, par inspiration du Saint – Esprit, a exposé ce qui allait arriver à la fin du temps de la grâce, ce qui s’accomplirait. Actes des Apôtres chapitre 3 à partir du verset 17:

Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs. Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé, ce qu’il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

Déjà à l’avance, Il a annoncé. Ils étaient ignorants lors de la condamnation et de la crucifixion, mais, cela devait avoir lieu, c’était ainsi dans le dessein de Dieu, et cela s’est ainsi accompli. Ensuite le verset 19:

Repentez – vous donc et convertissez – vous, pour que vos péchés soient effacés.

Ensuite suit la promesse: «Repentez – vous, convertissez – vous pour que vos péchés soient pardonnés», et ensuite:

...afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus – Christ,

Maintenant suit la chose puissante:

...que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois.

Est – ce – que vous remarquez? Les apôtres, dans le Nouveau Testament, repartaient toujours à la parole prophétique dans toutes leurs prédications. Et l’ordre des choses dans le Nouveau Testament, repose sur la parole des prophètes, et cela, sous la conduite du Saint – Esprit. «Le ciel doit Le recevoir jusqu'aux temps du rétablissement», de la vivification, d’une effusion puissante du Saint – Esprit pour achever Son œuvre en nous. C’est ainsi qu’Il l’a promis, et c’est ainsi qu’Il le fera. Le prophète apporte le message, et le Seigneur confirme la parole en ceux qui l’écoutent et qui la croient. Il est écrit ensuite au verset 22:

Moïse a dit: Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira.

Ici, l’apôtre se réfère à la parole de Deutéronome chapitre 18. Et ici, nous avons de nouveau un grand problème: Le peuple d’Israël attendait un Messie à peu près comme David, un homme particulier. Tous les autres versets bibliques, ils les laissaient de côté: «Un Fils vous naîtra...» c’est écrit, «une vierge enfantera...» tout cela est écrit. Ils ont mis tout le dessein du salut de côté. Ils ne l’ont pas considéré. Ils n’avaient qu’une seule promesse: Élie devait venir, et, après Élie, le Messie. Mais ils n’avaient aucune relation avec Dieu. Le Messie est le Seigneur Lui – même, Dieu Lui – même manifesté dans la chair: Ça, ils ne l’ont pas reçu révélé. Dans l’accomplissement du plan de Sa rédemption, Il devait devenir tout en tous: Il devait être aussi Avocat, Médiateur... Il devait être tout en tous, mais rester le Seigneur: Le Messie est le Seigneur, et personne d’autre! Mais Il devait être Un Prophète. C’est pour cette raison qu’il a été dit à Moïse qu’un prophète comme lui sera suscité par Dieu d’entre vos frères. J’espère que vous comprenez ce que je veux dire, et avec quelle douleur je considère tout et le peuple d’Israël.

On doit prendre tous les versets bibliques qui traitent le sujet du dessein du salut de Dieu. Tout ce qui fait partie du plan du salut de Dieu, et tous ces versets bibliques éclaircissent le plan de Dieu dans tous les angles. Tout ce qui allait arriver a été dit dans tous les angles. On ne peut pas séparer l’un de l’autre. 

Ici, Il est présenté en tant qu’Agneau de Dieu, Son sang a coulé! Mais ensuite, quand nous allons dans Apocalypse chapitre 5, l’Agneau prend le livre, et ensuite, Il est Le Lion de la tribu de Juda! Subitement: Ici, Agneau, et, trois versets plus tard, Il est Le Lion de la tribu de Juda! Et celui qui va dans Apocalypse 10 constatera sûrement que, quand le Seigneur, en tant qu’Ange de l’alliance descend, en tant que Possesseur, Propriétaire originel, Il place un pied sur la terre, et l’autre sur la mer. Là, Il ne parle pas en tant que Fils de l’homme, s'il vous plaît, mais Il rugit comme un Lion! Et ici, c’est le Lion de la tribu de Juda, pas le lion d’une tribu allemande, mais, «de la tribu de Juda», Juda! Quand les douze tribus ont été bénies, c’est Juda qui a été spécialement béni. Et dans Apocalypse chapitre 10, Il rugit en tant que Lion! Qui est Lion? Qu’est – ce qu’un lion? Il y a plusieurs années, en Afrique du Sud, j’ai entendu un lion rugir! Ah! J’étais avec Sydney Jackson, alors que l’aurore tombait, on est passé à côté d’un zoo, je vous le dis, bien – aimés frères et sœurs, le rugissement d’un lion! Je vous dis que ça vous pénètre, c’est comme un coup de tonnerre qui vous frappe! 

Ici dans Apocalypse 10, quand le Seigneur, descend en tant qu’Ange de l’alliance, pas en tant que Fils de l’homme, s'il vous plaît, mais Il rugit comme un lion rugit. Et c’est seulement ensuite, après cela, en relation avec Israël, s'il vous plaît, en relation avec Israël, plus avec l'Église, c’est seulement en ce moment – là que les sept tonnerres font entendre leurs voix. Et ce qui est merveilleux, ce qu’il a été dit à Jean: «Scelle ce qu’ont dit les sept tonnerres. Ne l’écris pas». Donc, s'il vous plaît, laissons ça entre les mains de Dieu. CE N’EST PAS ÉCRIT! Et que tous les frères le fassent aussi et ferment leurs bouches. Qu’ils ferment leurs bouches! Si Dieu Lui – même a ordonné de ne rien écrire, qui êtes – vous vous qui voulez venir dire «Moi je sais ce qu’ont dit les sept tonnerres». Vous avez perdu la raison! Vous n’avez rien compris dans ce que vous faites. Vous avez été trompés et séduits et vous trompez et séduisez d’autres, et vous dites ensuite: «Le prophète a dit! »

La grâce que le Seigneur a donnée est celle – ci: Ce que, nous revenions toujours aux Écritures, toujours! Et ça, on peut toujours le dire: Au moment où le livre est ouvert dans la main de Celui qui l’a ouvert, bien – aimés frères et sœurs, alors, retournons à Daniel chapitre 12 verset 7: Là, la réponse est donnée, que c’est en ce moment – là où l’Ange jure, il ne reste que trois ans et demi jusqu’à la fin de cette période. C’est ainsi que c’est écrit dans la Bible, bien – aimés frères et sœurs: «Il y aura un temps, deux temps et un demi – temps ». Dieu nous a donné l’orientation absolue et la réponse dans Sa sainte parole. C’est Daniel 12 verset 7. Laissez – moi vous dire ceci avec amour: Tous les frères qui se sont retirés en 1979 et ont prêché de fausses doctrines, des enseignements propres, passent maintenant à côté de ce que Dieu fait maintenant, tous, et ils égarent les hommes, ça n’a pas d’importance qu’ils apparaissent avec telle doctrine ou tel enseignement. 

Que le Dieu vivant soit remercié de ce qu’Il nous a accordé assez de crainte même devant Apocalypse 1 verset 3. Il est écrit que nous devons garder seulement ce qui est écrit dans ce livre, ce qui est écrit dans ce livre, car, bénis sont tous ceux qui gardent les paroles de la prophétie de ce livre et les choses qui y sont écrites. Alors, qu’est – ce – que moi j’ai à faire avec des choses qui ne sont pas écrites? Ils font ensuite des fantaisies et disent que Dieu révèle maintenant ce qui n’est pas écrit! Mais, qui sont ces frères? Qui sont ces gens – même? Est – ce qu’ils ont reçu un ordre divin? Un appel? Un envoi? Est – ce qu’ils ont un ordre dans le royaume de Dieu ou bien ils ne font que tromper, séduire et égarer le peuple? Et, ce qui est pire, ce qu’il y a des disciples qui les suivent. Mais, que le Seigneur notre Dieu soit remercié: Tout est ordonné bibliquement, et nous ne jouons pas avec ça. Nous sommes reconnaissants à Dieu pour cela.

Il y a ensuite d’autres versets bibliques. Mon cœur est rempli, touché de voir la clarté, la véracité des choses qui sont écrites, que ce soit dans l’Ancien ou alors dans le Nouveau Testament, pour que nous puissions vraiment avoir accès à ces choses, avoir un accès direct au lieu très saint. Nous n’avons pas besoin d’une explication humaine ou d’une interprétation, mais, Dieu Lui – même nous enseigne et nous révèle Sa parole. Bien – aimés frères et sœurs, s'il vous plaît, lisez encore dans Galates chapitre 3 verset 19: La loi a été donnée pendant longtemps jusqu’à ce que la Semence vienne, celle pour qui les promesses sont valables. La loi doit nous convaincre du péché. Et la Semence, dès Genèse 3 verset 15, avait été promise, et par ce qui est écrit dans le livre du prophète Ésaïe «La Semence, la Semence, la Semence de Dieu». Et ensuite, la Semence de Dieu est venue, Jésus – Christ notre Seigneur et Rédempteur. Il est écrit ensuite «La loi était là jusqu’à ce que la semence pour qui les promesses sont valables vienne». Bien – aimés frères et sœurs, qu’est – ce – qui se passe aujourd’hui avec nous? Maintenant, nous sommes cette semence pour qui les promesses sont valables. D’abord notre Seigneur, d’abord la parole, et ensuite la semence: La semence est la parole. C’est de la même manière aussi dans ce temps: Jusqu’à ce que le temps soit là où la semence pour qui, dans ce temps, les promesses sont faites. Jusqu’à ce que les semences reçoivent cette promesse. Galates 4 verset 28: Vous, bien – aimés frères, vous êtes enfants de la promesse comme Isaac était un fils de la promesse. Pensez à cela s'il vous plaît. La semence devait venir. Et la Semence était en relation avec les promesses. Qu’est – ce – qui se passe avec nous en tant que semence de Dieu? Sa semence Le servira (Psaumes 22). Qu’est – ce – qui se passe avec nous? (Ésaïe 53 verset 10) La semence incorruptible de la parole a été introduite dans notre cœur. La parole est la semence, et la parole a été ensemencée. Et, tel que l’Esprit est venu sur Marie alors qu’elle avait reçu la parole, c’est ainsi que la semence et les promesses vont ensemble. Jusqu’à ce que la semence vienne, celle pour qui sont faites les promesses. Aujourd’hui, ces promesses sont faites pour nous. La parole de l’heure en tant que vraie semence, est semée. Et aujourd’hui, toutes les promesses de Dieu arrêtées pour ce temps, trouvent leur accomplissement par la grâce de Dieu, et nous tous qui les croyons, telle que chaque promesse concernant notre Seigneur se sont accomplies en Lui.

Nous savons tous ce qui est écrit dans Matthieu 13: Le Seigneur est allé et a semé la bonne semence. Et la bonne semence ce sont les enfants de Dieu, les enfants du royaume de Dieu. Et l’adversaire est venu derrière le Seigneur, et a semé sa propre semence. Mais, chaque semence produit selon son espèce. C’est ainsi qu’aussi certain qu’ici, nous n’avons prêché que la sainte et précieuse parole de Dieu, nous avons semé la sainte et précieuse parole de Dieu; et, dans le monde entier, nous avons porté la sainte et précieuse semence de la parole de Dieu, c’est aussi certain que cette parole – là produira selon son espèce. Cette semence tombera sur un sol fécond, sur tous les élus de Dieu. Et les promesses sont reliées à la semence qui se manifeste en nous et par nous. Les dernières promesses trouveront leur accomplissement en nous, car Dieu rétablira toutes choses dans l’état primitif.

Bien – aimés frères et sœurs, ça va de soi que nous nous attendons à ce que cette année soit extraordinaire, spéciale; car, hier et déjà avant, nous avons un peu parlé de ce que Dieu, dans les années passées, a fait beaucoup de choses. Mais, nous nous attendons à ce que le Seigneur, cette année, fasse des choses extraordinaires. Même si nous passons par la calomnie, le mépris, même si nous sommes mis à mort par la calomnie, mais nous, nous savons en qui nous croyons, et nous savons ce que nous croyons, c’est – à – dire, ce que Dieu a promis pour ce temps. Répétons encore cela: Jusqu’à ce que la semence vienne, celle à qui la promesse a été faite (Galate 3:19). Aujourd’hui, nous sommes la semence à qui la promesse a été faite dans ce temps. Et, sans effort, nous pouvons croire de tout notre cœur. Et cette foi est en elle – même la victoire qui a déjà vaincu le monde, le monde avec tous ses arguments, avec tous ses raisonnements. La foi ne regarde pas aux circonstances. La foi n’a pas de raisonnement. La foi regarde au Seigneur. Et nous savons que ce qu’Il a promis, ce qu’Il a ordonné, s’accomplira! Cela aura servi à quelque chose de croire.

Pierre aussi, dans sa première prédication dans Actes des Apôtres chapitre 2 verset 39, a d’abord dit aux croyants... dans Galates 3 verset 19 il est dit: «Cette promesse est valable pour vous jusqu’à ce que la descendance à qui la promesse a été faite vienne». Et ensuite dans Actes des Apôtres, le jour de la pentecôte, l’apôtre Pierre dit à ceux qui ont cru: «Car la promesse est pour vous», vous qui êtes ici aujourd’hui, qui écoutez la parole et qui croyez: La promesse est pour vous! Alléluia! Loué soit et exalté soit notre Seigneur! Pierre pouvait le dire autrefois, et nous pouvons aussi dire la même chose aujourd’hui, nous pouvons le dire: «Car la promesse est pour vous», vous qui maintenant, aujourd’hui, croyez! Les promesses sont valables pour vous, elles sont pour vous, vous qui croyez aux promesses que Dieu a données dans cette période dans laquelle vous vivez! Elles sont pour vous, et nous allons expérimenter toutes ces promesses dans leur réalité. Dieu nous a donné la garantie pour l’accomplissement de ce qu’Il a promis à nous qui croyons. Il a dit: «Je jure par Moi – même». C’est ainsi que Dieu S’est porté garant par un serment, en nous faisant savoir qu’aussi vrai que Dieu est vivant, Il se porte garant d’accomplir ce qu’Il a promis en ceux qui croient. 

C’est ainsi que nous pouvons continuer à lire ce que le Seigneur a préparé pour nous et nous a accordé par Sa grâce, par Abraham qui est l’exemple de la foi, le père – c’est ainsi qu’on l’appelle – le père de la foi. Et nous sommes fils et filles d’Abraham, pourquoi? Parce que nous croyons de tout notre cœur, comme Abraham a cru de tout son cœur.

Résumons de quoi il s’agit maintenant, bien – aimés frères et sœurs. Nous avons dit que Dieu a fait de grandes choses sur terre depuis 1965 ou alors 1966. Le Seigneur Dieu a pris Son serviteur et prophète, mais, le Message est resté avec nous, l’introduction dans tous les mystères de Dieu. Et que tous, tous les frères puissent encore l’entendre: Aujourd’hui, nous n’aurions pas eu de message biblique, nous serons allés avec tous, ou chacun serait resté là où il était. Mais Dieu a pris la décision de nous permettre de croire de tout notre cœur, d’accepter de tout notre cœur: Ça, c’est la grâce de Dieu. C’est en cela qu’est manifesté que nous sommes les vrais enfants de Dieu. Et comme Paul exposait sur Abraham, il avait deux fils: L’un, né selon la chair, et l’autre, né selon l’Esprit. Le même père, mais, l’un, sans promesse, et l’autre, avec des promesses. Bien – aimés frères et sœurs, ne l’oubliez pas: Les enfants de la promesse croient la parole de la promesse. Et comme nous l’avons lu: Jusqu’à ce que la semence pour qui les promesses ont été faites vienne. Les promesses que Dieu a données pour notre temps ne sont prédestinées qu’à la semence de Dieu! 

Tous les autres vont passer à côté de ces choses. Ils diront «Vous croyez un homme, vous suivez un homme, vous glorifiez un homme». Non. Tout cela ne nous concerne pas, ce n’est pas vrai. Nous suivons seulement notre Seigneur, mais, nous avons reconnu ce que Dieu, par Ses prophètes et Ses apôtres, a prédestiné pour nous dans notre époque selon la parole de l'Écriture: Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète Me reçoit et recevra le salaire d’un prophète! Pourquoi dit – Il cela dans ce verset? Le même salaire que frère Branham a reçu, nous allons le recevoir, tu vas le recevoir, je vais le recevoir; car, nous serons assis à la même table avec lui et nous allons tenir le souper avec Le Seigneur, avec Abraham, Isaac et Jacob. Imaginez – vous! Nous serons assis avec tous ces héros de la foi de l’Ancien et du Nouveau Testament. Nous serons tous présents. Cela aura servi à quelque chose d’être restés fidèles et d’avoir cru le Seigneur, de L’avoir suivi. Ça aura servi à quelque chose d’avoir accepté le Message, et ça aura servi à quelque chose d’avoir porté le dernier Message dans le monde entier, pour que puisse s’accomplir justement, qu’Il a fait, de tous les peuples, les langues et les nations, des sacrificateurs pour Son Dieu, qui sont sauvés par Son sang, le troupeau des vainqueurs. Et ensemble, ils diront: Ils ont vaincu par le sang de l’Agneau et par la parole de leur témoignage. Ils n’ont pas aimé leur vie... Il faut que la parole de Dieu soit notre témoignage. Et nous pouvons tous le lire: Le témoignage de Jésus – Christ notre Seigneur, Dieu manifesté dans la chair, justifié en Esprit. Et nous nous incluons dans le dessein de la rédemption et nous passerons de la foi à la vue par la grâce de notre Dieu!

Répétons – le encore une fois: Celle – ci est vraiment la période la plus importante pour l'Église du Dieu vivant. Les uns sont seulement prédestinés à la vie éternelle, ils se tiendront devant le trône blanc et ils iront dans la vie éternelle. Mais, mais les élus, ceux qui font partie de l'Épouse, ceux dont les noms sont écrits, pas dans le livre de la vie, mais dans le livre de l’Agneau immolé avant même la fondation du monde, ceux – là ne sont pas prédestinés qu’à la vie éternelle: Ils sont prédestinés à former l'Épouse. Et que, de tout notre cœur, le Seigneur soit remercié. Ça aura servi aussi à quelque chose durant toutes ces années. Vous savez, le 24 Décembre dernier, j’ai totalisé quatre – vingt – cinq ans. Le temps est venu et est passé. Tout n’est plus comme c’était. Mais la parole du Seigneur demeure éternellement et elle a la même puissance, et elle produit encore aujourd’hui l’effet pour lequel elle a été envoyé. Ici, il ne s’agit pas de ma haute voix, il s’agit de ta foi! Même si moi j’ai vieilli, est – ce – que toi, tu crois la parole qui est prononcée, que Dieu avait un ordre et a encore un ordre et que nous sommes vraiment sous un mandat direct du Dieu vivant? Et nous portons ainsi le Message sous un mandat direct. Et tous ceux qui ont des oreilles pour entendre, l’entendront. Ils n’entendront pas ce qu’un homme dit, mais ce que l’Esprit dit à l'Église. Et c’est ainsi que par la grâce de Dieu, dans la foi et dans l’obéissance, nous consacrons notre vie au Seigneur. 

Si aujourd’hui, il y en a quelques – uns parmi nous qui n’ont pas encore consacré leurs vies au Seigneur, peut – être quelques – uns qui ne sont pas encore baptisés bibliquement, par cela, l’occasion leur est donnée aujourd’hui. Tous ceux qui veulent se laisser baptiser, aujourd’hui, vous avez l’occasion. Nous sommes reconnaissants à Dieu aussi pour le centre missionnaire, nous pouvons nous rassembler sans être dérangés, et aussi de ce que le monde entier peut écouter et être connecté en direct. Quand on y réfléchit, si on va en Australie, en Nouvelle Zélande, ils ont huit heures d’avance sur nous, et, dans l’autre direction, c’est huit ou neuf heures de retard sur nous. Les uns doivent se réveiller à quatre heures pour suivre, et les autres doivent se connecter à dix – huit heures. C’est vraiment merveilleux quand on reçoit les appels téléphoniques. Ils disent: «On se réveille à quatre heures pour suivre la retransmission». Dieu a mis dans le cœur de Son peuple dans le monde entier, sans considérer le décalage horaire et tout, les gens écoutent, croient, reçoivent. Cela aura servi à quelque chose d’avoir cru au Seigneur et de L’avoir suivi, et de Lui obéi et de Lui avoir fait confiance.

Répétons encore cela: Que cette année soit une année de Jubilée. Que Luc chapitre 4 s’accomplisse, où notre Seigneur lut Ésaïe 61: L’Esprit du Seigneur est sur Moi pour annoncer aux captifs la délivrance. Vous pouvez tous le lire. Et ensuite, le jour de grâce, proclamer l’année de grâce. Nous savons ce qui est écrit dans le Psaumes 65: «Le Seigneur a couronné l’année de Sa bonté». Ça, nous pouvons le dire pour l’année 2018: Le Seigneur a couronné l’année de grâce et de bonté. Mais pour cette année, nous souhaitons que le Seigneur puisse faire quelque chose d’extraordinaire par Sa grâce. Nous voulons aller dans la présence de Dieu avec ce désir, être rassemblés vraiment dans la présence de Dieu avec ce désir. Que nous puissions vraiment chercher Sa face comme Jacob autrefois avait cherché la face de Dieu. Qu’avec tout le désir, nous puissions, comme Jacob, dire: Je ne te laisse pas, Seigneur, à moins que Tu ne me bénisses. Seigneur, je ne Te laisse pas si ce n’est que Tu me pardonnes et que Tu me fasses grâce. Que nous puissions parler ainsi avec le Seigneur et mettre notre vie à Sa disposition et dire: «Seigneur, me voici pour faire Ta volonté». Êtes – vous reconnaissants de ce que nous vivons maintenant? [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r] 

Et particulièrement à tous les frères dans le ministère, de tous les peuples, les langues, dans toutes les nations: Aussi certain que le Seigneur, en ce qui concerne Matthieu 24 verset 45 au verset 47 a directement ordonné, c’est ainsi que tous les frères dans le monde entier, sont aussi prédestinés par Dieu à prêcher la même parole, à distribuer la même nourriture spirituelle. Personne n’a besoin de se référer à frère Frank. Tous peuvent se référer à la parole sainte de Dieu, et remercier le Seigneur de ce qu’Il les a rendus capables de prendre part à la prédication de la parole qui est prédestinée pour cette période. Ainsi, nous remercions notre Seigneur pour cela. 

Encore une fois, avons – nous parmi nous des frères et des sœurs qui veulent consacrer leur vie au Seigneur? Avons – nous encore des frères et des sœurs qui ont des difficultés à croire le Message? À reconnaître le mandat de frère Branham? Il avait vraiment reçu un ordre divin. Par lui et son ministère, la promesse s’est accomplie. La relation est toujours par les promesses en ceux qui sont prédestinés à croire les promesses de Dieu. Et nous croyons que toutes les promesses de Dieu sont oui et sont amen! Jusqu’à ce que nous puissions dire, comme dans 2 Corinthiens chapitre 1 verset 19: Il nous a scellés de Son sceau! Un frère me disait encore aujourd’hui il y a combien d’années il a expérimenté le baptême du Saint – Esprit et que le Seigneur l’a scellé de Son sceau. Vous pouvez le lire dans 2 Corinthiens chapitre 1 verset 21. Il y en a qui L’ont déjà expérimenté. Il nous a scellés. Que cela ait lieu! Que nous qui avons vécu l’ouverture des sceaux et qui, de tout notre cœur, avons été conduits à croire, à recevoir... bien – aimés frères et sœurs, aussi certain que nous portons le dernier Message, et aussi certain que, dans le monde entier, nous croyons le dernier Message, aussi certain, le Seigneur scellera. Il scellera le contenu de Sa parole qu’Il a placée en toi et en moi! Sa sainte et précieuse parole, Il la scellera en toi et en moi; et nous tous, ensemble, nous verrons l’achèvement de Son œuvre. Et quand le Seigneur reviendra, nous serons transformés, et ensemble, nous irons à la rencontre du Seigneur dans les airs, et nous serons pour toujours auprès du Seigneur. Que le Seigneur Dieu nous accorde Sa grâce, nous qui avons écouté Sa parole. Qu’Il nous accorde la clarté sur chaque point, et qu’Il bénisse tous les frères qui prêchent la parole, qui servent le Seigneur, pour que nous ne puissions que prêcher vraiment uniquement ce que Dieu a dit dans Sa parole, ce qui est écrit noir sur blanc!

À Lui, Le seul vrai Dieu, soit l’honneur dans toute l’éternité, en Jésus – Christ, le saint nom! Amen! [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Levons – nous, et chantons comme si souvent «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi ». N.d.l.r].

2 Corinthiens 1 versets 20 et 21, il est écrit:

...car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.

Et au verset suivant:

Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous, nous... qui nous a oints... qui nous a oints, c'est Dieu,

Il nous a affermis et nous a oints, c’est Dieu. Cette onction demeure sur nous. Consolateur céleste, conduis toutes nos actions. Et au verset 22:

...lequel nous a aussi marqués d'un sceau (de son sceau, en allemand. N.d.t) et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit.

Alléluia! Que ces trois versets, à partir d’aujourd’hui, deviennent une réalité avec nous, et que nous puissions dire au Seigneur tous les jours: «Seigneur, nous appartenons à ceux pour qui il est écrit ici». Vous pouvez tous le lire à commencer par le verset 20 jusqu’au verset 22, et dire dans la foi et dans la prière: «Bien – aimé Seigneur, je ne Te laisse pas à moins que Tu ne me bénisses! Je ne Te laisse pas si ce n’est que ce qui est écrit ici devienne mon témoignage, devienne vrai! Tu m’as affermi, Tu m’as oint, Tu m’as scellé». Chantons encore «Crois seulement, crois seulement». [L'assemblée chante «Crois seulement, crois seulement ». N.d.l.r].

Qui veut que ces choses que nous venons de lire, que nous sommes affermis en Christ et que, de tout notre cœur, nous croyons Sa parole... et comme c’est écrit dans ces versets: lequel nous a affermis et nous a oints, et ensuite, nous a scellés de Son sceau. Tous, qu’ils se laissent affermir sur le fondement original qui a été placé au commencement. Bien – aimés frères et sœurs, Dieu ne fera pas des choses à moitié. Il va faire une œuvre de la rédemption entière avec nous tous. Il affermira, Il va oindre. Et, tel que l’onction vous enseigne dit Jean l’apôtre dans 1 Jean 2 verset 27, c’est ainsi que c’est vrai devant Dieu. Et celui qui affermit et celui qui vous a oints du Saint – Esprit, c’est Le même qui vous a marqués de Son sceau! Alléluia! Prions ensemble! Que le Seigneur fasse ces trois choses en nous tous. Affermir, oindre et marquer de Son sceau. Prions. Priez à haute voix. [L'assemblée chante prie. N.d.l.r].

Dieu Tout – puissant, nous venons devant le trône de Ta grâce, et Te remercions de tout notre cœur de ce que nous avons la grâce de croire, de croire comme le disent les Écritures. Et nous Te remercions pour Ta sainte et précieuse parole, pour toutes les promesses, pour ce que Tu fais dans le présent. Et Ta parole produit l’effet pour lequel Tu l’as envoyée. C’est ma prière, que tous, tous, nous puissions être affermis en Christ, affermis sur le fondement de la foi des apôtres et des prophètes. La même foi qu’avaient les apôtres. Affermis. Et que Tu puisses, Seigneur, nous accorder la sainte onction véritable dans notre âme. Seigneur, nous Te remercions; alléluia! Alléluia!! Alléluia! Nous Te remercions. Tu nous scelles de Ton sceau. Aussi certain que Tu nous as affermis et oints, et scellés de Ton sceau. Alléluia! Alléluia! Alléluia! Que le Seigneur soit remercié, que le Seigneur soit remercié! Que Dieu soit remercié! Alléluia! Honneur, gloire et adoration soient à notre Dieu! Alléluia! Alléluia! Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Avons – nous encore des requêtes particulières parmi nous que nous pouvons encore apporter au Seigneur? Pour finir, nous allons encore demander s’il y en a quelques – uns qui veulent se faire baptiser. Au Seigneur notre Dieu soit la reconnaissance. Il a fait en sorte qu’en cet endroit, nous écoutions Sa parole, et que nous nous laissions baptiser dans la foi et dans l’obéissance en ce qu’Il a promis et ce qu’Il a préparé. Et c’est notre prière, qu’en cet endroit, l’effusion du Saint – Esprit qui aura lieu dans le monde entier, que le Seigneur puise faire un commencement, et que l’action surnaturelle de Dieu soit manifestée, et que la dernière promesse trouve son accomplissement. Il rétablira toutes choses dans l’état primitif.

Comme première chose, laissez – moi demander s’il y a quelqu'un qui veut être baptisé? Levez rapidement les mains. Je ne peux pas voire d’ici. Il n’y a personne aujourd’hui? Il n’y a pas de problèmes. Avons – nous des requêtes à apporter au Seigneur? Avez – vous tous la foi? Que le Seigneur soit remercié. Que le Seigneur soit remercié. Prions.

Seigneur Dieu Tout – puissant, bénis Ton troupeau racheté par le sang. Accorde à chacun ce dont il a besoin dans son esprit, son âme et son corps: Salut, délivrance, guérison. Tout ce que Tu as préparé pour nous, Tu nous l’as aussi accordé. Comment est – ce – que Dieu ne devrait – Il pas nous donner toutes choses avec Lui, Lui qui n’a pas épargné Son Fils à cause de nous? Oui, le plein salut! Loué et exalté soit le Seigneur. Le plein rétablissement de toutes choses et l’édification absolue sur le fondement original des apôtres et des prophètes. Affermis... et je prie pour tous, d’abandonner leurs propres pensées et d’abandonner tout ce qui est propre enseignement et qui est propagé; des propres pensées, des propres compréhensions. Que tout cela cesse, et que nous soyons affermis en Christ et oints du Saint – Esprit. Dieu ne scellera pas une erreur. Il scellera le contenu original de Sa parole. Croyez – vous cela? [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Dieu scellera seulement... Il va marquer de Son sceau seulement ce qu’Il a placé Lui – même en nous. Et aussi, Dieu ne va jamais confirmer un homme qui égare Son peuple avec des interprétations, jamais! Seulement ceux qui sont affermis en Christ et qui ont vraiment la véritable onction du Saint – Esprit dans leur âme et qui ont été enseignés par Dieu Lui – même par l’onction du Saint – Esprit. Car il est écrit dans 1 Jean 2 verset 27. Ce n’est pas un frère qui dira à l’autre «Connais l'Éternel», mais tous seront enseignés par Dieu Lui – même. C’est pour cette raison qu’il est écrit: «Rassemble – Moi Mon peuple, tous ceux qui ont fait alliance avec Moi par le sacrifice». Appelle – les à se rassembler pour qu’ils puissent entendre Mes paroles.

Bien – aimé Seigneur, nous sommes tous reconnaissants de ce que nous écoutons Tes paroles, et que nous croyons Tes paroles et que nous expérimentons personnellement ce que Tu as promis. À Toi le Dieu Tout – puissant soit l’honneur dans le saint nom de Jésus – Christ! Alléluia! Amen!

Je demande qu’on reste encore debout aujourd’hui. Je voudrais que tous les frères qui sont en visite puissent venir maintenant devant. Le frère Arben va venir. Il va traduire de l’anglais en français. Que les frères, l’ambassadeur du Congo puisse venir aussi et remercier le Seigneur en cet endroit. N’attendez pas. Venez. Tous les frères qui sont là en visite, venez. Venez... de la France, tous les frères... venez, tous les frères en visite. Venez, venez tous.


Transcription de la réunion internationale
de Krefeld du Dimanche 06 Janvier 2019

Orateur: Missionnaire Ewald Frank