Misión Popular Libre Krefeld

Jesucristo es el mismo ayer, y hoy, y por los siglos. Heb.13.8

Idioma:

Réunion mensuelle de Krefeld, Samedi 03 Novembre 2018 / Ewald Frank

Idioma: francés




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 03 Novembre 2018

Merci beaucoup. Oui nous nous excusons de ce que nous avons pris quelques minutes pour transmettre les salutations. Mais, c’est ainsi que nous sommes liés à tous les frères dans le monde entier. Je demande maintenant au frère Taty de venir devant. Frère Taty, viens s'il te plaît et donne rapidement un compte rendu de ce que tu as vécu ces dernières semaines s'il te plaît. Viens frère Taty. Est – ce – que le frère Arben est là? Frère Arben? Frère Taty. Quelques mots. [Frère Taty dit quelques mots. N.d.l.r].

Alléluia! Pour que tous puissent bien le comprendre: les frères étaient aussi dans un camp de réfugiés, et ils ont rencontré des milliers de personnes. Et maintenant tous là – bas ont reçu des appareils pour pouvoir, aujourd’hui et dans le futur, suivre les réunions. Bien – aimés frères et sœurs, je ne sais pas ce que cela représente pour vous. Mais, de la même manière que la Parole signifie tout pour nous, c’est ainsi aussi que ces réfugiés – là qui viennent des différents pays de l’Afrique, ce sont des milliers, et maintenant, ils entendent et vivent. Pas seulement les gens libres, mais aussi les réfugiés dans ce camps là – bas, ceux qui doivent attendre... il y en a parfois qui attendent six ou huit ans. Il y a beaucoup de problèmes sur terre! ça, nous le savons tous.

Il y a encore des salutations de l’Argentine et de partout. C’est vraiment puissant de voir comment est – ce – que le Seigneur Dieu a pris soin de tout, et aussi des langues. Que pensez – vous? Comment est – ce – que les choses vont pour moi quand je suis assis ici et que j’entends la chorale chanter en allemand? Je pense ensuite à comment c’était dans les Actes des Apôtres chapitre 2: Tous, leur langue natale n’a pas d’importance, mais dix – sept différentes langues ont été écoutées en même temps. Chacun a écouté la Parole et a compris dans sa langue natale ce qui était dit. Je souhaiterais que le jour arrive où nous n’aurons plus besoin de traduire, mais où l’Esprit de Dieu, d’une manière si puissante, se déversera sur nous. 

Nous avons aussi de frères ici, un frère de l’Australie. Frère Moïse es – tu là? Où es – tu frère Moïse? Où? Ah! Frère Arben, es – tu là? Oui. Frère Moïse, juste une salutation à la congrégation. [Frère Moïse dit quelques mots. N.d.l.r]. Merci d’être venu. Où est le frère de l’Australie? Où es – tu? Viens s'il te plaît. Nous avons deux frères, l’un, de l’Australie, et l’autre d’Ottawa. Quelques mots de salutations. Que Dieu te bénisse. Où est encore le frère qui est ici pour la première fois? Où es – tu? D’Ottawa? Oui. Rapidement, une salutation. Que Dieu te bénisse! [Le frère dit quelques mots. N.d.l.r].

Amen! Ils viennent des pays anglophones, mais, malgré tout, ils parlent français! Qui avons – nous encore? Le frère John de Bucarest. Où es – tu? Où est le frère John? Viens et dis quelques mots. Où es – tu? Nous sommes reconnaissants pour tous les frères. Dis quelques mots de salutations. Tu peux aussi prier dans ta langue. [Le frère dit quelques mots. N.d.l.r].

Que Dieu te bénisse! Oui. Nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que dans toutes les langues et dans tous les peuples, la Parole est prêchée; et qu’aujourd'hui, nous sommes rassemblés de la Finlande, du Danemark, de toute l’Europe de l’Est, de l’Autriche, de la Suisse, de la Belgique, de la Hollande, de la France, de partout. Nous sommes très reconnaissants de ce que nous pouvons encore venir et de ce que nous pouvons encore écouter la Parole. Nous avons eu des réunions à Salzbourg en Autriche, il y avait une salle avec deux cent chaises; et nous étions très reconnaissants de ce que le Seigneur Dieu a béni. Nous étions aussi à Zurich, et le Seigneur a aussi béni. Nous sommes très, très reconnaissants pour cela. 

Déjà dans le premier cantique, la chorale a chanté que nous voulons apparaître devant le Seigneur habillé en vêtements blancs; et comme Paul l’a dit «Sans tâches, sans rides; lavés dans le sang de l’Agneau, sanctifiés dans la Parole de Dieu, et scellés du Saint – Esprit», attendant le retour glorieux du Seigneur Jésus – Christ! Et nous croyons par conviction que le Seigneur a conduit les choses ainsi, à ce que le Message qui précède le retour de Christ, nous avons la grâce de le croire, de le recevoir, et d’avoir part à ce que Dieu fait dans le présent, maintenant. Bien – aimés frères et sœurs, ça, c’est notre requête principale: Pas seulement parler du Message, ou alors du retour du Seigneur! Mais, prendre vraiment part, sortir, se séparer, prendre part à cela. Que ce ne soit pas en vain que nous soyons venus, mais que chaque réunion ait contribué à ce que nous nous soyons rapprochés du Seigneur et que, de tout notre cœur, nous soyons obéissants et liions l’obéissance à la foi. 

Quelle était la requête de Paul? Il disait: «J’aimerais conduire à Christ une vierge chaste». (2 Corinthiens chapitre 11). Et quelle est notre requête aujourd’hui? Quelle était la requête de frère Branham, lui qui avait reçu l’ordre direct de la nuée surnaturelle? Ça, il faut vraiment se le représenter devant les yeux: Pour Dieu, c’était si important que le dernier Message avant le retour de Jésus – Christ atteigne les extrémités de la terre selon la Parole de l'Écriture «l'Évangile du royaume sera prêché pour servir de témoignage à toutes les nations, et ensuite viendra la fin». Ce qui se passe maintenant n’a jamais eu lieu sur terre. Nous sommes reconnaissants à Dieu de ce que la technologie n’est pas seulement utilisée par ce monde, mais elle est aussi utilisée dans le royaume de Dieu pour que le peuple de Dieu sur toute la terre puisse écouter. En Australie, ils ont huit heures d’avance sur nous et à Edmonton, huit heure de retard. Mais tous se lèvent, parfois même au milieu de la nuit pour écouter la Parole de Dieu. Que le Seigneur puisse bénir particulièrement ceux qui en Australie et en nouvelle Zélande où il est peut – être quatre heures du matin, mais ils se lèvent pour écouter, suivre et remercient le Seigneur de ce qu’ils ont la grâce de vivre, d’entendre, de voir et d’avoir part à ce que Dieu fait maintenant.

Notre requête c’est qu’aussi tous les jeunes, tous ceux qui sont nés dans des maisons de croyants et qui ont grandi dans des familles des croyants; ils étaient enfants et ils sont devenus adolescents, et, d’adolescents, ils sont devenus adultes... Et ensuite, nous sommes de nouveau arrivés à ce point bien – aimés frères et sœurs, où comme je l’ai lu dimanche à Zurich dans Galates chapitre 3: «Quand celui – là viendra pour qui la promesse a été faite» et on a lu aussi dans Actes des Apôtres chapitre 2: cette promesse est pour vous et vos enfants et pour tous ceux que le Seigneur appellera en aussi grand nombre. Je vous dis très sincèrement: J’ai une grande requête: Que tous ceux qui maintenant, écoutent la parole de Dieu, prennent leur décision et qu’ils ne se donnent pas de temps pour réfléchir; mais «Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs» mais acceptez. Nous devons prêcher les vérités fondamentales de l'Évangile, c’est – à – dire que tous, nous sommes nés dans ce monde séparés de Dieu, dans le péché. Et tous, nous avions besoin du salut, et tous, nous avions besoin d’expérimenter une nouvelle naissance, de recevoir la justification par la foi, et que nous puissions tous expérimenter une repentance véritable, et que des larmes sincères coulent et que, dans la présence de Dieu, nous nous reconnaissions pécheurs, que tel que nous sommes, nous sommes conscients que nous ne pourrons pas nous tenir devant Lui. C’est pour cette raison que la repentance et le pardon des péchés doivent être prêchés à toutes les nations. Notre Seigneur l’a dit Lui – même: «Si ce n’est que quelqu'un naisse de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu!» Ça, c’est AINSI DIT LE SIGNEUR dans Sa Parole, et c’est ainsi que c’est. Et ça, nous devons le dire et le prêcher aux hommes.

Étroit est le chemin qui conduit à la vie, et large est le chemin qui conduit à la perdition. Et beaucoup y marchent. Mais, étroite est la porte et resserré est le chemin qui mène à la vie, et seulement peu le trouvent! C’est pour cette raison que la prédication doit prendre le commencement de notre vie: Tel que notre vie commence avec une naissance ici sur terre, c’est ainsi que notre vie spirituelle commence avec une nouvelle naissance. Le pardon et la nouvelle naissance vont ensemble. Le pardon par le sang de la nouvelle alliance qui a coulé sur la croix à Golgotha. Et notre Seigneur et Rédempteur, avec Son propre sang, est entré dans le sanctuaire céleste, et là, Il l’a apporté sur l’arche de l’alliance, sur le sanctuaire. Et nous sommes reconnaissants de ce que c’est encore le temps de la grâce; et que nous pouvons encore venir au Seigneur, et expérimenter personnellement notre salut.

Et aussi pour nous qui sommes déjà croyants depuis longtemps, il ne s’agit pas seulement d’être remplis du Saint – Esprit, mais d’être scellés du et par le Saint – Esprit! Être rempli du Saint – Esprit. Tous, dans les mouvements pentecôtistes, l’ont expérimenté. Mais, qui a expérimenté véritablement un scellement par le Saint – Esprit parmi les pentecôtistes? Là, on doit lire Éphésiens 1. On doit le lire. Le chapitre 1 verset 13: «Après avoir entendu la vérité, après l’avoir reçue, accepté». Pas seulement une conversion, pas seulement expérimenter le pardon de ses péchés, mais: «Après avoir entendu la Parole de Dieu dans la crainte et le respect, et l’avoir reçue révélée, après avoir accepté le Message de l’heure, la Parole révélée, car, la Parole est la semence, et, la semence qui est semée produit de son fruit. C’est ainsi que nous devons d’abord, pour les adolescents et les adultes, pour tous, nous devons prêcher la Parole de Dieu. Ceux qui ont besoin de conversion et nous qui, par Sa grâce, suivons le Seigneur, que nous puissions être aussi obéissants, et lier la foi et l’obéissance ensemble que nous puissions vivre ainsi notre préparation par la grâce de Dieu.

Nous regardons aussi à soixante années en arrière: 1958, en Juin, frère Branham me disait: «Frère Frank, tu retourneras en Allemagne avec ce Message». Et nous regardons à plus de soixante ans en arrière, et Dieu a accordé Sa grâce dans toutes les épreuves! Qui aurait pensé que nous et les quelques personnes avec lesquelles nous nous rassemblions pour écouter les prédications traduites de frère Branham, qui aurait pensé que Dieu, dans son dessein du salut, avait l’intention de faire toutes ces choses? Et quand nous regardons en arrière, nous pouvons, par la grâce de Dieu, témoigner toujours de nouveau que Dieu a donné des ordres, Il a ouvert des portes, Il nous a conservés dans Sa Parole. Et ça, nous pouvons vraiment le dire comme témoignage: Bien – aimés frères et sœurs, pas une unique discussion a été nécessaire! Pas une seule déviation de l’original a eu lieu! Nous avons prêché la Parole du Seigneur et nous allons continuer à le faire avec l’aide de Dieu jusqu’à la fin. 

Et disons – encore cela frères et sœurs: Dieu a Lui – même a fait en sorte... Il n’a pas seulement dit que le Message serait précurseur de la seconde venue de Christ, mais Il a fait en sorte que cela soit devenu vrai, le Message a vraiment atteint les extrémités de la terre avant le retour de Christ. Vous devriez entendre les résumés: Plus de dix milles connexions dans tous les différents canaux. Et nous sommes reconnaissants à Dieu de ce qu’IL nous a confié Sa sainte et précieuse Parole. 

Et ma prière est vraiment que le Seigneur puisse nous accorder Son sceau, car, même si nous allions dans le Daniel 12, il y est écrit: «Scelle les paroles jusqu’à la fin des temps», mais, nous sommes maintenant à la fin des temps, et le Seigneur a ouvert le livre scellé. Ça aussi, nous avons la grâce de le dire devant le Seigneur Dieu. Quand nous pensons... moi particulièrement dans ce cas, à comment est – ce que frère Branham me disait personnellement: «Il y a six mois, le Seigneur m’a montré dans une vision que nous devons déménager à Tucson». Imaginez – vous, en Mars 1962, frère Branham a vu cette nuée surnaturelle et, il m’a dit en Décembre de la même année qu’il a reçu l’ordre de déménager en Arizona à Tucson. Et ensuite, cela a eu lieu le 28 Février 1963. Cette nuée surnaturelle est descendue, et beaucoup des photographes l’ont prise en photo. Cela n’a pas eu lieu quelque part dans un coin caché, mais officiellement, et les plus grands magazines ont exposé cela publiquement. Mais ce qui m’occupe, c’est la chose suivante: Si ce que frère Branham a dit a été mal compris et est même mal compris et interprété, cela fait encore plus mal que toutes les autres interprétations qui existent. Si des frères se cachent derrière frère Branham et se réfèrent à lui, mais tout en prêchant toutes sortes de fausses doctrines, ça, c’est une douleur insupportable! On peut aussi le dire au sujet des sept tonnerres. Si les saintes Écritures disent... je pourrai lire toutes ces citations... et si frère Branham a dit avec toute la clarté dans la prédication sur le dernier sceau du 27 Mars 1963 en frappant sept fois sur le pupitre en se référant à l’expérience puissante du 28 Février 1963 que les sept tonnerres étaient naturels, et il y a eu une tempête puissante, un vent qui a cassé les cimes des arbres, et les sept tonnerres ont retenti pendant cette tempête. Et à chaque fois que frère Branham se référait à cette expérience, elle signifiait tant pour lui parce que c’est de là qu’il avait reçu l’ordre de retourner à Jeffersonville car les sept sceaux devaient être révélés.

Bien – aimés frères et sœurs, j’ai une responsabilité devant le Dieu vivant de dire et de prêcher la vérité, et d’ordonner dans les saintes Écritures ce que frère Branham, jusque même à Apocalypse chapitre 10, alors que frère Branham disait: «Pendant le festin des noces, le Seigneur descendra et se révèlera au peuple d’Israël, car Il est le Lion de la tribu de Judas». Si les frères pouvaient prendre toutes les citations ensemble et s’ils avaient des pensées normales et de la crainte devant Dieu, ils pourraient tout ordonner dans la Bible et sauraient ce que frère Branham voulait dire, et ils ne seraient pas en train d’aller dans les différentes directions.

Pour nous, bien – aimés frères et sœurs, une chose est valable: Revenir à Dieu, revenir à la Parole de Dieu, revenir à la Bible et revenir au fondement original. Pour cela, j’aimerais lire d’abord dans le Psaumes 126. Dans la parole d’introduction, nous avons entendu des pensées qui touchent le centre de la chose, et nos cœurs louent à chaque fois quand nous lisons de tels versets dans la Bible; ce n’est pas seulement un exposé d’un évènement, mais quelle valeur la Parole de Dieu a – t – elle pour nous quand nous l’entendons et quand nous recevons cela en lisant que Dieu a dit et que la chose a existé, et que cela fortifie notre foi! La parole de Dieu ne revient jamais à Dieu sans effets. Elle produit toujours et exécute toujours Sa volonté.

En ce qui concerne le rétablissement de l’édifice de l'Église et tout ce qui fait appartient à cela, j’aimerais tirer une comparaison ici dans le Psaumes 126. Il est écrit à partir du verset 1:

Quand l'Éternel ramena les captifs de Sion, nous étions comme ceux qui font un rêve.

Tous, nous savons qu’ils étaient emmenés dans la captivité babylonienne. Et là, je me souviens encore de notre ami ... qui avait entrepris un voyage à l’époque. Je ne pouvais pas aller avec lui, j’étais à Bagdad. Et il avait entrepris quatre – vingt – douze kilomètres, et il avait vu les ruines de la vieille Babylone là où le peuple d’Israël avait été en captivité. Et ici, cela touche le cœur de le lire.

Quand l'Éternel ramena les captifs de Sion, nous étions comme ceux qui font un rêve.

Qu’est – ce – qui se passe avec tes captifs et les miens? Qu’est – ce – qui s’est passé avec nos captifs? Il est écrit ici:

Alors notre bouche était remplie de cris de joie, et notre langue de chants d'allégresse ;

Bien – aimés frères et sœurs, quand est – ce – que nous allons commencer à remercier le Seigneur de tout notre cœur? La captivité babylonienne a pris fin. Nous avons été ramenés à Sion. Et comme autrefois c’était avec Israël, c’est ainsi aussi avec l'Église: «Vous Mon peuple, sortez du milieu d’eux, et ne touchez à rien d’impur». Le mot «Autrefois» est écrit encore une fois.

Alors notre bouche était (autrefois) remplie de cris de joie, et notre langue de chants d’allégresse; Alors autrefois, on disait parmi les nations: L'Éternel a fait pour eux de grandes choses!

Oui, le Seigneur a fait pour nous et en nous de grandes choses!

L'Éternel a fait pour nous de grandes choses; Nous sommes dans la joie.

Oui, parce que le Seigneur a confirmé Sa Parole. Soixante – dix ans étaient arrêtés. Et quand les soixante – dix ans ont été atteints, Dieu a veillé sur Sa Parole et a ramené Son peuple à sa place, Il a ramené Ses captifs. Et ici il est écrit au verset 4:

Éternel, ramène nos captifs:

Au verset 1, nous avons lu «Quand l'Éternel ramena les captifs de Sion» et ensuite au verset 4:

Éternel, ramène nos captifs, comme des ruisseaux dans le midi!

Tout ce qui nous a touché, tout ce qui nous a attient, tout ce que nous ne pouvons pas supporter, que nous puissions dire: «Seigneur, ramène nos captifs, fais – nous grâce, visite – nous, manifeste Ta puissance et Ta gloire parmi Ton peuple pour que nous puissions nous réjouir et Te remercier Toi le Seigneur pour ce que Tu as fait». Il est écrit encore au verset 5:

Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d'allégresse.

Ceux qui sèment avec larmes. Mais Dieu a fait en sorte que dans ce temps, nous puissions semer la semence précieuse de la Parole de Dieu qui demeure éternellement. Nous avons la grâce de la porter. Bien – aimés frères et sœurs, est – ce – que Dieu Lui – même n’a – t – il pas ramené les captifs de Son Église? Est – ce qu’Il ne nous a pas ramené au commencement? Nous avons besoin de lire Esdras. Il n’y a pas longtemps, j’ai lu ce que Dieu avait fait dans Esdras. Esdras chapitre 3 verset 10 et 11. Ici, il nous est montré ce qui s’était passé quand ils sortirent de la captivité et qu’ils furent ramenés, quand leurs pieds foulèrent le sol de Jérusalem, quand ils revirent à la montagne de Sion, au temple de l'Éternel et retrouvèrent son fondement. Ils louèrent et exaltèrent le Seigneur et lui dirent «Merci». Esdras chapitre 3 versets 10 et 11:

Lorsque les ouvriers posèrent les fondements du temple de l'Éternel, on fit assister les sacrificateurs en costume, avec les trompettes, et les Lévites, fils d'Asaph, avec les cymbales, afin qu'ils célèbrent l'Éternel, d'après les ordonnances de David, roi d'Israël.

Tel que David, dans les Psaumes, chantait les œuvres de Dieu, c’est ainsi que maintenant, les Israélites ont chanté ce que Dieu a fait pour eux après les soixante – dix ans. Et nous lisons ensuite le verset 11:

Ils chantaient, célébrant et louant l'Éternel par ces paroles: Car il est bon, car sa miséricorde pour Israël dure à toujours! Et tout le peuple poussait de grands cris de joie en célébrant l'Éternel, parce qu'on posait les fondements de la maison de l'Éternel.

Alléluia! Bien – aimés frères et sœurs, ça, c’était pour Israël une expérience particulière, parce que Dieu avait fait quelque chose de grand et visible avec eux et parmi eux. Et comment est – ce aujourd’hui avec nous? Dans Néhémie chapitre 5, il est écrit... lisons d’abord le chapitre 8. Néhémie chapitre 8 versets 5 et 6:

Esdras ouvrit le livre à la vue de tout le peuple, car il était élevé au – dessus de tout le peuple; et lorsqu'il l'eut ouvert, tout le peuple se tint en place (se levèrent, en allemand. N.d.t). Esdras bénit l'Éternel, le grand Dieu, et tout le peuple répondit, en levant les mains: Amen! amen! Et ils s'inclinèrent et adorèrent l'Éternel, le visage contre terre.

Ils ont levé les mains et ont dit avec reconnaissance: «Amen! amen» seulement parce qu’on a ouvert le livre. Dans leurs temps, ils voyaient parmi eux l’accomplissement des promesses de Dieu. Que se passe – t – il avec nous bien – aimés frères et sœurs, nous qui vivons et qui avons trouvé grâce devant Dieu dans ce temps? Nous qui pouvons dire: le Seigneur a fait de grandes choses ici en nous? Disons cela encore une fois: celui qui n’a pas encore expérimenté une vraie conversion, s'il vous plaît, écoutez bien: Que l’Esprit de Dieu ce soir, puisse agir de manière si puissante comme si c’est la dernière réunion dans laquelle nous aurions la possibilité d’expérimenter le Seigneur, comme si c’est la dernière possibilité qui nous est offerte. C’est pour cette raison que nous insistons en disant: Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas cos cœur. Et aussi nous qui servons déjà le Seigneur et avons la grâce de Le suivre, il faut que la foi fasse partie de l’obéissance, et que l’obéissance prouve la foi! S'il vous plaît, recevez cela pour toujours dans votre cœur.

Aussi vrai qu’il est écrit dans Galates 3 verset 19: «...à qui la promesse avait été faite», à qui la promesse d’écouter le Message est – elle faite aujourd’hui? Nous savons tous que le Seigneur a annoncé Son retour; Il a dit: «Je vais vous préparer une place». Mais à qui cette promesse est – elle faite? À Sa descendance. Qui croit cette promesse? Qui accepte vraiment le Message qui précède le retour de Christ? Bien – aimés frères et sœurs, si nous regardons dans Ideas Spectrum, un magazine connu ici en Allemagne, vous verrez des réunions avec les mains levées, des gens habillés et tout ce qui est fait! On peut se prendre la tête entre les mains et fermer le journal. Mais Dieu a un peuple sur terre. Ce n’est pas du charismatisme ou un mouvement quelconque, mais, un peuple qui est vraiment conduit par le Saint – Esprit dans toute la vérité. Avec un saint respect, nous avons eu la grâce d’accepter ce que Dieu a dit à Son serviteur le prophète; nous croyons que Dieu l’a envoyé avec ce Message que nous avons la grâce de porter. Et que celui qui a des oreilles, qu’il entende! et celui qui a des oreilles entendra ce que l’Esprit a à dire maintenant à l'Église.

Maintenant est la question: À qui cette promesse est – elle faite? Pour qui est – elle valable? Elle est faite seulement pour ceux qui font partie de l'Épouse, c’est ainsi qu’il est écrit: «Et Son Épouse s’est préparée». C’est seulement si tu fais vraiment partie de l'Épouse que tu te prépareras, tu seras attentif à la promesse de l’heure, tu l’accepteras, tu la croiras de tout ton cœur et elle te sera révélée personnellement par le Saint – Esprit et tu auras la grâce de prendre part à ce que Dieu fait maintenant. Bien – aimés frères et sœurs, en ce qui concerne ce que Dieu a arrêté pour cette époque, nous devons personnellement le recevoir révélé par le Saint – Esprit, et savoir que ce n’est pas un homme qui a inventé ou dit quelque chose, mais que c’est le Seigneur Dieu Lui – même qui, de manière surnaturelle, a agi et a accompli la parole qu’Il a prononcée.

Maintenant, nous pouvons aller dans différentes Écritures, les lire, et voir comment est – ce que le Seigneur a donné des promesses, par exemple, la promesse du prophète Élie, qu’Élie viendra et rétablira toutes choses dans l’état primitif. Il ne va pas venir pour inventer une nouvelle religion ou inventer une nouvelle doctrine, il ne viendra pas pour apporter des interprétations, mais, il viendra justement pour tout ramener à l’état qui existait dans l'Église primitive, sur le fondement des apôtres et des prophètes, ramener tout à l’état primitif, l’état voulu de Dieu et agréable à Dieu. Et nous devons voir que dans toutes les prédications de frère Branham, chaque sujet, chaque sujet biblique a été traité. Et tous ceux qui sont de Dieu prêtent l’oreille vraiment à la sainte et précieuse Parole de Dieu.

Et ça, nous l’avons dit aussi ici il n’y a pas longtemps, en ce qui concerne ce que notre Seigneur a dit dans Jean 8 aux scribes et pharisiens. Il leur disait: «Vous n’écoutez pas la Parole de Dieu parce que vous n’êtes pas de Dieu. Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu». Et nous le disons encore en accentuant cette pensée: Les promesses sont adressées seulement à l'Église Épouse, pas à tous! C’est aussi la même chose avec le scellement. L’Esprit de Dieu se répand sur toute chair, car il est écrit: «Je répandrai Mon Esprit sur toute chair», mais ensuite, Il scelle seulement les élus, ceux qui appartiennent à l'Épouse de l’Agneau. Il répand sur toute chaire, mais, Il scelle ceux qui sont lavés dans le sang de l’Agneau, sanctifiés dans la parole de vérité; l’Esprit de Dieu leur applique Son sceau. Je suis convaincu que cela se produit, et en nous tous qui, maintenant, croyons et prenons au sérieux et écoutons avec crainte la sainte et précieuse parole de Dieu, nous qui la croyons de tout notre cœur. Cela a lieu. Êtes – vous tous convaincu de cela? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Êtes – vous convaincus que le dernier Message maintenant, est uniquement adressé à ceux qui étaient prédestinés et sont élus pour prendre part à l’enlèvement? Tous les autres vont remuer la tête et continuer leur chemin en disant: «Laissez – nous tranquilles. Nous avons tout».

Nous remercions le Seigneur de ce que nous avons eu la grâce d’entrer dans le repos de Dieu, et de savoir de tout notre cœur qu’il rétablira toute chose et qu’il a rétabli toutes choses à l’état primitif; et nous avons la grâce de nous retrouver dans la parole de Dieu parce que les promesses nous ont été adressées aussi certain que le Seigneur l’a dit: «Je reviens bientôt pour vous prendre auprès de Moi». Aussi certain, nous l’expérimenterons par la grâce de Dieu.

Résumons. Quand le temps était arrivé pour Israël, Dieu Lui – même a fait en sorte qu’après les soixante – dix ans, tout était là: Les trompettes, les chants, la chorale, les instruments, et des gens qui ont loué, remercié Dieu et levé leurs mains disant «Amen, alléluia» louant le Seigneur. Pourquoi? Parce qu’ils étaient présents alors que la parole de Dieu était en train de s’accomplir devant leurs yeux. Ils ont reconnu l’accomplissement de la promesse, et ont loué le Seigneur. Bien – aimés frères et sœurs, nous le disons encore avec un cœur reconnaissant: Dieu nous a visité. Il nous a révélé le jour et l’heure dans lesquels nous vivons, Il nous a donné la grâce de reconnaître et d’accepter le Message et le messager. Et, tel que frère Branham l’a dit à plusieurs reprises: Revenir à la parole, revenir au commencement, à l'Église primitive. Et cette citation en particulier: «N’acceptez rien si ce n’est pas écrit noir sur blanc dans la parole de Dieu, dans la Bible! C’est très précieux que nous donnons toute la place seulement à Dieu et à Sa Parole. Et avec toute la crainte et tout le respect, nous n’acceptons que ce qui est écrit, que ça concerne la divinité, le baptême d’eau... tous les sujets bibliques, Dieu a laissé tout être ramené à l’état primitif. Et, par la grâce de Dieu, nous expérimenterons le scellement du Saint – Esprit.

Bien – aimés frères et sœurs, dans le dernier réveil, il n’y aura plus d’interruption. Le dernier réveil, par le Saint – Esprit, aboutira dans l’enlèvement! Et nous serons tous, nous tous qui, maintenant, croyons et acceptons de tout notre cœur, nous aurons part à ce réveil par la grâce de Dieu. 

Nous regardons vraiment à toutes ces années passées, et nous le disons encore une fois avec un cœur reconnaissant: Dieu a vraiment ouvert toutes les portes, tous les cœurs. Qu’est – ce – que frère Taty me disait? Dans les derniers mois, nous avons envoyé trois cent vingt – quatre appareils partout! Et tous, partout où ils sont, que ce soit dans les endroits retirés, en brousse, ils ont la possibilité de recevoir les appareils, d’écouter, de suivre, d’être connectés et d’avoir par à ce que Dieu fait maintenant. 

Et ça aussi, on doit le dire en insistant: Tel que la parole est prêchée, c’est ainsi que l’Esprit de Dieu accorde aussi la révélation! Et nous suivons en Esprit, et nous la recevons personnellement révélée par le Saint – Esprit. Et ensuite, le Seigneur peut nous sceller! C’est ainsi que c’est écrit – vous connaissez tous Éphésiens chapitre 1 verset 13: «Après avoir cru la parole de vérité». Pas seulement croire en la rédemption, au pardon des péchés et expérimenter ces choses, mais, recevoir la parole de Dieu prêchée, révélée. L’avoir reçue dans la foi pour être sanctifié dans la parole de Dieu. Aussi vrai que le pardon des péchés est dans le sang de l’Agneau, c’est ainsi que la sanctification est aussi dans la parole de Dieu: «Sanctifie – les dans Ta vérité, Ta parole est la vérité». Et c’est ainsi que nous reconnaitrons la vérité et que la vérité nous rendra libre!

... après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut, en lui vous avez cru!

Remercions le Dieu Tout – puissant pour Sa sainte et précieuse parole qui demeure éternellement! Tous, nous resterons avec cette parole, et nous verrons la gloire de Dieu.

Disons encore une chose: durant toutes ces années, Dieu a vraiment pris soin de tout! Tout! Et nous remercions notre Dieu pour cela. Et que tous, dans tous le peuples et les langues, à l’Est et l’Ouest, au Sud et au Nord, que tous, par l’Esprit de Dieu, puissent être vraiment conduits dans toute la vérité, sanctifiés par toute la vérité; et que le Seigneur Dieu puisse sceller chacun, et, Il le fera aussi certainement que cela est écrit: «Après avoir entendu la parole de la vérité et l’avoir cru». Vous avez été scellé du Saint – Esprit promis. Le même Saint – Esprit qui nous a conduit dans toute la vérité, le même Saint – Esprit qui a inspiré la parole que nous croyons, nous accorde Son sceau parce que nous n’acceptons aucune pensée humaine et ne croyons aucune interprétation, mais seulement la Parole de Dieu dans Sa forme originale! Et tous ceux qui la croient reçoivent cette parole révélée par le Saint – Esprit qui, ensuite, les scellent. Nous revenons à la parole, nous revenons à Dieu.

À notre Dieu soit la louange, l’honneur et l’adoration. Que ce soit aussi parmi nous et partout où nos frères et sœurs se rassemblent, que ce soit dans des petits groupes ou des milliers de personnes dans des grands bâtiments, que tous puissent croire de tout leur cœur, accepter, recevoir et comprendre ce qu’a dit Paul: Vous, selon Isaac, vous êtes enfants de la promesse (Galates 4 verset 28). Et les enfants de la promesse croient la parole de la promesse, et reçoivent l’Esprit de la promesse (Galates 4 verset 14). Dieu a tout ordonné. Vous le croyez? Dites «Amen» à haute voix! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen! Levons – nous et remercions ensemble le Seigneur. Alléluia!

Pendant que nous courbons les têtes, recueillons – nous dans la prière, la prière de la foi. Nous nous approchons du Seigneur car Il a fait de grandes choses en nous tous, en beaucoup de centaines, des milliers sur toute la terre. Tous ceux qui appartiennent à l'Épouse de l’Agneau, qui croient la parole et qui l’ont reçue, aujourd’hui, nous allons prier pour tous ceux qui veulent consacrer leur vie au Seigneur. Bien – aimés frères et sœurs, particulièrement aussi tous les parents, qu’est – ce – que vous ressentirez si votre fils, votre fille ne prenez pas part à l’enlèvement! Oh! Bien – aimés frères et sœurs, nous voulons prendre les choses au sérieux, tout le monde, enfants, adolescents, adultes, parents, tous ceux qui sont rassemblés ici. Et nous avons des différents problèmes, tant de difficultés et des requêtes telles qu’elles n’ont jamais existé auparavant en si grand nombre! Tout le monde passe par des épreuves, mais Dieu est fidèle! Il a veillé sur Sa parole. Il a dit «Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde». 

Bien – aimés frères et sœurs, que nous puissions tous être fortifiés de nouveau dans la foi, et savoir que cela ne tardera pas: «Encore un peu de temps, et celui qui doit venir viendra». Tous les évènements montrent que la fin est proche et que le retour de notre Seigneur est vraiment devant la porte comme Il l’a dit Lui – même: «Quand vous verrez que tout cela arrive, alors, vous savez que votre rédemption est proche». Oui, Il est devant la porte. Et maintenant, notre Seigneur frappe à la porte, Il frappe à la porte de ton cœur. Il frappe à notre porte à tous. Et nous croyons que le salut, la délivrance, la guérison ce soir ici est possible! Nous croyons que la parole de Dieu ne retourne pas à Lui sans effets, mais, qu’elle produit toujours les choses pour lesquelles elle est envoyée, et elle exécute Sa volonté.

Bien – aimé Seigneur, bénis tous nos traducteurs, bénis toutes les langues dans tous les peuples, et que tous puissent écouter, être bénis et vivre ces choses.

Pendant que nous persévérons dans la prière, avons – nous quelques – uns que nous pourrons apporter au Seigneur? Levez rapidement les mains alors. Oui, partout, regardez, partout, partout des mains se lèvent, partout, il y a des requêtes. Prions.

Bien – aimé Seigneur Dieu Tout – puissant, aussi certain que sur la croix à Golgotha, le sacrifice parfait a été apporté, c’est aussi certain que la rédemption, le pardon, la réconciliation avec Dieu ont eu lieu. C’est accompli pour toi, pour moi, pour nous, c’est accompli! Alléluia! Bien – aimé Seigneur, nous pouvons prêcher la rédemption, la réconciliation, le pardon, parce que cela a été accompli avec nous, pour nous et en nous; et aussi la guérison de notre corps, tout est accompli à Golgotha! Et Tu agis dans notre âme, dans notre esprit et dans notre corps. Ô, bien – aimé Seigneur, selon cette rédemption accomplie, confirme aujourd’hui Ta sainte parole en nous tous, car, nous la croyons. Nous croyons comme le disent les Écritures. Nous croyons ce que disent et témoignent les Écritures. Et nous Te remercions de ce que Tu l’as fait! Tu as sauvé ce soir, Tu as délivré ce soir! Tu as guéri ce soir! Tu as accordé la pleine rédemption ce soir par Ta grâce. Et je Te demande, bien – aimé Seigneur, accorde à tous, accorde à tous cette grâce de croire que les promesses sont valables pour nous, car elles ont été faites pour nous, et que nous avons été pris dans l’accomplissement de Tes promesses. Et, aussi certain que le Seigneur a promis de revenir pour nous prendre auprès de Lui, c’est aussi certain que maintenant, nous écoutons Son dernier appel. Acceptez Sa voix dans la foi, dans l’obéissance! Aussi certain, nous écouterons aussi l’appel quand Il reviendra! Tous ceux qui se sont endormis en Christ vont entendre Son appel parce qu’ils L’ont cru de leur vivant. Ils ont cru à la résurrection et à l’enlèvement, et ils se sont endormis. C’est ainsi que les morts en Christ ressusciteront d’abord, ceux qui ont cru à la résurrection et à l’enlèvement; et nous qui sommes restés vivants et qui croyons à l’enlèvement, nous serons transformés par Ton Esprit qui habite en nous. 

Seigneur, que ce soir, en cet endroit et dans le monde entier, de grandes choses se passent, des choses surnaturelles; et que la puissance du sang et de la Parole et de l’Esprit de Dieu agisse! Et que la victoire de Dieu soit manifestée parmi le peuple de Dieu, dans le monde entier. Loué et exalté soit notre Seigneur et notre Dieu! Alléluia! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Alléluia!

Et comme autrefois, pas pour limiter, mais, comme autrefois cela a eu lieu, que toute la congrégation a levé les mains et a crié «amen» Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]! Ils avaient levé les mains et criaient «Amen» Amen à Dieu et Sa Parole! Ainsi soit – il! Ô bien – aimé Seigneur, nous élevons maintenant nos mains et nous disons «Amen» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r] Alléluia! Alléluia! Loué sois – Tu! Merci à Toi. Nous Te rendons grâce de ce que nous pouvons voir Ta promesse accomplie devant nos yeux. Nous pouvons voir de nos propres yeux ce que Tu fais maintenant, c’est puissant, c’est grand! Loué et exalté soit Ton merveilleux et saint nom de Jésus! Et que tout le peuple dise encore une fois «Amen». [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Alléluia! Amen!

Vous pouvez vous asseoir. Ce soir, nous avons sûrement encore un peu de temps. Nous demandons aux deux sœurs de chanter un cantique et aussi à la chorale. Et nous sommes reconnaissants à Dieu car, dans les cantiques, ce que Dieu a fait de grand en nous est exprimé. Que le Seigneur nous bénisse tous et soit avec nous tous. Est – ce – que vous vous réjouissez de la parole? De la Parole et de la grâce de Dieu? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Et de ce qu’Il fait? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Alléluia! Loué soit notre Dieu. [Les deux sœurs chantent un cantique. N.d.l.r.]. Amen! Alléluia!

«En Son nom, tout genou fléchira, et toute langue confessera qu’Il est Le Seigneur!». Êtes – vous reconnaissants? Heureux? Joyeux? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Ce soir, nous avons encore un peu de temps. Frère Jean – Claude, veux – tu encore venir chanter le chœur «Maranatha?» Et nous laisserons la parole agir en nous. Nous sommes reconnaissants pour ce que Dieu a vraiment fait. C’est une réalité. Ce que Dieu fait maintenant est une réalité pour nous. Nous voyons la préparation pour le jour glorieux de Son retour, du retour de notre bien – aimé Seigneur et Rédempteur. (...Si non, vous viendrez demain alors). Notre chef de chant a – t – il un cantique? Viens et chantons pour l’honneur du Seigneur. Ah, le frère Jean – Claude vient? Oui. Chantons un chœur entre temps. Qui propose un chœur? [L’assemblée chante un chœur, et le frère Jean – Claude chante. N.d.l.r].

Amen! Dieu vous bénisse richement! Maranatha est maintenant connu dans toutes les langues: «Jésus revient, Jésus revient». Maintenant note chorale vient, et chantons pour l’honneur du Seigneur. Nous sommes simplement reconnaissants bien – aimés frères et sœurs, reconnaissants de tout notre cœur. Amen. Chantons tous avec la chorale. Alléluia! Amen.