Mission Populaire Libre

Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hèbreux 13:8)

Langue:

Reunion mensuelle Krefeld - Dimanche 6. 8. 2017 10:00 / Ewald Frank

Langue: français

Download Audio MP3 - Krefeld - August 06, 2017 10:00




«L’accomplissement des prophéties bibliques dans notre temps»

Réunion mensuelle Krefeld

Dimanche 06 août 2017

«L'assemblée chante ‘Tu es digne’ N.d.l.r»

Amen! amen! Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes reconnaissants au Seigneur Dieu de tout notre cœur, de ce que nous avons trouvé grâce devant Lui de pouvoir «croire comme le disent les Écritures», de mettre notre confiance seulement en Lui, de trouver en Lui notre refuge, et de savoir que personne ne sera confus, celui qui a mis sa confiance dans notre Seigneur et Rédempteur. Hier, le frère Arben Mulay n’était pas ici, c’est notre traducteur du français en allemand. Le frère Arben est-il là aujourd’hui? Je voudrais appeler plusieurs frères qui sont ici, et particulièrement notre frère de la Guadeloupe, mais très particulièrement notre frère docteur Mbiye. Viens s'il te plait en premier devant, docteur Mbiye. Dis-nous quelques paroles et ensuite nous allons appeler nos frères de Londres. Seulement rapidement remettre une salutation. Est-ce-que le frère Mulay est là? il n’est pas là? Cher frère, quelques mots en français facile pour moi. [Le frère Mbiye dit quelques mots. N.d.l.r] Notre frère de la Guadeloupe, venez dire quelques mots. Où est le frère de la Guadeloupe, et le frère d’Atlanta? Juste une parole de salutation. Que Dieu te bénisse! [Les frères de la Guadeloupe et de l’Atlanta disent quelques mots. N.d.l.r] Amen! amen! Oui. Amen! Que Dieu te bénisse. Qui a encore une parole de salutation? Le frère Élisée est-il ici? Où est le frère? Viens s'il te plait et dis-nous quelques paroles de salutations. Qui est ici encore? Viens remettre des salutations. Nous nous réjouissons aussi de ce que vous êtes tous ici, et nous nous réjouissons aussi de ce que le frère Élisée d’Edmonton est ici. Edmonton a une grande signification pour moi. [Le frère Élisée dit quelques mots en allemand. L’assemblée rit. N.d.l.r] C’est très bien. Qui avons-nous encore? Qui voudrait saluer l’église? Nous pensons aussi à notre bien-aimé frère Michael qui traduit en Ourdou, notre frère Emmanuel traduit en indou. Où est le frère de l’Inde? Le frère Emmanuel est-il ici? Oui. C’est merveilleux que Dieu ait pris soin pour toutes les langues.

Hier soir, il y a un frère qui m’a donné cinq brochures de frère Branham, et trois que nous avons éditées, qui viennent d’être traduites perse. La parole du Seigneur atteint vraiment tous les peuples et toutes les langues, en parole, en audio et en écrit. Disons-le de tout notre cœur: Dieu a vraiment accordé Sa grâce de ce que dans toutes les langues, il est traduit; et dans le monde entier, tous peuvent être informés de ce que Dieu fait maintenant. Que le Seigneur bénisse tous nos traducteurs. Qu’Il bénisse le frère Zickfried, qu’Il bénisse tous les frères: le frère Étienne Genton, le frère Michael, qu’Il bénisse tous ceux qui traduisent là-bas. Et quand nous pensons qu’ils traduisent simultanément en quinze langues, et quand nous pensons ensuite que beaucoup de gens sont connectés dans le monde entier! Je voudrais remercier aussi tous les frères qui ont appelé ce matin de l’Australie, de l’Afrique du Sud, de Nairobi, de partout, il y a eu des appels téléphoniques. Et j’ose dire – le frère Taty me l’a dit tout à l’heure dans le bureau: ceci est un weekend particulier: jamais il n’y a eu tant de visites. il y en a de la Guadeloupe et de partout qui sont venus pour écouter la parole de Dieu. Nous avons aussi de la visite de la Roumanie pour la première fois, des gens sont là. C’est vraiment merveilleux! Ils ont entrepris mille cinq cent soixante kilomètres pour être ici un seul weekend pour écouter la parole du Seigneur pendant deux jours. Bien-aimés frères et sœurs, d’autres viennent par avion! Quoi que ce soit bien-aimés frères et sœurs, Dieu a mis la faim en nous pour écouter Ses paroles, les paroles de Dieu. Et c’est pour cette raison que nous sommes rassemblés en cet endroit.

Que Dieu bénisse aussi tout le groupe de Grodno. Oui, que doit-on dire là-dessus! Ce sont des endroits dans lesquels mon père habitait, et où j’ai habité, des endroits à l’Est de l’Europe, où Dieu a pris soin de tout. Et quand je pense que déjà en 1969, j’étais assis dans la maison du conseiller de Mikhaïl Gorbatchev, et je lui ai rendu témoignage de ce que Dieu a fait dans notre temps. Quand je pense, après la première prédication à Moscou dans cette grande église baptiste, deux membres du KGB sont venus et m’ont serré la main en me disant: «merci pour la prédication.» Dieu a vraiment fait des miracles dans tous les peuples, les langues et les nations. Que ce soit à Moscou, que ce soit au Caire, que ce soit à Damas; partout où nous avons pu être sur toute la terre, Dieu a ouvert des portes et des cœurs pour que Sa parole soit entendue. 

Et nous sommes aujourd’hui ici pour nous approfondir dans la parole, car notre Seigneur a dit: «celui qui croit en moi comme le disent les Écritures» ça, c’est la clef: «celui qui croit en moi comme le disent les Écritures.» Et en cet endroit, il n’y a qu’une seule chose qui est importante: c’est de croire «comme le disent les Écritures» croire ce que Dieu a dit dans Sa parole et l’accepter dans la foi, et, par l’Esprit de Dieu, recevoir Sa parole révélée. Et aussi la grâce que nous avons, nous l’avons lu il n’y a pas longtemps dans Mathieu 13 verset 51: «avez-vous compris ce que je vous ai dit?» Avons-nous compris le Message? Sommes-nous revenus à Dieu et à Sa parole? Nous allons avoir une exhortation de la parole, et avant que nous le fassions, j’aimerais lire un paragraphe de la prédication de frère Branham du 12 juin 1958. J’étais à Dallas (Texas) et j’ai eu un entretien avec frère Branham en 1958, et il disait: «frère Frank, tu retourneras avec ce Message en Allemagne». Et dans cette prédication du 12 juin 1958, frère Branham dit ceci juste après l’introduction de la prédication:

Citation:

Tout à l’heure, il y a un homme de l’Allemagne qui m’a embrassé, et nous avions eu là-bas, en Allemagne, dix mille convertis: chaque soir, cinq mille.

Et frère Branham vint à parler de la lumière surnaturelle et dit la chose suivante:

Citation:

…Ici, il y a un homme de l’Allemagne, il était là-bas alors que les caméras allemandes ont filmé trois fois la lumière.

Bien-aimés frères et sœurs, même quand frère Branham tenait des réunions à Karlsruhe en Allemagne et à Zurich, dans la ligne de prière, la lumière surnaturelle descendait. Et une fois dans la réunion de prédicateurs, la lumière est descendue. Vous pouvez voir cette photo sur internet. Des prédicateurs étaient rassemblés, et frère Branham était au milieu et parlait, et, sur lui, la lumière brillante, la lumière surnaturelle était sur lui. Et je devais penser, bien-aimés frères et sœurs, alors que Saul était sur le chemin de Damas, la lumière lui est apparue en plein midi, et il a regardé et a demandé: «mais qui es-tu Seigneur?» et la réponse était: «Je suis Jésus que tu persécutes.» Et je pense au 11 juin 1933 aussi, vers midi entre treize heures et quatorze heures, le 11 juin sur le fleuve Ohio, frère Branham était en train de baptiser un jeune frère quand il a entendu subitement une voix qui lui a dit: «Lève la tête et regarde! » Et la lumière surnaturelle était suspendue au-dessus de lui, visible pour tous ceux qui étaient présents. Elle est descendue et la voix a retenti de cette lumière surnaturelle et a dit:

«Tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur du retour de Christ.»

Bien-aimés frères et sœurs: «Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement.» 

Nous voulons aujourd’hui observer rapidement ce qui s’est passé au commencement, et ensuite, ce qui est promis pour la fin des temps avant le retour de Christ. Selon Actes des Apôtres chapitre 1. 

S'il vous plaît, rappelez-moi que nous devons annoncer les deux réunions qui auront lieu le weekend prochain à Londres et aussi le troisième weekend, le 21 août, il y aura une réunion à Berlin. Nous invitons tous ceux qui pourront venir à Berlin à l’hôtel Hilton sur la rue Mohrenstrasse. Tous seront au centre-ville à Berlin.

Actes des Apôtres le premier chapitre. Je voudrais lire quelques versets. Ici, nous avons l’exposé de notre Seigneur, qui, pendant quarante jours après sa résurrection était avec Ses disciples et a parlé du royaume de Dieu. Et selon Luc chapitre 24, il a exposé et montré comment est-ce-que tout ce qui était écrit dans les prophètes, les Psaumes, dans le livre de Moïse et dans la loi, s’était accompli. il leur a montré cela dans Luc 24. De la même manière, nous trouvons tout cela maintenant accompli: tout ce que Dieu a promis pour ce temps dans l'Ancien et dans le Nouveau Testament. Et après qu’Il a parlé avec eux, nous lisons ici dans Actes des Apôtres au premier chapitre, au verset 5:

Car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

«Dans peu de jours» Le Seigneur a dit ce qu’Il avait à dire. il a couronné ce qu’Il avait à dire avec la promesse. Tel que c’est écrit déjà dans Joël que: «dans les derniers jours», «les derniers jours» venaient de commencer, et notre Seigneur, avant Son départ au ciel, achevait ce qu’Il avait à dire à Ses disciples et dit ici: 

Car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.

Il n’y a eu que dix jours qui étaient passés, et ensuite, le Saint-Esprit s’est répandu. Et disons-le avec toute la certitude: le fondement de l'Église du Nouveau Testament a eu lieu d’une manière surnaturelle, alors que le Saint-Esprit s’est répandu et que les premiers cent vingt furent remplis du Saint-Esprit. Et Pierre, sous l’onction et la conduite du Saint-Esprit, a tenu la première prédication avec les paroles: «repentez-vous, convertissez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus-Christ pour ainsi, confirmer le pardon de vos péchés» car le pardon des péchés a eu lieu par le sang de l’Agneau. Mais, par le baptême d’eau, nous confirmons que nous sommes morts avec Christ, et que, dans le baptême, nous sommes ensevelis avec Lui, pour désormais, marcher en nouveauté de vie. Et il est ensuite écrit ici au verset 8:

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Loué et exalté soit notre Seigneur! Pas seulement à Jérusalem ou en Judée ou dans la Samarie, mais jusqu’aux extrémités de la terre, à tous les peuples, les langues et les nations, vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre. 

Et ensuite dans le résumé ici au verset 11 nous lisons:

Et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel.

Nous le disons toujours de nouveau: tout ce qui est lié au plan de la rédemption a lieu tel que c’est écrit. Notre Seigneur reviendra tel qu’Il est ressuscité. il est apparu corporellement aux disciples, et ensuite, il est monté au ciel corporellement devant leurs yeux: c’est de cette manière-là qu’Il reviendra pour nous prendre auprès de Lui. il est allé pour nous préparer une place et Il reviendra pour nous prendre auprès de Lui. Le retour de notre Seigneur sera une réalité divine. La transformation de nos corps mortels sera une réalité divine. Rien ne sera une interprétation ou une explication, mais tout aura lieu tel que cela est écrit dans la Parole de Dieu.

Ensuite nous avons ici dans Actes des Apôtres chapitre 2, la prédication de l’homme de Dieu des premières heures. Actes des Apôtres, lisons au verset 23. Actes des Apôtres chapitre 2 verset 23:

Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies.

Avez-vous lu avec moi? «Selon la prescience de Dieu» il fallait que notre Seigneur soit crucifié et c’est ainsi que cela s’est accompli avec le Rédempteur et cela a lieu aussi avec les rachetés. Avec les rachetés, tout a aussi lieu selon la prescience de Dieu. 

Et particulièrement au verset 25:

Car David dit de lui : je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé.

Et nous avons particulièrement au verset 26:

Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l’allégresse; et même ma chair reposera avec espérance.

Ici nous avons tout l’exposé de ce qui s’est passé autrefois au commencement. Et ensuite dans la deuxième prédication, Pierre fait directement mention de ce qui nous concerne dans ce temps. Actes des Apôtres chapitre 3 à partir du verset 18 nous lisons:

Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir. Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés.

«Repentez-vous et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés»: Sans repentance, il n’y a pas de pardon. il faut que l’Esprit de Dieu vienne sur nous pour que nous puissions rentrer en nous-mêmes, parfois même avec des larmes, demander pardon au Seigneur. «Repentez-vous et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés». Ensuite au verset 20:

Afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ…

Ensuite suit la promesse qui nous concerne:

…que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois.

Simplement merveilleux! Ici, notre Seigneur et Rédempteur devait être reçu au ciel jusqu’au temps où tout ce qui avait été annoncé par la bouche de Ses saints prophètes devait s’accomplir. Bien-aimés frères et sœurs, nous vivons dans le temps dans lequel toutes ces Écritures trouvent leur accomplissement. Nous sommes de tout notre cœur reconnaissants à Dieu de ce que – je vous demande d’éteindre le ventilateur, il y a un vent trop froid, ça ne va pas- nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que nous nous tenons sous l’écoute de la parole de Dieu et que nous pouvons nous rassembler, et écouter les paroles des Écritures et croire de tout notre cœur, reconnaître le jour et l’heure. Et nous pouvons aussi – même ceux qui sont ici pour la première fois, qui sont nouveaux et entendent de telles choses de manière nouvelle: tel qu’ici sur terre, la vie commence avec notre naissance, c’est ainsi que notre vie spirituelle commence avec une nouvelle naissance. Dieu est grâce et il est écrit: «si ce n’est que quelqu’un naisse de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu.» Ça ne suffit pas de dire: «je crois le Message», il faut d’abord que nous puissions expérimenter le pardon de nos péchés, la réconciliation personnelle avec Dieu, et consacrer réellement notre vie à Dieu, et faire une expérience personnelle avec Dieu et recevoir une liaison, une relation intime avec Dieu, comme il est écrit dans Jean 20: «je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.» Et nous aussi, nous sommes nés de nouveau par l’Esprit et la parole de Dieu, nous sommes devenus fils et filles de Dieu. Et, lors du retour de Jésus-Christ, nous serons transformés dans un corps de résurrection; et avec le Seigneur qui sera revenu corporellement, nous irons à Sa rencontre et nous monterons avec Lui, et nous serons avec Lui pour toujours. Tel qu’Il est venu à nous et qu’Il a participé à la chair et au sang, il vécut comme un homme, c’est ainsi que c’est certain que nous Lui serons semblables. La rédemption est une œuvre parfaite de Dieu.

Depuis le commencement, Dieu voulait avoir des fils et des filles autour de Lui, et cela a été accompli en Jésus-Christ notre Seigneur. C’est en Lui que nous avons reçu l’adoption, et nous sommes aujourd’hui fils et filles de Dieu. il s’agit que nous puissions avoir notre communion personnelle avec le Seigneur. 

J’ai deux versets bibliques dans l’Ancien Testament auxquels j’ai pensé. Pensez aussi à ce qui est écrit dans le Nouveau Testament. Dans l’Ancien Testament, vous pouvez noter cela, nous avons dans Genèse 28, nous avons la description de ce qui s’est passé autrefois ici avec Jacob. Genèse chapitre 28 à partir du verset 10 jusqu’au verset 15. Ici l’homme de Dieu voit une échelle. Lisons cela au verset 12. Genèse 28 verset 12:

Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.

Ça, c’était la première partie. Mais ensuite, au verset 13:

Et voici, l'Éternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit : Je suis l'Éternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

Ensuite nous lisons ce qui s’est passé encore. Cela me touche le cœur. Au verset 14, il est écrit à la fin du verset:

… et toutes les familles de la terre, toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité.

«…bénies en toi et en ta postérité»: pas seulement Abraham, mais, Isaac aussi et Jacob ont eu une relation personnelle avec Dieu, ils ont fait leurs expériences, leurs rencontres personnelles surnaturelles avec le Seigneur. Et ici, au verset 15 il est écrit:

Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays; car je ne t'abandonnerai point…

Et maintenant arrive ce que nous devons tous souligner:

…que je n'aie exécuté ce que je te dis. (Ce que je t’ai promis, en allemand. N.d.t)

«Je serai avec toi, je ne t’abandonnerai point jusqu’à ce que j’aie exécuté ce que je t’ai promis; je te ramènerai dans ce pays» Bien-aimés frères et sœurs, l’échelle symbolisait que Dieu a créé une relation entre Lui et la terre, de la terre au ciel. Et nous sommes reconnaissants de ce que notre Dieu a pris Lui-même la responsabilité pour ce qu’Il a promis. Lui-même prend la responsabilité d’exécuter tout ce qu’Il nous a promis. 

Et ici, nous avons encore la dernière chose, une expérience surnaturelle du salut que Jacob a pu faire. Genèse chapitre 33 je crois. Nous n’allons pas lire tous les versets. À partir du verset 22, nous avons l’expérience de Jacob; il a cherché la face du Seigneur et a dit: «je ne te laisse pas jusqu’à ce que tu me bénisses.» Nous connaissons tous cette expérience. Genèse 32 verset 26:

Il dit : Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.

Frères et sœurs nous devons avoir une rencontre personnelle avec Dieu et faire une expérience d’une conversion, consacrer notre vie au Seigneur, remettre notre vie au Seigneur et savoir que, dès maintenant, nous avons reçu la grâce du Seigneur et nous Lui appartenons. Ensuite au verset 30 nous lisons:

Jacob appela ce lieu du nom de Peniel.

Peniel veut-dire: la face de Dieu. Jacob a personnellement expérimenté Dieu. Lisons encore une fois.

Jacob appela ce lieu du nom de «face de Dieu» -Peniel; car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée.

Est-ce-que notre Seigneur, lorsqu’Il était sur cette terre et marchait, n’a-t-Il pas dit: «celui qui m’a vu a vu le Père?» Dieu manifesté dans l’Ancien Testament en tant que Seigneur, et, dans le Nouveau Testament, le Père manifesté, révélé dans le Fils. Et tel que Jacob avait cherché la face de Dieu et a dit: «Seigneur je ne te laisse pas si ce n’est que Tu m’aies béni.» Bien-aimés frères et sœurs, nous aussi, nous devons parvenir dans cet état de cris de détresse où nous disons: «Seigneur je ne T’abandonne pas, je ne Te laisse pas, je ne quitte pas cet endroit si ce n’est que je trouve grâce devant Toi, et que je ne T’expérimente personnellement, et que je puisse dire cet endroit s’appelle Peniel, c’est-à-dire avoir vu Dieu face à face et avoir reçu la grâce de Dieu.» 

Nous pouvons lire que le soleil s’est levé pour lui, et ce n’était plus Jacob mais Israël. Au moment où l’Esprit de Dieu vient sur nous et que nous sommes unis au Seigneur, et que vraiment, nous avons cherché Sa face jusqu’à ce que quelque chose se soit passé avec nous, de Jacob (qui veut dire malice, trompeur) que d’un Jacob, on devienne un Israël. il faut que ce soit le résultat d’une expérience avec Dieu. Que de Jacob, un Israël vienne; que d’un trompeur, on devienne un combattant de Dieu, quelqu’un qui a rencontré Dieu face à face.

Et dans le Nouveau Testament, nous avons, particulièrement dans le sermon sur la montagne, ce que notre Seigneur dit ici. Et cela nous est adressé à tous aujourd’hui, particulièrement à ceux qui sont là pour la première fois et aussi à tous les jeunes. Cela nous est adressé à nous tous. Lisons dans Matthieu chapitre 7. C’est le sermon sur la montagne, la prédication la plus longue que notre Seigneur a tenue. Matthieu chapitre 7, je voudrais y lire quelques versets. Commençons avec le verset 7. Matthieu 7 verset 7:

Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.

Chercher: il faut que cela se passe avec toi. Frapper: c’est toi qui doit le faire. Le Seigneur frappe, mais c’est toi qui vient. Ensuite il écrit:

Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.

«Cherchez le Seigneur pendant qu’Il se trouve», venez à Lui vous tous des extrémités de la terre. Et ici, dans le même texte de Matthieu 7 verset 13, nous lisons… Matthieu 7 verset 13:

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.

Ensuite vient directement l’exhortation au verset 14:

Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Ici, nous avons toute l’humanité. il est dit que le chemin qui mène à la perdition est spacieux,: car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition; mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent et qui marchent sur le chemin étroit. C’est pour cette raison bien-aimés frères et sœurs que nous pouvons toujours de nouveau remercier le Seigneur de ce qu’Il nous a fait sortir du chemin spacieux qui mène à la perdition. il nous a fait sortir et nous a placé sur le chemin étroit, le chemin resserré. Et notre Seigneur a dit: «je suis le chemin, la vérité et la vie.» il s’agit de venir au Seigneur et de recevoir ce qu’Il nous a accordé par Sa grâce.

Cela continue encore. il est écrit ici au verset 21 de Matthieu 7:

Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement, seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

Ici nous avons une parole très sérieuse. il nous est dit ici de mettre la parole de Dieu en pratique pour pouvoir prétendre faire la volonté de Dieu: «faire la volonté de Mon Père qui est dans les cieux.» Ça ne suffit pas de prier, de dire «que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel», nous devons comprendre que cela doit devenir le désir de notre cœur: «que Ta volonté soit faite par Ta grâce dans ma vie personnelle.» Et c’est ainsi que nous voyons qu’il est encore écrit :

Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?

Oui, on peut dire que des gens du plein Évangile ont élevé leurs voix, de grands évangélistes de télévision ont pris la parole et ont dit: «n’avons-nous pas… n’avons-nous pas prophétisé, chassé des démons, fait beaucoup et de grands miracles, beaucoup?» Et que dira le Seigneur? «Je ne vous connais même pas. Retirez-vous de moi. Je ne sais pas qui vous êtes»

Et disons cela aujourd’hui avec un cœur humble: il ne s’agit pas de jouer à la chrétienté et de se présenter en tant qu’un grand homme; mais il faut d’abord que celui qui prêche la parole, connaisse la volonté de Dieu. il faut que celui qui prêche la parole connaisse la volonté de Dieu et soit dans la volonté de Dieu. Avant de pouvoir prêcher la vérité, il faut que la vérité m’ait d’abord été révélée; avant de révéler aux autres la volonté de Dieu, il faut qu’elle m’ait été révélée et que je la mette en pratique; avant de pouvoir baptiser d’eau, il faut que moi je sache comment on baptise d’eau. Avant que je puisse prêcher aux autres le baptême du Saint-Esprit, il faut que moi-même j’ai été baptisé du Saint-Esprit. il faut que par la grâce de Dieu tout soit revenu à l’état primitif. Donc, pas: «n’avons-nous pas, n’avons-nous pas, n’avons-nous pas» mais d’abord: «que Ta volonté soit faite» pas «comme je veux», mais «comme Tu veux»: ça, c’est notre humble disposition devant la face de Dieu.

Et ça aussi, nous avons eu à le dire plusieurs fois: dans Luc 7, il nous est dit que les scribes et les pharisiens ont rejeté le conseil de Dieu en refusant d’être baptisé du baptême de Jean-Baptiste. Mais c’était le laps de temps prophétique dans lequel Dieu avait accompli des promesses bibliques. Jean-Baptiste n’était pas juste quelqu’un qui était apparu: il était un homme envoyé de Dieu avec le Message de Dieu adressé au peuple de Dieu. Mais les scribes et pharisiens ont rejeté son ministère et le baptême d’eau. Bien-aimés frères et sœurs, si notre Seigneur Lui-même dit qu’ils ont rejeté le conseil de Dieu pour leur part en refusant dans l’obéissance de la foi d’être baptisés, qu’est-ce-qui se passe aujourd’hui avec tous ceux qui, dans la désobéissance demeurent dans l’enseignement de la Trinité, demeurent dans le baptême trinitaire? Tous confessent et disent: nous avons la confession de foi de Nicée. Mais où sont les hommes qui ont la confession de foi de Jérusalem? Où sont-ils? Où sont les hommes qui baptisent tel que Pierre, Jean, Paul et Jacques ont baptisé? Où sont ces hommes? Cela ne peut être qu’ainsi. Que Dieu accorde Sa grâce et nous donne d’abord la révélation.

Dans l’ordre de mission, il s’agissait «Du Nom» qui est au-dessus de tout nom, Le Seul Nom qui a été donné pour notre salut; car c’est dans Son nom, le nom de Jésus-Christ que tout genou fléchira et que toute langue confessera qu’Il est Le Seigneur. Nous aussi, nous confessons déjà aujourd’hui qu’Il n’est pas une deuxième personne de la divinité, mais il est Le Seigneur qui déjà, dans tout l’Ancien Testament, dans le Jardin d’Éden, marchait et avait parlé avec tous les prophètes en tant que Seigneur; il avait combattu avec Jacob, il était venu vers Abraham et S’était assis sous les térébinthe, et avait mangé et bu avec Abraham. C’est pour cette raison que nous lisons dans le Nouveau Testament cent cinq fois concernant notre Seigneur et Rédempteur. Cent cinq fois, le Rédempteur est désigné en tant que Seigneur dans le Nouveau Testament: «aujourd’hui dans la ville de David, Christ le Seigneur vous est né». On peut aller dans tout l’Ancien Testament et voir comment est-ce-que Dieu a tout ordonné dans la parole. Personne n’a besoin de s’égarer. Tous peuvent recevoir l’orientation dans la parole de Dieu, recevoir l’enseignement de Dieu car il est écrit: «ils seront tous enseignés de Dieu».

Qu’est-ce-qui s’accomplit dans cette réunion? Nous sommes enseignés de Dieu, introduits dans Sa parole, enseignés dans Sa volonté. C’est ainsi que nous ne nous référons pas à frère Branham ou à frère Frank; mais en tout, nous nous référons à toutes les Écritures et nous témoignons que la Parole est la vérité. Et nous pouvons réellement, en ce qui concerne tout ce que Dieu nous a préparé, nous pouvons l’accepter.

Encore une fois, c’est adressé à ceux… bien-aimés frères et sœurs, j’aimerais le dire sincèrement: je voudrais revoir tous ceux qui ont écouté de ma bouche la parole de Dieu. Je voudrais que tous puissent recevoir dans leur cœur, sans mélange, la semence incorruptible de la parole de Dieu, et qu’en tous, cette semence produise de son fruit. Mais ici est le point que tout le monde devrait bien comprendre: dans le Message du temps de la fin, il y a deux sortes de semences: ça, on doit le savoir. Et je le dis en raison d’une parole du Seigneur et aussi en raison de ce que frère Branham a vu. Frère Branham voyait qu’il y avait une sécheresse, une sécheresse qui était venue sur le pays; et, il y avait un champ, tout un champ avec du blé et de la mauvaise herbe, et tous ont crié pour recevoir la pluie, même la mauvaise herbe. Ensuite vint la pluie, et elle vint sur les deux semences: sur le blé et sur l’ivraie. Et les deux avaient crié pour la pluie; et, après avoir reçu la pluie, les deux ont crié: «loué soit le Seigneur! Loué soit le Seigneur» Mais quelle était la différence? Ce n’était pas la pluie qui faisait la différence, la différence était dans la semence, pas dans la pluie. Caïn et Abel étaient dans le même champ et venaient de la même mère; mais la différence était la semence. 

Avant que la récolte n’ait lieu, il n’y aura plus de mauvaise herbe dans le champ. Avant que la récolte n’ait lieu, il n’y aura plus d’ivraie. Avant l’enlèvement, avant l’enlèvement, après que Dieu aura béni d’une manière nouvelle, nous devons tous prendre notre décision. Est-ce-que nous prêtons l’oreille aux interprétations? Après que Dieu a béni, nous devons nous demander, nous examiner: est-ce-que ce que nous écoutons, c’est vraiment la vraie parole ou ce sont des interprétations? On doit s’examiner. Et il y a une chose qui doit encore être dite: il n’y a qu’une seule promesse qui est la promesse du retour de Jésus-Christ notre Seigneur. il n’y a pas de promesse qu’un prophète (frère Branham) va de nouveau revenir, non. Et ça, je vous demande à tous, de n’accepter que la parole de Dieu, et d’ouvrir votre cœur seulement à ce que disent les Écritures et tel que le disent les Écritures, ne pas tout gober; car à la fin cela sera manifesté comme cela est écrit dans Malachie: «on verra la différence entre celui qui vraiment sert Dieu, et celui qui ne le sert que de la bouche». C’est pour cette raison qu’il faut que la volonté de Dieu ait lieu dans notre vie personnelle, et aussi dans l'Église.

Encore quelques paroles précieuses. On pourrait aller partout dans les Écritures et lire et encore une fois, lire. Dans 1 Timothée chapitre 6, l’homme de Dieu a parlé de son ministère et a dit qu’il a exécuté… 1 Timothée chapitre 6, ici nous lisons à partir du verset 13:

Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder, garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ.

Pensons à cela. il y a deux mille ans d’ici, l’homme de Dieu écrit quelque chose qui doit s’accomplir dans notre temps, avant le retour de Jésus-Christ: c’est-à-dire que tout le dessein du salut de Dieu et tout le peuple de Dieu, de tout leur cœur doit croire comme le disent les Écritures, parce que tout le conseil de Dieu leur a été prêché. il écrit aussi ici cette parole «au temps convenable» au verset 15: 

Que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l'immortalité etc.

Bien-aimés frères et sœurs, quelle grâce! Et comme frère Branham l’a toujours de nouveau dit: Dieu nous a ramené au commencement, à la Parole pour que notre prédication soit à cent pour cent liée à Dieu et à Sa parole. Que la semence incorruptible de la parole de Dieu, le grain de blé soit semé en nous; car, le Seigneur ne prendra pas de l’ivraie dans Son grenier, il ne prendra que Son blé mûr. C’est ce blé mûr-là qu’Il rassemblera et qui sera enlevé. Bien-aimés frères et sœurs, cela sera une réalité divine. Et aussi certain que nous n’avons fait que prêcher la pure parole éternelle et originale de Dieu, et c’est cette parole que nous avons semée – jusqu’aujourd’hui je n’ai semé aucune interprétation ni aucune pensée personnelle – c’est ainsi que le Seigneur, dans les élus, achèvera cette œuvre qu’Il a commencée pour le jour glorieux de Son retour.

Dans 2 Pierre, encore cette parole merveilleuse qu’Il a aussi préparée pour nous dans ce temps. Toutes les paroles nous concernent, toutes les paroles nous parlent. Dans 2 Pierre, nous lisons le premier chapitre à partir du verset 3:

Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu; celles-ci nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise.

Ici, il nous est montré ce que cela signifie: que le vieil homme avec tous ses désirs, avec tout ce qui appartient au désir mondain et tout, que nous puissions nous dépouiller de tout, et que nous soyons transformés dans le plus profond de notre être intérieur. Comme nous l’avons lu tout à l’heure: «étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie; mais large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition.» Seulement si nous sommes vraiment sortis de ce chemin spacieux et que nous avons reçu les promesses de Dieu, et que nous avons part à la nature divine, et que nous sachions: «que Ta volonté soit faite dans ma vie personnelle sur la terre comme au ciel », que nous puissions de tout notre cœur demander et dire «que Ta volonté soit faite». Ce qui est encore écrit dans ces paroles est simplement puissant et important. À partir du verset 16. 2 Pierre chapitre 1 verset 16:

Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

Cela est aussi pour moi quelque chose de précieux: «avoir vu sa majesté de nos propres yeux.» Je suis témoin oculaire et auriculaire. De mes propres yeux et de mes propres oreilles, j’ai vu l’action surnaturelle de Dieu dans notre temps, Sa majesté. Nous avons dit cela plusieurs fois ici. Aussi particulièrement dans les lignes de prière, quand frère Branham priait pour les individus et que le Seigneur lui montrait en vision qui ils sont, d’où ils viennent. Je l’ai lu ici, alors que le père du traducteur était dans la ligne de prière, et l’homme de Dieu a vu, il a dit: «je vois l’océan, je vois New York je vois les grands immeubles, je vois les voitures, toute la circulation.» Et nous regardions tous, et écoutions ce que frère Branham disait. Comment est-ce-que frère Branham pouvait savoir? Parce que Dieu était en train de lui montrer cela dans la vision. Et ensuite il dit: «Tu viens des États-Unis, tu viens de New York. Tu es un prédicateur dans l’Assemblée de Dieu, et tu es venu en Allemagne comme missionnaire…» nous étions tous assis là. Je ne faisais qu’avancer plus devant, plus devant, et je me suis assis. J’étais tendu en voyant comment est-ce-que Dieu le Seigneur révélait ce qui concernait chacun de ceux qui étaient dans la ligne de prière. J’étais présent à Karlsruhe ici en Allemagne, j’ai vu de mes propres yeux, et j’ai entendu de mes propres oreilles. 

Bien-aimés frères et sœurs, quand ensuite l’homme de Dieu disait: «comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux», voir de nos propres yeux ce que Dieu a fait dans notre temps, et les promesses qui se sont accomplies: «je vous enverrai le prophète Élie avant que le jour terrible et redoutable de l’Éternel vienne». Et ce que nous avons lu dans Actes des Apôtres chapitre 3, Lui notre Seigneur et Rédempteur doit être reçu au ciel jusqu’au temps du rétablissement de tout ce que Dieu déjà, par les prophètes au commencement, a prêché. Nous croyons que les promesses de Dieu sont oui et amen, qu’elles sont vraies; et que, devant nos yeux, elles deviennent une réalité. Que ce soit en Israël ou dans l'Église: tout ce qui est écrit s’accomplit.

Et ici, l’apôtre Pierre couronne la parole qu’il a prêchée avec ces mots. Lisons encore cela encore dans 2 Pierre chapitre 1 verset 18, et aussi particulièrement le verset 19, et pour finir les versets 20 et 21. il est écrit au verset 18:

Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

 Qui pouvait recevoir cela? il était sur la montagne de transfiguration, il a vu la nuée surnaturelle, il a entendu la voix: personne ne pouvait lui ôter cela, c’était une partie de sa vie spirituelle, il était témoin de Sa majesté. Et ensuite nous lisons ici, malgré cette expérience puissante, il dit au verset 19:

Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique (la parole prophétique que nous possédons, en allemand. N.d.t), à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs;

Tel qu’avec Jacob, le matin se levait, un nouveau jour s’est levé; que Dieu puisse accorder Sa grâce, que pour nous, un nouveau jour se lève, une nouvelle époque se lève, de nouvelles bénédictions soient manifestées. Et tel que Pierre le témoigne encore ici, et cela me réjouit au-dessus de toute mesure, au verset 21… oui les versets 20 et 21

Sachez tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière.

Pas une seule! Aucune, pas une seule! Aucune ne permet une interprétation. Aucune Écriture ne permet une interprétation. Seulement ce qui est écrit noir sur blanc dans la Bible. Et ça, nous avons eu à le dire souvent: un Testament est fermé en lui. Nous avons l’Ancien Testament et le Nouveau Testament: personne n’a le droit d’interpréter la dernière volonté d’un testament, personne n’a le droit de le faire, on ne fait que lire. Ici au verset 21:

Car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussé par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Les hommes de Dieu sous l’onction et la conduite du Saint-Esprit ont parlé, prêché la parole. Et nous avons la même parole que nous avons reçue par la même onction du Saint-Esprit par la grâce de Dieu. Et nous prétendons jusqu’à la fin qu’aucune prophétie des Écritures ne permet une interprétation particulière, aucune! Mais que notre foi est fondée dans la parole de Dieu et que, par la grâce de Dieu, nous avons part à tout ce que Dieu nous a accordé. 

Encore dans 2 Pierre ces versets merveilleux. 2 Pierre chapitre 3. D’abord le verset 2. 2 Pierre 3 verset 2:

Afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres;

Les deux: ce que Dieu, par les prophètes et ce que Dieu, par les apôtres nous a donné et transmis. Nous pouvons le croire, le prêcher. 

Et encore le verset 9:

Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Quand le dernier sera entré, les portes se fermeront, et notre Seigneur – comme il est écrit – reviendra avec la trompette de Dieu, avec la voix de l’archange; et les morts en Christ ressusciteront premièrement, et nous qui sommes restés vivants, nous serons transformés, et ensemble avec eux, nous serons enlevés pour être auprès du Seigneur pour toujours. Bienheureux sont tous ceux qui sont conviés au festin des noces de l’Agneau. Et, à ces noces, il n’y aura pas des invités, mais l'Épouse de l’Agneau. il n’y aura pas de conviés: les conviés sont l'Épouse et l'Épouse sont les conviés. il n’y aura pas d’invités. Nous n’avons pas besoin des gens qui seront là comme spectateurs, non: Son Épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin. L'Époux ne viendra prendre que l'Épouse, et nous serons avec Lui et fêterons le festin des noces en tant qu’Épouse de l’Agneau avec l'Époux.

Et encore aujourd’hui, nous invitons tous, tous ceux pour lequel ce Message est nouveau: cherchez dans les Écritures, sondez-les pour voir si ces choses sont exactes. Allez dans l’Ancien Testament, examinez les Écritures pour voir si ce que nous avons prêché aujourd’hui est exact. Nous devons le faire. Examinez si ce que nous avons entendu hier et aujourd’hui est exact. 

Tous ceux qui sont ici aujourd’hui, tous ceux qui écoutent en commençant par l’Oakland, en nouvelle Zélande, et allant sur toute la terre, sur tout le globe, que dans tous les peuples, les langues et les nations, que tout le peuple de Dieu soit bénit. Que tous fassent un nouveau commencement avec Dieu. Une repentance réelle passe par la porte étroite et sur le chemin resserré. Qu’ils expérimentent personnellement la grâce de Dieu, et ensuite naissent de nouveau par la puissance de Dieu pour que nous puissions marcher en nouveauté de vie, portant la vie de Dieu Lui-même en nous, allant au retour de Jésus-Christ notre Seigneur. Attendons sachant que cela aura lieu tel que Dieu l’a dit. 

Pour finir encore, comme frère Branham l’a aussi dit: le Message qui t’a été confié ira comme précurseur dans le monde entier avant le retour de Christ. Et nous avons devant nos yeux cela accompli. Tous les frères de toute l’Afrique, de l’Asie, de toute l’Europe et du monde entier peuvent le témoigner. Ils peuvent rendre témoignage de ce que Dieu a fait dans notre temps. Ce n’est qu’après le retour à la maison de Paul et de tous les prophètes, et aussi après le retour à la maison de frère Branham, que la parole de Dieu originale, le plein Évangile a été prêché à tous les peuples, à toutes les nations comme un témoignage. Et tous ceux qui ont une oreille pour entendre entendront ce que l’Esprit dit à l'Église. 

Encore une fois, j’insiste en raison de ce que Dieu m’a montré: à la fin, il y aura un champ de blé mûr, plus que mûr. Et le Seigneur viendra nous prendre et nous serons avec Lui dans la gloire. Et comme il est écrit: «consolez-vous par ces paroles» (1 Thessaloniciens chapitre 4, le dernier verset). Sans considérer les épreuves par lesquelles nous passons, tout ce qui se passe ici sur terre, dans les familles, les couples, au travail, avec les adolescents: tout passera. S'il vous plaît, faites confiance au Seigneur, ne vous découragez pas, ayez un nouveau courage. Le Seigneur est avec vous dans chaque circonstance et Il vous accordera la victoire. Et en triomphe, nous irons et serons avec le Seigneur. Lui Le Victorieux de Golgotha, qu’Il accorde à chacun de vous la victoire dans vos épreuves qu’Il a préparées pour vous.

À lui notre Rédempteur, à Lui soit la gloire, l’honneur et l’adoration! Amen! Levons-nous et chantons «Tel que je suis sans rien à moi» [«L'assemblée chante ‘Tel que je suis sans rien à moi’ N.d.l.r]

Je ne sais pas si je devrais le faire. Notre frère veut chanter quelque chose en ourdou. Peut-être un ou deux strophes. Nous écoutons aussi toutes les autres langues. Es-tu ici frère? Veux-tu chanter en langue ourdou? Où est le frère…? [Un frère dit «Emmanuel»] Frère Emmanuel, es-tu ici? Je le vois. Oui. Ok. Courbons nos têtes pour la prière. Et si nous nous examinons maintenant devant Dieu et disons: «Seigneur Tu m’as parlé, je viens à Toi. Je veux que Tu Te révèles à moi, et que Tu me fasses grâce. Accorde-moi une nouvelle expérience avec Toi. Retire le voile pour que je puisse voir ce que Dieu a fait, ce qui s’est passé pour moi sur la croix à Golgotha: le pardon, la réconciliation, le plein salut, l’adoption.» Ô bien-aimé Seigneur, fais grâce aujourd’hui! Que tous aient bien compris. Que tous puissent l’accepter. Que tous puissent abandonner le chemin large et passer par la porte étroite, se repentir, expérimenter le pardon avec Dieu par la grâce de Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur. Ensemble, nous louons la puissance du sang de la nouvelle alliance, nous louons la parole de Dieu: merveilleuse est la parole! Et nous sommes reconnaissants pour le Saint-Esprit qui nous conduit dans toute la vérité.

Pendant que nous restons dans la prière, je voudrais demander qui voudrait consacrer sa vie entièrement au Seigneur, et ne pas appartenir à ceux qui diront: «n’avons-nous pas, n’avons-nous pas, n’avons-nous pas?» mais appartenir à tous ceux qui croient de tout leur cœur, qui reçoivent chaque parole et ont part à ce que Dieu fait maintenant. Quels que soient nos problèmes, nos détresses et nos épreuves, nous allons tout apporter au Seigneur. Que ce soit nos problèmes spirituels, que ce soit dans l’âme, dans l’esprit ou dans le corps, quoi que ce soit: la rédemption a eu lieu pour l’homme tout entier, de la tête aux pieds, dans l’âme, dans l’esprit et dans le corps. Et nous croyons ce que notre Rédempteur nous a accordé, et nous le recevons dans la foi. Et aussi ceux qui sont malades, tous ceux qui sont fatigués et chargés, ceux qui sont affligés et tourmentés par l’adversaire, notre Seigneur est ici et dit: «L’Esprit du Seigneur est sur moi pour annoncer la délivrance aux prisonniers, et pour dire à ceux qui sont perdus: vous êtes sauvés; et dire encore aux malades qu’ils sont guéris» par Ses meurtrissures nous sommes guéris. Acceptez cela, remerciez le Seigneur pour cela. il nous accorde aujourd’hui la victoire, car Sa parole nous a été adressée, et nous l’avons acceptée. Et de la même manière, nous allons aussi prier pour tous ceux qui veulent faire une nouvelle expérience avec Dieu. Que nous puissions dire que cela a servi à quelque chose d’être ici, cela a servi à quelque chose d’écouter la parole, de croire la parole et d’expérimenter les bénédictions de Dieu. Qui veut être introduit dans cette prière? Tous.

Dieu Tout-Puissant, créateur du ciel et de la terre, Tu es notre Rédempteur. L’œuvre de la rédemption accomplie est parfaite pour l’âme, l’esprit et le corps. Seigneur, confirme Ta parole, confirme Ta présence parmi nous. Sauve celui qui est perdu, délivre celui qui est lié, guéris celui qui est malade, accorde la révélation par Ton Saint-Esprit. Nous Te remercions pour Ta présence, pour Ta parole, pour le sang. Nous Te remercions de ce que Tu as fait une nouvelle alliance avec nous; et nous Te remercions de ce qu’aujourd’hui, Tu nous as bénis, et avec nous, tout Ton peuple sur toute la terre, Tu l’as béni. 

Bénis particulièrement tous ceux qui ont entrepris un long trajet. Des familles entières sont venues, ô bien-aimé Seigneur! Ils ont mis le royaume de Dieu en première place. Ils ne sont pas allés quelque part en vacances, mais ils sont venus pour écouter Ta parole. Tu as envoyé une faim comme il est écrit: «j’enverrai une faim pour écouter Mes paroles», et nous Te remercions bien-aimé Seigneur de ce que nous pouvons le voir. 

Rassemble-moi Mon peuple, tous ceux avec lesquels j’ai fait une alliance. Bien-aimé Seigneur, Tu as fait une alliance avec nous. Et dans Matthieu 26:26 à 28, Tu as dit: ceci est Mon sang, le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour plusieurs, pour nous tous aussi, Tu as versé Ton sang. Nous sommes le Troupeau des vainqueurs, des rachetés, le résultat de ce qui a été accompli à Golgotha, les prémices des fruits des fils et filles de Dieu.

Bien-aimé Seigneur, bénis au-dessus de toute demande et prière. Nous croyons que Ta parole ne revient pas à Toi vide et sans effet, mais elle produit l’effet en tous ceux qui la croient. Je Te remercie bien-aimé Seigneur de ce qu’ensemble, nous voyons la fin du temps de la grâce et l’achèvement de l’œuvre, et Ton retour aura lieu au temps fixé. Et Tu ne tarde pas avec l’accomplissement des promesses mais Tu attends jusqu’à ce que le dernier se repente, se convertisse et entre. 

Bien-aimé Seigneur, encore une fois, je Te remercie de tout mon cœur pour tous les frères et toutes les sœurs qui entreprennent un long trajet et viennent pour écouter Ta parole. Et ensemble nous Te disons merci pour tous nos frères qui viennent et traduisent. Bénis particulièrement les frères de la langue française, et dans toutes les langues. Bénis aussi très particulièrement notre frère Taty. Bénis tous les frères dans le ministère. Bénis tous ceux qui ont part à la prédication, qui distribuent la même nourriture. Bien-aimé Seigneur, nous avons reconnu le jour et l’heure, le Message et le messager; et nous Te remercions de ce que nous avons part à ce que Tu fais maintenant. Fais-moi grâce, fais-nous grâce à tous. Nous Te remercions ensemble de tout notre cœur de ce que tu as parlé avec nous et que nous avons la grâce de croire et d’appartenir au Troupeau qui, de tout son cœur, fait Ta volonté. Nous Te croyons et nous sommes obéissants à Ta parole. Fais luire Ta face, accorde-nous Ta paix, Ta bénédiction dans le saint nom de Jésus-Christ! Alléluia! Amen! «L'assemblée dit 'amen' N.d.l.r » amen!

Vous pouvez vous asseoir. Nous allons encore tout à l’heure… il y a? D’accord. Seulement deux strophes. Pas sept.





Cette brochure est la transcription de la Réunion Mensuelle de Krefeld du Dimanche 06 août 2017 tenue par le frère Ewald Frank.