Wolna Misja Ludowa

Jezus Chrystus wczoraj, dzisiaj, ten sam i na wieki.Heb.13.8

Język:

Réunion Mensuelle de Krefeld, Samedi 30 Septembre 2017 / Ewald Frank

Język: francuski

Download Audio MP3 - Krefeld - September 30, 2017 19:30




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 30 septembre 2017

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement» N.d.l.r]

Amen! Amen. Vous pouvez vous asseoir. Moi aussi, je voudrais saluer très cordialement tous, et souhaiter la bienvenue à tous ceux de loin, de près, de toute l’Europe. Nous avons des visites ici de l’Ouganda, des États – Unis, de la visite de l’Afrique. Que Dieu le Seigneur bénisse au – dessus de toute prière et attente. Nous sommes reconnaissants de ce que nous pouvons nous rassembler sans être dérangés pour écouter la sainte, la précieuse Parole de Dieu qui demeure éternellement, et la croire. Je voudrai remettre seulement les noms de ceux qui ont appelé pour nous saluer. [Frère Frank lit les salutations. Ndlr]. C’est simplement merveilleux de ce qu’ainsi dans le Seigneur, nous pouvons être liés les uns aux autres, et, de tout notre cœur, croire ce que dit l’Écriture, et tel que l’Écriture le dit.

J’ai un bref exposé du voyage missionnaire. C’était une victoire puissante pour le royaume de Dieu, que ce soit en Birmanie, à Bangkok, au Vietnam au Cambodge, partout… il y a eu encore des vols locaux que j’ai entrepris; en tout douze fois, j’ai décollé et atterri. Mais les frères et sœurs sont reconnaissants et heureux d’avoir eu parmi eux, un témoin oculaire et auriculaire qui était présent alors que frère Branham exécutait son ministère béni. Comme autrefois notre Seigneur déjà a dit: «vous êtes mes témoins». Un témoin doit avoir vu de lui – même quelque chose, de ses propres yeux. Il doit avoir entendu de ses propres oreilles, sinon, il ne peut pas être un témoin. C’est merveilleux! Nous sommes reconnaissants pour ce que le Seigneur a fait. Dans chaque pays, chaque prédication a été enregistrée et multipliée et envoyée parmi le peuple de Dieu. Le frère Lukhram qui m’a accompagné vous salue tous très fraternellement. C’est puissant! Aussi les connexions entre les différents vols. On prend place à Zurich dans l’avion, et on regarde le tableau et il est écrit neuf mille quatre cent quarante – deux kilomètres de Zurich à Bangkok. Et ensuite tant d’heures de vols: onze heures et quarante – deux minutes! Quand on pense à cela! En une seule semaine, j’ai visité six villes et j’y ai prêché la parole. Et ensuite à mon retour, ça continuait en Roumanie. Vous avez tous vu la photo – nous avons une photo que nous avons affichée à l’entrée – à peu près mille personnes étaient rassemblées en Roumanie pour écouter la parole du Seigneur. Un tiers de la congrégation était rassemblée pour la première fois dans leur vie dans une telle réunion écoutant une telle prédication! Et Dieu, à l’endroit même, a sauvé, délivré. Oui, aussi ce reporter islamique, merveilleux! Un islamiste, un reporter a pris à l’instant même sa décision pour le Seigneur et a dit: «ça, c’était la première prédication que j’ai entendue de toute ma vie; je consacre ma vie au Seigneur». Et le frère John… qu’est – ce qu’il a dit? Il a dit qu’il fera trois cents copies de cette prédication et l’envoyer à tous les journalistes partout. La parole du Seigneur l’a vraiment touché.

À cette occasion, je voudrais aussi remercier nos frères. Frère John et frère Floris, levez – vous s’il vous plait. Où êtes – vous? Nous vous souhaitons fraternellement la bienvenue frère John. Nos frères ensemble avec le frère Daniel ont préparé les réunions, et nous sommes très reconnaissants à Dieu pour cela. Aujourd’hui, nous avons notre bien – aimé frère Matthias Einrich parmi nous, qui, il y a plusieurs années, depuis déjà 1964 (c’était la première fois où il a ouvert son cœur et sa maison en Roumanie au Seigneur) Dieu a pu l’utiliser pour que le Message soit porté et que des contacts soient établis. Et aujourd’hui, des milliers se rassemblent en Roumanie. Nous avons été dans les plus grandes villes du pays, et vraiment s’accomplit là – bas: «celui qui reçoit celui que j’aurai envoyé me reçoit» a dit le Seigneur. Et la parole du Seigneur produit encore aujourd’hui l’effet pour lequel Elle a été envoyée. Aujourd’hui nous avons parmi nous le frère Georges de Kinshasa. Qui est encore ici, parmi les frères dans le ministère, en visite aujourd’hui? Levez – vous s’il vous plait. Je n’ai pas tous les noms ici à ma disposition. Nous nous réjouissons. Le frère Isaac du Canada est aussi ici. Qui est encore ici? Sentez – vous bien. Vous êtes ici à la maison. Que Dieu vraiment puisse vous bénir tous. Et aussi ceux qui sont ici pour la première fois. Nous avons plusieurs personnes qui sont ici pour la première fois. Que Dieu bénisse dans toutes les langues, dans tous les peuples.

Nous pouvons dire que les prophéties bibliques s’accomplissent devant nous. Dans quelle année il y a eu tant de choses passées? Des catastrophes naturelles, tout ce qui se passe dans le monde? Des peuples, des villes et des états ont été touchés. Et quand on considère aussi la politique et tout ce qui se passe en ce moment; on se demande «où est – ce – que cela mène?» Le monde entier – c’est ainsi que c’est écrit – est ballotté comme une cabane» Et si on lit la dernière déclaration du pape: «entre le Coran et la Bible, il n’y a, en réalité, aucune différence… Jéhovah et Allah ont le même nom»; et quand on continue à lire ça, il fait de telles déclarations pour rassembler, pour unir toutes les religions sous une seule tête. Et on doit penser au temps passé. Le prophète Daniel de son temps, avait vu quatre empires. Il avait vu l’empire Babylonien, l’empire des Mèdes et des Perses, ensuite l’empire Grec et l’empire Romain qui, en 63 avant Christ, avait commencé. Et alors que je pensais: «47, 48 avant Christ, toute la région de Jérusalem et tout était sous la domination romaine». Et quand je pense à ce qu’en 1947, 1948, les Juifs ont été rappelés dans leur pays de la promesse, et le fondement de l’État d’Israël a été déclaré. Ben Gourion, né en Pologne, est le premier président d’Israël; il avait survécu à l’holocauste. Et quand on pense à ce que Dieu a, n’est – ce – pas, ramené Son peuple d’Israël sur sa terre sainte, et lui a donné de prendre possession de son pays. Et ensuite dans le Nouveau Testament, il est dit que «quand vous verrez le figuier devenir tendre et avoir des feuilles, alors vous savez que le temps est proche.»

Bien – aimés frères et sœurs, nous pouvons de toutes les manières, par ces évènements, avoir une orientation; et nous avons les Saintes Écritures à notre disposition. Que ce soit dans la nouvelle Lettre Circulaire dans laquelle nous avons écrit plusieurs choses, nous avons permis à Dieu de parler Lui – même. Et cela nous différencie de tous ceux qui se réfèrent à frère Branham. Ils se réfèrent à ses citations, mais ils ont fermé leurs Bibles. Moi, de mes propres yeux, j’ai vu… déjà autrefois à Bruxelles, nous l’avons vu, ils ont lu une parole de la Bible, un verset et mis la Bible de côté. Et il a tenu ensuite une prédication avec une pile de prédications de frère Branham qu’il ne faisait que lire en allant d’une brochure à une autre jusqu’à ce que le frère Russ – comme on dit, la cravate a craqué – il s’est levé et a remis de l’ordre. Le frère Russ était un homme de Dieu qui ne pouvait pas supporter qu’on ne donne pas la première place au Seigneur. Mais disons les choses avec amour, disons les choses avec amour pour Dieu et pour la Parole: nous ne retournons pas à ce que frère Branham a dit, mais, nous prêtons l’oreille à ce qu’il a exactement dit: «n’acceptez rien si ce n’est que vous pouvez le lire noir sur blanc dans la Bible». Combien de citations de frère Branham on pourrait prendre ayant ce caractère, dans lesquelles il a insisté disant de revenir à la parole, revenir à Dieu?

J’ai noté quelques écritures. Vous savez, nous ne faisons que toucher différents points qui sont connus en général. Dans nos journaux quotidiens, le sujet principal est le «Mariage pour tous», «Mariage pour tous». Et par cela, ils veulent dire que des hommes peuvent se marier à des hommes et des femmes peuvent se marier à des femmes. Quand on regarde dans les Saintes Écritures, le premier ordre que Dieu a donné à l’humanité dans le paradis, Il a formé pour Adam une Ève, et Il l’a conduite à Adam. Et Adam a dit: «chair de ma chair et os de mes os». Bien – aimés frères et sœurs, qu’est – ce – que la chorale a chanté dans le dernier cantique? «Le péché n’entrera pas au ciel». Celui qui veut lire dans l’Ancien Testament dans Lévitiques chapitre 20, Dieu a donné toute la liste des choses qui sont condamnables de mort. Dieu ne soutient pas la condamnation à mort, mais Il voulait de l’ordre pour que les gens puissent savoir que Dieu a un ordre parmi Son peuple. Tous les autres peuvent faire et laisser ce qu’ils veulent. Il en est de même encore aujourd’hui: toutes les églises libres, toutes les religions peuvent d’elles – mêmes décider ce qu’elles croient et ce qu’elles font, mais l’Église du Dieu – vivant est obligée de vivre selon la parole de Dieu. Dieu a fait une nouvelle alliance avec nous, et le sang de l’alliance a coulé pour nous, pour que, justement, nous n’ayons pas seulement expérimenté une conversion, mais que notre vie terrestre soit aussi mise en ordre devant Dieu pour que nous puissions vivre une vie qui Lui soit agréable, une vie avec laquelle nous pourrions nous tenir devant Lui.

Bien – aimés frères et sœurs, le temps est là où nous devons vivre comme si l’enlèvement aurait lieu à chaque heure. Que nous soyons vraiment en accord avec la parole de Dieu. Que nous puissions vivre en accord avec la parole de Dieu. Laissez – moi lire rapidement deux ou trois versets pour que vous puissiez savoir que le Seigneur aussi, dans le Nouveau Testament, a donné des ordres pour le couple. Je lis rapidement dans 1 Corinthiens chapitre 1. Et ici, cela est écrit déjà au verset 2. 1 Corinthiens 7 verset 2:

Toutefois, pour éviter la débauche, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari.

Ça, c’est pour l’Église du Nouveau Testament. C’est ainsi que cela a été ordonné. La parole connue de Matthieu 19, ici, le Seigneur a aussi dit en insistant ce qui existait déjà dès le commencement. Il faut que ceci soit aussi dit: même pour la vie terrestre, l’ordre divin dans le couple, dans la famille, doit être rétabli pour que nous puissions ainsi, entièrement respecter la parole de Dieu même dans notre vie privée. Ici, dans Matthieu 19 à partir du verset 4, il est écrit:

Il répondit: N’avez – vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme…

Vous connaissez tous ces versets bibliques. Cela va jusqu’à 1 Timothée chapitre 4 où Paul, par l’Esprit de Dieu, a prédit que le temps viendra où le mariage sera interdit. Et qu’est – ce – qui a été introduit après? Lisons cela ici noir sur blanc dans 1 Timothée chapitre 4 ici, c’est Paul qui, autrefois, a dit déjà ce qui viendrait. 1 Timothée chapitre 4… oui… on pourrait lire directement à partir du verset 1. Mais vous connaissez tous les saintes Écritures. Vous savez ce qui y est écrit. Mais ici… 1 Timothée 4, ensuite… Lisons le verset 1:

Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques – uns abandonneront la foi, pour s’attacher (parce qu’ils se sont attachés, en allemand. N.d.l.r) à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience; ils prescrivent de ne pas se marier…

Extérieurement, ça semble pieux! Qu’est – ce qu’ils ont fait? Ils ont construit des couvents. Comment est – ce – que ces choses ont commencé? À l’extérieur un couvent est pieux, saint, tout semble pieux, mais c’est de l’hypocrisie. L’ordre divin doit être valable pour nous tous! Dans Hébreux chapitre 13, ici, l’homme de Dieu, une fois encore, a écrit concernant cela. Et nous croyons de tout notre cœur que, tout ce que Dieu, pour l’Église, pour le couple, pour le mariage, pour la famille a fixé, prescrit, cela doit être mis en ordre. Dans Hébreux chapitre 13, il est écrit au verset 4:

Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères.

Disons cela avec l’amour de Dieu: l’Église du Dieu vivant ne se dirige pas dans ce cas – là selon les prescriptions ordonnées dans un pays! «Mariage pour tous»; et ensuite quand on voit même un pasteur qui bénit deux femmes – pasteurs et les marient! Et comment une femme pasteur bénit deux pasteurs qui se marient! À quoi pourrait – on encore penser? Nous ne jugeons pas, mais nous le disons simplement: l’ordre divin doit être restitué et doit rester valable pour l’Église du Dieu vivant. Tous les autres peuvent faire ce qu’ils veulent.

Revenons à ce qui nous semble plus important, bien – aimés frères et sœurs. Ce que nous puissions maintenant reconnaitre que, Dieu, pour ce temps aussi, a un plan qu’Il avait conçu, et que, dans Sa parole, Il a déjà à l’avance, dit tout ce qui va arriver. Et que, par la grâce de Dieu, nous aurons part à ce plan, et, par la grâce de Dieu, nous avons part à ce plan. Laissez – moi pour cela, aller dans l’épître à Tite pour encore, apporter cela pour finir. C’est adressé à Tite. L’apôtre Paul a encore une fois mis l’importance sur le fait que nous, en tant que croyants, nous devons revenir à la Parole de Dieu. Tite chapitre 2 à partir du verset 11:

Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété.

Mis à part pour plaire vraiment à Dieu. Déjà dans le siècle présent, mis à part, vivre pour plaire à Dieu. Verset 13:

En attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus – Christ.

Tous, nous attendons que le Seigneur revienne. Ensuite il est écrit au verset 14:

Il s’est donné lui – même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui Lui appartienne, purifié par Lui et zélé pour les bonnes œuvres.

Ça, c’est la rédemption accomplie pour que le Seigneur, déjà ici sur cette terre, puisse avoir l’Église. Pas seulement pour accorder la rédemption et le pardon des péchés, mais pour La délivrer de tous les liens, de toute iniquité afin que personne ne soit encore liée à la boisson ou au tabac, ou à quoi que ce soit. Ne plus être lié et être esclave de quoi que ce soit; mais que l’Église du Dieu vivant expérimente sa totale délivrance dans la présence et la crainte de Dieu. Au pardon des péchés appartient aussi notre délivrance. C’est pour cette raison qu’il est écrit: «celui que le fils libère, il est réellement libre». Notre Seigneur a dit dans Luc 4, en lisant dans Ésaïe 61, Il a dit que «l’Esprit du Seigneur est sur moi pour annoncer aux captifs la délivrance». Le Seigneur a libéré les captifs, et sauvé les perdus; guéri les malades. Ça, c’est une réalité. Et nous pouvons, par la grâce de Dieu l’accepter.

Aujourd’hui, nous allons avoir le souper du Seigneur, et demain, Dieu voulant, nous aurons le baptême d’eau. Je voudrai sincèrement dire bien – aimés frères et sœurs, c’est peut – être trop tôt, mais, dans Matthieu 26; notre Seigneur, vraiment de tout Son cœur, a apporté ce qu’Il voulait dire en tenant le souper avec les disciples. Laissez – moi lire maintenant cela quoi que cela devrait être lu plus tard. Dans Matthieu chapitre 26, nous avons la promesse de notre Seigneur, que ceux qu’Il a rachetés, Il les prendra aussi auprès de Lui, et nous serons auprès de Lui pour toujours. Matthieu 26, lisons ici particulièrement à partir du verset 26. Matthieu 26 verset 26:

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez – en tous…

Maintenant suit les deux versets que je voudrais encore lire en soulignant, insister sur leur importance:

…car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

Celui qui prie pour le pardon de ses péchés ne peut pas s’éloigner du sang. Celui qui prie pour le pardon de ses péchés doit invoquer le nom du Seigneur. Seul celui qui invoque le nom du Seigneur en relation avec le sacrifice que le Seigneur a apporté, celui qui invoque le Seigneur de cette manière – là et se reconnait comme perdu et comprend que sans salut, il est perdu éternellement, pour toujours, et que la nouvelle alliance a été faite justement pour nous sauver, et doit servir à ce que le sang de la nouvelle alliance a coulé et que c’est pour cette raison que la prédication de l’Évangile de Jésus – Christ Le Crucifié est le centre, le noyau de notre prédication tel que Paul l’a écrit aux Corinthiens. Il dit «je prêche Jésus – Christ le Crucifié». Tous ceux qui n’ont pas encore vraiment expérimenté une conversion et qui n’ont pas encore consacré leur vie au Seigneur, pas seulement venir à la réunion et dire «bonjour» etc. mais l’Esprit de Dieu doit te conduire à la repentance; et nous ressentons notre état de perdu, nous regrettons notre vie passée sans Dieu, sans le Seigneur. Nous regrettons et nous sommes même conduits par l’Esprit de Dieu dans la repentance, et des larmes coulent, selon qu’il est écrit: «celui qui invoque le nom du Seigneur…» – vous savez ce que signifie invoquer, appeler. Vous savez, quand on appelle quelqu’un au téléphone faut qu’il y ait quelqu’un qui réponde à l’autre bout du fil. Tu composes un numéro et il y a quelqu’un qui répond. Et la Bible dit: «celui qui invoque le nom du Seigneur» et qui se réfère, en le faisant, à ce que le Seigneur a accompli pour lui sur la croix à Golgotha, et confesse que notre Rédempteur a versé Son sang pour nous pour que nous soyons délivrés, rachetés de nos péchés et que nous recevions le pardon par la grâce de Dieu. C’est seulement après cela qu’on peut être baptisé. Qu’on n’aille pas au baptême d’eau en tant que pécheur sec et qu’on en ressorte pécheur mouillé; mais que nous ayons, avant le baptême d’eau, consacré notre vie au Seigneur, et que nous ayons dit: «Seigneur, Tu es mort pour moi, j’accepte Ta mort pour moi dans la foi, j’accepte le pardon de mes péchés. Pardonne – moi»; et ensuite, nous pouvons aller au point suivant, qui, en fait, me réjouit beaucoup, le verset 29 de Matthieu 26:

Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

Loué et exalté soit notre Seigneur!

…jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

Avec tous ceux qui, maintenant ici, tiennent le souper avec Lui, Il tiendra le souper avec eux, là – bas, dans le royaume de Son Père. Nous avons été appelés à cela, prédestinés à cela, élus, choisis pour cela: prendre part au festin des noces de l’Agneau en tant que Troupeau racheté par le sang de notre Seigneur et Rédempteur, l’ayant cru et ayant accepté la rédemption. S’il vous plait, accepte cela pour toi personnellement bien – aimé frère et bien – aimée sœur. Le Seigneur tient avec les disciples le souper et Il leur dit ici au verset 29:

Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père.

Ça, c’est notre effort: être prêt lors du retour de Jésus – Christ notre Seigneur. Il y a beaucoup des versets bibliques qu’on pourrait lire à ce sujet, qu’on devrait, en fait, lire.

Mais aujourd’hui, mettons l’importance sur notre commencement. Notre commencement doit être authentique, un commencement biblique avec le Seigneur; que nous puissions dire de tout notre cœur: personne ne peut vivre éternellement si ce n’est qu’il ait reçu de son vivant la vie éternelle sur cette terre. Nous devons dire à tous que seulement celui qui vient au Seigneur et Lui demande personnellement de lui pardonner les péchés, c’est à celui – là que les péchés seront pardonnés, et il recevra la grâce de Dieu. C’est pour cette raison que la prédication de l’Évangile de Jésus – Christ est apportée aussi dans ce temps. Bien – aimés frères et sœurs, si notre Seigneur dit par exemple que l’Évangile du royaume de Dieu sera prêché à toutes les nations pour servir de témoignage, alors, avec cela, pensez à l’Évangile valable éternellement (selon Apocalypse), le Message adressé à toute l’humanité: «soyez réconciliés avec Dieu», acceptez la réconciliation, acceptez le pardon, acceptez la grâce de Dieu. Le plus grand don qu’on reçoit doit aussi être accepté.

C’est pour cette raison que cette pensée doit encore être exprimée: «celui qui invoque le nom du Seigneur…» Il faut que celui qui invoque le Seigneur, celui qui L’appelle doit attendre que le Seigneur lui réponde, et, le Seigneur répond quand on L’invoque et Il dit à celui qui l’invoque: «tes péchés te sont pardonnés… va et ne pêche plus». Le Seigneur répond. Ce n’est pas une offre, mais c’est une réalité divine que le Seigneur nous a accordée. C’est une expérience avec le Seigneur.

Si nous venons à parler du dernier Message bien – aimés frères et sœurs, pas être en train de se perdre dans des choses secondaires en parlant du Message, mais il s’agit de la chose dans le Message du salut: trouver le repos pour notre âme, et comprendre que l’Église, maintenant à la fin, doit de nouveau être trouvée là où l’Église se tenait au commencement. Le même Évangile qui a été prêché au commencement par la puissance d’en – haut doit être prêché aujourd’hui de la même manière, dans la même puissance. Et tous ceux qui écoutent ce Message du salut, doivent aussi faire les mêmes expériences du salut que nos frères et sœurs dans l’Église primitive. Comme on le dit souvent: Dieu ne tient pas seulement une prédication, mais, par le Saint – Esprit, Il accompagne la prédication; et c’est ainsi qu’Il convainc du péché, de la justice et du jugement tous ceux qui écoutent et reçoivent la parole. Et ainsi, les gens viennent au Seigneur.

Nous avons, à Constanţa en Roumanie, vu que la parole était vraiment si puissante! Plus de cent personnes se sont levées de leurs sièges et sont venues devant pour qu’on prie pour elles sans qu’on les ait appelées. Ils sont venus d’eux – mêmes parce qu’ils ont été saisis par la parole, par l’Esprit de Dieu. À la fin, je ne pouvais même plus me tenir debout. Je n’ai prié que pour deux personnes en même temps, brièvement.

Mais je veux seulement dire que la Parole produit encore aujourd’hui l’effet pour lequel elle est envoyée. Et, tous ceux – nous disons encore cela – tous ceux qui sont nouveaux, qui sont venus pour la première fois, nous voulons que tous ceux qui sont ici aujourd’hui, que tous puissent aussi prendre part au souper du Seigneur; et que chacun s’examine lui – même comme Paul l’a écrit: «Que chacun s’examine lui – même et qu’il mange ensuite». Et à cela va, comme nous l’avons dit au commencement, l’ordre divin dans la vie personnelle sur terre: que Dieu nous accorde tant de grâce de manière que nous puissions vraiment vivre comme cela Lui est agréable, et ordonner notre vie comme cela Lui est agréable.

Ensuite, dans 1 Pierre au premier chapitre, nous avons des ordres que l’homme de Dieu nous a transmis par l’Esprit de Dieu. Et nous sommes très reconnaissants de tout notre cœur pour la sainte et précieuse Parole de Dieu qui nous a été transmise. Je devrais peut – être dire aussi ceci ici: jeudi, j’ai un peu lu sur les sacrements dans le catéchisme catholique. Je l’avais déjà fait il y a plusieurs années déjà. Mais combien de versets bibliques ont été utilisés dans le Catéchisme pour l’aspersion des nouveau – nés, disant que c’est la nouvelle naissance, et que les aspergés deviennent par cela, enfants de Dieu! Ensuite des versets bibliques sont encore utilisés etc. des versets bibliques pour une pratique complètement contre la Bible. Et cela continue comme ça de cette manière, d’un point à un autre jusqu’à recevoir même le baptême du Saint – Esprit! Quand j’ai lu encore cela, j’étais choqué! Je me suis dit: «mais attends, réellement, ils citent Actes des Apôtres chapitre 8, ils décrivent et mentionnent Actes des Apôtres chapitre 8» ils disent que les croyants en Samarie ont accepté la parole de Dieu et se sont fait baptisés, et ensuite, de Jérusalem, les apôtres sont venus, leur ont imposé les mains pour qu’ils puissent recevoir le Saint – Esprit. Et ensuite, cette parole d’Actes des Apôtres chapitre 8 est utilisée pour dire que quand l’évêque impose ses mains sur le nouveau – né, alors il reçoit le Saint – Esprit comme dans Actes des Apôtres chapitre 8!

Bien – aimés frères et sœurs, je ne juge pas, mais cela déchire le cœur! Des milliards d’hommes sont trompés dès leur naissance à leur ensevelissement, et sont éloignés du plan de Dieu, de Dieu Lui – même et de l’œuvre accomplie pour la rédemption avec des versets bibliques! Ils passent d’un sacrément à un autre sacrément qui soi – disant, sauve. C’est la foi en Jésus – Christ qui sauve! Pas de sacrements. Quand on pense à toutes ces choses et tout ce qui se passe, comme nous pouvons être reconnaissants! Sans porter un jugement, encore moins juger les autres et les regarder de haut; mais la tromperie religieuse est la chose la plus grave. Beaucoup viennent et pensent être sauvés, mais, qu’est – ce – qui leur arrive à la fin? Quand ces gens – là vont se réveiller dans l’au – delà, qu’est – ce – qui va se passer pour eux? Bien – aimés frères et sœurs, «aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcirez pas vos cœurs». Il n’y a pas de salut par un sacrement, il n’y a pas de sacrement qui nous sauve. Mais comme notre Seigneur a dit dans l’ordre de mission: «allez dans le monde entier et prêchez l’Évangile à toute la création, et celui qui aura cru et qui sera baptisé, celui – là sera sauvé, mais celui qui ne croit pas sera condamné». C’est comme ça que c’est écrit dans l’ordre de mission dans Marc 16, et cela devra et restera valable ainsi. Dieu ne va pas changer Sa parole. Tous ceux qui, d’une manière fausse, l’utilisent vont devoir vivre dans l’au – delà leur propre déception avec ceux qui les ont trompés, séduits et conduits dans l’erreur.

Répétons cela bien – aimés frères et sœurs: nous sommes reconnaissants au Dieu vivant qui nous a liés à Lui et qui nous a fait grâce, pour qu’à la fin du temps du salut, nous puissions accepter et recevoir ce que Dieu a préparé pour nous par Sa grâce.

Ici dans 1 Pierre au premier chapitre, lisons à partir du verset 13. 1 Pierre chapitre 1 verset 13:

C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement (achevez votre préparation spirituelle, en allemand. N.d.t), soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus – Christ apparaîtra.

«Achevez spirituellement votre préparation et soyez sobres et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus – Christ apparaîtra». Nous mettons notre espérance, notre confiance, seulement en Jésus – Christ, dans le nom qui est au – dessus de tout nom, c’est en Son nom que tous les genoux fléchiront et confesseront qu’Il est Le Seigneur. Et ensuite, il est écrit au verset 14:

Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.

Ensuite le verset 18:

Vous savez que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache;

Loué et exalté soit notre Seigneur et Dieu! Celui qui retourne au paradis, lira dans Genèse chapitre 4, que Caïn et Abel construisirent un autel; et Caïn avait apporté la récolte des fruits, mais Abel apporta les prémices de son troupeau, le premier – né. Le droit d’aînesse, depuis le commencement, avait été réservé à Dieu le Seigneur. Nous le voyons avec Ésaü et Jacob, il s’agissait du droit d’aînesse. Et notre Seigneur et Rédempteur est Le Premier – né entre plusieurs frères. Et celui qui va dans le Psaume 89, nous pouvons aussi le lire, constatera que déjà à l’avance, cela a été annoncé, ce qui allait arriver quand notre Seigneur donnera Sa vie pour nous. Ici il est écrit dans le Psaume 89 aux versets 27 et 28:

Lui, il m’invoquera: Tu es mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut! Et moi, je ferai de lui le premier – né, Le plus élevé des rois de la terre.

Le Premier – né… Je ferai de Lui le premier – né. De là, on peut aller dans Romains 8, dans Colossiens, dans Apocalypse le premier chapitre pour voir comment est – ce – que notre Rédempteur, en tant que Premier – né dans le conseil du salut de notre Dieu, a Sa place; et comment est – ce – que nous, nous qui sommes nés de nouveau pour une espérance vivante, nous sommes devenus fils et filles de Dieu par la grâce de Dieu. Chers frères et sœurs, nous avons reçu le droit d’aînesse. Nous avons le droit des fils et filles de Dieu. Nous avons le droit d’être appelés ainsi: héritiers, rachetés par le sang de l’Agneau. Ça, c’est le centre, le noyau du Message divin qui, maintenant, dans le monde entier, est prêché.

Permettez, si aujourd’hui ici, le dernier jour de septembre… c’était le 19 septembre que le frère Tease de Berlin m’avait appelé… est – ce qu’il est ici aujourd’hui? Où es – tu? Lève – toi s’il te plait. Frère Tease es – tu ici aujourd’hui? Non. En général il est là le premier weekend du mois. Il m’avait appelé au téléphone, et il a dit: «frère Frank, aujourd’hui c’est le 19 septembre». J’ai dit: «mais oui, et puis?» Il a: «mais, tu ne sais pas ce qui s’est passé le 19 septembre à Edmonton? Tu as oublié?» Alors il m’a réellement rappelé ce que le Seigneur, le dimanche 19 septembre sur la 128 rue… à Edmonton, m’avait dit. Je venais juste de tendre la main pour prendre ma Bible le matin pour la lire, quand la voix audible puissante du Seigneur a retenti me disant: «Mon serviteur, je t’ai établi selon Matthieu 24…». Et ça, je le dis devant le Dieu Tout – Puissant que les versets 45 jusqu’à 47 ont retenti de la bouche du Seigneur Lui – même avec insistance. Alors que le frère Tease me rappelait cela avec un enthousiasme vivant, je devais vraiment encore remercier le Seigneur de nouveau pour ça, de ce qu’Il a conduit les choses ainsi, qu’avant le retour de Jésus – Christ, ce qui est décrit dans Matthieu 25: «voici, l’Époux vient, préparez – vous, levez – vous pour aller à Sa rencontre» qu’avant le retour du Seigneur, il fallait que la table du Seigneur soit garnie, et que la nourriture, la manne spirituelle soit distribuée, et que toute la Parole de Dieu soit révélée et soit introduite dans la prédication. C’est simplement merveilleux! Cela a été ainsi conduit par Dieu. Sincèrement, à l’époque, je ne savais même pas combien de verset avait ce chapitre de Matthieu 24. Mais que le Seigneur soit remercié pour cela, de ce que maintenant que nous sommes si proche du retour de notre bien – aimé Seigneur et Rédempteur, nous avons à prêcher le plein salut, le Message divin. Tout le conseil du salut de notre Dieu, nous pouvons le prêcher de telle manière plus qu’auparavant sur cette terre, n’avait jamais été prêché. Tout le conseil du salut de notre Dieu.

Que le Seigneur soit remercié de ce que nous avons ainsi part à ce qu’Il fait. Et qu’est – ce que cela signifie pour moi? Vous pouvez bien vous imaginer quand frère Branham me dit que: «la nourriture que tu dois emmagasiner c’est la parole promise pour ce temps. Elle est dans les prédications enregistrées sur bandes magnétiques». Et, dans les détails, il a, par la grâce de Dieu donné des ordres. Et ensuite, après son retour à la maison, la parole de Dieu, la nourriture spirituelle a été prêchée, apportée et distribuée dans le monde entier. «L’homme de Dieu ne vit pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu».

Bien – aimés frères et sœurs, encore une fois, nous voulons mettre l’importance là – dessus avant de passer au souper du Seigneur. Je voudrais lire dans Corinthiens les versets qui concernent le souper du Seigneur. Nous pourrons aller aussi dans l’Ancien Testament dans Exode chapitre 12, chapitre 24; on pourrait aller dans l’Ancien Testament et lire comment est – ce – que Dieu, dans l’Ancien Testament déjà, a fait l’alliance et a dit: «quand je verrai le sang, je vous épargnerai». Ici dans 1 Corinthiens chapitre 10, il est dit au verset 16:

La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est – elle pas la communion au sang de Christ?

Une communion avec le sang de Christ.

Le pain que nous rompons, n’est – il pas la communion au corps de Christ?

Bien – aimés frères et sœurs, nous sommes constitués de beaucoup de membres, mais nous formons un Corps; nous avons communion avec Dieu, communion les uns avec les autres. Nous croyons le même plein Évangile, les mêmes promesses, par la grâce de Dieu. Nous avons communion avec Dieu, communion les uns avec les autres. Une communion par le Saint – Esprit. Et ensuite il est écrit au verset 17:

Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.

Notre Seigneur a dit cela, et ainsi, Il a donné Son corps pour Son Église. Et Paul parle du Corps de Christ, membres du Corps de Christ. Tel qu’il était écrit et tel qu’il est encore écrit: «tu m’as formé un corps», c’est ainsi que le Seigneur, a ici sur cette terre Son corps, et pourrait être présent, agir, être manifesté par lui, par Son corps, l’Église. Et nous sommes le corps du Seigneur. Et comme il n’y a qu’un seul pain qui est ensuite rompu, c’est ainsi que nous sommes un corps qui est constitué de plusieurs membres.

Ensuite encore cette parole merveilleuse et précieuse de 1 Corinthiens chapitre 11. C’est aussi connu de nous tous. Mais acceptons cela encore une fois de tout notre cœur. Bien – aimés frères et sœurs, n’acceptez rien comme allant de soi. C’est la grâce de Dieu et encore une fois la grâce de Dieu de croire maintenant dans cet âge, de croire de tout notre cœur comme le disent les Écritures. Ici, il est écrit à partir du verset 23:

Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Vous annoncez la mort, vous annoncez ce qui a été accompli par Sa mort, vous annoncez l’œuvre accomplie de la rédemption jusqu’à ce qu’Il vienne. Il y en a qui ne fêtent plus le souper et qui disent: «le Seigneur est déjà revenu». Et là aussi, nous disons que quand le Seigneur reviendra, alors nous irons dans l’enlèvement. Tant que nous sommes encore ici sur cette terre, Il n’est pas encore revenu. Et ensuite encore le verset 27:

C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s’éprouve soi – même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe;

Ça aussi, nous allons le mettre exactement en pratique: pas examiner les autres, mais s’examiner soi – même, voir comment est – ce qu’on se tient devant Dieu et ce qu’on doit encore mettre en ordre devant le Seigneur.

Encore une fois, une parole adressée à tous ceux qui sont là pour la première fois, tous ceux qui croient et qui acceptent notre Seigneur. Si aujourd’hui vous le faites, et que vous êtes prêts à être baptisés demain, si vous devenez croyants et que vous êtes prêts à être baptisés demain, vous pouvez déjà ce soir prendre part au souper. À la foi suit l’obéissance: ces deux – là vont ensemble. La mort du Seigneur, on ne peut l’annoncer que si nous avons accepté ce qu’Il nous a donné par Sa mort. Et ainsi, remercions le Seigneur pour cela.

Bien – aimés frères et sœurs, je suis convaincu de ce que Dieu, aujourd’hui a déjà fait de grandes choses parmi nous, et fera encore de grandes choses. Et tel que nous l’avons dit au commencement, l’ordre divin dans le couple, la famille, avec tous, reste valable pour l’Église sans considérer le siècle dans lequel nous vivons et les lois qui deviennent maintenant presque obligatoires. Tous les autres peuvent les mettre en pratique, mais nous, ça ne nous concerne pas. Nous n’avons qu’une seule obligation: c’est envers la parole de Dieu, faire ce que la parole de Dieu exige de nous. C’est seulement comme ça que nous pourrions être sanctifiés dans la parole de la vérité par le Saint – Esprit et être préparés pour le jour glorieux du retour de Jésus – Christ notre Seigneur. Même si aujourd’hui nous n’avons pas trop insisté sur le mot Message, je voudrais dire aujourd’hui: le Message divin est dans ce livre, la Bible. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur de tout notre cœur pour cela. Et dans notre traduction allemande, pour l’Évangile nous avons l’expression «Message du salut» Ce Message, lié au salut de Dieu. Pas seulement un message, mais un Message du salut. Le dernier Message qui nous a été confié et qui atteint les extrémités de la terre, est le Message du salut divin tel qu’il a été prêché au commencement par les apôtres; c’est ainsi que maintenant à la fin, il est prêché: un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Loué et exalté soit le Seigneur notre Dieu! Êtes – vous reconnaissants? Êtes – vous d’accord? [L’assemblée dit «amen » N.d.l.r] Amen! Amen!

Alors nous nous levons pour chanter quelques chœurs, et les frères vont préparer le souper. Qui propose le premier chœur? «Tel que je suis» [L’assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi» N.d.l.r]

Pendant que nous courbons les têtes dans la prière, avons – nous parmi nous quelques – uns qui, maintenant, veulent être introduits dans la prière, qui veulent consacrer leur vie au Seigneur? C’est l’heure de décision que le Seigneur, par Sa grâce nous a donnée. Et pendant que le souper est préparé, je voudrais demander pendant que les têtes sont toutes courbées et que les cœurs sont ouverts et tous les yeux fermés, y – a t’il quelqu’un à qui nous pouvons penser et apporter devant le trône de Dieu? Levez les mains s’il vous plait. Partout, partout. Partout, partout. Partout. Alléluia!

Ô Seigneur Dieu Tout – Puissant! C’est encore le temps de la grâce. C’est encore le jour du salut. Tu appelles encore ô Seigneur! Et tous ceux qui maintenant viennent à Toi et invoquent Ton nom, le nom de Jésus – Christ, à ceux – là, Tu leur accorde la réponse: «je t’ai racheté, je t’ai appelé de ton nom, tu M’appartiens». Je te remercie bien – aimé Seigneur. Tu dis ce qui est écrit dans le Psaume 103, à tous: «… (c’est lui) qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies; (c’est lui) qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de grâce et de miséricorde». Bien – aimé Seigneur, couronne tous ceux qui, maintenant, sont venus à Toi, de grâce et de miséricorde, de pardon, de salut éternel et de vie éternelle. Que tous soient bénis! Amen! Amen!