Wolna Misja Ludowa

Jezus Chrystus wczoraj, dzisiaj, ten sam i na wieki.Heb.13.8

Język:

Inne kraje

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 04 Novembre 2018 / Ewald Frank

Język: francuski




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 04 Novembre 2018

[Consécration d’enfant. N.d.l.r]. Seigneur Dieu Tout – puissant, nous vivons dans les jours de la Bible. Agrée aussi cet enfant, cette fille. Prend – là entre Tes mains. Nous Te la consacrons. Bénis – là, bénis toute la famille et soit avec eux. Oui, soyez consacrés à Dieu pour ce temps et pour l’éternité, dans le saint nom de Jésus! Alléluia! Amen!

Seigneur Dieu, nous venons avec cet enfant ici. Bénis toute la famille. Nous Te consacrons cet enfant dans le nom de Jésus – Christ notre Seigneur, et nous Te demandons de prendre cet enfant entre Tes mains comme quand tu le fis quand tu fus sur terre, et bénis toute la famille, nous Te les consacrons dans le saint nom de Jésus Amen!

Vous pouvez vous asseoir. Oui, nous avons déjà entendu la prédication. Est – ce – que le frère Thomas est maintenant ici? Il va remettre rapidement les salutations. Beaucoup écrivent et appellent. Oui. [Frère Thomas lit les salutations. N.d.l.r]. Amen. Merci beaucoup.

Il y a réellement beaucoup d’appels téléphoniques qui ont encore suivit aujourd’hui. Les frères appellent de partout, de partout, et, ils nous souhaitent les riches bénédictions de Dieu. Ils ont été tous bénis. Nous avons des salutations particulières de notre frère Claudio Myskys qui est en ce moment à Phénix en Arizona. Hier, il a suivi et il a traduit, et aujourd’hui encore, il écoute et traduit. Que le Seigneur Dieu puisse bénir notre frère de manière très particulière et être avec lui. Nous avons encore des salutations d’Oakland, en Nouvelle Zélande. Que le Seigneur Dieu puisse aussi bénir de la plénitude de Sa grâce là – bas. Je pense que tous ceux qui sont ici aujourd’hui sont venus à cause de la parole de Dieu, et ont reconnu de quoi il s’agit vraiment maintenant. Je voudrais aussi particulièrement saluer et souhaiter la bienvenue aux frères dans le ministère! Le frère Hervé de Lyon et le frère John de Bucarest, et notre frère de l’Ukraine. Et tous les frères de l’Afrique, des États – Unis, du Canada, de l’Australie et d’où que vous soyez venus, et aussi notre frère qui, il y a quelques minutes, donnait un compte rendu du Nigeria où il y a beaucoup d’églises qui marchaient dans leur propre chemin et qui de nouveau maintenant, par la grâce de Dieu, ont retrouvé le chemin pour retourner et s’orienter uniquement vers la parole de Dieu. 

Nous avons aujourd’hui ici une famille particulière. Nos bien – aimés frères et sœurs Gastère. Levez – vous s'il vous plaît. Où êtes – vous? Ils sont de l’Argentine. Où est la famille Gastère? Est – ce – que vous les voyez quelque part? Oui. Nous vous souhaitons très particulièrement la bienvenue. Ce sont des amis de mon vieil ami, le frère... et tous, à Córdoba en Argentine. Sentez – vous bien parmi nous, et que le Seigneur Dieu, bénisse vraiment tous ceux qui sont venus pour écouter la parole du Seigneur, et qui, de tout leur cœur, peuvent croire ce que l’Esprit a à dire maintenant à l'Église.

Bien – aimés frères et sœurs, ce n’est plus facile pour nous de porter le Message divin. Nous avons une telle responsabilité devant Dieu, pour que ce Message soit transmis à cent pour cent tel qu’il est sorti de la bouche de Dieu et selon ce que Dieu a dit dans Sa Parole. Et comme le frère Alfred Borg qui est avec nous depuis le commencement, déjà en 1955, 1958 et 1960, durant toutes ces années, il lisait dans l’épître de Pierre. Les hommes de Dieu avaient même la responsabilité de faire en sorte qu’après leur départ, les croyants puissent lire ce qu’ils prêchaient, pour les orienter même après leur départ. Même si les hommes de Dieu quittaient le temps et entrent dans l’éternité, ils laissaient des orientations pour le peuple de Dieu. Et vous pouvez vous imaginer comme nous sommes reconnaissants pour la sainte et précieuse parole de Dieu. L’orientation absolue dans la parole tout en sachant que tout ce que Dieu a dit est oui et amen, et aura lieu, cela va s’accomplir.

Je voudrais venir rapidement à mentionner ce que notre frère a mentionné à la fin ici, qu’ils ne peuvent plus avoir une salle pour se rassembler parce qu’ils ne croient pas à la doctrine de la Trinité et ne l’acceptent pas. Bien – aimés frères et sœurs, il n’y a aucun point doctrinal qui soit si difficile et qui a apporté tant de problèmes que l’enseignement de la Trinité. Et quand on pense aussi à cette discussion entre Arius et Athanase: L’un croyait que notre Seigneur, comme l’ange Michaël, n’est qu’une créature; et l’autre croyait que Dieu, d’éternité en éternité, existait déjà en trois personnes: Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint – Esprit! Et ensuite, cela est arrivé! Arius, après une telle discussion, le jour suivant, il n’était plus en vie, il mourut subitement. Mais cet enseignement de la Trinité, la pluralité de trois personnes, est devenu un dogme. Je l’ai lu: Aucune malédiction plus grave que celle dite sur ceux qui n’acceptent pas la Trinité n’a été prononcée. Ils ont été maudits. Une malédiction a été prononcée sur tous ceux qui refusaient cet enseignement. Et quand on pense à ce que la première persécution des Juifs a commencé en 320; les Juifs furent maudits parce qu’ils ne pouvaient pas accepter l’enseignement de la Trinité. Ils ont été persécutés à cause de ce dogme.

Bien – aimés frères et sœurs, quand ensuite on lit dans l’histoire de l’église ce que ce dogme a produit jusqu’au sept croisades! Ils criaient à haute voix «Vengez, vengez le sang du Crucifié en eux». Et aujourd’hui, nous sommes là, on nous menace parce qu’on ne peut pas croire. Il y a une personne dans ce pays qui travaille dans une grande édition et qui a eu un entretien avec moi. Il m’a dit: Pourquoi vous rejetez l’enseignement de la Trinité? Mais, bien – aimés frères et sœurs, par la grâce de Dieu, nous avons reçu l’orientation par la parole à revenir, justement, à la parole de Dieu. Et nous avons vu six mille six cent cinquante – trois fois dans l’Ancien Testament: Le Seigneur Dieu Élohim Yahweh! Et nous sommes reconnaissants de ce que nous avons reconnu la révélation personnelle de Dieu en Jésus – Christ notre Seigneur. Nous l’avons reconnu, reçu révélé. Et cela ramène directement au commencement. Au commencement, pas dans l’éternité. Dans l’éternité, il y avait Dieu dans toute Sa plénitude de lumière, d’Esprit et de Vie. Mais ensuite, ce Dieu – là constitué d’une Seule personne s'il vous plaît, est sorti de cette plénitude de lumière au commencement en tant que Seigneur. C’est pour cela que nous ne lisons jamais dans Genèse chapitre 1 le mot «Seigneur», mais toujours «Dieu». Et Dieu signifie «Élohim». C’est seulement dans Genèse chapitre 2 verset 3 qu’il est écrit: «Le Seigneur Dieu» donc «Élohim Yahweh», et cela ensuite dans tout l’Ancien Testament. Celui qui a un peu de crainte devant Dieu, Il va sonder les Écritures. 

J’ai noté quelques Écritures dans lesquelles, dans l’Ancien Testament, il a été annoncé à l’avance que la Semence de Dieu viendrait par la femme et écraserait la tête du Serpent, et nous apporterait par la grâce de Dieu, la rédemption. Et combien de fois avons – nous eu à le dire? C’est parce que le péché original a été commis dans un corps de chair et de sang qu’il fallait alors que le Seigneur, de Son corps spirituel, vienne dans un corps de chair; le Seigneur de l’Ancien Testament Lui – même, pour qu’ici, dans un corps de chair, qu’Il puisse porter toutes nos fautes et nos péchés que nous avons commis, justement, dans ce corps de chair et de sang; il fallait qu’Il vienne dans un corps semblable au nôtre et porter nos fautes sur Lui et payer le prix sur la croix à Golgotha, et nous accorder le pardon, la rédemption et la réconciliation par la grâce de Dieu. Mais de quoi il s’agit? Il s’agit d’être établi dans l’adoption, d’être adopté par Dieu. Galates chapitre 4. Justement par le Fils de Dieu, nous avons reçu la position de fils et filles de Dieu par l’adoption. C’est ainsi que nous sommes reconnaissants à Dieu.

Et celui qui lit dans tout l’Ancien Testament, pas une seule fois, il est parlé du Père. Pas une seule fois, il est parlé du Fils; pas une seule fois, il est parlé d’un «Spécial Saint – Esprit». Je vais vous lire rapidement les versets bibliques de l’Ancien Testament pour que vous sachiez que cela est écrit ainsi. Psaumes 2 chapitre 7:

Je publierai le décret; l'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! Je t'ai engendré aujourd'hui.

Pas dans l’éternité «Je t’ai engendré aujourd’hui». Ce n’est pas le Père qui aurait engendré le Fils quelque part dans l’éternité. Ici, il est écrit «Aujourd’hui». C’est donc dans le temps. Et il est écrit exactement comment est – ce – que cela s’est passé. Psaumes 2 verset 7. Et ensuite, 2 Samuel 7 verset 14:

Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils.

Psaumes 89 verset 27:

Lui, il m’invoquera: Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut!

Ensuite, Psaumes 22. Oui, le verset 10:

Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel.

Que le Seigneur Dieu soit remercié.

Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel.

Pas «du sein paternel», mais, «du sein maternel». Ésaïe 7 verset 14:

C'est pourquoi le Seigneur lui – même vous donnera un signe; Voici, la vierge... Amen... voici la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel.

Promis dans l’Ancien Testament, et accompli dans le Nouveau Testament! Une vierge enfantera. Ésaïe chapitre 9 verset 5:

Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Bien – aimés frères et sœurs, celui qui va ensuite dans le Nouveau Testament, particulièrement dans le premier chapitre de Luc, et lit ensuite ce qui est écrit et comment est – ce – que cela s’est accompli, comment est – ce – que l’ange Gabriel vint à Marie et lui dit «Tu as trouvé grâce auprès de Dieu». Et elle a dit «Je ne connais aucun homme». Et il a dit: «Le Saint – Esprit viendra sur toi, et ce qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu». Et encore une fois, dans Galate 4 «Nous avons reçu l’adoption dans le Fils de Dieu en tant que fils et filles de Dieu, et nous pouvons dire: Le même Dieu est devenu notre Père». «Je vais vers Mon Dieu et votre Dieu». Et, Il n’avait pas honte de nous appeler Ses frères! Il est le premier né entre plusieurs frères! Et aussi cette expression au premier chapitre de Colossiens a une signification... un ami particulier de frère Branham avait des difficultés à comprendre cela parce que frère Branham avait dit une fois: «Les premiers – nés étaient déjà au commencement de la création». Et de cette citation, il a inventé une deuxième personne de la divinité, et il est devenu célèbre à cause de ça.

Bien – aimés frères et sœurs, nous avons appris à reconnaître le même Seigneur en tant que Fils de Dieu. C’est Le même qui marchait dans le Jardin d’Éden! Le même Seigneur, pas un autre. C’est Lui, Le même Seigneur qui a créé l’homme à Son image, pas un autre. Et dans Colossiens chapitre 1 à partir du verset 15, on peut continuer à lire. Et on doit aller dans Jean 1 verset 1: «Au commencement était la parole». La Bible en hébreux est plus exacte, pas comme en grecque «le Logos» qui peut être utilisé plusieurs fois. En Hébreux, c’est «Au commencement était le Dabar (Celui qui parle)» Au commencement était celui qui parle. Pas seulement le Logos, mais, au commencement était Le Dabar, Celui qui ordonne, Celui qui a appelé toutes choses à l’existence. 

Et nous sommes reconnaissants au Seigneur de tout notre cœur de ce que nous avons vu le passage de Genèse 1 à Genèse 2. Dans Genèse chapitre 1, Adam est créé à l’image de Dieu, et Ève était en lui. Dans Genèse chapitre 2, nous voyons ensuite Adam mis dans un corps de chair. Un profond sommeil était tombé sur lui, et son côté fut ouvert, et Ève est sortie de lui, et a été conduite à lui. Et quand il a vu, il a dit: «oh, elle est chair de ma chair, et os de mes os». C’est ainsi que notre bien – aimé Seigneur et Rédempteur qui, au commencement, était le Dabar, Celui qui parle, Celui qui a appelé toute chose à l’existence par Sa Parole, Celui qui a dit «Que la lumière soit» et la lumière fut; Celui qui a dit en premier et les choses ont existé. Bien – aimés frères et sœurs, si vous saviez ce que la révélation de Dieu signifie pour moi, la divinité! Pour moi, c’est là que ça commence, la révélation de Jésus – Christ notre Seigneur. Pas une autre personne, mais, Dieu personnellement révélé! Lui, Le Seul vrai Dieu constitué d’une seule personne! À Lui soit apporté tout l’honneur de ce que nous avons la grâce de respecter la parole et de reconnaître les promesses de l’Ancien Testament, et de voir ensuite leur accomplissement dans le Nouveau Testament, et lire comment est – ce – que ce qui est écrit dans l’Ancien Testament est accompli dans le Nouveau Testament, et pourquoi est – ce – que cela est accompli ainsi.

À cela, je voudrais encore lire dans l’épître aux Hébreux. Hébreux, particulièrement au chapitre 10. L’homme de Dieu a encore fait mention de ce qui s’est passé, et comment est – ce – que le dessein du salut de notre Dieu pour nous est entré en vigueur, et, nous avons la grâce d’avoir une part directe à ce que Dieu fait dans le présent. Hébreux chapitre 10, il est écrit au verset 7:

Alors j'ai dit: Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté.

«Dans le rouleau du livre», dans la parole de Dieu, dans l’Ancien Testament, cela était déjà écrit à Mon sujet. Nous lisons ensuite au verset 9:

Il dit ensuite: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il supprime ainsi la première chose (Ce qui était écrit, exigé et fait dans la loi) pour établir la seconde (pour établir la seconde comme étant désormais valable, en allemand. N.d.t).

Ce qui était accompli dans l’Ancien Testament dans le temple, dans le sanctuaire, dans le lieu très saint, avec tous les sacrifices d’offrande, de péché; tout cela était une image de ce qui allait arriver pour nous et de ce qui nous serait accordé. De quoi s’agit – il ici bien – aimés frères et sœurs? Encore une fois le verset 9:

Il dit ensuite: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il supprime ainsi la première chose pour établir la seconde (pour établir la seconde comme étant désormais valable, en allemand. N.d.t).

Bien – aimés frères et sœurs, Dieu a fait une nouvelle alliance. Le sang de la nouvelle alliance a coulé. Et aussi certain que notre Rédempteur est venu pour que, justement, la volonté de Dieu soit faite ici sur cette terre dans un corps de chair, c’est par cette volonté que nous, en tant que rachetés, par la grâce de Dieu, nous avons été établis dans cette volonté pour que nous ayons ce souhait sincère et profond, que par nous aussi, par notre vie et par l'Église, que la volonté puisse être faite maintenant. Lisons encore le verset 10:

C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus – Christ, une fois pour toutes.

Seulement «Amen», pas plus! ici, on n’a pas besoin de dire autre chose. La rédemption est parfaite, le pardon, la réconciliation, la grâce et le salut. Et tel que cela est écrit ici, justement «Par l’offrande du corps de Jésus – Christ, une fois pour toute». Relisons le verset 10: «C'est en vertu de cette volonté de Dieu, que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus – Christ, une fois pour toutes». C’est accompli. C’est en vertu de cette volonté que nous avons été rachetés, pardonnés, délivrés et réconciliés avec Dieu. C’est en vertu de cette volonté. Et ainsi, les vérités divines comme c’est écrit ici: «par l'offrande du corps de Jésus – Christ que nous avons été sanctifiés une fois pour toutes», consacrés au Seigneur Dieu. C’est ainsi que, tel que l’acte de rédemption est parfait, c’est ainsi aussi que la rédemption de notre corps, notre esprit et notre âme est parfait! Et c’est ainsi que nous savons tous que lors du retour de notre Seigneur, nos corps mortels seront aussi transformés en un clin d’œil en un corps de résurrection, comme celui du Seigneur après la résurrection, tel qu’Il l’a reçu et qu’Il l’a encore aujourd’hui. Dans le sépulcre, un corps mortel a été enseveli, mais ressuscité un corps de résurrection. Et notre Seigneur a pu dire: «Je vis et vous vivrez aussi».

Résumons ces paroles encore une fois. Ici, nous lisons encore au verset 14 d’Hébreux 10:

Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés (ceux qui se laissent sanctifier, en allemand. N.d.t).

Ça, c’est le plein Évangile! ça, c’est le plein salut! ça, c’est la grâce achevée de Dieu. Et nous avons la grâce d’accepter toutes ces choses. «Il est question de Moi dans le rouleau du livre. Me voici, ô Dieu pour faire Ta volonté». La volonté de Dieu était déjà révélée dans le rouleau du livre; c’était celle justement de nous racheter, de nous pardonner, de nous sauver et de nous guérir. Et ensuite, parce que cette volonté de Dieu a été faite par l’œuvre de la rédemption, et qu’en Lui, ce n’est pas seulement que nous ayons la rédemption, car Paul le dit: «en Lui, nous avons la rédemption, le pardon de nos péchés et de nos transgressions». En Lui, nous avons tout, et tout est en Lui. Mais ensuite, jusque même notre sanctification n’est possible que dans la volonté de Dieu, comme c’est écrit ici: «Nous avons déjà été amenés à la perfection, déjà au but». Acceptez cela. Cela est accompli par l’œuvre de la rédemption accomplie à Golgotha. Ne regardez pas à vous, ne regardez surtout pas aux circonstances. Nous passons tous par des épreuves, nous sommes encore dans ce corps de chair. Mais, aux yeux de Dieu, alléluia, nous sommes déjà dans la gloire! Et à Ses yeux, nous sommes déjà sans taches, sans rides, irréprochables, lavés dans le sang de l’Agneau, sanctifié dans la parole de Dieu. Encore une fois le verset 14:

Car, par une seule offrande.

Il n’y avait plus de besoin de faire autre chose. C’était suffisant! Et c’est accompli une fois pour toute. La volonté de Dieu a été faite une fois pour toute. Et, par cette volonté, comme c’est écrit au verset 14, Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui se laissent sanctifier. Est – ce – que tu te laisses sanctifier? Est – ce – que tu veux mener une vie dans la volonté parfaite de Dieu? Est – ce – que tu veux te tenir devant le Seigneur? Est – ce – que tu te laisses sanctifier dans la parole de vérité par le Saint – Esprit? Nous devons avoir tous ce désir sincère de nous préparer pour le jour glorieux du retour du Seigneur Jésus – Christ; et «Sans la sanctification, personne ne Le verra». Nous voulons vivre cette préparation et être enlevés. Et s’il est écrit ici: «Ceux qui se laissent sanctifier» sont déjà amenés à la perfection au but, pour toujours. À cela, on ne peut dire encore une fois que «Amen» et remercier le Seigneur de tout notre cœur de ce que dans ce jour, nous avons la grâce d’avoir reconnu la volonté de Dieu.

S'il vous plaît, pensez à cela: «la volonté de Dieu». Pas hors de la volonté de Dieu, mais dans la volonté de Dieu. Et la volonté de Dieu nous est révélée dans le rouleau de livre, dans la parole de Dieu. Elle est claire et est exprimée dans la Bible. C’est seulement en étant dans la volonté de Dieu qui a été faite par Jésus – Christ notre Seigneur que nous aussi nous avons la sanctification jusqu’à la perfection. Nous l’avons déjà reçue jusqu’à la perfection. Nous n’avons plus qu’un seul désir, nous Lui disons sincèrement de tout notre cœur: «Seigneur, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel». Nous pouvons dire sincèrement de tout notre cœur: Plus de propre chemin, plus de propre volonté. Mais, Toi – même, contrôle et dirige toute ma vie. Et, dans la vie terrestre, partout où nous pourrions être, nous restons sobres et tout à fait normaux. Nous faisons notre travail, nous allons à l’école, nous allons au travail. Nous sommes comme toutes les autres personnes. Mais, dans notre cœur, nous sommes profondément liés à Dieu. Dans notre cœur, nous sommes sanctifiés par l’offrande de ce corps apporté une fois pour toutes, et nous sommes amenés à la perfection.

Faisons comme Abraham avait fait. Il n’avait pas regardé aux choses visibles, mais aux choses invisibles comme s’il les voyait déjà. Résumons aujourd’hui et ayons un nouveau courage. Ne tenons pour valable que ce que Dieu a dit dans Sa parole, c’est – à – dire, que nous avons été sanctifiés une fois pour toutes. Et, une fois pour toutes, nous avons été amenés à la perfection! 

Et nous pensons à ceci: Frère Branham n’a pas seulement été mandaté pour amener le dernier Message qui précèdera le retour de Christ. Frère Branham a vu le troupeau racheté, la troupe des vainqueurs dans la gloire. Tous étaient jeunes, tous étaient reconnaissants de ce qu’il soit venu leur apporter la parole. Et une sœur qui avait quatre – vingt – douze ans alors qu’elle écoutait frère Branham prêcher, lui avait dit là – bas dans la gloire: «Si tu n’étais pas venu, moi, je ne serais pas ici aujourd’hui au paradis». Dieu a conduit les choses ainsi pour que tous ceux qui sont prédestinés à la vie éternelle soient venus dans une réunion et aient écouté la parole de Dieu, et aient pris leur décision. C’est la même chose aussi aujourd’hui: Dans une réunion, nous prenons notre décision. Dieu ne parle pas aux chaises, mais, Il s’adresse à nous, et cela, par Ses saintes et précieuses paroles. Et nous sommes vraiment revenus, ramenés au commencement.

Encore cette réalité: Frère Branham, après l’ouverture des sceaux, n’a prêché dans aucun autre pays de la terre, depuis 1963. Et quand il a eu le droit d’aller en Afrique du Sud, un tampon a été mis sur son passeport pour signifier qu’il n’a pas le droit d’aller dans des réunions religieuses. Pour lui, c’était une grande douleur. Et ensuite, chez Jackson, un vieil ami de frère Branham, il y avait cette peau de zèbre que frère Branham avait chassé – il était un chasseur né et un pêcheur né – il y a quelque chose d’extraordinaire qui s’était passé. Frère Branham et frère Jackson se sont tenus sur cette peau de zèbre, et, avec larmes, ils ont dit au Seigneur: «Si je n’ai plus le droit d’apporter ce Message dans ce pays, fais donc en sorte, ô Dieu, que quelqu'un vienne qui portera ce Message dans ce pays». Et alors que le frère Jackson, l’un des premiers qui entendit la parole de Dieu de ma bouche en Afrique du Sud vint à moi, il me dit: «écoute, le Seigneur t’a envoyé. Viens avec moi». Et vous savez quoi? Il m’a dit ce qu’il avait vécu avec frère Branham. Et il m’a dit: «Prends cette peau de zèbre avec toi, en mémoire que le prophète s’est tenu ici sur cette peau de zèbre et a fait cette prière. Je vois maintenant que c’est toi que le Seigneur a envoyé avec ce Message que nous avons la grâce de croire et que nous avons reçu».

Qu’est – ce – que nous pouvons encore rendre comme témoignage pour montrer que le Seigneur a agi et conduit depuis le commencement? Comme nous l’avons lu dans la parole d’introduction dans Pierre «Ce que nous avons vu, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vécu de la parole de vie, c’est ce que nous vous prêchons». Imaginez – vous, si un homme de Dieu pouvait dire: Nous étions avec Lui sur la sainte montagne, nous avons entendu cette voix de nos oreilles naturelles «Celui – ci est Mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé toute mon affection; écoutez – le». Et l’homme de Dieu peut rendre ensuite ce témoignage: «Nous étions avec Lui sur la sainte montagne quand Moïse et Élie étaient apparus, et nous avons entendus cette voix de la nuée surnaturelle, et nous vous en témoignons». Et ensuite, l’homme de Dieu va directement à ce sujet qu’aucune prophétie de l'Écriture n’a le droit de faire l’objet d’une interprétation particulière, mais que Dieu Lui – même veille sur Ses paroles pour les accomplir. Et nous qui croyons chaque parole, nous verrons chaque promesse s’accomplir. Je suis à cent pour cent convaincu de cela, que Dieu ne fait aucune promesse vaine. Ce que Die a dit reste éternellement vrai. La rédemption est parfaite, et le dernier Message est aussi parfait!

Comme nous l’avons entendu dans le livre du prophète Daniel au chapitre 12, je crois que nous l’avons mentionné hier: «Scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Tiens sécrètes et scellées ces paroles jusqu’au temps de la fin». Mais, nous sommes au temps de la fin! Et parce que nous sommes justement au temps de la fin, le livre scellé avec tout son contenu, tout ce qui était caché, a été ouvert. Et cela, c’est Apocalypse chapitre 5. Et dans Apocalypse 10, nous voyons le livre ouvert dans la main de l’Ange de l’alliance, et l’arche de l’alliance est ouverte, le livre est révélé, et le Seigneur nous parle par Sa sainte et précieuse parole, et nous accorde la grâce de bien comprendre toutes choses, parce que, justement, nous n’avons pas nos propres opinions, nos propres interprétations, mais nous laissons la parole nous parler. Et celui qui va dans Daniel 12 constatera que, directement en relation avec cela, il est écrit au verset 10: 

Plusieurs seront purifiés, blanchis et éprouvés; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront.

Comme nous l’avons dit hier soir, ce que l'Époux a à dire, Il le dit à l'Épouse! Cela est déjà ainsi dans le naturel, et c’est ainsi aussi dans le spirituel. Un époux ne parle pas à toutes les femmes. Un époux ne parle qu’à son épouse. C’est ainsi aussi dans le spirituelle, avec celle qui va épouser Sa foi. etc. Et dans les églises libres... beaucoup parlent à ces gens, mais le Seigneur a dit: «Moi, je bâtirai Mon Église». C’est à Son Église que le Seigneur parle, et Il dit que le séjour des morts ne prévaudra pas contre elle. Mais, si le peuple d’Israël est aux yeux des nations une pierre d’achoppement, c’est parce que Dieu a commencé avec Israël. C’est pour cela que toutes les nations sont contre Israël, parce que Dieu est avec ce peuple. C’est aussi la même chose avec l'Église: En vertu de la prédestination et de l’élection, nous n’appartenons pas à ce monde, nous n’avons pas de place dans ce monde, nous ne pouvons pas nous ajuster à ce monde. Et dans Jean 16 verset 2, notre Seigneur Lui – même a annoncé à l’avance ce qui allait se passer. Il a dit:

... quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.

Je vous dis avec beaucoup de douleurs, et je pense à cela, l’histoire de l’église mentionne cela, ce que les croisés ont fait à Jérusalem: Ils coupaient les têtes des Juifs en criant «Alléluia» et ils ont marché dans le sang en criant «Alléluia» étant convaincus qu’ils rendaient à Dieu un culte. Imaginez – vous un peu ce qu’on fait ces croisés! Et comment est – ce aujourd’hui? À cause de la parole de Dieu... les gens pensent rendre un culte à Dieu! Mais que la reconnaissance soit au Seigneur: Il veille sur l'Église, comme le frère Branham le disait aussi dans le cinquième sceau, alors que tous les martyrs, les Juifs et les six millions qui en font partie criaient «vengeance», il leur a été dit: Soyez patients jusqu’à ce que vos frères souffrent la mort comme vous aussi. 

Le chemin à la suite du Seigneur n’est pas sur des roses. Nous sommes incompris dans ce monde et mal jugés parce que nous ne sommes pas de ce monde. Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas de ce monde! C’est ainsi que cela ne nous étonne pas quand nous sommes persécutés, quand nous sommes calomniés. Cela fait partie de notre vie. 

Revenons à ce point et à cet enseignement qui a le plus d’importance pour nous: Le Seigneur Dieu nous a vraiment accordé la grâce de vivre maintenant à la fin du temps de la grâce, d’avoir reconnu les promesses pour ce temps, et de transmettre ce que Dieu nous a confié par Sa grâce. Et nous pouvons dire comme avec Élie: «Les cœurs du peuple de Dieu ont été ramenés à Dieu par Dieu Lui – même», pas à un homme s'il vous plaît! Et ça aussi, nous avons eu à le dire toujours de nouveau: Si un homme de Dieu, un serviteur de Dieu ne parvient pas à lier la congrégation à Dieu, ça veut dire qu’il y a quelque chose qui n’est pas à sa place! Il faut que cela soit ainsi, frères et sœurs: Que vous ne voyez aucun homme. Comme je le disais il n’y a pas longtemps, nous n’avons pas besoin de rendre grâce à Pierre ou à Paul, oui (frère Frank rit. N.d.l.r) Nous remercions Dieu de ce qu’Il a pu les utiliser, et de la même manière aussi, nous remercions Dieu... je ne vais pas aller dire personnellement à frère Branham «Frère Branham je te remercie». Non. Je remercie Dieu de ce qu’Il a veillé sur Sa Parole pour l’accomplir. Et si vous regardez les dernières photos qui sont dans mon bureau, tout ce qui a été fait avec frère Branham, les bâtiments, son nom, sa famille oh la – la! Tout ce qu’ils en ont fait, je vous le dis, c’est grave! Je le dis dans la crainte du Dieu vivant: Dans cet endroit, nous donnons tout l’honneur uniquement au seul vrai Dieu, qui seul, est digne! 

Tous les serviteurs de Dieu ont eu un devoir et l’ont exécuté. On peut commencer avec Jean – Baptiste et ensuite ceux qui ont suivi dès le commencement du Nouveau Testament. Et si nous regardons aux cinq cent années passées, il y a eu des réveils qui ont suivi les uns à la suite des autres. Et ensuite vint le temps prédit par le Seigneur, le temps où Il disait qu’Il enverra un prophète. Et la parole prophétique a été placée sur le chandelier. Et nous avons été ramenés à Dieu. Et pourquoi est – ce – que la parole de Dieu a – t – elle été révélée? Pourquoi est – ce – que nous la croyons? C’est pour que nous soyons sanctifiés justement dans cette parole révélée en faisant la volonté de Dieu, et que notre foi soit ancrée dans les promesses de la parole de Dieu. Et, elle y est ancrée! Et nous sommes très reconnaissants au Seigneur pour cela.

Et comme Paul l’a écrit déjà autrefois dans 2 Timothée chapitre 4, disant que par son ministère, la fin devait être faite, et, quand nous considérons dans notre temps combien le Seigneur a – t – il pu utiliser frère Branham pour justement, faire la fin. Et ici, nous avons part à la même prédication, au même enseignement. Nous voulons ici que le Seigneur Dieu puisse confirmer Sa parole parmi nous. Nous pouvons tous lire 2 Timothée. Ici, c’est Paul qui exprime très bien ce qu’il avait à dire au peuple de Dieu. 2 Timothée chapitre 4 verset 17:

C'est le Seigneur qui m'a assisté et qui m'a fortifié, afin que la prédication soit accomplie par moi et – vous pouvez tous le lire – et que tous les païens l'entendent.

Tout a été accompli. Nous avons le dernier Message que nous avons entendu. Nous avons eu la grâce de croire à ce que Dieu nous a promis. Et nous pouvons de tout notre cœur être reconnaissants, et remercier le Seigneur et Lui apporter à Lui seul tout l’honneur de ce qu’Il a visité Son peuple avec tant de grâce, et que nous avons pu être informés de tout ce que Dieu a fait de manière surnaturelle. 

Et aussi dans le ministère de frère Branham, le Seigneur a donné des ordres – je l’ai déjà dit – en Mars 1962, il lui avait été dit que les sept anges apparaîtront sur une nuée, et ensuite, l’homme de Dieu est allé sur la montagne de Sunset, et suivi le 28 Février 1963, quand cela s’est accompli: La nuée surnaturelle lui était apparue, et sept anges formant une pyramide. Et c’est le septième ange qui lui avait adressé la parole lui disant: retourne à Jeffersonville car les sept sceaux seront ouverts. Bien – aimés frères et sœurs, nous avons du respect devant ce que Dieu a promis, et devant ce que Dieu a fait de manière visible dans notre temps. 

J’insiste encore une fois: «Scelle, scelle la parole et tout ce qui a été révélé. Garde cela en secret jusqu’au temps de la fin». Mais ensuite, tous ceux qui écoutent le dernier Message et qui sondent les Écritures constateront ensuite que tout est tel que prédit à l’avance, tel que cela a été promis et tel que cela a été accompli. Disons ceci encore une fois: Beaucoup seront purifiés justement dans ce temps où ces choses seront révélées, à la fin des temps quand le livre scellé sera ouvert, quand les mystères seront manifestés, révélés, prêchés. Beaucoup seront alors purifiés, blanchis, éprouvés, préparés pour le jour glorieux du retour de Jésus – Christ notre Seigneur. Qu’aujourd’hui, cela puisse entrer profondément dans notre cœur, que Dieu a accompli une œuvre parfaite de rédemption; et que, sur la croix à Golgotha, tout est accompli jusqu’à notre perfection. Rachat, pardon, grâce et salut. 

Et encore aujourd’hui, bien – aimés frères et sœurs, à tous ceux qui n’ont pas encore la certitude de leur salut, ceux qui n’ont pas encore expérimenté vraiment une vraie conversion, ceux qui n’ont jamais eu des larmes de repentance et de regret d’une vie menée sans Dieu, ceux qui n’ont pas encore reconnu leur état de perdu. Seul celui qui reconnaît devant Dieu qu’il est perdu, seule cette personne – là pourra crier et invoquer le nom du Seigneur pour être sauvé. Celui qui pense en lui – même que tout va bien passera à côté de ces choses et de ces expériences. Et s’il y a de telles personnes parmi nous, des personnes qui n’ont jamais fait une expérience directe du salut, aujourd’hui, c’est le jour. Pas seulement le jour d’entendre parler des mystères et d’entendre la prédication des promesses de Dieu et ce que nous avons aussi lu dans Hébreux 10... tout cela est merveilleux... mais il faut que cela devienne une réalité divine dans notre cœur. Il faut que nous puissions nous retrouver dans la parole de Dieu et dire «La parole m’est adressée, ça, je la crois de tout mon cœur. Je suis d’accord avec cela, c’est à moi que Dieu parle, je suis concerné». 

Et particulièrement ce que nous avons lu tout à l’heure dans l’épître aux Hébreux, le chapitre 10. C’est encore une fois adressé à tous ceux qui, aujourd’hui, écoutent la parole, et qui ont été informés de ce que Dieu a promis. Mais, s'il vous plaît frères et sœurs, le salut de l’âme, le pardon de nos péchés, la réconciliation avec Dieu, la grâce et le salut doivent être le commencement de notre vie. À quoi sert – il à un pécheur d’être enseigné? L’enseignement ne lui sert à rien! L’enseignement vient après que nous ayons consacré notre vie à Dieu, après que nous ayons expérimenté le pardon de nos péchés et que nous nous soyons repentis, consacrés et convertis! C’est seulement quand l’Esprit de Dieu vient sur nous pour produire tout cela qu’Il peut ensuite vivifier en nous la parole prophétique et nous révéler l’enseignement. S'il vous plaît, la première chose, c’est nos expériences personnelles du salut avec Dieu. Ça commence avec la repentance, quand nous pouvons dire: «Aussi certain que le soleil brille, moi pécheur, j’ai obtenu le pardon». Vous savez ce qui se passe en un tel jour... je pense encore à ma conversion. J’avais dû me changer. J’étais vraiment... je n’avais pas besoin d’aller me laver tellement j’étais mouillé de sueur. Mais après, bien – sûr, je suis allé me laver. J’avais tellement cherché la face de Dieu, prié, crié jusqu’à ce que, je vous le dis, la joie qui a ensuite suivi et inondé mon cœur, savoir qu’on est agréé, pardonné, et que maintenant, tu appartiens à Dieu, tu as trouvé grâce devant Dieu. Croyez, frères et sœurs. Croyez au Seigneur Jésus – Christ, et faites un commencement avec le Seigneur, et dites... 

Je ne le dis pas seulement pour critiquer, mais je le dis parce que c’est ainsi: Combien parlent du Message et du prophète? Mais ils n’ont aucune idée, ils ne se sont jamais repentis, n’ont jamais été convertis et nés de nouveau; et ils parlent du Message et tout! Non. Ils font seulement une chose: Ils critiquent les dénominations, les religieux, etc. et eux – mêmes ne sont même pas convertis. Ce sont, en fait, des fanatiques du Message. Mais ils ne sont même pas convertis. Tout commence donc avec une repentance, le pardon de nos péchés, une conversion et une nouvelle naissance. Et comme nous l’avons lu, nos péchés ont été pardonnés par une seule offrande. Le sang de la nouvelle alliance a coulé. Et comme notre Seigneur Lui – même a dit dans Matthieu 26: «Ceci est Mon sang, le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour beaucoup, pour le pardon des péchés». Et ensuite, avec Son propre sang, notre Seigneur est entré dans le sanctuaire céleste, et Il l’a apporté sur l’Arche de l’alliance. Et ainsi, toute la condamnation a été ôtés de nous. La malédiction a été ôtée de nous. L’acte qui nous condamnait a été effacé; et le Seigneur a tout pris sur Lui, et nous pouvons dire avec Paul «Soyez réconciliés avec Dieu». Et nous pouvons dire «Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui – même». 

Aujourd’hui, nous pouvons prier pour tous ceux qui veulent consacrer leur vie au Seigneur. Aujourd’hui, tous ceux qui ont consacré leur vie au Seigneur peuvent être baptisés. Aujourd’hui, c’est le jour que le Seigneur a fait pour nous tous. Et la chose principale est, s'il vous plaît, conservez cette parole dans vos mémoires et dans vos cœurs, écrivez – cela sur les tables de vos cœurs, et conservez cela nuit et jour devant vos yeux: Le verset verset 9 d’Hébreux 10 encore une fois:

Il dit ensuite: Voici, je viens pour faire ta volonté.

La volonté de Dieu était la rédemption, le pardon, la grâce et le salut. Faire la volonté de Dieu. Et ensuite au verset 10:

C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus – Christ, une fois pour toutes.

Que cette parole, et aussi celle du verset 14, puisse inonder pour toujours nos cœurs et pendant ce weekend. Lisons encore le verset 14.

Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés (ceux qui se laissent sanctifier par Lui, en allemand. N.d.t).

Ça, c’est le plein Évangile, le plein salut. Et Dieu nous a accordé la grâce de l’accepter dans la foi, et de remercier le Seigneur de tout notre cœur. À Lui soit l’honneur et que la louange de tout notre cœur Lui soit apportée pour cela, et aussi de ce que nous avons la grâce de croire le dernier Message et de nous laisser corriger, avertir, ramener; d’avoir ôté et laissé derrière nous le manteau babylonien. Nous sommes revenus à l’original, au fondement original des apôtres et des prophètes où Jésus – Christ Lui – même est la Pierre Angulaire. Nous avons été rétablis comme c’était au commencement: Un Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Dieu a tout fait pour nous, et nous Lui sommes reconnaissants de tout notre cœur pour cela. Et que tous, sur toute la terre, dans tous les continents puissent reconnaître que maintenant, nous sommes vraiment très proches de la fin.

Même si nous ne venons pas à parler des évènements actuels qui se passent, mais en tout cela, nous reconnaissons ce qu’a dit notre Seigneur: Quand nous verrons que tout cela s’accomplit, levons nos yeux car notre rédemption est proche. Pensez à la parole d’introduction, pensez à ces paroles que nous avons lues. À notre Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité!

Encore une question: Est – ce clair pour vous? Êtes – vous conscients que nous sommes ici sous un mandat direct du Seigneur et que nous parlons sous l’ordre direct du Seigneur et que nous portons le dernier Message? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Et tous les frères dans le ministère sur toute la terre dans tous les peuples, les langues et les nations transmettent la même parole au peuple de Dieu. Combien de fois l’avons – nous déjà dit ici? Dans Apocalypse 1, il est écrit que ce que le Seigneur a révélé à Son serviteur Jean était justement destiné à tous les autres serviteurs. Et c’est ainsi que nous Lui en sommes très reconnaissants. Ce que Dieu a révélé à Paul est pour nous tous. Mais, aux jours de Paul, il y avait aussi un Janès et un Jambrès. Il y avait déjà des faux frères et des fausses doctrines. Il y en avait même qui disait que la résurrection avait déjà eu lieu etc. et l’apôtre Paul directement après avoir cité Janès et Jambres, il dit qu’il y a des gens qui prétendent que la résurrection a déjà eu lieu, et il dit que le fondement sûr demeure valable. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur pour cela. Sans considérer tous ces différents enseignements des tonnerres et tout, il y en a qui disent même que frère Branham va revenir et qu’il aura un ministère dans la tente. Non. Oubliez tout cela. Croyez seulement ce que Dieu a dit par les apôtres et les prophètes dans Sa parole.

Et comme nous l’avions dit hier et lu dans les Écritures, Dieu ne va jamais sceller une erreur. Dieu ne va jamais sceller un cœur qui a une seule interprétation. Non. Dieu ne va sceller que les cœurs qui ont uniquement Sa parole originale. C’est pour cette raison qu’Il a dit: «Si vous demeurez en Moi et que Je demeure en vous», c’est simplement important de demeurer dans les saintes Écritures et de croire les choses tel que les Écritures le disent, pour avoir part jusqu’à la fin à ce que Dieu fait. 

Que tous ceux qui sont dans des problèmes familiaux, que toutes nos requêtes, nous puissions, dans la foi et dans la confiance, les apporter au Seigneur. Lui, Il fera toutes choses bien. Aujourd’hui encore, Il est le même, et Il confirme Sa parole, et Il exauce nos prières, et Il nous secourt. À Lui soit l’honneur pour toujours, dans le saint nom de Jésus! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Levons – nous et chantons ensemble «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Au Seigneur soit apporté la reconnaissance de tout notre cœur, de la profondeur de notre âme! C’est encore le temps de la grâce, le Seigneur appelle encore! Il pardonne les transgressions et ne Se souvient plus de nos péchés. Que dites – vous à ce sujet? Aujourd’hui, nous appelons tous les jeunes à venir devant et prier ensemble pour eux. Que Dieu puisse bénir leurs vies et être avec eux. Comme je le disait hier soir, nous avons dans le cœur que personne ne manque l’enlèvement, que tous soient là. Que Dieu accorde Sa grâce, que Dieu accorde Sa grâce! Chantons. Et pendant que nous chantons, que les jeunes puissent venir devant. Nous voulons vous consacrer au Seigneur. [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Venez encore plus devant. Alléluia! Alléluia! Loué et remercié soit le Dieu vivant! Le Seigneur a fait ce jour. Chantons «Ceci est le jour, ceci est le jour». [L'assemblée chante «Ceci est le jour, ceci est le jour». N.d.l.r].

Aucun de nous ne sait si nous pourrons encore avoir la possibilité d’être rassemblés ainsi. Aussi tous ceux qui sont ici, nous ne savons pas si la prochaine fois nous pourrons être ici. Nous ne savons pas. Tous, nous ne savons pas quand est – ce – que l’enlèvement aura lieu. Mais, dans notre cœur, nous l’avons. C’est ainsi qu’en Avril 1966 j’ai dit au Seigneur alors que je devais commencer à porter le Message sur le plan international, je Lui avais dit: «Seigneur, je Te demande devant Ta face, que tous ceux qui écoutent Ta parole de ma bouche et la croient, qu’ils puissent trouver grâce devant Toi et prendre part à l’enlèvement». Nous ne prêchons pas à celles qui sont folles et qui le resteront. Tous ceux qui croient les interprétations sont fous. Dieu n’est dans aucune interprétation. Dieu est uniquement dans Sa parole. Mais tel qu’il est écrit au sujet de tous ceux qui ont été appelés à sortir, seule la moitié est restée dans la parole sous le sang de l’Agneau et dans la pleine certitude de la foi que le Seigneur accomplit Sa parole en nous et achève Son œuvre.

Je suis à cent pour cent convaincu devant la face de Dieu qu’en cet endroit, nous ne prêchons pas aux folles, mais aux vierges sages! Nous leur apportons la vraie parole de Dieu! Et la preuve est que vous la croyez. Et si vous la croyez, dites «Amen». [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Selon notre foi, cela aura lieu. Acceptez la rédemption, acceptez le pardon, dans la foi, car, ça, c’est une partie de l’ordre de mission, de prêcher aux nations la repentance et le pardon des péchés. Et tous ceux qui expérimentent le pardon se laissent ensuite baptiser. La plupart sont déjà baptisés. Vous, consacrez votre vie aujourd’hui au Seigneur. Et tous ceux qui ne sont pas encore baptisés, auront tout à l’heure l’occasion de se faire baptiser. Je crois que le Seigneur a arrêté ce jour, et que, dans la foi, vous êtes venus à Lui! Et ces paroles sont valables pour vous: «à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur donne le droit, le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à tous ceux qui croient en Son nom». Et le Seigneur nous a révélé Son nom, et nous croyons de tout notre cœur en Son nom. Nous croyons à toute Sa sainte parole. Croyez – vous tous, vous tous qui êtes venus devant? Croyez – vous? 

Dans toutes les langues, dans toutes les nations, comme nous pouvons être reconnaissants! Et que tous, de l’Australie, de la Nouvelle Zélande, de tous les peuples, les langues et les nations, de l’Amérique du Nord te du Sud, de tout le continent Africain, de toute l’Europe, de Saint – Petersburg jusqu’à Vladivostok, que tous dans tous les peuples et les langues puissent écouter le dernier Message et répondre au dernier appel. J’ai une question pour vous tous, et aussi à vous les jeunes, est – ce – que vous pouvez croire de tout votre cœur que c’est le dernier Message avant le retour du Seigneur Jésus – Christ? Le dernier appel qui retentit maintenant dans tous les peuples les langues et les nations? Dites alors «Amen». [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Vous avez accepté et reçu le Seigneur. Acceptez aussi le pardon des péchés, acceptez tout ce que le Seigneur Dieu vous a accordé en Jésus – Christ notre Seigneur et Rédempteur. Ceci est vraiment le jour que le Seigneur a fait aussi pour vous et pour tous ceux qui suivent et voient. Ils ont aussi part à ce que Dieu fait. Que tous les jeunes et les adultes aujourd’hui, puissent consacrer leur vie au Seigneur, et accepter ce que nous avons lu dans Hébreux 10 et tous les autres versets bibliques. C’est une œuvre de grâce accomplie de notre Seigneur! Et devant Son trône, nous allons apparaître sans tâche, sans rides, irréprochables. Tous cela, par Sa grâce.

Si quelqu'un de vous ressent encore qu’il fait des choses qu’il ne veut pas faire; si vous ressentez qu’il y a un lien quelque part et que l’adversaire a sa main dans le jeu, priez et croyez que le Seigneur accorde la liberté car il est écrit que nous devons prêcher à ceux qui sont liés la délivrance. Tous ceux qui sont liés à certaines choses, ils sont obligés de faire des choses qu’ils ne veulent pas, qu’aujourd’hui dans la foi, vous puissiez accepter la délivrance, et que puisse s’accomplir: «Celui que le Fils libère est réellement libre», et qu’en ce jour, la pleine rédemption, la pleine délivrance, le plein salut soit manifesté par Sa grâce. Croyez – vous tous? Alors chantons encore «Crois seulement, crois seulement». [L'assemblée chante «Crois seulement, crois seulement». N.d.l.r].

Seigneur Dieu Tout – puissant, tel que c’est écrit dan Ésaïe chapitre 61 et dans Luc chapitre 4: «L’Esprit du Seigneur est sur Moi pour annoncer aux captifs la délivrance, à ceux qui sont perdus, le salut; à ceux qui sont malades qu’ils sont guéris; à ceux qui sont liés, qu’ils sont délivrés»; Bien – aimé Seigneur, nous avons la grâce de vivre l’autorité de la parole de Dieu parmi nous; et que maintenant, Seigneur, Tu as secouru tous les jeunes. Tu connais leurs vies, leurs problèmes, leurs difficultés. Mais, nous Te les consacrons, et nous Te disons encore une fois aujourd’hui: L’Esprit de Dieu se repose sur nous, sur toute l'Église. Et tous ceux qui ont besoin de délivrance, de guérison, du plein salut, nous leur apportons cet Évangile, et, dans la foi, nous pouvons l’accepter. 

Bien – aimés frères et sœurs, aujourd’hui, tous, nous allons brièvement remercier le Seigneur. Ouvrons tous ensemble nos bouches et remercions le Seigneur pour la rédemption, pour le pardon, pour la délivrance et tout. Priez. Remerciez le Seigneur, ouvrez vos bouches. Dites au Seigneur «Tu l’as fait, Tu l’as accompli, Tu m’as racheté, Tu m’as pardonné, Tu m’as délivré, Tu m’as béni! Alléluia! Remerciez le Seigneur, louez le sang! Remerciez le pour Sa grâce, pour Sa fidélité, pour Sa sainte parole!» [L’assemblée prie ensemble. N.d.l.r]. Alléluia! Remerciez le Seigneur, remerciez Le Seigneur! Alléluia! Remerciez le Seigneur pour le pardon, la délivrance, pour la grâce et pour tout! Remerciez Le Seigneur! Alléluia! Louez le Seigneur! Alléluia! Loué soit Dieu! Alléluia!

Et maintenant, pour toute l'Église en résumé, nous allons remercier le Seigneur ensemble. Il a fait de grandes choses en nous. Aujourd’hui, nous allons remercier le Seigneur notre Dieu pour la rédemption, pour le pardon, pour la grâce et le salut, pour Sa sainte et précieuse parole, et aussi de ce que pas une unique fois, nous n’avons dévié, mais, nous sommes restés dans la parole de Dieu. Tout ça, c’est la grâce de Dieu! Laissez – moi encore, de la profondeur de mon cœur et par conviction dire: Tous ceux qui font partie des vierges sages n’écouteront que la parole de Dieu, ils ne croiront que la parole de Dieu et ils expérimenteront ce qu’a promis la parole de Dieu. Tous les autres iront dans différentes directions et suivront des hommes qui ont des interprétations. Les vrais enfants de Dieu ne croient que la vraie parole de Dieu. Et comme nous l’avons déjà entendu hier, le scellement n’aura lieu qu’en ceux qui ont demeuré dans la parole de Dieu et ont été sanctifiés en elle, ceux à qui la parole a été révélée. Et comme nous l’avons répété et lu aujourd’hui, «Nous sommes sanctifiés pour toujours, amenés à la perfection pour toujours». Dites «Amen» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen! Que la reconnaissance soit au Seigneur! Oh! Que la reconnaissance soit au Seigneur.