Mission Populaire Libre

Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hèbreux 13:8)

Langue:

Réunion Mensuelle de Krefeld, Dimanche 01 Octobre 2017 / Ewald Frank

Langue: français

Download Audio MP3 - Krefeld - October 01, 2017 10:00




Réunion mensuelle de Krefeld

Dimanche 01 Octobre 2017

[L’assemblée chante «Tu es digne, Tu es digne» N.d.l.r]

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Encore aujourd’hui, je voudrais saluer tous ici et dans le monde entier, et souhaiter la bienvenue à tous dans le nom précieux de notre Seigneur. Nous sommes conscients que nous vivons dans la dernière partie de l’histoire du salut avec l’Église du Nouveau Testament; et nous sommes conscients que des prophéties bibliques s’accomplissent devant nos yeux dans le monde entier. Même si nous ne saluons pas tous de tous les peuples, les langues… ou que nous ne citons pas les noms ou ne présentons pas tout le monde, que tous les frères puissent savoir de tout leur cœur que nous nous réjouissons. Que vous veniez de la Moldavie, de l’Ukraine, de l’Autriche, de la Suisse, du monde entier, nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur, pour tous les frères qui transmettent la même parole de Dieu dans tous les peuples, les langues et les nations, oui, ils distribuent au peuple de Dieu la même nourriture. Et aussi notre frère Taty qui m’accompagne toujours dans les voyages quand il s’agit des pays francophones, et tous les frères doivent savoir, comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction, que nous sommes unis dans le Seigneur: «Toi en moi, et moi en eux… pour que nous soyons un». Pas une union politique, pas une union religieuse, mais, Dieu en Christ et Christ en nous, l’espérance de la gloire. Nous sommes reconnaissants de tout notre cœur à Dieu de ce que nous avons une part directe à ce que Dieu fait dans le présent.

Et pour venir aux évènements présents, rapidement, il y a réellement beaucoup de choses qui se passent sur terre comme jamais auparavant. Nous pensons aux Caraïbes, nous pensons aux pays autour des îles des Caraïbes. Tant d’inondations et de catastrophes de toutes sortes. Nous pensons aux États – Unis, à la Corée du Nord, nous pensons au Proche et au Moyen – Orient. Nous pensons comment est – ce – que les choses atteignent leur point culminant; et aussi à la dernière déclaration que les Juifs, les Musulmans et les Chrétiens ont le même Dieu! Non ils n’ont même pas un Dieu. Ils n’ont aucun Dieu. Dieu n’est dans aucune religion soi – disant chrétienne ou musulmane. Il n’y a qu’une seule révélation de Dieu sur terre, et elle a eu lieu en Jésus – Christ notre Seigneur! Pas dans une religion. Et cette révélation a eu lieu pour notre salut et pour notre réconciliation avec Dieu, 2 Corinthiens chapitre 5 «Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui – même». Le problème avec Israël au temps de notre bien – aimé Seigneur, était qu’ils avaient fait une religion, ils observaient le sabbat, apportaient les sacrifices et chantaient les psaumes, mais, ils n’avaient pas reconnu le jour de la visitation de grâce de Dieu; ils étaient restés fidèles dans leur tradition. C’est pour cette raison que notre Seigneur pouvait dire: c’est en vain qu’ils m’adorent parce qu’ils observent des commandements d’homme». Et notre Seigneur a dit que le temps viendra où les vrais adorateurs adoreront Dieu en Esprit et dans la vérité. Celui qui n’adore pas Dieu en Esprit, adore en vain. Et l’Esprit nous conduit dans la Parole. C’est pour cette raison qu’il faut que tout ce que nous croyons soit en accord avec la Parole. Notre foi doit être ancrée dans la Parole de Dieu, dans les promesses de Dieu.

Encore peut – être pour dire ceci: nous sommes arrivés en Octobre. Le 31 Octobre, ça va faire cinq cents ans depuis la percée de la réformation. Nous tous, nous savons que déjà auparavant, il y avait eu des réveils et ensuite vint la percée. Et nous savons aussi que Hus, Zwingli, Calvin, avaient mis de l’ordre et avaient commencé la réformation. Ils ont visiblement ôté les images des églises, ils ont rangé. Rien n’était resté. Il ne restait que la chaire de laquelle la parole de Dieu était prêchée. Aussi avec le souper du Seigneur, comme merveilleusement, Hus, Zwingli ont présenté la sainte cène tel que cela nous est transmis fidèlement dans la Parole de Dieu. Pas du pain transformé en corps du Christ par une certaine formule, mais, tel que c’est écrit: «le pain que nous rompons»; et le vin n’a pas non plus été transformé en sang. Les prêtres peuvent le témoigner, ceux qui ont bu le vin, ce n’est pas du sang qu’ils boivent comme l’Église Catholique l’enseigne. Non. Toi et moi, nous les croyants, nous devons être transformés. Nous devons faire l’expérience d’une nouvelle naissance, expérimenter le salut de Dieu. C’est ainsi ensuite que nous pouvons, tel que nous l’avons fait si bien hier, tenir avec les uns les autres, le souper du Seigneur jusqu’à ce qu’Il revienne et qu’Il nous prenne auprès de Lui et qu’avec Lui, nous fêtions le grand souper, le grand festin.

Aussi, en ce qui concerne ce qui se passe dans notre pays, on n’a pas besoin d’en parler. Le 03 Octobre, sera le jour de la réunification de l’Allemagne qui sera fêté ici mardi. Vous savez qu’après la deuxième guerre mondiale, Berlin avait été divisé, l’Allemagne avait été divisée en deux parties: Est et Ouest. Et justement en 1961, les chars Russes et Américains s’opposaient face à face à la porte Brandebourg à Berlin. Kennedy disait: «je vais faire de Berlin un exemple». Et tous, nous ne savions pas ce qui allait ensuite arriver en 1961, il y avait une telle tension dans le pays! Et ensuite suivit le 02 avril 1962. Pensez à cela. En Août 1961, ils avaient construit le mur. Ils avaient fait une division parfaite. Et en avril 1962, vous connaissez tous le témoignage, mon appel… il m’avait été dit d’emmagasiner la nourriture car une grande famine viendrait. Je le témoigne ouvertement devant le Seigneur: j’avais l’impression que quelque chose allait arriver avec toute cette tension dans le pays, et que nous devions emmagasiner la nourriture. Nous avions rempli notre cave de vivre, de nourriture parce que le Seigneur avait dit: «une grande famine viendra, emmagasine la nourriture car tu te tiendras parmi le peuple de Dieu et tu distribueras cette nourriture». Ensuite une grande détresse vint en moi. En novembre 1962, dans ma détresse, j’ai appelé frère Branham et je lui ai demandé: «Est – ce – que je peux avoir un entretien avec toi» Pensez à ça: «emmagasine la nourriture», et aucune catastrophe ne vint, aucune famine! Et je disais au Seigneur: «je ne peux plus continuer à vivre comme ça, je ne peux plus prêcher. J’ai besoin d’une réponse». Et ensuite, j’ai entrepris un vol pour les États – Unis.

Et lundi 03 décembre, nous étions assis à table, Sothman et Wood étaient présents. Et frère Branham avait répété ce que le Seigneur m’avait dit, et il disait: «Tu pensais qu’une famine naturelle viendrait et vous avez emmagasiné de la nourriture naturelle. Mais Dieu enverra une faim pour Sa parole (comme c’est écrit dans Amos). Et la nourriture que tu dois emmagasiner c’est la parole que le Seigneur a promise pour ce temps. Et elle a été enregistrée dans les prédications sur bande magnétique». Ensuite, il a donné l’ordre: «Attends pour la distribution de la nourriture jusqu’à ce que tu en reçoives le reste».

Bien – aimés frères et sœurs, Dieu a vraiment accordé Sa grâce pour que nous ayons la liaison à l’action surnaturelle de Dieu dans notre temps, et cela nous est accordé de la part du Seigneur Lui – même. Et si nous regardons à toutes ces années en arrière durant lesquelles Dieu le Seigneur a ouvert des portes; et déjà aussi dans le temps, alors que le Rideau de Fer existait, imaginez – vous un peu, en 1969, frère Frank prêchait à Moscou dans une grande église Baptiste. Et deux agents du KGB (principal service de renseignement de l’URSS post – stalinienne. N.d.l.r) étaient venus et m’avaient serré la main et m’avaient remercié pour la prédication. Et ensuite, le conseiller de Monsieur Gorbatchev m’avait invité. J’étais dans sa maison. Il avait sorti la Bible de son étagère en haut. Elle était pleine de poussière. Il ne l’avait plus lu depuis longtemps. Il était allé chercher sa Bible et nous avions pu parler du dessein du salut de Dieu l’un avec l’autre.

Et quand… si je peux encore mentionner cela, notre bien – aimé frère Matthias Heinrich est aussi ici, que Dieu te bénisse! Quand je pense au premier voyage – je pense que c’était le premier – comment est – ce – que Dieu avait ouvert les portes en Roumanie! Pensez à cela. Le monde était divisé, le pays était divisé, l’Europe était divisée. Et Dieu avait malgré tout accordé Sa grâce pour que nous puissions nous déplacer dans ce temps où tout était divisé. Nous pouvions malgré tout apporter la parole de Dieu. Je peux bien me rappeler, le frère Matthias Heinrich m’attendait. Il y avait sur la rue principale un grand écriteau dans plusieurs langues: en roumain, en français, en anglais, en russe: «Passage interdit, région militaire». J’avais attendu jusqu’à ce qu’il fasse sombre et j’étais passé malgré tout. J’avais été reçu par la famille Heinrich. Et c’est ainsi que Dieu, depuis le commencement, dans tous les peuples et les langues, avait ouvert des portes et des cœurs pour que le dernier Message, réellement, puisse atteindre toutes les extrémités de la terre. Bien – aimés frères et sœurs, ça, je ne l’avais pas planifié ainsi. C’était le plan de Dieu.

Et comme nous l’avons lu de notre Seigneur et Rédempteur dans Jean 17, la Parole, avant même la fondation du monde, le dessein du salut de Dieu avait été planifié. Il y avait déjà dans le plan de Dieu que le Rédempteur, en tant qu’Agneau de Dieu, donnerait Sa vie et nous accorderait la rédemption. C’est ainsi aussi que nos noms ont été inscrits dans le livre de l’Agneau immolé avant même la fondation du monde. Tel que le Rédempteur avait été prédestiné, c’est ainsi que nous sommes, en vertu de la foi et de la prédestination de Dieu, nous avons été aussi prédestinés avant même la fondation du monde, à croire, à faire confiance au Seigneur, et à nous attendre et nous préparer au retour du Seigneur Jésus – Christ.

Seulement deux ou trois versets de l’Évangile de Jean, le chapitre 17. Chaque phrase ici est précieuse, et encore une fois précieuse. Jean 17 verset 6:

J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde.

Ici est le grand mystère bien – aimés frères et sœurs qui n’est pas révélé à tous. Pensez maintenant s’il vous plait à Matthieu 28: «baptisez – les dans le nom». Mais «le nom» dans Matthieu 28 n’a pas été nommé, mais dans la première prédication le jour de la pentecôte, c’est là que «ce nom» a été prononcé. Tout le monde religieux, toutes les églises et les églises libres ont la formule de Matthieu 28, mais ils n’ont pas la révélation du nom dans lequel Dieu, en tant que Père dans le Fils et par le Saint – Esprit s’est révélé. Et ici, cela est écrit:

J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde.

Bien – aimés frères et sœurs, acceptez cela s’il vous plait aujourd’hui. Si ce nom, par l’Esprit de Dieu, vous a été révélé, alors, vous avez été prédestinés avant même la fondation du monde à appartenir au Seigneur. Ce n’est pas à tous que ce nom a été révélé. Pas à tous, mais «à ceux que tu m’as donnés du milieu du monde». Ensuite nous lisons encore au verset 14:

Je leur ai donné ta parole; (Je leur ai révélé Ta parole, en allemand. N.d.t)

Dites «amen» à ça! [L’assemblée dit «amen » N.d.l.r] Dites «alléluia!» [L’assemblée dit «alléluia » N.d.l.r]. À qui est – ce – que le Seigneur a révélé Sa parole dans ce temps? À qui? Qui est – ce – que le Seigneur a conduit dans le lieu très saint? Qui a l’Arche de l’Alliance ouverte? À qui est – ce – que Dieu a pu parler?

Aujourd’hui encore je ne voudrais pas juger. Mais, dans toutes les églises et les églises libres, une formule est utilisée, formule qui n’a jamais été une seule fois employée dans la Bible. Mais dans la Bible, ils ont toujours employé le nom qui est au – dessus de tout nom. Mais allez d’église en église, tous baptisent et utilisent la formule «nom du Père, nom du Fils, nom du Saint – Esprit». Et celui qui ensuite, regarde dans les livres d’histoire, dans les ordres et loges des franc – maçon, tout est fait dans la formule «nom du Père, nom du Fils, nom du Saint – Esprit» mais, pas une unique fois dans les Saintes Écritures, pas une seule fois lors d’un baptême ou d’un acte religieux, mais toujours le nom devant lequel tous les genoux fléchiront, le nom précieux de notre Seigneur et Rédempteur. Et pour ça aussi, nous sommes reconnaissants.

Dans l’Ancien Testament, c’était Yahweh, et dans le Nouveau Testament, c’est Yahweh – Sauveur. C’est simplement merveilleux. Le même Seigneur de l’Ancien Testament est le même dans le Nouveau Testament. En tant que Seigneur, Il pouvait dire: «je suis descendu du ciel» mais en tant que Fils, Il dit: «celui qui m’a envoyé est avec moi». En tant que Fils, Il était sur terre né à Bethlehem. Il a ensuite exécuté son devoir dans le plan de la rédemption. Mais dans Luc 2 verset 11, il est écrit: «aujourd’hui, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur». Il était Seigneur, Il est devenu homme, bien – aimés frères et sœurs, pour nous les hommes, pour nous racheter et nous ramener dans la position divine perdue, la position de fils et de filles. Ici est la révélation de Dieu en Christ notre Seigneur. C’est la chose la plus importante. C’est avec cela que tout commence. «Le monde ne me verra pas, mais vous, vous me verrez et je me ferai connaître à vous».

Disons encore cela avec une grande douleur: même dans le mouvement charismatique, toutes ces grandes personnalités de la télévision rejettent le baptême au nom du Seigneur Jésus – Christ! Imaginez – vous un peu que des hommes qui prétendent avoir reçu le Saint – Esprit et qui prient pour les malades, qui prétendent que des prodiges et des miracles ont lieu; mais quand ensuite, on leur parle du vrai enseignement concernant la divinité et le baptême d’eau, ils restent dans la captivité babylonienne. Les cantiques l’ont aussi exprimé; et aussi dans le dernier cantique que nous avons entendu de la chorale: «revenir à la Bible, sortir de toute la confusion et de tout le désordre». Dieu a accordé Sa grâce depuis la réformation, et c’était vraiment des réveils l’un après l’autre. Mais maintenant, il ne s’agit plus de réformer. Maintenant, il s’agit du rétablissement, de la restauration de tout ce qui existait dans l’Église au commencement.

Encore ce verset ici de Jean 17, nous avons lu le verset 14:

«Je leur ai donné (révélé, en allemand. N.d.l.r) ta parole; et le monde les a haïs».

Oui, c’est ainsi. Et ensuite, il est écrit au verset 17:

Sanctifie – les par ta vérité: ta parole est la vérité.

Et «sans sanctification, personne ne verra le Seigneur». Ceux qui font les miracles vont frapper à la porte et diront «Seigneur, Seigneur, n’avons – nous pas prophétisé en Ton nom? N’avons – nous pas fait de grandes choses?» Est – ce – que des miracles n’ont pas eu lieu? Et le Seigneur dira: «arrière de moi, je ne vous connais pas, ouvriers d’iniquité». Est – ce – que vous savez à combien de douleur tout cela est lié? Que des personnes dans toutes les églises, les églises libres, dans toutes les religions sont égarées, et cela, en se référant aux saintes Écritures! Ils se réfèrent à Matthieu 28, mais ne vont pas de Matthieu 28 à Marc 16, et de Marc 16, ils ne vont pas à Actes des Apôtres chapitre 2, où la première prédication, sous la conduite directe du Saint – Esprit, fut tenue: «repentez – vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus – Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint – Esprit».

Comme nous pouvons être reconnaissants de ce que Dieu a envoyé frère Branham pour nous révéler, nous enseigner sur la divinité, le baptême d’eau, l’élection, la chute de l’homme. Il nous a informés sur tous les sujets de la Bible; et, par la grâce de Dieu, par le ministère que le Seigneur lui a accordé, il nous a introduits dans ces sujets. Nous sommes reconnaissants de ce que Dieu a fait les choses ainsi, et que, nous qui vivons maintenant, nous avons le grand privilège, et c’est connu dans le monde entier. Si vous saviez combien d’appel téléphonique nous avons reçu déjà ce matin. Les appels n’incluent pas seulement les réunions que nous avons ici, mais aussi la dernière Lettre Circulaire. Cela m’a touché le cœur. Combien ont appelé et ont dit: «frère Frank, la dernière Lette Circulaire est la réponse à beaucoup de question que j’avais.» Qu’est – ce – que nous avons fait durant les cinquante années et plus passées? Nous avons prêché la Parole, nous avons prêché, nous avons écrit, nous avons consacré la nuit et le jour pour apporter le dernier Message dans le monde entier

Quand maintenant j’entends que mille quatre cents cinquante jusqu’à mille cinq cents sont connectés aujourd’hui dans cent soixante – douze pays et ils écoutent la parole, la parole de l’heure avec les promesses pour ce temps: l’appel à sortir, la préparation pour le jour glorieux du retour de Jésus – Christ notre Seigneur! Et alors que la chorale chantait le cantique «La lumière paraîtra au temps du soir», j’ai regardé dans Zacharie chapitre 14, ici, il est écrit au verset 7:

Ce sera un jour unique, connu de l’Éternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit; Mais vers le soir la lumière paraîtra.

Simplement merveilleux! Tel que Dieu, avec Son peuple d’Israël, achève tout ce qu’Il a promis, et dans Zacharie chapitre 2, il est écrit que le Seigneur ramènera Son peuple et le recevra dans son pays. Zacharie chapitre 2 verset 16 (en français, c’est au verset 12):

L’Éternel possédera Juda comme sa part dans la terre sainte, Et il choisira encore Jérusalem.

Frères et sœurs, si nous continuons à lire, et nous allons dans Zacharie chapitre 4, là, le chandelier avec sept conduits nous est montré; les deux Oliviers, les deux prophètes qui apparaîtront sont représentés à côtés du chandelier. Il est parlé de Zorobabel, l’homme que Dieu, de manière particulière après la captivité babylonienne, a pu utiliser pour revenir à Jérusalem, déblayer et retrouver le fondement antique, et placer de nouveau la pierre angulaire. Et il est écrit que «Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront; et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous.» Le Seigneur qui a fait le commencement fera aussi la fin. Il est la Pierre angulaire et la Pierre de faîte. Il est l’Alpha et l’Oméga. Il est tout en tous. Et c’est ainsi que les prophéties bibliques sont aussi mentionnées dans Zacharie chapitre 4. Celui qui va dans Apocalypse verra le chandelier avec sept conduits, il verra le Seigneur marcher parmi les sept chandeliers d’or. Ensuite, les Messages adressés aux sept anges des Églises suivent. Et nous connaissons mieux le dernier: les hommes diront: nous sommes riches nous avons tout. Nous n’avons besoin de rien. Et le Seigneur devra ensuite leur dire: «vous êtes aveugles et pauvres, et vous ne le savez pas». Mais Dieu a accordé Sa grâce pour que, justement dans ce temps, nous reconnaissions la parole qui nous est prédestinée. Et nous le disons en insistant: prédestinée pour nous, prévue pour nous. Nous sommes sortis de la captivité babylonienne. Nous sommes revenus dans le pays. Nous ne sommes pas revenus à Nicée, à Chalcédoine ou à Rome. Nous avons été ramenés à Jérusalem, et nous croyons de tout notre cœur tel que nos frères au commencement ont cru.

Disons cela toujours de nouveau: Dieu, a d’abord utilisé frère Branham comme évangéliste. Et tous ceux qui œuvrent aujourd’hui dans le mouvement charismatique, qu’ils puissent comprendre qu’en 1946, le monde n’avait pas entendu parler d’un mouvement pentecôtiste ou charismatique. Mais en 1946, Dieu avait revêtu frère Branham d’un don de guérison, et c’est ainsi que le dernier réveil de salut et de guérison a commencé. Ensuite suivit l’heure où les sept sceaux ont été ouverts. Comment est – ce – que nous avons été directement introduits dans les mystères qui avaient été cachés jusqu’alors? Combien des personnalités internationales ont connu le ministère de frère Branham d’évangéliste et le don spécial de guérison? Combien l’ont reçu? Mais ensuite ils ont rejeté son enseignement. Beaucoup l’ont reçu en tant qu’évangéliste, mais ils l’ont rejeté dans son enseignement.

Bien – aimés frères et sœurs, disons – le clairement: celui à qui Dieu fait grâce, il revient à la parole de Dieu, il revient à l’enseignement de la Bible, et, par la grâce de Dieu, le nom du Seigneur lui est révélé.

Donc, au temps du soir, la lumière devait paraître, et la lumière a paru. Chaque parole de Dieu, par le Saint – Esprit, nous a été révélée. Et tous ceux qui marchent dans la lumière ne sortent pas, mais ils expérimentent personnellement cette révélation, ils reçoivent cette révélation de Dieu, et estiment ce que Dieu a fait dans notre temps.

Nous avons ensuite la parole merveilleuse que Paul adressait à Timothée. 1 Timothée chapitre 6. C’était le travailleur le plus sérieux qui avait travaillé avec Paul, à qui Paul a écrit et donné ces exhortations. Nous les recevons encore aujourd’hui pour nous, et nous pouvons, par la grâce de Dieu, prendre part à la même prédication. Lisons cela dans 1 Timothée chapitre 6 à partir du verset 14, pour que vous puissiez avoir une vue d’ensemble, pour voir avec quelle responsabilité nous portons la parole de Dieu et nous la prêchons. Il est écrit ici dans 1 Timothée chapitre 6 à partir du verset 14:

…de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus – Christ.

Ici, nous comprenons de quoi il s’agit: il s’agit de l’apparition, du retour de notre Seigneur Jésus – Christ. «Garde le commandement». Nous l’avons écrit dans la Lettre Circulaire. Bien – aimés frères et sœurs, si l’Esprit de Dieu nous saisit dans le plus profond de notre être, et que cela nous est révélé que maintenant, nous sommes arrivés dans ce temps où le Seigneur va apparaître dans les airs, et que c’est pour cette raison que la prédication adressée à l’Église doit être sans tache, sans reproche pour que l’Église puisse apparaître sans tache, sans reproche. Et il faut que par la prédication, l’Église prenne un bain, soit lavée par l’eau de la parole et qu’il n’y ait pas de tache sur l’Église. Qu’elle soit trouvée sans tache et sans reproche. Que tous les anciens enseignements qui existaient soient lavés des croyants et ôtés de l’Église et que l’Église soit sans vieux levain, qu’Elle soit pure, lavée dans l’eau de la Parole et dans le sang de l’Agneau de toutes les interprétations, les transgressions, le péché aussi; et lavée de toutes les interprétations, de tous les faux enseignements des hommes qui ont infiltré leurs pensées dans la Bible. Et que l’Épouse soit lavée de tout cela. Et comme il est écrit au verset 15 en ce qui concerne le retour du Seigneur:

…que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs.

Bien – aimés frères et sœurs, ce temps est très proche. C’est rapproché.

Que manifestera en son temps, le bienheureux et seul souverain, Lui le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs.

Et cela me plaît aussi particulièrement. Le verset 16:

…qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen!

Combien de fois l’avons – nous dit? Dieu est Esprit. Il est invisible d’éternité en éternité, enveloppé de lumière. Dans cette forme, personne ne l’a vu. Mais au commencement, Il est sorti de cette plénitude de lumière, et Il a revêtu une forme visible; et c’est sous cette forme visible qu’Il a appelé toutes choses à l’existence par Sa parole créatrice. Il a marché sous cette forme dans le Jardin d’Éden. Le Dieu invisible était visible dans un corps spirituel. C’est ainsi que le Père s’est manifesté dans le Fils dans un corps de Chair. Pas une autre personne, mais le même Logos, est devenu Emmanuel: Dieu avec nous.

Comme je le disais, la divinité est un sujet tant précieux pour moi! Dans toutes ces choses – là, nous n’avons pas seulement été introduits comme dans des enseignements, mais nous pouvons, par le Saint – Esprit, suivre la divinité et comprendre ces choses. Est – ce – que vous pouvez suivre en Esprit quand nous parlons de toutes ces choses? Il faut que ce soit ainsi. Il faut que ce soit l’Esprit de Dieu qui en nous tous, soit à l’œuvre et nous révèle ces choses, et que ces paroles qui ont été prêchées, nous soient révélées par la grâce de Dieu; que nous puissions les vivre personnellement et nous y retrouver, nous savoir ravis dans ces choses.

Particulièrement dans 2 Timothée chapitre 2, nous avons cette exhortation que l’homme de Dieu a adressée à Timothée. 2 Timothée chapitre 2. Ici, au verset 15:

Efforce – toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui (parce qu’il) dispense droitement la parole de la vérité.

Loué et exalté soit notre Seigneur! Ça, ce ne sont pas les facultés d’un homme, c’est l’appel de Dieu! Comme du temps d’Élie, cette veuve a pu dire: «Je reconnais que la parole de l’Éternel dans ta bouche est vérité». Nous savons que la Parole de Dieu est vérité. Mais, il faut qu’elle reste vérité dans notre bouche. Aucune interprétation, mais elle doit être reconnue dans sa véritable signification. Et ici, nous avons la continuité au verset 16 jusqu’au verset 19 de 2 Timothée chapitre 2 verset 19:

Néanmoins, le solide fondement posé par Dieu subsiste…

«Néanmoins» malgré tous les faux enseignements, les interprétations; comme il est parlé de Jannès et Jambrès, Hyménée et Philète, qui ont raconté des histoires dans l’église, qui ont donné des interprétations. C’est encore la même chose aujourd’hui. Il y a des hommes qui racontent des histoires. Je ne peux pas vous expliquer ce qui s’est passé après le retour de frère Branham à la maison, ce qu’ils ont fait avec ses vestes, avec ses costumes, et avec les choses qui lui appartenaient. C’est incompréhensible! C’est de l’idolâtrie! Il ne s’agit même pas de connaître quel genre de costume il portait, quel bonbon frère Branham aimait avoir. Mais il s’agit de la parole de Dieu qu’il a apportée sous un commandement divin. Quand ensuite on pense, bien – aimés frères, aux États – Unis, pas seulement, en Afrique, mais aussi en Pologne. Ils sont venus là – bas. Ils avaient découpé un costume de frère Branham et ont distribué les morceaux là – bas! Quand on pense au culte rendu à un homme! Nous voulons remercier Dieu qui nous a conservé la sobriété. Nous donnons à notre Dieu seul l’honneur. Nous l’avons lu dans Timothée: «à Lui seul appartient l’honneur, le Dieu des dieux, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs». Dieu ne fait qu’utiliser des hommes, mais toute la reconnaissance et l’adoration appartiennent au Seigneur qui les utilise. C’est écrit ici:

Malgré tout cela (néanmoins), le solide fondement posé par Dieu subsiste, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent.

Et les Siens le connaissent aussi. Il les connait, et, ceux qui Lui appartiennent Le connaissent. Le Seigneur a dit: «Mes brebis entendent Ma voix, ils ne suivront pas un étranger». Les vraies brebis ne suivront aucun enseignement étranger à la Bible. Ils sonderont les Écritures nuit et jour pour voir si les choses sont exactes. Et si elles ne sont pas exactes, ils les rejetteront. Il est écrit ici:

Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent.

Le Seigneur te connait, Il me connait, Il nous connait. Nous Lui appartenons par Sa grâce. Nous Lui appartenons.

… et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité.

Si nous confessons que nous sommes au Seigneur, si nous disons que nous Lui appartenons, alors nous devons nous éloigner de toute interprétation, de toute injustice, de toute iniquité, de toute incrédulité; nous devons nous éloigner de tout ce qui n’est pas fondé dans la Bible, de tout ce qui ne vient pas de la Bible et de la parole de Dieu.

Ensuite dans 2 Timothée chapitre 4, il nous est commandé – cela a une signification pour moi, et je m’excuse si de temps en temps, je mentionne des expériences surnaturelles que j’ai eues; mais pour moi, elles ont une signification qui dépasse le temps. Le Seigneur Dieu savait que j’aurai besoin de consolation. Il savait que chaque homme de Dieu a besoin de Sa présence pour, au temps convenable, prêcher la parole adéquate. Et le frère Étienne Genton est ici aujourd’hui, avec son beau – frère le frère Alexis Barilier, en 1980, j’avais prêché en France. Je l’ai déjà dit plusieurs fois ici. Notre frère qui partira bientôt à… pour servir les frères et sœurs par la parole. Mais pour la première fois que la question m’avait été posée sur Apocalypse chapitre 10 par des frères de l’Arménie qui travaillaient en France. Après la réunion, ils sont venus à moi et m’ont demandé: «que signifient les sept tonnerres d’Apocalypse 10?» Frères et sœurs, je ne pouvais que dire: «je ne le sais pas. Bonne nuit». Et j’ai monté les escaliers de la petite pièce. Mais le matin suivant, je le dis toujours clairement. J’aime bien le dire. Il y en a qui changent les montres. Mais moi, j’ai encore la même montre aujourd’hui de depuis 1980. Elle fonctionne sans pile. Elle marche continuellement. Tel que vous entendez ma voix: «Mon serviteur, lève – toi et lis 2 Timothée chapitre 4». Je savais ce que j’avais à faire. Je le savais. Je me suis levé et j’ai lu la Parole – ici, Paul adressait ces paroles sérieuses particulièrement à Timothée son co – ouvrier:

Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus – Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son avènement et de son royaume.

Ensuite suit le deuxième verset:

Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

Les deux: douceur et en même temps vraies instruction par la parole de Dieu; mais avec douceur. Ensuite le verset 3:

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs.

J’aimerais encore lire les deux versets suivants:

…détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

Vous savez où est – ce – que cela est écrit. C’est 2 Timothée chapitre 4 verset 16. Et il est écrit au verset 5:

Mais toi, mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

«Remplis entièrement ton ministère». Vous savez tous, alors que j’avais lu jusqu’au verset 5, j’ai commencé encore à relire à partir du premier verset. Et après le deuxième verset, j’ai laissé ma Bible sur la petite table, et j’ai levé les mains et j’ai dit: «Bien – aimé Seigneur, aussi certain qu’il est écrit de prêcher la Parole, de même il est certain que, ce que les 7 tonnerres ont dit n’a pas été écrit en tant que Parole de Dieu. Par conséquent, on ne peut pas prêcher à ce propos.» Nous, nous devons prêcher ce qui est écrit. Nous n’avons le devoir que de prêcher ce qui est écrit dans la Parole de Dieu. Un ange peut venir du ciel et dire autre chose, cela reste tel que le Seigneur l’a dit. Bien – aimés frères et sœurs, si le Seigneur Lui – même donne la réponse à une question et répond au frère et oblige son serviteur à ne rien faire d’autre que de prêcher Sa parole et de ne pas raconter des fables, mais prêcher la Parole de Dieu dans Sa forme originale, alors, il faut qu’on dise que tous devraient lire les trois premiers versets de l’Apocalypse, il est écrit au verset 3: «Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites!». (Apocalypse 1 verset 3) Ce qui n’est pas écrit, on ne peut pas le garder. On doit garder ce qui est écrit. Ça concerne aussi Apocalypse 10.

Ça, je le dis aussi avec beaucoup de douleur. Quand j’étais au Vietnam et au Cambodge et que j’ai constaté qu’il y a aussi un groupe de tonnerre! Imaginez – vous! On s’attrape la tête! Seulement parce qu’un homme à qui frère Branham avait imposé les mains avec beaucoup d’autres prédicateurs, il est venu ensuite avec un enseignement que sept hommes, un de chaque continent, et le reste des États – Unis apparaîtront. Ils auront une voix de tonnerre. C’est un mensonge! Oubliez tout ça. Ce sont des fables, des fausses interprétations. Des hommes avec une voix de tonnerre! Nous sommes reconnaissants à Dieu. Je me rappelle, il y a huit ans d’ici… maintenant, il y a des groupes ici et là, et partout, toujours plus. Et le retour du Seigneur se rapproche! Mais Dieu a accordé Sa grâce en ce que la Parole du Seigneur a été prêchée, et tous ceux qui sont de Dieu écoutent la Parole, la reçoivent et la mettront en pratique et croiront de tout leur cœur.

Encore la parole de 1 Pierre chapitre 1 que je viens de mentionner. Il s’agit que rien ne doit être prêché si ce n’est que ça peut être lu dans la Bible sans explications. Nous devons laisser le reste à Dieu et aller seulement d’Écriture en Écriture. Il est écrit dans 2 Pierre au premier chapitre, il est parlé du retour du Seigneur et de notre préparation. Et ici il est écrit au verset 16… 1 Pierre chapitre 1 verset 16:

Selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.

Pensez à cela. Il est écrit: «Sanctifie – les par ta vérité: ta parole est la vérité». C’est ainsi que nous croyons de tout notre cœur ce qui est écrit et tel que c’est écrit. C’est pour cette raison que nous lisons:

Selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.

Ensuite au verset 25:

Mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l’Évangile (comme Message du salut, en allemand. N.d.l.r).

Nous pouvons dire la même chose pour l’honneur du Seigneur. Et nous avons aussi Pierre qui a parlé de cela: que nous ne devons pas suivre des fables habilement conçues. Il est écrit aussi dans 2 Pierre chapitre 1 verset 16:

Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus – Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

Ensuite Pierre rend témoignage de ce qu’il a entendu cette voix sur la montagne de Transfiguration au verset 17:

Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait: Celui – ci est mon Fils bien – aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

Ensuite cet homme de Dieu, Pierre, mentionne et dit:

Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Oh loué et exalté soit le Seigneur notre Dieu! Pas seulement cette expérience merveilleuse de la transfiguration, la nuée est descendue, la voix a retenti; et Pierre pouvait dire: «Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec Lui sur la sainte montagne». Bien – aimés frères et sœurs, ils étaient témoins oculaires et auriculaires. Les apôtres ont pu rendre témoignage de ce qu’ils ont vécu avec Dieu dans leur temps. Et nous aussi, nous pouvons parler et rendre témoignage de ce que, par la grâce de Dieu, nous avons expérimenté dans notre temps. Même quand je pense qu’il est écrit que l’Évangile du royaume de Dieu sera prêché à toute la création, et quand je pense encore que lors du déversement du Saint – Esprit à Jérusalem, dix – sept différentes nations étaient rassemblées; et quand je pense qu’aujourd’hui, cent soixante – douze nations sont connectées, et que, Dieu, de ces cent soixante – douze nations, a déjà appelé Son peuple à sortir et qu’encore, les derniers seront appelés à sortir et que, réellement, lors du retour du Seigneur Jésus, de tous les peuples, les langues et les nations, l’Épouse achevée de l’Agneau ira à la rencontre de l’Époux comme il est écrit dans 1 Thessaloniciens chapitre 4!

Et comme nous l’avons dit hier soir en insistant: nous voulons que tous ceux qui maintenant, entendent la parole (pas seulement dans l’enseignement afin qu’ils soient introduits dans les vérités bibliques), que nous puissions aussi faire nos expériences personnelles avec Dieu par la grâce de Dieu. Que nous puissions faire une expérience d’une conversion réelle. Que nous ayons quitté le chemin large et soyons passés par la porte étroite qui mène à la vie. Et que nous puissions naître de nouveau et que nous puissions expérimenter le baptême du Saint – Esprit comme confirmation que vraiment, tout est de nouveau rétabli. Et comme la promesse le dit: que nous puissions être ramenés à l’état primitif: ça, c’est la promesse pour notre temps: Je vous envoie le prophète Élie et il rétablira toutes chose dans l’’état primitif. Dieu a Ses prophètes, Dieu a la parole prophétique. Dieu a la parole apostolique. Dieu a l’Ancien et le Nouveau Testament. Et par la grâce de Dieu, dans l’harmonie divine, Il nous a montré toutes ces choses et nous pouvons donner l’honneur à notre Dieu pour ce qu’Il a déjà fait dans le monde entier et pour ce qu’Il fait dans le présent. Il achèvera Son œuvre. Comme je le disais déjà, Il est la Pierre angulaire et la Pierre de faîte.

Et nous sommes, par la grâce de Dieu, sortis de la captivité babylonienne. Nous avons été ramenés au Seigneur. Si nous lisons particulièrement dans Esdras et aussi dans Néhémie, quels cris de joie avaient retenti des Juifs quand ils sont arrivés à Jérusalem et quand ils avaient retrouvé la place du temple! Quels cris de joie avaient retenti là et étaient montés à Dieu! Plus d’esclavage, plus d’humiliation de la captivité babylonienne. Vous savez comment est – ce – que c’est en captivité. C’est assez humiliant. Mais maintenant, ils étaient revenus sur le sol de la terre promise. Et comme nous l’avons lu, le Seigneur ramènera Juda sur sa sainte terre, dans son héritage.

Encore la parole de Romains. Nous avons déjà dit à l’avance que seule la partie élue avait atteint le but autrefois. Et maintenant aussi, seule la partie élue atteindra le but. Romains chapitre 11, à partir du verset 5:

De même aussi dans le temps présent, il y a un reste selon l’élection de la grâce. Or, si c’est par grâce, ce n’est plus par les œuvres; autrement la grâce n’est plus une grâce.

Et maintenant suit le verset 7:

Quoi donc? Ce qu’Israël cherche, il ne l’a pas obtenu, mais les élus l’ont obtenu, tandis que les autres ont été endurcis.

C’est la même chose dans notre temps. Qui est endurci? «Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs». Celui qui ouvre le cœur et reçoit la Parole, la Parole lui est révélée par l’Esprit, et il reçoit une part entière à ce que Dieu a promis et à ce que Dieu fait. Celui qui endurcit son cœur, ne croit pas ce que Dieu a promis; il ne peut pas, pour cette raison, avoir part à ce que Dieu fait. Mais comme cela est écrit ici: «mais les élus l’ont obtenu». Et c’est ainsi avec moi et toi et aussi avec tous ceux qui écoutent dans le monde entier, ouvrent leurs cœurs, reçoivent le Message divin et croient de tout leur cœur.

Laissez – moi dire ce qui s’est passé le 11 juin 1933: «Tel que Jean – Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ» c’était un envoi divin, un mandat divin pour préparer un peuple bien disposé à rencontrer le Seigneur. Pour frayer le chemin. Et ça continue: «c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur du retour de Christ». Et ça, depuis 1966, nous avons vécu que le Message divin a été porté. Là aussi, on doit dire avec douleur qu’il ne s’agit pas de moi, il ne s’agit pas de nous. Il s’agit de ce que Dieu, dans ce laps de temps, achève l’histoire du salut, Il achève ce qu’Il a commencé à faire; et que, vraiment, avant que notre Seigneur puisse revenir, la préparation de l’Église – Épouse doit être effectuée avec une séparation, être apporté en accord avec chaque Parole de Dieu par la grâce de Dieu. Qu’il n’y ait aucune résistance qui soit trouvée dans notre cœur, mais que nous ayons un oui entier à Dieu et à Sa parole.

Maintenant, très rapidement, une parole qui est adressée à tous ceux qui sont là pour la première fois. Il y a aussi une sœur de la Pologne qui est ici pour la première fois. Tous ceux qui veulent être baptisés aujourd’hui auront la possibilité tout à l’heure de le faire. Et pour ça aussi, nous sommes reconnaissants à Dieu de ce que nous avons une maison de Dieu ici dans laquelle nous pouvons nous rassembler, prendre le souper du Seigneur et être baptisé sur place. Dieu a pris soin de tout, Il a tout conduit ainsi. Tous ceux qui ont consacré leur vie au Seigneur, qui ont accepté le pardon de leurs péchés, qui vraiment, croient que «Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui – même», versant Son sang, le sang de Dieu; et «la vie est dans le sang», la vie de Dieu; et notre Seigneur a versé Son sang pour nous. Il a donné Son sang pour nous, pour nous racheter et pour nous pardonner, pour pardonner nos péchés et nous accorder la vie éternelle par Sa grâce. Acceptez cela dans la foi et ainsi, le baptême pourra avoir lieu. Personne n’est examiné ici. Ici s’accomplit: «que chacun s’examine lui – même». Nous n’examinons personne. Même pas ceux qui veulent être baptisés, qu’ils s’examinent eux – mêmes. Nous n’allons pas poser de question. Un baptême a lieu, c’est une expérience personnelle, c’est une chose entre toi et Dieu. Chacun se tient devant le Seigneur. Mais ceux qui le font doivent le faire dans la foi. Seulement parce que les saintes Écritures le disent: «repentez – vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus – Christ», et ainsi, en vous baptisant, vous confirmez que vous avez expérimenté le pardon des péchés par le sang de l’Agneau. Le pardon n’est pas dans le baptême d’eau, le pardon est dans le sang de l’Agneau. Mais, dans le baptême d’eau, nous confirmons que nous croyons et avons accepté le pardon de nos péchés, et ensuite nous faisons l’alliance d’une bonne conscience devant Dieu.

Et comme Paul l’a écrit dans Romains chapitre 6, nous sommes ensevelis avec Christ. Nous devons être morts, et ensuite, dans le baptême, nous sommes ensevelis avec Christ. Quand nous sortons de l’eau, cela symbolise que nous devons marcher en nouveauté de vie étant ressuscité avec Christ; et l’homme qui est mort avec Christ vit maintenant en nouveauté de vie en disant: «pas ce que je veux, pas comme je veux, mais maintenant, que Ta volonté soit faite dans ma vie». Le vieil homme est crucifié et est enseveli. Et par la grâce de Dieu, à partir de ce moment – là, une nouvelle vie est vécue avec le Seigneur, et est révélée et manifestée.

Que Dieu bénisse tous parmi nous ici, et dans tous les peuples, les langues et les nations, dans toute l’Europe. Et particulièrement nos frères et sœurs de la Bulgarie. Et partout, d’où que vous venez, que Dieu bénisse dans tous les peuples, les langues et les nations. À Lui le Seul vrai Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité. Amen! Levons – nous. Nous demandons aux deux sœurs de venir et de nous chanter un cantique pour l’honneur de Dieu. Qui propose un chœur? Tel que je suis? Oui. Tel que je suis. [L’assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi », et les deux sœurs chantent à leur tour. N.d.l.r]

Amen! Amen! Combien veulent être prêts et être enlevés? Amen. Amen! Vous connaissez ma conviction: tous ceux qui maintenant, prennent position pour Dieu et la Parole de Dieu, ceux qui croient de tout leur cœur et suivent la Parole de Dieu dans l’obéissance, confirment par cela qu’ils ont entendu l’appel de Dieu, et qu’avant la fondation du monde, ils ont été prédestinés à être enlevés pour être auprès du Seigneur. Particulièrement adressé à tous ceux qui passent par des épreuves difficiles, la plupart doivent passer par des épreuves difficiles. Cela peut être à l’école, au travail, dans la famille, on ne peut pas entrer dans les détails. Mais soyez certains que Dieu permet seulement ce que nous pourrons supporter avec Lui et par Sa grâce. Et c’est Lui qui nous porte, et Il porte aussi nos douleurs. Il nous porte avec nos douleurs. Et nous pouvons lui faire confiance. Maintenant, nous demandons que tous ceux qui veulent être baptisés puissent venir devant. Venez. Au cas où il y en a plusieurs… levez d’abord les mains? Avons – nous plusieurs personnes? Venez alors devant. Venez et ensuite, nous verrons la suite. Venez. Oui. Ici. Oui. Amen! Amen! Oui. Gloire à Dieu. Loué soit le Seigneur! Loué soit le Seigneur! Avez – vous consacré votre vie au Seigneur? As – tu déjà douze ans? Quel âge as – tu? S’il te plait? [Treize ans] Et toi? Tu as aussi treize ans? Oui. C’est bien. Très bien. Croyez – vous de tout votre cœur? Avez – vous reçu et accepté la Parole et ce que le Seigneur vous a accordé? Croyez. Croyez de tout votre cœur, et Dieu le Seigneur confirmera en vous Sa Parole.

Seigneur Dieu Tout – Puissant, nous T’apportons tous ceux qui sont venus devant pour être ensevelis. Bien – aimé Seigneur qu’ils puissent avoir trouvé grâce devant Toi et avoir expérimenté le pardon de leurs péchés, avoir reçu le plein salut par Ta grâce! Nous les remettons à Ta grâce et prions pour eux, qu’ils puissent être bénis, richement bénis dans le Saint Nom de Jésus – Christ! Alléluia! Amen!

Maintenant nous allons remettre les salutations. Je voudrais m’excuser auprès des frères d’Atlanta. Ils voulaient obligatoirement que j’aille à Atlanta en novembre. Mais en novembre, je reviendrai de Barrai et de Dubaï le mercredi, et le jeudi, je devrais aller directement à Atlanta pour revenir samedi, et dimanche, être à Zurich. Ce n’est plus possible comme quand j’avais un jeune âge. Nous demandons au frère Taty de transmettre le message à notre frère d’Atlanta. J’aurai bien voulu y aller en novembre, mais ce n’est pas possible. Et à tous les autres, à notre frère Mathias, frère John, frère et sœur Yereski, frère Florent et tous les frères de loin et de près, de Kinshasa et partout. Que Dieu le Seigneur vous bénisse tous de la plénitude de Sa grâce, et qu’Il puisse utiliser tous pour demeurer dans la parole. Ne pas dévier, ne pas infiltrer ses pensées dans la Parole et de ne pas avoir ne serait – ce qu’une seule discussion au sujet de la Parole de Dieu. Que le Seigneur vous bénisse et qu’Il puisse achever Son œuvre.

Oui, j’aurais bien demandé à la chorale de chanter un cantique en anglais. L’anglais est devenu la langue principale sur terre. Avez – vous été bénis? [L’assemblée dit «amen » N.d.l.r]. Alors revenez tous le premier weekend prochain, en octobre. Je crois que c’est le 06. C’est ça? [Un frère dit: «c’est en novembre» N.d.l.r] Ça sera déjà en novembre? Oh là là! Le temps passe vite. Le prochain weekend sera déjà en novembre. Frère Miskys, tu as encore quelque chose à dire? Oui.