Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Réunion mensuelle de Krefeld, Samedi 01 Septembre 2018 / Ewald Frank

Jezik francuski

Download Audio MP3 - Krefeld - September 01, 2018 19:30




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»


Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 01 Septembre 2018

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement. N.d.l.r]. 

Amen! Amen! Vous pouvez vous asseoir. Moi aussi, je voudrais très cordialement souhaiter à tous la bienvenue dans le nom précieux et saint de notre bien – aimé Seigneur et Sauveur! C’est le dessein de Dieu, le plan du salut de Dieu pour la fin des temps, de ce que nous puissions croire les promesses qu’Il a faites pour cette époque, que nous puissions les croire de tout notre cœur. Et comme nous l’avons déjà entendu, nous devons personnellement expérimenter la confirmation de la parole de Dieu. 

S'il vous plaît, soyez compréhensif quand nous lisons les salutations. Les frères nous envoient des salutations. Ici, nous avons encore des salutations. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r].

Aussi des salutations particulières du frère docteur Mbiye, le père du frère Jean – Claude. Il est responsable d’un hôpital. Mais Dieu a conduit les choses ainsi. En 1979, il était déjà à Kinshasa alors que j’y étais pour la première fois pour prêcher la Parole. Et depuis lors, il est dans la chose. Et aujourd’hui, il y a plus de quatre mille qui sont rassemblés là – bas provenant de toute la région pour écouter la Parole du Seigneur. Oui, et il y en a beaucoup dans tous les pays qui écoutent la Parole du Seigneur. Encore une fois des salutations de la Roumanie. Que le Seigneur soit remercié. Nous sommes liés les uns aux autres.

Aujourd’hui, je voudrais aussi exprimer ce que je ressens quand nos bien – aimés frères et sœurs de la Finlande, de la Suède, du Danemark, de la Pologne, de la Tchéquie, de la Slovaquie, de la Bulgarie, de l’Ukraine, de l’Autriche, la Suisse, la France, la Hollande, la Belgique... oui, ils viennent de partout! Et ensuite, il n’y a qu’un seul objectif: nous venons et nous sommes ici pour écouter la sainte et précieuse parole de Dieu, et nous pouvons dire pour l’honneur de Dieu – je l’ai déjà dit plusieurs fois ces derniers temps: depuis le commencement, Dieu a simplement conduit et dirigé toutes choses. Dans toutes les villes, dans tous les peuples, dans toutes les langues, Il a ouvert des portes et des cœurs. Déjà par les premières émissions sur radio Luxembourg, et ensuite, la continuité dans le monde entier, que ce soit en Alaska ou à Reykjavik ou en Australie, en Russie, en Roumanie, partout, il y a eu des émissions de télévision. Bien – aimés frères et sœurs, hier justement, nous avons prolongé le contrat dans soixante – dix pays... nos émissions sont diffusées. Nous sommes reconnaissants de tout notre cœur envers Dieu. Et on dit qu’entre dix et douze millions d’hommes sont connectés, écoutent et voient les émissions. 

Nous sommes reconnaissants et encore une fois reconnaissants pour la grande grâce et le privilège que Lui le Dieu Tout – puissant nous a accordé d’avoir part à ce que Dieu fait et a promis pour ce temps, et particulièrement pour tous ceux qui s’ajoutent, ceux qui viennent comme dans les dernières cinq cents années depuis la réformation, et même avant la réformation, il y avait eu des réveils, et une introduction plus en profondeur dans la Parole de Dieu, dans le dessein du salut de Dieu. Et tous ceux qui, en leur époque, avaient trouvé grâce devant Dieu, pouvaient croire le Message qui était prêché, que ce soit du temps de Jan Hus, du temps de Luther, du temps de Wesley ou du temps de John Smith. Tous ces frères avaient un devoir dans le royaume de Dieu pour leur âge, leur génération et leur époque. Ils devaient parler à leur génération. Mais, dans notre temps, c’est l’accomplissement direct des prophéties bibliques. Nous avons à faire à l’accomplissement direct des prophéties bibliques. 

Et il faut que ceci soit dit: le commencement du Nouveau Testament et la fin du Nouveau Testament ont une observation particulière déjà dans la parole prophétique: Tel que la promesse avait été donnée: «Voici je vous envoie Mon messager» et, aussi certain que l’Ange Gabriel était venu à Zacharie et lui avait donné les promesses «Élizabeth ta femme sera mère d’un fils qui précédera la face du Seigneur». En ce moment – là où Dieu était en train d’accomplir des promesses ici sur terre, l’action surnaturelle de Dieu se manifestait sur terre! Et Jean – Baptiste savait exactement quel verset biblique le concernait. Dans Jean chapitre 1, il lui a été demandé «Es – tu le Christ?» Il a dit «Non». «Es – tu Élie?» Il a dit «Non». «Es – tu le prophète?». Il a dit «Non». «Qui es – tu alors?». Et au verset 23, il a dit:

Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur.

De la même manière, tel qu’il y avait une promesse qui existait lors de la première venue de Christ concernant un homme de Dieu, et que cette promesse – là était accomplie, et que toute la Judée s’était rassemblée au Jourdain pour se repentir et se faire baptiser – vous pouvez le lire particulièrement dans Luc chapitre 3 et voir comment est – ce – que cet homme de Dieu a prêché son message. Il a même pu dire ensuite «Moi je vous baptise d’eau pour la repentance, mais celui qui vient après moi est plus grand que moi. Je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales, mais Lui, Il vous baptisera d’Esprit et de Feu – Un homme envoyé de Dieu avec le Message de Dieu pour l’époque. Et tous ceux qui, dans l’époque précise, avaient trouvé vraiment grâce devant Dieu, allèrent au Jourdain, se firent baptiser, et crurent ce que Dieu avait promis et ce qu’ils avaient entendu. C’est la même chose encore dans notre temps. C’est un tel don de grâce inexprimable de Dieu, de ce que depuis le commencement – je l’ai toujours dit – même dans la première prédication que j’avais entendue en 1955, ce n’était pas seulement la prédication, elle était si simple, on ne pouvait pas tenir une prédication plus simple que ça! Mais ensuite, la confirmation surnaturelle et la prière pour les malades suivirent: Des gens nés aveugles, des paralytiques ont vu et ont marché après que la Parole fut prêchée si simplement, l'Évangile! Mais Dieu a pu confirmer Sa Parole à l’endroit même en ceux qui croyaient. Et frère Branham pouvait réellement dire à tous ceux qui venaient dans la ligne de prière, mille deux cents fois, il pouvait dire: «AINSI DIT LE SEIGNEUR!» Pourquoi? Parce que cela lui était montré en vision! Il voyait qui était la personne, quel était son nom, d’où elle venait et la maladie dont elle souffrait! Quand on voit ça de ses propres yeux comme moi, bien – aimés frères et sœurs, je le dis avec mes paroles: Pour moi, c’est précieux comme de l’or d’être témoin oculaire et auriculaire de ce que Dieu a fait et a promis dans ce temps et pour ce temps.

C’est ainsi que nous sommes reconnaissants de ce que nous avons reçu la liaison. En ce qui concerne cela aussi, nous avons toujours eu à parler après le départ à la maison de frère Branham, laissez – moi, avant d’entrer dans la prédication de la parole, mentionner encore cela. Notre bien – aimé frère Helmut Miskys a été appelé à la maison. Personne d’entre nous ne s’attendait à cela. Tous, nous avons vraiment cru et avons fait confiance et toujours de nouveau, nous avons lu le dernier verset de Romains 9 et Romains 10. Nous avons lu ces versets. Personne, aucune personne qui met sa confiance dans le Seigneur ne sera confuse. Des milliers ont cru. Et malgré tout, cela a plu au Seigneur d’appeler notre bien – aimé frère à la maison. Et nous savons tous que Dieu ne commet aucune erreur. Personne ne peut choisir quand est – ce qu’il viendra et quand est – ce qu’il partira. Pensons au départ à la maison de frère Branham. Il prenait des notes pour tenir une prédication le 24 Décembre sur la trace du serpent. Le serpent au commencement dans le jardin d’Éden, et le serpent à la fin par la séduction, en remettant en question ce que Dieu a dit. Il prenait des notes pour tenir cette prédication. Et encore, le 12 Décembre il a fêté le souper avec le frère Green et s’est mis ensuite en chemin. Et après l’accident, le 18 Décembre, il est allé dans la gloire le 24 Décembre. Ça, il ne l’a pas voulu ainsi, il ne l’imaginait pas ainsi, il ne l’a pas choisi, mais cela est venu comme ça. Nous ne pouvons pas demander à Dieu: «Pourquoi? Pourquoi est – ce – que Tu as permis cela?» Ou «Pourquoi est – ce – que cela s’est passé comme ça?» Remercions Dieu le Seigneur qui fait toutes choses bien. 

Et disons – le aussi concernant notre bien – aimé frère Helmut Miskys: J’ai eu beaucoup de compagnons dans le royaume de Dieu, mais lui, il avait quelque chose de particulier, ça, on peut le dire. Il était vraiment en toutes choses, dans tous les domaines, que ce soit dans la famille, dans l'Église, avec ses enfants, avec les jeunes, partout, il a apporté sa contribution et il peut maintenant se reposer auprès du Seigneur. Peut – être déjà ici, pour que tous le sachent, et particulièrement aussi les frères dans le ministère, ceux qui sont réellement en train de propager partout et demander quelle sera la suite avec frère Frank, qu’est – ce – qui va arriver avec frère Frank? Et j’aimerais dire à ceux qui sont déjà en train de s’occuper de ce sujet sur internet, j’aimerais dire de tout mon cœur ce que notre Seigneur a dit dans l'Évangile de Jean. Jean chapitre 21. Je veux lire ce que le Seigneur a dit dans Jean chapitre 21. Nous avons d’abord l’entretien avec notre Seigneur. Il a dit à Pierre au verset... un moment... verset 18:

En vérité, en vérité, je te dis: Quand tu étais jeune, tu te ceignais, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras devenu vieux, tu étendras les mains, et un autre te ceindra, et te conduira où tu ne veux pas.

Il a prédit ici de quelle manière Pierre allait mourir. Oui. Et Pierre a écouté ces paroles et dit ensuite au Seigneur à partir du verset 20, en relation avec Jean en le voyant venir: «Qu’est – ce – qui va se passer avec lui? Moi, Tu m’as dit ce qui va m’arriver, mais Jean? Celui qui se couchait sur ta poitrine?» Laissez – moi vous le dire en résumé: Notre Seigneur a fait écrire ici:

Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t’importe? – laisse les choses être ainsi...–

Ensuite suit une phrase très importante que je veux adresser à tous les frères. Frère Taty, écoute bien, et transmet – le à tous les frères dans le monde entier, ceux qui s’occupent de ce sujet, qui se demandent: «Qu’est – ce – qui va arriver à frère Frank?». Il est écrit à la fin du verset 23:

Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t’importe?

Oh! Cela me plaît! Cela me plaît! Qu’est – ce – qui t’importe? Cela concerne Jean. Mais toi, Pierre, qu’est – ce – qui t’importe? Qu’est – ce – que ce que le Seigneur va faire avec frère Frank importe aux frères? Dites à tous les frères: qu’est – ce – que cela leur importe? Qu’ils s’occupent plutôt à se préparer! C’est le plus important. Frère Frank a vu l’enlèvement! Qu’il soit appelé avant l’enlèvement ou pas, ce qui est sûr c’est qu’ensemble, nous serons enlevés! Si le Seigneur le veut, laissez les choses entre les mains de Dieu. Si le Seigneur veut qu’il demeure jusqu’à ce qu’Il vienne, qu’est – ce – que cela vous importe? Ne vous occupez pas avec de tels sujets. «Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe?». Point. Bon, que la reconnaissance soit au Seigneur. Nous avons ici vraiment la réponse à toutes les questions, ici, dans la Bible.

Repartons au livre du prophète Ésaïe. Mes bien – aimés, vous savez, le Psaumes 50 est devenu notre, mon sujet «Rassemble – Moi Mon peuple, ceux qui ont fait alliance avec Moi par le sacrifice». Psaumes 50 versets 5 et 6. Et ensuite, bien – sûr, encore ce texte, nous rassemblons le peuple de Dieu pour écouter la Parole de Dieu. Particulièrement dans Ésaïe 66, notre Seigneur a parlé d’une manière puissante, je voudrais le lire rapidement. J’ai des vieilles lunettes qui sont défectueuses. Pardonnez – moi si je ne parviens pas à lire, mais vous, vos yeux sont encore bons. Dans Ésaïe, Ésaïe chapitre 66, nous avons ces paroles particulières. Lisons directement le deuxième verset. Ésaïe 66 verset 2:

Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l'existence, dit l'Éternel.

Maintenant suite:

Voici sur qui je porterai mes regards: Sur celui qui souffre (qui est humble, en allemand. N.d.t) et qui a l'esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole.

Imaginez – vous un peu, le Dieu Tout – puissant qui a créé, qui a appelé tout l’univers à l’existence, Il ne regarde pas à ce qu’Il a créé, mais Il porte les regards sur celui qui a l’esprit abattu, qui souffre, sur celui qui a le cœur brisé, Il regarde à celui qui est dans la détresse, à celui qui soufre, à celui qui a besoin de Son secours. Ensuite, ce n’est pas la puissance de Sa création qui est mentionnée, mais la puissance de Son secours, de Son salut, car, Il est notre Rédempteur. Même dans la rédemption Sa puissance rédemptrice a été manifestée: le plein salut de nos âmes, la pleine guérison de nos corps, le plein salut jusqu’à la transformation de nos corps. Tout, Dieu nous l’a accordé par Sa grâce.

Mais, que se passe – t – il avec toi? Avec nous bien – aimés frères et sœurs? Tout l’univers! Mais le Seigneur dit: «Je porte les regards sur celui qui souffre, sur ceux qui ont le cœur brisé, ceux qui sont affligés. Je regarde à ceux qui ont besoin de Moi, ceux qui ont besoin de Mon secours, ceux qui mettent Ma parole en pratique, qui la croient et qui l’écoutent dans la crainte et dans le tremblement et invoquent Mon nom. Cela m’a vraiment touché alors que je le lisais. Je le répète encore une fois: Le Dieu Tout – puissant ne porte pas le regard à ce qu’Il a créé, à tout l’univers, non. Il porte les regards sur toi et moi, Il voit ton problème et mon problème! Et aujourd’hui encore, Il veut que tous soient secourus par la grâce de Dieu. Cela continue ensuite ici au verset 5. Ésaïe chapitre 66 verset 5:

Écoutez la parole de l'Éternel, Vous qui craignez sa parole. 

Vous qui, dans la crainte, tremblez devant Sa Parole! Vous qui craignez Sa Parole, vous qui n’exprimez pas vos interprétations sur Sa Parole, mais qui avez de la crainte pour la Parole de Dieu, la croyez, la prêchez telle qu’elle est écrite et la recevez dans cette forme. Il est ensuite écrit dans la deuxième partie:

Voici ce que disent vos frères, Qui vous haïssent...

Qui sont ces frères qui nous haïssent? Depuis le commencement, il y a eu ces deux groupes: Caïn et Abel. On ne peut pas changer les choses. Il y a de vrais frères. Et le Seigneur dit d’eux: «J’ai révélé Ton nom à Mes frères». Ensuite, il y a de faux frères. On ne peut pas changer les choses. Mais que Dieu soit remercié de tout notre cœur pour ce qui suit après ce verset, c’est la chose la plus importante. Il est écrit ici:

Voici ce que disent vos frères, Qui vous haïssent et vous repoussent... oui... À cause de mon nom: Que l'Éternel montre sa gloire, Et que nous voyions votre joie! Mais ils seront confondus.

Ici, il s’agit de ce que les faux frères savent exactement quels sont nos attentes selon la Parole de Dieu, selon les promesses de Dieu; ils le savent. Et eux, ils s’attendent à ce que nous soyons confus; ils s’attendent à ce que ce que nous prêchons par la grâce de Dieu, qu’ils ne puissent pas le voir s’accomplir. Mais, nous sommes convaincus devant la face de Dieu que tous ceux qui sont nés de Dieu croient la sainte Parole de Dieu, et qu’il n’y a pas une seule interprétation ni falsification dans la Parole de Dieu.

Que ceci soit encore dit: dans le Message, il n’y avait d’abord qu’une seule voie, un seul chemin. Mais, que s’est – il passé ensuite? Le frère Green disait lui – même: «Maintenant, dans toutes les villes, il n’y a pas que trois ou quatre différentes églises, mais huit ou dix qui toutes, se réfèrent à frère Branham». Et il y a quelque chose qui ne va pas, quelque chose qui n’est pas en ordre. Dans les jours bibliques, dans chaque ville, il n’y avait qu’une seule église biblique. Et Paul encore dans Romains 16 a averti au sujet de ceux qui produisent des divisions. Que s’est – il passé dans le déroulement de ces cinquante – cinq années? Des interprétations l’une après l’autre. Les uns suivent ce frère qui a prêché les sept tonnerres: «Les sept tonnerres seront sept hommes particuliers des cinq différents continents et les autres viendront des États – Unis». Et l’enseignement des tonnerres et l’un des enseignements principaux dans les églises de ceux qui pensent croire au Message. Tous disent que le Seigneur est déjà venu, et les autres disent que le prophète va revenir. Quand on entend tout ce qui est prêché, je vous dis qu’on en tombe malade. Et tous se réfèrent au prophète, mais personne de ces gens ne peut se référer à Dieu et à la Parole de Dieu.

En cet endroit, nous le disons toujours de nouveau: Si Dieu a envoyé Son serviteur le prophète, c’est justement pour nous ramener à Dieu, à la parole de Dieu, à l’enseignement des apôtres, au fondement posé par les apôtres au commencement. Comme cela a été avec le peuple d’Israël après la captivité, ils sont revenus à Jérusalem, ont retrouvé le fondement du temple, ils ont déblayé et ont retrouvé le fondement. C’est la même chose avec nous. Nous sommes sortis de la captivité babylonienne et nous sommes revenus dans la liberté des enfants de Dieu. Et maintenant, en esprit et dans la vérité, nous apportons la reconnaissance et l’adoration au Seigneur; et cela nous différencie réellement de toutes les autres directions. Réfléchissez un peu, pensez un peu à cela, à l’enseignement qu’Apocalypse 10 est déjà accompli et que l’Ange de l’alliance est déjà descendu! Quand on pense à tous ses faux enseignements, je vous dis qu’on tombe malade! Et tous ces gens se réfèrent au prophète. J’espère que vous comprenez ce que cela signifie pour moi.

Et, tous ceux qui croient et ont ces faux enseignements – là, n’ont jamais été des témoins oculaires et auriculaires de ce que Dieu a fait dans notre temps. Et aucun d’eux n’a reçu un appel divin, aucun n’a reçu un mandat divin. Tous ont leurs disciples. Nous, nous ne suivons pas un homme. Laissez – moi le dire ici: Maintenant le frère Branham est tellement honoré et glorifié que je vous le dis, on peut tomber malade. Que dois – je vous dire? Tous, vous savez ce qui est écrit dans Luc 16 verset 16: «La loi et les prophètes ont existé jusqu’à Jean». Et ensuite? «Depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé». C’est encore la même chose dans notre temps. Les prophéties se sont référées jusqu’à frère Branham. Mais depuis lors, ce n’est pas Branham qui est prêché, mais le royaume de Dieu est prêché et annoncé avec tout ce qui fait partie du royaume de Dieu. Et tous ceux qui sont de Dieu écoutent la Parole de Dieu. Dites – vous «amen?» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Je n’entends rien. Je suis un peu sourd, c’est vrai, mais quand même, nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur et de toute notre âme de ce que nous avons la grâce de croire comme le disent les Écritures.

En ce qui concerne aussi Apocalypse 10 quand l’Ange de l’alliance descend et jure, que se passe – t – il? Et quand l’annonce est faite que quand le septième ange des trompettes sonnera, alors le mystère de Dieu s’accomplira. Quand il sonnera. Alors, quoi? Il faut aller à Daniel 12 verset 7 et respecter cela. Au moment où l’Ange jure, il y a encore un temps, deux temps et un demi temps. S'il vous plaît, respectez la Parole de Dieu! Après le jugement, il reste encore trois ans et demie. Et nous sommes reconnaissants à Dieu. Lisez Daniel 12 verset 7 avec Apocalypse 10. Et nous avons lu Ésaïe 66 concernant ceux qui ont la crainte de la Parole de Dieu, ceux qui sondent les Écritures, respectent la parole et reçoivent ainsi la connaissance, sont blanchis et croissent spirituellement. Et nous croyons comme c’est écrit, et nous avons la grâce de mettre les choses à leur place dans les Écritures. Pensez à notre Seigneur, pensez à Ésaïe 61, ce chapitre connu. Ésaïe 61, ici, il est écrit au verset 1:

L'Esprit du Seigneur, l'Éternel, est (se repose) sur moi, Car l'Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, 

Et il continue ensuite:

Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance;

Bien – aimés frères et sœurs, bien – aimés amis, personne ne peut se racheter lui – même, se sauver lui – même, se délivrer lui – même. Nous avons besoin de Jésus – Christ notre Seigneur! Et, quand ensuite on pense à ce qui se passe dans notre temps, alors Sodome et Gomorrhe étaient encore plus supportables! Que se passe – t – il aujourd’hui? C’est pire! Et quand on regarde dans les familles des chrétiens un père confesser que «mon fils est homosexuel», vous savez ce que cela signifie? Savez – vous ce que cela fait? Le Seigneur guérit les malades et libère ceux qui sont liés. Il accorde le salut, Il accorde la délivrance encore aujourd’hui. Le Seigneur est présent pour délivrer. Et comme c’est écrit dans Ésaïe 66 et nous l’avons lu, le Seigneur porte les regards sur nous, nous qui sommes dans la souffrance. Il est notre salut, c’est Lui qui nous délivre, qui nous guérit et nous fait du bien. Il est devenu tout pour nous!

Bien – aimés frères et sœurs, je souhaiterais simplement de Dieu qu’aucune prédication ne revienne à Dieu sans effet. Mais, que tous ceux qui sont dans des liens... ce sont des liens. Les gens ne veulent pas faire ces choses, mais ils sont obligés de faire des choses qu’ils ne veulent pas faire parce qu’ils sont liés par Satan. Nous sommes là pour vous annoncer la délivrance, que la délivrance est accomplie! Le Seigneur l’a accomplie, Il a sauvé notre âme, guéri notre corps, délivré notre esprit. Il a donné une rédemption totale, et nous pouvons témoigner que jusqu’aujourd’hui encore, on a seulement baptisé ceux qui ont été vraiment délivrés, ceux qui se sont convertis et qui croient ce que le Seigneur nous a accordé par l’œuvre de Golgotha. Des gens qui ont expérimenté personnellement cela. Et, avant de se faire baptiser, ce sont des gens qui doivent avoir consacré leur vie au Seigneur, invoqué le nom du Seigneur et expérimenté le salut de leur âme; car, tous ceux qui invoquent le nom du Seigneur seront sauvés. Ce n’est qu’en ce moment – là que l’esprit du mensonge... si, par exemple quelqu'un ment, c’est parce qu’il a un esprit de mensonge. C’est seulement quand il reconnaît qu’il ne peut pas de lui – même se contrôler, il doit mentir. Il comprend qu’il a besoin alors que le Seigneur l’aide. Il a besoin d’être délivré. C’est seulement quand on reconnaît son état et qu’on dit au Seigneur «Délivre – moi, je ne sais rien faire d’autre», alors, le Seigneur pourra nous aider! Autrefois, c’était encore autrefois. Notre Seigneur disait: «L’Esprit du Seigneur est sur Moi pour annoncer aux captifs la délivrance». Mais ceux qui étaient captifs étaient venus au Seigneur. Ceux qui étaient malades étaient venus à Lui. Ceux qui étaient liés étaient venus à Lui, ceux qui étaient pêcheurs étaient venus au Seigneur. Et de tous ceux qui étaient allés à Lui, aucun n’est reparti comme il était venu. Il les a tous guéris et délivrés. Ici il est encore écrit dans Ésaïe 61, vous pouvez encore continuer à lire et écouter. Il est écrit à partir du verset 2:

Pour publier une année de grâce de l'Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu.

Oui. Et dans Luc 4, notre Seigneur n’a lu que la moitié du verset 2. Il n’a pas lu concernant le jour de vengeance. Il n’a pas lu cela. Il n’a lu que la première partie, et c’est seulement après qu’Il a pu dire: «Aujourd’hui, cette Écriture est accomplie devant vos yeux». Allez avec nous dans Luc 4. Allons dans Malachie 3, c’est aussi la même chose: La première partie du premier verset était accomplie dans le ministère Jean – Baptiste; mais la deuxième partie de Malachie 3, le premier verset concernant l’ange de l’alliance qui viendra et entrera dans Son temple, cette deuxième partie est encore dans le futur. Dans un même verset, comme dans Ésaïe 61, il y a deux mille ans qui sont entre ces deux phrases. Mais c’est Dieu qui veille sur Sa Parole pour l’accomplir quand le temps viendra pour cela. Et comme nous l’avons lu, quand l’Ange de l’alliance descendra avec l’arc en ciel sur sa tête selon Apocalypse 10, c’est en ce moment – là que cela va s’accomplir. Dans le chapitre 11 alors, le temple peut être déjà mesuré parce qu’il a été reconstruit et que le ministère des deux témoins a eu lieu! Ô nous sommes reconnaissants à Dieu pour l’exactitude de Sa sainte et précieuse Parole et que le Saint – Esprit nous conduit dans toute la vérité. Lisons encore cela:

Pour publier une année de grâce de l'Éternel.

Avec cela, on doit aller à Lévitique chapitre 25, dans le grand jour de la réconciliation, c’est – à – dire, dans la cinquantième année, l’année de jubilée, l’année de grâce! Tous pouvaient être libres! Tous pouvaient être libres! Donc, sept fois sept ans, et après quarante – neuf ans, c’était l’année de Jubilée. Et toutes les trompettes retentissaient et tous étaient appelés et pouvaient reprendre leurs possessions. Et ici, c’est écrit: «Pour publier une année de grâce». Pas la vengeance, pas le jugement. Cela viendra, c’est dans le futur. Mais aujourd’hui, nous vivons encore dans l’année de grâce, dans ce jour de grâce. Et nous remercions le Seigneur pour ce temps dans lequel nous pouvons quitter la captivité et entrer en possession de ce qui nous appartient. Comme Paul l’a écrit dans Romains 8: «Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus – Christ notre Seigneur».

Bien – aimés frères et sœurs, résumons ce que nous avons vu. Il s’agit de ce que nous soyons portés en accord avec Dieu et la Parole de Dieu. Il s’agit de ce que nous puissions croire comme le disent les Écritures, et pas comme le disent les hommes et les interprétations; et il s’agit de ce que nous croyons que Dieu a envoyé Son serviteur le prophète pour rétablir toutes choses dans l'Église dans l’état primitif. Et comme le frère Alfred l’a déjà lu et dit avec insistance: Ce qui s’était passé dans l'Église primitive est le modèle pour la fin des temps. Ce qui s’est passé dans le temps est derrière nous. Maintenant, nous sommes arrivés dans le temps où la fin doit être semblable au commencement. Nous sommes dans le temps où Jésus – Christ en tant qu’Alpha et Oméga, en tant que Premier et Dernier se manifeste. C’est ainsi que tel qu’Il était présent au commencement et qu’Il pouvait confirmer la Parole annoncée, c’est ainsi que nous L’attendons encore maintenant à la fin par la grâce de Dieu. Notre Seigneur ne peut pas manquer de répondre à nos prières comme Il l’a fait autrefois. Dans la cinquantième année, tous ceux qui étaient esclaves, on pouvait sonner la trompette et dire à tous: «Vous êtes libres, vous pouvez repartir à la maison. Aucun maître n’a le droit de vous retenir. Toutes vos fautes ont été expiées». C’était l’année de réconciliation, du Jubilée. Tous étaient libres. Et le sang de l’Agneau a coulé, le grand jour de réconciliation, d’expiation, de grâce, du Jubilé a eu lieu. Et tous les habitants du pays ont entendu l’annonce de leur liberté.

Et c’est pour cette raison que notre Seigneur a insisté dans Luc: «Pour publier une année de grâce de l'Éternel». Tout ce que Dieu a fait pour nous par Jésus – Christ notre Seigneur, nous l’acceptons, nous le recevons. C’est pour cette raison que, dans la foi, personnellement, nous l’expérimentons aussi. Et nous voulons que tous, dans la foi, soient fortifiés, vraiment fortifiés! Qu’il n’y ait plus de doute. Sans considérer les épreuves par lesquelles nous pouvons passer, le Seigneur a promis d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde! 

Il s’agit donc de revenir à Dieu, de revenir à la Parole, revenir au commencement: «Un Seigneur, une foi, un baptême». Pas une nouvelle religion, une nouvelle confession, une nouvelle communauté, pas fermer la Bible et la mettre de côté pour ensuite lire le livre des sept âges de l'Église, non, et encore une fois non. Nous avons toutes les prédications que nous avons traduites. Et il n’y a personne qui pourrait, bibliquement, estimer plus que moi le ministère de frère Branham! Mais tout doit être considéré dans les Écritures. Seulement ce que Dieu a dit dans Sa Parole est la Parole de Dieu.

Si frère Branham dit par exemple: «Je veux avoir un ministère en Israël» ou par exemple s’il dit «je pense que tout ce que le Seigneur m’a montré en 1933 va s’accomplir jusqu’en 1977. Moi qu’ai – je à faire avec cela? Ça, c’est frère Branham qui l’a dit, c’est sa parole. Nous, nous repartons à la Parole. Et jusqu’aujourd’hui encore, je n’ai jamais prêché des citations. Nous lisons, le frère Alfred lit, et nous avons toutes les prédications de frère Branham. Mais je n’explique rien, je ne sors pas les choses de leur contexte. Nous ne faisons que lire, c’est vrai, et nous laissons tout dans son contexte. Ça va faire peut – être presque quarante – huit heures que j’avais tous les classeurs des citations de frère Branham. Et dans l’une des citations, il dit: «Maintenant, le Seigneur a quitté le trône de la grâce». Et directement dans une autre citation, il dit: «Au moment où l'Église est enlevée, c’est alors que le Seigneur quittera le trône de la grâce». Oui. Celui qui a des pensées normales sait exactement ce que frère Branham a voulu dire. C’est – à – dire que quand ce qu’il est en train de dire va s’accomplir, pas en 1933, quand cela va s’accomplir. Il ne dit pas que cela va s’accomplir pendant qu’il en parlait, mais que cela s’accomplira au moment où toutes ces choses se produiront. On doit revenir à la Parole de Dieu. Il ne voulait pas dire que cela s’accomplissait dans l’époque où il en parlait. Et il n’y a rien à changer. La parole de Dieu m’a été accordée, c’est clair pour moi. Dans la Bible, il n’y a rien à changer. Le Seigneur avait dit: «Mon serviteur, ton temps pour cette ville est terminé. Je t’enverrai dans d’autres villes pour prêcher Ma Parole». Pas quelque chose d’autre, mais les Écritures, la sainte et précieuse Parole révélée de Dieu, La prêcher.

Disons aussi cela encore une fois: Aussi longtemps que tous les frères étaient restés dans les Écritures jusqu’en 1979, tout allait bien! Mais qu’est – ce – qui s’est passé ensuite après 1979? Chaque frère révélait en fait ce qu’il avait dans son cœur. Et nous avons insisté, bien – aimés frères et sœurs: Au ciel, il n’y aura pas de désordre, il n’y aura pas de confusion, il n’y aura pas de division. Le troupeau racheté par le sang, l'Épouse de l’Agneau est sanctifiée entièrement selon la Parole du Seigneur: «Sanctifie – les par Ta vérité, Ta Parole est la vérité!». Et tel que notre Seigneur a dit: «Je m’en vais, mais je vous enverrai le Consolateur, le Saint – Esprit. Et quand Il sera venu, Il vous conduira dans toute la vérité». Le même Saint – Esprit qui était sur les prophètes et sur les apôtres, c’est le même Saint – Esprit qui se reposait sur frère Branham. Et le même Saint – Esprit se repose sur nous! 

Et ici, pour que tous puissent bien le comprendre, quand cela concerne la prédication de la Parole, alors là, frère Branham n’a prêché que la Parole de Dieu. Mais quand il s’agissait d’un voyage en Israël ou en Afrique du Sud ou autre chose, cela n’a rien à voir avec le Message, comprenez cela. Les gens prennent des citations... Il disait des choses en tant que William Branham. Il n’était pas en train de prêcher, ce n’est pas la Parole! C’est lui. Il n’est pas devenu Dieu, il est resté homme. Et, le ministère infaillible que j’ai personnellement vécu, pas seulement étant présent, mais aussi étant assis en face de lui, il a révélé les pensées de mon cœur, par la grâce de Dieu. Vous savez quelle certitude, quel absolu est dans ce que Dieu lui révélait! Il pouvait dire: «AINSI DIT LE SEIGNEUR». J’ai déjà mentionné toutes ces choses ici. Pour moi, c’est tellement important! Que tout le monde puisse comprendre que quand il s’agissait de la prédication de la Parole de Dieu, William Branham, à cent pour cent, a prêché la Parole de Dieu. Mais, quand il s’agissait de certaines opinions ou choses, alors, parfois, il a exprimé son opinion. Là, nous pensons à Paul qui a même eu le courage de dire dans 1 Corinthiens 7 une fois qu’il a reçu du Seigneur, et une autre fois, il dit «ça, c’est moi qui le dis, ça, ça vient de moi». Alors, ce que frère Branham a dit venant de lui, ça, il l’a dit de lui – même. Mais, moi  je ne suis intéressé que par ce qu’il a reçu du Seigneur en relation avec le dessein du salut de Dieu, pas ce qu’il a dit de lui – même! Mais ce que Dieu, par la sainte et précieuse Parole a à nous dire, et qui a été confié à frère Branham en tant que prophète – c’est de cela qu’il s’agit, car la parole vient au prophète – nous pouvons ensuite prêcher et transmettre aux hommes ce que le prophète a prêché.

Et le mercredi soir, nous l’avons lu dans l’épître à Timothée, que même les anciens ont effectué leur ministère en tant qu’enseignants et prédicateurs dans l'Église, et tous les frères qui prêchent la Parole; et dans Matthieu 24, il est aussi écrit au verset 45 au sujet «des gens de sa maison», il n’y a pas seulement un serviteur qui distribue la nourriture, mais, il distribue la nourriture aux serviteurs de Dieu pour que, dans le monde entier, dans tous les peuples, les langues et les nations, sur la table du Seigneur, seul la nourriture pure et sainte soit donnée au peuple de Dieu et qu’Ésaïe 28 ne se répète pas, que toute la table soit remplie de vomissement. Non. La table du Seigneur n’est pas remplie de vomissement! Les tables propres (aux hommes), là où des propres interprétations sont apportées, c’est là où c’est plein de vomissements, ils redonnent ce qu’ils ont reçu. Nous, nous redonnons la parole de notre Seigneur.

Répétons encore cela, bien – aimés frères et sœurs. Alors que frère Branham avait reçu l’ordre d’emmagasiner la nourriture, il a vu des paniers remplis de vivres, de fruits et des légumes naturels. Et il a vu comment cela était placé sur des étagères, mais ce n’était pas encore sur la table. La nourriture était sur des étagères dans la maison où la nourriture est emmagasinée. Mais, la nourriture emmagasinée doit être ensuite distribuée, servie pour être consommée. Et cet homme de Dieu m’a dit: «Attends pour sa distribution». Alors là, on ne va pas dans une étagère puis on remplit et on renverse la nourriture crue sur la table! Qui peut la manger? Non! Il faut que tout soit préparé, il faut qu’elle soit préparée et ensuite distribuée, apportée à table, servie. Et ça, c’est la responsabilité divine que Dieu Lui – même nous a accordée à voix audible, pour que nous puissions respecter la Parole qui a été confiée au prophète. Tel que les apôtres et les prophètes l’ont prêchée, qu’elle puisse être servie, dispensée justement, correctement comme David l’a dit: Tu dresses ma table en face de mes ennemis».

Résumons ce que nous avons entendus, bien – aimés frères et sœurs. Nous sommes reconnaissants à Dieu le Seigneur de tout notre cœur. En tout, je regarde à cinquante – cinq années en arrière, depuis Avril 1962. Je regarde en arrière et je vois comment est – ce – que Dieu a fait grâce, a ouvert des portes et des cœurs jusqu’aux extrémités de la terre. Et quand nous entendons ensuite par des diffusions, par des connexions que le monde entier écoute le Message, le Message apporté comme un cristal clair! Et tous ceux qui sont de Dieu peuvent prendre leur décision pour le Seigneur. Disons encore ceci: Pas une nouvelle religion, et pas des gens qui disent: «Le prophète a dit, le prophète a dit, le prophète a dit», mais qui peuvent dire: «Dieu le Seigneur l’a dit dans Sa Parole». Et ça, je l’écris aussi dans la nouvelle lettre circulaire: «Au commencement était la Parole, pas le prophète». Et tous ceux qui ne font que parler du prophète, qu’est – ce – que c’est? La Parole vient de Dieu! C’est le Seigneur Dieu qui a dit: «La Parole qui est sortie de Ma bouche ne reviendra pas à Moi, pas au prophète, mais «à Moi sans effets, mais elle produira l’effet pour lequel je l’ai envoyée». Et la Parole est venue au prophète, et le prophète pouvait dire: «AINSI DIT LE SEIGNEUR» après avoir reçu la Parole du Seigneur. 

C’est ainsi que nous avons ici dans la Bible, le AINSI DIT LE SEIGNEUR par la bouche des prophètes et la bouche des apôtres. Et nous sommes reconnaissants de ce que nous avons la grâce de croire comme le disent les Écritures, de croire comme le Seigneur a dit: «Le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront point». Et cela encore une fois: Aussi certain que le Rédempteur en tant qu’Époux était la Parole de Dieu manifestée en chair, c’est aussi certain que l'Épouse, les rachetés ne sont pas le produit d’une interprétation, mais ils sont la sainte et précieuse Parole manifestée dans ce temps. Nous sommes porteurs de la Parole de Dieu avec toutes ses promesses, et nous verrons l’accomplissement des promesses de Dieu personnellement par la grâce de Dieu. Ça, ce n’est pas une théorie, c’est une réalité divine!

Encore une fois à tous les frères dans le ministère, qu’ils soient corrigés, qu’ils puissent se laisser corriger aussi au sujet de ce que la Parole de Dieu a à leur dire, et cela commence déjà avec le respect qu’on doit avoir pour les décisions de Dieu. Aucune personne qui est vraiment appelée par le Seigneur, n’en peut rien. Être appelé, n’est pas une décision que nous prenons. C’est une décision que Dieu prend de nous appeler. C’est ainsi que nous ne sommes devenus qu’une partie de ce que le Seigneur Lui – même a promis dans Sa Parole.

Encore une fois, en ce qui concerne les frères qui maintenant, font de nouveau des choses sur internet qui ne sont pas correctes, et qui se demandent ce qui va arriver à frère Frank. Lisez dans Jean 21 ce que nous avons lu s'il vous plaît. Qu’est – ce – que cela t’importe? Qu’est – ce – que cela vous importe? Vous, prêchez la Parole! Distribuez la nourriture spirituelle! Laissez frère Frank, laissez frère Branham, laissez frère Paul en paix, ne les mentionnez pas! Mentionnez Dieu et Sa Parole, et garnissez la table du Seigneur avec la Parole du Seigneur, la nourriture spirituelle pour le peuple de Dieu. Et nous sommes convaincus que la volonté de Dieu sera faite en tous pour l’honneur et la gloire de Son saint nom! 

Que ceci soit dit encore une fois au nom du Seigneur: Nous avons trouvé grâce auprès de Dieu. Maintenant, nous pouvons voir la dernière partie de l’époque du temps de la grâce, par la grâce de Dieu, et savoir que le retour de notre Rédempteur est vraiment très, très proche! Dieu voulant, demain, nous allons entrer rapidement dans ce sujet. Nous pouvons dire: «Maranatha! Viens Seigneur Jésus!» Tous, nous Lui faisons confiance et à Sa grâce. Lui qui a commencé Son œuvre, l’achèvera certainement. Que tous ceux qui sont nouveaux puissent faire vraiment un commencement. Qu’il y ait un commencement. Aussi certain que c’est Lui qui a commencé Son œuvre, il faut qu’Il puisse réellement commencer Son œuvre. Acceptez le Seigneur, croyez en votre Sauveur. Il est notre Sauveur. Et tous, nous avons besoin du salut, du pardon et de la grâce! Acceptez ce que Dieu nous a donné en Jésus – Christ notre Seigneur! Et soyez reconnaissants pour la sainte Parole révélée qui est toujours plus précieuse, toujours plus précieuse.

À notre Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r] Levons – nous, et chantons le chœur «Tel que je suis sans rien à moi». Pas ma force...

[L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r]

Que tous ceux qui n’ont pas pu être ici aujourd’hui mais qui sont dans la présence du Seigneur, liés au Seigneur, liés à la Parole, que tous, dans tous les peuples, les langues et les nations, que tous puissent prêter l’oreille au dernier appel, croire et expérimenter personnellement le pardon de leurs pêchés, la réconciliation avec Dieu, et recevoir le plein salut. Je l’exprime encore une fois: Je me réjouis de ce qu’aujourd’hui, nos bien – aimés frères et sœurs de la Finlande, de la Suède, du Danemark, de tous les pays voisins sont ici. Ceux de la Roumanie, de l’Italie, de partout. Quelle grâce! Dieu, dans la parole prophétique, dans Amos 8 au verset 11 a dit: «J’enverrai une faim pour écouter les paroles du Seigneur!» Et comme nous l’avons entendu au commencement du Psaumes 50, et ensuite l’expérience merveilleuse: «Rassemble – Moi Mon peuple, ceux qui ont fait alliance avec moi, tous Mes fidèles qui ont fait alliance avec Moi par le sacrifice!» Que cela ait lieu dans toute l’Europe, sur toute la terre, que cela ait lieu! Que tous ceux qui ont une oreille, entendent, qu’ils entendent ce que l’Esprit dit ou a à dire à l'Église! 

Que tous ceux qui ont besoin du salut de leur âme puissent accepter l’œuvre accomplie! Que tous ceux qui ont besoin de la guérison de leurs corps puissent accepter leur guérison! Que tous ceux qui ont besoin de délivrance puissent accepter leur délivrance! Nous annonçons aux captifs leur délivrance, l’année de grâce du Seigneur! La liberté est annoncée, la guérison est annoncée, le pardon est annoncé. Personne ne devrait fermer son cœur, mais, aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs. Pensez à la parole d’Ésaïe 66 verset 2 et ensuite le verset 5: Le Seigneur ne porte pas les regards sur tout l’univers qu’Il a créé et amené à l’existence! Il porte les regards sur toi, Il te voit, Il me voit, Il nous voit dans nos souffrances, et Il veut nous secourir. Il a dit Lui – même «Je ne suis pas venu pour chercher les justes, mais pour amener les pêcheurs à la repentance». Il n’est pas venu pour ceux qui n’ont pas besoin d’un Sauveur, ceux qui sont justes à leurs yeux. Non. Nous nous frappons sur le cœur et nous disons: «Seigneur, ma vie sans Toi était une catastrophe l’une après l’autre». Et nous venons au Seigneur et nous croyons en l’œuvre accomplie de la rédemption et nous acceptons ce qu’Il nous a accordé par Sa grâce! Chantons encore «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r]

Pendant que nous gardons les têtes courbées, cherchons le contact avec Dieu dans la prière, et trouvons ce contact personnel avec Dieu et parlons avec Lui. Et si par Sa Parole Il a pu nous parler, alors, nous voulons, dans la prière, Lui parler! Et tout ce qu’Il a fait pour nous, l’accepter. Je vais demander: Combien ont des requêtes? Que ce soit concernant sa vie, la guérison, la délivrance? Quoi que ce soit? Quoi que ce soit? Tous les yeux sont fermés. Levez rapidement les mains. Ô! partout! partout, partout! Le Seigneur nous voit tous. Oui, Il nous a ressemblés, nous a appelés, et nous croyons Sa Parole, nous avons du respect, de la crainte devant Sa sainte Parole. Et si vous croyez tous au Message de la fin des temps, dites «amen» d’un commun accord. [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Nous croyons parce que les Écritures l’ont dit. Cela peut toujours être de nouveau répété. Nous voulons croire ensemble, prier ensemble, recevoir ensemble. Dieu est fidèle. Prions.

Seigneur Dieu Tout – puissant, je mets ma main sur Ta sainte Parole! Ô, Grand Dieu, Tu ne regardes pas à l’univers, Tu regardes à nous et Tu veux que tous soient sauvés et que tous viennent à la connaissance de la vérité, et que tous puissent accepter l’offre de grâce, bien – aimé Seigneur! Nous T’apportons tous ceux qui ont besoin du salut, sauve! Et ceux qui ont besoin de délivrance, délivre! Tous ceux qui ont besoin de guérison, guéris, Seigneur! Tu nous as déjà tout accordé! Et nous Te remercions pour l’œuvre de la rédemption accomplie sur la croix du calvaire à Golgotha. Et nous louons la victoire de Dieu en Jésus – Christ notre Seigneur, et nous prêchons à tous les peuples «Jésus – Christ est vainqueur. Il a payé le prix. Vous êtes rachetés, vous êtes libres, vous êtes guéris, vous êtes délivrés, vous êtes sauvés, vous êtes guéris! » Acceptez l’œuvre de la rédemption accomplie pour vous, et qu’elle soit manifestée dans cette église, dans cette réunion et dans le monde entier, dans tous ceux qui croient, et que la Parole de Dieu soit confirmée dans notre vie. Seigneur, confirmes Toi – même Ta sainte et précieuse Parole. 

À Toi nous consacrons Ton Église, Ton troupeau racheté par le sang. L'Épouse de l’Agneau s’est préparée. Bien – aimé Seigneur, je Te demande que cette réunion aussi puisse avoir servi à ce que nous puissions reconnaître Ton dessein du salut et que nous puissions l’accepter personnellement pour nous. Et ce que Tu nous as accordé, que nous puissions l’expérimenter personnellement dans la réalité. Seigneur, aujourd’hui, Ta parole ne reviendra pas à Toi sans effet, sans avoir produit en nous ce que nous avons entendu. Couronne Ton troupeau racheté par le sang de grâce et de miséricorde! Et, dans le monde entier, nous Te demandons, bénis tous les frères dans le ministère. Accorde – leur Ta grâce de ne prêcher que Ta Parole, et d’apporter au peuple de Dieu la nourriture emmagasinée. Je Te le demande dans le saint nom de Jésus – Christ, que toutes les églises qui sont connectées aujourd’hui, que ce soit des réunions de prière, dans des maisons, de grandes églises, tous ceux qui sont connectés en commençant par l’Australie, la nouvelle Zélande, le Canada, l’Afrique, tous les continents, que tous puissent accepter et recevoir ce que Tu nous as accordé. Qu’ils puissent croire de tout leur cœur le dernier Message, avoir de la crainte devant l’envoi que Tu as prononcé à Ton serviteur le prophète. Bien – aimé Seigneur, nous respectons Ta Parole, nous croyons Tes promesses et nous y avons une part directe.

À Toi le Dieu Tout – puissant soient apportés la louange, l’honneur, la gloire et l’adoration dans le saint nom de Jésus! Alléluia! amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen! Vous pouvez vous asseoir.

Voyons voir si les deux sœurs ont encore un cantique. Nous sommes aujourd’hui bien dans le temps. Soyez reconnaissants, soyez simplement reconnaissants. Et merci encore une fois de ce que vous êtes venus pour écouter la sainte et précieuse Parole de Dieu. [Les deux sœurs chantent un cantique. N.d.l.r].

Amen! Nous croyons vraiment, nous sommes convaincus que ceci est le dernier message avant l’enlèvement et que la préparation fait partie de ce Message, car il est écrit que «Celles qui furent prêtes entrèrent au festin des noces de l’Agneau». Que Dieu le Seigneur nous accorde vraiment Sa grâce, à tous, du premier au dernier, qu’Il accorde Sa grâce de croire Sa sainte et précieuse Parole dans l’obéissance, de la mettre en pratique et de se préparer. Que nos cœurs soient prêts quand Tu reviendras. Tous ceux qui ne parlent pas allemand, je souhaiterais vous dire merci de ce que vous êtes patients, mais c’est traduit dans toutes les langues en sorte que tous peuvent suivre et recevoir la parole prêchée. Nous remercions le Seigneur pour tous les traducteurs dans toutes les langues, pour tout. Et nous disons encore une fois que le Seigneur vous bénisse, vous tous les frères dans le ministère sur toute la terre, pour que l’union devienne une réalité dans l'Épouse de l’Agneau! Contribuez à cela, et que le Seigneur puisse confirmer Sa Parole parmi nous. S'il vous plaît soyez attentifs, faites attention particulièrement là où il y a des enfants; que vos enfants soient toujours sous votre garde, et qu’il n’y ait pas de dérangements, qu’ils ne soient pas ici et là, mais que les enfants soient dans la présence des parents. Est – ce – que la chorale peut chanter encore un cantique? Est – ce – que le frère Rick est là? Nous sommes simplement reconnaissants de ce que dans les cantiques il est aussi exprimé ce qui glorifie le Seigneur. Peut – être que je peux demander à mon frère un cantique en anglais. Je voudrais chanter en russe, en anglais, en tchèque et dans toutes les langues. J’aimerais bien chanter dans toutes les langues. Que Dieu vous bénisse!


Transcription de la réunion internationale de Krefeld
tenue par frère Ewald Frank le Samedi 01 Septembre 2018.

© Tabernacle de Kolwezi 2018