Free People's mission

Jesus Christ is the same yesterday, today and forever. Heb.13.8

Language:

Other Countries

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 02 Décembre 2018 / Ewald Frank

Language: french




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 02 Décembre 2018

[Consécration d’enfant. N.d.l.r].

Quelle langue? (L’allemand). En allemand. Qui avons – nous ici? (Daniel). Daniel. Oui. Seigneur Dieu Tout – puissant; Tu as accordé à nos bien – aimés frères et sœurs un enfant en bonne santé, un Daniel. Nous Te le consacrons, ô Dieu! Que Ta bénédiction se repose sur lui et sur toute la famille. Que tous, papa et maman et le fils Te soient consacrés pour ce temps et pour l’éternité, dans le saint nom de Jésus. Amen! Bien. Que le Seigneur soit avec vous. Amen. 

Qui avons – nous ici? Oui? (Benjamin). Le Benjamin. Dieu Tout – puissant, nous T’apportons Benjamin. Bien – aimé Seigneur, aujourd’hui encore, Tu es le même, Tu agrées les enfants, Tu les prends dans Tes bras, Tu les bénis ô Seigneur. Bénis Benjamin, bénis toute la famille. Que tous Te soient consacrés pour ce temps et pour l’éternité, dans le saint nom de Jésus! Amen! 

Loué soit le Seigneur! Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes réellement touchés de la grâce de Dieu que nous avons pu expérimenter personnellement, et aussi hier soir, nous avons de nouveau expérimenté; et encore ce matin, nous levons nos yeux vers le trône de la grâce, et ce que le Seigneur a dit est toujours valable: «Rassemble – Moi Mon peuple pour qu’il puisse écouter Mes paroles». Nous ne venons pas ici juste pour prendre part à une réunion. Nous venons pour écouter la sainte et précieuse parole de Dieu révélée. Que tous soient bénis!

En plus des mails, il y a eu encore des appels téléphoniques de partout, de l’Australie, de l’Afrique, de partout. Et nous sommes vraiment reconnaissants au Seigneur aussi pour tous nos traducteurs. Que Dieu puisse bénir tous, et particulièrement le frère Jean Lambert qui, tous les mois, va à Zurich pour traduire et vient ici à Krefeld tous les premiers weekends des mois. Que Dieu te bénisse très particulièrement. Ensuite le frère Pacheco, que Dieu te bénisse, et que Dieu bénisse tous en langue espagnole. Et nous avons tous nos frères, le frère Étienne Genton et tous les frères qui sont assis en haut pour traduire. Je crois que nous avons quinze différentes langues; et aussi nous en sommes très reconnaissants de tout notre cœur. Parfois, on écoute cette phrase: «Cela n’a pas existé deux fois sur terre, que des hommes viennent de partout, et que partout, dans le monde entier, ces réunions peuvent aussi être suivies». Tous ceux qui sont ici aujourd’hui pour la première fois, et aussi les deux frères d’Abidjan… et quiconque serait là pour la première fois, que le Seigneur Dieu vous bénisse particulièrement. Sentez – vous à la maison. Nous avons reçu un mail particulier du frère Claudio Myskys qui, en ce moment, est encore à Phoenix, en Arizona et traduit maintenant de là – bas en portugais. Et tous peuvent… qu’ils soient en Angola, au Mozambique ou au Brésil, tous peuvent suivre cette réunion de ce matin. Nous sommes reconnaissants de tout notre cœur pour cela.

Dans la lettre circulaire, nous avons mis une photo en mémoire de notre bien – aimé frère Edmund Myskys. Nous l’avons mise rapidement et de tout notre cœur. Dans beaucoup de pays, Dieu l’avait donné en bénédiction pour beaucoup et aussi ici parmi nous. Vous pouvez aller au bureau et voir tout ce qui est dans mon bureau, c’est lui qui l’a fait. Et tous ceux qui, le samedi soir, passent par le parking et voient ce grand lampadaire, c’est lui qui l’avait demandé à la commune et nous l’avons reçu gratuitement. Son cœur était profondément lié aux choses de Dieu dans tous les domaines. Que le Seigneur Dieu puisse bénir tous ceux qui appartiennent à la famille Myskys de la plénitude de Sa grâce. Oui, nous regardons en arrière, à Décembre, à plusieurs expériences particulières. Il y a soixante ans d’ici, nous avons commencé à traduire les prédications de frère Branham. Le frère Alfred Borg et la sœur Borg, mon frère Edmund et plusieurs étaient déjà là il y a soixante ans. Soixante années sont venues et sont passées. Et nous regardons en arrière, à toutes ces années durant lesquelles le Seigneur Dieu a accordé grâce pour grâce. 

Et ensuite, nous regardons aussi au 02 Décembre 1962, alors que j’étais à Jeffersonville, et aussi au 03 Décembre 1962, quand frère Branham, par révélation, me disait ce que je devais faire. Et ensuite, il m’avait dit qu’il n’y a pas de malédiction qui pèse sur l’Allemagne à cause de ce qui a été fait aux Juifs. Dieu va tenir pour responsable ceux qui ont commis ces crimes. Je l’ai déjà dit ici, ensuite, il est resté un peu calme, il ne disait plus rien, puis, subitement dans notre entretien, il me dit: «Frère Frank, concernant le voyage de Paul à Jérusalem, tu n’as pas besoin de te faire des pensées. Ce voyage – là était dans la volonté de Dieu». À chaque fois que je lisais dans les Actes des Apôtres que Paul avait entrepris un voyage à Jérusalem et qu’il avait payé pour la purification de ses péchés, pour lui et pour tous ceux qui l’accompagnaient; et est entré dans le temple et s’est confessé. Et je me demandais toujours pourquoi il avait fait ça, lui, quelqu'un qui prêchait la grâce! Et imaginez – vous, par révélation… on peut dire que c’était un petit problème, mais, malgré tout Dieu qui connait toutes les pensées de notre cœur, savait que cela me préoccupait et Il a révélé cela à Son prophète. 

C’est simplement merveilleux quand je pense à toutes ces expériences, et particulièrement à l’appel et à toutes ces conduites, ces directives du Seigneur jusqu’aujourd’hui. Pour nous tous, plus rien d’autre ne reste que de remercier notre Seigneur de tout notre cœur, Lui qui nous a donné la liaison directe à ce qu’il fait et ce qu’il a prédestiné pour cette époque par Sa grâce, et ce qu’Il a accordé. Il a ouvert notre intelligence, notre compréhension spirituelle pour que nous ayons la grâce de croire, d’accepter et d’expérimenter cela personnellement.

Et aussi, je voudrais saluer particulièrement tous les frères dans le ministère. Que tous se sentent bien, et que tous puissent savoir qu’aux yeux de Dieu, nous avons seulement différents ministères, mais, il n’y a personne, aucun frère qui est plus grand ou plus petit que l’autre. Mais, nous faisons tous ce que le Seigneur nous a ordonné de faire, et nous distribuons la nourriture spirituelle tel que le Seigneur l’a prédit, disant qu’Il enverra une faim. Oui. Que Dieu bénisse le frère Zieckfried. Même si je n’ai pas cité tous par leurs noms, que Dieu bénisse la régie, que Dieu nous bénisse tous! 

Je suis touché de ce que Dieu fait dans ce temps et de ce que Dieu a fait durant toutes ces années. Revenons à Décembre, au 12 Décembre 1965, frère Branham a tenu une prédication courte et, le 18 Décembre, il y a eu l’accident, et le 24 Décembre, il a été repris à la maison. Bien – aimés frères et sœurs, quand on pense à tout ça, alors, on peut vraiment remercier Dieu de nouveau de ce que nous n’avons rien interprété. Et même si frère Branham a dit: «Mon ministère en Afrique n’est pas encore terminé», et même s’il a dit: «Je vais aller en Israël», et même s’il a dit: «Je vais avoir le ministère de la tente»; il a dit plusieurs choses. C’était son impression. Il a dit des choses sans qu’il n’y ait révélation. Il a dit des choses sans révélation fondée sur les Écritures. Et ça, c’est important frères et sœurs. Et même quand frère Branham disait à sa fille Sara: «Tu seras une prophétesse du très – haut». Il a béni et il a dit ça. Ça, c’était frère Branham. Pardon, Rebecca, pas Sara. Elle était vivante, et elle est morte sans devenir prophétesse. Il a dit aussi à son fils Joseph… il l’a pris dans ses bras, et en le bénissant, il a dit «Tu seras un prophète du très haut, ‘’virgule’’ ça, c’est ma prière». Nous devons laisser tout entre les mains de Dieu, et ne rien interpréter. Laissons Dieu faire ce qu’Il veut faire. 

Mais, quand ensuite, des choses arrivent, des choses qui n’étaient jamais arrivées… quand, par exemple, une clef est envoyée de Jeffersonville à tous les frères, avec un porte clé en forme de pyramide, et trois versets bibliques sur la pyramide, ça, ce n’est pas la foi. C’est autre chose. Si on doit le dire sincèrement: Nous croyons que Dieu a envoyé Son prophète. Mais, justement, la pyramide représente la Trinité: «Père, Fils et Saint – Esprit»; et le signe de la loge des Francs – maçons quand ils prêtent leur serment, est une pyramide sur la table. La nouvelle Jérusalem n’est pas une pyramide et n’est pas non plus un rectangle ni même un carré même si malgré tout elle a les mêmes mesures en haut et en bas. Mais quand moi j’ai vu cette ville (en vision), je pourrai la décrire exactement, je pourrai en faire un dessin. Nous sommes simplement reconnaissants bien – aimés frères et sœurs. Ça, ce n’est pas la foi, ceux qui envoient cette clef dans le monde entier. C’est de la superstition. 

Mais nous sommes reconnaissants à Dieu de ce que nous avons la grâce de retrouver dans la Bible ce que frère Branham a dit, de trouver les choses qu’il a dites dans la Bible. C’est juste parce qu’un frère avait un songe et qu’il avait entendu une voix lui disant: «Je vais encore chevaucher ce chemin», que frère Branham a répété cela et a dit: «Je vais de nouveau chevaucher sur cette voie». Et tous les frères, aujourd’hui encore, chevauchent sur ces citations disant: «Le prophète reviendra et aura un ministère dans la tente». Je dois dire à ces frères que nous n’acceptons rien si ce n’est que nous puissions le lire noir sur blanc dans la parole de Dieu. Et nous n’attendons pas le retour du prophète. Nous attendons le retour du Seigneur Jésus – Christ! Frère Branham avait le plus grand ministère qui ait existé. Et là, je pense en arrière à ce don surnaturel de révélation des pensées des cœurs que j’ai personnellement vécu dans les réunions de son vivant. Bien – aimés frères et sœurs, c’était simplement puissant, pas seulement d’entendre ce que d’autres ont vécu, mais d’avoir été soi – même présent. Et à cela, bien – sûr, une grande responsabilité est liée.

Aujourd’hui, je voudrais que ce soit une réunion particulière. Je voudrais appeler le frère Henrich pour qu’il puisse dire quelques paroles et prier avec nous. Le frère … qu’il puisse dire quelques paroles et prier avec nous; et quelques frères, qu’ils puissent dire quelques paroles concernant ce qui a inondé leur cœur. Nous avons laissé la parole de Christ habiter richement en nous. Frère Hantz, as – tu quelques paroles à dire? Viens et dis – nous ces paroles. Qui serait encore là? Nous sommes entre nous. Nous sommes entre nous. Peut – être pas maintenant, mais à la fin… je voudrais aussi mentionner le frère Taty. Dieu l’a utilisé d’une manière particulière pour que le monde entier reçoive tout ce qui est nécessaire comme appareil pour pouvoir se connecter. Et le frère Miro est aussi ici aujourd’hui. Dieu l’utilise aussi d’une manière particulière. Il était avec moi au Pakistan. C’est lui l’homme qui sait comment faire les choses pour que tous puissent se connecter. Et durant les années passées, il m’a accompagné dans différents pays, en sorte que tout le monde pouvait être connecté parce que Dieu a pu l’utiliser avec la technique, et avec la technologie actuelle. Dieu lui a donné ce don, et ainsi, le monde entier peut se connecter et écouter.

Nous sommes reconnaissants pour tous les frères qui ont, d’une manière ou d’une autre, part à la propagation de la parole de Dieu et à tout ce qui fait partie de cela, à la traduction ou quoi que ce soit d’autre. Que le Seigneur Dieu vous bénisse au – dessus de tout ce qu’on pourrait penser et demander. Et maintenant, il y a quelques versets bibliques que nous voudrions observer ensemble. 

Je voudrais encore exprimer une observation qui m’a particulièrement beaucoup touché le cœur. C’est en ce qui concerne la nuée surnaturelle. Les frères «tonnerristes» la ramènent d’une manière particulière à Luc 21 et Matthieu 24 en parlant du Signe du Fils de l’homme. Bien – aimés frères et sœurs, cela n’a rien à voir. Vous pouvez tous le lire: C’est seulement après l’enlèvement, et même après la grande tribulation, que le signe du Fils de l’homme dont il est parlé dans les Écritures va apparaitre. Lisez cela dans Matthieu chapitre 24 au verset 27. Là, il est parlé du retour du Seigneur qui apparaîtra comme l’éclair. Dans Matthieu 24, et à partir du verset 29, nous avons le temps de la grande tribulation. Et ce n’est qu’au verset 30 qu’il est dit que c’est après ce temps de tribulation que le signe du Fils de l’homme apparaitra dans le ciel. Je vous dis cela parce que les frères «tonnerristes» ont mis cette nuée et ont écrit en bas le texte de Matthieu 24 ou d’Apocalypse 1 verset 7: «Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra ». Quand je pense à ce qu’ils font avec les Écritures, ils en tordent le sens! Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qui m’arrive! Toutes ces incompréhensions, toutes ces interprétations… ce n’est pas pensable. Les gens n’ont pas la crainte de Dieu et tordent les Écritures. En plus, ce sont des gens qui se réfèrent au prophète mais qui ne peuvent pas se référer aux Écritures. Ils sortent les choses de leur contexte, ils n’en n’ont aucune idée, n’ont aucun mandat et n’ont pas été établis par Dieu! Ils disent simplement ce qui leur passe par la tête. Non et encore une fois non.

On doit le lire, et le relire. Après le temps de la grande tribulation, le ciel, comme il est écrit ici, le soleil va s’obscurcir. Et de là, on doit aller à Apocalypse 6 au sixième sceau. C’est seulement pendant le sixième sceau, après l’enlèvement, que le ciel s’obscurcira et que la lune ne donnera plus de lumière. Pas aujourd’hui, pas en 1963; mais seulement après le temps de la grande tribulation, pendant le sixième sceau. Comme nous pouvons être reconnaissants de ce que nous respectons la sainte et précieuse parole de Dieu, et ne faisons qu’aller d’Écritures en Écritures, sans infiltrer nos pensées et notre compréhension dans les Écritures. Et nous avons la grâce d’accepter toute la parole de Dieu.

Et nous sommes très reconnaissants au Seigneur pour cela, et aussi pour l’introduction dans le conseil du salut de notre Dieu, particulièrement dans la révélation de Jésus – Christ. Quand, et dans quel contexte Il est le Fils de Dieu? Quand et dans quel contexte Il est Fils de l’homme? Quand et dans quel contexte Il est Fils de David? Quand et dans quel contexte? Où appartient quel titre? Dans le Nouveau Testament, plus de soixante – dix fois dans les quatre Évangiles, il est parlé de notre Seigneur et Rédempteur en tant que Fils de l’homme. Mais, à partir de Romains chapitre 1 jusqu’au dernier verset de Jude, pas une unique fois, il est parlé du Fils de l’homme, mais toujours «Fils de Dieu». Pourquoi? Tout est dans un ordre biblique: En tant que Fils de Dieu, Il est Rédempteur. Et c’est par Lui, notre Sauveur, en tant que Fils, que nous sommes devenus fils et filles de Dieu, et que nous avons été ramenés par l’adoption à notre position de fils et de fille perdu par la chute. 

En tant que Fils de l’homme, Il est prophète. Quand nous parlons de toutes ces choses, bien – aimés frères et sœurs, on doit tout simplement respecter ce qui est écrit dans la parole de Dieu et respecter le contexte dans lequel les choses sont écrites. Et même en tant que Serviteur, dans Ésaïe 52 et dans Ésaïe 49 et ensuite dans Matthieu 12: «Voici Mon Serviteur». Subitement, Il est montré en tant que Serviteur effectuant Son ministère, Son mandat. Et, justement, cette désignation en tant que Serviteur, est en relation avec les nations, pas en relations avec Israël. Ça aussi, il faut le respecter. Je voudrais vous lire ces Écritures pour que vous puissiez savoir que le Seigneur a, jusque dans tous les détails, révélé Sa sainte et précieuse parole pour que nous puissions savoir exactement en qui est – ce – que nous croyons et dans quel contexte quelque chose est écrit.

Par exemple, ici dans Matthieu 25, ça, nous l’avons mentionné, à partir du verset 1 jusqu’au verset 12, il est parlé d’Époux. Ici, Il est l’Époux. Mais, dans Matthieu 25 à partir du verset 31… nous pouvons le lire. Matthieu 25 à partir du verset 31:

Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. 

Il y a les différentes venues de notre Seigneur. Mais, il n’y a qu’un seul retour, un seul avènement, et cela est en relation avec l'Église, c’est en relation avec l'Épouse. Lisons ensuite dans Matthieu 12 à partir du verset 14… 12 verset 14… 12 verset… 17:

Afin que s'accomplisse ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète: Voici mon serviteur que j'ai choisi, Mon bien – aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations.

Donc, pas seulement à Israël, mais, aux nations. Les nations étaient aussi incluses dans le dessein du salut de Dieu depuis le commencement. Déjà depuis Genèse chapitre 12 verset 3, il est écrit: «En toi seront bénies toutes les nations de la terre». Et ici il est écrit:

Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations.

Verset 19:

Il ne contestera point (il ne se disputera point, en allemand. N.d.t), il ne criera point, et personne n'entendra sa voix dans les rues. Il ne brisera point le roseau cassé, et il n'éteindra point le lumignon qui fume, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher la justice.

Notre Seigneur est le Vainqueur de Golgotha. Il nous a annoncé et ramené par Sa grâce, la justice de Dieu, la justification par la foi dans le sang versé. Donc, jusqu’à ce qu’Il ait fait triomphé la justice. Et cela continue ensuite au verset… au verset… oui, on peut d’abord lire dans Ésaïe… Ésaïe 42, on peut lire la promesse au verset 1… Ésaïe 42 verset 1:

Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J'ai mis mon Esprit sur lui; [afin qu’il annonce] Il annoncera la justice aux nations.

Déjà dans le livre du prophète Ésaïe, cela a été annoncé à l’avance que le salut de Dieu qui a été prêché en Israël, à Bethlehem, en Judée et partout, ce salut a été manifesté, mais que le dessein du salut de Dieu allait être annoncé aussi à tous les peuples, les langues et les nations, et que tous seraient inclus. Et nous avons la grâce d’en faire partie. Et ici, nous avons dans Ésaïe chapitre 49 verset 6:

Il dit: C'est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël: Je t'établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.

Ça, c’était la prophétie dans l’Ancien Testament, et, elle s’est accomplie. Quand je lisais «Jusqu’aux extrémités de la terre», j’ai dû penser de nouveau à ce que disait frère Branham et à ce qui est écrit dans Matthieu 24 verset 14: «l'Évangile du royaume de Dieu sera prêché à tous les peuples, à toutes les nations pour servir de témoignage». Et le dernier message doit, va, et est allé et a atteint les extrémités de la terre. C’est ainsi que le dit la prophétie ici. Il est écrit ici:

Il dit: C'est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël: Je t'établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.

Et nous vivons réellement dans cette époque dans laquelle le message, par la grâce de Dieu, a atteint les extrémités de la terre. Et ici, nous avons particulièrement dans Matthieu chapitre 3 verset 17, juste pour relever cela encore une fois, bien – aimés frères et sœurs, relever le mot «bon plaisir». C’est de ça qu’il s’agit. Dans l’Ancien Testament, il fallait que les prémices soient agitées devant le peuple, devant l'Éternel pour qu’ils soient agréables à Dieu. Bien – aimés frères et sœurs, c’est de ça qu’il s’agit: Ici, il s’agit du bon plaisir de Dieu. Et le bon plaisir de Dieu devait premièrement venir sur le Premier – né pour pouvoir venir ensuite sur tous les fils et toutes les filles de Dieu. Ici, dans Matthieu chapitre 3 le verset 17, nous lisons:

Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui – ci est mon Fils bien – aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

C’est simplement merveilleux! Pas seulement en tant que Sacrifice à porter, pas en tant que Serviteur, mais, Mon Fils, Mon bien – aimé en qui j’ai mis toute mon affection, car, c’est dans le Fils que nous avons été élus avant même la fondation du monde, nous avons été prédestinés à être fils et filles de Dieu, pour que le bon plaisir de Dieu vienne de nouveau sur nous et se repose sur nous, comme il est venu et s’est reposé sur le Fils de Dieu. Ensuite dans Matthieu 17, cette parole est connue de nous tous. Matthieu 17 verset 5:

Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: 

Oh! Cela me plait! Une nuée lumineuse les couvrit. 

Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui – ci est mon Fils bien – aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Dans Matthieu 3, nous avons le premier témoignage, et, qu’était – ce? Baptême et baptême du Saint – Esprit. Jean a vu comment est – ce – que l’Esprit de Dieu est descendu sur le Fils de Dieu. Et notre Seigneur et Rédempteur pouvait dire: il nous appartient d’accomplir toute la justice de Dieu. Et Jean a dit: C’est moi qui dois être baptisé par Toi; et le Seigneur a dit: Nous devons accomplir toute justice. Et Jean – Baptiste a baptisé notre Seigneur et Rédempteur, et le ciel s’est ouvert sur Lui, et l’Esprit de Dieu est descendu sur Lui. Bien – aimés frères et sœurs, ça, c’est la première promesse du jour de la pentecôte: «Repentez – vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus – Christ, et vous recevrez le don du Saint – Esprit». Et après, ce n’est qu’après que la voix s’est fait entendre, après le baptême. Ce n’est qu’après le baptême du Saint – Esprit que la voix a dit: «Celui – ci est Mon Fils bien – aimé, en qui j’ai mis toute mon affection».

Bien – aimés frères et sœurs, nous voulons le prendre très au sérieux, ne pas être fanatique, ne pas commencer à produire quelque chose, mais croire de tout notre cœur que le Seigneur est Le même, et que tous ceux qui, dans la foi et l’obéissance, se sont faits baptiser bibliquement, ont le droit d’être baptisés du Saint – Esprit, et n’ont pas besoin de l’attendre. Car Jean – Baptiste avait dit: Je vous baptise d’eau pour la repentance, mais Celui qui vient après moi vous baptisera d’Esprit et de feu. Qu’il plaise à Dieu d’accorder un réveil! Que nous puissions dans un moment très proche, venir nous rassembler dans la prière, ne plus prêcher, mais seulement prier, prier jusqu’à ce que le ciel descende. 

Bien – aimés frères et sœurs, nous sommes arrivés au dernier mois de l’année. Le temps passe. Dieu voulant, nous allons de nouveau être rassemblés le 06 et le 07 Janvier ici. Mais, nous passons dans cette nouvelle année avec une grande attente, et nous disons au Seigneur: «Si cela n’a pas lieu cette année 2018, il faut que cela ait lieu en 2019». Le temps est avancé. Nous devons savoir que le Seigneur se lèvera et achèvera Son œuvre. Et comme le commencement de l'Église a commencé par la puissance du Saint – Esprit, c’est ainsi que la fin aura lieu par une effusion puissante du Saint – Esprit. Cela aura lieu. 

Hier, nous avons mentionné les différents réveils et mouvements pentecôtistes. Plus de cent vingt ans sont passés depuis que l’Esprit de Dieu était de nouveau en action sur terre. Mais qu’est – ce – qui est resté de ces mouvements? Même après le plus grand réveil de guérison que tout le monde a soi – disant accepté, qu’est – ce – qui est resté de cela? On voit des mouvements charismatiques ici et des mouvement charismatiques là – bas. Tout est resté: L’enseignement de la Trinité, le baptême trinitaire… tous sont restés dans leur vieux levain. Mais maintenant est le temps de l’appel à sortir, du rétablissement de toutes choses. Il s’agit de revenir à Dieu, de revenir à la parole de Dieu. Et quand la dernière effusion du Saint – Esprit aura lieu, tous ceux qui ont vraiment fait une alliance d’une bonne conscience avec Dieu expérimenteront la puissance, la puissance vivifiante, car il est écrit: «Si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus – Christ d’entre les morts habite dans vos corps mortels, alors vos corps mortels seront changés, transformés et vivifiés par Son Esprit qui habite en vous». La puissance de Dieu doit habiter en nous, et le bon plaisir de Dieu doit se reposer sur nous et habiter en nous. Et nous atteindrons ensemble le but. Ça, je ne le dis pas seulement, mais c’est Dieu qui L’a promis dans Sa parole.

Et, aussi certain qu’il a été dit à frère Branham que le message biblique qui lui a été confié ira dans le monde entier comme précurseur du retour de Christ, là, il y a une relation directe entre le message et le retour de Christ. Et ça, nous croyons de tout notre cœur que l'Église du Nouveau Testament a trouvé le chemin qui ramène à l'Église primitive, et nous pouvons nous attendre au rétablissement de toutes choses et de tout ce qui était perdu, et nous pouvons, dans la foi, l’accepter.

Lisons ensuite dans Matthieu 17 verset 5 encore une fois. Matthieu 17 verset 5:

Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui – ci est mon Fils bien – aimé, en qui j'ai mis toute mon affection: écoutez – le!

C’est de cela qu’il s’agit: Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit maintenant dit et a à dire aux Églises. Et Pierre pouvait écrire dans 2 Pierre au premier chapitre… 2 Pierre chapitre 1 verset 18:

Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Loué et exalté soit notre Seigneur et Dieu de ce que les trois apôtres étaient présents quand cela a eu lieu, quand ce qui nous est exposé dans Matthieu 17 a eu lieu, quand la nuée surnaturelle est descendu. Celui qui lit dans les Évangiles, dans Marc et partout, ils étaient enveloppés dans cette nuée, bien – aimés frères et sœurs. Et ensuite une voix puissante a retenti de cette nuée, venant du ciel. Et Pierre pouvait dire: 

Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Loué soit Dieu! Et le Seigneur pouvait dire: Vous êtes mes témoins. Les apôtres étaient présents quand l’action surnaturelle a eu lieu. Ils ont accompagné notre Seigneur. Bien – aimés frères et sœurs, aujourd’hui nous pouvons dire que Dieu nous a accordé la grâce de marcher avec Lui. Disons cela encore aujourd’hui: Le bon plaisir de Dieu devait venir d’abord sur le Rédempteur, le Sauveur, pour que nous les rachetés, nous puissions recevoir aussi ce bon plaisir. Tout a eu lieu en Lui, avec Lui et par Lui: le pardon, la réconciliation, le salut, la grâce et le plein salut jusqu’à la foi et l’obéissance. Les deux devaient être pratiqués par le Seigneur, et Il produira tout cela en nous. La foi et l’obéissance vont ensemble. 

Ensuite, dans Actes des Apôtres le premier chapitre, nous lisons au verset 9 que notre Seigneur était avec Ses disciples. Actes des Apôtres chapitre 1 verset 9:

Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée… une nuée le déroba à leurs yeux.

La nuée surnaturelle qui accompagnait le peuple d’Israël, la nuée surnaturelle qui, le 28 Février, était descendue là – bas en Arizona. Vous savez tous que c’était si puissant! Je suis toujours reconnaissant quand je lis ou entends comment est – ce – que les choses s’étaient passées, quel bruit, quelle tempête et les sept coups de tonnerres puissants qui avaient retentis. Et frère Branham a dit que les pierres avaient roulées, et elles avaient été envoyées jusqu’à cinquante mètres de l’endroit. Et quand j’entends que les sept tonnerres qui ont retentis en relation avec la nuée surnaturelle du 28 Février, et que la liaison a été faite avec les sept sceaux quand il a été dit: «Retourne à Jeffersonville car le temps est arrivé où les sept sceaux doivent être révélés». C’est parce qu’il n’y a pas d’autre endroit dans la Bible où il est parlé des sept tonnerres que frère Branham s’est toujours référé à Apocalypse 10. Mais quand il dit que la foi de l’enlèvement est dans les sept tonnerres, s'il vous plaît, ce n’est pas dans les sept tonnerres qui vont retentir après l’enlèvement, et même bien plus tard, dans Apocalypse 10. Il voulait parler des sept tonnerres qui ont retenti en relation avec le mandat de l’ouverture des sept sceaux, car, c’est par l’ouverture des sept sceaux que les sept mystères ont été révélés, et c’est là qu’est contenue la foi pour l’enlèvement. Et nous remercions le Seigneur. J’espère que vous comprenez tout cela et que vous faites la différence. Comme je suis reconnaissant de voir les détails de ces choses et de bien les comprendre. Quand je pense à cette action surnaturelle, quand je lis et entend des choses à ce sujet… et tel que frère Branham le disait: «Les cîmes des arbres étaient coupées», c’était puissant. Et quand, de mes propres yeux, j’ai pu voir les cîmes des arbres courbées, et les rochers et les pierres dispersées depuis l’époque sont encore visibles.

Bien – aimés frères et sœurs, je peux le dire comme Pierre: J’ai vu de mes propres yeux tout ce qui a été témoigné en relation avec l’ouverture des sept sceaux. Frère Branham m’avait dit: «Il y a six mois, Dieu m’a montré que je dois déménager en Arizona. Est – ce – que tu peux prêcher à ma place à Los – Angeles? Car les hommes d’affaires du plein Évangile m’attendent». Je ne peux pas entrer dans les détails, mais Dieu a vraiment fait grâce pour que, depuis le commencement déjà, nous avons été mis en relation avec ce que Dieu a arrêté pour cette époque. Nous étions liés à ces choses, et nous avons suivi ces choses, nous les avons cru, et ces choses nous ont été révélées par la grâce de Dieu par Dieu Lui – même. 

Ensuite, vous pouvez vous imaginer, quand j’entends les enseignements prêchés sur les sept tonnerres, je vous le dis, les choses sont différentes pour nous. Bien – aimés frères et sœurs, voir aussi de ce que le Seigneur nous a conservé toute l’humilité de savoir que c’est seulement la grâce de Dieu, la délivrance, le salut, le pardon, la justification, la nouvelle naissance, le rétablissement. Tout n’est que grâce. Et par la grâce de Dieu, nous pouvons tous avoir part à tout cela. 

Encore une fois, dans 1 Thessaloniciens chapitre 4, nous connaissons tous ces versets bibliques qui parlent du retour direct de Jésus – Christ notre Seigneur. 1 Thessaloniciens chapitre 4 verset 17:

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées… sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

Le Seigneur Lui – même a été enlevé dans une nuée, et nous aussi, de la même manière, nous serons enlevés à Sa rencontre sur des nuées. Et aussi dans Jude, un avertissement est adressé à tous les frères dans le ministère, de ne pas sortir des Écritures, de ne rien prêché qui n’est pas écrit. Comme le disait frère Branham: «N’acceptez rien si cela n’est pas écrit noir sur blanc dans la Bible». Lisons ici dans Jude. Jude… c’est avant l’Apocalypse. Jude 24 et 25:

Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irréprochables et dans l'allégresse.

Loué et exalté soit notre Seigneur! Lisons encore cela:

Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute…

Sur quoi peux – tu trébucher? Sur quoi peux – tu chuter? Tout est clair, tout est vrai, tout est révélé. Dans les différents contextes, tout est révélé. «Or, à celui qui peut te préserver, me préserver, nous préserver de toute chute, de toute erreur, de tout égarement, qui peut nous préserver de toute interprétation, de tout faux enseignement, et vous faire paraître devant sa gloire irréprochables et même dans l'allégresse». Bien – aimés frères et sœurs, ça, c’est la sainte parole de Dieu. Et comme hier nous l’avons dit, ne regardons pas à notre corps. Moi aussi, j’ai vieilli, j’ai pris de l’âge. Dans quelques jours, je vais avoir quatre vingt cinq ans. Tout n’est plus comme c’était. Toute ma vie, j’ai lu, je n’ai fait qu’écrire, lire et lire. Et les yeux étaient toujours en travail. Mais, que Dieu soit remercié de tout notre cœur. Durant toutes ces années, Il m’a conservé la vue et m’a donné la force nécessaire pour voyager, porter le message et prêcher la précieuse parole. Ensuite le verset 25:

À Dieu seul, alléluia! à Dieu seul (au seul Dieu, en allemand. N.d.t) notre Sauveur, par Jésus – Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen!

Avant le commencement du monde, maintenant et dans toute l’éternité, et à cela, nous disons tous «Amen» comme c’est écrit ici. [L'assemblée dit «Amen!» N.d.l.r]. Et comme je l’ai souvent dit, nous n’avons pas besoin de remercier le prophète ou les apôtres. Nous rendons grâce à Dieu de ce qu’Il nous a visités et secourus au temps de la grâce. Il nous a fait grâce et a ouvert nos cœurs, nos yeux et a accordé la révélation par la grâce, pour que nous puissions vraiment être introduits dans le dessein du salut.

Lisons encore dans 1 Timothée chapitre 2. Lisons ici le verset 5:

Car il y a un seul Dieu, (Dieu est une seule personne) et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus – Christ homme,

1 Jean chapitre 2, le premier verset:

Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus – Christ le juste.

Médiateur et Avocat, Jésus – Christ notre Seigneur et Rédempteur. Il devait devenir tout pour nous tous, et malgré tout, rester Seigneur. Devenir homme à cause de l’homme: «La parole est devenue chair, et a habité parmi nous, et nous avons vu Sa gloire». En tant que Fils de l’homme, en tant que Fils de Dieu, en tant que Fils de David, nous Le voyons et nous comprenons où est – ce – que ces différentes désignations ont leur place. Et aussi en tant que Médiateur de la nouvelle alliance, en tant qu’Avocat, Il est Souverain Sacrificateur. En tant que Médiateur, Il intercède pour nous. Et nous avons la grâce de vivre dans ce temps. Que cela soit mentionné, bien – aimés frères et sœurs: après ce dernier message, plus rien ne viendra. C’est le dernier message avant le retour de Jésus – Christ. Il est lié au rétablissement de toutes choses. Nous avons retrouvé le fondement original et nous avons été édifiés sur ce fondement original; et nous savons que le Seigneur nous perfectionnera pour le jour glorieux de Son retour. Nous voulons que tous ceux qui, maintenant, écoutent la parole, la croient et sont présents, qu’ils se préparent pour Son retour.

S’il y en a parmi nous aujourd’hui qui ont pris leur décision pour le Seigneur et qui ne sont pas encore baptisés, aujourd’hui, l’occasion est donnée. Nous avons mentionné tout à l’heure et vu qu’il est de notre devoir à tous aussi d’accomplir toute la justice. Repentance, pardon, foi, baptême et baptême du Saint – Esprit: Tout va ensemble. Et nous avons la grâce de prêcher et d’expérimenter l'Évangile original, le plein Évangile. Et comme nous l’avons lu, notre Seigneur est devenu le salut de toutes les nations, comme Paul le disait dans Actes des Apôtres 13: nous nous tournons vers les païens pour que s’accomplisse ce que Dieu a prédit par le prophète Ésaïe. Dieu achève maintenant Son œuvre avec toutes les nations, et ensuite, Il enverra les deux prophètes directement après l’enlèvement; ils iront directement à Jérusalem et exécuteront le mandat divin. Dans la parole de Dieu, tout a été écrit, et même un insensé ne peut pas s’égarer. Peut – être ceux qui pensent savoir les choses et qui n’ont même pas d’appel à prêcher la parole, tordent comme Pierre l’a écrit, ils tordent le sens, pas seulement de la parole, mais ils tordent aussi le sens des prédications de frère Branham. Que Dieu fasse grâce pour que dans aucun de nous une interprétation ou une fausse doctrine se propage, mais que tous nous puissions être sanctifiés dans la parole de la vérité, lavés dans le sang de l’Agneau, et être vraiment scellés du Saint – Esprit pour que le bon plaisir de Dieu se repose sur nous.

Je sais, je sais, je sais comme c’est difficile quand on regarde à nous – mêmes, à nos faiblesses, à nos manquements… quand nous voyons tout cela. Mais, nous ne regardons pas à nous tout comme Abraham n’avait pas regardé à son état et aux circonstances. Nous regardons à notre Seigneur et Rédempteur qui a tout porté sur Lui: chaque transgression, tout, Il a tout porté sur Lui. La lettre est déchirée, nous sommes libres par le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour nous. Et, de la même manière, l’ordonnance qui nous condamnait était éliminée. Et nous restons fidèles au Seigneur, nous Le suivons, nous n’avons plus d’autre chemin propre, de voie propre, de propre pensée. Nous disons au Seigneur: «Contrôle tout, dirige tout, dirige – moi, conduis – moi par Ton Esprit» car tous ceux qui sont vraiment conduits par le Saint – Esprit, ce sont ceux – là qui sont fils et filles de Dieu. Et l’Esprit de Dieu va toujours nous conduire dans toute la vérité, jamais dans une interprétation. Et la parole de Dieu est la vérité, la sainte et précieuse parole de Dieu. Vous pouvez tous confirmer que le Saint – Esprit vous conduit tous dans toute la vérité? Est – ce – que vous pouvez le confirmer? Oui? [L'assemblée dit «Amen!» N.d.l.r]. Ça, ce n’est pas seulement la prédication qui a été prêchée, mais, pendant la prédication, sous l’écoute de la prédication, le Saint – Esprit vous révèle la parole. Vous avez reçu l’enseignement par Dieu Lui – même. Ce ne sont pas des paroles d’hommes, mais c’est la parole de Dieu que nous avons prêchée. Et cette parole ne reviendra pas sans effet: elle produira l’effet pour lequel elle a été envoyée. À Lui notre Seigneur et Rédempteur soit l’honneur et la louange maintenant, et dans toute l’éternité! Amen!

Levons – nous et chantons comme si souvent «Tel que je suis sans rien à moi». Je demanderai que les deux sœurs nous chantent encore un cantique, et ensuite, nous allons prier pour tous ceux qui veulent se faire baptiser. Chantons «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi», et les deux sœurs chantent aussi un cantique juste après. N.d.l.r].