Freie Volksmission

Jesus Christus ist derselbe gestern, heute und in Ewigkeit. Heb.13.8

Sprache

Réunion mensuelle de Krefeld, Samedi 05 Janvier 2019 / Ewald Frank

Sprache franzözisch




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 05 Janvier 2019

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement». N.d.l.r].

Nous disons tous “Amen” à cela. Nous avons déjà entendu des paroles puissantes dans Jean 15, et nous avons aussi reçu de tout notre cœur les salutations. Nous sommes liés à tous dans le monde entier, à tous ceux qui, maintenant, croient Dieu. Je veux encore prendre quelques minutes aujourd’hui pour souhaiter la bienvenue à tous ceux qui nous rendent visite. Où est notre frère Helten Thomas? Lève – toi s'il te plaît. Où es – tu? Frère Thomas. (Ici à droite). Oui. Que Dieu te bénisse! Sois le bienvenu parmi nous. Où est le couple de la Colombie? Levez – vous s'il vous plaît. Que Dieu vous bénisse parmi nous. Le frère Justin est aussi de nouveau ici. Il disait: «Je voudrais simplement être là quand la parole est prêchée». Je crois que c’est pour la quatrième ou cinquième fois qu’il est dans ces réunions.

Très rapidement, je voudrais simplement vous dire que le Seigneur a fait de grandes choses. Que Dieu bénisse le frère Nobel parmi nous. Le frère Michael a appelé, et a donné un compte rendu de manière que je suis moi – même enthousiasmé et touché. Dieu utilise les émissions que nous avons dans soixante – douze pays, d’une manière extraordinaire. Maintenant, en Arabie Saoudite et en général dans toute la région, des portes s’ouvrent.... Vous l’avez tous appris: Au Pakistan, nous avons pu de nouveau avoir une réunion en plein air avec plus de trois milles personnes, dans une république islamique! Et Dieu a fait grâce. Auparavant, il y avait eu la condamnation d’une chrétienne, et maintenant, il y en a encore. Mais Dieu a accordé Sa grâce en sorte que le dernier Message atteigne le peuple de Dieu dans tous les peuples, les langues et les nations. 

En cette occasion, nous voulons saluer et remercier tous les traducteurs qui sont assis là en haut sur le balcon. Ils traduisent en treize ou quinze autres langues, et Dieu accorde vraiment Sa grâce en tout. Et quand on entend... quand on peut suivre l’exposé, en général, nous atteignons plus de quatre millions de personnes dans le monde entier. Dieu a pris soin de tout: pour la technique, pour les langues, pour les portes ouvertes et les cœurs ouverts. Et aussi nos frères... le frère Étienne Genton... ils viennent ici... le frère Pacheco... ils entreprennent expressément des vols pour venir ici, le frère Pacheco d’Hambourg, et tous les frères sont vraiment dans la chose pour que tous, dans le monde entier et dans toutes les langues, puissent écouter la parole de Dieu. Aujourd’hui, nous avons notre frère Taty ici: C’est lui que Dieu a pu aussi utiliser d’une manière merveilleuse pour que tous les groupes, toutes les églises reçoivent les appareils pour qu’ils puissent suivre en direct. C’est simplement merveilleux de voir tout ce qui est fait pour le Seigneur, et, bien – sûr, aussi pour le peuple de Dieu. Aujourd’hui, nous avons un grand visiteur: l’ambassadeur d’un pays de d’Afrique central qui est en fonction à Berlin. Nous lui souhaitons particulièrement les riches bénédictions de Dieu. Nous avons aussi trois docteurs ici. L’un est d’un organisme de l’ONU, Médecins Sans Frontières. Dieu a vraiment pris soin de tout dans toutes les langues et les nations.

Ensuite, aujourd’hui je voudrais mentionner que nous sommes ici au centre missionnaire, et nous avons quatorze personnes qui travaillent, que ce soient nos sœurs dans les bureaux, la sœur Élizabeth Fleck, la sœur Brigitte et ensuite, la sœur Giannina... vous ne savez pas tout ce qui se passe ici! Pendant douze ans, un million et deux cent cinquante milles CD ont été envoyés dans le monde entier. Si on pouvait calculer tout ça et aussi ce que font nos sœurs à l’envoi, et nos frères à l’imprimerie, dans l’édition, que ce soit le frère Pavel, que ce soit André Frank, que ce soit le frère Peter, tous les frères se sont mis à la disposition du Seigneur et se sont mis au travail pour que tout puisse être fait de manière professionnelle. 

Je voudrais que vous puissiez aussi savoir une fois que nous ne faisons que transmettre ce que Dieu nous a confié, et que nous ne gardons pas pour nous – mêmes la nourriture qui a été emmagasinée, mais, nous faisons en sorte que le monde entier en ait part. Nous sommes aussi reconnaissants pour la technique, pour tout. Dans les trois dernières réunions de l’année passée, notre bien – aimé frère Eric Schmidt, le chef de chant, que ce soit les instruments ou les cantiques, nous sommes reconnaissants pour chacun et pour tout ce qui est fait pour le Seigneur, avec toute la consécration et tout le zèle pour que tous soient bénis par la grâce de Dieu. Si j’ai oublié quelqu'un... sentez – vous tous à la maison, sentez – vous tous bien et que le Seigneur puisse d’une manière particulière utiliser ce temps.

Je voudrai encore mentionner rapidement le frère Helmut Myskys qui, pendant quarante – deux ans, a servi avec nous à la fin de l’année et au début de l’année. Il est maintenant auprès du Seigneur. Nous remercions le Seigneur de ce que son frère Claudio a pu reprendre tout ce que son frère faisait et fait en sorte que le message puisse toujours être traduit et diffusé. Et nous remercions le Seigneur aussi pour ce qui s’est passé au Brésil: le nouveau président dont la femme est pentecôtiste s’est converti. Il est expressément allé en Israël par avion, et là – bas, dans le Jourdain, il s’est fait baptiser. Il a même annoncé: chez nous ce n’est pas le président qui vient en premier, mais, c’est Dieu qui a la première place dans notre pays. Et nous avons reçu des invitations pour le Brésil, des invitations auxquelles je ne pouvais pas penser, dans les plus grandes églises du Message avec près de trois milles personnes. J’y suis invité en Avril pour y prêcher la Parole du Seigneur. Nous estimons tous ce que Dieu a fait par le ministère de notre bien – aimé frère Helmut Myskys dans tous les pays de langue portugaise. Et nous sommes aussi reconnaissants de ce que l’œuvre de Dieu continue en portugais. Que Dieu puisse bénir aussi particulièrement le frère Olek et le frère Jean – Baptiste, des frères du Brésil. Ils ont travaillé avec notre frère Helmut Myskys. Ils étaient profondément liés à lui. Que Dieu puisse accorder Sa grâce, et que nous puissions accepter tout tel que ça s’est passé.

Encore quelque chose qui m’occupe pendant ces jours: Cela est déjà connu que je dois aller à Jérusalem et parler à la Knesset et avoir un entretien en particulier avec le premier ministre, Benjamin Netanyahou. Et nous avons remis tout cela dans la prière. Cela est prévu en Mars de cette année. Mais, depuis que cette invitation est venue, cela me touche comme jamais auparavant, que Dieu, d’un côté a choisi Israël pour faire le commencement, et aussi que tous les peuples parmi les nations – comme nous allons le lire tout à l’heure – Il les a introduits dans Son dessein. Mais, ce qui est douloureux, laissez – moi le dire maintenant, ce que les Juifs, lors de la première venue du Seigneur, attendaient encore Élie. Mais Élie était promis comme celui qui viendrait avant le jour terrible et redoutable de l'Éternel. La promesse que Dieu avait donné pour autrefois est écrite dans Malachie chapitre 4 verset 5, pas dans Malachie 3 verset 1. Et je vais vous le dire: ça me cause une douleur de lire cela. La première venue du Seigneur, à l’époque, il n’y avait pas quelque chose plus important que cela, et jusqu’aujourd’hui encore, ils attendent le Messie: à chaque Sabbat, il y a une chaise vide, ils s’attendent à ce qu’Élie vienne.

Bien – aimés frères et sœurs, pour que vous puissiez savoir ce qui me préoccupe, ce qu’autrefois, les scribes et pharisiens n’ont pas eu de révélation et n’ont pas reconnu le ministère de Jean – Baptiste. Ils sont passés à côté. Et comme nous l’avons déjà lu dans Luc chapitre 7 verset 30, en ne se faisant pas baptiser, ils ont rendu nul à leur égard le dessein de salut de Dieu. Quatre cents ans auraient suffi pour savoir ce qui allait se passer quand le Messie viendrait. Quand nous penons ensuite à la grâce que Dieu nous a accordée, s'il vous plaît, écoutez le bien: Si aujourd’hui vous dîtes à un prédicateur que la promesse qu’Élie doit venir avant que le jour terrible et redoutable de l'Éternel ne vienne comme c’est écrit dans Malachie chapitre 4 verset 5; tous les prédicateurs pentecôtistes vous diront que c’est déjà accompli par le ministère de Jean – Baptiste. Posez des questions à tous les prédicateurs l’un après l’autre. Quelle grâce Dieu nous a faite! Et ça, je le répète encore une fois: C’est justement parce qu’autrefois, ils n’ont pas reconnu le dessein du salut de Dieu dans son ordre. D’une manière religieuse, avec la Torah et tout ce qui est fait pendant le Sabbat, ils sont passés à côté de ce que Dieu était en train de faire sur terre par Sa grâce et en accord avec Sa Parole et Son dessein. Ils sont passés à côté. Ils ont été conduits dans l’égarement, et même, ils critiquaient toujours notre Seigneur et disaient même qu’Il était possédé. Ils lui disaient «Tu n’as même pas cinquante ans et tu dis avoir vu Abraham» etc. ils l’ont rejeté. Mais que Dieu soit remercié de tout notre cœur de ce que nous avons la grâce de voir, d’entendre, d’écouter, de recevoir, de voir et de croire.

Et dans ce contexte, il y a quelque chose qui m’occupe. Laissez – moi le dire rapidement: C’est ce qui s’est aussi passé au cours du siècle précédent. La première chose c’est quand la persécution terrible des chrétiens sous l’Ecclésia se terminait en l’an 310, ils ont alors commencé à organiser le christianisme dans l’empire Romain. Et, en la première chose, en l’an 325, ils ont interdit aux Juifs de fêter le sabbat. Ils leur disaient qu’ils n’avaient pas accepté le Messie. Les Synagogues ont été transformées en camps de réfugiés. Et en l’an 632, alors que Mahomet le prophète arabe était allé dans un couvent et avait demandé aux chrétiens de l’époque le temps dans lequel ils vivaient etc. et ensuite, il est allé vers les Juifs à Yathrib et leur a demandé aussi en 632 ce qu’ils croyaient. Et la réponse des Juifs était: «Nous attendons Élie». Même en 632, ils ont dit à Mahomet qu’ils attendaient Élie. Et le moment vint ensuite où cet homme est allé sur la montagne de Ira, et est revenu avec cette révélation que c’est justement lui le prophète que les Juifs attendaient. Il est allé aux Juifs, dans une communauté de huit cents personnes. Il leur a dit: «Je suis le prophète que vous attendez». Et ils ne l’ont pas accepté, et cette communauté juive a été détruite juste parce qu’au commencement, ils n’ont pas reconnu le jour de la visitation de grâce de Dieu. Aujourd’hui, j’aurais préféré chanter «Evenu shalom alechem »: «Nous vous apportons la paix». Mais je vous dis que cela m’a touché beaucoup le cœur depuis que je pense à l’invitation d’Israël. Que dois – je leur dire? Que dois – je leur dire? Je peux vous lire les versets que j’ai notés. Dieu rassemble vraiment Son peuple de tous les peuples. Et maintenant, le temps pour Israël est proche, proche. Le temps pour Israël est proche.

Que les frères, les traducteurs puissent aussi prendre la parole et lire dans Amos chapitre 9 verset 14. Dieu a promis de réparer tous les dégâts et de ramener Son peuple d’Israël de la captivité et de les rebâtir sur les villes dévastées. Amos chapitre 9 versets 14 et 15:

Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, Ils planteront des vignes et en boiront le vin, Ils établiront des jardins et en mangeront les fruits.

Maintenant, le verset 15 d’Amos 9:

 Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, Dit l'Éternel, ton Dieu. (L’Éternel ton Dieu l’a promis, en allemand. N.d.t)

Alléluia! l'Éternel Ton Dieu l’a promis! Nous avons insisté là – dessus ces derniers temps pour montrer comment est – ce – que c’est important de croire les promesses de Dieu, de croire ce que Dieu a dit. Lisons ici dans Abdias... ce n’est pas nécessaire. C’est un autre sujet. Mais particulièrement dans Zacharie chapitre 2 verset 12:

L'Éternel possédera Juda comme sa part Dans la terre sainte, Et il choisira encore Jérusalem.

Nous pouvons encore lire tous ces versets merveilleux au sujet de Jérusalem. Et le Seigneur, n’est – ce – pas, achèvera Son œuvre sur la montagne de Sion. J’ai noté tout un nombre de versets bibliques. C’est simplement merveilleux. Et même depuis le commencement, la promesse est: «La Parole du Seigneur sortira de Jérusalem, et l’enseignement, de la montagne de Sion». Le déversement du Saint – Esprit était à Jérusalem, sur la montagne de Sion. Combien de fois avons – nous été dans cette chambre haute à Jérusalem, qui était aussi la chambre haute dans laquelle les cent vingt étaient rassemblés. Jérusalem, pour Dieu, a une grande signification. C’est ainsi que notre Seigneur l’a promis: Jérusalem sera foulé par les nations jusqu’à ce que le temps des nations soit achevé. Le temps des nations se déroule encore, et il tend vers sa fin. Mais le Seigneur Se révèlera ensuite à Son peuple, Israël. Et comme Paul l’a dit dans Romains 11, l’œuvre du Seigneur sera achevée d’abord dans l'Église des nations, et ensuite, Dieu Se tournera de nouveau vers Son peuple Israël. On pourrait lire un verset l’un après l’autre. J’ai noté plusieurs versets ici.

Dieu a dans Ses pensées que nous ayons une orientation biblique et que nous puissions aussi voir les choses ordonnées à leurs places dans la Bible quand elles deviendront une réalité. Et la chose principale pour notre temps est que nous puissions reconnaitre qu’autrefois Malachie chapitre 3 s’est accompli: «Voici, j'enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi». Et quand le temps fut accompli, l’ange Gabriel apparut et parla à Zacharie et lui dit ce qui allait arriver, que Jean – Baptiste irait devant le Seigneur pour ramener les cœurs des pères de l’Ancien Testament aux cœurs des enfants du Nouveau Testament, pour placer le pont. Luc 16 verset 16: La loi et les prophètes ont subsisté jusqu'à Jean, ensuite, le royaume de Dieu a été prêché. 

Bien – aimés frères et sœurs, il faut que cela soit dit à chaque fois: C’est seulement par la grâce de Dieu que nous avons la grâce de vivre dans cette dernière époque. C’est la grâce de Dieu de reconnaitre les promesses dans la parole de Dieu, de ne rien expliquer et ne rien interpréter, mais de laisser les choses à leur place. Dieu nous les a révélées, et nous pouvons les transmettre. Cela est aussi valable pour le ministère de frère Branham. On doit penser à cela. La même nuée et colonne de feu qui était avec le peuple d’Israël pendant quarante ans. Le jour, c’était une nuée, et la nuit, une colonne de feu. Et notre frère Branham vient et dit: La même nuée et colonne de feu qui était avec Moïse et le peuple d’Israël est aujourd’hui avec nous. C’est simplement merveilleux de voir que Dieu Lui – même a pris soin de tout pour que notre attention ne soit pas portée sur des charismatiques ici ou là; mais que notre attention soit fixée sur ce que Dieu a arrêté pour cette époque. Et autrefois, le Seigneur a dû dire pour finir, après qu’Il a dit au verset 11 de Matthieu 17 «en vérité, Élie doit venir», il dût dire aux disciples «Élie est déjà venu, et ils ne l’ont pas reconnu».

Bien – aimés frères et sœurs, ça, c’est nécessaire, nécessaire que nous puissions respecter et reconnaitre l’ordre divin et la chronologie divine. Et, ce qui devait se passer dans le dernier ministère était de rétablir toutes choses, tout ce que le Seigneur notre Dieu avait préparé pour nous. Et ça aussi, je l’ai noté, de Actes des Apôtres chapitre 3: «Le ciel doit recevoir notre Seigneur jusqu’au temps de rétablissement de tout ce que Dieu avait annoncé depuis le commencement par la bouche de tous Ses prophètes». Une orientation biblique du premier chapitre des Actes des Apôtres, tout est ordonné bibliquement, à sa place. Et celui qui veut le lire peut lire un verset biblique l’un après l’autre. Tout est nommé. Avec tout ce qui se passait, il pouvait repartir à l’Ancien Testament et montrer par les Écritures... et même lors de l’effusion du Saint – Esprit, Pierre a pu dire: «Ici s’accomplit ce qui est écrit dans le prophète Joël, que dans les derniers jours, je répandrai Mon Esprit sur toute chair». Tout était ordonné bibliquement selon les Écritures et montré par les Écritures jusqu’à la parole que notre Seigneur et Rédempteur restera au ciel dans la gloire jusqu’à ce que tout soit rétabli dans l’ordre divin, sur le fondement original. 

Et là, on doit prendre la Bible en main et lire dans Esdras, Néhémie ce qui s’est passé après la captivité babylonienne. Ils sont revenus à Jérusalem et ils ont déblayé et retrouvé le fondement originel pour bâtir ensuite là – dessus. Et ensuite, le livre de Dieu fut pris, et toute la congrégation devait prêter l’oreille à ce qui était dit, et cela devait être mis en pratique. Ils devaient être obéissants. L’obéissance est toujours nécessaire. C’est ainsi que nous reconnaissons frères et sœurs que nous sommes arrivés dans cette période, dans ce temps, dans ces heures durant lesquelles le Seigneur achève Son dessein du salut. Dans Romains chapitre 9 verset 28, il est écrit que le Seigneur Lui – même achèvera Son œuvre: Ça, nous le croyons:

Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sur la terre ce qu'il a résolu.

Et comme dans le cantique que la chorale a chanté, on a insisté sur le sang, bien – aimés frères et sœurs, qui de nous aurait pu savoir ce qui s’était vraiment passé dans le Jardin d’Éden? Que ce n’était pas seulement des arbres, mais qu’il y avait eu une séduction? Et le résultat de cette séduction fut Caïn. Et ensuite, Abel est né, et le sang des deux agneaux dut couler pour revêtir Adam et Ève. Et quand Caïn avait frappé Abel, son sang a crié à Dieu «car la vie est dans le sang», et son sang a parlé. C’est ainsi que nous avons eu à le dire dans cet endroit: Parce que le péché original avait eu lieu dans un corps de chair et de sang, il fallait que le Rédempteur vienne dans un corps de chair et de sang pour, ici, racheter l’homme et le faire sortir de la chute, pour que nous puissions savoir vraiment que le sang de l’Agneau de Dieu a coulé, et que Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui – même.

Et, revenant encore à cette parole précieuse, maintenant, il s’agit vraiment de ce que les Juifs ont dû souffrir pendant deux mille ans. Aucun autre peuple n’est passé par tant de problèmes que les Juifs. Et même jusqu’aux sept croisades, on ne peut se le représenter devant les yeux. Celui qui ne reconnait pas le jour de la visitation de Dieu et qui laisse passer ce jour, il passe pour toujours à côté de Dieu, et Dieu passe à côté de lui. C’est pour cette raison que nous devons insister: Celui qui, maintenant, a trouvé grâce devant Dieu, il croira aussi la promesse principale pour notre temps, celle qui doit s’accomplir avant le retour de Jésus – Christ. Et pour cela, nous sommes très reconnaissants que le Seigneur a utilisé notre bien – aimé frère Branham d’une manière si puissante! D’abord, le ministère surnaturel et la confirmation par des signes, des prodiges et des miracles. Et ensuite pour finir, l’annonce que les sceaux seraient ouverts et que la nourriture serait emmagasinée. Nous avons eu la grâce, et aujourd’hui encore, nous avons la grâce d’accepter tout cela dans la foi. Pour nous, c’est devenu une réalité! Et tous les enfants de Dieu dans ce temps – nous l’avons déjà dit – comme autrefois, les scribes et les pharisiens ont rejeté le baptême de Jean – Baptiste, rendant nul pour leur personne le dessein de Dieu, c’est aussi la même chose dans notre temps: Celui qui refuse de se laisser baptiser bibliquement au nom du Seigneur Jésus – Christ après s’être repenti, il blasphème Dieu, il rejette le dessein du salut de Dieu, car le Seigneur Dieu voulait et le Seigneur Dieu a de nouveau rétabli tous les enseignements. Maintenant, il s’agit de revenir à ce que Pierre, Jean, Jacques et Paul ont prêché. 

Et le dernier mercredi, nous avons entendu cette parole de Matthieu 23: «Les scribes et pharisiens se sont assis dans la chaire de Moïse». Et si aujourd’hui, nous regardons dans le monde, les uns sont dans la chaire d’Atanase, les autres, d’Augustin, les autres, de Luther, les autres de Wesley, les autres, de Zwingli. Tous, dans tous les séminaires bibliques sont dans la chaire d’un homme de Dieu. Et qui peut se rappeler, il y a près de quarante ans, ce théologien – là d’un pays voisin vint à nous. Il disait: «Écoutez, tout commence avec la divinité, c’est – à – dire la Trinité». Et il disait: «J’ai étudié pendant sept semestres avec comme sujet principal le sujet de Dieu dans le cours de théologie». Et j’ai bien – sûr interrompu l’entretien. Il disait: «s'il te plaît sois sincère et reconnais bien la Trinité». Pendant sept semestres, on lui a expliqué la relation entre le Père, le Fils et le Saint – Esprit. Et je l’ai interrompu. Je lui ai dit: «Arrête, arrête! Mais qu’est – ce – que tu dis?». 

Bien – aimés frères et sœurs, remercions notre Dieu. Il n’y a qu’Un seul Dieu, et Ce seul Dieu est tout en sous: Il est Sauveur, Il est Guérisseur, Il est Roi, Il est tout en tous. Et, dans tout l’Ancien Testament, Il s’est manifesté et aussi dans le Nouveau Testament. Et dans notre temps, Il a envoyé son prophète qu’Il a pu utiliser pour nous faire vraiment entrer dans la parole de vérité, dans la Bible, et en nous avons la confirmation... 

À peu près dix – sept ou dix – huit fois, frère Branham a mentionné cela et a rendu témoignage de ce qui lui a été dit pendant son appel: «Tel que Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que le message qui t’a été confié sera précurseur du retour de Christ». J’ai de nouveau amené la prédication là – où frère Branham dit que ce Message sera précurseur jusqu’aux extrémités de la terre. Citation de la brochure «Aujourd’hui, cette écriture est accomplie» du 19 Février 1965 (Paragraphe 154. N.d.l.r):

...Comme Jean – Baptiste était envoyé pour être le précurseur de la première Venue de Christ, ton Message sera le précurseur de Sa seconde Venue dans le monde entier...

Et cela s’est passé dans notre temps. Le dernier Message, vraiment, la sainte, précieuse et parfaite parole de Dieu pouvait être transmise de «A» à «Z». Et chaque interprétation est une abomination pour nous. Chaque pensée humaine dans la parole est, pour nous, une abomination. On ne peut même pas supporter, ni même écouter. Nous croyons aussi cet appel divin dans sa forme originelle. Et ça, je le dis avec douleur: alors que nos frères aux États – Unis ont falsifié et ont écrit: «Comme Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé comme précurseur du retour de Christ». Ils ont retiré le mot «Message». Cela me préoccupe. Laissez – moi vous le dire: Tous ceux qui se sont détournés depuis 1979, retournent, passent à côté de ce que Dieu fait maintenant. Ils disent: «Tout s’est accompli avec le ministère de frère Branham. Il n’y a plus d’autre ministère». Mais, est – ce – que Dieu, durant toutes ces années, depuis le 24 Décembre 1965, est – ce – que Dieu est – Il allé se coucher ou Dieu a – t – Il fait un nouveau commencement par Sa grâce pour que ce dernier Message soit vraiment apporté dans le monde entier?

Toutes ces erreurs et ces égarements... vous savez ce que Paul a écrit dans les différentes épîtres, et vous savez aussi ce que frère Branham a vu dans une vision: l'Épouse est sortie du pas. Vous pouvez le lire. Qui l’a conduite dans cette séduction? Qui a causé cette séduction pour que l'Épouse sorte du pas? C’est ainsi que dans cette nouvelle année, que Dieu en fasse une année de Jubilée, une année de délivrance où le peuple de Dieu, tous ceux qui ont été égarés, reviennent, qu’ils reviennent, qu’ils trouvent grâce devant Dieu. Il n’y a pas longtemps que je disais à un jeune frère qui a sa propre église: «Si, durant toutes ces années, nous ne pouvons pas écouter ensemble la parole de Dieu et fêter le souper, comment pourrons – nous le faire ensemble au festin des noces de l’Agneau? Comment pourrons – nous nous asseoir à la même table si nous ne sommes pas ici sur terre, assis à la même table?» Si ici nous nous asseyons à différentes tables, et nous voulons nous asseoir à la même table dans la gloire, ce n’est pas possible! Il faut d’abord qu’ici sur terre, que les croyants soient vraiment un seul cœur et une seule âme. 

Et ça, nous le disons vraiment avec beaucoup de douleur, avec beaucoup de douleurs: Que tous ceux qui vont dans différentes directions, qui ont glissé, ceux qui ont dévié et qui se cachent derrière le ministère d’un homme de Dieu, de frère Branham, etc., ils vont recevoir une condamnation terrible et ils vont aussi rendre compte pour tous ceux qu’ils ont séduits et égarés. Ça sera une double condamnation! Ma requête est la suivante: en Avril, ça va faire quarante ans qui sont passés – Israël a fait aussi quarante ans dans le désert – Que Dieu accorde Sa grâce que ces quarante ans aient une fin! Que Dieu accorde Sa grâce pour que le Seigneur puisse faire grâce et miséricorde et ouvrir les yeux de tous ceux qui se sont égarés pour que beaucoup de croyants puissent revenir à Dieu et à Sa véritable parole et sortir des interprétations et illusions pour se préparer pour le retour de Jésus – Christ.

Cela reste valable. Je voudrais que le frère Alfred Borg nous lise maintenant ces deux écritures. Vous les connaissez tous. Psaumes 50. Maintenant, le temps est là, le temps pour que soit fait ce que le Seigneur a ordonné autrefois. Et aussi Deutéronome chapitre 4 verset 10. Nous voulons lire ensemble maintenant ces deux versets bibliques. Psaumes 50. Le peuple a dû être appelé pour écouter la parole de Dieu. Levons – nous pour lire cela. Le frère Alfred va nous lire cela. J’ai un peu de difficulté à lire. Lis – nous ces deux versets s'il te plaît. Psaumes 50 versets 5 et 10:

[Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Rassemblez – moi mes fidèles, qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice!

Écoutez bien. Dieu a fait une nouvelle alliance alors que le sacrifice a été apporté. Et nous avons cette alliance confirmée, et nous croyons la réconciliation, le pardon qui a eu lieu par le sacrifice. Et nous faisons partie de ceux qui ont accepté cette alliance faite. Paumes 50: 5:

Rassemblez – moi mes fidèles, qui ont fait alliance avec moi par le sacrifice! Et les cieux publieront sa justice, car c'est Dieu qui est juge.

Ici, nous avons la promesse de notre Seigneur là où l’alliance a été faite. Notre Seigneur a dit: «Ceci est Mon sang, le sang de la nouvelle alliance». Et nous croyons de tout notre cœur que «Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui – même». Le sang de la nouvelle alliance a coulé. Et avec ce saint sang dans lequel était contenue la vie de Dieu, notre Seigneur est monté dans le sanctuaire céleste. Et ça aussi, nos frères le confondent, quand frère Branham dit que l’Agneau a quitté le trône. Ils ne comprennent pas que le trône est une chose et le propitiatoire est une autre chose. Le propitiatoire est dans le lieu très saint, là où il y a l’arche. Et dans l’arche, il y a la loi. Là où la condamnation a eu lieu. Et c’est sur ce couvercle que le sang a été apporté, le sang de la nouvelle alliance, là où par la loi, nous avons été condamné; pour que la condamnation ne nous atteigne plus mais que, par le sang apporté, nous trouvons la grâce et la miséricorde de Dieu. Les frères confondent le trône. Ils disent «Le Seigneur a quitté le trône, il n’y a plus de grâce etc.» Non. C’est encore le temps de la grâce! Loué soit le Seigneur.

Lisons maintenant Deutéronome chapitre 4. Verset 10. Écoutez bien ce qui est écrit ici en relation avec le Psaumes 50. Pour tous les traducteurs, encore une fois: Deutéronome chapitre 4 verset 10:

[Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Souviens – toi [particulièrement] du jour où tu te présentas devant l'Éternel, ton Dieu, à Horeb, lorsque l'Éternel me dit: Assemble auprès de moi le peuple! Je veux leur faire entendre mes paroles, afin qu'ils apprennent à me craindre tout le temps qu'ils vivront sur la terre, et afin qu'ils les enseignent à leurs enfants.

Ça, c’est l’ordre de l’heure. C’est le commandement de l’heure «Rassemble – Moi Mon peuple pour qu’ils apprennent à Me craindre. Je veux leur faire entendre mes paroles». Et parce que les enfants ont été mentionnés ici, je voudrais dire ceci: Nous vivons dans une époque dans laquelle nous devons prier pour toutes les familles, pour toutes les familles. Que Dieu fasse vraiment grâce et que soit manifesté que le Seigneur est parmi nous, et que ce ne soit pas que nous écoutions seulement ces paroles, pas seulement que nous nous rassemblions en tant que Son peuple, mais, que le Seigneur manifeste Sa présence, et confirme Sa parole pour qu’avec les expériences du salut, nous puissions partir de chaque réunion, quitter la terre avec elles. La plus grande douleur est que les enfants des familles croyantes, arrivés à un certain âge disent: «Depuis que je viens avec vous dans les réunions, je n’ai jamais rencontré personnellement Dieu. Je n’ai jamais fait une expérience du salut». Nous devons prier vraiment pour que tous nos enfants expérimentent Dieu et que l’Esprit de Dieu les conduisent à la repentance et qu’ils puissent se repentir et expérimenter une transformation dans le plus profond de leur être, et consacrer leurs vies à Dieu.

Et pour nous qui prêchons la parole, c’est aussi important pour nous. Il est écrit ici «Rassemble – Moi Mon peuple comme autrefois à Horeb» comme le Seigneur avait rassemblé Son peuple. Il avait tenu à l’époque ce sermon sur la montagne. Et dans le Psaumes 50 «Rassemble Mon peuple, ceux qui ont confirmé l’alliance faite par mon sang pour qu’ils puissent écouter Ma parole». Pas une seule interprétation ou une pensée humaine, mais la sainte et précieuse parole de Dieu dans sa forme originelle. Et pour cela, le Seigneur accordera Sa grâce.

C’est la première grande réunion dans cette année. Nous sommes rassemblés ici de manière internationale. Il nous accordera Sa grâce pour que nous puissions vraiment, avec cette attente, nous réveiller tous les jours avec elle et aller au lit tous les jours avec cette attente vivante: Seigneur, le temps est là. Ton peuple, Israël, est revenu à la maison. Il est rassemblé dans le pays que Tu leur as donné. Cette promesse est accomplie. S'il vous plaît, regardez tous dans le calendrier, regardez tous dans le calendrier, combien de temps est passé durant lequel le dernier Message a été prêché dans le monde entier? Combien de temps Jean – Baptiste a – t – il prêché? Quelque temps seulement. Et maintenant, ça fait plusieurs années qui sont passées, mais le temps va maintenant vers sa fin. Quelqu'un disait: «Ça va durer encore des siècles». Et ma réponse était: «Non. Non, ça ne va plus prendre beaucoup de temps». Peut – être quelques années, mais ça ne va pas durer longtemps. C’est vrai, personne ne connaît ni le jour ni l’heure, mais, nous savons que le Seigneur a dit: «Quand vous verrez tout cela arriver, levez vos têtes car vous savez que votre rédemption est proche!» C’est pour cette raison que nous lisons aussi encore dans Matthieu 25 qu’il y a eu un réveil. Elles se sont toutes réveillés. 

Bien – aimés frères et sœurs, le Seigneur doit faire encore de grandes choses en nous. Tel que nous avons tiré la comparaison avec Israël, il devait passer par beaucoup de problèmes et de chemins difficiles justement parce qu’autrefois ils n’ont pas reconnu, vu et vécu ce qui été promis pour leur époque. Soyez sincères: À quoi cela a – t – il servi au peuple d’Israël que Jérusalem ait écrit un Talmud, un (Les noms des deux autres livres cités n’est pas bien compris. N.d.l.r) tous ces différents livres? Ils ont assez écrit. L’Ancien Testament avait déjà tout: Moïse, les Psaumes et les prophètes. Devaient – ils encore écrire autre chose? Pour qui? Pour quoi? Pour que les gens, n’est – ce – pas, passent à côté de ce que Dieu fait? Regardez dans le christianisme aujourd’hui? Qu’est – ce – qui a été écrit dans le christianisme? Combien de confessions de foi existent et ont été éditées? On peut aller d’un catéchisme à un autre. Tous ont écrit et tous passent à côté de ce que Dieu a promis et fait dans le temps présent. Que cela soit manifesté que nous ne sommes pas des gens qui avons suivi des fables habilement conçues, mais nous avons suivi le Seigneur et croyons ce qu’Il a dit. Nous suivons et croyons Sa parole.

Nous voulons nous recueillir et chanter le chœur «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r] Croyez – vous tous que Dieu accomplit Ses promesses et qu’Il a envoyé Son serviteur le prophète? Dites «Amen» [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Amen! Croyez – vous qu’après le retour à la maison du prophète, le Message a été porté dans le monde entier? Dites «Amen!» [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Croyez – vous que le Seigneur a utilisé le dernier appel pour nous préparer pour le jour glorieux de Son retour? [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Le retour du Seigneur Jésus – Christ. Aujourd’hui, un frère me disait dans le bureau «frère Frank, nous allons ensemble vivre l’enlèvement». Ça, je le crois par conviction que le Seigneur achèvera Son œuvre dans notre temps, et que nous sommes la génération qui verra tout ce qui s’accomplira avant le retour de Christ, et que tout ce qui est nécessaire pour la préparation, nous l’avons reçu, nous l’avons accepté, nous l’avons cru, et nous avons consacré notre vie au Seigneur; et nous pouvons Lui dire «Que Ta volonté soit faite dans ma vie». Combien sont reconnaissants de ce que Dieu nous a accordé Sa grâce, a ouvert nos yeux et nous a donné de reconnaitre le jour et l’heure, le message et le messager, et que nous écoutons la sainte parole de Dieu dans la crainte et le tremblement comme c’est écrit; et comme nous avons lu «Rassemble – Moi Mon peuple pour qu’il puisse entendre Mes paroles et qu’il apprenne à Me craindre». C’est de ça qu’il s’agit aujourd’hui et c’est de ça qu’il s’agit dans chaque réunion. Tous ceux qui, de leur part, ont confirmé l’alliance et ont dit: «Seigneur, j’accepte cette alliance. Elle a eu lieu pour moi. Et Tu as aussi versé Ton sang pour moi. Je T’appartiens. Pardonne – moi». Voulons – nous tous demander au Seigneur de nous pardonner comme dans le «Notre Père»? Pardonne – nous nos offenses, comment? Comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensé. Et ça aussi, nous l’avons entendu: L’amour demeure. L’amour de Dieu si plein et libre, durant tous les âges, et toujours nouveau. C’est seulement l’amour et la grâce de Dieu qui a ouvert nos yeux.

Avons – nous parmi – nous quelques – uns qui veulent consacrer leurs vies au Seigneur, qui n’ont pas encore la certitude de la foi que leurs fautes sont pardonnées et que leurs péchés sont couverts? Soyez réconciliés avec Dieu, car c’est ce qui nous a été dit en premier dans le mandat: «La repentance, le pardon, la réconciliation, la grâce et le salut seront prêchés». Je m’excuse de cette remarque: Beaucoup de ceux qui parlent du Message n’ont même pas encore expérimenté une vraie conversion. Beaucoup ne sont même pas nés de nouveau, ils n’ont même pas encore expérimenté une régénération, et encore moins, ne sont pas remplis dans leurs âmes du Saint – Esprit qui nous conduit dans toute la vérité. Celui qui est rempli du Saint – Esprit ne va jamais devenir la proie d’un mensonge. Il ne va jamais accepter une interprétation, car, le Saint – Esprit nous conduit dans toute la vérité. Tu ne peux donc pas accepter une pensée humaine sur la parole, tu ne croiras jamais une interprétation ou une explication. Ce n’est pas possible! Tu croiras seulement la parole écrite. Alléluia! Alléluia! 

Est – ce – que quelques – uns veulent venir devant pour qu’on puisse prier ensemble pour vous? Avons – nous des personnes qui n’ont pas encore la révélation de ce qui se passe dans notre temps et comment est – ce – que les Écritures s’accomplissent? Que cela puisse s’accomplir aujourd’hui dans cette première réunion internationale de cette année. Que le Seigneur puisse vraiment commencer Son œuvre s’Il ne l’a pas encore fait. Que nous ayons un commencement authentique, divin, réel, vrai. Un commencement avec Dieu par une nouvelle naissance. Chantons «Tel que je suis sans rien à moi» et que celui qui veut venir devant puisse le faire. [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi ». N.d.l.r].

Peut – être qu’il y a encore plusieurs adolescents. Aujourd’hui, il s’agit particulièrement de ce que le Seigneur puisse secourir et faire grâce à toutes les familles et que tous puissent accepter le Seigneur. Saisissez cette occasion dans cette année pour consacrer votre vie au Seigneur. Et tous, nous tous qui restons à nos places, nous allons prier ensemble pour que nous puissions réellement consacrer notre vie et l’apporter sur le sacrifice et dire: «Bien – aimé Seigneur, accepte – moi tel que je suis». Et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur pour ce que Dieu a déjà fait. Et, comme déjà lu dans l'Évangile de Jean, que notre fruit demeure. Celui qui demeure en Moi, celui qui demeure en Moi. Et cela est adressé à nous tous: Pas une seule interprétation, mais: Celui qui demeure en Moi et demeure dans Ma parole. Bien – aimés frères et sœurs, est – ce – que cela est votre décision de ne croire que ce qui est écrit dans la parole de Dieu? Dites «Amen» [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Ce que les apôtres et les prophètes ont témoigné et rien d’autre. Et ça, frère Branham l’a aussi dit: «N’acceptez rien si cela n’est pas écrit noir sur blanc dans la Bible». Nous croyons seulement comme le disent les Écritures et acceptons tout ce que dit l'Écriture.

Vous tous qui êtes venus, regardez ici. Nous avons encore ces deux versets que nous avons lu, et nous avons aussi mentionné ce qu’a dit notre Seigneur dans Matthieu 26: Ceci est Mon sang, le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour le pardon des péchés de beaucoup. Croyez maintenant, et cela, de tout votre cœur que la réconciliation et le pardon vous appartiennent. C’est un don, un don de grâce de Dieu. La réconciliation, le pardon, on ne les mérite pas. C’est un don gratuit! On ne peut pas les mériter. C’est un don! La vie éternelle est un don! Et nous sommes reconnaissants au Seigneur. Chantons encore un chœur. Le chœur «Ceci est le jour». Bien – aimés frères et sœurs, ceci est le jour que le Seigneur a fait! [L'assemblée chante «Ceci est le jour ». N.d.l.r].

Prions ensemble. Seigneur Dieu Tout – puissant, de tout notre cœur, nous Te remercions pour la rédemption par le sang de l’Agneau. Nous Te remercions pour le pardon dans le sang de l’Agneau. Bien – aimé Seigneur, je Te remercie de tout mon cœur. Et pas seulement en cet endroit, mais encore dans le monde entier, que tous puissent Te consacrer leurs vies. Que le commencement de cette année soit biblique! Qu’il soit le commencement des bénédictions les plus puissantes de toutes ces années. Que cette année soit une année de Jubilée, une année dans laquelle Ta puissance, Ta grâce, Ton pardon, Ton plein salut soient manifestés! Une année de réconciliation. Et, que tous ceux qui sont prédestinés à la vie éternelle, qu’ils puissent écouter Ta parole, la croire. Et que tous ceux qui sont prédestinés à faire partie de l'Épouse de l’Agneau, puissent écouter Ton Message, croire, Te croire et faire leurs expériences avec Toi et sortir, se mettre à part, se préparer et expérimenter, Seigneur, Ta grâce! Ensemble, nous louons la puissance de Ton sang, de Ta parole et de Ton Esprit! Et nous Te remercions de ce que Tu as fait de grandes choses en nous et dans tous les frères et toutes les sœurs dans le monde entier. Alléluia! [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r] Louez le Seigneur! Louez Son saint nom! Ceci est le jour! Ceci est l’année, l’année que le Seigneur a commencée! L’année qu’Il couronnera de grâce et de miséricorde! Alléluia! Alléluia! Alléluia! 

Et ensemble, ensemble, vous pouvez prier. Nous allons prier maintenant pour Israël, pour le peuple de Dieu, pour le peuple élu que le Seigneur a ramené dans Son pays, dans le pays de la promesse. Et la promesse qui leur a été donnée va s’accomplir en eux.

Ô Dieu d’Israël, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob! Bénis Ton peuple d’Israël! Bénis Benjamin Netanyahou! Bénis de la plénitude de Ta grâce, ô Seigneur! Nous Te remercions de ce que Tu es avec Israël et que Tu feras toute chose bien! Alléluia! Alléluia! À Toi tout pouvoir, puissance et gloire dans toute l’éternité! Alléluia! 

Bénis dans le monde entier et particulièrement dans tout le monde arabe, bénis, ô Seigneur particulièrement au Pakistan, bénis et puisses Toi – même propager le Message par nos frères. Nous Te disons merci. Nous Te disons merci, et que tous les frères sur toute la terre puissent distribuer fidèlement la nourriture spirituelle et prêcher la parole originelle de Dieu sans altérations. Bien – aimé Seigneur, dans cette première réunion internationale, nous nous consacrons à Toi, ô Seigneur. Descends parmi nous, infuse – nous de Ton Esprit! Remplis nos cœurs et nos âmes! Alléluia! Louez le Seigneur! Remerciez le Seigneur! Alléluia! Alléluia! Alléluia! Gloire soit à notre Dieu, honneur et adoration maintenant et dans toute l’éternité! Alléluia! 

Et vous qui êtes venus devant, acceptez dans la foi le Seigneur. Pensez en ce jour en arrière. C’est ce jour que le Seigneur vous a accordé. Et, aussi certain que vous avez répondu à l’appel, c’est aussi certain que le Seigneur accomplira avec vous, en vous et par vous ce qu’Il a promis! Soyez bénis dans le saint nom de Jésus – Christ! Amen! [L'assemblée dit «Amen! » N.d.l.r]. Vous pouvez repartir à vos places et vous rasseoir rapidement.

Sûrement que nous allons demander à notre chef de chant de chanter un cantique. Peut – être à la fin: «Nous bénissons Israël!». Et comme le Seigneur a dit à Abraham «Je bénirai celui qui te bénit, et je maudirai celui que te maudira». Oui. Nous bénissons Israël de tout notre cœur et de toute notre âme! Alléluia!


Transcription de la réunion internationale de Krefeld du Samedi 05 Janvier 2019

Orateur: Missionnaire Ewald Frank