Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Réunion mensuelle de Krefeld, Samedi 2 Juin 2018 / Ewald Frank

Jezik francuski




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»


Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 02 Juin 2018

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement ». N.d.l.r].

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Que le Seigneur notre Dieu soit remercié de ce que nous sommes rassemblés de loin et de près et de toute l’Europe, que ce soit de Grodno ou de la Hongrie, de la Roumanie, de l’Autriche, de la Suisse, de la France, de l’Angleterre, de partout, de toute l’Europe, nous sommes rassemblés aujourd'hui ici. Nous venons d’entendre les salutations provenant du monde entier. Dieu fait retentir le dernier appel dans le monde entier, et celui qui est de Dieu écoute la Parole de Dieu. J’ai reçu encore trois salutations particulières de nos frères et sœurs Anderson de Oakland en nouvelle Zélande. J’ai encore des salutations de frère Vindle Élise d’Edmonton. Nous avons ensuite quelques salutations du frère Antoni… Je devrais peut – être demander à notre frère de Rome de se lever. Où est notre frère de Rome? Le frère Antoni. Où est notre frère? Oui. Que Dieu te bénisse très particulièrement. C’est le père de notre frère Pedro qui conduit l’église de Rome. Que Dieu te bénisse ainsi que ta fille. Soyez les bienvenus parmi nous. Ensuite nous avons toutes les salutations des frères. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r].

Aujourd’hui nous avons aussi une visite particulière. Nous demandons à notre frère visiteur de se lever, le frère de Lahore, au Pakistan. Où es – tu bien – aimé frère? Est – ce – que tu peux te lever rapidement? Viens s'il te plaît. Viens rapidement. Que Dieu te bénisse. Je voudrais que l’église te voie. Dis quelques mots à la congrégation. Oui. [Le frère du Pakistan dit quelques mots à l’assemblée. N.d.l.r].

Que Dieu te bénisse et soit avec toi. Amen. Merci. Amen. Oui, la dernière fois, il y avait huit mille personnes dans un stade, et ensuite, entre cinq et six mille personnes rassemblées dans la rue, les sœurs d’un côté et les frères de l’autre côté. C’est puissant de voir que dans un pays islamique, le Pakistan, Dieu a appelé à sortir. Et notre frère Nobel est assis ici devant. C’est lui qui, en 1969… lève – toi s'il te plaît pour que tous puissent te voir, lève – toi rapidement. Il a aussi vieilli, mais quand nous pensons à ce qu’à l’époque, il était enseignant de la Bible, et ensuite il m’avait invité à prêcher la Parole, et Dieu a accordé Sa grâce. Que Dieu te bénisse. 

Que Dieu bénisse tous les frères dans le ministère. Nous avons de la visite du Canada, des États – Unis et de partout, et très particulièrement de l’Amérique du sud. Vous savez ce qu’on veut dire par là. Que Dieu vous bénisse, vous tous de l’Amérique du Sud de manière très particulière, et qu’Il vous donne là – bas d’être aussi en bénédiction. C’est ma prière.

Nous avons ensuite un exposé puissant. Je vais faire un résumé. Mais avant de donner cet exposé, je vais faire une annonce rapidement. Le 21 Juin, toutes les trois cent quarante – huit communautés membres du conseil mondial des églises, seront rassemblées à Genève pour fêter les soixante – dix ans d’existence. Et le pape y recevra tous les honneurs. Il va sûrement inviter tous les trois cent quarante – huit représentants de tous les continents, et sûrement leur souhaiter la bienvenue et leur demander de revenir dans le sein de leur mère. Tout est en train de s’accomplir dans notre temps et atteint le point culminant. Et tout ce qui fait partie de la fin des temps, que ce soit dans la religion ou la politique, tout tend vers la fin. Ensuite, nous avons ici une annonce qui est vraiment incompréhensible. Parmi les prédicateurs du bien – être… vous savez que les charismatiques ont fait de l'évangile du bien – être leur sujet principal. Parmi les croyants, personne ne doit aller mal. Tout le monde doit avoir tout en abondance, mais tous doivent d’abord apporter leur argent à celui qui prêche. Et cet homme a trois avions privés, un homme connu aux États – Unis. Il demande maintenant cinquante – quatre millions de dollars pour qu’il puisse acheter son quatrième avion privé en leur promettant le bien – être. Que devrait – on dire?

Et ce qui concerne Israël, ce qui nous touche le plus, je l’ai lu encore, quand Israël avait signé un contrat de paix avec l’Égypte, j’ai lu quand Israël avait signé un contrat de paix avec la Jordanie. Et vous savez tous ce qui se passe maintenant. Nous ne nous mêlons jamais à la politique, mais nous voyons que Monsieur Trump a fait son devoir, mais maintenant, il va devoir se retirer ou alors sera obligé de le faire. Aujourd’hui, je vais montrer ici que l’Angleterre ne faisait pas partie de l’empire Romain en l’an 800, lequel avait commencé en 63 avant Christ. L’Angleterre, en 63 avant Christ, ne faisait pas partie de l’empire Romain. C’est pour cette raison qu’ils font tous leurs efforts pour sortir de l’Europe. Et tous ceux qui appartenaient à l’époque à l’empire, font partie de l’Europe. Nous voyons que cela s’accomplit aussi. Mais maintenant suit le grand «mais», et nous le disons avec une grande douleur: toutes les communautés qui sont sorties des différents réveils, les baptistes, les méthodistes, les mennonites et tous ces gens, ceux qui sont sortis des différents réveils dans lesquels les baptêmes du Saint – Esprit avaient eu lieu et des actions surnaturelles de Dieu, mais maintenant, ils sont tous unis dans le conseil mondial des églises. Et il y a une personne qui donne le ton à suivre et dit: «nous croyons nous tous en un seul Dieu constitué de trois personnes!» La pyramide est renversée sur la tête, il y a ici le Père, le Fils et le Saint – Esprit. Et ils disent tous: «nous croyons tous la Trinité». C’est leur prédication principale. Et ils disent même que tout ce qui est parfait est en trois. Et ils présentent au monde entier un enseignement qui a été inventé en 325 après Christ par Constantin, Athanase et tous les gens de l’époque qui ont inventé leur Dieu. Dieu n’est pas une Trinité. Dieu est constitué d’une seule personne. Dieu est le seul vrai Dieu d’éternité en éternité. Et Il s’est révélé à nous en tant que Père, dans le Fils et par le Saint – Esprit. 

Nous sommes reconnaissants de ce que nous pouvons regarder dans le plan du salut de notre Dieu et y être inclus. Mais, bien – aimés frères et sœurs, dites – moi: le monde entier est retenu et égaré dans la captivité babylonienne. Est – ce – que vous comprenez et voyez comment est – ce – que le dernier Message est nécessaire? Il est intitulé: «Vous Mon peuple, sortez du milieu d’eux et éparez – vous. Ne touchez à rien d’impur et je vous agréerai. Vous serez mes fils et Mes filles, et je serai votre Dieu». Bien – aimés frères et sœurs, nous devons commencer à être reconnaissants de ce que Dieu a envoyé un prophète. Et à chaque fois que je vois cette photo ici, je suis de nouveau reconnaissant. C’est ainsi que frère Branham a laissé sa Bible ouverte sur le dernier chapitre de Deutéronome et le premier chapitre de Josué. C’est comme ça qu’il a laissé sa Bible ouverte. La fin du dernier chapitre de Deutéronome et le premier chapitre de Josué. Il savait que Dieu, avec ce dernier Message et toutes les promesses, il savait que ce Message serait envoyé dans le monde entier. Et il savait qu’il avait apporté ce Message et qu’il devait repartir. Il savait que ce Message, par la grâce de Dieu, allait atteindre les extrémités de la terre, et il a atteint les extrémités de la terre. Disons – le et soulignons – le encore une fois: Avant le retour de Jésus – Christ, il faut que tout dans l'Église du Dieu vivant qui elle – même est l’appui, le pilier de la vérité, il faut qu’en elle tout soit ordonné bibliquement sur le fondement original et édifié pour être un temple de Dieu en Esprit en sorte que le Seigneur Lui – même puisse se manifester. Nous sommes reconnaissants de ce que Dieu a pris soin pour tout.

J’ai aussi pris plusieurs notes concernant ce qui a lieu maintenant, et j’ai aussi noté quelques années bien – aimés frères et sœurs. Nous sommes en Juin. Le 11 Juin 1933, vers 14 heures de l’après – midi, un évènement a eu lieu alors que frère Branham voulait baptiser un jeune frère, subitement il a entendu: «Lève la tête, lève la tête». Et quand il l’a fait, il a vu cette nuée surnaturelle descendre. Frère Branham avait soufflé dans le micro, (frère Frank fait un bruit comme le vent. N.d.l.r) et il a dit que cette nuée surnaturelle était accompagnée d’un vent tumultueux, et, de cette nuée, une voix a retenti: «Tel que Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un Message qui précédera le retour de Christ». Ça, c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR! Cela a eu lieu d’une manière surnaturelle, et nous pouvons nous rappeler de ces choses. Plusieurs années depuis 1933 sont venues et sont passées, mais Dieu a veillé sur Sa Parole, et a veillé sur la promesse de Malachie, qu’Il enverrait un prophète comme Élie avant que le jour terrible et redoutable de l'Éternel ne vienne. Dieu, dans notre temps, a veillé sur Sa Parole, et nous en sommes reconnaissants. Il a Lui – même fait en sorte que notre attention soit portée sur ce qu’Il a promis et sur ce qu’Il a aussi fait dans notre temps.

J’ai aussi pensé au 07 Mai 1946. Bien – aimés frères et sœurs, pour nous, cela a toute son importance. Dieu s’est manifesté de manière surnaturelle. Quand nous lisons que l’Ange vint à Marie, l’Ange vint à Zacharie ou à Daniel, à Jean sur l’île de Patmos, c’est une chose. Mais quand nous entendons ce qui s’est passé dans notre temps lié à un mandat direct, à un don de guérison d’abord et pour prêcher la Parole… et tel que frère Branham l’avait dit: «C’était pour attirer l’attention des hommes sur ce que Dieu a à nous dire par Sa Parole qu’il a prédestinée pour ce temps». Et jusqu’aujourd’hui, nous sommes liés à tous les frères et sœurs dans le monde entier, et nous souhaitons à tous les riches bénédictions de Dieu de tout notre cœur, à tous ceux qui peuvent vraiment croire ce que Dieu a promis et ce que Dieu a fait.

Nous avons ensuite le rappel au 14 Mai 1948, le rappel du fondement de l’État d’Israël. Bien – aimés frères et sœurs, lorsque nous étions en Israël et que nous avons parcouru tout le pays, partout, nous avons remercié le Seigneur dans les villes bibliques. Le jour vint où nous avons été invités à la Knesset. Et nos bien – aimés frères et sœurs Bopé de Johannesburg ont pu être utilisés par Dieu pour que nous puissions entrer dans la Knesset. Le député le plus important de la Knesset était assis à ma droite, et il nous avait introduit dans la Knesset. Il s’était tourné vers moi et m’avait demandé ce qui nous conduisait en Israël. Et directement, je lui avait dit de quoi il s’agit. Et en premier, je lui avais cité les versets bibliques d’Ésaïe 14 verset 1: «Je choisirai encore Israël». Et je lui avais cité d’autres Écritures. Et il avait dit: «Je n’ai jamais entendu ça». Bien – aimés frères et sœurs, en cela aussi, cela ne sert à rien de prier et de poser ses mains sur le mur des lamentations. Le voile est encore sur leurs têtes. Ils ne peuvent pas encore voir. Ils vivent ce qui se passe, mais ils ne voient pas l’accomplissement des prophéties bibliques. C’est ainsi que nous pouvons être reconnaissants.

Encore une expérience dans ce contexte. Alors que nous étions dans le jardin, vous savez tous que le lieu du crâne, de la crucifixion, tout est resté tel que c’était. Il est écrit dans l'Évangile de Jean qu’à côté de cet endroit où notre Rédempteur fut crucifié, il y avait un jardin, et dans le jardin, il y avait un sépulcre. Cela est encore ainsi jusqu’aujourd’hui. Et alors, quand l’homme responsable du jardin m’a vu, il est venu vers moi, m’a embrassé et dit: «Que Dieu te bénisse! Je suis heureux de te voir ici». Et il ajouta «sois libre et choisis toi – même l’endroit où vous voulez vous réunir». Et vous savez, cela m’a rappelé… je lui avait demandé s’il avait connu Monsieur Martha. C’était un arabe, mais un chrétien arabe. Imaginez – vous, alors qu’en 1964, j’étais pour la première fois au jardin du sépulcre à Jérusalem, Monsieur Martha était venu à moi et m’avait dit: «Je t’invite à prendre une tasse de thé. Viens avec moi». Et je venais juste de m’asseoir, et il m’avait regardé et m’avait demandé: «As – tu déjà entendu parler de William Marion Branham?» Imaginez – vous! En 1964, non loin du sépulcre et du lieu du crâne. Il m’invita à prendre une tasse de thé. Et je lui ai dit «écoute, je le connais personnellement». Vous pouvez vous imaginer la suite alors. Dieu a Lui – même pris soin de tout aussi à chaque occasion. 

Il y a encore une chose de la parole prophétique d’Ézéchiel. Nous avons toujours lu partout les Écriture. Et dans Ézéchiel 47, le temple est décrit avec la source qui sortira du sanctuaire, et le torrent. Et il est écrit dans Ézéchiel 47 que le torrent descendra jusqu’à la mer de sel, la Mer Morte, et à droite et à gauche du torrent, il y aura des arbres fruitiers qui produiront du fruit chaque mois de l’année, 12 fois par an. Et alors j’ai lu cela. Tout est écrit dans Ézéchiel chapitre 47. Et je pensais vraiment à ce que quand Dieu réparera tous les dégâts avec Israël et fera toutes choses bien, alors, extérieurement, ce rétablissement sera aussi visible. Bien – aimés frères et sœurs, il faut que cela devienne aussi visible en nous et avec nous, que le Seigneur rétablisse toutes chose et ramène vraiment toute chose à l’état primitif. Cela doit être visible qu’Il a rétabli toutes choses. 

J’ai aussi pensé au 12 Juin 1958, alors que j’étais allé vers frère Branham dans la réunion à Dallas, Texas. J’étais enthousiasmé et touché de ce qui a été dit et de ce que Dieu a fait. Je ne pouvais pas retenir la joie que j’avais. À la fin de la réunion, j’étais allé à lui. Et il m’avait dit: «Frère Frank, tu retourneras en Allemagne avec ce Message». Imaginez – vous! On se rappelle des jours et des expériences qui ont pris une signification dans toute ma vie, et aussi en grande partie, dans la vie de l'Église du Dieu vivant, car tous les ministères que Dieu établit sont établis pour l’édification de l'Église. Et nous pouvons, par la grâce de Dieu, transmettre ce que Dieu nous a confié. Nous pourrions ensuite continuer à lire les autres dates qui ont aussi une signification particulière pour moi.

Je regarde particulièrement à soixante – dix ans en arrière, en Juin 1948, lors de la première tente de mission après la guerre. Un évangéliste plein de feu avait prêché et j’avais consacré ma vie au Seigneur en Juin 1948. Et je regarde à soixante – dix ans dans le royaume de Dieu, et aussi aux différentes étapes durant ces soixante – dix années. Dieu est véritable, Dieu et fidèle. Il a vraiment pris soin de tout. 

Et maintenant, nous allons parler de la Parole que j’ai vraiment dans le cœur, dans l’épître de Jude: «Combattez pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes». Bien – aimés frères et sœurs, ça, nous pouvons le dire en insistant de tout notre cœur et avec toute la conviction que Dieu, par Sa grâce nous a ramenés au commencement, et Il a ouvert la prison et libéré les captifs, et, par la grâce de Dieu, nous pouvons accepter et recevoir ce qu’Il nous a accordé dans ce temps. Ici particulièrement le deuxième et le troisième verset de l’épître de Jude… commençons directement au verset 3:

Bien – aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

Cela a été placé dans notre responsabilité, que nous devons combattre pour la foi originale. Et celui qui veut saisir cette foi originale et qui sera peut – être aussi saisi, doit revenir à Abraham. Abraham est le premier exemple de la foi dans l’histoire de l’humanité depuis Genèse chapitre 12 et tous les autres chapitres qui ont suivi. Toutes les expériences avec le Seigneur et ensuite il est écrit qu’Abraham croyait Dieu, et cela lui a été imputé à justice. Toi et moi aussi, nous croyons Dieu. Nous croyons la Parole de Dieu. Et nous savons que chaque Parole de Dieu est oui et amen tel que le sont chaque promesse. Et ici il nous est demandé de combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toute. Nous pouvons revenir à la foi de nos pères apostoliques, revenir au commencement, à l’origine, au fondement, à la première prédication de Pierre dans Actes des Apôtres. Et comme nous l’avons souvent dit: La première et la dernière prédication doivent être les mêmes et seront en harmonie. Et ici, dès le verset suivant, il est parlé de ceux qui prêchent les fausses doctrines. C’est justement à cause des fausses doctrines que nous sommes appelés à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toute. C’est à cause des fausses doctrines qui s’infiltrent. Et jamais, nous n’allons tolérer ne serait – ce qu’une seule interprétation et un faux enseignement.

Une fois, j’ai eu une visite ici à Krefeld des frères venant d’un pays africain disant que le Seigneur serait déjà revenu et ceci et cela. Bien – aimés frères et sœurs, celui qui est de Dieu prêche les Paroles de Dieu. C’est pour cette raison que nous reconnaissons que celui qui ne prêche pas la Parole de Dieu, prêche ses propres pensées et ses propres connaissances. Ici, cela continue encore particulièrement au verset 5, au verset 9. Et dans tous ces versets, il nous est dit de nous tenir et de croire et de prêcher ce qui fut prêché au commencement. Et à la fin, à partir du verset 17, bien – aimés frères et sœurs:

Mais vous, bien – aimés, souvenez – vous des choses [Demeurez dans les Paroles, en allemand. N.d.t] annoncées d'avance par les apôtres de notre Seigneur Jésus – Christ.

Bien – aimés, demeurez dans les Paroles annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur Jésus – Christ. Cela continue encore au verset 18:

Ils vous disaient que dans les derniers temps il y aurait des moqueurs [des menteurs, en allemand. N.d.t], marchant selon leurs convoitises impies; 

Verset 19 particulièrement:

Ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n'ayant pas l'Esprit.

Ensuite aux versets 24 et 25:

Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irréprochables et dans l'allégresse, à Dieu seul (Pas au Dieu trinitaire, mais à Lui, le Seul Dieu), notre Sauveur, par Jésus – Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen!

C’est simplement puissant, bien – aimés frères et sœurs. Et j’espère, pas seulement espère, mais je crois que Dieu a conduit les choses ainsi, que tous ceux qui, maintenant, écoutent vraiment le dernier Message et le croient, qu’ils seront présents quand le Seigneur reviendra pour prendre les siens auprès de Lui. Disons – le devant la face de Dieu: Si ce ne sont pas ceux qui maintenant croient Dieu et ont du respect devant Sa Parole, et qui ont mis leur vie bibliquement en ordre et acceptent de tout leur cœur ce que Dieu nous a accordé, si ce ne sont pas eux qui atteignent le but, alors, qui atteindra le but? Et d’un autre côté, on entend partout il est parlé du retour du Seigneur, ils parlent aussi des signes de temps, partout on en parle. Et encore aujourd’hui, il y a des églises dans lesquelles les sœurs sont habillées décemment jusqu’au cou et viennent dans l’église et se mettent tous à genou avant que la réunion ne commence, personne ne parle l’un avec l’autre, et à la fin de la réunion, ils se mettent tous à genou et remercient Dieu, mais malgré tout cela, ils croient en la Trinité, ils ont des traditions et toutes ces choses, et n’ont jamais entendu parler du Message. Vous savez ce que cela signifie pour moi et ce que cela produit en moi? Je veux que tous ceux qui attendent le retour du Seigneur ne puissent pas simplement se mettre à genou, mais qu’ils puissent aussi ouvrir leurs cœurs, et qu’ils ne se réfèrent pas aux bénédictions qu’ils ont reçues ni aux dons qu’ils exercent, mais qu’ils puissent revenir à la Parole de Dieu et donner à Dieu l’honneur et combattre pour la foi originale qu’avaient les apôtres et qui a été transmise aux saints une fois pour toute.

Vous savez, je le dis toujours. J’ai expérimenté beaucoup de choses depuis 1949 dans les réunions internationales. Dieu a voulu les choses ainsi et les a conduites ainsi pour que frère Branham reçoive le mandat et qu’il lui soit donné la responsabilité de prêcher l'Évangile éternellement valable pour que cet Évangile qui doit être prêché à toutes les nations soit placé sur le chandelier et de nouveau ordonner tous les enseignements bibliques sur le baptême d’eau, sur la divinité, sur la chute de l’homme sur tous ces différents sujets bibliques, Dieu a voulu que cela soit révélé. Dieu a révélé Sa Parole, et pour cela, Il a envoyé Son serviteur le prophète. Et que nos voies se soient rencontrées, c’est Dieu qui a voulu les choses ainsi, pour que le vrai Évangile valable éternellement soit prêché à toutes les nations jusqu’aux extrémités de la terre. 

S'il vous plaît, ayez de la compréhension pour cela. Quand je lis un tel verset, vous, bien – aimés, de quoi il s’agit ici? Il est écrit: «Combattez pour la foi qui a été transmise une fois pour toute aux saints.» Allons rapidement encore à Abraham. Qu’est – ce – qui s’était passé avec lui? À chaque fois que le Seigneur parlait avec lui, une promesse suivait. Et Abraham croyait ce que Dieu lui disait jusqu’à ce qui est écrit dans la Parole de Dieu. Et nous sommes reconnaissants, alors que le Seigneur disait au chapitre 18 de Genèse: «à la même époque l’année suivante, je reviendrai, et ta femme Sarah aura un fils». À chaque fois que le Seigneur parlait à Abraham, cela été lié à une promesse. Quelque chose était lié à cela. Et ainsi, Dieu lui révélait Sa volonté, ce qu’Il allait faire. C’est la même chose avec nous. Nous pouvons continuer avec Isaac. Il était aussi un fils promis. Et qu’est – ce – qui s’était passé avec le fils promis? Le serviteur d’Abraham avait été envoyé pour trouver une femme pour ce fils promis. Et la femme était au puits et a été trouvée. Cela symbolise l’histoire du salut déjà avec Abraham et toutes les différentes étapes qui ont suivies. Et que se passe – t – il avec nous aujourd’hui? Il est écrit: «Et Son Épouse s’est préparée». Il n’est pas seulement écrit, mais ce sont les deux versets bibliques, bien – aimés frères et sœurs, que nous devons lire dans chaque réunion avec insistance, que ce soit Matthieu 25 verset 10 «Celle qui furent prêtes entrèrent au festin de noce de l’Agneau, et les ports furent fermées». Je ne veux pas qu’un seul de nous se trouve devant une porte fermée! Je veux que tous puissent faire toutes leurs expériences du salut par une conversion, une délivrance, vraiment, toute la rédemption selon l’esprit, l’âme et le corps, nous devons l’expérimenter personnellement tel que cela nous est transmis et témoigné dans les saintes Écritures. Des hommes se sont repentis et ont ensuite confessé les liens qu’ils avaient. Qu’est – ce – que s’était? «Il vint pour délivrer ceux qui étaient liés et pour pardonner les pêcheurs et guérir les malades». Nous souhaitons que tout de nouveau dans notre vie et dans la vie de tous, dans les adolescents et les jeunes, que cela ait lieu. Même aujourd’hui il y eu des jeunes frères qui ont été appelés au bureau et qui ont consacré leurs vies.

Bien – aimés frères et sœurs, le temps est vraiment si sérieux! Nous n’avons pas seulement les soixante – dix années depuis la fondation de l’État d’Israël, mais notre Seigneur a dit: «Quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes car vous savez que votre rédemption est proche». Et Il insista ensuite en disant: «En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas jusqu’à ce que toutes ces choses arrivent. Le ciel et la terre passeront». Nous vivons à la fin des temps. Nous devons rester sobres et normaux. Mais vraiment, s'il vous plaît, avec les vraies expériences en commençant d’abord avec une vraie conversion, une vraie repentance, un vrai regret de notre vie passée sans Dieu. Que nos expériences soient vraiment comparables à celles des Actes des Apôtres. Que nous puissions expérimenter une repentance, une conversion, une régénération, une nouvelle naissance. Que tout soit authentique car il est écrit que celui qui invoque le nom du Seigneur sera sauvé. C’est par ça que cela commence, et c’est pour nous tous. Nous devons faire des expériences personnelles du salut telles qu’elles sont témoignées dans la Bible.

Et d’autre part, frères et sœurs, toutes ces années, je n’ai jamais vu un tel amour être manifesté dans le bureau comme aujourd’hui, que ce soit des frères ou des sœurs. On ressent la fin, le désir est là. Que Dieu puisse nous remplir tous du Saint – Esprit. On peut lire ici les précieux versets, par exemple dans le livre du prophète Ésaïe, Ésaïe chapitre 49. Il n’est pas parlé seulement du jour du salut, mais aussi de ce que nous devons être agréables à Dieu. Ésaïe 49. Je vais lire ici le verset 8:

Ainsi parle l'Éternel: Au temps de la grâce [au temps du bon plaisir]. Écoutez bien s'il vous plaît. Au temps agréable, je t'ai exaucé, Et au jour du salut je t’ai secouru ;

La Parole agréable. Quand est – ce – que ce temps a – t – il commencé? Quand est – ce – que le jour du salut a – t – il commencé et comment est – ce qu’il a pris cour? Nous pouvons maintenant aller à 2 Corinthiens chapitre 6 et lire là où cet homme de Dieu se réfère à cette parole d’Ésaïe 49, et insiste ensuite sur ce qui inonde son cœur du texte d’Ésaïe 49 repris ici dans 2 Corinthiens 6 verset 2:

Car il est écrit: Au temps favorable je t'ai exaucé, au jour du salut je t'ai secouru. 

Et ensuite suit ici, il insiste:

Voici, voici, [regardez] Voici, regardez, prêtez attention, maintenant, ce temps favorable est là; maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut.

Cela était annoncé dans l’Ancien Testament, le temps favorable, le temps agréable, le jour du salut; et ensuite, il dit: maintenant, voici, soyez attentifs, voici ceci est le temps favorable, le temps agréable, c’est le jour que le prophète Ésaïe avait prophétisé. Et ensuite bien – aimés frères et sœurs, vous connaissez ce verset du Nouveau Testament par cœur, Matthieu 3 verset 17, alors que notre Seigneur est sorti de l’eau après le baptême, le ciel s’est ouvert, et ensuite, la voix a retenti: «Celui – ci est mon Fils bien – aimé en qui j’ai trouvé Mon bon plaisir». Ce jour agréable a eu un commencement. Le jour du salut, le jour du bon plaisir d’abord sur le Fils de Dieu, ensuite, sur tous les fils et les filles de Dieu, la faveur de Dieu est descendue comme nous l’avons entendu et dit assez souvent. Tel que dans le baptême nous rendons témoignage que nous avons accepté notre Seigneur et Rédempteur comme Sauveur personnel, c’est ainsi que le Seigneur Lui, de Sa part, rend témoignage en nous remplissant de Son Esprit, en disant par cela: «Celui – ci est mon bien – aimé fils, ma bien aimée fille en qui j’ai trouvé mon bon plaisir, celui qui m’est agréable». Nous sommes justifiés, sanctifié devant Dieu dans le fils de Dieu, et rendus agréables à Dieu.

Je suis ainsi convaincu, bien – aimés frères et sœurs que si nous ne sommes pas encore parvenus à être agréable au Seigneur, nous avons néanmoins ce désir dans nos cœurs, de Lui être agréable, d’avoir Sa faveur. Que nous ne le lisions pas seulement qu’Énoch avait le bon plaisir de Dieu, lui, septième après Adam, mais c’est aussi un signe de la fin de temps, qu’à la fin du septième âge de l'Église, le temps le plus important de tous les âges, les gens disent que nous avons tout et n’avons besoin de rien, les charismatiques. Mais le Seigneur a dit: «Vous ne savez pas que vous êtes aveugles, pauvres et nus». Mais ensuite la promesse est donnée: «Celui qui vaincra héritera de toutes ces choses, il s’assiéra avec Moi sur Mon trône tel que j’ai vaincu et que je me suis assis avec Mon Père sur Son trône». La plus grande promesse, la plus importante promesse adressée au dernier âge de l'Église, à nous qui maintenant, croyons par la grâce de Dieu, vivons par la grâce de Dieu. Et nous sommes vraiment prédestinés dans ce temps à croire Dieu de tout notre cœur, à accepter la Parole de la promesse. S'il vous plaît, pensez à cela. Le Seigneur a parlé à Abraham et Abraham n’avait pas regardé aux circonstances visibles. Nous avons souvent lu ce verset de Romains 4. C’est le verset clé en ce qui concerne la vie d’Abraham, et sa confiance qu’il avait en Dieu Le Seigneur est un modèle pour nous. Lisons dans Romains chapitre 8 à partir du verset 28:

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, Amen! Que le Seigneur soit remercié! afin que son Fils soit le premier – né de beaucoup de frères.

Ensuite, le témoignage puissant:

Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

Dieu a vraiment pensé à tout, Il a pris soin de tout. Et pour dire cela encore une fois avec insistance dans le contexte: Dans le jour du salut, au temps agréable, pensez à cela. Combien d’efforts Dieu a fait avec Israël? Combien d’efforts jusqu’à la première venue de notre bien – aimé Seigneur et Rédempteur; et Il vint chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais ensuite la percée a eu lieu, et Dieu a pris soin de tout, et le ministère de Jean – Baptiste a contribué à ce qu’un peuple bien disposé a été conduit au Seigneur, un peuple agréable. Et c’est la même chose encore avec nous. Un peuple bien disposé, un peuple agréable à Dieu sera conduit au Seigneur, un troupeau dans lequel il n’y a rien de condamnable comme il est écrit: «Il n’y a plus de condamnation en ceux qui sont en Jésus – Christ, ceux qui ne marchent plus selon la chair, mais selon l’Esprit. Et ça, c’est notre désir tant que nous sommes ici sur cette terre, celui de consacrer notre vie au Seigneur et de dire sincèrement: «Que Ta volonté soit faite!»

Bien – aimés frères et sœurs, maintenant je demande, qui crois de tout son cœur? Qui crois de tout son cœur? Oui, tous! Amen! Nous pouvons croire la sainte parole de Dieu. Ne l’oubliez pas: la foi est toujours liée aux promesses. Elle est ancrée dans les promesses. Et notre foi est ancrée dans les promesses de Dieu, et toutes les promesses de Dieu sont oui et sont amen! Ce n’est pas une théorie, ce n’est pas seulement un enseignement, c’est une réalité divine parmi le peuple de Dieu dans ce temps. Nous avons abandonné nos propres chemins, nos propres enseignements, et nous sommes sortis de toutes les interprétations, et nous avons consacré notre vie au Seigneur. Et si ce soir ici présent ou alors quelque part sur terre, s’il y a encore des gens qui n’ont pas encore fait leurs expériences du salut avec Dieu, ceci est justement, le jour du salut; ceci est le temps favorable, le temps agréable à Dieu. Et là, comme Paul l’a écrit, nous devons mettre notre vie à la disposition du Seigneur pour que Sa bonne, parfaite et volonté agréable, ait lieu dans notre vie, selon Romains 12. Et si nous sommes sincères, cela n’est pas difficile, pas du tout! Dieu n’a rien exigé que nous ne puissions faire. Dieu n’a rien exigé d’impossible! Tout est normal, cela fait partie de notre vie naturelle! Personne ne peut s’inquiéter et faire des efforts parce que Dieu aurait exigé des choses que nous ne pouvons accomplir. Non. Tout ce que Dieu a exigé de nous est en fait naturel. C’est ainsi que cela est manifesté par la grâce de Dieu dans la vie des rachetés. Bien – aimés frères et sœurs, tout sera couronné avec la grâce de Dieu, et avec l’amour de Dieu.

Laissez – moi dire ceci pour finir, lire cette parole que nous connaissons tous et que nous pouvons répéter par cœur, dans Matthieu chapitre 22. Ici, nous avons ce que notre Seigneur a dit dans ce contexte. Matthieu chapitre 22, je lis à partir du verset 37:

Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

Même avec toutes nos pensées! De toute notre âme, de tout notre cœur et de toutes nos pensées. Penser bibliquement, penser à ce que le Seigneur a dit dans Sa Parole. L’aimer de toutes nos pensées.

C'est le premier et le plus grand commandement.

Mais maintenant suit la deuxième chose:

Et voici le second, qui lui est semblable (qui est aussi grand): Tu aimeras ton prochain comme toi – même.

Le deuxième. Est – ce – que c’est difficile? Non! Pas du tout! Absolument pas. Ici au verset 40, il est écrit:

De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

Aimer Dieu le Seigneur de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos pensées, et aimer notre prochain comme nous – mêmes, tel que nous nous aimons nous – mêmes, c’est comme ça que nous devons aimer notre prochain. Avec nos forces, nos pensées. L’amour demeure éternellement. Tout passera, mais l’amour demeure (1 Corinthiens 13), Aimer aussi notre prochain de tout notre cœur et nos pensées. C’est 1 Corinthiens 1» du verset 1 au verset 4. Que toute la gloire, l’honneur, soit à Dieu notre Seigneur dans toute l’éternité, Lui qui créé toute chose nouvelle, et qui régénère tout. Répétons cela encore une fois: le vieil homme ne peut pas vivre la nouvelle vie, non! Seulement si notre cœur est régénéré, seulement si nous avons reçu un cœur de chair, cela sera alors possible de vivre ce que Dieu nous demande. Que cette réunion d’aujourd’hui puisse servir à ce que des pêcheurs se repentent et expérimentent leur conversion et que nous puissions tous venir au Seigneur et dire: «Seigneur, fais – moi grâce, pardonne. Je veux t’être agréable dans le jour agréable, je veux t’aimer de tout mon cœur, mon âme et mes pensées, et aimer mon frère, ma sœur de tout mon cœur, mon âme et mes pensées» et en le faisant ainsi, tout ce que Dieu a dit dans la loi et dans les prophètes, est résumé par cet acte. Aimer notre frère, notre sœur de toutes nos pensées. Que l’honneur, la gloire et l’adoration soit apportés au Dieu Tout – puissant dans toute l’éternité pour le grand privilège que nous avons d’être rassemblés ici du monde entier pour écouter la sainte et précieuse Parole. Dieu a envoyé une faim, et Il a pris soin aussi pour la nourriture au temps convenable! À Lui notre Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité! Alléluia! Amen! Levons – nous pour la prière et, comme si souvent, chantons «Tel que je suis sans rien à moi». Pas ma force, mais Ta force! [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi», et «Tout nouveau, tout nouveau». N.d.l.r].

Pendant que nous persévérons dans la prière, bien – aimés frères et sœurs, je voudrais l’entendre de vous: Croyez – vous le Message de tout votre cœur? Dites «Amen» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Que le monde entier puisse l’entendre! [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Quand je pense que des frères entreprennent mille six cent kilomètres pour être ici un weekend, ils traversent l’océan, ils viennent de toute l’Europe, de l’Afrique pour écouter la Parole de Dieu! La responsabilité que nous portons est grande. Mais nous savons de la même manière que le Seigneur achèvera Son œuvre dans notre temps. Bien – aimés frères et sœurs, si aujourd’hui, particulièrement parmi ceux qui sont là pour la première fois, si nous avons quelques – uns qui veulent consacrer leur vie au Seigneur, soyez libres. Puis – je demander qui est là pour la première fois aujourd’hui? Levez les mains rapidement. Merci, merci. Des mains se lèvent partout. Dieu est fidèle. Les derniers sont appelés à sortir, et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur pour cela. S’il y en a qui veulent se faire baptiser, demain il y aura cette possibilité. Si déjà aujourd’hui vous voulez consacrer entièrement votre vie au Seigneur, vous pouvez venir devant pendant que nous chantons encore le chœur «Tel que je suis sans rien à moi». Que celui qui veut venir, que ce soit pour le baptême ou pas, qu’il puisse simplement venir, et nous allons prier les uns pour les autres. [L'assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi». N.d.l.r].

Loué et exalté soit notre Seigneur et Dieu! Il a dit, celui qui viens à moi, je ne le rejetterai pas. Et nous avons, par la prédication, envoyé l’appel. C’est l’appel du Seigneur: «Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos pour vos âmes». Mes bien – aimés, regardez ici. [Le frère Frank parle en Polonais avec un frère. N.d.l.r]. C’est bien que nous ayons des traducteurs et que tous peuvent entendre dans toutes les langues. Le frère Arben est – il ici? Oui. Nous sommes vraiment reconnaissants à Dieu de tout notre cœur. C’est encore le temps de la grâce. Et comme je l’ai dit et que je l’ai lu: «Ceci est le jour du salut, ceci est le jour agréable» et il tend sûrement vers sa fin. Lentement, mais sûrement. Nous ne sommes pas au commencement de la fin des temps, mais nous sommes à la fin de la fin des temps. Et vous tous qui êtes venus devant, celui qui veut être baptisé demain pourra être baptisé. Acceptez – vous Jésus – Christ comme votre Sauveur personnel? Acceptez – vous le pardon de vos péchés dans la foi? Aussi certain que dans la foi vous l’acceptez, c’est aussi certain que vous pouvez aussi dire comme notre Seigneur l’a ordonné, que nous devons, à tous les peuples, les langues et les nations, prêcher la repentance et le pardon des péchés en Son nom. Le pardon par le sang de l’Agneau. Et nous sommes reconnaissants à Dieu de ce que le sang de l’Agneau est encore sur le trône de la grâce, et que tous, vous avez reçu le pardon de vos péchés. Priez tous. Ouvrons tous les bouches et prions ensemble.

Bien – aimé Seigneur Dieu Tout – puissant! Priez tous! Toute l’église, priez! Bien – aimé Seigneur, nous venons devant Ta face avec tous ceux qui sont venus devant pour Te consacrer leurs vies. Bien – aimé Seigneur, agréé tous, reçois tous, fais grâce, pardonne, pardonne les iniquités! Régénère tous ô Seigneur! À Toi le Dieu Tout – puissant sois la louange, l’honneur et l’adoration! C’est encore le temps de la grâce ô Seigneur! Alléluia! Louez le Seigneur! Remerciez le Seigneur! Louez Son saint nom! Seigneur, Tu as fait de grandes choses en nous. Et, prosternés dans la poussière, nous T’adorons. Alléluia! Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Vous tous qui êtes venus devant, acceptez maintenant dans la foi cela. C’est le jour que le Seigneur a fait pour vous! Le jour que le Seigneur a fait, et que le bon plaisir de Dieu se repose sur vous! Que la faveur de Dieu, le bon plaisir de Dieu repose sur vous! Oui! Partout, dans toute l’église, levez les mains et adorons et prions ensemble. Bien – aimé Seigneur, que Ta grâce, que Ta bénédiction vienne sur nous tous! Que Ton bon plaisir se repose sur nous! Le plein pardon, la pleine justification par la foi! Je Te remercie, je Te remercie! Alléluia! Alléluia! Soyez consacrés à Dieu le Seigneur pour ce temps et pour l’éternité! Alléluia! Alléluia! Alléluia! Loué et exalté soit le Seigneur notre Dieu! Alléluia! Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Chantons encore «Ceci est le jour». Et ensuite vous pourrez vous asseoir. [L'assemblée chante «Ceci est le jour que le Seigneur a fait». N.d.l.r]. Et que tous disent «Amen». [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Vous pouvez maintenant aller en paix! Nous demandons encore à la chorale de chanter un cantique. Vous pouvez rentrer à vos places. Asseyez – vous encore pour quelques moments. Dieu voulant, demain nous serons de nouveau ici pour écouter la sainte et précieuse Parole de Dieu, et apporter l’honneur et l’adoration au Seigneur. À Lui soit l’honneur pour toute l’éternité! Alléluia! Alléluia! Amen!








Transcription de la réunion internationale de Krefeld
tenue par frère Ewald Frank le Samedi 02 Juin 2018