Freie Volksmission

Jesus Christus ist derselbe gestern, heute und in Ewigkeit. Heb.13.8

Sprache

Réunion Mensuelle de Krefeld, Dimanche 4 Juin 2017 / Ewald Frank

Sprache franzözisch




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps»

Réunion Mensuelle de Krefeld
Dimanche 04 Juin 2017

[Plusieurs frères passent et prient chacun à tour de rôle dans sa langue natale. N.D.L.R].

Alléluia! Alléluia! Vous pouvez vous asseoir. C’est puissant, la manière avec laquelle Dieu a conduit nos frères dans la prière. Aussi cette pensée: lorsque la tour de Babel fut bâtie, la confusion des langues est venue. Mais le jour de la pentecôte, chaque auditeur écoutait directement dans sa langue ce qui se disait, et chacun a compris l’autre. La confusion a pris fin par l’effusion du Saint-Esprit. Et dans l’Église du Dieu vivant, nous comprenons ce qui a été dit par le Saint-Esprit. Au ciel aussi, nous allons tous remercier le Seigneur dans notre propre langue, et malgré tout, tous comprendront tout. Quelle grâce que nous puissions nous rassembler et écouter la parole du Seigneur, et nous préparer pour le jour glorieux de Son retour. Que Dieu puisse bénir nos frères qui traduisent maintenant, particulièrement le frère Étienne Genton qui vient tous les premiers weekends ici pour traduire en italien, ainsi que tous les autres frères que le Seigneur peut utiliser. Pensez à cela: la parole de Dieu est transmise d’ici dans quinze différentes langues, et ensuite encore, bien-sûr naturellement, dans le monde entier. C’est un cadeau du Dieu vivant.

Encore rapidement quelques salutations. [Frère Frank lit les salutations. N.D.L.R].

Remercions le Seigneur de ce que nous sommes vraiment liés avec tous ceux qui véritablement dans ce temps, écoutent et croient la parole du Seigneur, et font les expériences bibliques: ils se repentent, consacrent leurs vies au Seigneur et expérimentent une conversion, un retour au Seigneur et à Sa parole, vraiment une régénération de l’homme intérieure, une vraie nouvelle naissance, car, seulement ce qui est né de Dieu peut vaincre le monde. Et Dieu a conduit les choses ainsi, que chaque promesse qui fut donnée à Marie s’est accomplie, et le Saint-Esprit l’a couvert de son ombre, et la promesse est devenue une réalité. C’est ainsi encore aujourd’hui avec nous: nous écoutons les promesses pour ce temps, nous les croyons et nous pouvons dire: «je ne connais aucun homme». Nous ne présentons aucun homme. Marie pouvait dire: «je ne connais aucun homme», moi aussi, je ne connais aucun homme, mais je connais seulement Jésus-Christ mon Seigneur et Rédempteur. Tous les hommes de Dieu étaient des envoyés du Dieu tout-puissant et ont prêché la parole. Nous ne prêchons pas Paul, nous ne prêchons pas Pierre, nous ne prêchons pas frère Branham; nous prêchons Jésus-Christ et prêchons ce que Dieu a, par Sa grâce, révélé à ces hommes.

Et aussi cette pensée doit encore une fois être exprimée, et elle est digne qu’on lui donne toute notre attention. Quand nous lisons dans Matthieu 17 verset 11, Dieu a répété la promesse de l’Ancien Testament dans le Nouveau Testament: «je vous enverrai le prophète Élie, et il rétablira toutes choses dans l’état primitif.» Mon Dieu est-ce qu’on peut l’exprimer encore plus clairement que ça? il rétablira toutes choses dans l’état primitif dans l’Église. Par l’enseignement, par les prédications, il ramènera toutes choses à l’état primitif. Dites-moi, est-ce qu’il y a eu un homme parmi les grands évangélistes qui, dans l’Église, a enseigné et dit aux femmes ce que Dieu avait à leur dire et qui, à cause de ses prédications, s’est fait détruire devant les hommes mais pas devant Dieu? Ces grands évangélistes n’osent pas parler de ces choses. Ils n’osent pas apporter cet enseignement. Est-ce-que l’un d’eux a respecté ces choses? Non. Ils ont tous leurs propres programmes et ont tous prêché ce qui plait aux hommes, et ont tous bâti leurs propres empires. Qui a dit à l’Église: «sœur, il est écrit qu’une femme ne doit pas porter des vêtements d’hommes et qu’un homme ne doit pas porter des vêtements des femmes? » Qui a osé dire cela? Qui a déjà prêché cela? Où est-ce-que l’ordre divin a été rétabli dans l’Église? Seulement dans l’Église du Dieu vivant. Et si par exemple il est écrit qu’ «il rétablira toutes choses dans l’état primitif». il n’y avait qu’un seul qui a osé prêcher la parole de Dieu et qui avait un enseignement et qui devait l’apporter. Est-ce qu’il y a eu un autre qui a dit de ne pas venir avec des bijoux et de ne pas se faire remarquer par l’aspect extérieur, mais de rester sobre et simple, de venir à l’église pas habillé de manière remarquable? il a fait même des comparaisons avec Jézabel qui se maquillait pour se rendre belle, attrayante.

Frère Branham, pour tout cela s’est fait détruire, mais pas devant Dieu et devant l’Église du Dieu vivant. Mais toutes les sœurs ont lu 1 Corinthiens 7, 1 Corinthiens 11. Et tous les frères ont lu ce qui leur été adressé aussi.

Bien-aimés frères et sœurs, quand nous insistons sur ces choses, c’est seulement parce que Dieu dans l’Église à la fin du temps de la grâce a, n’est-ce-pas, de nouveau rétabli l’ordre original divin pour que tout soit rétabli dans l’état primitif, et que tous, adolescents et âgés, petits et grands, hommes ou femmes puissent prendre leurs positions dans la volonté divine devant Dieu. Tous les autres vont se rebeller. Ils seront contre cela et diront: «tu n’as rien à me dire» mais si c’est Dieu qui, par Sa parole, veut nous parler et doit nous parler de cette manière, alors, nous l’acceptons comme venant de Dieu avec une reconnaissance de tout notre cœur. Et nous croyons que tous les frères et toutes les sœurs estiment que Dieu ne nous laisse pas marcher comme nous étions en train de le faire, mais il nous a apporté l’enseignement nécessaire, et Il nous a introduit dans Son conseil du salut, pas seulement du point de vue prophétique, mais aussi du point de vue de l’enseignement.

Et quand nous regardons dans le siècle présent, combien de fois frère Branham a mentionné Luc 17 verset 30: «dans le jour où le Fils de l’homme se révélera»; et celui qui lit les versets avant le verset 30 de Luc 17, il est révélé que l’état du monde sera comme à l’époque de Sodome et Gomorrhe. Regardez le siècle présent! Quels sont les titres que nous trouvons dans les médias religieux et dans les publications; aussi dans … (Magazine allemand. NDLR): «Mariage pour tous», «Mariage pour tous». Comment «mariage pour tous?» Dieu a dit: «soyez féconds et multipliez-vous». Est-ce qu’une femme et une femme peuvent se multiplier et être féconds? Est-ce qu’un homme avec un homme peuvent se multiplier et être féconds? Non! Mais «Mariage pour tous!» Que tous puissent faire ce qu’ils veulent, nous, nous avons l’ordre divin à respecter. Nous ne portons aucun jugement sur qui que ce soit, le jugement, c’est Dieu Lui-même qui le prononcera.

Mais de la même manière nous disons que l’ordre divin doit être rétabli dans l’Église. Et tous ceux qui veulent un jour subsister devant Dieu doivent se soumettre à l’ordre divin. Cela a aussi Sa place dans la prédication.

Hier, nous nous sommes rapidement référés à ce que Dieu avait fait sortir Son peuple d’Israël de plus de cent cinquante nations, et nous avons la parole d’Ésaïe 66 verset 8 que nous avons lue: «Un pays peut-il naître en un jour ? Une nation est-elle enfantée en un jour?» il y a eu le 14 mai 1948, dans lequel fut accompli ce qu’Israël attendait depuis deux mille ans. Et de la même manière nous pouvons dire que parallèlement à Israël, s’accomplit dans l’Église ce que Dieu nous a promis; et nous avons même déjà lu dans Actes des Apôtres le chapitre 11. Bien-aimés frères et sœurs, je ne sais pas ce que la parole de Dieu signifie pour vous; mais pour moi, elle signifie tout. Et si ici il a été dit… dans Actes des Apôtres chapitre 11 à partir du verset 15 et 16:

Lorsque je me fus mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.

Il faut qu’aussi dans notre temps cela s’accomplisse, et cela va s’accomplir. Aussi vrai que fut le commencement, c’est ainsi que la fin sera. Et ça, nous ne disons pas seulement que la première prédication et la dernière prédication doivent être semblables, mais aussi les premières expériences et les dernières expériences doivent être semblables par la grâce de Dieu. De la même manière, comme c’était au commencement, les apôtres ont cru que ceux qui deviennent croyants parmi les païens, ont aussi le droit de recevoir la même puissance telle qu’elle fut reçue dans la chambre haute. Ainsi, dans Actes des Apôtres chapitre 10, il est écrit ensuite en ce qui concerne la prédication, comment elle doit être et comment elle était... Ici au verset 43 d’Actes des Apôtres 10, il est dit de notre Seigneur:

Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

Ça, c’était le noyau, le centre de la prédication. Que tous ceux qui croient en Lui reçoivent le pardon des péchés. Est-ce-que notre Seigneur n’a-t-il pas dit: «si vous ne croyez pas que je Le suis, vous mourrez dans vos péchés?» «La foi vient de ce qu’on entend de la prédication et la prédication vient de la parole de Dieu». Et c’est ainsi que, comme nous l’avons lu ici sur Lui, notre Seigneur et Rédempteur:

Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque – quiconque, qui vraiment, de tout son cœur – croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

Bien-aimés frères et sœurs, revenons rapidement à plusieurs Écritures qui concernent ce jour, le jour de la pentecôte. Et nous allons directement au prophète Joël. Dans le livre du prophète Joël, nous avons la promesse à laquelle Pierre a fait référence le jour de la pentecôte. Ici dans Joël, lisons le chapitre 2, nous lisons… oui… les versets… versets 23 jusqu’au verset 27. Joël chapitre 2 à partir du verset 23. Écoutez bien s’il vous plaît:

Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous En l’Éternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière-saison, Comme autrefois.

C’est ainsi qu’est l’introduction dans la promesse que Dieu a faite par le prophète Joël. Et ensuite il est écrit au verset 24:

Les aires se rempliront de blé, Et les cuves regorgeront de moût et d’huile.

Et maintenant suit le verset très particulier, le verset 25:

Je vous remplacerai (restituerai, en allemand. N.D.T) les années Qu’ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j’avais envoyée contre vous.

Ça, c’était la première prédication du frère Branham que j’avais entendue en 1955. C’est la première prédication sur ce verset de Joël chapitre 2 verset 25. C’était le texte principal qu’il avait lu, et il avait parlé là-dessus, disant que Dieu nous restituera les années qui ont été dévorées par tous ces insectes, de manière que plus rien ne restera. Dieu a promis de nous restituer tout ce qui a été dévoré, de le remplacer, de le rétablir dans l’état primitif. Et nous voyons que cette promesse s’est réellement accomplie avec l’effusion du Saint-Esprit, et dans le même contexte; car Dieu ne donne pas seulement des promesses, mais il donne aussi l’accomplissement de ces promesses. Et de tout notre cœur, nous pouvons nous attendre à ce que tout ce que Dieu a dit doit s’accomplir parce que c’est Dieu qui l’a voulu ainsi et l’accomplit ainsi.

Ensuite il est écrit encore ici au verset 26:

Vous mangerez et vous vous rassasierez…

Est-ce-que la table du Seigneur, dans un autre âge, a-t-elle été si richement garnie que dans notre temps? Comme notre frère le disait tout à l’heure: «chaque matin le Seigneur accordait une nouvelle manne du haut des cieux». Ne nous révèle-t-Il pas chaque matin Sa parole de manière nouvelle? Nous pouvons dire: «ma nourriture c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé». Et Dieu a envoyé le dernier Message pour que nous soyons mis en contact avec la volonté de Dieu pour ce temps, et que nous puissions expérimenter la pleine restauration de toutes choses.

Et après qu’il fut dit ici que Dieu rétablira toutes choses, tout ce qui été perdu, tout ce qui avait été dévoré, tout ce qui n’était plus là; ensuite suit la promesse… chez nous c’est le chapitre 3, dans d’autres versions comme en français, c’est toujours le chapitre 2 verset 28:

Après cela...

Après que Dieu ait promis de restituer toutes choses, toutes ces années qui ont été dévorées, perdues; à la fin du temps de la grâce, dans la dernière époque, Dieu a promis de rétablir toutes choses dans l’état primitif. Et après il est écrit ici au verset 28:

Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront…

Nous connaissons tous les saintes écritures. Cela va donc ensemble. Tel que lors de la première venue de Christ, toutes les promesses qui avaient été donnée dans le laps de temps de l’Ancien Testament ont trouvé leur accomplissement, jusqu’à Jean le Baptiste qui était le prophète promis pour ce temps-là, et il pouvait dire: «je suis la voix de celui qui crie dans le désert, préparez la voie au Seigneur et frayez un chemin pour notre Dieu». Un homme envoyé de Dieu, pour que les enfants de Dieu… pour ramener les cœurs des pères aux enfants, c’est-à-dire que les croyants de l’Ancien Testament puissent être ramenés à la foi des enfants du Nouveau Testament. C’est ainsi qu’était la promesse dans le ministère de Jean-Baptiste et c’est ainsi que cela s’est aussi accompli.

Permettez-moi de faire une remarque. Cela me touche simplement. il y a tout un article sur frère Branham avec le titre «Plus qu’un homme». Cela a été seulement dit que «Jean-Baptiste était plus qu’un prophète». Et pourquoi? Parce que tous les prophètes ont prophétisé sur la venue du Seigneur, mais Jean lui pouvait le présenter. il pouvait dire «voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde». Et c’est ainsi que son ministère était justement quelque chose de plus qu’une annonce comme celui des autres prophètes; car Jean pouvait dire: «ici s’accomplit tout ce que tous les autres prophètes avaient prédit et promis». C’est pour cette raison qu’il est écrit que «la loi et les prophètes ont subsisté jusqu’à Jean et qu’à partir de ce temps le royaume de Dieu est prêché». Mais il n’était pas plus qu’un homme s’il vous plaît. Son ministère était plus grand que celui des prophètes qui n’ont fait que prédire à l’avance, je le répète encore une fois. Jean pouvait dire: «ici s’accomplit», il pouvait même dire dans l’Évangile de Jean au premier chapitre… laissez-moi lire ce que cet homme de Dieu pouvait dire autrefois en faisant mention de l’envoi qu’il avait reçu directement du Seigneur. Ici dans Jean le premier chapitre; ici il est écrit à partir du verset 31:

Je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau.

Ensuite le verset 32:

Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui.

Verset 33:

Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé – celui qui m’a envoyé- baptiser d’eau, celui-là m’a dit

Amen! Amen!

Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit.

Et ensuite Jean pouvait dire au verset 34:

Et j’ai vu – je l’ai vu de moi-même – et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu.

Un envoi divin, un mandat direct. Et dans son ministère, les détails lui sont donnés «celui sur lequel tu verras descendre l’Esprit de Dieu, c’est celui-là qui baptise du Saint-Esprit» et il pouvait rendre le témoignage: «je l’ai vu». Les hommes de Dieu ont reçu des ordres, un mandat qu’ils ont exécuté. Et ils ont vu aussi l’accomplissement de ce qui leur a été dit lors de l’envoi. Et ce que Dieu a promis réellement s’est accompli, et que tous ces hommes de Dieu ont pu mettre le peuple en relation avec son Dieu. Et ça, c’est le désir de mon cœur, c’est mon cri de détresse: que tous ceux qui sont de Dieu soient liés à Dieu, et que ce ne soit pas seulement que nous puissions dire: «le prophète a dit», mais que nous puissions pouvoir revenir à la parole de Dieu et prendre notre position dans la parole de Dieu. il y en a à qui on doit encore dire… pour la raison suivante parce que je ne veux pas… je veux que tous ceux qui maintenant écoutent le Message divin soient prêts quand l’Époux reviendra, et que vraiment, en tant qu’Épouse prête, ils entrent au festin des noces de l’Agneau.

C’est pour cette raison qu’il y a certaines choses qui doivent être dites en insistant: ça ne suffit pas d’être lié au prophète et de dire «le prophète a dit, le prophète a dit, le prophète a dit» non. Nous devons être liés à Dieu pour pouvoir comprendre ce que le prophète a dit de la bonne manière. Je vais vous lire une citation. J’avais demandé à des frères qui étaient et qui sont encore dans les enseignements des sept tonnerres – la lettre est de 1991 – je lui demandais un entretien et il m’a écrit: «Tu dois d’abord par écrit, déclarer, certifier que la parole parlée de William Branham sera le seul fondement de notre entretien. Pour parler, on ne doit se baser que sur les prédications de frère Branham». Cet entretien n’a pas eu lieu. Je suis un homme de la Bible. Ce n’est pas possible autrement. Le Seigneur, d’une une voix audible, m’a ordonné d’aller de ville en ville, pas pour prêcher des brochures, mais pour prêcher la parole. Imaginez-vous quelqu’un qui veut avoir un entretien avec moi à condition qu’on ne se base que sur les brochures, et que la Bible soit mise de côté, fermée! Mais où sommes-nous arrivés dans ce Message!

Hier soir, nous avons dit en insistant: les hommes se sont éloignés de ce que Dieu fait maintenant avec des promesses qu’ils ont eux-mêmes conçues, ils se réfèrent bien-sûr toujours au prophète. Et ça aussi, hier je l’ai dit rapidement, et tenez-vous bien, je ne vais pas le répéter encore. Ici dans cette prédication qui a eu lieu le 30 avril au siège… à Jeffersonville, dit que tous dans le monde entier doivent être liés à «Voice of God» (La voix de Dieu). Et imaginez-vous ce qui a été encore dit dans ce contexte, chose de plus grave que ça n’aurait dû jamais être prononcée: «lorsque Saül était allé vers cette femme, elle a fait revenir Samuel qui était le prophète de Dieu, et rien n’avait changé bien que Samuel était déjà de l’autre côté. il était toujours encore le prophète de Dieu. Et Frère Branham va revenir, et les morts en Christ vont ressusciter avec lui, et il sera toujours encore le messager du septième âge de l’Église». Et après, ils ont applaudi, et ces applaudissements ne cessaient pas. Des cris avec des «amen» et «alléluia» dans la salle! je devrais encore déchirer cela. Cela me brise le cœur. Imaginez-vous! Qu’est-ce-qui s’est passé avec Saül? Saül était désobéissant. Et celui qui lit dans 1 Samuel 15, il constatera ce que le Seigneur a dit par Samuel, c’est-à-dire que «la désobéissance est semblable au crime d’idolâtrie». Et c’est cette sorcière-là qui a rappelé Samuel. Et ils disent que frère Branham sera rappelé, oui, mais par qui? Quelque chose de plus grave n’aurait jamais dû être dite sur terre.

Je dois le dire encore une fois pour que tous les hommes sur terre aient les yeux ouverts. Nous ne vivons pas dans un temps où on doit faire des compromis. Dans ce temps dans lequel nous vivons, nous devons seulement donner l’honneur à Dieu et à Sa parole, et dire au peuple de Dieu que toutes les promesses de Dieu qui sont oui et amen sont dans les Écritures. Et tout ce qui appartenait au ministère de frère Branham a été accompli dans son ministère. il n’a pas besoin de revenir. C’est le Seigneur qui va revenir avec tous les saints: c’est ainsi que c’est écrit et c’est ainsi que nous le croyons.

Qu’est-ce-que c’est que tous ces cris sur le troisième pull, la mission de la tente et tout ça? Non. Les hommes sont passés loin, à côté de ces choses. il y a quelqu’un qui disait que les sept tonnerres seront sept hommes. De chaque continent il y aura un homme et le reste viendra des États-Unis et ils parleront tellement fort que les gens vont fermer leurs oreilles. Quand on entend toutes ces choses, qu’est-ce-que cela devrait être! Est-ce-que c’est ça l’Évangile? Les gens se sont éloignés de Dieu, de Sa parole et de ce qu’Il fait avec des applaudissements sans arrêt, des «amen» et des cris de joie. Nous ne pouvons dire amen qu’à la parole de Dieu et pas à n’importe quoi. Seulement à la parole de Dieu et aux promesses de Dieu. Et seules les promesses de Dieu sont oui et amen. Et comme nous l’avons déjà lu, le Seigneur reviendra et les saints endormis en Christ ressusciteront, et avec ceux qui seront restés vivant, ils Le rencontreront dans les airs.

C’est ainsi que nous sommes ramenés à la vraie parole dans ce temps. Le ministère d’Elie consistait à rétablir l’autel du Seigneur, et à rassembler le peuple qui était allé dans différentes directions, à le ramener à la vraie adoration et à lui demander: «combien de temps voulez-vous encore clocher des deux côtés? Si le Seigneur est Dieu, alors suivez-Le». C’était un Message divin qui appelait le peuple à prendre une décision et qui les a conduit à une décision, mais pas pour repartir plus tard dans d’autres directions après avoir reçu l’appel, pas pour repartir ensuite à Bethel ou dans la montagne d’Éphraïm, mais pour revenir à Jérusalem, c’est de là que la parole était sortie. Et ensuite, Dieu a répondu du haut des cieux par le feu, et il est encore écrit que le Seigneur a ramené leurs cœurs et qu’ils sont revenus à la vraie foi, au vrai Dieu. La même chose se passe encore maintenant: pas des fantaisies sur ce que des hommes ont dans leur imagination, mais croire ce que Dieu a vraiment promis, c’est à dire de rétablir toutes choses dans l’état primitif.

Je l’ai déjà mentionné: en août 1955, cette prédication tenue par frère Branham sur Joël 2 verset 25 m’a touché le cœur. Je n’oublierai jamais cela toute ma vie. La première prédication que j’ai entendue de frère Branham était en 1955 sur Joël 2: «je rétablirai toutes choses, les années qui étaient perdues, les choses qui ont été dévorées, je vais rétablir toutes choses et les ramener à l’état primitif (remplacer, rétablir, restituer, restaurer). Combien des versets bibliques pourrait-on encore lire! Aussi particulièrement dans le prophète Ésaïe au chapitre 44 en relation avec déversement du Saint-Esprit. Ésaïe 44, ici nous lisons le verset 3. Ésaïe 44 verset 3:

Car je répandrai (tel que je repends, en allemand. N.D.L.R) des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; Je répandrai (c’est ainsi que je rependrai, en allemand. N.D.L.R) mon Esprit sur ta race, et ma bénédiction sur tes rejetons.

«C’est ainsi» et c’est ainsi que cela s’est accompli. Répétons encore une fois:

Car tel que je repends des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; c’est ainsi que Je répandrai mon Esprit sur ta race, et ma bénédiction sur tes rejetons.

Cela va ensemble: l’effusion du Saint-Esprit est l’accomplissement des bénédictions que Dieu, par Sa grâce, nous a accordées. C’est l’accomplissement, et l’accomplissement a lieu par l’Esprit de Dieu dans le troupeau racheté par le sang. Et comme il est écrit ici: «tel que Je répandrai des eaux sur le sol altéré, c’est ainsi (il fait une comparaison) que Je répandrai Mon Esprit sur ta race».

Lisons encore ici dans le Psaume 22, c’est le Psaume qui décrit notre Seigneur sur le chemin de Golgotha. Et il commence par «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?» Et ensuite suit tous les autres versets jusqu’au verset 31 du Psaume 22:

Sa postérité le servira;

Seule Sa semence, Sa race, Sa postérité Le servira. «Sur ta race, sur ta postérité, je répandrai de Mon Esprit» (Ésaïe 44) comme je le fais sur une terre desséchée.

Sa postérité le servira; On parlera du Seigneur à la génération future. Quand elle viendra, elle annoncera sa justice, Elle annoncera son œuvre au peuple nouveau-né.

Faisant référence à la postérité. il a accompli les deux choses: il a accompli la rédemption sur la croix à Golgotha et il a aussi accompli l’effusion du Saint-Esprit. Ils annonceront au peuple nouveau-né qu’Il a accompli. Combien des versets bibliques on pourrait encore lire ici! Elle annoncera Son œuvre pour confirmer cette parole. Si nous allons à Romains 10 et aux différents versets bibliques dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament.

Résumons de quoi il s’agit pour nous ici dans notre temps. C’est le laps de temps le plus important dans toute l’histoire du salut. Le laps de temps le plus important avant le retour de Jésus-Christ notre Seigneur. Nous venons de mentionner que Dieu, tel qu’Il a promis à la fin des jours, rassemblera Son peuple d’Israël, et qu’en un seul jour, un pays, une nation naîtra. Nous l’avons lu et le Seigneur a dit: «quand le figuier deviendra tendre, vous reconnaitrez par cela que le temps est proche». Oui, jusqu’à cette expression «quand vous verrez que toutes ces choses s’accomplissent, levez vos têtes car vous savez que votre rédemption est proche». Dieu a ouvert nos yeux et nous pouvons voir l’accomplissement des prophéties bibliques particulièrement en Israël. Aussi, le contrat, l’alliance entre le Vatican et Israël est en train d’avancer. Maintenant il y a vingt et un bâtiments et places qui dépendent déjà de l’administration romaine du Vatican en Israël. Et c’est ainsi que ces contrats sont en train de continuer, ces ententes sont en train de continuer. Et quand on regarde comment est-ce-que les choses prennent leur cours depuis 1999. J’aurais bien voulu rencontrer monsieur Netanyahou ou alors lui écrire. C’est merveilleux de voir comment est-ce-que Dieu le Seigneur conduit les choses.

Mais ça aussi, pour finir, une alliance sera faite, un contrat, sur la montagne de Sion et sur le mont du temple que David a racheté, c’est là que l’ange lui était apparu sur l’aire d’Ornan. Dieu déjà dans l’Ancien Testament avait déjà pris soin pour tout. Est-ce-que le Seigneur n’avait pas, dans Genèse chapitre 22, dit à Abraham de sacrifier son fils et de se mettre en chemin? Est-ce qu’Abraham n’est pas allé sur le mont Morija? Et la montagne de Morija est le mont du temple. Dieu a pris soin pour tout. Le troisième temple se tiendra de nouveau là où le premier et le deuxième se tenaient. Dieu prendra soin pour tout. Mais d’abord, il faut que l’achèvement de l’Église des nations ait lieu. Et pour cela, l’envoi de frère Branham était aussi nécessaire.

Soyez sincères et aussi tous les frères qui prêchent la parole: qui de nous aurait pu savoir ce qui s’était passé dans le Jardin d’Éden? Qui aurait pu connaître le dessein du salut de Dieu du commencement jusqu’à la fin? Qui aurait pu le prêcher si Dieu n’avait pas envoyé un prophète, qui pouvait vraiment dire que «l’Ange de l’Éternel est entré dans ma chambre et m’a révélé ce qui s’est passé le matin avec le serpent et l’après-midi avec Adam». Frère Branham était un homme de Dieu particulièrement béni comme aucun autre prophète. C’est ainsi que Dieu a répété dans le ministère de frère Branham ce qu’Il avait fait alors qu’autrefois, notre Seigneur Lui-même était sur cette terre. Mais par cela, notre attention doit être attirée sur le Message, la parole qui a été apportée contenant la promesse de la restauration; que dans ta vie et dans la mienne, nous soyons restaurés, ramenés. Tout nous sera restitué, tout ce qui a été dévoré, tout ce qui existait dans l’Église primitive nous sera restitué. C’est ainsi que nous sommes fondés dans la parole et dans la volonté de Dieu, ainsi nous pourrons nous préparer pour Son retour.

Et qu’a vu frère Branham? il a vu l’Épouse. Et il a même vu que l’Épouse sortait du pas. Et il a vu comment est-ce-que les différentes Épouses étaient habillées; il a même vu comment celle de la Suède, celle de la Suisse, de l’Allemagne et des États-Unis étaient habillées. il a vu comment est-ce-que l’Épouse était sortie du pas, mais ensuite il a vu aussi comment est-ce qu’elle est revenue à marcher ensemble dans le même pas, et cela en accord avec la parole de Dieu. Et ça, c’est maintenant le ministère que Dieu nous a donné pour que l’Épouse de l’Agneau soit mise en accord avec la parole de Dieu. Et le Saint-Esprit nous conduit dans toute la vérité, et la vérité nous rend libre de toute erreur.

Répétons encore une fois cela: ceci est vraiment le laps de temps le plus important, et nous voulons que tous obéissent. Est-ce-que vous ne pensez pas que nous devrions accepter de tout notre cœur ce que Dieu a préparé pour nous? Aussi une parole adressée à tous les jeunes et les adolescents qui ont particulièrement des difficultés dans ce siècle. il y a des décisions personnelles, des décisions à prendre pour leurs vies. Que Dieu puisse accorder Sa grâce à chacun. il n’y a pas longtemps – je le répète toujours de nouveau comme Pierre l’a dit aussi dans les Actes des Apôtres lors de la première prédication – car cette promesse est pour vous, pour vos enfants et vos petits-enfants en aussi grand nombre que le Seigneur les appellera. Tous ceux qui se trouvent dans des difficultés, s’il vous plaît, demandez à Dieu de vous donner la bonne réponse, une réponse avec laquelle vous pourriez vivre et avec laquelle vous pourriez mourir. Une réponse qui est valable. Que Dieu puisse accorder à chacun la bonne réponse lorsqu’il a des décisions à prendre. Cette promesse est valable pour vous et vos enfants. Et nous aimerions dire chaque soir: «Seigneur si Tu reviens pendant cette nuit, que je puisse être enlevé». Que chaque matin nous puissions dire: «Seigneur si Tu reviens aujourd’hui que je puisse être enlevé». Que nous puissions vraiment, par la grâce de Dieu, vivre dans la présence directe de Dieu; et que nous n’ayons qu’un seul souhait: ce que la volonté parfaite de Dieu, par Sa grâce, s’accomplisse dans notre vie.

Aujourd’hui c’est la pentecôte. Nous avons chanté dans ce cantique merveilleux la chose suivante:

Déverse Ton Esprit sur nous tous
Comme à Jérusalem dans la chambre haute.
Envoie du haut des cieux le même feu sur nous
Dans ce temps plein des soucis et de tourments.

Dieu a fait cette promesse: tel qu’Il repend l’eau sur la terre, c’est ainsi qu’Il a déversé Son Esprit; et Son Esprit vivifie la parole pour nous, elle nous la rend vivante, Son Esprit nous conduit dans toute la vérité. Nous lisons la Bible et elle est pour nous une parole vivante, réelle. C’est ainsi que nous avons reçu la parole: comme une semence incorruptible dans notre cœur. Et nous croyons en toute manière comme le disent les Écritures. Répétons encore une fois: nous sommes reconnaissants pour le ministère que Dieu a donné à frère Branham. Nous sommes reconnaissants de ce que nous avons eu la grâce de reconnaître le jour et l’heure.

Et laissez-moi dire ceci encore une fois pour finir, pour que vous puissiez comprendre ma reconnaissance devant Dieu et aussi le ministère, le mandat que Dieu m’a donné sans mes propres efforts ni ma contribution. Vous savez, le 03 décembre 1962, nous étions assis ensemble avec frère Branham, frère Woods et le frère Sothman. Et frère Branham a parlé de la nourriture. Mot à mot en anglais, il a répété ce que le Seigneur m’avait dit en allemand le 02 avril de la même année. Et il a dit que Dieu enverra une famine et que la nourriture que je dois emmagasiner c’est la parole promise de Dieu pour ce temps. Et il a encore ajouté: «attend pour sa distribution jusqu’à ce que tu en reçoives le reste».

Et ça aussi je l’ai déjà dit ici: les deux choses que le Seigneur, par révélation de la bouche de frère Branham m’avait dites. Vous savez, j’avais toujours un grand problème pour comprendre ce qui s’est passé dans Actes des Apôtres avec Paul qui, en tant qu’apôtre, pendant son voyage à Jérusalem, a payé pour la purification de ses péchés au temple selon la loi de Moïse. Je ne pouvais pas comprendre cela. Je me suis demandé: «mais Paul pourquoi est-ce-que tu as fait ça?» C’était dans mon cœur. Et frère Branham fait une petite pause et me dit: «frère Frank, tu n’as pas besoin de te faire des soucis sur le voyage de Paul à Jérusalem. il était dans la volonté de Dieu». Vous ne pouvez pas vous imaginez. Mais comment est-ce qu’il peut savoir ce que je pense dans mon cœur! Vous ne pouvez pas vous imaginer ce qui se passe dans un homme quand il vit cela. La présence de Dieu était là.

Nous avions emmagasiné des vivres naturels depuis avril pensant qu’une famine naturelle viendrait. Et l’homme de Dieu m’a dit en décembre de la même année: «tu as mal compris. Tu pensais qu’il viendrait une famine naturelle et vous avez emmagasiné des vivres naturels». Comment est-ce qu’il pouvait savoir tout cela! il m’a dit sans que je ne lui dise rien. Dieu a conduit les choses ainsi.

Bien-aimés frères et sœurs, ici est le point: pourquoi est-ce-que je le mentionne encore aujourd’hui? Directement après le retour de frère Branham (j’ai vu frère Branham monter sur une nuée le 24 décembre. Ça pouvait être 23 heures ou 22 heures 45’). Les deux frères qui, le 03 décembre étaient assis à la même table et qui écoutaient ce que frère Branham me disait, ils étaient là et ils entendaient tout ce que frère Branham me disait. Ils étaient assis à la même table le 12 et le 13 avril 1966 alors que j’avais convoqué à Jeffersonville tous les frères et que je leur avais dit: «maintenant les prédications de frère Branham qui ont été enregistrées sur les bandes magnétiques doivent être imprimées». Jusqu’alors, aucune brochure n’existait et aucun homme n’avait pensé à les imprimer. Et parce que les deux frères étaient encore là en 1966 à la même table, les frères… pouvaient confirmer ce que frère Branham m’avait dit le 03 décembre 1962. C’est comme ça qu’après le retour de frère Branham à la maison, l’œuvre de Dieu a commencé sans interruption. La continuité de cet œuvre a été réalisée. Et c’est comme ça que le Message en audio et en brochure a été envoyé dans le monde entier.

Et quand je pense que le monde entier écoute et peut voir! Laissez-moi dire ceci ici par reconnaissance: nous avons maintenant dans ces derniers moments du temps de la grâce, nous pouvons vraiment vivre ce que Dieu a prédestiné pour ce temps. Et nous savons que l’appel à sortir, la séparation et la préparation ont lieu maintenant. Et le retour du Seigneur est vraiment très proche.

Encore pour finir, avec un cœur reconnaissant, imaginez-vous, les réunions à Kigali ont été suivies dans vingt-huit pays. Et aujourd’hui le frère Miro ici qui s’occupe particulièrement des retransmissions, et aussi notre frère de Palerme, le frère David, et aussi les frères qui s’occupent de ce que ça soit possible quand frère Frank est en voyage, ils font en sorte que les liens soient envoyés par email au peuple de Dieu pour que tous puissent suivre en direct dans le monde entier. Dieu a fait en sorte que d’ici on puisse traduire et transmettre. il a fait en sorte qu’il y ait des frères qui puissent faire leurs efforts pour que tous puissent écouter et suivre en direct ce que Dieu fait dans le présent. Ça, ça n’a jamais existé sur terre auparavant tel que maintenant, par la grâce de Dieu cela se passe. Et en cela aussi, nous voyons l’accomplissement des Écriture devant nos yeux en réalité.

À lui seul appartient la louange la gloire et l’adoration. Lui, le Dieu tout-puissant qui nous a rendu digne et nous a fait la grâce de sortir de toute la captivité babylonienne, de sortir réellement et d’avoir une orientation divine et un enseignement divin, par cela, accepter la correction et nous mettre à la disposition du Seigneur pour croire «comme le disent les écritures» et ce que disent les Écritures, et rien d’autre; et ainsi, avoir part à ce que Dieu fait maintenant. Que la bénédiction du Dieu tout-puissant se repose sur nous tous, et que la pentecôte soit une expérience authentique surnaturelle que nous faisons avec le Seigneur, et Lui avec nous par la grâce de Dieu. Lui qui a donné la promesse que tel qu’Il répand la pluie sur la terre, c’est ainsi qu’Il a répandu Son Esprit et nous l’avons vu dans Actes des Apôtres chapitres 10 et 11: Pas seulement à Jérusalem, mais aussi dans la maison de Corneille, Dieu a fait en sorte que cette promesse s’accomplisse aussi dans notre temps.

Si je posais la question aujourd’hui: «combien parmi nous ont expérimenté réellement le baptême du Saint-Esprit?» Je ne veux pas le demander. Mais tout ce que Dieu a promis est là pour nous. Et aussi certain que nous croyons toutes les promesses de Dieu, c’est ainsi que nous les expérimenterons aussi. Même pour la dernière promesse aussi: Dieu nous a ramené et Il rétablira toutes choses dans l’Église à l’état primitif. Et tous nous avons accepté nous nous sommes laissé corriger, et nous pouvons, par la grâce de Dieu, attendre la dernière action surnaturelle de notre Dieu par l’effusion du Saint-Esprit. Et aussi certain que la promesse fut donnée que la pluie de l’avant et de l’arrière-saison tomberont ensemble, c’est ainsi qu’Il accordera la pluie de l’arrière-saison avant la récolte. Avant que la récolte ne soit moissonnée, la pluie de l’arrière-saison tombera. Nous sommes tous dans une grande attente et nous donnons l’honneur au Seigneur pour Sa grâce et Sa fidélité et pour Sa sainte et précieuse parole. Que tout le peuple dise «Amen». [L’assemblée dit «amen». N.D.L.R»]

Levons-nous pour la prière. Avant la prière, courbons les têtes. En grande partie, c’est une répétition. Nous avons la même Bible et nous pouvons toujours de nouveau prêcher ce qui y est écrit. Notre foi est ancrée dans les Écritures et nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur pour cela. Aussi certain qu’Élie a rebâti l’autel, c’est ainsi qu’aussi dans l’Église du Nouveau Testament, l’autel a été rétabli, et personne ne peut placer un autre fondement en dehors de celui qui a été placé et c’est Jésus-Christ notre Seigneur.

Bien-aimés frères et sœurs, aujourd’hui nous voulons ensemble remercier le Seigneur de ce que nous avons trouvé grâce devant Lui, et que tous sur toute la terre soient bénis! Tous ceux qui écoutent et aussi ceux qui voient. En nouvelle Zélande c’est huit heures d’avance sur nous et Edmonton, c’est huit heures de retard; mais Dieu a fait en sorte que dans tous les peuples, les langues et les nations, il y a des hommes qui se lèvent même à minuit pour pouvoir suivre une réunion qui est tenue à dix heures. Et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que la retransmission par internet peut être possible. Que Dieu bénisse tous ceux qui traduisent dans toutes les langues, et que Dieu le Seigneur achève Son œuvre.

Pendant que nous avons les têtes courbées et que nous persévérons devant Dieu dans la prière, je voudrais demander: combien ne sont pas encore baptisés bibliquement au nom du Seigneur Jésus-Christ et veulent aujourd’hui se faire baptiser? Levez les mains rapidement. Avons-nous quelques-uns ici? Nous avons toujours la possibilité de baptiser. Je ne vois en ce moment aucune main levée. Une, deux, trois, quatre. Alors vous serez appelés devant toute à l’heure. Combien ont particulièrement des requêtes de prière, des décisions particulières à prendre et demandent à Dieu le Seigneur qu’Il puisse leur donner l’orientation? Ensemble nous allons prier, ensemble nous allons croire que le Seigneur vous exauce et vous donne la bonne direction à prendre dans la présence de Dieu. Prendre des décisions avec lesquelles vous pourrez vivre, plaire au Seigneur et Le rencontrer. Que les deux sœurs puissent encore venir chanter un cantique adéquat. Nous sommes ici dans le recueillement, dans la prière et dans l’attente. Le Seigneur parle de manière simple avec nous. Et aujourd’hui je voudrais demander au frère Youri, s’il est ici, de venir devant pour prier ensuite avec nous. Nous sommes rassemblés ici de manière internationale. Que la sœur du Danemark soit aussi bénie et tous ceux qui viennent pur écouter la parole de Dieu de toute l’Europe et de partout. Le frère… de Londres, tous les frères et toutes les sœurs. Oui, soyez bénis de la bénédiction du Dieu tout-puissant.

Rappelez-vous là où le Seigneur a dit qu’Il répandra de Son Esprit sur Sa race, là, il est aussi écrit qu’Il bénira. Avec l’effusion du Saint-Esprit, il est parlé de «Sa bénédiction» (au singulier). Et là, Dieu nous bénit de Sa bénédiction. Et Sa parole ne revient pas sans effet, elle produit l’effet pour lequel elle est envoyée. «Ma bénédiction sur Tes rejetons!» Que Son nom soit loué pour ça!

[Les deux sœurs chantent un cantique. N.D.L.R]