Ujumbe ya watu wa uhuru

Yesu Kristo ni sawa sawa Jana, leo na hata milele. Ebr.13.8

Lugha:

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 01 Avril 2018 / Ewald Frank

Lugha: Mfaransa




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld
Dimanche 01 Avril 2018

Consécration des enfants. 

[L'assemblée chante «Tu es digne, Tu es digne » N.d.l.r]. Amen! Amen! Vous pouvez vous asseoir. Ceci est devenu aussi vrai: «Ta vérité parcourt le monde entier!» Et ça, c’est aussi vrai, ce que l’apôtre Jean a décrit: «Aucun mensonge n’a son origine dans la vérité!» La vérité a toujours été vérité, et restera éternellement vraie! Et notre Seigneur a dit: «Ma Parole est la vérité!» Et il disait: «Sanctifie les dans Ta vérité». Encore rapidement, les salutations. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r]. 

Bien – aimés frères et sœurs, alors que cet homme de Dieu m’avait appelé et dit: «Frère Frank, nous sommes réunis du vendredi jusqu’au lundi, de quarante différentes églises. Plus de quatre mille personnes. Et nous allons, le 02 Avril, nous réunir ici, et nous allons ensemble remercier le Seigneur de ce qu’il y a eu un 02 Avril 1962». Il y a des frères et des sœurs sur toute la terre, qui reçoivent ce que Dieu, par Sa grâce, nous a accordé. 

Et nous avons ici aussi des salutations particulières de notre frère John de Bucarest. Un homme selon le cœur de Dieu! Et je vous dis: Celui à qui la Parole est révélée, il est affermi dans la Parole! Et il demeure dans la Parole, et ainsi, dans la volonté de Dieu pour toujours, éternellement. Que Dieu puisse bénir le frère John de Bucarest, le frère Daniel, le frère Florin. Oui, tous les frères qui distribuent la Parole, qui partagent la Parole. Et ça, je voudrais aussi le dire à tous les frères dans le ministère sur toute la terre: La même nourriture spirituelle que frère Branham devait emmagasiner, et qui aussi, tel que cela m’a été ordonné d’emmagasiner la nourriture, c’est ainsi que cette même nourriture, dans tous les endroits locaux et dans le monde entier, est distribuée. Nous ne faisons que transmettre ce que Dieu, par Sa grâce, nous a confié et nous a donné. Ce n’est pas le système d’un seul homme, mais, comme Matthieu 24 du verset 45 au verset 47 le dit clairement. La nourriture est d’abord transmise pour qu’elle soit ensuite reçue dans le monde entier par tous les ministres de la Parole, et ensuite, distribuée par eux. 

Nous avons les salutations du frère Erwin Pacheco. Il ne peut pas être ici aujourd’hui. Et le frère Myskys n’a pas encore donné l’exposé sur le voyage de Cuba. Dieu a vraiment fait de grandes choses. Des églises se sont fait baptiser bibliquement, et la Parole de Dieu a été reçue. Et nous sommes très reconnaissants au Seigneur de tout notre cœur, de ce qu’encore, partout sur la terre, des hommes existent qui reçoivent et acceptent la Parole.

Aujourd’hui, nous allons nous occuper de nouveau de ce que Dieu nous a promis, et le placer de nouveau sur le chandelier, et montrer comment est – ce – que c’est important de croire, de reconnaître la Parole, d’accepter la Parole promise pour ce temps. Et en liaison avec hier, et en rapport avec ce qui concerne Israël et ce qui a été dit sur les scribes et pharisiens, qui méprisent Ésaïe 53, ils doivent, en fait, mépriser ces choses parce qu’elles n’ont aucune signification pour eux. Et je pose la question aujourd’hui: «Qui, avec Malachie 4, qui, avec les promesses pour ce temps, peut comprendre quelque chose? Qui, de Matthieu 17 verset 11, peut comprendre quelque chose? Tous partent aux versets 12 et 13, et disent que la chose a pris fin avec Jean – Baptiste. Ils ne vont pas à Marc 9 verset 12. Non. Pour eux, la chose est accomplie avec Jean – Baptiste. Et ainsi, nous disons de nouveau de tout notre cœur merci à notre Seigneur, de ce qu’Il a pris soin! 

Et je le dis avec un cœur sincère: Depuis la réformation, nous avons écrit dans la dernière lettre circulaire les différentes époques. Nous les avons résumées et exposées rapidement. Mais, depuis la réformation, les prédicateurs de l'Évangile se sont attendus au retour de Jésus – Christ. Que ce soit Martin Luther, que ce soit Jan Hus, que ce soit Zwingli, que ce soit Calvin et tous ceux qui sont venus dans les différents réveils. Et tous les prédicateurs avaient leurs ministères, leurs devoirs. Et quand on observe correctement de quoi il s’agissait et sur quoi est – ce – que l’importance était mise dans la réformation et qu’on considère ensuite les autres réveils… prenez, par exemple, le réveil des Méthodistes: jamais la sanctification n’a été si prêchée. On n’a jamais tant insisté sur la sanctification avant le temps de John Wesley. Prenons, par exemple, Menno Simons, l’homme que Dieu a aussi utilisé de manière particulière pour les mennonites. Depuis les jours des apôtres, personne, aucun homme n’a mis une telle importance sur le fait que les sœurs dans l’église doivent être habillées décemment. Jusqu’aujourd’hui encore. J’ai aussi servi dans des églises mennonites, et aussi dans cette ville – là et partout. Toutes les sœurs ont des blouses. Il n’y a aucun décolleté. Tout est en ordre. Les jupes sont longues. Il n’y a rien à dire. Et l’ordre de Dieu, selon la Parole de Dieu, avait été rétabli dans l'Église. Il y avait vraiment une conversion, une nouvelle naissance, une sanctification. Et ensuite, l’ordre été rétabli dans l'église. Le corps était couvert de la tête aux pieds. Et, dans chaque réveil depuis la réformation, les choses étaient mises à leur place. Et ils ont insisté sur certaines choses.

Mais ensuite, il faut qu’on dise que personne de tous ces grands hommes de Dieu, que ce soit Moody, Zwingli, Charles Price… et tous ces grands hommes de Dieu. Aucun d’eux n’avait un mandat direct comme frère Branham, que le Message qui a été donné sera précurseur du retour de Christ. Aucun d’eux! Et, bien – aimés frères et sœurs, ça, il faut qu’on le dise: Le retour de Jésus – Christ était pour Paul, le sujet principal. Pour Pierre, le sujet principal. Pour Jacques, le sujet principal. Le retour de Jésus – Christ comme notre Seigneur l’a promis dans l'Évangile de Jean au chapitre 14. Et ensuite, imaginez – vous que dans notre temps, dans notre temps, un mandat divin direct d’une Nuée surnaturelle visible pour plus de trois mille personnes présentes! La Nuée était apparue et la voix audible avait retenti: «Tel que Jean – Baptiste avait été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur du retour de Christ». Donc, pas seulement la promesse concernant le retour de Jésus – Christ, mais maintenant, maintenant avant Son retour, le mandat direct de Dieu qui, avant le retour de Jésus – Christ, doit être exécuté dans le monde entier avant le retour de Jésus – Christ.

Aujourd’hui, mes bien – aimés frères et sœurs, nous avons écrit que Dieu, arrête toutes choses à l’avance. Et aussi un frère Frank, avec le ministère de frère Branham, a été lié et informé depuis le commencement. Ce n’est pas comme ça quelque part dans le temps où j’ai sauté dans l’eau. Mais, par la grâce de Dieu, depuis le commencement, j’ai eu la grâce de prendre part à ce que Dieu faisait. Depuis 1949, j’avais entendu parler de frère Branham. Je ne veux pas entrer dans les détails. Mais ensuite, n’est – ce – pas, ont suivi les années et les occasions dans lesquelles Dieu Lui – même a fait en sorte que le ministère et le Message soient portés dans le monde entier. Et même frère Branham devait insister sur sa personne: «Pas que moi je serai précurseur du retour de Christ, mais le Message que Dieu m’a donné le sera». Et tous, nous le savons. Les pieds de frère Branham n’ont foulé que quinze pays sur terre. Il a tenu des réunions de type évangélique dans douze pays. Et, depuis l’ouverture des sceaux en Mars 63, il n’a visité aucun pays. Il n’a porté le Message dans aucun pays de la terre. Mais après son retour à la maison, c’est ainsi que le Message, dans le monde entier, depuis 1966, a été porté tel que Dieu l’avait arrêté.

Je vais, en résumé, si Dieu fait grâce, parler de ça, et montrer les différentes époques et les différents points en relation avec l’histoire du salut. Je vais les écrire en bref si Dieu le permet et fait grâce.

Bien – aimés frères et sœurs, concernant ce que nous avons brièvement mentionné hier avec Ésaïe 53, si avec cela, nous allons dans Luc 19 du verset 42 au verset 44, notre Seigneur et Rédempteur est monté sur la montagne des Oliviers et a regardé Jérusalem et pleuré amèrement. Il disait: «Ô Jérusalem! Combien de fois ai – je voulu te rassembler comme une poule rassemble ses poussins; et toi, tu ne l’as pas voulu. Tu n’as pas reconnu le jour de la visitation de grâce de Dieu!» Et ensuite, le jugement fut prononcé: «Ils seront éparpillés dans tous les peuples. Et Jérusalem sera foulé par les nations jusqu’à ce que le temps des nations soit passé». Qu’est – ce – qui va se passer avec tous ceux qui ne reconnaissent pas la visitation de Dieu dans ces jours dans lesquels nous vivons aujourd’hui, mais qui passent en méprisant cette visitation divine dans notre temps et dans nos jours? Frères et sœurs, la grâce que Dieu nous a donnée de croire, d’accepter, de recevoir et de prendre part consciemment à ce que Dieu fait maintenant sur terre, c’est le plus grand don qui puisse être donné aux rachetés et qui a été donné aux rachetés. 

Je vais lire quelques Écritures. En ce jour, nous commémorons la résurrection de notre bien – aimé Seigneur, mort dans Son humanité, crucifié en Sa chair. Il a donné Sa vie pour l’humanité, et le sang de la nouvelle alliance a coulé. Mais, en tant que Seigneur, Il est ressuscité. La mort, l’enfer et le diable ont été vaincus. Et Sa victoire, est notre victoire. Nous connaissons tous les versets bibliques du Psaumes 16: «Je ne permettrai pas que son âme reste dans le séjour des morts et que son corps voie la corruption.» Nous connaissons tous ces versets bibliques du Psaume 47: «Dieu le Seigneur est monté avec des cris de louange». Et tout ce qui concerne notre bien – aimé Seigneur, ses souffrances, sa mort, Sa résurrection, Sa montée au ciel. Et, selon Luc chapitre 24, notre Seigneur a précédé Ses disciples en Béthanie, et Il a levé Ses mains sur eux et les a bénis. Et pendant qu’Il les bénissait, Il est monté devant leurs yeux au ciel. Ils étaient témoins oculaires de Sa montée au ciel. Ils L’ont vu monter corporellement au ciel les bénissant. Et celui qui, ensuite, va de Luc 24 à Actes des Apôtres chapitre 1: «Le même Jésus qui est monté au ciel devant vos yeux, reviendra de la même manière que vous L’avez vu monter au ciel». Dans la parole que le frère Schmidt a lue d’Éphésiens 3, bien – aimés frères et sœurs, je voudrai encore relire les versets d’Éphésiens chapitre 3 directement à partir du verset 2, pour que vous puissiez ressentir avec moi ce que je ressens en tant que responsable de la prédication du Message dans le monde entier. Et, bien – aimés frères et sœurs, devant Dieu, un mandat divin a une telle responsabilité qu’aucun homme ne peut imaginer. Et particulièrement maintenant, maintenant dans le dernier temps avant le retour de Christ, où tout est rétabli dans l’état primitif, tout est restitué, tout est ramené dans l’état qui existait au commencement dans l'Église primitive. Et nous remercions le Seigneur de ce que Lui – même a pris soin de tout.

Ici, Paul écrit dans Éphésiens chapitre 3 à partir du verset 3:

C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ. Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.

Un mystère caché. Et comme nous l’avons mentionné, tous ces grands hommes de Dieu depuis la réformation, ont exécuté leur mandat dans leur temps. Ils ont prêché ce qui était à prêcher selon le dessein du salut de Dieu. À la fin du temps de la grâce, tout devait de nouveau être rétabli dans l’état primitif. Il s’agit de revenir à Dieu, de revenir à la Parole de Dieu. 

Nous n’allons pas entrer dans les détails des évènements actuels dans le monde, mais tous, nous avons les yeux ouverts, nous voyons ce qui se passe autour de Jérusalem, ce qui se passe à Gaza, nous observons tout cela. Et notre Seigneur a aussi parlé de ça. Et quand nous pensons à ce qu’Il dit dans Matthieu 13: «Quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes; car vous savez que votre rédemption est proche». Mes bien – aimés frères et sœurs, nous restons sobres dans toutes les circonstances et relations. Comme je viens de le dire, nous restons sobres avec les deux pieds vraiment sur terre; mais, dans notre cœur, nous sommes liés à Dieu dans la présence directe de Dieu. Nous croyons chaque Parole de Dieu et nous savons ce que notre Seigneur a promis. Nous savons qu’Il va l’accomplir, que cela aura lieu. 

Lisons quelques versets bibliques et précieux de l’épître aux Hébreux chapitre 10. L’homme de Dieu a vraiment toujours, et toujours de nouveau lu des citations des versets qu’il a exposés qui ont touché le centre de la chose. Hébreux chapitre 10. Ici, lisons particulièrement le verset 14. Hébreux chapitre 10 verset 14:

Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

On ne peut pas l’exprimer plus puissamment que ça. Pour les rachetés qui se laissent sanctifier dans la Parole de la vérité, qui se laissent corriger, qui respectent la Parole, qui n’acceptent aucune interprétation ni pensée humaine dans la Parole de Dieu, mais qui ne laissent valable que la Parole écrite de Dieu pour pouvoir ainsi, par l’Esprit de vérité, être sanctifiés par la Parole de vérité; c’est ainsi que pour toujours, par une seule offrande, ils ont déjà été amenés à la perfection (au but, en allemand. N.d.t). Oui, pour toi et pour moi. Pas seulement qu’Il nous a racheté et justifié par la foi en l’œuvre de la rédemption. Non. Nous avons été prédestinés à demeurer, à être sanctifiés dans la Parole de la vérité. Et comme nous venons de le lire encore: «Pour toujours» sans interruption! pour toujours, amenés à la perfection.

Bien – aimés frères et sœurs, si toi et moi, nous devrions le produire! Nous pourrions dire: «Ô Seigneur! Est – ce – que je parviendrai à m’amener à la perfection? Comment ça peut être possible?». Non frères et sœurs. Acceptez aujourd’hui de la part de Dieu Lui – même la promesse que la rédemption aboutira dans l’enlèvement. La rédemption qu’on a en Lui nous fera aboutir dans l’enlèvement, et l'Époux rencontrera l'Épouse sans tache, sans ride, irréprochable. La perfection fait partie de la rédemption. Acceptez cela. C’est la sainte œuvre de Dieu de la rédemption accomplie, et cela, avec nous tous et en chacun de nous. Lisons encore le verset 14:

Car, par une seule offrande…

Ça, je le crois! Aussi certain que notre Seigneur et Rédempteur, sur la croix à Golgotha, mourut, et que la rédemption a été accomplie par une seule offrande, Il a amené, toi et moi, nous tous, Il nous a pour toujours, amenés à la perfection «ceux qui sont sanctifiés par Lui». Ça, c’est la perfection, l’achèvement du plan de rédemption de notre Dieu. Et comme notre Seigneur dit dans la création naturelle, le septième jour Il a pu dire que tout est parfait! Le septième jour, par Sa Parole créatrice, Il a appelé toutes choses à l’existence, et c’était fini. Et Il s’est reposé le septième jour. C’est comme ça que ce qu’Il a promis dans Sa Parole, et que, par l’œuvre de rédemption sur la croix à Golgotha, Il l’a accordé. C’est une réalité divine qu’on ne peut pas changer ni modifier. Toi et moi, nous qui, maintenant, de tout notre cœur, croyons la Parole de la promesse pour cette époque, nous sommes prédestinés à atteindre la perfection. Et ici, Paul est devenu plus clair. Je le répète encore: cela inonde mon cœur. Tu n’as pas besoin d’ajouter quelque chose à cette œuvre, mais simplement de la croire de tout ton cœur. Croire de tout ton cœur. Pas de regarder à toi ni aux autres, mais crois, toi, de tout ton cœur à Jésus – Christ le crucifié! Regarder seulement à Lui le crucifié qui a accompli une œuvre parfaite de rédemption.

Car, par une seule offrande, il a amené… Pas «Il va amener, mais Il a amené» à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

Loué et exalté soit notre Seigneur! Lors du retour de Jésus – Christ, toi et moi, nous serons sans tache, sans ride, irréprochables, et cela, devant le Seigneur! Pas en raison de ta justice, non. Mais en raison de l’œuvre accomplie de la rédemption. Aucun sacrifice n’a plus besoin d’être apporté. Cela est déjà accompli «par une seule offrande».

Dans hébreux chapitre 9, nous avons ce verset connu. Hébreux chapitre 9, lisons ici à partir du verset 28 concernant la deuxième venue de notre Seigneur. Hébreux chapitre 9 verset 28:

De même Christ, qui s’est offert une seule fois – une seule fois en sacrifice, une seule fois comme offrande – pour porter (pour ôter, en allemand. N.d.t) les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut.

Une seconde fois, Il apparaîtra à ceux qui L’attendent, qui ont expérimenté le pardon, la réconciliation et tout ce que Dieu nous a accordé. Ceux qui L’ont accepté et L’ont expérimenté personnellement. Il s’agit vraiment de ce que, frères et sœurs, nous fassions nos expériences personnelles avec Dieu, et que nous ayons la relation profonde et personnelle avec Lui. Une conversion personnelle avec Dieu, une nouvelle naissance, une régénération, l’obéissance. Et tout cela doit devenir une réalité. Et ceux qui croient doivent être baptisés. C’est ainsi que c’est écrit dans Marc 16: «Celui qui croit et qui se fait baptiser, c’est lui qui sera sauvé». 

Peut – être que je peux encore ajouter cela ici rapidement. Alors qu’en 1948, dans une mission sous une tente, j’avais consacré ma vie au Seigneur, à l’époque, j’avais quatorze ans et demi. Ensuite, j’ai été baptisé dans l’église baptiste et cela malheureusement dans la formule trinitaire. Mais, quand le temps fut arrivé et que j’ai entendu ce que frère Branham, mandaté par Dieu, disait, que tous ceux qui sont baptisés dans la formule trinitaire, sont, en fait, catholiques! Tous ceux qui sont baptisés dans cette formule qui a été inventée au quatrième siècle après Christ! C’était comme un choc! un choc qui est venu sur moi, m’a saisi, et nous nous sommes, en tant que frères, nous nous sommes réunis, et nous sommes allés au fleuve Rhin, et nous nous sommes baptisés l’un l’autre au nom du Seigneur Jésus – Christ! Nous avons simplement de tout notre cœur corrigé tout de suite, accepté la correction! Que tout, depuis le commencement, soit ordonné bibliquement et ne pas prétendre qu’on croit et faire ce qu’on veut. 

Et particulièrement, quand des citations de frère Branham, – j’espère que nos deux frères ne m’en voudront pas – mais j’ai entendu d’un frère qui, hier, n’avait pas pris part au souper, il est sûrement parmi nous… il s’est référé à frère Branham qui avait dit: «Seul celui qui a reçu le Saint – Esprit doit prendre part au souper». Bien – aimés frères et sœurs, nous devons prendre et comprendre bien chaque citation. Bien les comprendre. Frère Branham a seulement voulu insister que chacun ne peut pas vivre comme il veut dans le monde etc. mais que tous, doivent s’examiner devant la face de Dieu s’ils peuvent fêter le souper. Le souper ne fait pas référence à la Pentecôte. Le souper, comme hier nous l’avons observé, a été établi pendant le souper de Pâque. Et la Pâque nous rappelle ce qui s’est passé pour nous sur la croix à Golgotha. Cela n’a rien à voir avec la Pentecôte. Et, laissez – moi s'il vous plaît insister: quand je pense – et ça, je ne le dis pas pour critiquer, mais en tant que quelqu'un qui a expérimenté de manière puissante en 1949 le baptême du Saint – Esprit. J’ai expérimenté comment est – ce – que l’Esprit de Dieu, en même temps, vint sur plus d’une centaine de personnes. Et vous savez, tous ont parlé et chanté en langues. Mais, ils sont restés malgré cette expérience dans la doctrine trinitaire. Ils ne sont pas sortis de leurs enseignements. Ils sont restés là où ils étaient et prétendent avoir reçu le Saint – Esprit. Pourquoi est – ce qu’ils n’ont pas été alors conduits dans toute la vérité par l’Esprit de Dieu quand la vérité leur a été prêchée? Pourquoi est – ce qu’ils l’ont rejetée? ça ne suffit pas d’expérimenter seulement le baptême du Saint – Esprit et recevoir le Saint – Esprit, mais, il faut que nous puissions naître de nouveau pour pouvoir nous soumettre à Dieu et être conduits par l’Esprit de Dieu dans toute la vérité. Et ensuite pourra s’accomplir: «Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, ceux – là sont fils et filles de Dieu». 

Nous ne portons pas de jugement, mais, en ce moment, nous avons cinq cent cinquante millions de pentecôtistes charismatiques sur terre qui tous, dansent, crient «Alléluia» et tous méprisent ce que Dieu a promis pour ce temps! Alors, qu’est – ce – que c’est? Dieu a dit qu’Il déversera Son Esprit sur toute chair; et ensuite, Il a fait la remarque «sur les fils et les filles»; pas seulement en général «sur toute chair». Et comme frère Branham, n’est – ce – pas, dans une expérience avait vu – et ça, c’est Actes des Apôtres 2 versets 16 et 17 – il avait vu un champ de blé et il avait vu aussi l’ivraie, la mauvaise herbe. Il avait vu comment est – ce – que le temps de la sécheresse vint, et tous les deux, le blé et l’ivraie, avaient prié pour recevoir de la pluie. Et ensuite, il avait vu comment est – ce – que la pluie est tombée sur le blé et l’ivraie, et vraiment, les deux ont crié: «Alléluia gloire à Dieu!» Elles ont reçu la même pluie. Ce n’était pas une fausse pluie. Mais «Vous les reconnaîtrez à leurs fruits». Le blé est blé; et l’ivraie est ivraie! Jamais l’ivraie ne deviendra du blé. Et tous en ce jour – là viendront et diront: «N’avons – nous pas prophétisé en Ton nom? Chassé des mauvais esprits en Ton nom? N’avons – nous pas fait toutes les grandes choses en Ton nom? Le Seigneur répondra: «Vous n’avez pas reconnu le jour et l’heure de votre visitation. Vous avez méprisé ce que j’ai promis et ce que j’ai fait. Vous êtes passés sans y prendre part. Je ne vous connais pas. Arrière de Moi, ouvriers d’iniquité». 

Nous voulons donc être attentifs. Faire attention, à vraiment bien comprendre ce que frère Branham a dit et le retrouver dans la Bible; s'il vous plaît, où est – ce – que cela a sa place dans la Bible, pour que nous aussi, nous puissions trouver notre pace dans la Bible devant la face de Dieu, et nous reposer et avoir la paix dans le Seigneur pour pouvoir servir le Seigneur et prendre part au souper.

Dans Jacques, nous avons cette parole merveilleuse. Jacques chapitre 5. Ici, l’homme de Dieu, dans l’Ancien Testament, a promis… mais ici, dans le Nouveau Testament, cet homme de Dieu, Jacques, en son chapitre 5 verset 7, a écrit:

Soyez donc patients, frères jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière – saison. Vous aussi, soyez patients… vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche. Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères…

Nous pouvons continuer à lire. Nous voyons l’exhortation, la correction sérieuse adressée à nous qui, justement, vivons dans le laps de temps avant le retour de Jésus – Christ. On n’a même pas le droit de soupirer, de se plaindre d’un frère, de se plaindre des autres. On doit laisser les autres en paix, en paix, en paix; et se regarder soi – même dans le miroir de la Parole. Et ensuite, tu ne verras plus un frère, tu ne verras plus une sœur. Tu te verras toi – même, et personne d’autre; et tu diras: «Ô Seigneur, fais – moi grâce et aide – moi!» Nous pouvons être reconnaissants de ce que Dieu, depuis deux mille années, a vraiment utilisé nos frères, que ce soit Pierre, Jacques ou Jean; Il les a utilisés pour attirer leur attention sur ce qu’Il prépare pour nous, avant le retour de Christ. 

Vous aussi, soyez patients comme le laboureur qui ne détermine pas le temps de la pluie, mais qui doit attendre jusqu’à ce que le temps soit arrivé. Nous aussi, comme le laboureur, bien – aimés frères et sœurs, nous ne faisons que recevoir la semence. Et c’est Dieu, Le même Dieu qui avait envoyé au commencement, le jour de la Pentecôte, la première pluie, la pluie de l’avant – saison; c’est Lui qui envoie aussi la pluie de l’arrière – saison. Et le Seigneur Lui – même, prendra soin de la perfection. Je suis en train d’écrire encore là – dessus et dis: «Seigneur, laisse maintenant Ton serviteur aller en paix, car mes yeux ont vu le salut de Dieu, mes yeux ont vu l’accomplissement des Écritures». Bien – aimés frères et sœurs, j’espère qu’en partie, vous pouvez ressentir ce que je ressens, ce que cela signifie d’avoir été appelé directement de la bouche de Dieu, et d’être mis devant une responsabilité devant Lui pour que le Message biblique divin soit apporté au peuple de Dieu dans le monde entier comme témoignage pour tous, comme appel à sortir, séparation et préparation pour l'Église – Épouse de l’Agneau. Tous écoutent dans le monde entier. 

Et, vous savez, en ce moment, nous avons soixante – douze stations, et douze millions de personnes qui écoutent chaque vendredi pendant trente minutes l’émission dans laquelle nous prêchons le Message. Dieu a accordé Sa grâce au – dessus de tout ce que nous pourrions demander ou penser. Comme témoignage, des millions sont atteints. Et ensuite, le Message est reçu par ceux qui sont prédestinés à prendre part à l’enlèvement. Ceux qui, de tout leur cœur, peuvent lire Hébreux 10 verset 14 et croire que par une seule offrande du sacrifice apporté autrefois, qu’une fois pour toutes, nous avons été amenés au but, à la perfection. Tous ceux qui se laissent sanctifier peuvent l’accepter de tout leur cœur comme c’est écrit. Encore le verset 8 [de Jacques 5]:

Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche.

Comme nous pouvons être reconnaissants! Sans être nerveux, mais dans la pleine responsabilité devant le Dieu vivant. Je vais encore toujours de nouveau devoir le dire en insistant: dans aucun autre laps de temps, dans aucune autre époque, la nuée surnaturelle n’est apparue et la voix a retenti disant: «Comme Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur du retour de Christ». Alors, l’homme de Dieu, d’une voix forte, faisant référence à sa personne, dit: «Pas que moi je serai précurseur du retour de Christ, mais le Message qui m’a été confié sera précurseur du retour de Christ». Bien – aimés frères et sœurs, disons cela dans toute humilité: Avec cette conviction, nous nous tenons dans le monde entier seul. Tous les autres qui vont dans différentes directions me reprochent qu’Apocalypse 10 est déjà accompli et que le Seigneur est déjà descendu selon Apocalypse 10 etc. sans considérer dans quelle direction ils vont. Ils sont tous d’accord sur un point: c’est de dire, de penser et prêcher que frère Frank, frère Frank… Mais par la grâce de Dieu, nous restons dans la Parole de Dieu, dans la vérité. Et nous n’acceptons aucune pensée humaine dans la Parole de Dieu, aucune interprétation! Et, même si frère Branham ne finissait pas des phrases, nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que, celui qui est droit dans son cœur, va même comprendre une phrase qui n’est pas terminée. C’est ainsi que nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que, par la grâce de Dieu, nous avons compris toutes les citations de frère Branham.

Encore 2 Pierre. 2 Pierre le premier chapitre. Ici, l’homme de Dieu a exprimé des choses très importantes. 2 Pierre. Le premier chapitre, le verset 16:

Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus – Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

Et ensuite, il continue. Et comme Paul, dans 1 Thessaloniciens chapitre 4 le mentionne. Mes bien – aimés frères et sœurs, nous avons simplement du respect devant chaque Parole de Dieu. Et si dans 1 Thessaloniciens chapitre 4, il est écrit que notre Seigneur Lui – même descendra, Il descendra Lui – même. Alors, ça, nous le croyons tel que c’est écrit. Pas un message, mais Lui – même personnellement. 1 Thessaloniciens chapitre 4 verset 15:

Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur…

Alléluia! Dites «Amen!» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r].

Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.

 Et ensuite… ô loué soit Dieu pour la Parole merveilleuse! Ensuite le verset 16:

Car le Seigneur lui – même… le Seigneur Lui – même, le Seigneur Lui – même, à un signal donné…

Là où on ne respecte pas la Parole, on pense que frère Branham a dit que le Seigneur descend par le Message par étapes. Non bien – aimés frères et sœurs, car, on peut lire directement ce qu’il a dit à la fin. Et ça, c’est très important. Il ne faut pas seulement prendre une citation à moitié. Mais, trois minutes plus tard, frère Branham, dans la prédication «L’enlèvement», donne l’explication sur le sujet que les frères ont mal compris dans le monde entier; ils disent que depuis l’ouverture des sceaux, le Seigneur descend par étapes et Il a déjà quitté le trône de la grâce! Non et encore une fois non! Notre Seigneur, personnellement, corporellement, reviendra; tel que personnellement et personnellement, Il est monté au ciel. Et nous serons transformés, et nos corps mortels seront transformés par Son Esprit qui habite en nous, et nous serons auprès du Seigneur pour toujours. Mais maintenant, je vais vous lire la parole qui est la plus importante, dans 2 Jean. Tous ceux qui renient que Jésus – Christ reviendra corporellement, ne sont pas seulement de faux docteurs, mais, ils sont séducteurs et sont anti – Christ. Qu’ils parlent du prophète ou pas, ça n’a aucune importance: ils sont anti – Christ. Dans 2 Jean – il y a un seul chapitre – il est écrit au verset 7:

Car plusieurs séducteurs sont sortis dans le monde, ceux qui ne confessent [publiquement] pas Jésus Christ venant en chair: celui – là est le séducteur et l'antichrist. [Traduction Darby].

Tous ceux qui disent que le Seigneur a quitté le trône de la grâce ne sont pas normaux. Ils sont dérangés dans la tête. Ils sont sacrifiés par l’adversaire. Les Saintes Écritures décrivent comment ça va se passer. Tous ceux qui ne déclarent pas Jésus – Christ revenant corporellement, sont antichrists. Je ne peux pas supporter une fausse doctrine. C’est terrible, ce n’est pas possible! Et comme nous l’avons lu toute à l’heure, le Seigneur, par une seule offrande, amène les Siens pour toujours à la perfection. Rachetés par Son sang, sanctifiés par Sa Parole. Et comme nous l’avons déjà vu, ensuite, Il peut nous appliquer Son sceau et nous dire: «Tu m’appartiens, tu es à Moi. Tu es Mon fils et Ma fille». Nous sommes reconnaissants à Dieu pour tous les versets bibliques, et particulièrement, pour ce verset:

Car plusieurs séducteurs sont sortis dans le monde, ceux qui ne confessent [publiquement] pas Jésus Christ venant en chair.

Qu’est – ce qu’on pourrait dire ici? Ils sont dans le monde et ne déclarent pas publiquement que Jésus – Christ revient corporellement. Celui qui est tel est le séducteur et l’anti – Christ. Bien – aimés frères et sœurs, nous devons être reconnaissants de tout notre cœur. Car, nous avons la grâce de reconnaitre le jour et l’heure, le Message et le messager. Et, dans ce contexte des choses, nous pouvons prêcher tout le conseil de Dieu. Et Dieu, dans notre temps, comme au commencement, autrefois Dieu a utilisé Paul, c’est ainsi que le Seigneur a utilisé frère Branham dans notre temps pour, justement, placer tous les enseignements bibliques sur le chandelier; et ainsi, retrouver le fondement antique. Ramener tout sur le fondement antique des prophètes et des apôtres pour que puisse s’accomplir Actes des Apôtres 2 verset 42: «Et ils demeuraient dans l’enseignement des apôtres». Nous avons été ramenés sur le même fondement, dans le même enseignement des apôtres et des prophètes. Que ce soit écrit dans 1 Thessaloniciens chapitre 4, dans 1 Corinthiens 15, dans Apocalypse 10; partout où cela est écrit, nous sommes, par la grâce de Dieu, revenus. Nous avons été ramenés dans la parole de la vérité, et cela, par la grâce. Nous pouvons voir exactement où est – ce – que les choses ont leur place et dans quel contexte. C’est ainsi que cela trouve sa place. 

Et dans ce contexte, nous voulons dire: Nous sommes reconnaissants à Dieu pour toute la conduite dans ces soixante ans, depuis 1958. J’ai traduit ici les premières prédications de frère Branham en 1958. Et nous regardons en arrière à soixante ans durant lesquelles le Seigneur, pas à pas, a béni, a donné des ordres. Et quand, dans l’une de nos lettres circulaires, j’ai mentionné certaines expériences avec Dieu. Dieu le Seigneur a pris soin de tout et pour tout. Et Il nous a introduits dans ce qu’Il fait maintenant par Sa grâce. Et nous avons reconnu le jour et l’heure, le Message et le messager. Et nous savons que, tel que Dieu, de tous les peuples, les langues et les nations, a ramené le peuple d’Israël dans son pays natal, dans le pays de la promesse, de tous les pays dans lesquels ils étaient éparpillés, c’est ainsi que c’est certain que Dieu appelle l'Église – Épouse de tous les peuples, les langues et les nations. Il l’appelle à sortir. Et nous pouvons dire à haute voix: «Voici, l'Époux vient! Levez – vous pour aller à Sa rencontre.» Et ensuite entendre cela, que seulement la moitié de celles qui ont entendu le dernier Message, sont restés fidèles dans la Parole de Dieu. Cette parabole des vierges est importante. Ce n’est pas le commencement qui sera couronné. C’est la fin qui sera couronnée. Car les vierges folles croient chaque interprétation et acceptent les pensées humaines dans la Parole de Dieu, leur commencement ne leur a servi à rien. Le fait qu’elles se soient levées pour aller à la rencontre de l'Époux, qu’elles aient eu des lampes et tout ça, tout ne leur a servi à rien. Ce que nous avons mentionné dans Hébreux 10 verset 14 est très important: Celles qui ont placé la rédemption au centre de tout. Pas seulement «Le prophète a dit» ou «Paul a dit» ou «Frank a dit». Non. «Dieu a dit». Et Il a parlé déjà par tous les prophètes et les apôtres. C’est ainsi que nous pouvons résumer ce que Dieu, par tous les prophètes et les apôtres, avait à dire. Et nous pouvons maintenant, par Sa grâce, le prêcher.

Jamais sur terre, il y a eu un temps pareil. Et nous l’avons déjà dit, et nous le répèterons encore: C’est le dernier Message avant le retour de Jésus – Christ notre Seigneur! Et nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur, de ce que nous pouvons croire, accepter. Et aussi ce que nous venons de lire, que par une seule offrande, nous avons été sanctifiés et amenés à la perfection. Il a amené à la perfection par une seule offrande tous ceux qui sont sanctifiés. Et aussi certain qu’il est écrit concernant l’enlèvement, c’est aussi certain que nous aurons part à l’enlèvement. Nous savons ce que le Seigneur m’a dit en 19… que je dois exécuter le mandat qu’Il m’a confié. Tous ceux qui entendent Sa Parole de ma bouche et la croient, qu’ils puissent prendre part à l’enlèvement. C’est ce que j’ai demandé au Seigneur en 1976: Je ne veux pas avoir travaillé en vain, je ne veux pas avoir voyagé en vain. Mais, je vais voir le fruit du Message. Je veux voir tous ceux qui maintenant dans le monde entier, dans les langues et les nations, écoutent la vraie Parole, croient le vrai Message, qu’’ils puissent croire de tout leur cœur, accepter et être prêts quand le Seigneur reviendra. C’est le plus important: être prêts quand Il reviendra. 

Encore une chose. Nos frères de la Tchéquie sont ici et beaucoup d’autres. Alors qu’il m’a été dit qu’à Prague, la porte de la chapelle de Bethlehem dans laquelle Jan Hus a prêché il y a six cents ans, la porte nous est toujours ouverte, que je peux en tout temps, quand je veux, y aller prêcher. Nous y avions été avec le frère Fleck. Nous y avons eu des réunions. Et Dieu a béni. Et alors que j’ai appris cette nouvelle, que je peux revenir quand je veux et que la porte m’est ouverte. Je peux prêcher là – bas la Parole du Seigneur, tout est grâce! Ce n’est que la grâce de Dieu. C’est Dieu qui ouvre les portes. Il ouvre les cœurs dans tous les peuples, les langues et les nations. Et le frère docteur Jovava disait: «Frère Frank, toute l’église, toute la congrégation, nous suivons toutes les réunions qui ont lieu à Krefeld, nous les suivons par connexion ici chez nous». Dieu prend soin de cela. Et notre bien – aimé frère Emmanuel peut témoigner de ce que Dieu fait ici, là et partout. Nos frères, aussi particulièrement de l’Afrique… quelle grâce Dieu nous a faite! S'il vous plaît, acceptez cela. 

Et tous ceux qui ont consacré leur vie à Dieu et qui ne sont pas encore baptisés bibliquement, aujourd’hui, après cette réunion, nous avons la possibilité de baptiser. Et tous peuvent se faire baptiser au nom du Seigneur Jésus – Christ, tous ceux qui ont consacré leurs vies au Seigneur. À Lui, le seul vrai Dieu, le Dieu éternel qui nous a inclus dans Son dessein du salut, qui nous a fait grâce, qui nous a visités dans Sa grâce et nous a donné de participer à ce qu’Il fait maintenant sur terre… je crois que tous, nous pouvons dire «Amen» [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Accepter, dire «Oui». Et que Dieu le Seigneur par Sa grâce, nous bénisse. Et aussi tous les frères, que ce soit de Montréal et de partout, de toutes les langues, les peuples et les nations, que tous soient bénis au nom de Jésus – Christ notre Seigneur. Amen!

Levons – nous, et chantons ensemble un chœur. Aujourd’hui, nous demandons au frère Jean – Claude, s’il est ici, le fils du docteur Mbiye, qui, aujourd’hui et demain encore vont être réunis avec tous pour commémorer le 02 Avril et remercier le Seigneur de ce qu’il y a eu un 02 Avril 1962. Je peux vraiment dire devant la face de Dieu, que, le 02 Avril 1962, j’ai été pris de ce corps. Je pouvais, pas dans mon corps, mais en esprit, je pouvais me voir et m’entendre dire: «Seigneur, ils ne m’écouteront pas. Ils ont tout en abondance». Mais Dieu le Seigneur a vraiment, de manière surnaturelle, prononcé le mandat, l’appel et le mandat. Je ne fais que faire ce qu’Il m’a ordonné de faire. Et comme autrefois, Paul, et dans notre temps, frère Branham, j’ai été envoyé par Dieu pour exposer le conseil du salut de Dieu. Est – ce – que quelqu'un vient encore? Oui. Bien – sûr venez. Chantons un chœur entretemps. Ils viennent de l’Est de d’Ouest [L'assemblée chante '' Ils viennent de l’Est de d’Ouest ", et frère Jean – Claude et sa chorale chantent «Maranatha». N.d.l.r].

Loué soit le Seigneur! Dans tous les peuples, de toutes les nations. Demeurons dans la prière. Je voudrais d’abord demander: Avons – nous des frères et des sœurs ici qui veulent être baptisés? Levez les mains s'il vous plaît. Avons – nous des frères et des sœurs? Regardez, il y en a plusieurs. Là encore quelqu'un, là. Que le Seigneur soit remercié. Après la réunion, nous allons vous appeler devant, prier avec vous, et ensuite, nous allons aller aux eaux pour le baptême. Je voudrais maintenant demander: «Combien croient que le dernier Message avant le retour de Jésus – Christ, maintenant, est apporté à tous les peuples, les langues et les nations?» Dites «Amen». [L'assemblée dit "amen" N.d.l.r]. Amen! Alors nous allons demander aux deux frères de venir maintenant et de prier. Le frère Emmanuel et aussi notre frère André de Montréal. Venez et remerciez le Seigneur encore une fois. Nous allons vous transmettre les salutations. Nous sommes liés dans le Seigneur. Nous sommes liés dans le Seigneur. [Les frères prient à tour de rôle. N.d.l.r]. Amen! Salue tous les frères. Y a – t – il encore un frère qui voudrait remercier? Mon Dieu! Chantons «Ceci est le jour, ceci est le jour». [L'assemblée chante '' Ceci est le jour, ceci est le jour ". N.d.l.r].

Amen! Vous pouvez vous asseoir un moment. Nous voulons de tout notre cœur remettre les salutations en Suède, au Danemark, en Pologne, en Tchéquie, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie, en Autriche. Oui, aussi… partout. Tous les frères et sœurs, dans toute l’Europe et dans le monde entier, le Seigneur est fidèle. Nous le croyons. Nous croyons Sa sainte et précieuse Parole. Aussi certain qu’en tant que sacrifice, offrande parfaite, Il s’est offert, ainsi, par cette seule offrande parfaite, nous avons été, une fois pour toute, sauvés, justifiés, sanctifiés, perfectionnés. Et nous avons en Lui et par Lui, atteint le but, et nous verrons Sa face et nous serons semblables à Lui. C’est bien de ce que vous ayez pu tous venir, tous, de l’Ukraine et de tous les peuples, les langues et les nations. Voyons si nous pouvons demander à notre chef de chant de chanter l’un des cantiques le plus aimé de frère Branham en anglais. Vous savez comment est – ce – que c’est sur terre. La plupart… ça n’a pas d’importance dans quel pays, ils parlent tous un bon anglais. Et j’aimerais que tous puissent entonner particulièrement le chœur. Que disait frère Branham? Tel que dans la réformation, la Parole au commencement a été apportée et qu’ensuite, l’Europe après l’Amérique a suivi, c’est ainsi qu’elle revient et repart dans le monde entier. À notre Dieu soit la louange! Louez Dieu! Alléluia! Alléluia! Croyez – vous le Message? Dites «Amen!» [L'assemblée dit "amen" et la chorale chante «L’amour de Dieu est de loin si grand» en anglais. N.d.l.r].

C’est ainsi que ce sera. C’est ainsi que ce sera. Ne l’oubliez pas, bien – aimés frères et sœurs: L’amour de Dieu envers nous a été manifesté sur la croix à Golgotha. L’amour a été révélé. Le verset le plus connu est dans Jean 3 verset 16: 

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

Et cet amour de Dieu qui a été manifesté dans la rédemption et la réconciliation pour nous sur la croix à Golgotha, est déversé par le Saint – Esprit dans les cœurs des rachetés. Et alors, notre bien – aimé frère Branham disait que dans la vision qu’il avait eue, il avait pu regarder derrière le rideau du temps. Il avait vu des millions, des millions qui avaient pris part à l’enlèvement. Et tous étaient jeunes. Tous ont loué et exalté le Seigneur. Et ensuite, il avait entendu une voix dire: «Seulement l’amour parfait entrera ici!» Seulement l’amour parfait entrera là – bas. L’amour parfait qui a été manifestée sur la croix à Golgotha. Ce même amour – là doit et va être manifesté par les rachetés. Seulement l’amour parfait entrera là – bas. Maintenant, nous demandons à tous ceux qui veulent être baptisés de venir devant pour que nous puissions prier avec eux. Venez s'il vous plaît maintenant. Qui propose un chœur? «Je L’aime, je L’aime». [L'assemblée chante '' Je L’aime, je L’aime “. N.d.l.r].