Missione Popolare Libera

Gesù Cristo è lo stesso ieri, oggi e in eterno. Heb.13.8

Lingua

Réunion mensuelle de Krefeld, Dimanche 04 Février 2018 / Ewald Frank

Lingua francese




Réunion mensuelle de Krefeld
Dimanche 04 Février 2018

[L’assemblée chante «Alléluia, sois glorifié! » N.d.l.r].

Vous pouvez vous asseoir. Moi aussi, je voudrais saluer tous très fraternellement et cordialement, dans le précieux et saint nom de notre Seigneur Jésus – Christ! Nous avons entendu des cantiques merveilleux que la chorale a chantés. Et nous sommes reconnaissants à Dieu. Je voudrais remercier aujourd’hui tous ceux qui, dans d’autres langues, écoutent la traduction. En cet endroit, nous ne pouvons pas malheureusement traduire de la chaire en quinze langues, mais, nous avons des frères qui traduisent simultanément en quinze langues. Et tous peuvent suivre. C’est merveilleux que Dieu ait conduit les choses ainsi, que toutes les langues soient ici et que chacun peut suivre ce qui est prêché dans sa propre langue natale. Que Dieu puisse bénir tous nos frères et être avec eux. Nous avons encore une fois quelques appels téléphoniques. [Frère Frank lit les salutations. N.d.l.r] … il y a des appels téléphoniques qui viennent de partout. Frère Taty me disait: Il y a neuf cent quatre – vingt – seize connexions d’ici qui se sont ajoutées à celles qui étaient déjà connectées. Neuf cent quatre – vingt – seize dans le monde entier qui se sont ajoutées. C’est simplement merveilleux que nous puissions transmettre ce que Dieu, par sa grâce, nous a accordé. Nous savons tous que nous sommes arrivés dans un temps particulier. Je voudrais encore très rapidement saluer les frères, les frères dans le ministère qui prêchent la Parole. Le frère Cosme que nous avons déjà entendu lors de la consécration des enfants, ensuite nous avons le frère Élie, le frère Eric, le frère Moïse. Ensuite nous avons le frère Emmanuel, où est – il? Frère Emmanuel. Frère Michael est aujourd’hui ici, le frère Nobel, le frère Taty est aussi ici, le frère John, le frère Daniel, et tous les frères qui transmettent la Parole du Seigneur.

Bien – aimés frères et sœurs, c’est ainsi, tel que c’est écrit aussi dans Matthieu 24 verset 45 au verset 47: Pas seulement qu’il y ait un [frère] qui transmet la nourriture, mais tous les autres frères dans le monde entier, distribuent la même nourriture spirituelle. Et si nous regardons dans les saintes Écritures, notre Seigneur a, n’est – ce – pas, pris les pains, les a rompus, et les a distribués. Et des milliers ont mangé, et douze paniers sont restés après la distribution. Un jeune, un enfant, avait apporté du pain dans un panier, et de ce panier, douze paniers sont restés. Pourquoi? Parce qu’il y avait douze apôtres pour que, ce que le Seigneur rompait puisse être aussi distribué par les apôtres. C’est ainsi que les apôtres ne faisaient que distribuer ce qu’ils recevaient du Seigneur. C’est simplement merveilleux, bien – aimés frères et sœurs, qu’on puisse lire ce qui a déjà existé et qu’on considère ensuite ce qui a lieu encore aujourd’hui.

Le frère Eugène… me disait tout à l’heure au bureau: «Frère Frank, quand nous suivons les nouvelles, nous voulons entendre des choses nouvelles. Nous voulons entendre ce qui s’est passé dans les dernières heures. Pas ce qui s’est passé il y a quarante ou cinquante ans. Quand on allume les infos, la radio ou quoi que ce soit, c’est parce qu’on veut entendre ce qui se passe dans le monde entier, les évènements actuels». Et c’est de ça qu’il s’agit aussi dans le royaume de Dieu, bien – aimés frères et sœurs. Ce qui s’est passé pendant la réformation, ce qui s’est passé après la réformation, ce qui s’est passé il y a cinquante ans, tout est merveilleux! Et que Dieu le Seigneur soit remercié pour cela. Mais nous, nous voulons entendre, comme hier soir déjà, la Parole d’Hébreux 12 que nous avons lue et entendue: «Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix» (Hébreux 3 verset 7) pas hier ou avant – hier, mais: «Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix».

Et ensuite dans la parole d’introduction, cette parole merveilleuse de 1 Thessaloniciens 4 nous a été lue. Bien – aimés frères et sœurs, je peux vraiment le dire avec un cœur joyeux: Les expériences que Dieu accorde, nous ne prions pas pour les recevoir. C’est dans la souveraineté de Dieu qu’Il nous accorde ce qu’il a prédestiné pour nous. Et quand, si je peux le mentionner rapidement, c’est une chose de lire concernant l’évènement de l’enlèvement et de savoir que le Seigneur reviendra, mais c’est tout à fait une autre chose d’être couché sur son lit de mort, avoir été abandonné par la médecine, et ensuite, être poussé dans la chambre mortuaire avec un rideau à droite et à gauche. Oui. Et ensuite, subitement, cette expérience puissante d’être sorti hors de son corps et être ravi dans un ciel bleu, et de voir la foule des rachetés qu’on ne peut compter! Tous étaient jeunes et habillés en blanc, et ces vêtements – là reflétaient une splendeur, un rayonnement; et on montait de manière majestueuse, pas comme une fusée, mais doucement. Bien – aimés frères et sœurs, Dieu a fait en sorte que ce ne soit pas seulement que nous prêchions ces choses, mais que, dans ce que nous prêchons, par nos propres expériences que Dieu par Sa grâce nous a accordées, nous soyons mis dans la réalité de ce que nous prêchons. Ce ne sont pas des théories ou des cours que nous donnons, mais ce sont des choses que nous avons vécues nous – mêmes dans la pratique, dans la réalité. Dieu nous a visité dans ces choses et nous les a fait goûter. Et Il nous a fait savoir que nous sommes une partie de ces choses et nous a bénis.

Encore une pensée. Aujourd’hui, nous allons appeler aussi notre frère parlant le russe, et leur demander de nous chanter un cantique tout à l’heure. Nous estimons qu’il y a des frères de Grodno et de partout qui sont venus. Vous savez, après la deuxième guerre mondiale, les réunions puissantes qui avaient lieu étaient en langue russe, et ukrainienne. Et nous sommes ainsi bénis richement et nous sommes liés particulièrement avec l’Est de l’Europe. Que le Seigneur soit simplement remercié de ce que, de tous les peuples, les langues et les nations, Il appelle à sortir. Et aujourd’hui, c’était aussi une surprise pour moi. Notre frère de Paris est venu et a demandé simplement: «Il y a un groupe de roumains qui voudraient chanter». Quatorze frères. Et j’ai pleuré dans le bureau. C’était puissant! De tous les peuples, de toutes les langues, de toutes les tribus, le Seigneur appelle les Siens. Et tous, nous retournons à Adam. Ça n’a pas d’importance d’où nous venons sur terre, notre origine est en Adam.

Et encore cette remarque en ce qui concerne Jérusalem. Alors que j’avais vu la photo du président des États – Unis avec sa main posée sur le mur de lamentations priant; bien – aimés frères et sœurs, après, j’entendais qu’un programme lui a été montré, pour lui présenter comment sera le nouveau temple, et un groupe lui a exposé que tout est déjà préparé; la construction du temple pourrait commencer. La maquette a été présentée au président des États – Unis. Et tout prend son cours avec Jérusalem et Israël. Nous sommes très reconnaissants au Seigneur. Encore cette remarque: dans toute la région, c’est le seul pays démocratique. Nous savons tous que dans la Knesset (Parlement Israélien) il y a plusieurs députés, différents partis. Mais le parti arabe a treize sièges à la Knesset! Où est – ce – que cela existe sur toute la terre, dans tous les peuples, les langues et les nations? Où est – ce – que cela existe dans un autre état ou gouvernement où un Juif pourrait avoir un siège? Mais chez les Juifs, les arabes ont des sièges au parlement. Il y a treize arabes qui ont un véto et ont le droit de faire entendre leur voix dans la Knesset. Nous sommes reconnaissant de ce qu’Israël est conduit comme ça. Ils ne fixent pas des frontières, mais tous ont le même droit sans considérer la race et la religion.

Revenons à ce qui nous concerne: nous croyons de tout notre cœur, en ce qui concerne aussi ce que frère Branham disait: «Si vous voulez savoir quelle heure il est, regardez à l’horloge. Si vous voulez savoir quel jour de la semaine c’est, regardez au calendrier. Si vous voulez savoir à quel point le temps est avancé, regardez à Israël». Et hier soir, nous l’avons mentionné: c’est une année de jubilée. Soixante – dix ans sont venus et sont passés depuis le fondement de l’État d’Israël. Mais qu’est – ce – qui s’était passé en 1946? L’action surnaturelle. Frère Branham, en 1946, a été divinement mandaté. Je me réjouis toujours quand j’entends cela, comment est – ce qu’il pouvait témoigner qu’il était assis avec sa Bible sur les jambes, en train de la lire, quand, subitement, une lumière surnaturelle est entrée dans la pièce. Et l’Ange de l’Éternel est sorti de cette lumière et a foulé le sol. Et frère Branham a sauté, et les premiers mots de l’Ange étaient: «Ne crains pas. Je suis envoyé à toi de la présence de Dieu pour te donner l’ordre, le commandement, le mandat qui est lié à ton ministère». Bien – aimés frères et sœurs, si on peut entendre cela de ses propres oreilles naturelles, et qu’ensuite, on reçoive tous les autres commandements et instructions et toutes les autres expériences surnaturelles; pas seulement des choses qu’on dit avoir entendues, mais en les ayant personnellement expérimentées. Moi, j’ai connu cet homme de Dieu. J’ai pu partager un repas avec lui assis à la même table etc. que ce soit aux États – Unis ou en Europe. Tout cela fut la grâce de Dieu!

Et ça, je l’ai dit plusieurs fois, bien – aimés frères: Ce n’est pas que je ne l’aurais pas cru, mais, j’avais entrepris ce voyage à Washington DC parce que frère Branham avait dit que cette photo avec la lumière surnaturelle suspendue sur sa tête est accrochée à Washington DC. Qu’avais – je d’autre à faire que d’entreprendre un vol de New York à Washington pour chercher le bâtiment des arts? Je remercie Dieu de ce que ces yeux – là ont vu cette photo avec la colonne de feu dans la galerie des arts là – bas, à Washington. Bien – aimés frères et sœurs, j’avais simplement dans le cœur de ne pas seulement pouvoir dire: «l’homme de Dieu a dit», mais je voulais pouvoir dire avec conviction, l’ayant vu de mes propres yeux. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui je peux dire: «J’ai vu cette photo de mes propres yeux là – bas tel que frère Branham l’avait dit».

Je suis reconnaissant que Dieu a conduit les choses ainsi et fait en sorte que la relation entre moi et frère Branham existait depuis le commencement. Quand j’avais entendu pour la première fois en 1949, le nom de William Marion Branham, cela avait eu un écho dans mon cœur. Et quand, en 1953, j’ai lu le livre: «William Branham, un homme envoyé de Dieu», bien – aimés frères et sœurs, je n’avais qu’une pensée: «Où est cet homme? Comment puis – je le voir et l’entendre prêcher?» Alors suivit 1955 et toutes les autres occasions d’entendre et voir personnellement cet homme de Dieu; et ensuite, recevoir la révélation de la part de Dieu Lui – même qu’ici, il ne s’agit pas seulement d’un ministère d’une assemblée locale. Ceci doit aussi être dit clairement: Dieu, dans l’Église, a établi différents ministères et dons. Mais ensuite, quand il s’agit d’un mandat, alors ce n’est pas seulement pour une assemblée locale, mais, un mandat est lié à tout le plan du salut pour l’humanité. Alors, Dieu, pour cela, donne une commission spéciale qui est prédestinée dans Son plan avant même la fondation du monde. C’est pour cette raison que cette relation a été décrite comme cela est écrit dans Romains 10: «Qui a cru à notre prédication et à qui est – ce – que le bras de l’Éternel a été révélé?» «Comment donc invoqueront – ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront – ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront – ils parler, s’il n’y a personne qui prêche? Et comment y aura – t – il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés?»

C’est ainsi que nous comprenons que Dieu a un dessein du salut, un plan du salut et que, tous, dans ce temps, nous sommes appelés à être informés des évènements actuels, et être mis, comme pour dire, à la page, dans le royaume de Dieu, et avoir part à ce que Dieu fait. C’est le temps de l’appel à sortir, de la préparation pour le jour glorieux du retour de Jésus – Christ notre Seigneur. Et pour cet évènement, nous avons différentes questions: La différence entre la nouvelle naissance et le baptême du Saint – Esprit… Laissez – moi s’il vous plaît dire cela encore une fois clairement aujourd’hui ici: Lors du baptême du Saint – Esprit, il ne s’agit pas seulement que tout dans notre cœur soit transformé et régénéré. Cela a déjà eu lieu par la nouvelle naissance. Mais, par le Saint – Esprit, nous sommes baptisés dans un seul corps. Ainsi, l’union de l’Église n’est possible que par le déversement du Saint – Esprit profondément dans l’amour de Dieu, liés les uns aux autres. C’est ainsi que Paul pouvait dire: «Nous sommes un seul corps. Comme un seul corps a beaucoup de membres, c’est ainsi que nous sommes plusieurs membres, mais nous formons un seul corps». Et «Christ est la tête, le chef de ce corps». Il est le chef, la tête de l’Église.

Et aussi en ce qui concerne cela, on doit aller dans Jacques 3 pour reconnaitre, lire et comprendre pourquoi est – ce – que lors du baptême du Saint – Esprit, la langue joue le rôle principal. Pourquoi? Parce que la langue est animée par le feu de l’enfer. La langue est la chose la plus terrible qui existe sur terre. Notre langue est un membre terrible! Nous voyons déjà dans le jardin d’Éden, les premières paroles que le diable, que l’adversaire avait prononcées, c’était en semant le doute. Et celui qui lit dans Jacques 3: «La langue est enflammée par le feu de l’enfer» comme c’est écrit. Et l’homme de Dieu dit que nous pouvons apprivoiser, maîtriser tout, mais aucun homme ne peut maîtriser sa langue. C’est pour cette raison que le jour de la pentecôte, c’était des langues de feu qui étaient descendues et s’étaient placées sur chacun d’eux pour entrer en possession de notre langue et la mettre à la disposition, au service de l’Esprit de Dieu. Et c’est par le Saint – Esprit qu’ils ont parlé, dans d’autres langues.

Bien – aimés frères et sœurs, celui qui prie pour le baptême du Saint – Esprit, qu’il puisse demander au Seigneur: «Pense à ce que Jean avait dit». Jean disait: «Moi je vous baptise d’eau pour la repentance, mais celui qui vient après moi vous baptisera d’Esprit et de feu». Le feu fait partie de cette expérience pour consumer et purifier entièrement notre langue, et ainsi, la placer au service de l’Esprit de Dieu. Celui qui demande le baptême du Saint – Esprit, devrait inclure cela et dire: «Seigneur, prends – moi entièrement». Entièrement inclure la langue aussi: «Que ma langue te soit consacrée. Qu’elle soit mise à Ton service».

Que nous ne puissions pas nous tromper nous – mêmes en pensant: «Je crois le Message». Bien – aimés frères et sœurs, ça déchire le cœur de voir que des gens qui ne savent même pas ce qu’est la conversion, qui n’ont jamais expérimenté la nouvelle naissance et encore moins le baptême du Saint – Esprit, dire: «Je crois au Message!» Ils parlent du Message, et tous donnent leur propre interprétation du Message qu’ils prétendent croire. Comme un frère, il n’y a pas longtemps dans une certaine ville, disait qu’il y a six différents groupes qui se réfèrent tous à frère Branham! Quel témoignage cela rend – il au Message? Dans la Bible, il n’y avait qu’une seule église dans chaque ville: À Corinthe, une église; à Éphèse, une église; à Colosse, une église. Dans toute la Bible, il n’y avait qu’un seul rassemblement de vrais croyants dans une ville. Aujourd’hui, tous ceux qui croient au Message se réfèrent à un homme de Dieu. Mais, qui peut se référer à Dieu? Qui peut se référer à un mandat? Qui peut se référer un à constat normal biblique dans le royaume de Dieu?

C’est pour cette raison qu’en cet endroit, nous devons mettre l’importance sur le fait que nous devons être liés à Dieu. Et ça, nous avons en cet endroit toujours eu à le dire avec insistance: Si un prédicateur lie la congrégation à sa personne, il y a quelque chose de faux. Un vrai homme de Dieu, vraiment envoyé de Dieu, ne va pas sonner sa propre trompette et se frayer un chemin pour lui – même; mais il prépare le chemin au Seigneur, et lie la congrégation à Dieu.

Et comme nous l’avons entendu directement dans l’introduction, le sang de l’Agneau a coulé. Et qu’est – ce – que Dieu le Seigneur disait Lui – même lors de l’Exode et de l’appel à sortir du peuple de Dieu? «Quand je verrai le sang, alors je passerai en vous épargnant». Un troupeau racheté par le sang, baptisé du Saint – Esprit, lavé et sanctifié dans la Parole de vérité. Un troupeau des prémices: Ce sont ceux – là qui vont rencontrer le Seigneur dans les airs et qui seront enlevés. Aujourd’hui, il s’agit de ce que nous puissions tous faire ces expériences personnelles du salut avec Dieu.

Et aussi, pour le dire brièvement en ce qui concerne l’ouverture des sept sceaux, frère Branham avait dit par exemple: «Maintenant, l’Agneau quitte le trône de la grâce». Et les gens pensent qu’en 1963, l’Agneau aurait quitté le trône de la grâce! Mais frère Branham a seulement décrit ce que Jean avait vu sur l’île de Patmos! Il n’a fait que décrire ce qui est écrit quand cela va s’accomplir. Il ne prêchait pas au moment où cela était en train d’arriver. Non. Il était en train de parler du moment où cela s’accomplira. Il ne voulait pas dire que cela était déjà accompli. Nous vivons simplement dans le temps où cela a été révélé. C’est ainsi qu’Apocalypse 6 va tomber dans le laps de temps de la grande tribulation.

Et on doit aller, par exemple dans Matthieu 10, et comprendre que notre Seigneur a donné aux apôtres l’ordre: «Aller seulement aux brebis perdues d’Israël. N’allez pas aux nations». Et ensuite, dans Matthieu 28, Il dit: «Allez dans le monde entier». Et qu’est – ce – qui est écrit dans Ésaïe 49 verset 6: «Je te ferai devenir la lumière des nations». Et qu’est – ce – qui est écrit dans Actes des Apôtres chapitre 13 verset 47? Là, Paul répète la parole du prophète Ésaïe 49 verset 6: «Je t’ai destiné à être la lumière des nations». Celui qui va ensuite dans Actes des Apôtres chapitre 22 et chapitre 26 et lit le mandat et reconnaît l’appel de Paul, il lui a été dit: «Je t’enverrai aux nations pour que tu puisses leur ouvrir les yeux». Le temps était arrivé où toutes les nations devraient être inclues dans la prédication. On ne peut pas alors s’arrêter à Matthieu 10 et dire: «Le Seigneur a dit n’allez pas aux nations» et dire «Personne n’a le droit d’aller prêcher aux nations». Non. On doit savoir pour quand et pour quel laps de temps et pour quelle saison cela a été dit. Qu’est – ce – que ça veut dire? On doit toujours être ravi par l’Esprit de Dieu dans le contexte de la citation que Dieu a laissée dans Sa Parole. Je pense, par exemple, à 1 Corinthiens chapitre 1 où l’apôtre Paul a dit que Dieu ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour prêcher l’Évangile. Et le grand homme de Dieu, William Booth, le fondateur de l’Armée du Salut, a pris cette citation de Paul, et a rejeté le baptême d’eau disant: «Paul a dit qu’il n’a pas été envoyé pour baptiser, mais pour prêcher l’Évangile» à cause de cette citation. Et lui, un grand homme de Dieu, a rejeté le baptême. Qui peut comprendre? Bien – aimés frères et sœurs, la compréhension juste de chaque Parole de Dieu est très importante! C’est tellement nécessaire de bien comprendre! Et c’est seulement en étant conduit par le Saint – Esprit que nous pourrions bien comprendre même ce que frère Branham a aussi dit.

Encore quelques Écritures que je veux lire. Tous remarquent que ma vue n’est plus comme elle était en 1970 ou à quarante ans. Mais je peux encore lire ce qui est écrit. Dans Apocalypse chapitre 21. Apocalypse chapitre 21, il est écrit à partir du verset 27:

Il n’entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Bien – aimés frères et sœurs, nous devons nous dépouiller du vieil homme et de ses œuvres, et, être entièrement renouvelés, transformés. Nous sommes dans ce monde, nous devons rester normaux quotidiennement et aller à nos occupations, mais, dans notre cœur, être dans la présence directe de Dieu, et vivre la vie de Dieu. Les autres Écritures que nous lirons aujourd’hui sont dans l’épître de Pierre. Nous y avons de choses puissantes que l’homme de Dieu a dites et écrites il y a deux mille ans d’ici. 1 Pierre, le premier chapitre, nous lisons le verset 5:

À vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps!

Autrefois déjà, il a écrit ce dont nous avons besoin aujourd’hui, dans ce dernier temps dans lequel nous sommes arrivés. Il avait déjà prêché ce que nous pouvons prêcher aujourd’hui dans le dernier temps. «À vous», toi et moi, «à vous», nous qui sommes ici aujourd’hui, nous qui sommes connectés dans le monde entier et suivons. À vous qui, dans la puissance de Dieu, pas dans notre propre puissance, mais dans la puissance de Dieu, par la foi qui est devenue pour toi et pour moi une révélation, par la révélation, par la foi qui est la victoire qui a triomphé du monde. C’est par la foi que nous sommes liés à Dieu.

À vous qui, dans la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé…

Déjà autrefois, il disait: «Prêt à être révélé», il le disait il y a deux mille ans d’ici. Mais ce salut va s’accomplir au temps fixé de Dieu. C’est dans le temps fixé par Dieu que tout va s’accomplir. Et comme nous l’avons déjà dit en insistant hier soir au sujet du mandant et de l’envoi du prophète: Tout le monde passe en méprisant ce ministère; mais c’est seulement les élus, ceux qui prendront vraiment part à l’enlèvement, ce sont ceux – là qui sont vraiment prédestinés à la vie éternelle et qui prendront part au festin des noces de l’Agneau; ce sont seulement ceux – là qui reconnaissent l’accomplissement de la promesse du ministère pour ce temps, ce sont ceux – là qui auront le respect et la crainte pour Dieu et accepteront vraiment ce que le Seigneur nous a promis dans Sa Parole. Tous les autres diront: «Ils ne font que suivre un homme des États – Unis. Ce sont des ‘’Branhamiste’’ ou des ‘’Frankiste’’». Nous ne suivons pas un homme des États – Unis ou un homme de l’Allemagne! Nous suivons notre Seigneur et Rédempteur, Jésus – Christ! Et Sa Parole est une lumière sur notre sentier. Et comme frère Branham l’a souvent dit: «Au temps du soir, la lumière paraîtra», et la Parole de Dieu qui a été révélée, est une lumière qui brille. Et, c’est dans cette lumière – là que nous avons la grâce de marcher. Et nous avons souvent eu à dire que celui qui marche contre la lumière sera ébloui, mais celui qui marche dans la direction de la lumière, sera éclairé.

Nous voyons les vierges, elles avaient des lampes. Elles avaient des lampes. Et la lampe éclaire seulement le chemin que nous avons à suivre. Et ça, c’est de cela qu’il s’agit. Alors, il n’y a plus rien à voir contre moi ou contre la lumière. J’ai une lanterne comme à l’ancienne. Si nous avons une lampe qui nous éclaire, on ne peut pas marcher contre la lumière. Ce n’est pas possible. Et les vierges avaient des lampes et elles marchaient dans la lumière. Mais ensuite, malgré tout, il y a deux groupes parmi elles: Les unes entreprennent tout le chemin dans l’obéissance et la foi dans le Seigneur, pleine de la plénitude de l’Esprit qui est dans le conduit des vases. Elles n’ont pas seulement des lampes, mais ont une réserve, et puisent l’huile, et passent de clarté en clarté. Et c’est ce qui se passe dans nos jours: Pas seulement être éclairé, mais d’être rempli et d’être conduit par le Saint – Esprit et par le Saint – Esprit. C’est pour cette raison qu’il est écrit: «Tous ceux qui sont conduits par le Saint – Esprit, ce sont ceux – là qui sont les fils et les filles de Dieu». Être conduits dans toute la vérité par l’Esprit de Dieu.

Ici, cet homme de Dieu écrit encore concernant le salut que nous avons expérimenté par la grâce de Dieu. Et au verset 10 de 1 Pierre, l’homme de Dieu dit encore… 1 Pierre 1 verset 10; après avoir parlé de ce salut au verset 5, il dit ensuite:

Les prophètes, qui ont prophétisé touchant la grâce qui vous était réservée, ont fait de ce salut (salut dont il a parlé au verset 5) l’objet de leurs recherches et de leurs investigations; ils voulaient sonder l’époque et les circonstances marquées par l’Esprit de Christ.

Et nous aussi, nous avons eu la grâce de reconnaître l’époque et les circonstances, marquées par l’Esprit de Christ. Nous avons pu reconnaître cela. Et ensuite:

…l’Esprit de Christ qui était en eux, et qui attestait d’avance les souffrances de Christ et la gloire dont elles seraient suivies.

Maintenant le verset 12:

Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux – mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs…

«Pour vous». Pour nous aujourd’hui. Autrefois, c’étaient pour ceux qui vivaient du temps de Pierre, mais aujourd’hui, pour nous qui sommes ici et écoutons la Parole.

…qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous (vous, les croyants d’autrefois et d’aujourd’hui) ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Évangile.

Il y a le mot «maintenant» ici qui est écrit: «Maintenant ceux qui vous ont prêché l’Évangile». Comment est – ce – que quelqu’un peut prêcher si ce n’est qu’il est envoyé?

…que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Évangile par le Saint – Esprit (par la puissance du Saint – Esprit, en allemand. N.d.t) envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards.

Bien – aimés frères et sœurs, c’est très important de voir de quelle manière Dieu nous a adoptés, nous a conduits dans tout le dessein du salut de notre Dieu par Sa grâce. Et quand nous continuons à lire ici au verset 13, il est écrit ensuite:

C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement (achevez votre préparation spirituelle, en allemand en ceignant les reins de votre entendement, N.d.t), soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus – Christ apparaîtra.

C’est merveilleux! «Achevez votre préparation». Pas une chose quelconque, mais ici, il s’agit de la révélation de Jésus – Christ qui nous a été accordée par la grâce de Dieu. Et ici encore au verset 18 il est écrit:

Vous savez (vous pouvez dire «amen» à cela. Vous en êtes convaincus) que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache;

Quelle parole! C’est le plein Évangile de Jésus – Christ notre Seigneur! Et si nous lisons de tels versets, bien – aimés frères et sœurs, qu’est – ce – qui se passe en nous? Que nous puissions de tout notre cœur suivre et dire: «Bien – aimé Seigneur, que cela devienne ainsi, tel que c’est écrit ici». Vraiment, le rachat par le sang de toute notre vieille nature, notre vieille conduite et comportement, et notre tempérament, que nous puissions être libérés de tout, transformés et marcher avec Lui. Pas les deux ensemble, mais d’abord, être régénérés, être transformés, être renouvelés de tout notre cœur. Comme nous l’avons mentionné hier, alors que le Seigneur disait à la femme pècheresse: «Tes péchés sont pardonnés», et ensuite, Il a donné un ordre et lui a dit: «Va et ne pèche plus». Croire de tout notre cœur, accepter ce que le Seigneur nous a promis et ensuite, par Sa grâce aussi nous a accordé.

La parole connue de 1 Pierre chapitre 1 verset 23:

Puisque vous avez été régénérés (puisque vous êtes nés de nouveau, en allemand. N.d.t), non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.

Que le Seigneur soit remercié! «Par la Parole vivante et permanente de Dieu». La Parole est la Semence qui est plantée en nous. Bien – aimés frères et sœurs, la prédication a toujours le même objectif. Notre Seigneur et Rédempteur était la Parole: «Au commencement était la parole», et Il était la Semence promise. «Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous». Et nous sommes dans le Fils de Dieu. En tant que fils et filles de Dieu, nous avons été acceptés, reçus en Lui en vertu de l’œuvre de la rédemption accomplie à Golgotha. Et c’est ainsi que nous avons reçu le même Saint – Esprit qui a produit en nous la nouvelle naissance, parce que nous avons cru et reçu la Parole de Dieu dans notre cœur, dans notre âme comme semence. C’est ainsi que le Saint – Esprit vient en toi et en moi, pour créer la nouvelle vie en nous. Nous pouvons remercier Dieu. Et nous lisons au verset 25 de 1 Pierre chapitre 1:

Mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l’Évangile (…qui vous a été annoncée comme message du salut, en allemand. N.d.t).

Bienheureux sommes – nous, si nous pouvons dire avec une conscience et un cœur pur: La Parole, la Parole que Dieu nous a confiée, nous l’avons laissée dans sa forme originale. Nous n’avons pas ajouté d’interprétation à cette Parole, nous l’avons laissée dans sa forme originale. Comme nous l’avons dit hier soir: il y a une différence entre interprétation et signification. Dieu ne nous a pas donné l’interprétation, mais la signification de ce qu’Il a dit dans Sa Parole. Il nous a révélé le sens. Pas une interprétation que nous inventons et apportons. Non. Bien – aimés frères et sœurs, voilà, nous devons nécessairement lire encore dans 2 Pierre. Nous devons lire dès le premier chapitre. 2 Pierre chapitre 1 verset 16:

Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus – Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

Pas des fables! Et vous pouvez vous imaginer quelle douleur me pénètre quand des frères qui se réfèrent à frère Branham, prêchent, distribuent et propagent toutes sortes de doctrines. Si frère Branham a été envoyé, c’est pour nous ramener à Dieu, à la Parole de Dieu, à l’original, au commencement. Il n’a pas été envoyé pour appeler à l’existence une nouvelle direction de foi ou une nouvelle religion, mais c’est pour nous lier à Dieu, nous ramener à Dieu par Sa Parole et Son Esprit. C’est ainsi que le troupeau racheté par le sang sera lié à Dieu. Pas une seule interprétation, mais aucune interprétation ne sera crue par nous! Pas une seule!

Et, bien – aimés frères et sœurs, alors que l’ouverture des sept sceaux était proche, et que frère Branham, six mois avant, il lui avait été révélé ce qui allait arriver. Six mois avant l’ouverture des sceaux… la nuée surnaturelle descendrait, et les sept anges en forme de pyramide seraient là. Et il décrivait cela en détail, ce qui était arrivé quand il était sur la montagne à quarante miles de Tucson. Et quand il racontait ce qui s’était passé, dans le contexte de cette nuée surnaturelle en rapport avec l’ordre qu’il avait reçue du Seigneur, il y avait une telle tempête qui avait visité la région! Un tel tremblement de terre! Et sept détonations de tonnerres furent entendues. Et de cette nuée surnaturelle, du septième ange dans cette pyramide d’anges, il lui a été dit: «Retourne à Jeffersonville, car l’ouverture des sceaux aura lieu». Et quand on entend ensuite qu’il y a des frères qui ont inventé une doctrine de sept tonnerres! Ils vont dans Apocalypse chapitre 10, et considèrent que tout est déjà accompli! Bien – aimés frères et sœurs, comme nous pouvons être reconnaissants! En ce qui concerne ce point, moi – même avec le frère Green (Perry) et plusieurs prédicateurs, je suis allé dans la région là – bas. J’ai vu de mes propres yeux les arbres avec leurs bouts courbés. Et les rochers, je les ai vus, ceux qui s’étaient écroulés et avaient roulés de la montagne parce que le tremblement de terre était puissant. Mais ensuite, comprendre que nous ne pouvons pas faire une doctrine des sept tonnerres, mais que cet évènement – là, pour frère Branham, avait une telle signification en rapport avec l’ouverture des sceaux s’il vous plaît! C’est pour cette raison que nous sommes reconnaissants de tout notre cœur.

Aujourd’hui aussi, encore une fois, j’ai apporté avec moi le «Science Magazine», là où tous les croyants, particulièrement James McDonald, un homme de l’université de Tucson, avait écrit un exposé. Et ici, il avait décrit la nuée, comment elle était apparue. Et ensuite, le frère Branham avait reçu l’ordre le 28 Février 1963, de retourner à Jeffersonville. Il avait, n’est – ce – pas, une maison à Tucson. Il avait déménagé à Tucson parce qu’il lui avait été dit que cela s’accomplirait non loin de Tucson. C’est pour cette raison qu’il avait déménagé à Tucson et que ces sept anges apparaîtraient dans la nuée surnaturelle. Il avait changé son domicile. Il était allé à Tucson. Et ensuite l’ordre lui avait été donné et s’était accompli plus tard. Et nous pouvons être reconnaissants de ce que nous avons eu la grâce de bien comprendre le tout, et de laisser les choses dans leur contexte et à leur place. Il y a ceux qui sont là pour la première fois. Encore une fois, voilà le journal de l’époque. Le journal le plus important de l’époque aux États – Unis. Il y est décrit ce qui s’était passé en Février 1963, dans un magazine d’incroyants. Voilà le journal de l’époque. Un reporter incroyant a parlé de ce que Dieu a fait. Ça ne s’était pas passé dans un coin quelque part. Le monde en a entendu parler dans le journal le plus connu aux États – Unis. Et frère Branham avait parlé avec ce professeur – là, docteur McDonald et lui avait expliqué ce qui est lié à cela. Mais le monde méprise ces choses. Il ne peut pas les comprendre. Mais pour nous, qu’est – ce – qui est écrit dans le livre du prophète Daniel au chapitre 12: «Scelle le livre jusqu’à la fin des temps». Pas pour toujours, mais jusqu’à la fin des temps. Mais quand ce livre sera révélé, Dieu va nous ouvrir l’intelligence pour les Écritures.

Résumons de quoi il s’agit aujourd’hui ici. C’est – à – dire que tous ceux qui ont accepté le Seigneur comme leur Sauveur personnel, que tous puissent expérimenter aussi une conversion et marcher dans l’obéissance de la foi, en se faisant d’abord baptiser d’eau, et ensuite, continuer à marcher avec le Seigneur vraiment en nouveauté de vie. Aujourd’hui encore, après cette réunion, un service de baptême peut avoir lieu s’il y a des frères et de sœurs ici qui veulent être baptisés; car il est écrit que tous ceux qui ont accepté Sa Parole ont été baptisés. Si aujourd’hui tu as accepté Sa Parole, sois baptisé aujourd’hui. Confirme, par l’obéissance, la foi que tu as reçue. Et nous sommes reconnaissants à Dieu de ce qu’Il nous a aussi donné cette possibilité – là de baptiser.

Bien – aimés frères et sœurs, nous devons prêcher tout le dessein de Dieu. Tout ce qui nous appartient, c’est – à – dire ce que Dieu nous a accordé par Sa grâce: La pleine rédemption, le plein salut, le plein pardon, la grâce et le salut. Et, avec Paul, nous pouvons dire avec une bonne conscience: «Nous avons reçu le ministère de la réconciliation». Et en tant qu’ambassadeurs de Christ, nous disons: «Soyez réconciliés avec Dieu». Et celui qui est réconcilié avec Dieu sera aussi réconcilié avec son frère et sa sœur, les uns avec les autres. Le mur de séparation a été ôté. Et nous avons expérimenté ce que le Seigneur, déjà dans l’Ancien Testament, a promis: «Si vos péchés sont noirs comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige». Dieu a fait ces promesses – là déjà dans l’Ancien Testament lors de l’alliance faite avec le sang de l’Agneau. Le peuple et le livre ont été aspergés du sang. Le livre contenant la Parole de Dieu, et le peuple: les deux ont été aspergés du sang de l’Agneau. C’est bien de lire Exode du chapitre 19 jusqu’au chapitre 24, pour savoir ce qui s’était passé autrefois; et lire ensuite, dans le Nouveau Testament, Matthieu 26 verset 26 jusqu’au verset 28: «Ceci est mon sang». Et si on peut le dire aujourd’hui: vous savez, les églises croient que le vin dans la coupe est transformé en sang. Le vin est resté vin, il ne s’est pas transformé en sang. C’est dans le sang de l’Agneau que nous sommes rachetés. Et déjà dans l’Ancien Testament, c’était interdit de boire du sang. Et dans Actes des Apôtres, cela fait partie des quatre interdictions qui ont été données. Le Seigneur voulait parler de Son sang, le sang que Lui verserait. Il n’a pas versé la coupe, mais Son sang. Ce n’est pas le vin qu’Il a versé, mais Son sang qu’Il a versé. Son côté a été ouvert, et, c’est avec Son sang qu’Il est monté ensuite dans le sanctuaire céleste. Nous n’avons pas besoin de mal comprendre ne serait – ce qu’un seul verset biblique, mais de nous laisser révéler le contexte par Dieu, et ensuite, de nous soumettre à la volonté de Dieu et au plan du salut de notre Dieu.

Résumons ensemble bien – aimés frères et sœurs. Tout a lieu «en son temps». Quand nous parlons du rassemblement d’Israël de tous les peuples, et qu’ensuite, notre Seigneur a dit «quand vous verrez que tout cela s’accomplit, levez vos têtes car vous savez que votre rédemption est proche». Nous l’avons mentionné tout à l’heure: cela fait soixante – dix ans, depuis 1948 que l’État d’Israël a été fondé. Depuis 1946, ça va faire soixante – douze ans que frère Branham, de manière surnaturelle, a reçu son mandat. Et il lui avait été dit: «Comme deux signes ont été donnés à Moïse, deux signes te seront également donnés». Nous en avons déjà parlé. Qu’est – ce – qui s’était passé durant le ministère de Moïse: «Laisse aller mon peuple» et ensuite, «Laisse sortir mon fils, pour que la Parole s’accomplisse «J’ai appelé mon Fils hors d’Égypte». Bien – aimés frères et sœurs, quand on considère la prophétie biblique et qu’on voit ce que Dieu a fait avec Israël et que nous voyons tout cela dans tout le conseil du salut de Dieu, c’est vraiment merveilleux! Qu’est – ce – qui est lié au ministère que Dieu a donné à frère Branham? C’est la même chose, le même objectif: «Laisse sortir mon fils!» Fini avec l’esclavage, c’est fini une fois pour toute! Laisse sortir mon peuple, laisse sortir mon fils pour qu’il me serve, laisse sortir mon premier – né. Je suis heureux que le mot «premier – né» est écrit en relation avec Israël et l’appel à sortir dans Exode chapitre 2 et chapitre 4. Que la reconnaissance soit au Seigneur.

Bien – aimés frères et sœurs, notre Seigneur et Rédempteur est le Premier – né entre plusieurs frères. Et, par la grâce de Dieu, par la nouvelle naissance, nous avons reçu le droit d’ainesse de la part de Dieu Lui – même. C’est pour cette raison qu’il est écrit: «nous avons tous le même Père». Et notre Seigneur pouvait dire: «Je monte vers mon Dieu et votre Dieu, vers Mon Père et votre Père». Bien – aimés frères et sœurs, la plus grande vocation que Dieu pourrait donner, la plus grande position, c’est d’être fils et filles de Dieu. C’est de faire de nous des fils et des filles. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur de ce que nous sommes profondément liés à Lui. Nous croyons chaque Parole de Dieu. Et, parce que nous croyons chaque Parole de Dieu, c’est pour cette raison que nous avons la confirmation que nous sommes nés de Dieu, que nous sommes de Dieu. Jean 8: «Celui qui est de Dieu écoute la Parole de Dieu». Et ensuite, s’adressant aux scribes et pharisiens: «Vous ne pouvez pas supporter ce que je dis parce que vous n’êtes pas de Dieu». Je peux vous donner cette certitude pour votre vie: Tous ceux qui maintenant, de tout leur cœur, croient que le retour du Seigneur Jésus – Christ est très proche comme nous l’avons lu hier déjà, retour qui aura lieu en son temps… nous avons compris qu’avant le retour du Seigneur, le dernier Message retentit: «Vous Mon peuple, sortez du milieu d’eux. Ne touchez à rien d’impur, séparez – vous. Je serai pour vous un Père et vous serez pour moi des fils et des filles, et je serai votre Dieu». Le Message de la séparation, de l’appel à sortir, de la préparation, retentit maintenant, et va vers sa fin à tous les peuples, les langues et les nations. Et ils ont été tous atteints. Les Écritures se sont accomplies: l’Évangile a été prêchée à toutes les nations comme témoignage. Et nous y avons encore insisté: «Alors viendra la fin». Pas «La fin viendra en 1963» et non plus en 1965, quand Dieu avait repris frère Branham. Ce n’était pas la fin de toutes choses, mais c’est seulement depuis 1965 que le Message qui lui avait été confié, a été porté dans le monde entier. Le dernier appel retentit et: «Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ce que l’Esprit dit à l’Église».

Que tous les frères, dans tous les peuples, les langues et les nations, restent sobres, normaux, équilibrés dans la Parole de Dieu, et qu’ils ne prêchent que ce qu’ils peuvent lire noir sur blanc dans la Bible. Pour votre information seulement: vous savez que j’ai traduit les prédications de frère Branham. Pas seulement des jours et des heures étaient nécessaires pour cela, mais des années. Phrase pour phrase, mot pour mot. Et je me réjouis chaque fois que je suis à Zurich, je vois cette table remplie des brochures avec toutes les prédications de frère Branham qui ont été traduites en allemand. On peut les prendre et les lire. J’ai fait les deux choses comme le Seigneur me l’a ordonné: D’aller de ville en ville pour prêcher Sa Parole, et aussi de distribuer la nourriture qui a été emmagasinée. La nourriture a été aussi distribuée. Et comme je le disais hier soir, ça va faire soixante – dix ans depuis que j’ai consacré ma vie au Seigneur. Cinquante – cinq ans sont passés sous le mandat direct et le ministère de notre Seigneur. Nuit et jour, j’ai apporté ma contribution, ma part. Et je peux dire avec bonne conscience: «Laisse Ton serviteur aller en paix, car mes yeux ont vu l’accomplissement de ce que Tu as promis!» Au Dieu vivant soit la louange! Nous nous tenons dans la volonté directe de Dieu, sous le mandat direct du Seigneur, sous Ses ordres directs, pour prêcher claire comme le cristal, Sa Parole dans sa forme originale. Et tous ceux qui sont de Dieu l’écouteront, la croiront, et elle leur sera révélée. Il n’y aura plus ces différentes directions, ces différents groupes et divisions. Il n’y aura qu’une seule direction, c’est – à – dire: «Le but fixé devant les yeux» comme Paul le dit aux Philippiens. Nous qui avons le but fixé devant les yeux, et qui, par la grâce de Dieu, nous avons un objectif à atteindre lors du retour de notre Seigneur Jésus – Christ, être prêts. C’est notre objectif: Être prêt pour aller au ciel. C’est pour cette raison que nous nous rassemblons, et c’est pour cette raison qu’il faut qu’on le dise en insistant: «Rassemble – Moi Mon peuple, a dit le Seigneur, pour qu’il puisse écouter Mes Paroles». Et ce weekend cela s’est accompli. Nous avons écouté la Parole de Dieu, nous l’avons observée, nous l’avons prêchée, nous l’avons considérée, nous l’avons entendue. Et chaque Parole, avec respect et crainte, nous la recevons. Et de tout notre cœur nous remercions Dieu pour cela.

Comment est – ce – que quelqu’un peut prêcher sans être envoyé? Et ensuite ce mot important: «Ma Parole, dit le Seigneur, ne retournera pas sans effet… si ce n’est qu’elle produise l’effet pour lequel elle a été envoyée». Et Il a envoyé Sa Parole, et Sa Parole les a guéris. Toi et moi aussi, nous avons été guéris par la Parole de Dieu, et cela fait partie du troupeau racheté par le sang. Un bain, un lavage dans la Parole pour être lavé de toutes les tâches et les souillures qui sont sur nous à cause des interprétations qui ont été prêchées. Pour nous laver de tout cela, de toutes les pensées et des opinions humaines, et de devenir une Épouse – Parole. L’Époux était la Parole devenue chair, que l’Épouse devienne aussi la Parole devenue chair, semblable à l’Époux dans ce temps. Voilà l’objectif du Message! Remercions le Seigneur pour le sang de la nouvelle alliance. Remercions le Seigneur pour le rachat, pour le pardon. Remercions le Seigneur pour la guérison qu’Il nous a accordée et aussi pour la délivrance.

À notre Dieu soit la louange dans toute l’éternité. Alléluia! Amen. Levons – nous, et ensemble, chantons ce chœur…. Peut – être que nous demanderons aux frères russes de venir maintenant nous chanter un cantique. Tous ceux qui écoutent le russe peuvent suivre. Qui propose un chœur en attendant? «Ceci est le jour». [L’assemblée chante ‘’ Ceci est le jour que le Seigneur a fait “. N.d.l.r]. Je pensais que toute une chorale viendrait! Mais il n’y en a que deux. C’est bien. [Les frères chantent en russe le cantique: «Grâce étonnante». N.d.l.r]

Amen! C’est merveilleux! Nous n’avons pas besoin de traducteurs. Nous connaissons tous ce cantique dans nos langues, et nous avons compris de quoi il s’agit. Courbons encore les têtes. Je voudrais demander s’il y a quelques – uns ici qui veulent être baptisés. Levez rapidement les mains s’il vous plaît, si c’est le cas. Avons – nous des frères et des sœurs. Voyez – vous une main? Trois? Oui. Alors donc, nous allons… après la réunion, nous aurons un service de baptême. Et tous ceux qui veulent faire l’alliance d’une bonne conscience avec Dieu, peuvent être baptisés. C’est le modèle biblique. Et personne ne peut l’éviter et arriver au but au ciel. Non. Seul celui qui, ici, marche sur le chemin étroit qui nous est décrit dans la Bible, atteindra le but. Personne n’atteindra le but de sa propre manière sur son propre chemin. Mais seulement en accord avec Dieu et avec la Parole de Dieu. C’est uniquement comme ça que, par la grâce de Dieu, nous atteindrons le but. Prions. Avant la prière, laissez – moi demander si nous avons des requêtes particulières, pour les malades, pour des problèmes. Levez les mains s’il vous plaît. Oui. Partout. Partout. Prions.

Seigneur Dieu Tout – puissant, manifeste, révèle Ta présence, confirme Ta Parole en nous tous. Accorde le salut, la délivrance! Accorde la guérison, accorde la révélation ô Seigneur! Encore une fois, nous Te remercions de ce que nous pouvons vivre maintenant, croire Ta Parole, accepter Tes promesses, et expérimenter notre préparation pour le jour glorieux de Ton retour! Bénis, sur toute la terre, et bénis aussi nos frères et sœurs Anderson à Oakland en nouvelle Zélande. Oui, bénis, tous les frères et sœurs du lever du soleil à son coucher. De l’Est à l’Ouest, du Sud au Nord. Bénis sur tous les continents. Appelle Ton peuple à sortir. Nous Te remercions de ce que nous pouvons croire que Ta Parole que Tu as prédestinée pour ce temps, et qui, maintenant, en tant que Ton Message divin, est prêchée dans le monde entier, que cette Parole produise son effet! Elle ne retournera pas à Toi sans effet. Elle produira son effet. Elle T’apportera tous les élus. Elle ne reviendra pas seule à Toi, mais elle produira l’effet pour lequel Tu l’as envoyée, et tous les élus auront part à cette Parole.

Ô bien – aimé Seigneur, nous croyons que Tu reviendras bientôt! Le temps va vers sa fin, mais, conserve – nous sobres en toutes choses, dans le domaine terrestre, dans le domaine spirituel. Et aussi toutes les requêtes, toutes les prières, toutes les difficultés dans les familles, dans les couples, nous Te les apportons toutes ô Seigneur! Tu sais et tu connais nos requêtes. Fais grâce, réponds, sauve, guéris, délivre et bénis! À Toi le Dieu Tout – puissant nous disons merci aussi pour ce week – end. Nous Te remercions de ce que nous avons pu venir et que tous peuvent Te vivre, T’expérimenter et Te rencontrer. Nous Te remercions de tout notre cœur de ce que Tu as fait de grandes choses en nous tous. Personne ne repartira pas tel qu’il est venu ce week – end. Tous nous avons été fortifiés, édifiés, nous avons reçu un nouveau courage. Nous avons été fortifiés dans la foi à persévérer dans la foi jusqu’à ce que nous passions de la foi à la vue. Que tous dans le monde entier soient bénis au nom de Jésus – Christ notre Seigneur! Amen! Amen!

Vous pouvez vous asseoir encore un peu. Nous voulons particulièrement saluer tous les frères qui nous ont visités, notre frère Richard des Pays – Bas... nous sommes toujours reconnaissants quand il y a des voisins. Que Dieu te bénisse! Que Dieu bénisse le frère Gilbert, le frère Taty. Que Dieu bénisse tous les frères. Le frère Cosma et tous les frères de l’Afrique. Tous les frères de tous les peuples, de la Tchéquie, de la Pologne, de la Russie. Bien – aimés, si quelqu’un entreprend mille quatre cent kilomètres pour écouter la Parole, alors, on doit reconnaitre que Dieu a envoyé une faim, une faim en nous pour entendre Sa Parole. Et nous sommes reconnaissants de ce que les frontières ont été ouvertes et que tous peuvent venir. Et encore une fois, que le Seigneur soit remercié de ce qu’Il a prédestiné des frères, par exemple, notre frère Pacheco. Regardez nos frères: le frère Étienne Genton, le frère Michael, regardez chaque frère, le frère Fleck et tous les frères qui sont assis en haut et qui traduisent. Et, en ce que je sache, il y a une sœur qui traduit en hongrois. Nous transmettons ce que le Seigneur nous a confié. Pensez à nous.

J’ai vieilli corporellement, mais, Dieu voulant, les voyages continueront avec la grâce de Dieu. Il accorde chaque jour de nouvelles forces. Ce mois de Février, il y aura particulièrement les réunions au Portugal, et ensuite, en particulier, au Pakistan. Pensez à nous. Avec le frère Michael, je vais ensuite aller au Pakistan. Vous savez, là – bas, nous avons des réunions puissantes. Et cette fois – ci, il y a deux stations de télévision qui ont demandé que je puisse parler là – bas dans une émission. Imaginez – vous, dans un pays islamique, Dieu a fait en sorte… et aussi notre frère, d’une manière merveilleuse, Dieu peut l’utiliser. Nous allons être reçus par une délégation du gouvernement à la télévision comme pour dire que nous sommes une visite d’état dans le pays. On doit s’imaginer comment est – ce – que Dieu ouvre toutes les portes, les cœurs dans tous les pays et les religions. Il ouvre les cœurs pour apporter le dernier Message pour que les derniers soient appelés à sortir.

Que Dieu bénisse tous, aussi de la Finlande… de tous les continents. Et comme je le disais auparavant, dans tous les peuples les langues, dans toute l’Europe de l’Est. Particulièrement en visite ici, le frère Kaji de la Pologne et tous ceux qui sont venus avec lui; que Dieu vous bénisse d’une manière particulière. Avons – nous oublié quelqu’un? Cela ne s’est pas fait expressément. Que Dieu bénisse le frère John, le frère Daniel. Que Dieu bénisse le frère Florent, que Dieu bénisse tous les frères, le frère Gilbert, tous les frères, tous. Sentez – vous bien. Particulièrement, le frère Taty qui est aussi occupé à ce que – je peux le dire librement—c’est l’homme qui a maintenant acheté plus de cent appareils, et qui les a envoyés dans le monde entier pour que le peuple de Dieu, partout, puisse être connecté et suivre nos réunions. Il fait en sorte que cela soit possible. Que les appareils soient achetés et qu’ils soient envoyés dans le monde entier. Et ensemble, nous le faisons pour que cela soit acheté et envoyé. Dieu le Seigneur a vraiment pensé à tout et a pris soin de tout.

À Lui soit vraiment l’honneur dans toute l’éternité pour cela! Maintenant, nous demandons à notre chorale de chanter un beau cantique que nous pourrirons chanter tous. Notre chef de chant est – il ici dans la salle? Oui.

Amen! Amen! Nous sommes très reconnaissants au Seigneur! Que la chorale vienne. Repartez tous avec des salutations. Repartez avec les salutations à tous les frères et sœurs qui ne pouvaient pas venir. Particulièrement dans la région des montagnes, repartez avec des salutations de notre part pour tous et le Seigneur bénira! Est – ce – que cela a servi à quelque chose d’être ici? Dites «Amen» [L’assemblée dit “amen” N.d.l.r]. La Parole de Dieu est merveilleuse! Amen!