Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Reunion mensuelle Krefeld - Samedi 1. 7. 2017 19:30 / Ewald Frank

Download Audio MP3 - Krefeld - July 01, 2017 19:30




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle de Krefeld

Samedi 01 Juillet 2017

[L’assemblée chante «Crois seulement, crois seulement» Ndlr] Amen! Vous pouvez vous asseoir. Moi aussi je voudrais vous saluer tous dans le précieux nom de notre Seigneur, et saluer aussi tous ceux qui sont connectés dans le monde entier pour suivre cette réunion et leur souhaiter la bienvenue. Et particulièrement tous ceux qui sont ici pour la première fois, sentez-vous bien parmi nous. Nous sommes une Église, une famille, et nous appelons notre Dieu: «notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié.» Et, comme Dieu le Seigneur l’a dit la première fois dans Genèse 12: «Je te bénirai et toutes les nations de la terre seront bénies en toi» s'il vous plaît, sentez-vous bien. Nous saluons particulièrement notre bien-aimé frère de Montréal, que Dieu puisse te bénir frère ainsi que tous les frères dans le ministère qui sont ici, notre frère Casimir de la Pologne, que Dieu te bénisse! Que Dieu bénisse tous de la plénitude de Sa grâce. Nous allons demander tout à l’heure aux frères de prier avec nous et peut-être de transmettre les salutations, le frère de Montréal et notre frère de Bruxelles. 

[Frère Frank lit les salutations. Ndlr]

Nous sommes reconnaissants de ce que tous les frères et sœurs dans le monde entier sont liés à nous et au Seigneur. C’est ce que j’ai toujours dit: par la prédication, il faut que les hommes soient mis en relation avec Dieu; pas avec l’évangéliste, pas avec le prédicateur, pas avec le prophète: ils doivent être mis en relation avec Dieu, ils doivent être liés à Dieu et avoir une communion personnelle avec le Seigneur. 

Maintenant, nous demandons à nos deux frères ainsi qu’au frère Arben de venir. Venez. Nous nous levons, et nous allons remettre la réunion au Seigneur dans la prière. Notre frère de Bruxelles et notre frère de Montréal. Venez s'il vous plaît, venez maintenant. Le temps est court, venez s'il vous plaît. Le temps est précieux. Juste une prière. Où est le frère qui était à la réunion de Bruxelles ? [Frère Taty dit: «le frère Michel?» Ndlr] Oui. il était dans mon bureau aujourd’hui, le frère Michel.

[Deux frères de Bruxelles et le frère de Montréal prient l’un après l’autre. Ndlr]

Chantons encore «Tu es digne, Tu es digne.» [L’assemble chante «Tu es digne, Tu es digne. Ndlr]

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Loué et remercié soit le Seigneur pour la parole que nous venons de lire. Que Dieu soit remercié pour toutes les promesses qu’Il a faites au peuple d’Israël et à l'Église, par Sa grâce. Ici dans le prophète Joël, il y a encore deux versets puissants. Au verset 28. Joël… d’abord au chapitre 2, Joël chapitre 2 les versets 15 et 16:

Sonnez de la trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle!

Et ensuite, le verset 16:

Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! (Assemblez le peuple, sanctifiez la congrégation. Traduction Allemande, et Darby. Ndlr) Assemblez les vieillards, Assemblez les enfants, Même les nourrissons à la mamelle!

Tous doivent venir. 

Pour ce que je vais dire déjà dès le commencement de cette réunion aujourd’hui, je vais pour cela lire dans Matthieu 24, particulièrement le verset 33. Matthieu 24 verset 33:

De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte.

Ensuite les versets 35 et 36:

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait.

Le verset 37:

Ce qui arriva du temps de Noé…

On n’a même plus besoin de continuer à lire entièrement.

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme.

Nous avons tous entendu: l’ordre divin de la création est officiellement annulé. Ils se sont tous élevés au-dessus de Dieu et de la parole de Dieu. N’est-il pas écrit déjà dans Genèse que Dieu avait dit à Adam: «il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui ». Et ceci a été l’ordre de Dieu dans Sa création: «soyez féconds, multipliez, remplissez la terre». D’où viendra la fécondité si des hommes se marient à des hommes et des femmes se marient entre elles? Comment pourrait-on se multiplier et être féconds, et ou cela conduirait? Mais laissez-moi vous dire ouvertement et que le monde entier l’écoute: ce que Dieu a dit dans Sa parole est valable seulement pour l'Église, pas pour les autres. Tous les peuples, les langues et les nations peuvent faire ce qu’ils veulent, dans toutes les religions. Dieu a donné au peuple d’Israël des ordonnances et des lois, il lui a montré Son chemin et a fait une alliance avec ce peuple. Et ce qui a été prêché dans cette alliance n’était pas valable pour les Moabites ou quelqu’un d’autre, mais ce n’était valable que pour le peuple de l’alliance de Dieu. C’est ainsi que Dieu avait fait déjà une alliance avec Abraham, et c’est comme ça aussi dans le Nouveau Testament: notre Seigneur a dit: «Je bâtirai Mon Église et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle». 

Nous lisons ensuite dans Éphésiens chapitre 4 que Dieu a établi les différents ministères, pas pour des centaines d’églises, mais il a établi ces ministères dans Son Église, dans le Troupeau racheté par le sang, parmi les fils et filles de Dieu, des personnes qui ont trouvé grâce devant Dieu. Et comme je l’ai dit le mercredi ici: dans tous les peuples, les langues et les nations, des gens naissent dans une certaine religion ici sur cette terre. Mais tous ceux qui sont nés dans ce monde devront aussi une fois partir, ils devront mourir; et rien n’est plus sûr dans la vie que la mort. C’est pour cette raison que notre Seigneur dans l'Évangile de Jean au chapitre 3 a dit: «si ce n’est qu’un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu». il faut que tous les hommes respectent cette parole du Seigneur et l’acceptent. Aucune religion ne peut nous sauver. Dieu ne s’est pas révélé à nous dans une religion, pas même dans la religion chrétienne ou juive, Dieu s’est personnellement révélé en Jésus-Christ notre Seigneur, et c’est ainsi qu’Il a fait avec nous une Nouvelle Alliance et qu’Il a versé le sang de la nouvelle alliance, comme c’est écrit dans Matthieu chapitre 26 du verset 26 au verset 28.

Tous les autres peuvent vraiment faire et laisser ce qu’ils pensent être juste, et c’est Dieu Lui-même qui, au jugement dernier, jugera. Pas toi ni moi. Personne n’a le droit de discriminer les autres, personne n’a le droit de pointer l’autre du doigt ou de critiquer. Nous devons tout laisser entre les mains de Dieu. Mais que ceci soit dit une fois pour toute: nous sommes arrivés dans une heure très particulière: ce que Dieu a fixé dans l’ordre de la création, ils disent que cela n’est plus valable. Nous pensons maintenant à l’ordre du salut, car Dieu a un ordre du salut dans le Nouveau Testament. Nous vivons dans le jour du salut et, dans le jour du salut, il faut que nous soyons secourus, et, c’est en Jésus-Christ notre Seigneur que Dieu nous a donné le salut, le pardon, qu’Il nous a donné la réconciliation. Mais chaque don doit être aussi accepté, reçu. 

Notre frère de Bruxelles a rapidement mentionné la réunion de Bruxelles que nous avons tenue le 11 juin à Bruxelles. Nous y avons rappelé la date du 11 juin 1933. Le 11 juin 1933, c’est à cette date que frère Branham a tenu pour la première fois son premier baptême d’eau, et tenu sa première tente de missionnaire. il était sorti de l’église baptiste, et il avait commencé son ministère auquel il avait été appelé, et c’est ainsi qu’il a exécuté cet appel. Et alors qu’il était en train de baptiser la dix-septième personne dans le fleuve Ohio, voilà que quelque chose d’extraordinaire s’est passé à peu près vers 14 heures l’après-midi: avec un vent tumultueux qu’on pouvait entendre, le Seigneur vint dans cette nuée surnaturelle. il est descendu à cet endroit-là, et, de cette lumière surnaturelle, de la nuée, il a parlé et Sa voix a retenti en disant : «Tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un Message qui sera précurseur du retour de Christ» -faisant mention au Message. C’est ainsi que nous, après beaucoup d’années… combien d’années sont passées depuis 1933 à 2017, nous avons pu, pour l’honneur de Dieu, reconnaître sincèrement, confesser que ce Message est la Parole, la pure et la vraie parole de Dieu, l’Évangile, le Message du salut qui demeure éternellement et qui maintenant, est encore prêché dans le monde entier.

Nous sommes simplement reconnaissants de ce que Dieu nous a visité par Sa grâce en révélant les promesses de l’Ancien Testament, et les montrant dans leur accomplissement dans le Nouveau Testament, tel que le Seigneur l’a confirmé dans Matthieu 17 verset 11 et Marc 9 verset 12 que: «Dieu enverra un prophète comme Élie avant que le temps de la grâce ne passe, avant que le jour du salut ne se termine, avant que le soleil ne perde son éclat et que la lune ne se transforme en sang». Et nous pouvons croire de tout notre cœur justement, ce que nous venons de lire: «quand vous verrez que tout cela s’accomplit» -c’est notre Seigneur qui l’a dit dans Matthieu 24 alors qu’Il parlait de la fin des temps, alors qu’Il parlait du peuple d’Israël qui serait rassemblé de l’éparpillement et qui serait ramené dans son pays. Et ici, j’ai encore noté les dates. Déjà le 02 novembre 1917, la déclaration a été faite à Londres que le peuple d’Israël a le droit d’avoir un propre état. Et la deuxième déclaration a été faite le 29 novembre 1947 devant l’ONU disant que le peuple d’Israël a le droit d’avoir un propre pays. Et ensuite le 14 mai 1948 a suivi: Ben Gourion a déclaré la création de l’État d’Israël. Et dans Ésaïe 66 au verset 11, il est écrit: «est-ce qu’un pays peut naitre en un seul jour? Est-ce qu’un peuple peut naitre en un seul jour?» et cela s’est accompli en un seul jour.

Bien-aimés frères et sœurs, nous ne pouvons qu’ouvrir nos yeux et voir que, particulièrement avec Israël, des prophéties bibliques s’accomplissent. Et nous pensons une fois à Juin 1967, à cette Guerre de Six Jours durant laquelle Jérusalem est revenue sous le contrôle d’Israël mettant fin à la séparation, les fils de fer ont été enlevés. Je l’ai dit aussi ici: en 1964 j’étais en Jordanie, à Beyrouth et à Jérusalem, il y avait partout des fils de fer, il y avait partout des contrôles. On devait avoir deux visas pour aller d’un pays à l’autre. Et quand nous pensons à ce que Dieu a fait grâce jusque maintenant. Mais l’autre côté doit aussi être éclairci: maintenant, le chef de l’autorité palestinienne exige que le gouvernement britannique s’excuse pour la déclaration faite autrefois en 1917 concernant Israël (qu’ils ont le droit d’avoir leur propre état). Ils exigent des excuses. On doit pleurer et dire: «ô Dieu combien de temps cela durera-t-il encore et se passera-t-il ainsi?» Mais Dieu attend jusqu’à ce que le dernier des nations soit appelé. Seulement quand la totalité des nations sera entrée, quand l'Église de tous les peuples, les langues et les nations sera achevée et enlevée, c’est en ce moment-là que Dieu se tournera vers le peuple d’Israël, alors apparaitront les deux prophètes et ensuite les cent quarante-quatre milles seront scellés du Saint-Esprit. Et tel qu’ils sont montrés dans Apocalypse chapitre 14 sur la montagne de Sion, c’est ainsi qu’ils suivront l’Agneau. 

Dieu a un plan dans Son salut. Et Paul, un homme, un apôtre qui avait été établi par Dieu en tant qu’apôtre et docteur, a exposé dans l’épître aux Romains que Dieu le Seigneur, a appelé Son peuple d’abord du peuple d’Israël, ensuite des nations. Et jusqu’aujourd’hui encore, nous voyons comment est-ce que tout s’accomplit: de plus de cent cinquante pays, les Juifs retournent dans le pays de leurs pères. Et ce qui m’a touché particulièrement, c’est que Ben Gourion est né en Pologne. Nous connaissons tous Auschwitz, le camp de concentration, nous savons tous où était le dernier déportement, l’holocauste et tout ce qui s’est passé. Uniquement en Pologne il y a trois millions de juifs qui ont été tués de 1941 à 1955, de 1939 à 1949; et tous les camps ont été construits etc. cela a commencé en 1939. Et Ben Gourion qui a survécu à tout cela, à l’holocauste, a été ensuite utilisé par Dieu pour déclarer la création de l’État d’Israël. Les chemins de Dieu sont merveilleux! Et nous, en tant que croyants bibliques nous bénissons le peuple d’Israël, et nous bénissons au nom du Seigneur tous les peuples et toutes les langues. Le Seigneur l’a aussi dit «Je bénirai celui qui te bénit et Je maudirai celui qui te maudit». On doit alors faire attention à la parole de Dieu, la lire exactement et aussi la pratiquer dans la crainte de Dieu, et savoir pourquoi est-ce-que Dieu le Seigneur l’a dit de cette manière dans Genèse 12.

Encore une fois cette parole merveilleuse, et nous savons, que ce soit que nous lisions dans le livre du prophète Ésaïe, ou que nous lisions dans Ézéchiel, dans Jérémie ou jusqu’à Zacharie chapitre 3 les versets 16 et 17 «Je ramènerai Mon peuple sur son sol saint et je le posséderai» et cela s’est accompli dans notre temps. Le Seigneur disait que quand vous verrez tout cela s’accomplir, alors cela est proche, devant la porte. Pas seulement proche, mais cela peut avoir lieu à chaque instant. C’est ainsi que nous sommes reconnaissants au Seigneur de ce que nous avons reconnu le jour et l’heure et que nous sommes restés sobres. Oui, restons sobres même à tel point que – je m’excuse si je le dis ici de cette manière – il a été proposé que s’il y a encore une année 2018 qui vient, je pense que nous nous attendons à cela, il faudrait qu’encore une fois, un voyage en Israël soit organisé. Cela sert à quelque chose de visiter le pays de la Bible. Ce sera donc du 07 au 18 mai 2018. – Je le dis seulement entre parenthèses – du 07 au 18 pour que tout le monde sache que Dieu voulant, et si le temps est encore là pour nous, si quelqu’un le désir, qu’il puisse encore une fois avoir la possibilité de prendre part à ce voyage. Je suis allé 27 fois en Israël, j’ai suivi tout le déroulement toutes ces différentes années.

Revenons à ce que nous devons prêcher aujourd’hui: il s’agit de revenir à l’original. Dieu le Seigneur avait ordonné à Moïse: «fais tout selon le modèle qui t’a été montré sur la sainte montagne». Tout, dans tout le sanctuaire devait être fait exactement tel que Moïse l’avait vu en vision. Et tous ceux qui travaillaient dans le temple, que ce soit dans le sanctuaire ou dans le lieu très saint, que ce soit l’Arche de l’Alliance, tous ceux qui travaillaient, tous les artisans; tout été fait exactement tel que Dieu le Seigneur l’avait montré à Moïse et l’avait ordonné. Même les mesures, la hauteur, la largeur: tout était exactement fait tel que Dieu l’avait montré. Pourquoi est-ce-que je mentionne cela bien-aimés frères et sœurs? il y a eu un commencement avec l'Église d’Israël, il y a eu un appel à sortir de la captivité, il y a eu un jour dans lequel Dieu le Seigneur a dit: «quand je verrai le sang, alors je passerai en vous épargnant». Donc, il a y eu un jour dans lequel Dieu le Seigneur est apparu à Moïse dans un feu ardent et lui a dit «j’ai vu la misère de Mon peuple, et je pense aux promesses que j’ai faites à Abraham». Donc, il y a eu des jours avec le peuple d’Israël.

Et nous en tant qu’Église du Nouveau Testament, maintenant, nous devons, à la fin du temps de la grâce, revenir au commencement, revenir à l’original, revenir au fondement qui avait été placé par les apôtres et les prophètes. Nous devons maintenant revenir en toutes choses à ce modèle car, ça, c’est le sens et l’objectif direct du dernier envoi: il s’agit de rétablir toutes choses dans l’état qui existait dans l'Église primitive. Et ça, ce n’est pas seulement dans Marc 9 verset 12, Matthieu 17 verset 11 et dans Actes des Apôtres chapitre 3 du verset 19 au verset 21: Lui, notre Seigneur, il faut que le ciel Le reçoive jusqu’au temps du rétablissement de tout ce que Dieu, par la bouche de Ses saints prophètes du temps d’autrefois, a annoncé à l’avance. il ne s’agit pas de jouer à la religion, mais il s’agit que nous puissions maintenant respecter la parole en toute chose et revenir au modèle qui existait au commencement dans l'Église primitive, revenir à la prédication, revenir au premier baptême d’eau, revenir à la parole, revenir au commencement. C’est ainsi que frère Branham a dit en insistant toujours de nouveau, et c’est ainsi que nous pouvons sincèrement le dire de tout notre cœur: «un seul cœur, une seule âme, un seul baptême.» Selon Éphésiens 4.

Nous vivons un temps dans lequel la Trinité est élevée comme jamais auparavant. C’est étrange! Mais, quand ensuite, je crois que je l’ai déjà montré… c’est écrit dans ‘Ideas Spectrum’ (un Magazine allemand) quand on voit de telles représentations de la soit disant Trinité et ils mettent ensuite le titre en haut «Les trois unis ont un autel commun» imaginez-vous une telle citation! et encore ici, ça, c’est la photo la plus connue de la trinité: «trois personnes éternelles, trois tout-puissant existant l’un à côté de l’autre» Cela n’est pas vrai: Dieu est constitué d’une Seule personne d’éternité en éternité et Il s’est révélé à nous en tant que Père dans le Fils et par le Saint-Esprit. Mais dans toutes les églises, dans toutes les communautés, dans toutes les églises libres et dans toutes les dénominations, les hommes sont trompés depuis leur naissance jusqu’à leur ensevelissement. Et ensuite encore avec des signes de croix… comme je l’ai vu mercredi ici… bien-aimés frères et sœurs, non, cela me touche le cœur, c’est une douleur dans mon cœur. 

J’étais assis mercredi à un enterrement, et à côté de moi il y avait une femme pasteur. Et parce que dans le document de notre frère c’était encore écrit «Évangéliste». L’institut d’ensevelissement a fait une demande, et vous pouvez bien vous imaginer, ils ont envoyé une femme pasteur et on m’a donné, bien-sûr du temps pour dire quelque chose. Mais de voir une telle douleur! Une douleur liée à tout. Et bien-sûr le signe de la croix, la formule connue. Et alors qu’elle s’est assise à côté de moi et que j’ai eu un peu de temps pour dire quelque chose pendant le café, Dieu a vraiment mis dans mon cœur, en quelques mots, pendant douze ou treize minutes de venir au noyau de la chose et de dire de quoi il s’agit: c’est-à-dire seulement celui qui a reçu la vie éternelle de son vivant par une nouvelle naissance vivra éternellement et aucun homme ne peut vivre éternellement sans avoir reçu la vie éternelle. Et c’est pour cette raison qu’il est écrit au sujet de notre Seigneur «à tous ceux qui l’ont reçu, il leur donna le droit de devenir enfant de Dieu », c’est-à-dire à ceux qui ont cru en Son nom, au nom qui est au-dessus de tout nom, le nom devant lequel tous les genoux fléchiront et que toutes les langues confesseront qu’Il est le Seigneur. Et ça, il faut aussi qu’on le dise: dans la formule trinitaire, il n’y a pas une seule pratique qui a été faite du temps des apôtres, pas une seule pratique n’a été faite dans la formule trinitaire. En l’an 337, c’est pour la première fois que Constantin, avec trois gouttes sur le front, s’est fait baptiser dans cette formule trinitaire.

Pourquoi est-ce-que je le répète? il faudrait que tous ceux qui s’ajoutent maintenant comprennent que nous ne sommes pas une religion, mais il s’agit de la parole que Dieu a révélée pour ce temps. Nous devons entendre ce Message: «vous mon peuple, sortez du milieu d’eux, ne touchez à rien d’impur, alors vous serez mes fils et mes filles et je serai votre Dieu dit le Seigneur» c’est «AINSI DIT LE SEIGNEUR» dans 2 Corinthiens chapitre 6. Et tous ceux qui ont de la crainte devant Dieu et la parole de Dieu, respecteront ce que la Parole de Dieu dit, ce que la Bible dit, et ils reconnaitront le jour et l’heure, le Message et le messager, et ils sauront que ceci est le temps particulier final à la fin de l'Église du Nouveau Testament. Et nous devons le dire: nous ne vivons pas seulement à la fin des temps, mais nous vivons vraiment à la fin de la fin des temps. Et tout est arrivé à un point où nous pouvons dire que tout est accompli et nous pouvons vraiment nous attendre au retour très proche du Seigneur. Et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que Dieu nous a accordé la grâce d’entendre parler de ce qu’Il avait promis pour ce temps. 

Bien-aimés frères et sœurs, ça aussi il faut toujours de nouveau qu’on le dise en insistant. Dans Luc chapitre 19, le Seigneur devait dire à Son peuple d’Israël: «si tu pouvais reconnaitre ce qui sert à ton salut dans ce temps» c’est de ça qu’il s’agit: de reconnaitre le temps, les promesses, et ensuite, de prendre part à ce que Dieu fait maintenant: ça, c’est la preuve que nous avons trouvé grâce devant Dieu. Les autres versets bibliques… si nous revenons encore au commencement, que ce soit dans Actes des Apôtres chapitre 2 ou aux chapitres 8 ou 10, 19,11, on peut lire ce qui a été prêché au commencement, c’est-à-dire la repentance, la conversion, la foi. Tout ce qui a été prêché au commencement «repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus-Christ». Et ensuite au chapitre 11, l’apôtre Pierre rend le témoignage que le Saint-Esprit s’est déversé sur les païens qui ont cru au Seigneur Jésus-Christ comme sur eux au commencement à Jérusalem.

Bien-aimés frères et sœurs, nous attendons que l’action surnaturelle de Dieu se manifeste et que des hommes, saisis par l’Esprit de Dieu, soient conduits à la repentance. Et comme notre Seigneur disait «en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi» l’incrédulité est le péché originel. C’est-à-dire ne pas croire ce que Dieu dit. Et c’est ainsi que l’incrédulité conduit à la transgression, à la chute de l’homme. Mais la foi vient de la prédication, et la prédication vient de la parole de Dieu, et ensuite suit la foi. Et, à cette foi reçue par la prédication, suit l’obéissance. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui encore, nous pouvons dire: tel que cela a eu lieu au commencement, tel que la parole, l'Évangile de Jésus-Christ a été prêché, c’est ainsi que maintenant à la fin, le même Évangile est prêché, le même Évangile; et, c’est seulement celui qui est vraiment né de Dieu qui écoutera la voix de Dieu, pas tous les autres qui continueront à jouer à la religion. C’est ainsi que nous avons ici les preuves. Je vais vous le lire dans Romains chapitre 3, ici Paul a exposé plusieurs choses qui peuvent être vues directement comme fondement de la prédication. Romains chapitre 3. L’apôtre Paul a exposé ce qui est important concernant la foi. Romains chapitre 3 à partir du verset 21:

Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient...

«Justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ». Pas simplement comme ça, dire «le juste vivra par la foi» tout en continuant à marcher dans le chemin large… dire «le juste vivra par la foi»; mais la foi en Jésus-Christ, c’est-à-dire en ce qui s’est accompli en Lui en relation avec les promesses faites dans l’Ancien Testament. «Justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient». Celui qui a versé Son sang pour nous. Cette foi-là conduit à la justice. C’est ainsi que Paul l’expose ici par la grâce de Dieu. Et cela continue toujours plus au verset 24:

Et ils sont gratuitement justifiés.

Pourquoi? Parce que le prix a été payé. Tu n’as plus besoin de payer.

Ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption… par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

Pas de la théorie, mais ici, l’apôtre met les points sur les i et est bien précis. il dit «justice de Dieu par la foi, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ». Ensuite le verset 25:

C'est lui que Dieu a destiné, par son sang.

Ici, il s’agit de la rédemption. 

C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire.

Pas seulement des bla-bla et laisser les gens continuer à marcher dans le chemin large, mais on doit leur dire qu’il y a un chemin étroit, une porte étroite. Et, pour fouler le sol du chemin étroit, on doit quitter le chemin large, entrer par la porte étroite; et, ce qu’on appelle «foi», sortir de cette soi-disant foi et venir à cette foi biblique, comme le Seigneur a dit «celui qui croit en moi comme le disent les Écritures» et croire au sang qui a coulé pour toi à Golgotha. Et notre Seigneur et Rédempteur, avec Son propre sang, en tant que Souverain sacrificateur est entré dans le sanctuaire céleste (Hébreux chapitre 9), nous pourrions le lire aussi, et c’est ainsi qu’Il a mis le sang sur le trône de la grâce.

Il y a des frères qui pensent que le temps de la grâce est déjà passé. Non et encore une fois non. C’est encore le temps de la grâce, et le sang de l’Alliance est encore sur l’Arche de l’Alliance. il y a là aussi une grande incompréhension. S’il est prétendu que l’Agneau a quitté le trône! L’Agneau n’était même pas sur le trône. Vous voulez que je vous le lise? Dans Apocalypse chapitre 5, il est écrit… Apocalypse chapitre 5, ici il est écrit où était l’Agneau au moment où le Livre Scellé a été pris. il est bien précisé où il était en ce moment-là c’est-à-dire exactement entre le trône et les quatre êtres vivants et entre les vingt-quatre vieillards. il est écrit ici dans Apocalypse chapitre 5. Nous pouvons lire à partir du verset 5:

Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point; voici, le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.

Ici, les deux choses sont mentionnées: le Lion de la tribu de Juda. Notre Seigneur est les deux: il est l’Agneau de Dieu duquel le sang a coulé, il est le vainqueur qui a le dernier mot, le Lion qui a pu dire «tout est accompli» et le troisième jour, il est ressuscité. il est les deux. Lui en tant que Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David. Ensuite nous lisons le verset 6:

Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, (Et je vis, entre le trône et les quatre êtres vivants, et entre les vieillards, en allemand. Ndlr) un agneau… un agneau.

Ici le trône, ici l’Agneau, ici les vieillards et les quatre êtres vivants, et Il était entre eux. Cela est très exactement décrit ici bibliquement, c’est mis à sa place. Nous avons devant nous. 

Je dois le dire sincèrement: j’ai toujours une grande douleur quand des citations de frère Branham sont mal interprétées et mal placées. C’est notre devoir de ramener dans la Bible tout ce qui a été prêché. Je suis en train d’écrire dans une Lettre circulaire, en 1963, rien ne s’est passé. Rien ne s’est passé en 1963 de tout ce qu’ils prétendent ; mais frère Branham a reçu la révélation de ce que Jean avait vu sur l’île de Patmos: tout ce qui allait arriver et comment cela allait arriver. il a reçu la révélation de ces choses en 1963, et les a mises à leur place. Mais en 1963, l’Agneau n’a pas pris le Livre. Frère Branham n’a fait que répéter ce qui s’est passé dans le premier, le deuxième, le troisième et le quatrième sceau. Et il a exactement exposé ce qui avait été révélé dans les sceaux: que ce soit sur les quatre premiers sceaux et ensuite que le cinquième sceau concerne les Juifs qui ont perdu leur vie. Imaginez-vous, un simple prédicateur américain, William Branham, parle du cinquième sceau disant que cela ne concerne que les Juifs qui, à cause de leur foi, ont été mis à mort. Et il fait la différence avec le fait qu’ils n’ont que le témoignage, mais pas le témoignage de Jésus-Christ, et cite même Eichmann de son nom (Le responsable principal du massacre des Juifs lors de la deuxième guerre mondiale) pendant qu’il parle du cinquième sceau. Et ensuite le sixième sceau mis à sa place exactement dans le temps de la grande tribulation, après l’enlèvement, le sixième sceau s’accomplira. Tout a été placé à cent pourcent à sa place. Et nous pouvons tous ne faire que remercier le Seigneur.

Vous pouvez le lire dans les trois versets bibliques que je vais vous donner. Je les ai notés ici: Apocalypse chapitre 5 au verset 6 il est écrit que le Seigneur était à côté du trône, entre les quatre êtres vivants et les vieillards; ensuite dans Apocalypse chapitre 7 au verset 17, il est dit qu’Il était devant le trône; et dans Apocalypse 22 verset 1, il est écrit qu’Il est sur le trône. Tout est placé exactement à sa place au travers des saintes Écritures, dans l’histoire du salut tel que c’est témoigné dans Apocalypse. Et nous pouvons remercier le Seigneur chaque fois de ce que Dieu a envoyé un prophète dans notre temps, et nous pouvons dire toujours de nouveau avec conviction devant la face de Dieu que s’il n’y avait pas eu un messager, il n’y aurait pas non plus eu de Message. S’il n’y avait pas eu de prophète auquel la parole du Seigneur vienne – car il est écrit que la parole vient au prophète, les prophètes voyaient des visions, entendaient la voix du Seigneur, ils étaient liés directement à Dieu; Dieu parlait par les prophètes. 

Et ensuite nous voyons que dans notre temps, un homme de Dieu a vécu, qui, d’abord devait effectuer un ministère d’évangéliste, et cela lui a été dit en mai : «fais le ministère d’un évangéliste». Et frère Branham a commenté en disant: il n’a pas dit: «tu es évangéliste», mais il a été dit: «fais l’œuvre d’un évangéliste». Et tous vous savez que frère Branham, en 1946 était encore celui que Dieu avait utilisé pour appeler à l’existence le réveil pentecôtiste. Avant cela, il n’y avait rien. Et ensuite cela a eu lieu. Qui aurait entendu parler d’un Oral Robert, d’un Osborne et Billy Graham et de tous ces gens? Dieu a eu un homme à qui il pouvait dire: «tel qu’il a été donné deux signes à Moïse, c’est ainsi que deux signes te seront aussi donnés» et Dieu l’a accompli et a envoyé Son prophète. Et après le ministère d’évangéliste, a suivi la révélation des sceaux, l’introduction en profondeur dans le conseil du salut de notre Dieu.

Et dans le temps dans lequel nous vivons, nous avons par la grâce de Dieu tous les trois domaines: l’évangélisation, l’enseignement et le domaine prophétique – que Dieu soit remercié- Dieu a pris soin de tout. Nous pouvons donc dire que le sang est encore sur le trône de la grâce, et nous sommes encore dans le temps de la grâce et nous pouvons encore venir au Seigneur et expérimenter la rémission de nos péchés et de nos fautes de la part du Seigneur.

Encore aujourd’hui dans cette réunion, particulièrement pour tous ceux qui sont là pour la première fois parmi nous ou les nouveaux, bien-aimés frères et sœurs, laissez-moi dire ceci sincèrement de tout mon cœur: je voudrais – ça fait plus de cinquante années passées – je voudrais ne pas seulement avoir prêché dans le monde entier. Je voudrais que de tous les peuples, les langues et les nations, l’Église-Épouse soit appelée à sortir, mise à part, blanchie, sanctifiée, purifiée, qu’Elle soit trouvée dans la Parole et dans la volonté de Dieu, et que cette Épouse apparaisse sans tâche, sans ride, irréprochable devant la face du Seigneur. C’est pour cette raison que le sang de l’Agneau a été donné pour nous laver, et le bain de la parole de Dieu pour nous corriger de tout ce qui ne vient pas de Dieu et qui n’est pas en accord avec Dieu, de rejeter toutes ces choses, pour qu’à cent pour cent, nous nous accordions avec la parole de Dieu.

Vous savez exactement qu’il ne faut pas que nous naissions dans une ferme pour savoir que le blé est du blé et que les autres plantes sont ce qu’elles sont, et l’ivraie est de l’ivraie. Et tel que notre Seigneur a été mis en terre en tant que grain de blé, aussi certain Jean-Baptiste a prêché qu’Il rassemblera Son blé dans Son grenier. Nous sommes la race de Dieu, la semence de Dieu de la parole de Dieu. Aussi certain que la vraie parole de Dieu a été prêchée en tant que vraie semence que le Seigneur nous a confiée, c’est ainsi qu’il y aura une riche moisson, car c’est ainsi que c’est écrit et c’est ainsi que ça sera. il nous appelle à sortir de tout le mélange spirituel et la confusion spirituelle, et nous donne d’expérimenter personnellement Sa grâce, d’expérimenter une délivrance totale par le sang de l’Agneau de tous les fardeaux, de tous les liens, de tout ce qui nous afflige et nous rend la vie difficile, car, celui que le Fils libère, il est réellement libre. Ensuite, comme deuxième chose, être lavé dans le bain de la parole de Dieu (Éphésiens chapitre 5). 

Bien-aimés frères et sœurs, nous sommes simplement reconnaissants à Dieu de tout notre cœur de ce que nous avons trouvé grâce devant Lui. Nous n’avons pas comme ça dévié quelque part, mais sincèrement, pouvoir dire comme Paul: «aussi certain que la vérité de Dieu habite en moi.» Paul pouvait écrire et dire: «quand il s’agit de la prédication, il faut qu’il y ait de la véracité.» il faut que ce qu’on prêche soit vrai, ça ne peut pas être oui et non. Ça ne peut être que oui et amen tel que le Seigneur l’a voulu, tel que le Seigneur l’a dit dans Sa parole.

Résumons. À la fin du temps de la grâce, Dieu a accompli cette promesse en Israël. Ils sont dans leur pays, le pays qui a été donné à leurs pères, et que Dieu a désigné en tant que Son pays. De la même manière qu’ils passent par des difficultés, c’est ainsi que nous aussi, en tant que vrais croyants bibliques, nous passons par tant de difficultés, d’attaques de l’adversaire. Tous les autres marchent en chantant, priant; mais nous, nous passons par tant d’épreuves et de difficultés, et l’adversaire est contre nous, c’est notre adversaire. Mais comme il n’y a pas longtemps nous avons lu dans le Psaumes 124: «qu’Israël dise que si le Seigneur n’avait pas été avec nous, où serions-nous?» Et Paul pouvait dire «si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous» (dans Romains 8).

Résumons ensemble de quoi il s’agit maintenant. Notre Seigneur pouvait dire en relation avec le rassemblement d’Israël à la fin des temps: «quand vous verrez que cela s’accomplit, alors vous savez que votre rédemption est proche, devant la porte» et ensuite, la prédication de l'Évangile éternel est mentionné au verset 14 à tous les peuples, les langues et les nations, l'Évangile du royaume jusqu’à Apocalypse 14 verset 6 où il est dit que l'Évangile éternel sera prêché à toutes les nations; et cela a lieu dans notre temps, maintenant. Et si nous disons cela en insistant, nous voulons par cela, parler de cet Évangile original, bâti sur le fondement des apôtres et des prophètes. Pas ce qui a été inventé au troisième ou quatrième siècle et plus tard dans les siècles passés, non. Mais il s’agit de cet Évangile qui a été prêché au commencement dans les Actes des Apôtres, revenir au commencement, revenir au modèle qui nous a été transmis dès le commencement de l'Église primitive.

Et ça, c’est le Message que Dieu nous a confié, de sortir vraiment de tout. Vous savez que nous venons tous de différentes églises, églises libres et communautés. Laissez-moi dire ceci: nous devons laisser tout derrière nous, ne plus accepter de mélange; faire un nouveau commencement avec Dieu, être pur et que la semence de Dieu soit placée dans notre cœur, un cœur pur. Et ça nous avons eu à le dire toujours de nouveau: quand les apôtres parlaient de la nouvelle naissance – s'il vous plaît, pas d’une pratique religieuse; mais quand ils parlent de la nouvelle naissance, ils veulent dire «né de nouveau par la semence incorruptible de la parole de Dieu. Pas par une pratique religieuse. Jacques chapitre 1 verset 18 et 1 Pierre chapitre 1 verset 21 il est écrit «né de nouveau par la parole éternelle, par la semence incorruptible de la parole de Dieu.» Et cela doit être dit encore même si c’est une répétition: pas ce que quelqu’un dit, mais ce que Dieu a dit: naître de nouveau de cette manière-là. 

Et Paul nous a montré la grande différence encore une fois dans l’épître aux Romains dans les exemples d’Abraham. Abraham crut Dieu et cela lui fut imputé à justice. Et maintenant la question: qui crois-tu et que crois-tu? Toutes les églises libres ont leur confession de foi qu’ils connaissent par cœur et peuvent réciter. Oui, mais qui croit comme le disent les Écritures? Qui croit Dieu? Pas seulement croire en l’existence de Dieu, mais croire Dieu, car, en Dieu, beaucoup croient; mais qui croit Dieu, qui croit ce que Dieu a dit. Ici, nous avons dans Romains, particulièrement au chapitre 5. Romains chapitre 5 le verset 9:

À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.

Oui. Et ensuite au verset 13:

Car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi.

Nous avons déjà ici l’introduction directe à la loi et à la grâce: par la loi, nous transgressons et nous sommes convaincus de péché, et aussi la conviction que nous avons été libérés et justifiés vient par la foi. Et dans Romains chapitre 4 verset 3 il et écrit:

Car que dit l’Écriture ? "Et Abraham crut Dieu. (Traduction Darby. Ndlr)

Abraham n’a pas cru en Dieu, mais il crut Dieu. Abraham crut Dieu, Dieu avec un grand D. Mais le diable croit aussi en Dieu et il tremble, mais Abraham crut Dieu et cela lui fut imputé à justice. Pas seulement croire en Dieu, mais croire Dieu de tout notre cœur. Abraham crut Dieu et cela lui fut imputé à justice.

Et frère Branham le dit aussi réellement: pas seulement l’amour parfait entrera là-bas au ciel, mais la foi parfaite en chaque parole de Dieu. La foi parfaite à chaque parole de Dieu. S'il vous plaît ne remettez pas en question la parole de Dieu, n’y mettez pas un point d’interrogation. Croyez chaque parole de Dieu de tout votre cœur et c’est ainsi qu’Elle vous sera révélée.

À Lui notre Dieu soit apportée l’honneur, l’adoration de tout notre cœur, de ce qu’Il a accordé Sa grâce et que le vrai Message, que ce soit dans le domaine de l’évangélisation, de l’enseignement ou de la prophétie, le Seigneur a dit: «allez dans le monde entier et prêchez l'Évangile», le même Seigneur a dit «Et enseignez-les à observer» Enseignez-les. Pas seulement la prédication de l'Évangile, mais enseigner toutes les nations à observer ce que je vous ai dit. Et dans cet enseignement, il s’agit du baptême. Et il est écrit: «baptisez-les dans Le nom du Père…» Tous nous connaissons la parole, et, avant de pouvoir baptiser dans le nom, il faut qu’on sache de quel nom il s’agit. Est-ce qu’on doit dire à chaque fois que tous les apôtres ont vraiment entendu. Paul, Jacques, Jean, tous ont exécuté et ont entendu l’ordre de mission: «prêchez l'Évangile à toutes les nations et baptisez-les» oui, mais pourquoi est-ce qu’aucun d’eux n’a répété l’ordre de Matthieu 28? Pourquoi aucun des apôtres n’a répété l’ordre? Pourquoi est-ce qu’ils ont tous reçu la révélation? Parce qu’ils avaient été enseignés par le Seigneur Lui-même d’abord de comprendre que Dieu en tant que Père au ciel, dans le Fils sur terre et par le Saint-Esprit dans l'Église se révèle, mais qu’il s’agit «du nom» du nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Et c’est pour cette raison que tous les apôtres ont baptisé au nom du Seigneur Jésus-Christ. Comme trois fois trois ne font pas trois fois trois, mais trois fois trois fon neuf, c’est ainsi que le nom du Père du Fils et du Saint-Esprit ne signifie pas répéter Père Fils et Saint-Esprit, mais Seigneur Jésus-Christ! On doit être sincère et dire aux gens la vérité. Si nous ne prêchons pas la vérité, qui devrait alors le dire au peuple?

Que Dieu soit remercié de ce qu’Il a envoyé et qu’Il a pu aussi utiliser frère Branham pour l’enseignement, pour nous ramener à l’enseignement original; et le modèle est ici dans la Bible. Et nous disons avec un cœur reconnaissant: Dieu nous a fait grâce de laisser tout derrière nous et de croire seulement «comme le disent les Écritures» comme le déclare la Bible, et de nous examiner au travers de la parole de Dieu. Est-ce qu’avec un cœur sincère nous pouvons dire: un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême? C’était comme ça au commencement et c’est comme ça encore maintenant, un Seul Seigneur, une Seule foi, un seul baptême.

Encore une fois, une parole adressée à tous ceux qui n’ont pas encore la certitude de leur salut et qui n’ont pas encore expérimenté une régénération, une nouvelle naissance, et qui n’ont pas encore fait les expériences du salut. Bien-aimés frères et sœurs, «aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs» ne sortez pas de cette réunion tel que vous êtes entrés, mais, comme il est écrit «celui qui invoque le nom du Seigneur sera sauvé.» Ensemble, nous allons prier, ensemble, nous allons invoquer le nom du Seigneur. 

Je voudrais demander aujourd’hui: «êtes-vous reconnaissants pour la révélation de la parole de Dieu? Pour l’introduction dans le dessein du salut de notre Dieu? Et aussi reconnaissants de ce que Dieu nous a ouvert les yeux pour que nous puissions voir au milieu de l’accomplissement des prophéties bibliques» Comme déjà dit, tous les hommes peuvent faire et laisser ce qu’ils veulent, mais nous en tant que croyants, nous disons de tout notre cœur: pas ce que je veux, pas comme je le veux, mais que Ta volonté soit faite dans ma vie et sur terre; et, dans l'Église du Dieu vivant, seul l’ordre divin est valable, pour les hommes, pour les femmes, pour tous les ministères, pour tout ce que Dieu a placé dans l'Église, cela doit, à la fin exister de nouveau et être retrouvé dans l'Église. Tout sera rétabli dans son état primitif, tout. Tout cela pour l’honneur de Dieu. Et ensemble nous louons la puissance du sang de l’Agneau, la puissance de la parole de Dieu et la puissance de l’Esprit. Nous pouvons, dans la présence de Dieu, voir directement, expérimenter et vivre que le Seigneur se révèle à nous et qu’Il parle avec nous; et nous savons maintenant qu’Il m’a parlé personnellement, c’est à moi qu’Il parle, c’est moi qu’Il appelle et tel que je suis-je viens à Lui.

À Lui le Dieu tout-puissant soit la louange, l’honneur de ce que nous vivons encore dans le temps de la grâce, et que le sang de l’Agneau, dans le lieu très saint, est encore sur l’Arche de l’Alliance, et que nous pouvons venir au Seigneur, et le dernier appel et le dernier Message, nous pouvons encore le voir atteindre les extrémités de la terre. À lui le Dieu, le Seul vrai Dieu constitué d’Une Seule personne, l’Éternel; à Lui soient la louange et l’adoration maintenant et dans toute l’éternité. il a Son peuple qu’Il a visité plein de grâce. il a ouvert nos yeux, ouvert nos oreilles, ouvert nos cœurs. il nous a, par Sa grâce, accordé la révélation. Et, nous n’avons pas seulement entendu la parole, mais elle nous a été révélée, et nous sommes reconnaissants au Seigneur de tout notre cœur pour cela.

À lui soit l’honneur dans toute l’éternité pour cela. Amen. Nous nous levons pour la prière. Peut-être que les deux sœurs peuvent nous chanter un cantique pour l’honneur de Dieu. Nous sommes ici rassemblés dans la présence de Dieu. Je ne sais pas si cela signifie pour vous ce que cela signifie pour moi que le Seigneur Se soit ainsi révélé et qu’Il soit descendu parmi nous de manière que nous sentons qu’Il parle avec moi, il est présent, il ouvre notre intelligence pour les Écritures de manière que nous pouvons recevoir ce qu’Il a fait et prédestiné pour ce temps. Pendant qu’elles viennent chanter, nous pouvons chanter le chœur «Tel que je suis sans rien à moi.»

[L’assemblée chante le chœur «Tel que je suis sans rien à moi» puis les deux sœurs chantent. Ndlr]

Amen! Amen! Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais justement là, dans Matthieu 24, là où le Seigneur a dit que nous devons lever nos têtes parce que notre rédemption est proche, justement là, il est écrit ensuite: «personne ne connait le jour et l’heure»; mais nous avons reconnu dans quel temps nous vivons, et nous pouvons demeurer sobres. Et comme je l’ai déjà dit une fois: «à la fin de chaque journée, dire avant de se coucher ‘Seigneur, si Tu reviens cette nuit, enlève-moi, prends-moi avec Toi’». Quand nous nous levons le matin, nous devons dire: «Seigneur, je Te remets cette journée. Si Tu reviens aujourd’hui, prends-moi avec Toi dans la gloire» Si je n’avais pas toutes ces épreuves, je serais l’homme le plus heureux du monde puisqu’en janvier 1981, j’ai vu l’enlèvement. Aucun homme ne peut s’imaginer ce que signifie une telle expérience, de prendre part à l’enlèvement et de voir la Nouvelle Jérusalem. Je l’ai vue, la ville, je pourrai la dessiner. Je sais que le Seigneur revient, je sais que nous serons enlevés, mais je veux que tous ceux qui maintenant, écoutent la parole, je veux qu’ils soient prêts et croient de tout leur cœur pour qu’ensemble, nous soyons préparés pour le jour glorieux de Son retour.

Avons-nous aujourd’hui quelques-uns parmi nous qui veulent consacrer leur vie au Seigneur? Nous chantons encore une fois «Tel que je suis sans rien à moi» et que celui qui veut venir devant pour que nous puissions faire une courte prière pour vous, vous pouvez venir. [L’assemblée chante «Tel que je suis sans rien à moi» Ndlr]

C’est encore le temps de la grâce. Oui venez, venez plus près, venez. Merci. Venez. Mes bien-aimés (j’espère que vous pouvez tous comprendre l’allemand) c’est vraiment une décision que vous avez prise de consacrer votre vie au Seigneur. En ce jour, vous allez penser, vous pourrez regarder en arrière, et si l’adversaire veut vous attaquer, vous pourrez lui dire: «j’ai consacré ce soir-là ma vie au Seigneur. Ma vie Lui appartient pour ce temps et pour toute l’éternité.» Est-ce-que vous pouvez tous, de tout votre cœur, croire que vos fautes sont pardonnées et que Dieu vous a fait grâce et que vous Lui appartenez par Sa grâce? Ne regardez plus à vous-mêmes, ne regardez pas à vos manquements, à vos faiblesses, à vos fautes, ne regardez pas à ce qui s’est passé dans votre vie: regardez à ce que le Seigneur a fait pour vous: «Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.» Ça, c’est la promesse dans la parole de Dieu. Vous les jeunes, acceptez aussi cela de tout votre cœur pour vous. Dieu ne fait pas de vains discours, Dieu Se tient sur ce qu’Il a dit. il est encore écrit dans Jean 1: «à tous ceux qui L’ont reçue.» Dites maintenant: «Seigneur je viens à Toi…» répétez avec moi: «Bien-aimé Seigneur, je viens à Toi, je Te confesse mes péchés, ma vie pécheresse. Fais-moi grâce, pardonne-moi» Demandez-Lui de vous pardonner, priez. Dites: «Seigneur pardonne-moi, fais-moi grâce» Dites-le, ouvrez vos bouches. Dites-le au Seigneur. Dites: «Seigneur je viens à Toi, je Te consacre ma vie, et je crois que Tu m’as racheté et que Tu m’as pardonné par Ta grâce». Chantons encore une fois «Tel que je suis sans rien à moi» [L’assemblé chante «Tel que je suis sans rien à moi.» Ndlr]

Bien-aimé Seigneur, Tu es notre Rédempteur. Nous ne pouvons que prêcher Ta parole, mais c’est Toi qui la confirme. il est écrit: «celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas.» Bien-aimé Seigneur, particulièrement pour tous les jeunes, ô Dieu au ciel, fais grâce, accorde la rédemption, la délivrance! Accorde tout ce dont nous avons besoin, tout ce dont chacun a besoin. Ô Seigneur, que ce jour soit le jour dans lequel le salut de Dieu est venu sur vous tous! 

Répétons encore une fois comme dans le Psaumes 103 il est écrit: «C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies; c'est Lui qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde. » Acceptez-Le comme dans le Psaume 103, et remerciez le Seigneur de tout votre cœur pour la rédemption, pour la délivrance, pour le pardon, pour le plein salut que Dieu, en Jésus-Christ nous a accordé. 

Que particulièrement, en tous les jeunes, ceci s’accomplisse: «Comment le jeune rendra-t-il pur son sentier? C’est en se dirigeant seulement d’après ta parole». Ô Bien-aimé Seigneur, accorde-le à tous dans ce temps sérieux et dernier, si proche de Ton retour! Que tous les jeunes aussi Te consacrent réellement leurs vies et Te mettent à la première place dans leurs jours, et de tous leurs cœurs, qu’ils puissent dire «que Ta volonté soit faite dans ma vie.» 

Ô grand Dieu! Je te remercie de tout mon cœur de ce que nous vivons encore dans le temps de la grâce et que nous pouvons encore venir à Toi. Tu as agréé tous ceux qui T’ont invoqué, Tu as pardonné tous ceux qui T’ont demandé de leur pardonner. Loué et exalté sois-Tu Seigneur notre Dieu et Rédempteur maintenant et dans toute l’éternité! Alléluia!

 Chantons encore ensemble «Alléluia sois glorifié» [L’assemblée chante le chœur «Alléluia sois glorifié» Ndlr]

Et que tous disent «Il nous a béni!» [L’assemblée dit «Il nous a béni» Ndlr]

Nous demandons au frère Schmidt de venir et remercier avec nous le Seigneur.