Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 1 Juillet 2018 / Ewald Frank

Jezik francuski




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»


Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 01 Juillet 2018

[Consécration d’enfant. N.d.l.r]. 

Seigneur, Toi l'Éternel Dieu, nous prions au nom de Jésus – Christ que Tu puisses bénir la fille ainsi que toute la famille. Nous Te la consacrons, ô Seigneur! Agréé – la, reçois la dans Tes bras comme Tu le fis alors que Tu marchais sur cette terre. Bien – aimé Seigneur, bénis cette fille. Nous Te la consacrons. Bénis la mère, bénis toute la famille et sois avec eux dans le saint nom de Jésus. Amen. Chantons encore le premier chœur du cantique «Ils viennent de l’Est et de l’Ouest; ils viennent du Nord et du Sud». [L'assemblée chante «Ils viennent de l’Est et de l’Ouest». N.d.l.r].

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Que la reconnaissance soit au Seigneur de ce que nous pouvons être de nouveau rassemblés pour écouter la Parole, être bénis, être édifiés, être consolés et fortifiés. Moi aussi, j’ai plusieurs salutations à transmettre. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r]. Nous avons ensuite le frère Matthias de l’Ukraine qui est ici. Que Dieu puisse le bénir. Nous avons ensuite des salutations de l’Amérique du Sud. Et aujourd’hui, il y a au moins dix personnes de l’Amérique du Sud ici. Que Dieu le Seigneur vous bénisse particulièrement parmi nous ainsi que tous nos frères et toutes nos sœurs. Ensuite, le frère Cécile de Pretoria nous salue. Nous avons aujourd’hui le frère… le nom est un peu difficile à prononcer… il est d’Atlanta. Lève – toi frère. Où es – tu? Que Dieu te bénisse. C’était mon interprète à Atlanta. Que Dieu te bénisse. Que Dieu te bénisse. Ensuite, nous voulons encore mentionner une fois tous les frères que nous avons salués hier, que ce soit le frère Jean de Montréal, le frère Élie de Kananga ou notre frère de Goma, j’oublie souvent son nom. Que Dieu le Seigneur puisse bénir tous, tous les frères et toutes les sœurs; et en particulier, bien – sûr, tous les frères dans le ministère, tous les frères dans le ministère.

Il y a une sœur de Berlin qui m’a surpris lors d’un appel téléphonique. Elle disait: «Frère Frank, je voudrais te remercier une fois de tout mon cœur. Tu sacrifies toute ta vie et tout ton temps pour que nous soyons bénis. Etc.». Et j’ai dit alors: «Ma bien – aimée sœur, il est écrit: Même si vous avez fait tout ce que je vous ai commandé, dites: nous sommes des ouvriers inutiles». Alors, elle prit la parole et dit: «écoute, tu n’es pas un serviteur inutile. Tu es le serviteur fidèle et prudent». Pour cela aussi, on doit respecter la parole de Dieu et la mettre à sa place et remettre les choses à leurs places. Et, bien – sûr, cela va sans dire ici que tous les frères qui distribuent aussi la nourriture sont bénis de Dieu. Dans notre temps, la table du Seigneur est remplie, tant garnie comme jamais auparavant. Et, nous disons toujours de nouveau que Dieu nous a donné la liaison à ce qu’Il a fait de manière surnaturelle par le ministère de frère Branham, pour attirer notre attention sur ce qu’Il, Lui, le Dieu Éternel, à ce qu’Il a planifié dans Son dessein, pour que nous puissions croire bibliquement. Et, ce que Dieu nous a promis, le recevoir. 

Tous, vous savez que je n’ai pas besoin de dire à chaque fois, mais, j’estime au – dessus de toute mesure que Dieu m’ait accordé la grâce d’aller même à Washington et de chercher jusqu’à ce que je trouve l’endroit où cette photo avec la colonne de lumière surnaturelle. Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela signifie pour moi d’avoir fait toutes ces expériences personnelles. Par la grâce de Dieu, j’avais cru ce que frère Branham disait, mais je pensais que ce serait mieux de voir cela de mes propres yeux. Je peux témoigner aujourd’hui et ne pas seulement dire que frère Branham a dit que c’est à Washington DC dans la Galerie des arts, non; mais moi – même j’étais là – bas, j’ai tenu la photo dans mes mains, je l’ai vu de mes propres yeux comme il le disait, dans la galerie des arts. Je remercie le Seigneur pour cela.

Dieu a vraiment pris soin de tout par Sa grâce. Et dans notre temps, nous avons reçu la parole prophétique révélée en sorte que nous pouvons témoigner et dire qu’elle brille comme une lumière dans un lieu obscur, tel que c’est écrit dans 2 Pierre.

Aujourd’hui, je suis un peu en colère parce qu’un frère m’a demandé si le Seigneur est ressuscité le troisième jour ou après le troisième jour. Je suis un peu sorti hors de moi – même, et j’ai dit: «Écoute, arrête. Il est écrit: le troisième jour». Il n’y a que les scribes et les pharisiens qui disait: «cet homme a dit qu’Il ressuscitera après trois jours». Mais moi je crois ce qu’a dit le Seigneur, pas ce qu’on dit les pharisiens. Et là aussi, bien – aimés frères et sœurs, on doit faire attention. Il ne faut pas qu’on entre dans des arguments, mais on doit rester sobres, claires et croire à cent pour cent ce que nous pouvons lire dans la Bible, tel que c’est écrit dans la Bible. Il y a un autre cas que nous pouvons dire avant que nous n’entrions dans la parole. Maintenant, il y a un enseignement qui circule prêchant que dans le couple, on ne doit pas dormir dans le même lit parce qu'il est écrit que des deux qui seront dans un lit, l’un sera pris et l’autre sera laissé. Les couples ne devraient donc pas dormir dans le même lit. On ne sait pas qui de nous deux sera pris, donc dormons dans différents lits pour qu’aucun de nous ne reste! Imaginez – vous une telle folie! Comment est – ce – que les hommes peuvent s’éloigner dans leurs pensées. Les croyants seront enlevés; ceux qui resteront sont incroyants. Et, dans 1 Corinthiens chapitre 7, Paul a dit clairement: Comment est – ce – que tu sais toi, mari, si tu sauveras ta femme croyante; ou toi, femme croyante, sais – tu si tu sauveras ton mari incroyant? Donc, si des deux qui sont dans un même lit, l’un et croyant et l’autre ne l’est pas, alors, l’un sera pris et l’autre restera. Si les deux sont croyants, les deux seront pris même s’ils sont dans le même lit. Bien – aimés frères et sœurs, restons sobres en toutes choses, en toutes choses.

Que le Seigneur puisse accorder Sa grâce. On pourrait aller dans d’autres interprétations et doctrines, mais nous sommes ici aujourd’hui pour écouter, bien – sûr, la sainte et précieuse parole de Dieu. Nous voulons laisser les Écritures nous parler directement. S'il vous plaît, ayez de la compréhension en ce que je ne peux pas supporter ce qui n’a rien avoir avec Dieu ni la Parole de Dieu. Je ne peux pas accepter entendre un argument ni supporter une seule interprétation; car, toutes les interprétations qui sont prêchées, même… laissez – moi le dire, je peux même l’écrire – même avec frère Branham qui a dit une fois que l’ange d’Apocalypse 10 descend quand le septième ange de l'Église est sur terre. Mais alors, le même homme de Dieu dit que l’ange d’Apocalypse 10 vient aux Juifs car, il est l’ange de l’alliance. Alors là, on doit écouter exactement ce qu’il a dit sur le même sujet et voir comment à une citation, une autre a été complétée pour pouvoir bien comprendre les choses.

En ce qui concerne aussi cela, bien – aimés frères et sœurs, cela doit encore dit: Même cette nuée ici, qu’est – ce – qui a été fait de cette nuée? Dans un pays voisin, cette nuée est placée dans un cimetière sur une tombe; et à peu près cinq ou six personnes ici connaissent ce cimetière. Ensuite, au – dessus, ils ont écrit un nom et ensuite cette photo au – dessus du nom. La photo avec la nuée. Et il est écrit: Il vient sur les nuées, et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé. Non. Que tous puissent aller au cimetière pour voir cela de leurs propres yeux. Ils citent un verset qui n’a rien à voir avec cet évènement. Comment est – ce – que les gens peuvent s’égarer sans voir ce que Dieu a fait de manière surnaturelle! Cela n’a rien avoir avec ça. Nous voulons, dans la crainte, tenir avec une haute estime l’action surnaturelle de Dieu dans notre temps, et être reconnaissants pour cela. 

Et dans ce contexte, il faut que ceci soit dit encore une fois. Alors que frère Branham avait pris cette photo entre les mains, il a dû dire: ici, nous Le voyons en tant que Juge. Et il est entré dans les détails et a dit: «Tel qu’autrefois, les magistrats en Angleterre avaient une perruque pour exprimer justement leur autorité suprême, c’est ainsi que vous voyez ici sur la nuée sur Sa tête comme une perruque blanche, car, cela montre qu’Il est Juge, car le jugement commence dans la maison de Dieu. Mes bien – aimés frères et sœurs, c’est important de ne pas seulement voir une photo, mais de comprendre quelle signification y est liée à savoir que Le Seigneur a le droit de tenir un jugement parmi Son peuple, et de ramener tout à l’état primitif. Et, en tant que Fils de l’homme, Il viendra; mais il est écrit dans Matthieu 24 qu’après la grande tribulation, vous verrez le signe du Fils de l’homme au ciel. Pas aujourd’hui ni hier, mais à la fin de la grande tribulation, quand Il se manifestera. 

Ô! Que Dieu soit remercié pour Sa sainte parole! Que Dieu soit remercié pour tous les contextes que nous avons la grâce de voir et de croire, par la grâce de Dieu. Dans la parole d’introduction, nous avons lu quelque chose de précieux. Chaque parole de Dieu est précieuse. Hier nous avons lu Hébreux 6, aujourd’hui, Hébreux 4. Mais avec cela, j’aimerais que nous puissions comprendre tous que notre chemin n’est pas fait sur des roses, il n’est pas bâti sur des choses agréables. Nous devons comprendre que nous serons mal compris par beaucoup. C’était le cas avec notre Seigneur et Rédempteur. Dans Hébreux chapitre 5, il est écrit ici à partir du verset 7:

C'est lui qui, dans les jours de sa chair, a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété.

Notre Rédempteur, dans Son corps de chair, dans Son humanité a prié, Il a supplié avec de grands cris. Et c’est ainsi qu’est aussi notre chemin. Nous aussi, nous passons par des épreuves. Et parfois, nous crions dans la prière et nous disons: «Seigneur, secours – nous, fais – nous grâce». Notre chemin n’est pas facile, nous ne marchons pas sur des fleurs. Mais, nous avons la promesse que même si nous passons par les eaux, elles ne nous noieraient pas; si nous passons par le feu, il ne nous nuira pas (Ésaïe 43). Le chemin de notre Seigneur sur terre était difficile, pour qu’Il puisse nous comprendre aujourd’hui, toi et moi, et être un Souverain Sacrificateur qui ne juge pas d’en haut, mais qui est venu à notre niveau, a marché sur cette terre pour bien comprendre chacun de nous. En tant que Souverain Sacrificateur, Il est le Souverain de notre confession. Et au verset 8 d’Hébreux 5, il est écrit:

Il a appris, bien qu'il soit Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes;

Oui. Pensez un peu à cela! Dans la souffrance, c’est par la souffrance qu’il sera manifesté si nous resterons obéissants ou pas, si nous resterons dans la foi ou si notre foi sera ébranlée par l’épreuve. C’est par la souffrance que cela sera manifesté. Parfois, nous pouvons nous demander «pourquoi est – ce – que cela m’arrive? Est – ce nécessaire?». Ensuite, nous pourrions comprendre et nous dire: «J’aurai pu continuer sans cette épreuve, sans cette souffrance». Mais, si nous observons, même notre Seigneur, dans Son humanité, est passé par la souffrance. Et c’est justement par ces souffrances qu’Il a appris l’obéissance. Et, Il savait pourquoi est – ce qu’Il devait passer par cela. C’est pour que toi et moi, nous puissions justement, apprendre dans chaque épreuve, à rester dans la foi et dans l’obéissance malgré la souffrance; rester dans l’obéissance de la foi pour que l’épreuve puisse atteindre l’objectif pour lequel elle est permise. Verset 8:

Il a appris, bien qu'il soit Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes;

Maintenant suit le verset 9:

Après avoir été [ainsi] élevé à la perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent… pour toi et pour moi. Pour chacun de nous. Il est devenu pour tous ceux qui Lui obéissent. Ceux qui Lui obéissent, l'auteur d'un salut éternel,

Alléluia! Que la reconnaissance soit au Seigneur. Tout est écrit dans ce saint livre. Lisons dans Colossiens. C’est merveilleux, merveilleux! Toujours la rédemption accomplie. Nous l’avons dit aussi le dernier dimanche à Zurich: notre Seigneur devait venir dans un corps de chair dans lequel est le sang. Et dans le sang, il y a la vie du corps. C’est pour cette raison que notre Seigneur, dans Son corps de chair, a porté toutes les transgressions que nous avons commises. Il a dû les porter ici, dans Son corps de chair. Et, Il a ensuite versé Son saint et précieux sang, pour que nous qui sommes dans des corps de chair et de sang, puissions être entièrement affranchis et être entièrement pardonnés. Ça, c’est la première partie. La deuxième partie est d’être sanctifiés dans la Parole de la vérité. C’est simplement merveilleux de voir comment est – ce – que la Parole de Dieu nous enseigne et nous donne des informations sur tout. Il est écrit ici dans Colossiens le premier chapitre au verset 20:

Il a voulu par lui tout réconcilier avec lui – même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

Par le sang, bien – aimés frères et sœurs. Remercions notre Dieu pour cela. Dans Colossiens 2, nous avons l’exhortation, l’avertissement, l’enseignement. Colossiens 2 à partir du verset 12:

Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;

Ça, c’est le plein Évangile! Ça, c’est le plein salut! Rien n’est resté sans être pardonné. Tout a été porté par notre Seigneur Lui – même. Toutes nos transgressions, toutes nos fautes, toutes nos offenses, Il les a portées sur la croix en Sa chair, et alors s’est accompli: «Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui – même». Que cela soit une réalité et que ce soit adressé à tous ceux qui prennent aujourd’hui leur décision pour le Seigneur; ceux qui acceptent, reçoivent aujourd’hui, ce que Dieu nous a accordé par Sa grâce.

Nous avons ensuite, bien – aimés frères et sœurs, en ce qui concerne le retour du Seigneur, dix – sept fois, le mot «retour» ou «avènement» qui est mentionné dans le Nouveau Testament. Et les détails sont décrits, lesquels arrivent ensuite. Je suis reconnaissant à Dieu de tout mon cœur de ce qu’Il a traité chaque sujet, mais particulièrement, dans tous les angles, le sujet du retour du Seigneur; et il a pu utiliser les apôtres pour écrire tout ce que nous devrions savoir et croire, que maintenant, maintenant, le jour du salut pour nous tous est là. Mais ce jour du salut, ce jour de la grâce tend vers sa fin. Et nous sommes à la fin de la fin des temps, et nous pouvons, par conviction, nous en tant que troupeau racheté par le sang, recevoir, porter la Parole révélée et prêcher que la réconciliation, le pardon des péchés est accompli; et conduire le peuple de Dieu dans l’accomplissement de ces choses. Et, tous ceux qui sont de Dieu écouteront la Parole de Dieu. 

C’est ainsi que notre Seigneur a dit dans Jean 8: «Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu». Et ensuite, Il s’est tourné vers les scribes et les pharisiens, et leur a dit: «Vous n’êtes pas de Dieu. C’est pour cette raison que vous ne recevez pas ce que je dis». Aujourd’hui, celui qui est de Dieu, qui est vraiment né de nouveau par la Parole et l’Esprit de Dieu, Il acceptera le témoignage, et le bon plaisir de Dieu reposera sur nous.

Aujourd’hui, je voudrai lire cette parole particulière de 1 Jean chapitre 5. Ici, nous avons dans quelques mots, sept ou huit fois, le mot «témoignage». 1 Jean chapitre 5, ici, lisons le verset 5:

Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu?

Et nous avons toujours de nouveau insisté: Le Fils n’a pas été engendré par le Père dans l’éternité, mais, comme cela a été promis dans tout l’Ancien Testament jusqu’à la promesse qu’une vierge enfantera un Fils; Il est né à Bethlehem. Et nous l’avons dit, en hébreux, Bethlehem veut dire «Maison du pain», Bethlehem. Et Lui, le Pain vivant qui est descendu du ciel, nous Le croyons. Nous croyons que Jésus – Christ est le Fils de Dieu. Et comme il est écrit dans le Psaumes 89: «Tu m’a fait sortir du sein maternel» (Psaumes 22. N.d.l.r), et ainsi, il est dit que le Saint – Esprit viendra sur toi et ce qui naîtra de toi sera appelé «Fils de Dieu». Nous croyons que le Père s’est révélé Lui – même dans le Fils pour que nous, en tant que fils et filles de Dieu nous soyons agrées et que nous recevions l’adoption, la position de fils et de fille. Et dans tout l’Ancien Testament, c’était des engendrements naturels; mais, dans le Nouveau Testament, il est écrit: «Ce qui est né de toi vient du Saint – Esprit». Une nouvelle création, engendrée par le Saint – Esprit. C’est ainsi qu’aussi certain que Marie croyait, c’est aussi certain que nous aussi nous croyons. Et, le même Saint – Esprit vient sur nous, et l’engendrement divin a lieu en nous, et nous naissons de nouveau et nous portons la vie éternelle de Dieu Lui – même. Et ici, le mot «témoignage» est mentionné sept ou huit fois dans la première épître de Jean. Vous pouvez vous – mêmes compter et lire. Il est dit ensuite au verset 6:

C'est lui, Jésus – Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité.

De quoi fait – il mention ici? Avec l’eau et avec le sang. Dans l’obéissance, par le baptême d’eau, et le ciel s’ouvre, et la gloire de Dieu descend, et le témoignage retentit: «Celui – ci est Mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé Mon bon plaisir». Et ensuite, notre Rédempteur devait prendre le chemin jusqu’à la croix, verser Son sang, et nous accorder la Rédemption par Sa grâce. Ensuite, nous avons ce témoignage au verset 7:

Car il y en a trois qui rendent témoignage: l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord.

Ils font partie de l’œuvre de la rédemption, ils sont le centre de la rédemption. Et nous avons ici le témoignage que notre Seigneur nous a transmis par Sa grâce. Maintenant suit le verset 9:

Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu …

Vous voyez, toujours le mot «témoignage».

Le témoignage de Dieu est plus grand (a une plus grande puissance, en allemand. N.d.l.r); car le témoignage de Dieu consiste en ce qu'il a rendu témoignage à son Fils.

Il consiste en ce qu’Il a, de manière surnaturelle, rendu témoignage à Son Fils en descendant et en faisant retentir Sa voix: Celui – ci est Mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé Mon bon plaisir». Et maintenant arrive le marteau: «Celui qui ne croit pas au témoignage de Dieu, rend Dieu menteur». C’est écrit noir sur blanc ici. C’est important que nous puissions voir ici le contexte. Lisons maintenant le verset 10:

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui – même…

Toi et moi, nous avons reçu le témoignage que, dans le Fils de Dieu – nous allons le lire encore toute à l’heure si Dieu accorde Sa grâce – nous avons l’adoption. C’est une réalité divine. Nous sommes maintenant fils et filles de Dieu; et ce que nous serons quand le Seigneur reviendra, n’a pas encore été manifesté; mais, quand cela sera manifesté, nous Luis serons semblable. S'il vous plaît, lisez avec moi, écoutez et croyez. Lisons encore une fois le verset 10:

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui – même; 

Pas son propre témoignage, mais:

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui – même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu'il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Avez – vous tous reçu cela et vu comment est – ce – que c’est important de croire que Jésus – Christ est le Fils de Dieu, et qu’Il a donné Sa vie pour tous les fils et toutes les filles de Dieu; et que c’est en Lui que nous avons le témoignage de Dieu? Et en quoi ce témoignage a – t – il consisté? «Celui – ci est Mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé Mon bon plaisir». Et ici, nous avons lu que nous avons ce témoignage – là en Lui – même; et par lui, le bon plaisir de Dieu se repose aussi sur nous par la grâce de Dieu. Nous n’avons rien fait pour cela. Nous étions dans le monde comme tous les autres, mais ensuite vint le jour, l’heure, et nous avons trouvé grâce devant Dieu. Et nous pouvons accepter notre Sauveur personnellement par la grâce de Dieu; et, de notre part, par la foi, confirmer le témoignage; et ce témoignage aujourd’hui, par la grâce de Dieu, est en nous tous. Lisons ensuite le verset 11:

Et voici ce témoignage, 

S'il vous plaît, écoutez bien. Êtes – vous tous bien éveillés? J’espère que personne ne dort. Croyez – vous tous? Suivez – vous tous? Écoutez le verset 11:

Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Voilà le témoignage: Dieu nous a donné la vie éternelle, et cela, en Jésus – Christ notre Seigneur et Rédempteur. Lisons encore une fois le verset 11:

Et voici ce témoignage…

Dans cette expression: «Celui – ci est Mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé Mon bon plaisir», et ce témoignage – là, nous l’avons en Lui, ce que, nous étions dans le Fils de Dieu, nous avons été crucifiés avec Lui, nous avons été ensevelis avec Lui, nous sommes ressuscités avec Lui, nous sommes montés dans la gloire avec Lui. Et ce témoignage, nous l’avons dans le cœur; Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans Son Fils. Et nous sommes ceux qui, en tant que fils et filles de Dieu, avons reçu la vie éternelle. Et il insiste encore une fois au verset 12:

Celui qui a le Fils a la vie, il a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.

Bien – aimés frères et sœurs, cela pourrait être une prédication d’évangélisation, mais elle est nécessaire. Nous devons avoir la certitude, l’assurance de notre salut, la certitude de la foi que nous avons le témoignage de Dieu en Jésus – Christ notre Seigneur, et que nous acceptons le témoignage que Dieu a rendu à Son Fils, que Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui – même. Il a réparé tous les dégâts de la chute et nous a accordé la réconciliation et le pardon de toutes nos offenses. Et comme déjà mentionné dans Galates, nous avons la confirmation de cette réalité que l’adoption a eu lieu, et que maintenant, nous sommes vraiment des fils et des filles de Dieu par la grâce de Dieu. Galates chapitre 4. Ce sont des paroles connues. Galates chapitre 4 versets 4 et 5:

Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme…

Bien – aimés frères et sœurs, ici est la clé que tous les trinitaires devraient prendre une fois entre les mains. Ici, il est dit clairement… lisons encore une fois:

Mais, lorsque les temps ont été accomplis, 

Quand le temps fut accompli pour que la vierge enfante; quand le temps était arrivé pour que Dieu accorde la rédemption, il est écrit:

Dieu a envoyé son Fils, 

Pas du ciel, mais:

…né d'une femme, né d’une femme, né sous la loi,

Ici, nous avons cela très clairement: «lorsque les temps ont été accomplis». Dans notre temps aussi, nous pouvons dire que le temps est accompli. Les prophéties bibliques s’accomplissent. Et celui qui est de Dieu porte le témoignage de Dieu dans le plus profond de son cœur. Et, tel que nous l’avons lu, celui qui ne croit pas Dieu, celui qui n’accepte pas le témoignage de Dieu, il fait Dieu menteur. Et qui est l’homme qui se permettra de faire de Dieu un menteur? Non. Il ne faut pas croire n’importe quoi, mais, accepter, recevoir par la grâce de Dieu, ce que Dieu, par Sa grâce, nous a donné; et avoir part à ce qu’Il fait maintenant sur terre. «Quand les temps ont été accomplis». Avez – vous tous accepté cela, en ce qui concerne le témoignage de 1 Jean 5, [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r] que le bon plaisir de Dieu devait venir sur le Rédempteur pour revenir ensuite sur les rachetés? Il devait venir sur le Fils pour qu’il puisse ensuite revenir sur tous les fils et les filles de Dieu. Il n’y a plus de condamnation pour tous ceux qui sont en Christ Jésus, et qui ne marchent plus selon la chair, mais selon l’Esprit. 

Que Dieu le Seigneur soit remercié de tout notre cœur de ce que nous ne parlons pas seulement d’un Message, de l’enseignement et de la parole prophétique, mais pour le fait que, nous avons, par la grâce de Dieu, tout le plan de la rédemption que nous avons la grâce de prêcher. Et tous ceux qui sont de Dieu, ont part à ce que Dieu fait maintenant. Tous les autres, sans le considérer, ils disent: «Ils suivent un homme». Non et encore une fois, non. Nous ne suivons que notre bien – aimé Seigneur et Rédempteur. Mais, dans la foi, par conviction, nous avons reconnus le ministère du prophète promis; et là, il peut être aussi dit: Celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur. Qui est celui qui a donné la promesse: Voici je vous envoie le prophète Élie? Qui était – ce? Malachie? Michée? Non. C’était Dieu Lui – même qui a dit: «Je vous envoie». Et celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur. Celui qui ne croit pas Dieu et qui ne croit pas les promesses que Dieu a données, où est – ce – que cela le mène? Cela l’éloigne de Dieu. La foi qui est nécessaire est celle qui est selon les Écritures. Pas seulement une foi en général. Tout le monde croit. Mais qu’est – ce qu’ils croient? Ils croient ce qu’ils veulent croire. Mais nous, nous avons la grâce de croire, de témoigner et dire de tout notre cœur que nous croyons comme le disent les Écritures et tel qu’elles le disent. Et aussi ce que les Écritures ont promis pour ce temps dans lequel nous sommes et ce qu’Il nous a accordé par Sa grâce.

Laissez – moi lire encore une fois ce verset de Romains. Il faut que tous puissent vraiment accepter le témoignage de Dieu, le garder dans le cœur et remercier le Seigneur et Lui apporter la louange. Ici dans Romains, nous avons toujours de nouveau lu… j’aimerais lire dans Romains chapitre 5 versets 18 et 19:

Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul… l’obéissance d’un seul, beaucoup seront rendus justes.

Tu n’as rien fait pour cela. Tu n’y peux rien d’avoir été perdu par Adam. Tu n’as rien fait pour être sauvé par le deuxième Adam, notre Seigneur. Et cela est écrit ici ensuite, et nous avons la grâce d’accepter cela, par la grâce de Dieu. Tel que la désobéissance d’un seul homme a conduit à la mort, ici, l’obéissance d’un seul homme, notre Rédempteur qui est ressuscité des morts et est entré dans la vie éternelle; c’est le témoignage que nous rendons. En Lui était et est la vie, et nous avons reçu la vie éternelle par Lui notre Seigneur. Acceptez cela dans la foi de tout votre cœur.

Dans 2 Corinthiens chapitre 1, nous avons ces paroles puissantes qui sont d’ailleurs connues de tous, nous les avons toujours mentionnées. 2 Corinthiens le premier chapitre, ici, lisons aujourd’hui à partir du verset 18:

Aussi vrai que Dieu est fidèle, la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non.

Nous avons entendu hier dans Hébreux, que Dieu s’est porté garant pour ce qu’Il avait promis et dit à Abraham. Et ici, l’apôtre Paul le dit étant mandaté par Dieu et prêchant la Parole, exposant tout le dessein du salut de Dieu. Je vais vous le lire en allemand:

Aussi vrai que Dieu s’est porté garant pour que la parole que nous vous avons adressée ne soit pas oui et non.

Il s’est porté garant pour que la parole ne soit pas oui et non. Non et encore une fois, non. Il a pris soin pour cela. Dieu s’est porté garant pour que nous puissions croire chaque parole de Dieu. C’est Lui qui fait en sorte que nous puissions croire chaque Parole de Dieu et Il fait en sorte et que chaque parole de Dieu soit prêchée. C’est Lui qui s’est porté garant pour que nous trouvions grâce devant Lui, que Sa Parole ne soit pas oui et non, mais que nous puissions la croire, le servir; et que sa Parole soit transmise tel qu’elle est transmise ici. Donc, 2 Corinthiens 1 verset 18 et Hébreux 6. Dieu s’est porté garant pour que Sa Parole soit prêchée et qu’elle ne soit pas oui et non. Et ici, Dieu a pris la responsabilité que la Parole de Dieu soit vraie dans notre bouche, qu’elle ne soit pas oui et non, mais que nous ne prêchions rien d’autre que la sainte Parole de Dieu. Et comme nous l’avons lu ici, Dieu Lui – même, Lui – même s’est porté garant et a rendu témoignage pour cela; et nous avons la grâce de croire ce témoignage. Lisons ensuite le verset 19:

Car le Fils de Dieu, Jésus – Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, par Silvain, et par Timothée, n'a pas été oui et non, mais en lui, il n'y a que oui;

En Lui il n’y a que oui, et amen. Le oui a été exprimé. Ici il mentionne de nouveau notre Seigneur. Et nous pouvons remercier notre Seigneur de tout notre cœur pour ce qui est écrit ici. S'il vous plaît, écoutez ce qui est écrit au verset 20:

Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.

…parce que nous avons accepté le témoignage de Dieu. Encore le verset 21:

Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu.

Bien – aimés frères et sœurs, nous avons trouvé le fondement, et, nous pouvez lire ce qui été la chose principale pour ceux qui étaient revenus de la captivité babylonienne à Jérusalem. L’Arche de l’alliance était la chose principale avec le pectoral de Moïse, et le fondement original a été retrouvé. Il fallait qu’il y ait quelqu'un avec le pectoral «Lumière» avant que quelque chose soit prêché ou fait. Lisez Esdras et Néhémie. C’est encore le cas aujourd’hui avec nous. L’enseignement des douze apôtres a été de nouveau placé sur le chandelier, et nous avons retrouvé le fondement original, lequel est bâti sur le fondement des apôtres et des prophètes où Jésus – Christ Lui – même est la Pierre angulaire. Revenir au commencement, revenir à Jérusalem, revenir à ce que Dieu le Seigneur disait déjà au commencement. Et maintenant à la fin, placer cela de nouveau sur le chandelier. Lisons encore les versets 21 et 22:

Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, lequel nous a aussi marqués d'un sceau (marqués de Son sceau, en allemand, N.d.t) et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit.

Ici, nous avons un résumé de quoi il s’agit aujourd’hui: Dieu s’est porté garant de ce que Sa sainte et précieuse Parole éternelle soit prêchée, et qu’elle ne soit pas oui et non. Et Dieu s’est porté garant de ce qu’Il a envoyé Son serviteur le prophète pour nous ramener au fondement, à l’enseignement biblique. Dieu a pris la responsabilité, et s’est porté garant pour accomplir toutes les promesses. Et aujourd’hui, nous sommes témoins de ce que Dieu a fait dans notre temps. Et nous pouvons dire que nous ne sommes pas des gens qui suivent des fables habilement conçues, mais, nous avons suivi notre Seigneur et Rédempteur. 

Mais maintenant, bien – aimés frères et sœurs, nous voulons insister rapidement encore une fois sur certaines choses. Il nous a oint: tel que l’onction nous enseigne, c’est ainsi que cela est vrai devant Dieu. L’apôtre Jean l’écrit dans 1 Jean 2 verset 27. L’onction du Saint – Esprit qui se reposait sur tous les prophètes, sur tous les apôtres qui ont parlé au nom du Seigneur et ont prophétisé, la même onction qui était sur eux alors qu’ils écrivaient, alors qu’ils prêchaient; la même onction se repose aujourd’hui sur nous pour que nous puissions prêcher la même parole et pour que la même parole nous soit révélée sous la même onction du Saint – Esprit. Et si cette révélation divine qui nous est accordée par Sa grâce est devenue une réalité en nous, alors, Dieu va appliquer Son sceau sur nous. D’abord la Parole en tant que semence incorruptible, en tant que promesse; ensuite, être introduits dans la Parole de Dieu sous l’onction du Saint – Esprit.

Bien – aimés frères et sœurs, laissez – moi dire la chose suivante: je m’attends à ce que la Parole ne soit pas seulement prêchée, mais qu’elle soit révélée à chacun par le Saint – Esprit comme une véritable onction et action du Saint – Esprit en nous tous qui sommes assis sous l’écoute de la Parole de Dieu. Que ce ne soit pas oui et non, mais «Oui et Amen» et que, nous puissions tous, en nous – mêmes, porter le témoignage que Dieu nous a accordé par la grâce de Dieu. Dans ce contexte, nous ne pouvons qu’exprimer notre reconnaissance au Seigneur de tout notre cœur. Que Dieu nous a visité de cette manière, plein de grâce. Qui es – tu? Qui suis – je? Qui sommes – nous pour que Dieu nous ait appelés à sortir de tous les peuples, les langues et les nations? De toutes les églises et les églises libres pour que Dieu nous rassemble en tant que Son peuple: «Rassemble – Moi Mon peuple pour qu’il puisse écouter Mes Paroles». Et nous avons prêché la sainte et précieuse Parole. Nous avons, n’est – ce – pas, prêché la parole évangélique, la parole prophétique et la parole de l’enseignement; toutes les trois parties, par la grâce de Dieu, nous avons fait ces choses. Et Lui – même en a pris toute la responsabilité, oui, Il s’est porté garant et a donné la garantie que chaque parole et chaque promesse va s’accomplir. Il s’est porté garant pour l’accomplir. Et, Lui – même s’est porté garant que Ses serviteurs ne prêchent que Sa Parole. 

Bien – aimés frères et sœurs, dans le plus profond de mon cœur, je suis convaincu que nous n’avons pas besoin de donner des cours particuliers à quelqu’un sur un certain sujet, et nous n’avons pas besoin de discuter. J’en suis convaincu. Dieu n’a pas donné Sa révélation à moi seul et aux frères dans le ministère, mais à nous tous, nous tous qui croyons Sa Parole, Il nous l’a révélée par le Saint – Esprit. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur notre Dieu pour cela.

Ne l’oubliez pas: Dieu fait de grandes choses dans ce temps. Et nous avons la grâce d’avoir par à cela. Tous ceux qui passent par des épreuves, ne l’oubliez pas: tel que notre Seigneur, avec des grands cris, des supplications et des prières devant celui qui pouvait le sauver de la mort, c’est ainsi que nous aussi nous passons par des épreuves dans le couple, avec les enfants, dans la famille. Quel que soit l’angle dans lequel on regarde, cela n’a pas d’importance. Tout le monde passe par des épreuves avec des larmes, des grands cris et des supplications, mais, le Seigneur nous connaît. Il est Le souverain sacrificateur qui compatit à nos faiblesses. Que Dieu soit remercié de ce qu’Il répond à tous nos besoins. Son sang est encore sur le trône de la grâce. Et nous pouvons encore venir à Lui et nous approcher du trône de la grâce. Tous ceux qui n’ont pas encore consacrés leur vie au Seigneur, peuvent le faire aujourd’hui. Celui qui n’est pas encore baptisé bibliquement, peut être baptisé bibliquement aujourd’hui. Je l’ai déjà dit ici plusieurs fois: Je regarde à soixante – dix ans en arrière, en 1948, au mois de Juin; dans la première tente missionnaire après la deuxième guerre mondiale, un évangéliste enflammé du nom de Rockeman a prêché, et cela m’avait saisi. Et la grâce de Dieu m’avait saisi, et j’ai consacré ma vie au Seigneur en Juin 1948. Soixante – dix ans sont passés. 

Mais ici est le point, bien – aimés frères et sœurs, j’ai été baptisé ensuite dans l’église baptiste dans les trois titres. Mais, quand le temps fut accompli et que j’avais écouté ce que frère Branham avait dit de manière biblique sur le baptême, alors, nous, en tant que frères, nous avons pris notre chemin vers le fleuve Rhin, et nous nous sommes tous baptisés l’un l’autre au nom du Seigneur Jésus – Christ. Tous ceux qui sont baptisés dans la formule trinitaire devraient se laisser corriger. Ils devraient savoir que toutes les églises et les églises libres utilisent la formule trinitaire pour tout, à chaque fois et toujours le signe de croix, la formule trinitaire, tous les jours, de millions de fois. Mais nous avons reconnu que Dieu le Seigneur S’est révélé dans le nom de la rédemption, en hébreux: Yahshuah: Yahweh – Sauveur. Et c’est ainsi que tous aujourd’hui encore, quand un baptême a lieu et s’il a lieu, tous sont baptisés bibliquement au nom du Seigneur Jésus – Christ, car ça, c’est le nom dans lequel Dieu, en tant que Père dans le Fils et le Saint – Esprit s’est révélé ici sur terre. Père n’est pas un nom, Fils n’est pas non plus un nom; mais nous devons être baptisés au nom dans lequel Dieu en tant que Père, Fils et Saint – Esprit S’est révélé. Je dois dire avec reconnaissance que tous ces milliers que j’ai baptisés ont tous été baptisés au nom du Seigneur Jésus – Christ dans tous les peuples, les langues et les nations. Dieu nous a visité, IL nous a fait grâce. Et nous avons été rendus humbles. Nous avons trouvé grâce devant Dieu, et nous pouvons croire ce que l'Écriture dit et comme l'Écriture le dit.

Encore une fois: ceci est le laps de temps le plus important. Ne réfléchissez pas, croyez de tout votre cœur et acceptez ce que Dieu nous a accordé. Et que l’onction, l’onction du Saint – Esprit, je le répète encore une fois: L’onction du Saint – Esprit qui se reposait sur tous les prophètes et tous les hommes de Dieu, sur Pierre alors qu’il écrivait, sur Paul, quand il écrivait, la même onction du Saint – Esprit que nous avons ici sous forme écrite devant nous, vienne sur nous tous pour que nous puissions comprendre chaque parole par révélation de l’Esprit de Dieu. Et ensuite, s’accomplira: pas seulement l’onction (beaucoup l’ont), mais l’onction qui nous enseigne vraiment et nous conduit dans toute la vérité. Et après que nous ayons été conduits dans toute la vérité – la Parole est la vérité – alors, l’Esprit de la vérité vient, et Dieu nous applique Son sceau. Loué et exalté soit le Seigneur notre Dieu dans le saint nom de Jésus – Christ! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. 

Levons – nous et chantons comme si souvent «Tel que je suis sans rien à moi». Les deux sœurs ont – elles un cantique? Alors, venez devant. [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi», – gloire à Dieu! Alléluia! – et les deux sœurs chantent un cantique en allemand. N.d.l.r].

Amen! Que notre Seigneur soit remercié! Que notre Seigneur soit remercié! Nous courbons nos têtes, persévérons avec reconnaissance dans la prière, avec beaucoup de reconnaissance dans le cœur pour la grâce que Dieu nous a accordée de croire maintenant. Acceptez le témoignage de Dieu, et le témoignage de Dieu est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans Son Fils. Celui qui a le Fils de Dieu, celui qui a reçu le Fils dans la foi, et la foi vient de ce qu’on entend de la prédication, et la prédication vient de la Parole de Christ; et quand elle est apportée, nous ne réfléchissons plus et n’argumentons plus; que cela soit le cas aujourd’hui, et particulièrement adressé à tous les jeunes. Ne venez pas avec des critiques, ne venez pas avec des jugements et des pensées contre les autres, non, non, non. Venez pour écouter et croire la Parole de Dieu et accepter pour que le témoignage que Dieu a rendu en vous tous, en nous tous, devienne vrai. Nous savons particulièrement que dans ce temps où tout est avancé, les jeunes n’ont pas la vie facile que ce soit à l’école, au travail, dans la formation professionnelle ou où que ce soit; mais aujourd’hui – c’est notre prière – «Fais grâce à tous, ô Seigneur! à tous ceux qui sont ici pour la première fois, tous ceux qui sont ici pour la première fois et qui sont avec leurs parents; que cela se produise, qu’ils puissent croire et qu’ils reçoivent la foi de ce qu’ils ont entendu de la prédication, et reçoivent ce que Dieu nous a accordé par Sa grâce par l’œuvre de la rédemption accomplie. 

Encore une fois, adressé à tous ceux pour qui le Message est nouveau, et aussi ce que Dieu a fait et ce qu’Il a prêché par frère Branham; tous ceux pour qui ces choses sont nouvelles, acceptez – le dans la foi. J’aimerais encore le dire: Dieu s’est porté garant de ce que Son serviteur et de ce que tous Ses serviteurs, Il s’est porté garant pour que Ses serviteurs soient sous l’inspiration et l’onction du Saint – Esprit, et pour que la parole de Dieu soit prêchée. Et la même chose se passe dans notre temps; tel que Paul pouvait citer les noms de ceux qui ont prêché la parole avec lui comme Sylvain, Timothée, Tite, c’est ainsi que nous pouvons le faire aussi dans notre temps, dans tous les peuples, les langues et les nations; tous ceux qui prêchent la Parole telle qu’elle est écrite. Que tous les frères dans le ministère puissent être fortifiés dans la foi. Pour vous aussi, Dieu a pris la responsabilité et s’est porté garant pour que vous en Lui, vous demeuriez dans Sa Parole et ne prêchiez rien d’autre que Sa Parole. 

Que tous les frères qui sont en visite ici, de Montréal, de Ottawa, de Toronto, Edmonton, de Goma, de Johannesburg et d’où que ce soit; que tous les frères, dans tous les peuples et les langues soient consacrés à Dieu et qu’ils puissent être tous vraiment sous l’onction du Saint – Esprit. Et que tous ceux qui, ô Dieu, écoutent de la bouche de Tes serviteurs, Ta Parole, soient, de la même manière sous l’onction du Saint – Esprit, et soient directement enseignés par Dieu et conduits dans toute la vérité. Bien – aimé Seigneur, je Te remercie de ce que Tu as conduit les choses ainsi, et que Tu as utilisé ce jour d’aujourd’hui pour que nous puissions tous parvenir à l’unité de la foi, de la connaissance et de la révélation de Jésus – Christ notre Seigneur. Bien – aimé Seigneur, nous nous consacrons à Toi de manière nouvelle. Et tout ce que nous avons dans le cœur, toutes les requêtes, ô bien – aimé Seigneur, Tu sais combien des difficultés nous avons; nous remettons entre Tes mains notre sœur Johanne, oui, nous remettons tout entre Tes mains. Confirme Ta sainte et précieuse Parole. Sauve, guéris, délivre et accorde la révélation par Ton Saint – Esprit. À Toi soit apportée la louange pour toute chose, dans le saint nom de Jésus – Christ! Alléluia! Amen! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen!

Avant que nous nous asseyons, je voudrais demander s’il y a des frères et des sœurs qui veulent être baptisés ou si nous le ferons la prochaine fois si Dieu accorde Sa grâce et si le temps est encore là. Oui, bon, nous allons donc attendre un peu. Pardon? Il y en a deux. Il y a une sœur. Il y en a trois. Asseyez – vous pour que nous puissions voir. Qui veut être baptisé? Levez – vous s'il vous plaît, vous qui voulez être baptisés. Un, deux… y a – t – il quelqu'un d’autre? Trois, quatre. Oui. Alors, nous pourrons, à la fin du service, baptiser. 

Maintenant, je voudrais remettre à tous les salutations et particulièrement les salutations à nos bien – aimés frères et sœurs de la Finlande, que Dieu vous bénisse de manière particulière et qu’Il soit avec vous. Repartez avec les salutations pour tous les amis en Finlande. Que Dieu bénisse tous dans tous les pays voisins. Que Dieu bénisse notre frère Kasmir très particulièrement. En Pologne, beaucoup sont encore dans différentes directions, mais nous croyons qu’avant le retour de Seigneur, tous ceux qui font partie de l'Épouse de l’Agneau vont se laisser corriger et ramener. Dieu ne permettra aucune confusion au ciel ni désordre. Au ciel, il y aura la perfection, l’harmonie divine, l’ordre. Ainsi, nos frères en Montréal et Ottawa, Goma, Kinshasa… dites – moi le nom? Quel est le nom? [Atlanta] Atlanta. Repartez avec des salutations pour tous. Des salutations particulières pour frère Gilbert. Lève – toi s'il te plaît lève – toi pour qu’on puisse te voir. C’est le frère Gilbert de Paris. Dieu voulant, le prochain weekend, nous serons à Paris. Il y aura des réunions là – bas, juste une petite réunion samedi avec les frères, et une plus grande, dimanche, avec tous. Oui. Tu veux donner l’invitation officielle? Tous le savent. Tout le monde est invité. Et ainsi, le troisième weekend, il y aura aussi des réunions en Roumanie, et vous savez tous que dans toute l’Europe, la plupart que le Seigneur a appelé sont en Roumanie. Et nos frères ont porté la parole dans ce pays et continuent à le faire, et nous sommes reconnaissants pour cela. Donc, le deuxième weekend, Dieu voulant, ce sera à Paris, et le troisième de ce mois de Juillet, si Dieu accorde Sa grâce, ce sera en Roumanie.

J’ai encore une demande pour que vous la portiez au Seigneur. Nous avons aussi nos frères et sœurs de la Bulgarie. Que Dieu vous bénisse particulièrement. Que Dieu vous bénisse aussi pour le travail de traduction en Bulgarie. Nous avons des émissions régulières. Mais, il y a tellement eu beaucoup de reproches qui sont arrivées à la chaine de télévision, et il n’y a, en fait qu’un seul reproche. Les prédications sont toute bien, mais l’homme rejette la Trinité, c’est le reproche qu’ils font à la télévision. Ils disent que les prédications sont merveilleuses, mais l’homme rejette la Trinité. C’est ce qu’ils reprochent à la télévision. Les frères sont alors en entretien avec la chaine de télévision. Que Dieu puisse accorder Sa grâce pour qu’on puisse continuer. Que Dieu fasse Lui – même en sorte que ce soit possible. Et notre frère Michail de l’Ukraine a raconté comment est – ce – que Dieu, partout, que ce soit en Biélorussie, ou là dans la région, comment est – ce – que tout le monde peut écouter et suivre, et que Dieu fait Son œuvre. Et aussi notre frère Bashmir de Pologne, que Dieu te bénisse. Saluez tous partout dans le monde entier. Maintenant, nous allons écouter sûrement un cantique de la chorale, et ensuite, nous allons nous séparer jusqu’à la prochaine fois.

Pensez aussi à moi dans vos prières. Que Dieu puisse accorder Sa grâce pour que Sa Parole puisse encore être portée. Notre frère Taty fait en sorte que tous, dans le monde entier, soient connectés, pour que je n’ai plus besoin de faire tant de voyages, mais que tous puissent être connectés et suivre en Tchéquie, en Slovaquie, en Roumanie, en Autriche, en Suisse et partout. Repartez avec des salutations fraternelles et que Dieu le Seigneur vous bénisse tous, amen! Alléluia! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r].


Transcription de la réunion internationale de Krefeld
tenue par frère Ewald Frank le Dimanche 01 Juillet 2018