Free People's mission

Jesus Christ is the same yesterday, today and forever. Heb.13.8

Language:

Réunion Mensuelle de Krefeld, Dimanche 2 Avril 2017 / Ewald Frank

Language: french

Other languages




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld
Dimanche 02 Avril 2017

[L’assemblée chante le chœur «Ceci est le jour». N.D.L.R]

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Je voudrais aussi souhaiter la bienvenue à tous dans le nom précieux de notre Seigneur. C’est bien que nous puissions nous rassembler, venir de loin et de près, c’est bien que tous dans tous les peuples et les langues se connectent et ont part à ce que Dieu fait maintenant. Rapidement les salutations qui sont arrivées par téléphone. (Frère Frank lit les salutations. N.D.L.R)

Oui. Quand on entend tous ces noms des frères et sœurs… s’il vous plaît ne vous en moquez pas, alors que je lisais tous ces noms dans les différents mails, la parole d’Apocalypse m’est venue: tous, nous recevrons un nouveau nom avec lequel nous n’aurons pas des problèmes comme avec les noms terrestres que nous avons ici, mais un nouveau nom que nous porterons dans toute l’éternité.

Je voudrais particulièrement remercier tous les frères qui traduisent. Nous pouvons commencer avec le frère Siegfried Fleck. Il était le premier traducteur dans une autre langue alors qu’en 1968, j’avais dépassé les frontières de l’Europe. Que Dieu puisse bénir le frère Siegfried Fleck de manière très particulière. Ensuite nous avons notre frère qui est toujours à Zurich et à Krefeld, que Dieu te bénisse frère Jean-Lambert. Le frère Ettienne Genton qui traduit aussi que ce soit les réunions à Zurich ou ici, que Dieu te bénisse. Nous avons en russe le frère Kolya Wickenheiser que Dieu vous bénisse particulièrement. Ensuite nous avons le frère Jacek Dujak et le frère Christoph Kupka en polonais, le frère Peter Vitsek en anglais, le frère Erwin Pacheco en espagnol, le frère Claudio Miskys en portugais, le frère Michael Lösche en hongrois, le frère Michael en ourdou, et le frère Peter Auner et Hermann Henrich en roumain, le frère Momchello Petrovic en serbo-croate.

Oui, nous sommes de tout notre cœur reconnaissant à Dieu aussi pour notre frère Taty, qu’il se lève. S’il te plait lève-toi Taty s’il te plait. Oui. Ça c’est notre bien-aimé frère Taty qui m’accompagne dans tous les voyages dans le monde francophone. Nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que Dieu a pris soin pour toutes les langues.

Ce matin, le frère Vaskle vint à moi et m’a montré les brochures que nous avons traduites en allemand, en français et en anglais, le conseil de Dieu et toutes ces autres brochures; il me les a montrées traduites en langue perse. Il m’a dit «frère Frank, tous peuvent lire. Nous avons édité tout cela en perse». Quand nous pensons aux possibilités que nous avons aujourd’hui et comment est-ce-que Dieu nous a donné toutes ces choses. Je voudrais particulièrement aussi demander à tous ceux qui ne comprennent ni l’allemand, l’anglais ou le français couramment, qu’ils aient de la patience avec nous et qu’ils chantent avec nous afin que nous puissions devenir un seul cœur et une seule âme. La plupart connaissent la mélodie d’un cantique et peuvent le chanter de tout leur cœur. Pour nous il s’agit vraiment, comme notre Seigneur Lui-même l’a dit: «l’évangile du royaume de Dieu sera prêché à toutes les nations pour servir de témoignage, ensuite viendra la fin». Et nous pouvons sincèrement dire: «cette promesse est accomplie devant nous». Tous les peuples, les langues écoutent l’Évangile éternel. Tel qu’il nous a été dit dans Apocalypse 14 verset 6, l’homme de Dieu voyait l’ange qui vole et apporte à tous les peuples, les langues et les nations l’Évangile éternel. Et nous vivons vraiment dans le temps de l’accomplissement de cette prophétie d’Apocalypse 14 verse 6. En ce qui concerne aussi Israël, les nations et l’Église, dans tous les différents domaines, partout où on regarde, nous voyons les prophéties bibliques s’accomplir autour de nous.

Et pensons particulièrement au ministère que Dieu a donné personnellement à frère Branham. On doit penser à cela: le Dieu tout-puissant, dans la colonne de feu comme aux jours de Moïse, est descendu et a personnellement parlé, a donné l’ordre. De la même manière Il a dit ce qui allait arriver et comment est-ce-que ça allait arriver. Imaginez-vous lors de l’appel, le Seigneur a dit: «Tel qu’il a été donné à Moïse deux signes, c’est ainsi que deux signes te seront donnés». L’un c’était avec la main comme tous vous l’avez entendu plusieurs fois de ma bouche. Imaginez-vous, Moïse devait prendre sa main et la mettre dans son sein et la ressortir, elle était frappée de lèpre; puis la remettre dans son sein et la ressortir, et elle était de nouveau guérie, comme la peau d’un nouveau-né. La lèpre était là seulement pour un moment, et de nouveau, sa main était normale. Pareillement, Dieu a dit à frère Branham: «prends avec ta main gauche la main droite du malade, de celui qui viendra dans la ligne de prière. Que la personne ait un cancer ou une tumeur, quoi que la personne ait, sa maladie apparaitra sur ta main. Et dis au malade de ne pas fermer les yeux. Qu’il puisse regarder ta main pendant que tu pries pour qu’il puisse savoir qu’au moment où il ne voit plus la maladie sur ta main, qu’il puisse savoir qu’il est guéri. C’est ainsi qu’il ressentait dans son corps la puissance de Dieu et il ressentait sa guérison.

Et ensuite le deuxième signe était que le Seigneur révélait les pensées des cœurs. Il révélait tout ce qui était dans la vie des personnes. Il pouvait révéler tout ce qui appartenait à la situation présente. Et combien de fois moi-même j’ai vu ce don de discernement des pensées. Frère Branham pouvait dire d’où est-ce-que les gens venaient, de quelle ville ils étaient, quels étaient leurs noms et quelles étaient leurs requêtes. De milliers de fois, je crois mille cinq cent fois, frère Branham a pu dire en raison de la vision qui lui fut montrée: «AINSI DIT LE SEIGNEUR». Et nous sommes reconnaissants pour le ministère infaillible que Dieu a donné à notre bien-aimé frère avec lequel j’ai pris des repas à la même table, j’étais dans sa voiture, et j’ai pris part à ses réunions. C’est merveilleux, un grand privilège de ce que sincèrement je peux dire comme avec Pierre et Jean, je pouvais dire «ce que nos yeux ont vu, ce que nos oreilles ont entendu de la parole de vie, nous vous le prêchons». Et nous pouvons dire avec l’apôtre Pierre: «nous n’avons pas suivi des fables habilement conçues», mais nous avons suivi la précieuse et sainte parole de Dieu.

Particulièrement aussi la parole prophétique, nous pouvons dire que jamais dans ces deux-milles années, la table du Seigneur n’a été aussi richement garnie que dans notre temps. Quand est-ce qu’auparavant durant ces deux milles années, le Seigneur a pu dire à quelqu’un «emmagasine la nourriture?» Et pas une seule fois le Seigneur lui a dit qu’il puisse la distribuer. Il avait dit à frère Branham «emmagasine-la». Il ne lui a pas été dit de la distribuer. Et il faut que cela soit aussi mentionné bien-aimés frères et sœurs: après l’ouverture des sceaux en mars 1963, frère Branham ne pouvait plus entreprendre des voyages missionnaires mondiaux ou des conférences. Quand il avait reçu son visa pour l’Afrique –car il disait que son ministère pour l’Afrique du Sud n’était pas terminé- alors un tampon a été mis sur son passeport disant qu’il n’a plus le droit de prendre part à des réunions religieuses. Bien-aimés frères et sœurs, son cœur était brisé. Et avec le frère Jackson, il a prêché dans un petit groupe, mais ce n’était plus comme avant à trois cent mille personnes, mais dans des petits groupes. Et il a prié pour cela pour que Dieu puisse visiter l’Afrique puissamment. Quand le frère Branham était à Zurich, il a vu l’aigle allemand survoler l’Afrique, et en Afrique, nous avons les plus grandes réunions. Dieu appelle puissamment à sortir de toutes les tribus, et sur tout le continent. Et quand nous regardons en détail le développement, nous pouvons simplement dire que Dieu a accordé Sa grâce, et ceci est le jour que le Seigneur a fait.

Pour moi, le 02 avril est le jour le plus important. Il y a eu des expériences importantes, que ce soit en 1948, en 49, dans toutes les années 40, Dieu a bénis. Et quand je pense particulièrement à toutes les réunions qui ont eu lieu au nord de l’Allemagne, imaginez-vous un frère Frank, de Krefeld est allé jusqu’à Hambourg à vélo. Je suis allé à vélo de Krefeld à Hambourg. C’est au moins quatre cent kilomètres à vélo pour participer à des réunions, à une convention internationale là-bas. J’étais aussi jeune, j’ai été aussi adolescent. Avec le vélo de Krefeld avec deux frères Man et Fred, de Krefeld, nous sommes allés à vélo à Hambourg, quatre cent kilomètres. Pourquoi, parce que dans l’année précédente, j’avais été béni et cela m’attirait d’aller à Hambourg, là où la parole était prêchée et l’Esprit de Dieu agissait puissamment à l’époque.

Ensuite suivi ce 02 avril 1962. Comme le Seigneur, par frère Branham l’a confirmé le 03 décembre 1962, et nous le voyons réellement accompli et confirmé dans le monde entier. Et aussi ce qui se passe ici aujourd’hui, nous sommes en relation avec des gens connectés, plus de mille deux cent personnes connectés en ce moment. La grande salle est remplie de huit cent personnes ici en haut, et en bas dans le réfectoire, il y a quatre cent quarante personnes. Et nous sommes venus pour écouter la sainte et précieuse parole de Dieu, nous sommes venus pour dire aux pécheurs: « le pardon a eu lieu pour vous, acceptez-le». Nous sommes venus pour vous donner l’enseignement de la parole de Dieu comme il est écrit: «ils seront tous enseignés de Dieu». Et nous sommes venus pour voir la prophétie biblique et de la placer de manière divine dans son contexte.

Peut-être encore deux expériences qui me sont très importantes. Le 28 décembre 1978, il y eut aussi un jour particulier. Il m’a été dit: «Mon serviteur, rassemble-moi Mon peuple, tous ceux qui ont fait alliance avec Moi par le sacrifice. Je leur ferai entendre mes paroles». C’était dans la pièce à côté dans l’appartement du bâtiment 15, et vous pouvez vous imaginer ce que cela a signifié pour moi d’entendre la voix audible du Seigneur avec cette oreille naturelle: «rassemble-moi Mon peuple, je veux leur faire entendre Mes paroles». En tant que peuple de Dieu, en tant que peuple de l’alliance, le Seigneur a fait une nouvelle alliance avec nous: Matthieu 26 verset 26 jusqu’au verset 28: «ceci est le sang de l’alliance qui a coulé pour beaucoup pour le pardon des péchés». Tous ceux qui ont vraiment reçu le pardon des péchés et sont réconciliés avec Dieu, peuvent chanter «j’ai été purifié de mes fautes, je suis entré dans la joie. Je Le loue éternellement, Lui Le Rédempteur».

Bien-aimés frères et sœurs, croyez chaque parole de Dieu de tout votre cœur. Acceptez chaque parole de Dieu dans votre cœur. Mais soyez attentifs à ce qui a été dit: «Mon serviteur, rassemble-Moi Mon peuple», pas pour quelque chose, mais pour écouter le Seigneur, pour écouter Sa parole. Pas pour autre chose. Pas ton peuple, mais «rassemble-Moi Mon peuple et je leur ferai écouter, pas ta parole, mais Ma parole. Toutes les interprétations vont passer mais la parole de Dieu demeure éternellement, et la parole est en nous.

C’est seulement un peu tard que j’ai trouvé cette parole de Deutéronome chapitre 4. Deutéronome chapitre 4 verset 10. Le Seigneur a dit à Moïse… Deutéronome chapitre 4 verset 10:

Assemble auprès de moi le peuple! Je veux leur faire entendre mes paroles.

Pensez juste un moment à cela, pensez-y: le Seigneur est encore le même hier, aujourd’hui et éternellement. Le Seigneur de l’Ancien Testament est le même Seigneur du Nouveau Testament car lors de la naissance notre Sauveur dans Luc, Luc chapitre 2 verset 11, il est dit «car aujourd’hui Christ le Seigneur est né». Il était Seigneur dans tout l’Ancien Testament et ensuite Il vint à nous et Il a revêtu un corps de chair pour nous donner, dans ce corps de chair, la rédemption, le salut. Tout est devenu une réalité divine. «Rassemble-Moi Mon peuple».

Et j’ai dû penser aussi à ce que le Seigneur m’avait ordonné d’acheter le terrain voisin, vous devez vous imaginer même si maintenant pour le weekend en mai nous aurons un peu de difficulté, mais en fait, tout va bien se passer. Et nous demandons que tous ceux qui peuvent venir viennent. Mais ici nous avons reçu l’ordre du Seigneur. C’était dimanche 18 juillet 1976, et le jour était passé, l’aurore pointait, j’étais sorti du bâtiment et j’étais sous le cerisier. Et tel que vous entendez ma voix: «Mon serviteur, va sur le terrain voisin et consacre-le-Moi. Bâtis là-dessus car beaucoup de gens de différents pays viendront qui auront besoin d’être logés». Imaginez-vous un peu cela. En 1976, nous nous attendions tous au retour du Seigneur, déjà avant même le retour à la maison de frère Branham, nous nous attendions tous au retour du Seigneur, mais plus particulièrement après le décès de frère Branham. Qui aurait pensé que tant d’années viendront! Mais disons-le dans un court résumé: Dieu a pris soin de tout. Ce bâtiment n’avait à l’extérieur que six mètre à droite et six à gauche. Tout le reste appartenait au voisin. Et quand j’ai appelé le propriétaire du terrain voisin le lundi qui suivait, c’était le plus grand concessionnaire de Volkswagen ici à Krefeld, monsieur Tulkey. Et quand je lui ai dit «je veux acheter votre terrain», il a même rit et a dit: «monsieur Frank, on ne peut même pas en parler. Nous devons agrandir nos garages et nous avons l’intention de construire là-dessus» et il a raccroché. Et, exactement après vingt et un jours, c’était le lundi, il m’a appelé avant 8 heures du matin, et il dit: «ici monsieur Tulkey au téléphone. Monsieur Frank, je ne sais pas pourquoi, mais je dois vous vendre le terrain». Et la même semaine nous sommes allés chez le notaire.

Quand je pense à toutes les choses pour lesquelles Dieu Lui-même a pris soin, bien-aimés frères et sœurs, nous ne pouvons que remercier le Seigneur, et aussi pour toutes les langues dans lesquelles la parole révélée est transmise.

Je voudrais lire plusieurs écritures car pour nous, la parole de Dieu signifie tout: «le ciel et la terre passeront, mais la parole de Dieu demeure éternellement», et Il prend soin de Son Église, et Elle vient de tous les peuples, les langues et les nations; et nous sommes très reconnaissants pour cela.

Dans Apocalypse chapitre 3, nous avons la promesse donnée aux vainqueurs de cet âge qui seront enlevés et verront la gloire de Dieu. Apocalypse chapitre 3 les versets 21 et 22:

Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône.

Écoutez cela:

Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône.

Loué et exalté soit notre Seigneur! Quelle haute vocation! Une vocation céleste. Que nous, avec notre Seigneur et Rédempteur, nous allons régner avec Lui mille ans. Vaincre tout! Surmonte tout ce qui te surmonte, vainc tout ce qui t’entoure. Dieu nous donne cette grâce, Il te donne cette grâce de vaincre tout et d’appartenir au Troupeau de vainqueurs, car je vous dis que Dieu dans Sa parole nous a donné les promesses, et Il les accomplit aussi certainement qu’Il les a données. Et de chaque âge de l’Église, il y aura un troupeau de vainqueurs qui sortira et qui ira à la rencontre du Seigneur.

Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.

Le trône au ciel est le trône du Père. C’est pour cette raison que nous prions «notre Père qui es aux cieux». Aucun homme ne dit «notre Fils qui es au ciel» ou alors «notre Saint-Esprit qui es au ciel», mais, «notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié». Mais de la même manière nous reconnaissons que le Père s’est révélé dans le Fils: Emmanuel, Dieu avec nous. Mais pour moi, mettre ces sujets bibliques-là à leurs places dans les écritures a tout son sens. Je ne veux pas vous choquer, mais voici comment certains prient: «Bien-aimé Seigneur, je Te remercie de ce que nous sommes Tes enfants». C’est impossible. Nous sommes enfants de Dieu! [L’assemblée dit: “Amen.” - N.D. É.]. Et là aussi, on doit être exact et faire attention: où est écrit Seigneur, où est écrit Dieu? Où c’est écrit Père, où c’est écrit Fils, peut-être ne devrais-je pas le dire, mais pour moi chaque mot a son sens et a sa place ou il a sa place. Là où il est écrit Dieu, on doit laisser Dieu; Père, Père; Seigneur, Seigneur: «vous qui n’êtes pas Mon peuple, vous serez appelés Fils du Dieu vivant». Et en tant que fils manifestés, nous sommes fils et filles de Dieu par la foi en Jésus-Christ notre Seigneur. Et tel que notre Rédempteur pouvait dire dans Jean 20: «Je vais vers Mon Père et votre Père, vers Mon Dieu et vers votre Dieu», c’est ainsi que nous reconnaissons que nous avons reçu l’adoption et nous sommes devenus fils et filles de Dieu pour toute l’éternité et nous verrons Sa face.

Ensuite, il y a ces versets merveilleux aussi en tant qu’exhortation, avertissement pour nous dans Hébreux chapitre 10. Nous devons persévérer, vraiment persévérer jusqu’à la fin, jusqu’au jour que le Seigneur a arrêté pour revenir. Hébreux chapitre 10 verset 36:

Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.

Quelle parole puissante! «Persévérez». Combien des frères et sœurs disent: «cela dure si longtemps, cela dure si longtemps!» oui mais, quand nous regardons en arrière, à ces cinquante-cinq ans, cinquante ans, pendant lesquelles le message a été porté dans le monde entier, nous avons prêché le retour de Christ, le rétablissement de tout ce que le Seigneur a promis, ce qui existait dans l’Église primitive. Et toujours de nouveau la question est posée: «mais où est l’accomplissement…?» Ne vous inquiétez pas! Nous en tant que ces messagers, nous prêchons Sa parole, mais, l’accomplissement de ce qu’Il a promis, c’est Lui-même qui s’en est donné cette responsabilité. Moi je ne peux pas produire un rétablissement, mais Dieu peut rétablir toutes choses au-dessus de toute mesure et plénitude comme Il l’a promis et Il le fera aussi certain qu’Il a promis.

Comme nous l’avons aussi entendu dans toutes ces paroles, Dieu accorde la pluie de l’avant et de l’arrière-saison, et nous sommes simplement reconnaissants de ce que nous savons qu’Il veille sur Sa parole. Et pour nous qui avons à prêcher Sa parole, c’est très important que nous puissions exactement faire tout selon Sa parole tel qu’Il nous l’a ordonné. Et laissez-moi pour cela lire dans Exode. Cela m’a aussi beaucoup surpris. Ici, il est écrit sept fois… dans Exode chapitre 40, ici nous avons l’ordre que Dieu le Seigneur a donné à Moïse. Et principalement, il s’agissait de l’Arche de l’alliance et de tout ce qui devait être fabriqué dans le lieu saint et dans le lieu très saint. Et ici, sept fois il est écrit que Moïse a fait tout selon l’ordre du Seigneur. Il a exécuté exactement selon l’ordre du Seigneur. Dans Exode chapitre 40, ici, je lirai toujours la dernière partie des versets. D’abord la dernière partie du verset 19:

comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Ensuite au verset suivant:

Il prit le témoignage, et le plaça dans l’arche; il mit les barres à l’arche, et il posa le propitiatoire au-dessus de l’arche.

Ensuite à la fin du verset 21:

…et il en couvrit l’arche du témoignage comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Toujours comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse. Et aussi ici à la fin du verset 23:

…et il y déposa en ordre les pains, devant l’Éternel, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Et au verset 25:

…et il en arrangea les lampes, devant l’Éternel, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Ensuite au verset 27:

comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Toujours de nouveau comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse. (Un, deux, trois, quatre, cinq) et ensuite à la fin du verset 29:

comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Et ensuite à la fin du verset 32:

comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Bien-aimés frères et sœurs, quand le Seigneur appelle quelqu’un, Il lui donne des ordres. Alors c’est absolument nécessaire de faire exactement ce que le Seigneur a ordonné.

Combien de fois on me demande concernant des assemblées locales sur les anciens et les diacres… dans les huit dernières questions on demandait: «est-ce-que c’est bien qu’il y ait un pasteur et pas seulement des anciens?» toujours des questions. Et je pense aussi à la parole du Seigneur: «Mon serviteur, ne fonde aucune assemblée locale». Je n’ai pas le droit de m’occuper de ce qui se passe dans les assemblées locales. Pour cela, Dieu, dans tous les pays, dans toutes les langues, a établi des frères qui portent la responsabilité des assemblées locales. Et de la même manière, tel que nous l’avons lu dans Matthieu 24, il est écrit que la nourriture est distribuée à Ses serviteurs, donc aux serviteurs de Dieu qui, à leur tour ont le devoir de distribuer cette nourriture qu’ils ont reçue. Parfois les frères ne le comprennent pas. Ils veulent que ce soit moi qui établisse des anciens et des pasteurs: Ce n’est pas possible. Je dois rester fidèle à l’ordre que le Seigneur m’a donné. Et aujourd’hui avec cette prédication, il ne s’agit pas d’assemblées locales, il s’agit de l’Église-Épouse, il s’agit de l’Épouse de l’Agneau dans le monde entier et que tous puissent se soumettre à l’ordre divin.

Quand parfois j’entends que dans la même ville, il y a jusqu’à huit différents groupes dans le message qui ne peuvent même pas tous se rassembler ensemble, ça déchire le cœur. Les gens n’ont pas encore compris de quoi il s’agit. Chacun veut faire quelque chose, chacun veut être quelque chose et chacun est convaincu. Non. Sois d’abord crucifié avec Christ et que tu puisses dire: «pas comme je veux, mais ce que Tu veux et comme Tu le veux, que Ta volonté soit faite». Nous devons chercher l’union dans l’Église.

Comme du temps de Moïse et ensuite dans les temps de Josué et du temps de Salomon ensuite, l’Arche de l’alliance avait joué le rôle principal. Du temps de Josué, il s’agissait que l’arche de l’alliance soit portée sur les épaules des sacrificateurs, des lévites et ensuite ils ont traversé le Jourdain pour entrer dans le pays de la promesse. Qu’est-ce-que Dieu nous a accordé? Il a d’abord ouvert l’arche de l’alliance, Il a révélé fraichement Sa parole de Son trône.

Et quand je pense à l’ouverture des sept sceaux, comment Dieu a été plein de grâce! Et même si frère Branham n’a pas fini une phrase jusqu’à la fin, alors on peut continuer malgré tout à lire la brochure et comprendre ce qu’il a voulu dire même si la phrase n’était pas finie. Je ne sais pas ce que cela signifie pour vous, mais pour moi, c’est vraiment le jour que le Seigneur a fait pour faire sortir Son peuple de toute la confusion, de tout le mélange, de toutes les interprétations; d’appeler Son peuple à sortir et le ramener à la parole de Dieu originale pour que ce peuple soit sanctifié dans la parole, comme notre Seigneur l’a dit particulièrement dans Jean 8: «celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu». Et il s’est ensuite tourné vers les scribes et les pharisiens et leur a dit: «vous n’écoutez pas parce que vous n’êtes pas de Dieu».

Pensons à notre temps: combien, combien ne reviennent plus aux écritures, ne reviennent pas à la parole? Ils n’ont que des citations qu’ils trouvent pour justifier leurs doctrines et leurs enseignements et ils en tordent le sens. Et, justement, c’est ce qui fait mal au cœur. Si frère Branham est justement cité pour justifier une fausse doctrine, c’est grave! Frère Branham était un homme envoyé de Dieu avec un mandat, une révélation absolue concernant la chute de l’homme, concernant l’Ancien et le Nouveau Testament, concernant la divinité, concernant l’élection, concernant le baptême d’eau, concernant le souper: tout ce qui était écrit dans la parole de Dieu, Dieu l’a révélé. L’homme de Dieu pouvait même dire: «l’Ange de l’Éternel se tenait dans ma chambre et m’a révélé ce qui s’est passé réellement dans le jardin d’Éden: le matin la séduction avec Ève, et l’après-midi, la relation avec Adam». Dieu a vraiment pris soin de tout. Où est-ce-que tu serais, où est-ce-que je serais? Qu’est-ce-que tu aurais compris? Qu’aurais-je su si Dieu n’avait pas envoyé Son serviteur le prophète à qui Il pouvait parler et donner des visions?

Et aussi l’Ange de l’Éternel qui se tenait toujours à sa droite, ça aussi, cela est blasphémé. Il y en a qui blasphèment là-dessus et ils disent… par exemple quand je dis que la voix du Seigneur vient toujours d’en haut à droite, il y en a qui blasphèment là-dessus. Cela est une douleur. Il n’y a aucune crainte de Dieu parmi les hommes. Ils ont des imaginations pieuses et religieuses, ils se réfèrent au prophète et tout. Mais pour nous de quoi s’agit-il ? Pour nous, il s’agit de ce que Dieu a le premier et le dernier mot. Seulement ce qui est écrit dans la Bible est parole de Dieu et enseignement biblique et demeure ainsi dans toute l’éternité.

On pourrait aller dans les détails des choses, mais, encore une fois disons la chose suivante: pour moi, c’est un jour particulier. Cinquante-cinq ans sont passés derrière moi et je pense à tous les frères dans les derniers temps. Je pensais à frère Russ. Durant toutes ces années, depuis 1954 nous étions ensemble. À Dortmund dans la même église de son oncle nous avons prêché. Dieu, depuis le commencement a utilisé les frères pour porter l’œuvre de Dieu. Je pense à ce soir, alors que la voix du Seigneur tel que vous entendez ma voix: «Mon serviteur, établis Léonard Russ comme ancien et met à ses côtés Paul Schmidt car je les ai prédestinés à ce ministère». Vous ne pouvez pas vous imaginer ce que cela signifie! Dieu a vraiment pensé à tout dans tous les détails. Depuis le commencement, Il a accordé Sa grâce.

Et ensuite comme vous le savez tous, il y a eu aussi un jour où une prophétie fut donnée qui ne venait pas de Dieu. Et quand le Seigneur a dévoilé cela… je fais référence à une prophétie qu’on devait établir dans le ministère, un couple. Le nom du frère et de la sœur ont même été nommés et on a chanté des chœurs après que la prophétie soit sortie. Qu’est-ce-qui me restait à faire après que la prophétie soit sortie? Il avait été même dit justement: «voici Mon serviteur…» j’avais l’impression que personne ne peut dire «AINSI DIT LE SEIGNEUR» si ce n’est que vraiment le Seigneur lui aurait parlé. Alors le samedi 1977 vint (j’avais noté toutes les dates), tel que vous entendez ma voix, j’étais assis dans le bureau, c’était vers 10 heures le matin: «Mon serviteur, sonde les Actes des Apôtres et regarde. Est-ce qu’une fois un homme et sa femme auraient été appelés au ministère?» Je me suis écroulé. À chaque fois que la voix du Seigneur retentit, cela a aussi un effet corporel qu’aucun homme ne peut imaginer. Mais quand j’ai dit cela à cette prophétesse, c’était fini, elle n’a pas accepté cela et elle a simplement dit: «je dois te détruire».

Bien-aimés frères et sœurs, je vous le dis pour la raison suivante: faisons attention de faire quelque chose ou de dire quelque chose de nous-même. Que la volonté parfaite de Dieu à chaque fois soit dans notre vie. N’agissons jamais de nous-mêmes. Il faut que ce soit sous un ordre de Dieu. Ne faisons rien de nous-mêmes pour que rien ne puisse s’infiltrer dans nos pensées, qu’aucun esprit ne nous utilise, mais que nous puissions vraiment être rassemblés devant la face de Dieu. Et comme frère Branham le disait concernant le blé, il disait que le vrai blé doit maintenant mûrir avant que la moisson n’ait lieu. Et ensuite, le Seigneur m’a montré le champ de blé mûr et la moisson qui devait être faite et aussi par la grâce de Dieu qui fut récoltée.

Bien-aimés frères et sœurs, en ce jour, oui, et aussi dans les jours passés, beaucoup des choses sont passées devant mes yeux. Et nous regardons avec un cœur reconnaissant à tout ce que Dieu a fait. Ce que l’adversaire a fait devait sûrement aussi être fait par la volonté permissive de Dieu pour qu’il n’y ait plus de mélange possible dans l’Église et qu’il n’y ait rien d’impropre qui soit apporté, mais que l’Esprit de Dieu agisse dans Sa pureté et dans Sa véracité. Nous savons ce qu’a dit notre Seigneur et ce qu’Il a promis.

Il y a beaucoup de versets bibliques qui me touchent le cœur et que je voudrais aussi transmettre en relation avec toutes les conduites du Seigneur. Mais que Dieu soit remercié de ce qu’Il veille sur Sa parole, Il veille sur Son Église et Il achèvera Son œuvre avec triomphe, car c’est ainsi que c’est écrit. Même où il est écrit que la mort sera engloutie dans la victoire. Notre Seigneur est Le Vainqueur de Golgotha. Lui-même qui a achevé Son œuvre de création, achèvera aussi l’œuvre de rédemption. Et nous portons ce message jusqu’aux extrémités de la terre, jusqu’à ce que le dernier soit appelé à sortir et expérimente personnellement la rédemption, et soit personnellement en relation avec Dieu et soit sorti de toute l’influence humaine et soit placé sous l’influence divine de la parole de Dieu, de l’Esprit de Dieu, et que nous puissions vraiment devenir un seul cœur, une seule âme. Et ça aussi, ça appartient à cela: comme c’est écrit dans les Actes des Apôtres: «et ils sondaient quotidiennement les écritures pour voir si cela est exact». Actes 17 verset 11. Nous sondons les écritures, pas pour chercher des erreurs, mais nous sondons les écritures pour trouver ce que Dieu a promis et pour croire et pour avoir part à son accomplissement.

Ce qui m’a aussi touché le cœur, que ce soit avec Josué, chaque promesse que Dieu a donnée a trouvé son accomplissement. Et il est écrit que «qu’aucune de toutes les bonnes paroles prononcées sur vous par l’Éternel, votre Dieu, n’est restée sans effet, toutes se sont accomplies pour vous…». Et pour tous ceux qui ont consacré leurs vies au Seigneur et sont prêts à se faire baptiser, peut-être pas ce weekend mais on m’a demandé si au début de mai on peut avoir un service de baptême, peut-être que vous pourriez attendre jusqu’au début de mai. Mais pour tous ceux qui ont consacré leurs vies au Seigneur et qui croient et agissent bibliquement, et se laissent bibliquement baptiser au nom du Seigneur Jésus-Christ… Et ça, je l’ai déjà dit ici: en 1948, j’avais été baptisé dans les titres Père, Fils et Saint-Esprit, et baptisé du Saint-Esprit. Mais quand j’avais entendu frère Branham parler du vrai baptême d’eau, nous sommes allés avec des frères au fleuve Rhin et nous nous sommes baptisés les uns les autres. Tout de suite nous avons mis cela en ordre, nous nous sommes fait baptiser au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Et il faut que cela soit dit à tous: purifiez-vous vous qui portez la parole du Seigneur, vous qui écoutez la parole du Seigneur: «sanctifies-les dans ta vérité, ta parole est la vérité» et «vous êtes déjà purs à cause de la parole que je vous ai annoncée». Nous devons vraiment… tout enseignement, toute doctrine, tout ce qui n’est pas biblique, nous devons le rejeter, le mettre dehors. Nous devons sortir entièrement de Babylone et ne plus porter sur nous un manteau babylonien, mais laisser tout derrière nous. Sortir et laisser tout ce qui est de Babylone. Et nous pourrions chanter le cantique «Nouveau, tout nouveau».

Et aussi la parole que j’ai lue le dernier weekend à Zurich m’occupe encore le cœur bien-aimés frères et sœurs. Pensez à cela, dans l’Ancien Testament dans le prophète Michée, cette parole merveilleuse! Je lis ces versets encore une fois. Michée chapitre 7 à partir du verset 18:

Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés Du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, Car il prend plaisir à la miséricorde (à la grâce, en allemand. N.D.T). Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. Tu témoigneras de la fidélité à Jacob, de la bonté à Abraham, comme tu l’as juré à nos pères aux jours d’autrefois.

Dieu prend plaisir à la miséricorde, à la grâce. Et ça, nous l’avons aussi dit: il n’y a plus de choses terrestres sans fondement, mais la mer de l’oubli. «Dieu a tant aimé le monde, qu’Il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle». Dieu est amour et l’amour de Dieu a été révélé en nous par Sa grâce, et nous vivons dans le jour du salut, dans le jour de la grâce. Et comme Dieu déjà l’a dit à Moïse «celui à qui je fais grâce, je lui fais grâce, et celui à qui je fais miséricorde, je lui fais miséricorde».

Il y a encore beaucoup de versets bibliques qui me touchent vraiment le cœur. Et aussi dans 2 Corinthiens, pas seulement le chapitre 5: «Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, nous vous en supplions: Soyez réconciliés avec Dieu» mais aussi au chapitre 3 que: «le voile que Moïse avait est encore sur le peuple d’Israël», ensuite il est dit que «c’est en Jésus-Christ que ce voile est ôté». Ainsi seulement, nous pourrions voir comme c’est précieux, pas seulement la parole, mais la réalité de ces choses, la révélation de Jésus-Christ telle que Dieu l’a donnée à Ses prophètes pour montrer à tous ces serviteurs ce qui arrivera bientôt.

Disons ceci en résumé: Moïse a fait tout comme le Seigneur le lui avait ordonné. Jean le Baptiste pouvait dire: «celui qui m’a envoyé m’a dit: celui sur lequel tu verras l’Esprit descendre, c’est celui qui baptise d’Esprit et de Feu». Il pouvait dire: Celui qui m’a dit. Oui il a directement reçu l’ordre. Et alors qu’on lui demandait qui il était, s’il était Élie, sa réponse a été un non clair. Alors on lui a dit: «tu es qui alors, car nous dévons répondre à ceux qui nous ont envoyé?», ils ont dit: «qui es-tu qu’est-ce-que tu es, quelle réponse nous pouvons leurs donner?» Il a dit ensuite «je suis la voix de celui qui crie dans le désert: préparez à l’Éternel le chemin». Chaque homme de Dieu connaissait son appel, son mandat et le devoir qu’il avait dans le royaume de Dieu. Pierre le jour de la pentecôte a dit: «vous savez que Dieu m’a prédestiné». Et il fallait que quelqu’un soit choisi à la place de Judas et ils sont allés à l’Ancien Testament et ont exactement exécutés ce qui est écrit à ce sujet dans le Psaume. Et le jour de la pentecôte, l’homme de Dieu pouvait dire: «Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair» de la même manière l’apôtre Paul pouvait dire ce que le Seigneur lui avait dit et avait aussi confirmé lors de son appel: «je t’enverrai aux nations, tu leur ouvriras les yeux» comment? Par la vraie prédication de la vraie parole, c’est ainsi que les yeux spirituels sont ouverts aux hommes. C’est pour cette raison que notre Seigneur a pu dire: «bienheureux sont vos yeux, bénies sont vos oreilles et vos cœurs qui reçoivent».

Nous voulons en ce jour remercier Dieu le Seigneur. Je suis reconnaissant pour vous tous, pour tous ceux de tous les peuples, les langues et les nations. Tel que Dieu le Seigneur a donné à Abraham la promesse (Genèse 12 verset 3): «en toi seront bénies tous les peuples de la terre», aussi certain que le Seigneur a dit que «l’Évangile du royaume de Dieu sera prêché à tous les peuples comme témoignage», mais pour l’Épouse, ça sera un appel à sortir: «vous Mon peuple, sortez, ne touchez à rien d’impur et je vous accueillerai, je serai votre Dieu et vous serez Mon peuple». Comme un frère l’avait exprimé, Dieu dans ce temps a une semence parole avec toutes les promesses qu’Il a semées, et les vrais croyants qui appartiennent à l’Église Épouse écoutent les paroles de Dieu. Et vous savez, dans Matthieu 24 il est aussi écrit concernant le retour du Seigneur et la distribution de la nourriture. Ici dans Matthieu 24, Il nous avertit avec répétition à être prêts pour le retour du Seigneur. Matthieu 24, nous constatons tout de suite ce qui est écrit au verset 42 avant de lire les versets 47 à 48:

Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

Je crois que tous ceux qui maintenant croient le message, ont du respect pour Dieu, pour Sa parole et pour l’appel divin, le mandat, seront prêts et prendront part à l’enlèvement. Tous ceux qui blasphèment et méprisent et qui passent à côté, nous devons les remettre à Dieu. Du temps de Moïse, il y avait aussi des hommes qui étaient des arrogants, et dans notre temps aussi, les arrogants, comme du temps de Moïse sont là. Ils blasphémaient, ils n’avaient aucun respect pour le mandat que Dieu avait donné à Moïse. Mais si cela se passe dans notre temps, ça fait partie du déroulement des choses que Dieu permet. Mais que Dieu soit remercié: les vrais élus, les vrais enfants de Dieu ne peuvent pas être séduits. Ils demeurent dans la grâce, ils demeurent dans la parole, ils expérimentent leur préparation et ils sont richement nourris par la nourriture précieuse de Dieu.

Ce jour, les cinquante-cinq ans sont venus et sont passés, et Dieu le Seigneur aura à récolter un fruit riche dans l’éternité, c’est-à-dire constitué de tous ceux qui ont cru, qui ont accepté. Et vous savez que notre Seigneur a dit exactement: «si J’envoie quelqu’un et que vous le recevez, c’est moi que vous avez reçu. Et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé».

Disons aussi cela encore pour finir: bien-aimés frères et sœurs, le retour du Seigneur est devant la porte, et nous voulons particulièrement adresser cette parole aux jeunes et les consacrer au Seigneur. Que les jeunes, les adolescents soient sobres, et que dans toutes leurs décisions, que tout se déroule de manière qu’il n’y ait pas de honte jetée sur le nom du Seigneur. Que tous puissent vivre une vie naturelle, mais dans leurs cœurs qu’ils soient liés à Dieu. Ne te fais pas esclave des choses de ce monde, mais comme il est écrit: «celui que le fils libère est réellement libre». C’est ainsi que nous voulons, particulièrement les jeunes, nous voulons qu’ils puissent prendre leur décision pour le Seigneur et être conscients qu’ils doivent aussi se préparer pour être prêts pour le retour du Seigneur. Et même ici, si des exhortations dures sont données, c’est seulement pour la raison suivante: c’est que nous voulons que tous ceux qui maintenant écoutent la parole du Seigneur et la croient se préparent pour le retour du Seigneur Jésus-Christ.

J’ai encore cette pensée, je m’excuse. Alors qu’en janvier 1981 j’ai pris part à l’enlèvement, c’était vraiment puissant! Quand le Seigneur reviendra, les morts en Christ ressusciteront et nous qui sommes restés vivants en Christ nous serons transformés et ensuite nous serons enlevés à Sa rencontre dans les airs. Je peux –en raison de ce que j’ai vu moi-même– vous dire que les vêtements qu’ils avaient tous n’étaient pas seulement blancs, ils étaient rayonnants. Il y avait un rayonnement sur chaque vêtement blanc. Bien-aimés frères et sœurs: «ce que l’œil n’a point vu, que l’oreille n’a point entendue, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment».

Que tous sur toute la terre soient bénis avec nous. Aussi ici sur le continent, de la Finlande à Palerme, de Constance à Londres et de partout, que Dieu le Seigneur puisse sur toute la terre bénir, appeler à sortir par Sa grâce, accorder Sa grâce pour que tous ceux qui maintenant écoutent Sa parole puissent la croire, l’accepter et prendre leur préparation au sérieux.

Qu’à notre Dieu soit l’honneur dans toute l’éternité! Amen! Nous pouvons nous lever pour la prière. Chantons encore «Tel que je suis sans rien à moi».

[L’assemblée chante le chœur «Tel que je suis sans rien à moi. N.D.L.R]

Courbons les têtes. Bien-aimés frères et sœurs, je suis touché, reconnaissant à Dieu pour ce qu’Il a fait particulièrement ces cinquante dernières années sur toute la terre. Il a accordé Sa grâce pour que Sa sainte parole qui demeure éternellement soit portée dans le monde entier jusqu’aux extrémités de la terre. Reconnaissant de ce qui a été dit à frère Branham et ce qu’il a transmis s’est accompli. Il disait: «ce n’est pas moi, mais le message sera précurseur du retour de Christ». Et je le dis avec une douleur profonde: tous ceux qui sont restés avec le ministère de frère Branham et qui font des pièces d’expositions et font des pèlerinages à sa tombe, sont restés à son ministère, ils n’ont pas trouvé la liaison avec ce que Dieu a fait après le décès de Son prophète. Et parfois, ils blasphèment même en passant à côté de ce que Dieu fait maintenant.

Nous voulons aujourd’hui, avec une profonde reconnaissance envers le Seigneur dire: «Bien-aimé Seigneur, nous Te remercions pour l’envoi de Ton prophète promis. Nous Te remercions pour le message que Tu lui as confié dans lequel tout a été révélé, tout ce qui appartenait au plan du salut de notre Dieu, que ce soit la partie de l’évangile, la partie de l’enseignement ou la partie prophétique». Dieu a tout révélé par le ministère de Son serviteur et prophète. Et nous pouvons vraiment porter cette parole fraiche et révélée du haut des cieux, vivante, qui n’est pas pour nous une lettre morte, mais vivifiée par l’Esprit. Aujourd’hui, nous voulons en cet endroit, remercier notre Dieu pour la continuité de Son œuvre, pour ce qu’Il a fait au commencement du siècle dans lequel nous sommes et dans le monde entier. Nous voulons Le suivre jusqu’à ce que nous passions de la foi à la vue.

Avant que nous priions ensemble, je voudrais demander s’il y en a qui ont besoin de prière ici nous allons les apporter ensemble au Seigneur. Levez les mains rapidement. Oui! Que Dieu bénisse partout. Hier il y avait une requête particulière qui nous est venue de la Tchéquie que nous voulons apporter au Seigneur. Nous voulons vraiment apporter tout au Seigneur, et Il donne la réponse.

Bien-aimé Dieu tout-puissant. Tu as vu toutes les mains. Que ce soit des difficultés, des problèmes du domaine terrestre ou spirituel, ô Dieu au ciel, Tu as pris soin pour tout: pour le salut de l’âme, pour la délivrance de l’Esprit, pour la guérison du corps. Tu as pris soin de tout et nous Te remercions pour l’œuvre de la rédemption accomplie sur la croix à Golgotha. Et nous t’apportons tous ceux qui appartiennent à l’Épouse de l’Agneau, qu’ils puissent croire «comme le disent les écritures» et avoir part à ce que Tu fais maintenant. Qu’ils puissent ajouter à la foi l’obéissance et que Tu fasses de nous des hommes qui marchent dans Tes voies, qui te croient, qui T’obéissent, Te font confiance; et qui ensemble, verront le rétablissement de toute chose et expérimenteront la pluie de l’avant et de l’arrière-saison avec tout ce qui appartient à cela.

Bien-aimé Seigneur, je Te consacre en ce jour particulier pour moi, Ton troupeau racheté par le sang, de tous les peuples, les langues et les nations. Ô Dieu! Ô Seigneur, fais grâce et bénis sur toute la terre Ton Épouse, l’Épouse de l’Agneau. Et je Te remercie de ce que nous vivons dans le laps de temps où les derniers sont appelés à sortir et préparés. Toi le Dieu tout-puissant, nous Te disons merci de ce que Tu prends plaisir à la miséricorde. Tu ne veux pas la mort du pécheur, mais qu’il puisse se convertir et vivre. Bien-aimé Seigneur, accorde Ta grâce pour que nous puissions mettre de côté nos propres pensées, nos propres chemins, notre propre volonté, tout ce qui est propre; et que nous puissions nous mettre entièrement entre Tes mains et que Toi Tu puisses avoir Ton chemin avec nous jusqu’à ce que nous puissions atteindre le but.

En ce jour pour moi un jour en mémoire au 2. 4. 1962, nous Te remercions aussi pour le centre missionnaire, nous Te remercions aussi pour la technique, nous Te remercions aussi pour tous les frères qui accomplissent leur devoir ici pour que le monde entier puisse écouter en direct.

Bénis dans toute l’Afrique, dans toute l’Asie, dans tous les continents. Et nous Te remercions de ce que dans nos jours, Tu achèves Ton œuvre et nous Te remercions de ce que Ta venue est proche, et nous Te remercions de ce que les vierges sages, toujours de nouveau viennent pour remplir de nouveau leurs lampes avec l’huile de l’Esprit pour qu’ils puissent recevoir révélation sur révélation et être bénis. Nous Te remettons encore toutes les personnes âgées, faibles, malades, tous ceux qui ont été opérés, tous ceux qui passent par des difficultés, nous te les apportons tous; particulièrement tous les jeunes. Nous tous, nous nous remettons entre Tes mains et nous Te demandons de bénir au-dessus de toute mesure et achève Ton œuvre.

Loué et exalté soit Ton merveilleux et glorieux nom de Jésus! Alléluia! Amen! Et que tout le peuple dise «amen». Amen! [L’assemblée dit: “Amen.” - N.D. É.].

Vous pouvez vous asseoir. Encore rapidement, peut-être que nous devrions aussi remercier tous les frères qui travaillent dans la technique: le frère Joël Schmidt, le frère Mathias Miskys, le frère Hari Borg, le frère A. Miskys, le frère Christian Borg, le frère Stephan Miskys… Nous remercions le Seigneur pour tous les frères qui travaillent aussi dans ce domaine et sont une bénédiction. S’il vous plaît, pensez à cela, Dieu voulant nous aurons le dimanche prochain (le 09 avril) une réunion particulière en Allemagne à Böblingen au sud de l’Allemagne. Et nous invitons tous. Böblingen pour tous les suisses et tous les autrichiens. Vraiment très adéquat, centrale. Tous descendent par l’autoroute. Nous invitons tous fraternellement au dimanche prochain à 14 heures à la salle du congrès comme déjà plusieurs fois. Et pensez à nous dans vos prières.

Et comme déjà annoncé, on nous a demandé que nous puissions, au début de mai, avoir un service de baptême. Avons-nous des frères et des sœurs ici qui veulent se faire baptiser? Levez les mains s’il vous plaît. Un, deux. Oui. Trois quatre. Voulez-vous attendre jusqu’à la prochaine fois? Oui? Bon, c’est bien. Donc nous allons laisser comme ça. Nous vous souhaitons à tous les riches bénédictions de Dieu. Pensez à moi. Comme je le disais hier, à 83 ans, on n’a plus 29 ans comme en 1962. Je devais dire aussi que Dieu a fait grâce lors du dernier voyage à Cuba. Il a accordé Sa grâce. Vous ne pouvez pas vous imaginer avec combien de difficulté… les trajets en taxi… mais que Dieu soit remercié. Frère Pacheco, que Dieu te bénisse particulièrement. Et aussi tous dans la langue portugaise, tous dans tous les peuples, dans toutes langues, soyez bénis au nom du Seigneur! Amen!

Cette brochure est la retranscription de la Réunion Mensuelle de Krefeld du Dimanche 02 Avril 2017 tenue par le frère Ewald Frank.

Retrouvez plus des Brochures sur les sites web:

http://freie-volksmission.de | http://www.tabernacledekolwezi.org

Centre Missionnaire de Jésus-Christ au Congo CMJC

Tabernacle de Kolwezi