Szabad Népmisszió

Jézus Krisztus tegnap és ma és mindörökké ugyanaz (Zsid.13:8)

nyelv :

Más országok

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 05 Août 2018 / Ewald Frank

nyelv : Francia

Download Audio MP3 - Krefeld - August 05, 2018 10:00




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 05 Août 2018

[L’assemblée chante «Tu es digne, Tu es digne». N.d.l.r]. Amen! Amen. Vous pouvez vous asseoir. Soyez les bienvenus dans le nom précieux de notre Seigneur! Quelle grâce, quel privilège de ce que nous pouvons encore nous rassembler dans la liberté sans être dérangés, de loin et de près et de partout! Nous avons déjà lu la parole puissante liée à la grande promesse qui est donnée dans les âges de l'Église. Et ici est le point: Avez – vous tous été attentifs? «Voici, je me tiens à la porte et je frappe». Il est seulement là devant la porte aussi longtemps, et frappe! Il frappe pendant longtemps jusqu’à ce que nous entendions et que nous ouvrions pour qu’Il puisse entrer. Il ne va pas rester devant la porte. Il frappe, et quand nous entendons qu’on frappe à la porte, alors, nous ouvrons nos cœurs – c’est ainsi que nous avons lu – Il entre pour souper avec nous! Loué et exalté soit notre Seigneur! Bien – aimés frères et sœurs, cela sert à quelque chose d’écouter, de lire la parole de Dieu, de lire de tout son cœur, et de suivre avec ce qu’on lit. Le Seigneur a frappé et pour nous tous qui avons ouvert la porte, Il est entré et Il s’est révélé à nous, Il parle, agit et bénit. Encore rapidement, les salutations. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r].

Bien – aimés frères et sœurs, nous sommes très reconnaissants de ce que le Seigneur Lui – même a fait en sorte que tous puissent suivre en direct. Tout à l’heure, le frère Mwamba de Melbourne, en Australie a appelé, et ensuite le frère Jovava, le frère Bope, le frère Ngonga a appelé. Tous les frères qui sont liés au Seigneur et à nous sont rassemblés, comme, par exemple, le frère Mbiye, le frère Kazadi, deux – mille, trois – mille, quatre – mille personnes pour écouter la parole de Dieu. Aucun d’entre nous ne peut imaginer ce qui se passe en Afrique. Dieu a récolté, justement maintenant en Afrique, une grande moisson, et nous en sommes reconnaissants au Seigneur. Nous avons aujourd’hui de la visite. Le frère Emanuel d’Abuja est venu. Au Nigeria, dans beaucoup… où es – tu? Où est le frère d’Abuja? Lève – toi s'il te plaît. Tous savent, Abuja est la capitale du Nigeria. Où es – tu frère? Oui. Que Dieu te bénisse, que Dieu te bénisse parmi nous! Oui, nous sommes reconnaissants au Seigneur pour tous les frères dans tous les peuples, les langues et les nations. Hier, nous avons appelé tous les frères, et nous sommes reconnaissants, très, très reconnaissant au Seigneur aussi pour nos traducteurs. Que Dieu bénisse le frère Pacheco, que Dieu bénisse le frère Étienne Genton, que Dieu bénisse tous les frères qui viennent de loin pour traduire la parole dans d’autres langues; nous sommes aussi reconnaissants pour cela. Ils traduisent en Hongrois… et dans les différentes langues. Remercions le Seigneur pour cela. 

Comme le frère Alfred Borg l’a déjà mentionné, dans les jours de frère Branham, les réunions étaient transmises par téléphone, et aujourd’hui, pour les différentes possibilités que nous avons pour écouter et pour voir, que la reconnaissance soit au Seigneur notre Dieu pour cela. Et nous pouvons dire: Comme jamais auparavant, le plein Évangile, l'Évangile original, éternel, a été apporté à toutes les nations dans une seule génération! Pensez qu’aussi dans le temps de la réformation, quelqu'un était en Allemagne, un autre en Angleterre, un autre à Prague ou à Zurich, à Genève. Mais dans quel âge où le plein Évangile, dans une seule et même génération, a été porté dans le monde entier comme dans notre âge? Même la première promesse que Dieu avait faite à Abraham, dans Genèse chapitre 12, que toutes les nations de la terre seront bénies en toi. Et c’est exactement ce qui est écrit dans Ésaïe 42, dans Ésaïe chapitre 49, c’est aussi de la même manière écrit dans Matthieu chapitre 12, c’est aussi écrit dans Actes des Apôtres chapitre 13. Tous les peuples et les langues, toutes les tribus sont inclues. Et quand on entend encore que ce n’est pas seulement dans la langue officielle des pays dans laquelle ils écoutent ou lisent la parole! En Inde, il y a par exemple seize différentes langues, et l’indou est la langue principale et l’anglais. Mais ensuite, il est aussi traduit dans d’autres langues et dialectes. Dieu ne nous a pas utilisé seulement nous ici avec les frères qui prêchent la parole, mais il y a des frères là – bas, dans les différents pays et dans les différentes villes qui traduisent aussi, et continuent à transmettre dans leur langue, et ainsi, la nourriture est distribuée. Quand est – ce – que cela a existé dans un autre âge sur terre? Quand? Que la reconnaissance soit au Dieu Tout – puissant.

Comme nous l’avons entendu et dit hier en insistant, bien – aimés frères et sœurs, le Seigneur, justement dans notre temps, de manière biblique dans la nuée et la colonne de feu, est descendu pour confirmer qu’Il est le même! Je voudrais vous lire ces trois versets bibliques principaux, deux de l’Ancien Testament, et un du Nouveau Testament. Je voudrais bien que le frère Alfred Borg vienne et nous lise ces versets. Le premier est dans Exode chapitre 40, ici, lisons le verset 34. Je demande que nous puissions nous lever, que nous puissions simplement reconnaître que le même Dieu s’est manifesté et s’est révélé de la même manière dans notre temps. Le premier verset est dans Exode chapitre 40 verset 34. [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Alors la nuée couvrit la tente d'assignation, et la gloire de l'Éternel remplit le tabernacle. Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente d'assignation, parce que la nuée restait dessus, et que la gloire de l'Éternel remplissait le tabernacle. Aussi longtemps que durèrent leurs marches, les enfants d'Israël partaient, quand la nuée s'élevait de dessus le tabernacle. 

Deutéronome chapitre 31 verset 15. Oui. Deutéronome chapitre 31 verset 15. [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]. Non. Oui? 31 verset 15? [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]. Non, non. C’est dans Deutéronome chapitre 31. [Ah oui, c’est Exode]. Deutéronome 31 verset 15. [Frère Alfred Borg lit à partir du verset 14. N.d.l.r]:

L'Éternel dit à Moïse: Voici, le moment approche où tu vas mourir. Appelle Josué, et présentez – vous dans la tente d'assignation. Je lui donnerai mes ordres [Je l’établirais dans le ministère, en allemand. N.d.t]. Moïse et Josué allèrent se présenter dans la tente d'assignation.

Continue. Deutéronome 31 verset 15 maintenant. [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Et l'Éternel apparut dans la tente dans une colonne de nuée; et la colonne de nuée s'arrêta à l'entrée de la tente.

Répète encore. [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Et l'Éternel apparut dans la tente dans une colonne de nuée; et la colonne de nuée s'arrêta à l'entrée de la tente.

Continue... Maintenant, concernant la nuée, c’est dans Luc chapitre 9 verset 34. [Frère Alfred Borg lit. N.d.l.r]:

Comme il parlait ainsi, une nuée vint les couvrir; et les disciples furent saisis de frayeur en les voyant entrer dans la nuée.

Prions. Bien – aimé Seigneur, de la même manière dans notre temps, Tu es descendu dans la nuée et aussi dans la colonne de feu; et nous avons cette preuve entre nos mains. Bénis – nous aujourd’hui et parle avec nous! Descends comme autrefois et enveloppe – nous dans cette nuée, et parle, agis, fais – nous entrer dans la nuée! Délivre, guéris, bénis, sauve, délivre et manifeste Ta gloire et Ta puissance! À Toi seul donnons tout l’honneur et toute la gloire! Dans le saint nom de Jésus! Alléluia! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r].

Vous pouvez vous asseoir. Que la reconnaissance soit au Seigneur. Bien – aimés frères et sœurs, c’est une chose de voir la nuée surnaturelle et la colonne de feu; mais, lire ça dans ce saint livre, lire que le Seigneur, déjà dans l’Ancien Testament, est apparu à Son peuple et a conduit Son peuple; et que dans nos jours, cela s’est répété, et nous avons la grâce de savoir que nous ne suivons pas un homme, mais, nous suivons notre Seigneur qui a donné la promesse: «Le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez, et je me révèlerai à vous». Le monde ne Me verra plus, mais vous, vous, vous me verrez. Et ensuite, cette révélation puissante que le Seigneur a donnée. L’action surnaturelle de Dieu ne nous conduit pas vers frère Branham, mais vers le Seigneur Dieu qui a donné un appel et un envoi, qui fait partie du conseil du salut de Dieu. Nous ne le disons pas avec fanatisme, mais avec reconnaissance. Dieu le Seigneur a fait la promesse: «Voici, je vous envoie Élie le prophète avant que le jour terrible et redoutable de l'Éternel ne vienne». Ceci est le jour de la grâce, le temps du salut. Le jour qui brûlera comme une fournaise ne viendra seulement que quand nous serons enlevés de la terre, et seront auprès du Seigneur. Dieu a donné la promesse, et, d’une manière visible, Il l’a accomplie. 

C’est une chose de prétendre quelque chose, et c’en est une autre quand Dieu le Seigneur Lui – même de manière surnaturelle confirme cela. Et Dieu Lui – même a fait en sorte que ce qui s’est accompli de manière surnaturelle a été pris en photo de manière naturelle. Et nous le savons, docteur Lacy et le docteur James Mc Donald ont écrit tout un article là – dessus «Le mystère de la lumière surnaturelle». Mais frère Branham nous a confié ce qui était lié à cela, ce que cela signifiait, parce que le dernier mandat lui avait été confié à lui, celui d’apporter le Message qui sera précurseur du retour de Christ.

Aujourd’hui, je ne veux pas aller à la critique, mais simplement avec une douleur profonde… je ressens de la douleur quand ce document est présenté, et qu’ils interprètent les citations de frère Branham. Il n’y a pas de douleur plus grande que celle produite par les interprétations des citations de frère Branham. Je voudrais me référer, que ce soit à Apocalypse 8, Apocalypse 10, là où nous lisons toujours dans la parole de Dieu, nous ne restons pas accrochés à un seul verset sur un sujet et commencer, ensuite à l’interpréter. Non, avec le premier verset, nous allons au deuxième, au troisième, au quatrième pour savoir ce qu’on dit les prophètes et les apôtres et ce que Dieu voulait dire et ce qu’Il a révélé sur ce sujet dans Sa Parole. Allons rapidement à Apocalypse chapitre 8 pour que vous puissiez savoir ce que je veux dire de tout mon cœur, et où se trouve la douleur qui me touche le plus. Ici, dans Apocalypse chapitre 8, là – dessus, il y a les plus grandes spéculations et interprétations qui ont été faites. Mais ici, il est écrit noir sur blanc dans Apocalypse 8:

Quand il (l’Agneau) ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d'environ une demi – heure.

Oui, mais continuons à lire. Ne nous arrêtons pas ici. Il y a un point, mais continuons à lire.

Et je vis…

Si vous voulez le lire, combien de fois Jean a écrit «Et je vis». Il vit les choses qui allaient s’accomplir. Il les a vues en vision à l’avance, et il pouvait dire «Et je vis». Et qu’avait – il vu? Le verset 2 encore une fois:

Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.

Donc, ici, le septième sceau est montré, mais aussi ce qui se passe pendant ce septième sceau: Les jugements des trompettes frappent la terre aux chapitres 8 et 9. Et ensuite suit l’annonce au chapitre 10. L’annonce suit au chapitre 10, après que les trompettes de jugement aient frappé la terre. Ensuite au chapitre 10, c’est l’annonce qui est faite au verset 7 en relation avec le septième ange de trompette. Apocalypse 10 à partir du verset 7:

Mais qu'aux jours de la voix du septième ange.

À qui est – ce – que cela fait référence ici? À qui? Lisons encore dès le début:

Mais qu'aux jours de la voix du septième ange.

Les six venaient de sonner des trompettes, et leurs jugements ont frappé la terre. Vous pouvez le lire à partir du chapitre 8. Ensuite ici au chapitre 10, suit l’nonce:

Mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette.

Les six venaient de sonner de leurs trompettes. Ici c’est une annonce que quand le septième ange de trompette le fera, alors:

Le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.

Ô! Bien – aimés frères et sœurs, est – ce – que cela peut être dit plus clairement ou écrit plus clairement que ça? Nous voyons ensuite ce qui appartient encore à cela dans Apocalypse chapitre 11: Les deux prophètes utilisent trois années et demie pour apporter au peuple d’Israël leur message, pour que cent quarante – quatre mille d’entre eux soient appelés à sortir et scellés. Oui. Et quand cela s’accomplit, il est écrit alors ici dans Apocalypse chapitre 11… Apocalypse chapitre 11, en relation avec Apocalypse 10 verset 7, ici au c’est au verset 15 d’Apocalypse 11:

Le septième ange sonna…

Cela avait été annoncé dans Apocalypse 10 verset 7. Après l’accomplissement du ministère des deux prophètes et que l'Écriture trouve son accomplissement:

Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume…

Amen! Pas l’enlèvement, s'il vous plaît, mais:

Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles.

Le royaume est alors annoncé, et le règne de notre Seigneur commence. Et combien de fois frère Branham l’a – t – il formulé de manière merveilleuse disant que c’est après les sept années pendant que l'Épouse est au festin des noces. C’est en ce moment – là que le Seigneur revient avec nous, et que le règne de mille ans commencera ensuite. Et nous règnerons en tant que rois avec Lui. 

Savez – vous pourquoi est – ce – que je vous montre toutes ces choses? J’espère que vous les comprendrez. Aujourd’hui, j’ai pensé de nouveau à cela. J’ai cette clef, vous pouvez la voir, c’est une clef métallique. Cette clef est donnée à tous les frères qui sont liés au siège de Jeffersonville, pour que, comme c’est écrit dessus, sur le porte – clefs: Apocalypse 10 verset 7, Luc chapitre 17 verset tel, et Malachie; pour qu’ils soient liés à cela, c’est – à – dire au ministère de frère Branham. Ensuite, il y a une grande pyramide sur le porte – clefs, et cette pyramide n’a rien à voir avec Dieu. Cette pyramide… vous savez que la pyramide est le symbole des francs – maçons. Et ceux qui veulent devenir membres de la franc – maçonnerie doivent poser leurs mains sur le symbole de la pyramide, et sur les trois cercles etc. Et ils sont avec ou sans Dieu, trompé avec ou sans Bible. La pyramide est un symbole franc – maçon. Et ensuite, ils disent qu’Apocalypse 10 verset 7 est «La voix de Dieu». Non. Apocalypse 10 verset 7 n’est pas la voix de Dieu, et encore moins la voix du septième ange de l'Église, non. Apocalypse 10 verset 7 est l’annonce qui est faite après que les six anges de trompettes aient sonné de leurs trompettes, l’annonce est faite que quand le septième ange sonnera de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplira tel qu’Il l’a révélé à Ses serviteurs les prophètes. Tout a été falsifié. Tout a été altéré, changé. C’est la falsification et encore une fois de la falsification. Cela n’est pas possible avec nous! Pas avec nous! Avec nous, n’est valable que la Parole de Dieu et elle restera valable pour toute l’éternité. 

Et celui qui est informé, il peut en témoigner. Il n’y a aucun homme sur terre qui a vécu personnellement et de tout son cœur a en plus haute estime et met à sa place dans la Bible les choses comme Élie, pour rétablir toute choses dans l’état primitif. Pas une nouvelle religion, pas une nouvelle direction de foi, mais de revenir à la même foi qu’avait nos pères les apôtres dans l'Église primitive. C’est le Message de l’heure. Nous sommes appelés à revenir au même fondement que celui des apôtres et des prophètes. Vous êtes tous informés de ce qui se passe sur terre avec cet écriteau «Message». Non. Pour nous, le Message est ici dans la Bible! Et Dieu a envoyé Son serviteur le prophète, et Il nous a accordé la crainte et le respect devant la parole, par Sa grâce, de manière que nous n’ajoutons rien à la parole, et nous n’en retranchons non plus rien. Vous pouvez tous écouter et lire quand frère Branham parle d’Apocalypse 10 verset 7, il utilise toujours le pluriel. Il ne dit jamais «le mystère» mais «les mystères». Pourquoi? Parce que c’est par son ministère en tant que septième ange de l'Église que tous les mystères de la parole et du conseil de Dieu ont été révélés. Et tout a été révélé sur la divinité, sur le baptême d’eau, sur l’élection. Qu’est – ce – qui n’a pas été révélé s'il vous plaît? Tout a été révélé par la grâce de Dieu.

Apocalypse 10 verset 7 reste valable: C’est au singulier, pas les «mystères» au pluriel, cela concerne le ministère de frère Branham que Dieu a richement béni et confirmé. Si vous avez tous compris, dites «Amen» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen. Tout le monde a compris.

Mais, quand ensuite, après le ministère des deux témoins, après le scellement des cent quarante – quatre mille, le septième ange de trompette sonnera de la trompette, alors «Le mystère de Dieu s’accomplira». Et le peuple d’Israël qui n’a pas autrefois reconnu le mystère de Dieu en Christ Jésus; mais ensuite «Ils regarderont à celui qu’ils ont percé» comme le prophète Zacharie en avait parlé à l’avance, au sujet des 2 témoins (chapitre 4) «ils regarderont à celui qu’ils ont percé et pleureront amèrement». Le Seigneur achève maintenant Son œuvre de rédemption avec tous ceux qui appartiennent à l'Église Épouse de tous les peuples, les langues et les nations. C’est pour cette raison qu’il est écrit: «Et son Épouse s’est préparée, et il lui a été donnée de se revêtir d’un fin lin éclatant, pur. Et le fin lin est la justice des saints» (Apocalypse 19 verset 8). Et Dieu nous a accordé la justification parfaite par le sang de la rédemption. Rien ne reste! Toutes nos fautes et transgressions ont été pardonnées sur la croix du calvaire. L’œuvre est parfaite et le rachat est parfait: un pardon parfait, une justification parfaite selon qu’il est écrit: «Justifiés par la foi». Et comme frère Branham l’a si merveilleusement dit: «Si on mettait une goutte d’encre dans de l’acide, ça disparait déjà dès que l’encre touche le liquide». Et nos fautes n’existent plus devant Dieu. Peut – être que parfois tu te rappelles de ce que tu as fait, mais Dieu Lui, Il a tout jeté dans la mer de l’oubli et Il ne s’en souvient plus! Il ne se souvient plus de nos transgressions. L’acte est effacé. Nous sommes justifiés par l’œuvre de la rédemption accomplie sur la croix à Golgotha.

De quoi s’agit – il aujourd’hui? Il s’agit de ce que le monde entier, et particulièrement tous nos frères et sœurs ont le droit d’écouter la prédication biblique, pure et claire comme du cristal, le Message pur, et ne pas écouter les interprétations ni suivre les hommes avec leurs différentes interprétations sur les tonnerres et autre chose qui existe encore. Bien – aimés frères et sœurs, si quelque chose n’est pas témoigné par les apôtres et les prophètes, si c’est n’est pas dans la Bible, alors quoi? On ne doit pas l’accepter. Hier soir j’ai eu encore à le dire: Frère Branham a cité Apocalypse 22 cent cinquante fois: «Si quelqu'un retranche quelque chose des paroles de la prophétie de ce livre, Dieu retranchera sa part de l’arbre de vie et de la ville sainte décrits dans ce livre». Où est – ce qu’ici, il est parlé des sept tonnerres? Les sept tonnerres feront entendre leurs voix seulement quand le Seigneur en tant que Propriétaire original, Ange de l’Alliance, pas en tant qu’Époux, mais en tant qu’Ange de l’alliance, descendra et posera un pied sur la terre et l’autre sur la mer. C’est en ce moment – là qu’Il jurera par celui qui vit éternellement qu’il n’y aura plus de temps. Cela est écrit dans Apocalypse les premiers versets. Tout va s’accomplir au temps convenable.

Nous sommes vraiment reconnaissants à Dieu de tout notre cœur, de ce que nous avons ce respect – là devant Dieu et Sa Parole, en sorte qu’on ne retranche rien et qu’on ajoute rien. Et nous savons que c’est le Saint – Esprit qui nous conduit, et qui conduit dans toute la vérité. S'il vous plaît, acceptez cela avec sérieux. Dieu ne permet aucun mélange! Dieu n’enlèvera personne qui est dans la confusion et le mélange, Dieu n’enlèvera personne qui est dans un esprit d’interprétation! Non et encore une fois, non «Sanctifie – les par ta vérité, Ta Parole est la vérité» et «Sans la sanctification, personne ne verra Dieu». Et nous ne pouvons être sanctifiés que dans la parole de vérité, pas dans une esprit d’interprétation. C’est ainsi que c’est ça l’objectif de notre prédication. D’un côté, l’œuvre accomplie de la rédemption, ça, c’est le centre de tout. Le sang de l’Agneau, le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour nous, et ainsi, notre rédemption, notre achat, notre pardon, notre justification et notre réconciliation avec Dieu, tout cela est inclus dans l’œuvre de la rédemption. Et ensuite la parole de Dieu par laquelle nous sommes sanctifiés est apportée, car «sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur». 

Mais quand ensuite des frères qui prêchent qu’Apocalypse 10 est déjà accompli! Imaginez – vous! et que l’Ange de l’alliance est déjà descendu! Non et encore une fois non. Tout va s’accomplir au temps convenable. Mais les séducteurs et les trompeurs me causent une grande douleur. J’aurai bien voulu les aider, mais c’est seulement Dieu le Seigneur qui peut les aider. Nous voyons aussi de l’autre côté la fidélité de Dieu: Il y a une Épouse de l’Agneau qui existe! Elle est fidèle dans la Parole parce qu’elle est semence de Sa Parole, et qu’elle a accepté la semence de la Parole et pas une seule interprétation! Elle n’accepte aucune interprétation, non et encore une fois non! Pour nous n’est valable que ce que les apôtres et les prophètes ont déjà dit et ce que Dieu a promis dans Sa Parole. C’est ce que nous acceptons, rien d’autre. Alors que Jean avait écrit en tant qu’apôtre qu’aucun mensonge n’a son origine dans la vérité. Vérité a toujours été vérité et restera toujours vrai et vérité. Et seule la vérité nous libère du mensonge. C’est ainsi que nous pouvons toujours de nouveau remercier notre Dieu de ce que le monde entier entend, n’est – ce – pas, le vrai Message de la parole de Dieu clair comme un cristal, l'Évangile valable éternellement. Et le monde entier peut l’entendre.

Et pour tous ceux qui se réfèrent à frère Branham, je vous le dis avec une grande douleur: ils ont fermé la Bible et l’ont mise de côté. La Bible est à côté et ils ont une pile de brochures, et ils prêchent en ne lisant que les citations du prophète, et ils en donnent ensuite leur propre interprétation. Ils disent, bien – sûr, «le prophète a dit», mais ensuite, ils ajoutent leur interprétation. Non. Frères et sœurs, insistons encore en disant ceci: Celui qui est vraiment de Dieu, il prêche la Parole de Dieu. Et celui qui est de Dieu, il écoute aussi la Parole de Dieu. Autrefois, notre Seigneur a dû dire aux scribes et pharisiens: «Vous n’écoutez pas la parole, vous ne supportez même pas m’écouter parce que vous n’êtes pas de Dieu». Il y a vraiment deux sortes de semences. Cela nous ramène au jardin d’Éden, à Caïn et Abel; cela nous ramène à Matthieu 13: L’un des semeurs a semé le blé, et l’autre, derrière lui, a semé l’ivraie; mais le blé reste blé et l’ivraie reste ivraie, il ne sera jamais blé, ni le blé ne sera jamais ivraie. 

Comme je l’ai dit avec douleur, toutes les vierges folles qui croient des interprétations et des enseignements qui ne peuvent pas être prêchés de la Bible, sont – elles du blé ou de l’ivraie? Sont – elles sages ou folles? Les sages croient Dieu, elles croient la Parole de Dieu; les folles croient chaque interprétation et suivent un homme. Et nous, nous suivons notre Seigneur et Rédempteur! Et nous avons réellement compris que maintenant, ce n’est pas seulement le ministère prophétique, mais un résumé du domaine évangélique, du domaine de l’enseignement, du domaine prophétique. Tous ces trois domaines sont résumés ensemble et placés dans le domaine dans lequel ils ont leur place. Dieu a vraiment tout révélé par Sa grâce, que ce soit l’œuvre accomplie de la rédemption qui a eu lieu sur la croix à Golgotha, que ce soit la prédication de la parole, que ce soit la partie prophétique, que ce soit avec Israël ou avec les nations comme cela sera sur terre avant le retour du Seigneur.

Nous observons aussi les signes du temps, et en particulier, en ce qui concerne Israël, nous sommes reconnaissants à Dieu. Devant nos yeux, des prophéties bibliques s’accomplissent, et nous pouvons dire que le temps n’est pas seulement proche, mais, le temps est là, le temps est là! Et quand nous regardons dans le passé avec le peuple d’Israël aussi, ça va faire à peu près cent vingt ans que le premier congrès sioniste a été tenu à Bâle, en août 1897, et qu’avait dit Theodor Herzl? Les Juifs ont le droit d’avoir un état propre à eux. Et c’est ainsi que, le 21 Août 1897, il a été proclamé à haute voix: Nous sommes le mouvement Sioniste, et le Seigneur Dieu nous ramènera de nouveau à Sion. Et ici, bien – aimés frères et sœurs, une chose puissante: Alors que Balfour, le 02 Novembre 1917 a fait sa déclaration à Londres, il s’était référé à ce que Herzl avait dit en 1897, que les Juifs doivent revenir à Sion. Et il n’y a pas longtemps, monsieur Netanyahou a fait cette déclaration: Nous sommes, en tant que Juifs, dans notre état. Et il s’est référé aux deux déclarations: à ce que Herzl avait écrit en 1897 et à ce que Balfour a déclaré en 1917. Il a répété les deux déclarations. Et il a dit: à partir de maintenant, il n’y aura qu’une seule langue valable ici, c’est l’hébreux, car nous sommes revenus à Sion, c’est notre propre état. Seul l’hébreux est la langue principale.

Bien – aimés frères et sœurs, nous vivons dans ce temps, et le Seigneur Lui – même a dit que quand vous verrez que tout cela est en train de s’accomplir particulièrement avec le figuier, et pas seulement avec le figuier, mais aussi avec tous les autres arbres comme c’est écrit dans Luc. Jusqu’à la deuxième guerre mondiale, il y avait la Grande Bretagne qui gouvernait plus de deux cent cinquante nations. Mais, depuis la deuxième guerre mondiale, toutes les nations sont indépendantes. Nous pouvons le lire dans l’histoire. Les pays, les uns après les autres, ont déclaré leur indépendance. Pas seulement Israël en 1947 et 48, mais, comme il est écrit: «Quand vous verrez le figuier et tous les autres arbres». Toutes les nations. C’est écrit dans Luc. Toutes les nations ont déclaré leur indépendance et sont indépendantes. Et le peuple d’Israël est revenu dans son pays, un état indépendant. Et nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur pour cela. Nous pouvons toujours répéter ce qu’a dit notre Seigneur: «Quand vous verrez que tout cela arrive». Et maintenant, il y a tant d’années qui sont passées depuis 1948, beaucoup d’années. Je vous le dis: Nous ne vivons pas seulement à la fin des temps, mais nous vivons à la fin de la fin de temps. Nous sommes absolument très proches du retour de Jésus – Christ notre Seigneur.

C’est vraiment nécessaire que nous aussi, nous puissions vivre notre rétablissement et faire toutes les expériences du salut, une vraie conversion, la vraie foi en Jésus – Christ et la certitude qu’Il nous a pardonné et qu’Il nous a accepté, qu’Il nous a agréés selon la parole de l'Écriture: «À tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu» à tous ceux qui croient en Son nom. Et, dans Actes des Apôtres chapitre 4, Pierre l’a dit: «Il n’y a pas d’autre nom qui nous est été donné sous le ciel par lequel nous soyons sauvés, en dehors du nom de notre bien – aimé Rédempteur, le Seigneur Jésus – Christ!» C’est ainsi que nous prêchons par la grâce de Dieu le plein Évangile, le plein salut; et nous incluons tout: le salut de l’âme, la délivrance de notre esprit, la guérison de notre corps.

Et si certains parmi nous, bien – aimés frères et sœurs, ressentent que dans leur vie, il y a encore quelque chose qui n’est pas normal, qu’ils sont obligés de faire quelque chose qu’ils ne veulent pas faire! Que Dieu puisse aujourd’hui vous accorder une délivrance totale, une délivrance totale, car, notre Seigneur l’a dit dans Luc 4: «L’Esprit du Seigneur se repose sur moi pour annoncer aux prisonniers la délivrance!» Un prisonnier ne peut pas s’aider lui – même, mais, le Seigneur est venu pour ouvrir la prison, et Il nous a secourus tous comme c’est écrit dans 2 Corinthiens 4, au jour du salut; il est aussi écrit dans Jean que «Celui qui le Fils libère est réellement libre». Que tous, par la grâce de Dieu, expérimentent la puissance de Dieu par la délivrance, par le salut de leur âme, la guérison de leur corps. Que nous puissions quitter cet endroit et pouvoir dire: «Cela a servi à quelque chose d’être ici, même après avoir parcouru de centaines de kilomètres ou plus de mille kilomètres. Cela a servi à quelque chose de venir ici». Que ce jour nous secours tous. Que par la prédication, que cela devienne claire pour nous tous, que Dieu parle avec nous qui avons un objectif bien précis pour que ce qu’Il a promis dans Sa Parole devienne notre expérience personnelle. Que tout ce que la Bible témoigne devienne notre expérience personnelle. Dieu n’a pas fait que des promesses: Il veille sur Sa Parole pour l’accomplir! 

Et tous les frères qui, n’est – ce – pas, prennent part à la prédication, à eux aussi, il faut qu’on dise encore une fois: Demeurez dans la Parole de Dieu. Distribuez seulement la nourriture, la nourriture! «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui est sortie de la bouche de Dieu». Disons cela encore une fois bien – aimés frères et sœurs: Pourquoi est – ce – que le Seigneur a donné la promesse qu’Il enverra une faim d’écouter Ses Paroles? C’est écrit dans Amos chapitre 8 verset 11. Et Dieu a fait en sorte que la faim soit apaisée. Que Dieu soit loué. Et Dieu a envoyé Son prophète pour préparer et emmagasiner la nourriture; et Dieu a accordé Sa grâce que cette nourriture soit distribuée. Savez – vous ce que cela signifie pour moi? Le jour où frère Branham était mis dans la tombe, le 11 Avril 1966, autrefois, il n’y avait encore aucune prédication de cet homme de Dieu imprimée, et personne n’avait pensé à faire une brochure de prédication. Je n’avais pas d’autre choix que celui de convoquer les frères le lendemain de l’enterrement et leur dire: «Frères, les prédications enregistrées sur bandes magnétiques doivent être éditées sous forme de brochures, pour qu’elles puissent être traduites en d’autres langues». C’est ainsi que Dieu a donné une liaison directe. Il n’y avait aucune interruption, c’était une continuité du ministère de frère Branham et de ce que Dieu avait promis, avait commencé à faire et avait déjà fait, pour que cela puisse continuer à être fait, c’est – à – dire que la nourriture emmagasinée puisse réellement être mise à la disposition de toutes les langues et être ainsi, distribuée. Et Dieu Lui – même a fait cela. Regardez en – haut les quinze cabines d’interprètes, regardez! Bien – aimés frères et sœurs, pensons aussi à tous les traducteurs dans les autres pays que Dieu peut utiliser ensuite pour traduire encore dans d’autres langues et des dialectes même, pour que le peuple de Dieu soit nourri spirituellement avec la Parole révélée de notre Seigneur.

Résumons de quoi il s’agit maintenant. Nous vivons la dernière partie de l’histoire du salut. Et comme je le disais hier, dans les réunions en Roumanie, dans toutes les langues et les nations, Dieu a fait en sorte… oui, on pourrait dire et exposer beaucoup de choses concernant ce que Dieu a fait. On pourrait dire la chose suivante: La Parole ne revient jamais à Dieu sans effets. Lui qui l’a envoyée, Lui qui l’a révélée, Lui qui de la parole écrite en a fait une Parole révélée, Lui – même Il fait en sorte que Sa Parole qui est sortie de Sa bouche et qui est écrite ici ne revienne pas à Lui sans effets. Ça aussi c’est très important: Elle ne revient pas au prophète sans effet; Elle revient à Lui, à Lui, au Seigneur. Et ici est le point: Pas d’idolâtrie avec un prophète, mais, adoration en esprit et dans la vérité, adressée à Dieu, le Dieu vivant, pour donner la gloire au Dieu vivant. Que ce soit dans Ésaïe 53 ou 55, Romains 10,: «La Parole qui est sortie de ma bouche ne reviendra pas sans effets à moi, mais elle produira l’effet pour lequel elle a été envoyée et exécutera toute ma volonté». Alléluia! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r] Gloire, honneur et adoration soient à notre Dieu! Elle exécutera toute Ma volonté! Il n’a pas envoyé en vain Sa Parole! Il a envoyé Sa Parole pour nous guérir, Il a envoyé Sa Parole pour nous corriger, pour nous ramener et pour nous procurer du respect pour ce qu’Il a à nous dire dans ces jours.

Cela peut être aussi dit encore une fois dans ce contexte: Au Seigneur seul appartient l’honneur, toute la gloire, l’adoration et tout! Et ça aussi, je l’ai déjà dit ici: Personne n’a besoin de remercier Paul ou Pierre, de rendre grâce à frère Branham ou à frère Frank. Tout, tous vont rendre grâce à Dieu et remercier Dieu qui a envoyé et révélé Sa Parole. Et comme nous l’avons dit avec insistance hier soir, pas seulement que les apôtres pouvaient dire «Cela m’a été révélé par le Saint – Esprit» pas seulement les apôtres, mais toute la congrégation, tous ceux qui ont reçu la parole; la même parole qu’ils ont entendue leur a été révélée par le même Saint – Esprit qui se reposait sur les apôtres. C’est la même chose encore aujourd’hui. ET moi je suis convaincu que le même Saint – Esprit est présent, et que la Parole de Dieu est révélée à chacun individuellement par le Saint – Esprit, et que tous, nous pouvons croire comme le disent les Écritures et devenir un seul cœur et une seule âme.

Aujourd’hui, le frère Herten est venu à moi dans le bureau, il m’a souhaité les riches bénédictions de Dieu et me dit: «Frère Frank, nous sommes liés profondément les uns aux autres. Nous sommes un corps, Christ est la tête, et nous sommes les membres». Bien – aimés frères et sœurs, profondément, l’amour de Dieu est dans le peuple de Dieu comme cela n’a jamais été auparavant. Je ne sais pas si vous le ressentez ou pas. Moi, je le ressens. On pourrait embrasser chaque frère, chaque sœur, les serrer dans les bras. L’amour de Dieu est une réalité, et l’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint – Esprit. Et nous sommes un corps, le Corps du Seigneur, nous sommes membres les uns des autres; et par un seul Esprit, baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps. Et si cela n’est pas encore ainsi, que cela ait lieu avec chacun. Que cela soit ainsi. Tel que nous avons été rachetés par un seul sang et avons reçu le pardon, et nous sommes réellement nés de nouveau pour une espérance vivante en vertu de la puissance de la résurrection de Jésus – Christ d’entre les morts; c’est ainsi que cela doit aussi avoir lieu: Que par un seul Esprit, nous soyons baptisés dans un seul corps. Ensuite une liaison pleine d’amour est là avec Dieu et les uns avec les autres. Vous savez ce qui est écrit dans 1 Corinthiens 13? Tout va passer, mais l’amour, l’amour de Dieu… La connaissance, la foi, tout ça passera, mais l’amour qui est déversé dans notre cœur par le Saint – Esprit, cet amour reste, demeure. Et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, c’est ainsi que c’est écrit. Et là aussi, nous devons lire les épîtres de l’apôtre Jean et suivre de tout notre cœur.

Comme nous l’avons dit au commencement, en faisant référence aussi à Apocalypse chapitre 3 «Voici je me tiens devant la porte». S'il vous plaît, que personne ne laisse le Seigneur devant la porte. Ouvrez – Lui! Dite – Lui: «Seigneur, je T’ouvre, je T’en supplie, entre». C’est une expérience qu’on fait avec Lui. Et Il a dit: «J’entrerai, je souperai avec lui et lui avec Moi». Cela a lieu aujourd’hui dans cette réunion, le Seigneur n’a pas seulement frappé par la prédication, nous Lui avons ouvert et Il est entré et a soupé avec nous, et nous L’avons, Lui. Il nous a révélé Sa volonté et nous donne la force de l’accomplir! Que Son nom soit glorifié! Nous restons liés à cette parole merveilleuse! Réjouissez – vous malgré toutes les épreuves, les douleurs dans le foyer, dans le couple, parmi les adolescents, les adultes. S'il vous plaît, malgré toutes ces difficultés et toutes les choses par lesquelles nous devons passer, faites confiance au Seigneur et soyez convaincu que c’est Lui qui a commencé en toi et en nous Son œuvre, l’achèvera pour le jour glorieux de Son retour. Et, en tant que troupeau racheté par le sang, lavé, pur et saint, nous serons revêtus de vêtements blancs, et nous nous tiendrons ainsi devant Lui. Tout cela, c’est seulement par Sa grâce! Toi et moi n’avons pas contribué à cela. C’est seulement par Sa grâce que nous avons eu à croire de tout notre cœur et d’accepter ce que Lui a fait et donné pour nous, en Jésus – Christ notre Seigneur et Rédempteur! 

Et le Seigneur nous donne à tous une vue d’ensemble. En ce qui concerne aussi Israël, ce qui se passe en Israël et ce qui se passe en général sur terre, nous devons, par pleine conviction, reconnaître que le retour du Seigneur est devant la porte. Le dernier appel retentit, et tous ceux qui sont de Dieu prêteront l’oreille à la voix du Seigneur, ils croiront et accepteront ce qu’Il nous a donné. À Lui notre Seigneur et Rédempteur et Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité! Alléluia! Amen! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]! Levons – nous pour la prière. 

Pendant que nous demeurons recueillis et dans la prière devant la face de Dieu, nous sommes convaincus, conscients qu’ici aussi, dans cette réunion s’accomplit: «Rassemble – Moi Mon peuple pour qu’il puisse écouter Mes paroles». Nous ne sommes pas ici pour écouter les paroles d’un homme! Nous sommes ici pour écouter la Parole du Seigneur, pour la croire, pour la recevoir. Combien ici veulent consacrer leur vie au Seigneur? Levez rapidement les mains. Plusieurs. Je pense toujours particulièrement à tous les jeunes, les enfants, les adolescents. Ô bien – aimés, même si vous avez des parents croyants, s'il vous plaît, chaque enfant, chaque adolescent, chacun doit faire personnellement son expérience du salut avec Dieu le Seigneur. C’est pour cette raison que Pierre a dit dans sa première prédication: «Cette promesse est valable pour vous et vos enfants, et pour tous ceux que le Seigneur appellera en aussi grand nombre qui sont au loin». Nous exhortons et appelons particulièrement tous ceux qui sont nés dans une famille de croyants, et qui ont grandi ainsi: Consacrez votre vie au Seigneur, acceptez ce que le Seigneur… pas seulement ce que le Seigneur a donné à vos parents, mais considérez que ces choses vous sont aussi données par Sa grâce! Prêtez l’oreille, écoutez! Croyez – moi, je voudrais que tous prennent part à l’enlèvement! Tous, les enfants, vous tous, je voudrais que vous soyez enlevés, vous tous qui avez écouté la parole durant toutes ces réunions, je voudrais que vous aussi, vous soyez prêts quand le Seigneur reviendra. Nous sommes en train d’apporter le dernier Message, le dernier appel. 

Et, beaucoup viennent de partout, et le monde entier écoute en direct. Aussi certain que tous écoutent maintenant et croient, nous ne serons pas seulement présents quand l’invitation sera donnée, mais nous recevons l’invitation, nous écoutons le Seigneur frapper à la porte, et nous disons «Seigneur, sois le bienvenu, entre, je T’accepte! Sauve – moi, délivre – moi, guéris – moi, fais – moi grâce». Nous voulons chanter «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Puis – je transmettre l’invitation? Y’en a – t – il encore parmi nous qui veulent venir devant? Chantons encore. Sentez – vous libres. Si vous avez consacré votre vie au Seigneur ou vous voulez le faire de nouveau, venez devant et nous allons prier pour vous. «Tel que je suis sans rien à moi». [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Bien – aimés frères et sœurs, aussi se rappelant de la réalité divine que Dieu le Seigneur, dans notre temps, comme déjà dans l’Ancien Testament lors de l’appel à sortir et de l’Exode, Dieu s’est témoigné à Son peuple et est descendu dans la nuée, Il a parlé au peuple dans la colonne de feu, ô, bien – aimés frères et sœurs, ce n’est pas de la théorie, c’est une réalité divine! Dieu a Lui – même fait en sorte que cette photo soit prise le 11 Janvier 1950, et que cette autre photo soit aussi prise le 28 Février 1963. Dieu ne nous a rien caché! Il n’a pas seulement envoyé un Message autrefois. Moïse est apparu avec le message: «Laisse sortir Mon peuple», et Il a promis: «J’irai devant vous, et J’éclairerai le chemin». Et le Seigneur est descendu et a montré le chemin au peuple d’Israël. C’est la même chose dans notre temps. Le Seigneur marche devant nous. Il nous a montré le chemin et nous accorde Sa grâce pour que nous puissions Le suivre sur le chemin. Vous tous, est – ce – que vous acceptez Jésus – Christ comme Sauveur personnel? Aujourd’hui c’est le jour… oui, nous pouvons dire: «Ceci est le jour que le Seigneur a fait, le jour que le Seigneur a fait pour nous tous par la grâce de Dieu». J’espère que tous, vous avez accepté que le Seigneur Lui – même a confirmé le mandat, l’envoi, que le Seigneur a confirmé de manière répétitive ce mandat et a même mis la certitude, l’assurance entre nos mains; nous pouvons voir avec nos propres yeux et entendre avec nos propres oreilles ce que le Seigneur a fait dans notre temps, et fait encore dans le présent.

Je vois, notre frère Justin est ici. C’est justement lui qui était à Washington il y a trois semaines, et a vu la photo avec la colonne de feu sur la tête de frère Branham dans la galerie des arts. Bien – aimés frères et sœurs, disons – le encore une fois: Dieu a fait grâce, et Il a pris soin de tout en sorte qu’on a cette preuve entre nos mains. Et nous savons que Dieu s’est révélé à nous. Particulièrement vous les jeunes, acceptez aussi, et nous tous, nous tous qui sommes venus, nous tous dans toute la congrégation, prions ensemble.

Bien – aimé Seigneur, nous avons entendu Ta Parole et nous l’avons acceptée «Voici je me tiens devant la porte». Maintenant, nous T’invitons, nous T’invitons: Viens, Seigneur, entre Seigneur et établis Ta demeure dans nos cœurs. Pardonne nos fautes et nos péchés, nos transgressions! Pardonne, ô Seigneur, ne T’en souviens plus. Ensemble, nous louons la puissance de rédemptrice du sang, le pardon, la réconciliation, le plein salut en Jésus – Christ notre Seigneur! Vous tous qui êtes venus devant, vous êtes venus au Seigneur et vous avez entendu Sa voix et vous avez répondu. Maintenant, recevez, recevez maintenant le plein pardon, la pleine réconciliation, le plein salut! Acceptez cela car c’est ainsi qu’est la prédication: En Son nom, nous devons prêcher la repentance et le pardon des péchés.

Seigneur Dieu Tout – puissant, dans la sainte crainte devant Ta sainte Parole, nous nous tenons ici dans Ta sainte présence, et je Te demande maintenant, pour toute la congrégation, pour toute l’assemblée, pour tous ceux qui sont rassemblés ici aujourd’hui, pour les jeunes et les adultes et pour tous ceux qui sont sur toute la terre et qui écoutent, qu’ils puissent aussi ouvrir leurs portes et T’inviter à entrer et que Tu puisses entrer et fêter le souper avec nous. Aujourd’hui encore, Tu as tenu le souper avec nous, et Tu as rompu le pain de la vie. Nous Te remercions de tout notre cœur pour Ta présence et pour Ta bénédiction. Et ainsi, vous pouvez aller en paix avec la bénédiction de Dieu. Dieu a exaucé les prières, et vous a pardonné. Il vous a agréés. Vous pouvez vous rappeler ce jour et dire: «En ce jour – là au centre missionnaire, j’ai consacré ma vie au Seigneur, et j’ai expérimenté, reçu le pardon, et j’ai cru de tout mon cœur, et j’ai reçu ce que Dieu a préparé». Amen. [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r].

Vous pouvez repartir en paix à vos places. Nous allons encore chanter un cantique, et ensuite, je vais demander s’il y a quelqu'un qui veut être baptisé. Chantons ce merveilleux chœur «Tu es digne, Tu es digne». [L'assemblée chante «Tu es digne, Tu es digne». N.d.l.r].

Amen! Asseyez – vous encore un peu. Aujourd’hui, je ne veux pas manquer, comme hier soir, de saluer à la fin et souhaiter la bienvenue à tous, souhaiter à tous les riches bénédictions de Dieu, particulièrement, à la famille d’Edmonton, le frère Élise Vindle et toute la famille ainsi que tous ceux qui sont ici aujourd’hui et ceux qui étaient ici hier soir, j’ai lu les noms, le frère John, le frère Emmanuel, le frère Michael et tous les frères; les frères du Nigeria, et aussi tous les frères, le frère Taty, le frère Gilbert, le frère Hervé… tous les frères de Prague, de Bratislava, tous les frères, toutes les sœurs, que Dieu le Seigneur vous bénisse, oui, qu’Il bénisse tous les frères dans le ministère sur toute la terre! Qu’ils distribuent la pure parole. Vous savez ce que le Seigneur a ordonné? D’emmagasiner la nourriture et ensuite de la distribuer. Et vous savez ce que frère Branham avait dit? La nourriture spirituelle pour le peuple de Dieu est la parole de Dieu avec toutes les promesses que le Seigneur nous a données pour ce temps. Et Luc 24 à partir du verset 45 au verset 47 s’accomplit en sorte que tous les frères dans le monde entier peuvent garnir la table du Seigneur, et nous avons la certitude dans le monde entier de ne pas interpréter ni rendre un culte à un homme, mais de prêcher la parole originale de Dieu. Le peuple de Dieu a le droit de l’écouter.

Encore une demande: pensez à moi. Les frères de Londres ont une invitation. Il y a une annonce pour le 18 et le 19 août. Pensez à moi. Quand on dépasse les 80 ans, on tend vers 90, je le ressens de la tête aux pieds, particulièrement dans les pieds. Mais que la reconnaissance soit au Seigneur. Jusqu’à ce que le dernier soit appelé, nous sommes à la disposition du Seigneur. Et encore une fois, que cela soit dit: Que Dieu bénisse tous les frères dans le ministère, tous ceux qui distribuent la nourriture et qui demeurent eux – mêmes dans la Parole et dans la volonté de Dieu. Et à tous dans le monde entier… 

Encore la question: Avons – nous quelques – uns qui veulent être baptisés? Levez rapidement les mains. C’est encore mieux de vous lever. Un… es – tu encore ici? Ce n’est pas Luc 24, mais Matthieu 24 du verset 45 au verset 47, tout à l’heure. Donc à la fin de cette réunion, nous irons au baptême. Dieu nous a donné par la grâce l’occasion de ne pas seulement prêcher, mais de baptiser aussi. Aujourd’hui, je demande au frère… de baptiser. Nous sommes reconnaissants à Dieu le Seigneur, vraiment de tout notre cœur. Tous ceux qui veulent être baptisés, venez s'il vous plaît après ici devant, et nous prions encore et nous allons ensuite au baptême. J’ai une question: Est – ce – que notre bien – aimé chef de chant a encore un cantique pour nous tous? As – tu un cantique frère Eric Schmidt? As – tu un cantique? Que nous puissions être bénis encore avec un cantique. Que la reconnaissance soit au Seigneur! Que la reconnaissance soit au Seigneur! Oui. Venez, venez devant. Êtes – vous heureux d’être ici? [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Oui, revenez, revenez. Alléluia! Gloire à Dieu, gloire à Dieu! Que Dieu bénisse tous les traducteurs, que Dieu vous bénisse tous! Qu’Il vous récompense et vous accompagne! Que Dieu bénisse tous en Suisse, en Autriche, dans tous les pays voisins. Que Dieu bénisse tous de la Hollande. Hier j’ai rencontré les frères de Preta et de la Belgique. Que Dieu vous bénisse tous dans tous les peuples, les langues et les nations. À Lui soit l’honneur! Alléluia! 





Transcription de la réunion internationale de Krefeld tenue par frère Ewald Frank le Dimanche 05 Août 2018.

© Tabernacle de Kolwezi 2018