Misión Popular Libre Krefeld

Jesucristo es el mismo ayer, y hoy, y por los siglos. Heb.13.8

Idioma:

Krefeld, Dimanche 05 Mars 2017 / Ewald Frank

Idioma: francés




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld 

Dimanche 05 Mars 2017

[Consécration d’enfant. N.D.L.R]

Loué et remercié soit notre Dieu pour Sa grâce et Sa fidélité. Nous avons réellement lu et écouté une parole merveilleuse et puissante. C’est de ça qu’il s’agissait: que notre Seigneur qui a créé un homme faillible, le Seigneur a Lui-même pris sur Lui la responsabilité pour la rédemption de la chute de l’homme. Et la première promesse déjà que la semence de Dieu viendra dans la chair et écrasera la tête du serpent, cette promesse, avait trouvé en Jésus-Christ son accomplissement, alors que Marie écoutait cette promesse: «ce qui naîtra de toi vient du Saint-Esprit et sera appelé Fils de Dieu». Combien de fois nous avons déjà dit: aussi certain que Lui, en tant que Fils de Dieu a été manifesté dans la chair, c’est ainsi que pour tous les fils et les filles de Dieu, Il a payé le prix pour notre rédemption. Comme nous l’avons lu ici: «il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix». Regardez la grâce qui nous a été accordée! Et nous le disons toujours de nouveau: notre Seigneur n’est pas venu pour établir plusieurs églises chrétiennes, Il a dit: «Je bâtirai Mon Église et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre Elle». Ainsi, Il a payé le prix, nous Lui appartenons, nous Lui appartenons pour toute l’éternité.

Il y a encore des salutations qui ont été apportées de Cuba. Nous sommes reconnaissants au Seigneur. Dieu voulant, en mars j’irai au Portugal où Dieu a ouvert des portes d’une manière merveilleuse. Et ensuite nous irons à Cuba pour y prêcher la sainte et précieuse parole de Dieu là-bas dans trois villes, pour que vraiment, partout, les derniers soient appelés à sortir, et que le nombre soit atteint et que le Seigneur puisse revenir pour nous prendre auprès de Lui. 

Nous sommes reconnaissants à Dieu pour ce Centre Missionnaire, reconnaissants de ce que vous pouvez venir. Et quand j’y pense, les uns viennent en voiture, les autres en avion de toutes les directions du ciel, nous sommes rassemblés ici. Nous avons compté: entre dix-neuf et trente-trois nations sont représentées ici. Dix-neuf à trente-trois nations sont représentées ici pour un weekend. Il y a eu des hommes rassemblés ici pour écouter la sainte et précieuse parole de Dieu. Et quand ensuite nous pensons à ce que nos frères et sœurs de la Nouvelle Zélande qui ont une avance de neuf heures sur nous et qui nous écoutent, et nos frères et sœurs d’Edmonton qui sont en arrière de huit heures. Tous se lèvent sans considérer l’heure. Que la réunion ait lieu à trois heure du matin chez eux, que ce soit la nuit ou le jour ou tôt le matin, ils font tout en sorte d’être connectés dans le monde entier, et ils écoutent. Et nous sommes reconnaissants au Seigneur de ce que nous avons la grâce de porter le dernier message. 

Il y a eu encore aujourd’hui des appels téléphoniques, le frère Ngonga, le frère Nyagi. Beaucoup ont appelé et ont dit: «frère Frank, nous sommes reconnaissants à Dieu pour la vraie et claire prédication de la parole; pour l’appel à sortir et pour la préparation de l'Église Épouse de Jésus-Christ notre Seigneur». 

Bien-aimés frères et sœurs, aujourd’hui encore, nous allons écouter la parole de Dieu, nous allons laisser Dieu nous parler et recevoir la parole de Dieu dans notre cœur, et, de tout notre cœur, suivre et croire, et elle nous sera révélée par le Saint-Esprit. Comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction: même par le baptême, nous prouvons que nous sommes morts avec Christ. Dans le baptême, il est montré que le vieil homme, au nom du Seigneur Jésus-Christ, est enseveli, et que le nouvel homme ressuscite pour marcher en nouveauté de vie avec Christ. Bien-aimés frères et sœurs, les apôtres ont traité chaque sujet biblique, chaque enseignement a été éclairci par les apôtres. Et même quand le sujet était différent, subitement, il y a un verset qui traite tout un autre sujet; mais, ces choses-là vont ensemble et appartiennent à l’un à l’autre, ils se complètent. C’est fait en sorte que toutes ces choses soient prêchées et que tout le conseil du salut de notre Dieu soit prêché. Et de ce que maintenant, nous sommes arrivés à la fin du temps de la fin du temps de la grâce, et que nous avons trouvé la grâce devant Dieu de parler de ce qu’Il a réservé pour ce temps. Nous avons eu la grâce de l’avoir cru, de l’avoir entendu, et nous sommes très reconnaissants au Seigneur pour ce qu’Il a fait, et nous pouvons à chaque fois de manière nouvelle, répéter et dire que: nous ne sommes pas des gens qui ont suivi des fables habilement conçues, nous n’avons pas suivi des interprétations, mais nous avons suivi la vraie et claire parole de Dieu. 

Et pour cette raison, nous pouvons toujours de nouveau remercier le fait que le Seigneur nous ait conservé dans Sa parole, et dans Sa volonté. Et cela peut aller avec nous comme avec Énoch qui marchait avec Dieu, qui était lié à Dieu, lui le septième après Adam, pour nous montrer que dans le dernier, le septième âge de l'Église, il y aura des hommes sur terre qui marcheront avec Dieu et qui, subitement, dans le septième âge de l'Église, seront enlevés, et qu’ensuite, ils ne seront plus trouvés sur terre. Et aussi, dans Hébreux chapitre 9, il nous a été clairement dit que le Seigneur, est venu pour la première fois pour ôter nos péchés et qu’Il reviendra pour la deuxième fois sans péchés, sans relation avec le péché, seulement en relation avec ceux qui ont expérimenté le pardon de leurs péchés, ceux qui L’ont reçu et qui sont prêts à Le rencontrer dans les airs. Hébreux chapitre 9 verset 28:

De même Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d'hommes, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut.

À ceux qui l’attendent avec foi pour leur salut, pour ceux qui se sont préparés. Dans le naturel, un Époux est attendu seulement par une Épouse. C’est une épouse qui attend l’époux. Tous les autres ont déjà leur propre programme. Et ça aussi, nous devons à chaque fois le dire en insistant et avec reconnaissance: «celui qui est né de Dieu écoute les paroles de Dieu». C’est ainsi que c’est écrit, et les choses demeurent ainsi. Et tel que nous venons de le lire, le Seigneur, pour la première fois, est venu pour s’offrir en sacrifice pour enlever les péchés de plusieurs. Ensuite, Il vient pour la deuxième fois pour prendre les rachetés, l'Épouse de l’Agneau avec Lui dans la gloire.

Nous sommes simplement reconnaissants de ce que Dieu nous a donné cette relation avec Sa parole, avec Son dessein du salut par Sa grâce. Ensuite, nous pensons aussi à ce qui a été dit à frère Branham: «Comme Jean-Baptiste a été envoyé pour précéder la première venue de Christ, ainsi tu seras envoyé avec un message qui précédera la seconde venue de Christ». Qui aurait pu penser à ce que tant d’années passeraient! Mais le message devait être porté jusqu’aux extrémités de la terre. 

Et quand –si je peux rapidement le mentionner– quand je regarde en arrière durant toutes ces cinquante années passées, maintenant, il y a plus de dix mille prédications que j’ai tenue, plus de dix millions de kilomètres de vol durant toutes ces années pour prêcher la précieuse parole de Dieu de pays en pays et de continent à continent. Mais pourquoi? Parce que Dieu a donné ce mandat: le message de la parole, c’est-à-dire revenir à la parole, revenir au commencement, revenir à l’enseignement des apôtres. C’est ainsi que nous pouvons toujours le dire en insistant: «Dieu n’a pas envoyé frère Branham pour fonder une nouvelle religion, mais, Il a envoyé frère Branham pour ramener les vrais croyants à Dieu et à la parole de Dieu», car c’est ainsi: tel que l'Époux était la parole de Dieu manifestée dans la chair, c’est ainsi que l'Épouse en qui la parole de Dieu pour ce temps est devenue une réalité, Elle est la parole devenue chair.

Bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons confesser devant Dieu d’avoir trouvé grâce devant Lui et d’être restés en équilibre dans la prédication et en tout ce que Dieu, par Sa grâce nous a accordé. Et comme je le disais déjà, quand nous regardons à toutes ces années passées, Dieu a vraiment accordé Sa grâce. Et nous pouvons dire ce que notre Seigneur, dans Matthieu 24 au verset 14 a dit: «Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin». La fin viendra, mais avant qu’elle ne vienne, il faut que le vrai évangile de Jésus-Christ soit prêché. Et dans Apocalypse 14 au verset 6, cela est même appelé «Évangile éternel». Apocalypse chapitre 14, ici il est écrit au verset 6:

Je vis un autre ange qui volait au milieu du ciel; il avait un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple.

C’est ainsi que c’est écrit dans la parole de Dieu, et c’est ainsi que nous le voyons s’accomplir maintenant: ce n’est pas une théorie, mais c’est une réalité divine. L’appel à sortir, la préparation, le rétablissement et la vraie prédication de l’Évangile éternel tel que c’était prêché au commencement, est prêché maintenant à toutes les nations. Que contenait l’Évangile original éternel? Ils ont prêché que Dieu s’est révélé en Christ et que le ministère de la réconciliation nous a été transmis, pour qu’en tant qu’ambassadeurs de Christ, nous puissions dire à tous: «soyez réconciliés avec Dieu, venez au Seigneur, expérimentez le pardon de vos péchés, la grâce; expérimentez le plein salut». Et ensuite, nous voyons que Paul qui particulièrement, avait reçu la grâce de Dieu, dans Galates au premier chapitre, fit mention ici, alors qu’il parlait de certains qui prêchaient un autre évangile, qui prêchaient quelque chose d’autre que ce que Dieu a donné au commencement et qui était appelé «valable éternellement». C’est ainsi que nous le croyons. Dans Galates le premier chapitre à partir du verset 6:

Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile.

Déjà au commencement, il y en a qui ont abandonné le vrai Évangile, et ont prêché des enseignements étrangers. Et au verset 7:

Non pas qu'il y ait un autre évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent altérer l'Évangile de Christ.

Ici, nous avons l’apôtre qui, conduit par l’Esprit de Dieu, devait dire ces choses, qu’il y avait des gens qui se sont détournés de ce qui avait été prêché au commencement. Et ça, nous l’avons vu dans le déroulement de ces deux mille années. Tous ont leurs propres évangiles, leurs propres ordonnances, leurs confessions de foi, et ils ont leurs propres enseignements. Mais, l'Église de Jésus-Christ revient au fondement original, au fondement antique: «un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême». Revenir à ce qui était au commencement. 

Au verset 8, l’exhortation très sérieuse que nous devrions tous recevoir dans notre cœur:

Mais, si nous-mêmes, si un ange du ciel annonçait un évangile s'écartant de celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème (sous la malédiction, en allemand. N.D.É)! 

La chose est très sérieuse, très sérieuse. Ici, il n’y a pas de compromis: ou alors ce que nous prêchons est cent pour cent vrai, ou alors ce n’est pas vrai; ou c’est juste, ou ce n’est pas juste; ou c’est faux. On ne va jamais lier la lumière et les ténèbres et les mélanger, ce n’est pas possible. La première chose que Dieu a faite: Il a séparé la lumière des ténèbres. C’est la première chose qu’Il a faite. Et le Seigneur Lui-même a dit: «celui qui Me suit ne restera pas dans les ténèbres». Il aura la lumière de la vie. Et nous sommes, par la grâce de Dieu, à la suite directe de notre Seigneur. Nous Le suivons. Nous ne suivons pas Paul ou bien Pierre, nous suivons notre Seigneur. Dieu a utilisé les apôtres pour écrire toutes ces épîtres, tout ce qui appartient à l’enseignement. Et même frère Branham, nous ne le suivons pas, ou bien frère Frank. Nous suivons Jésus-Christ [L'assemblée dit: "Amen." -N.D. É.]. Nous sommes morts avec Lui, crucifiés avec Lui, ensevelis avec Lui pour ressusciter avec Lui et désormais marcher en nouveauté de vie. Et comme il est écrit ici, il n’y a même pas d’autre évangile. Ce n’est pas qu’il y en aurait un autre. Il n’y en a pas. Et celui qui malgré tout, en fait un autre évangile, il est réellement sous la malédiction. Il est sous la malédiction. C’est ainsi que nous l’avons lu ici, et cela reste valable pour toujours. Et au verset 9:

Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre message du salut, un autre évangile s'écartant de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème (sous la malédiction, en allemand. N.D.É)!

L’apôtre le répète. Nous ne voulons pas juger, mais qu’est-ce-qui se passe avec toutes les dénominations qui ont toutes leurs propres enseignements qu’ils ont établi? Bien-aimés frères et sœurs, c’est pour cette raison que nous devrions encore être plus reconnaissants de ce que Dieu, dans notre temps de confusion totale, que ce soit dans le domaine politique, dans le domaine religieux, que Dieu, dans le désert a fait retentir une voix, un cri pour nous ramener à l’original, pour que nous puissions croire «comme le disent les écritures». 

Et si nous disons en insistant qu’Abraham, en son temps déjà, croyait Dieu, il croyait Dieu. Et nous aujourd’hui, si nous croyons Dieu, nous ne croyons pas une église. Ou parce que celui-ci ou celui-là a dit, ou ce qu’ils racontent. Non! Nous croyons ce que Dieu a dit dans Sa parole. Et encore le verset 10 en particulier, l’homme de Dieu a dit en insistant:

Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu?

Ce dont j’ai besoin, c’est la faveur de Dieu. Ce dont tu as besoin, c’est la faveur de Dieu. Toi d’abord, reçois en faveur ce que Dieu a dit, ensuite, Dieu recevra en faveur ce que tu crois. Ici, Paul dit: «est-ce-que je désire la faveur des hommes ou bien de l’église? Est-ce-que je pourrais vous supplier d’être d’accord avec moi?» Non! Nous pouvons seulement être en accord avec Dieu. Et tous ceux qui sont en accord avec Dieu, seront en accord avec la parole de Dieu. C’est ainsi que c’est écrit ici:

Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? 

Et ensuite, si nous continuons directement jusqu’à la fin du verset:

Si je plaisais encore aux hommes…

Est-ce-que je cherche à plaire aux hommes? Non et encore une fois non.

Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.

Nous ne pouvons pas en même temps plaire aux hommes et plaire à Dieu. Ce n’est pas possible. L’un exclut l’autre. Bien-aimés frères et sœurs, on nous fait le reproche que nous n’appartenons à aucune communauté chrétienne ou direction d’église. Alors les différentes positions sont comptées, les différentes directions de foi. Ils disent que la Mission Populaire Libre n’appartient à aucune communauté, à aucune conférence etc. Bien-aimés frères et sœurs, c’est Dieu qui a pris la décision pour nous. Et comme il est écrit ici: «Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas un serviteur de Christ», je serais donc quelqu’un qui est employé par une église, je serai un employé d’une église mais pas un serviteur de Christ qui se tient à la disposition de Christ pour servir Christ sous un mandat divin comme le Seigneur l’a donné pour ce temps!

Bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons toujours de nouveau le dire en insistant: nous vivons dans le laps de temps le plus important de l'Église du Nouveau Testament, et j’ose dire que la décision que nous prenons maintenant, nous allons aller avec cette décision-là dans l’éternité. Et si je dis avec une grande douleur qu’il y a tant de différentes directions qui sont apparues se référant aussi à frère Branham, alors c’est encore plus grave que si nous tirons par exemple une comparaison avec toutes les différentes dénominations. Et nous remarquons comment est-ce-que c’est important de revenir aux écritures en toute chose, et pour, de tout notre cœur, croire seulement comme le déclarent les écritures. On pourrait, je ne sais pas lire combien de versets là-dessus, et ça –je le dis en tant qu’Épouse de l’agneau, comme c’est écrit– «et Son Épouse s’est préparée» (Apocalypse 19 verset 7). L'Épouse de l’Agneau rachetée par le sang de l’Agneau est prédestinée à être avec le Seigneur pour l’éternité. Lui-même, Il reviendra et nous prendra auprès de Lui à la maison, c’est ainsi qu’Il l’a dit dans Sa parole: «Je vais vous préparer une place, et Je reviendrai pour vous prendre auprès de Moi, pour que vous soyez là où Je suis aussi». 

Et ensuite, nous lisons les paroles merveilleuses dans Actes des Apôtres chapitre1 à partir du verset 9 jusqu’au verset 11: «le même Jésus que vous avez vu monter, reviendra de la même manière, de la même manière, tel que vous l’avez vu monter au ciel». Que veulent faire tous ces frères qui disent que le Seigneur est déjà revenu, ceux qui disent qu’Apocalypse 10 est déjà accompli? Ceux qui disent ceci et cela. Ils ont perdu la claire pensée, et ils n’ont pas accepté l’orientation de la parole de Dieu. Notre bien-aimé Seigneur, tel qu’Il est mort pour nous dans Son corps de chair et qu’Il est ressuscité le troisième jour, et qui, corporellement, est monté au ciel, et les disciples ont pu le voir monter, Le même Rédempteur reviendra dans Son corps, Il reviendra, et nous expérimenterons la transmutation de nos corps et nous irons à Sa rencontre sur les nuées, et nous serons auprès de Lui pour toujours. Ce qui est merveilleux, ce qui est beau: c’est que, tout ce que Dieu a promis dans Sa parole est toujours lié à la réalité divine. Ce n’est pas une philosophie, une théorie, mais c’est une réalité divine. Et c’est ainsi que nous sommes reconnaissants de ce que dans ce temps, nous avons trouvé grâce devant Dieu.

Et aussi concernant tout ce qu’a dit frère Branham, nous avons la grâce de le mettre à sa place dans les écritures. Il y en a qui prêchent disant que: «tout le monde a la Bible, maintenant n’est valable que ce que le prophète a prêché et a dit». Non! Et même si tous ont la Bible, Dieu a envoyé le prophète pour, justement, révéler ce qui est écrit dans la Bible, car la parole est toujours venue au prophète, et «Dieu ne fait rien sur terre sans avoir révélé ses secrets à Ses serviteurs les prophètes», pas aux évangélistes, pas aux charismatiques, mais Il révèle Ses secrets à Ses serviteurs les prophètes. Cela m’attriste toujours quand, avec le nom de frère Branham, et avec… oui, la désignation «message», on fait tant de confusion, des choses qui n’ont plus rien à voir avec Dieu. On ne peut pas entrer dans les détails de ces choses, mais tous, en se secouant la tête sortiraient d’ici s’ils entendaient ce qui se passe sur terre sous le nom de message, avec des doctrines, des enseignements et des interprétations. C’est pour cette raison que nous sommes reconnaissants pour la sainte et précieuse parole révélée de Dieu, et nous sommes reconnaissants de ce que Lui, le Dieu tout-puissant, Il nous a donné l’accès, et Il a Lui-même prononcé un appel et un mandat de Sa propre bouche.

Mes bien-aimés frères et sœurs, il faut que ceci soit toujours dit: est-ce-que moi j’aurai eu quelque chose à avoir avec ce que Dieu a prévu pour ce temps s’il n’y avait pas eu un 02 avril 1962 où le Seigneur Lui-même, avec une voix audible qui pénètre toute chose a dit: «Mon serviteur, ton temps pour cette ville est bientôt terminé. Je t’enverrai dans d’autres villes pour prêcher Ma parole». C’est aussi vrai que chaque écriture dans la Bible, chaque verset est vrai. Et c’est ainsi que Dieu a accordé Sa grâce pour que je puisse personnellement vivre le ministère de frère Branham dès 1955, déjà à Cassel ici en Allemagne, ou alors en 1958 à Dallas au Texas, ou en 1962 à Jeffersonville. C’étaient des directives de Dieu qui ont appartenu au ministère. Et alors que frère Branham, le 12 juin 1958 me disait: «frère Frank, tu retourneras en Allemagne avec ce message», je n’avais aucune idée du mot message, mais Dieu Lui, Il savait ce qu’il disait. Et nous sommes à chaque fois de nouveau reconnaissant de ce que pas à pas, Il nous a conduit. 

On m’a demandé aussi si c’est quatorze ou dix-sept fois que le Seigneur m’a parlé d’une manière audible. En tout, c’est vrai, il y a eu dix-sept expériences merveilleuses que j’ai eues avec Dieu, mais seulement quatorze fois, lors de mes expériences, la voix audible du Seigneur a retenti. En Janvier 1981, j’ai eu une expérience de l’enlèvement, mais je n’ai pas été désigné personnellement en tant que serviteur. À… j’ai été pris de mon corps, ravi de mon corps, alors que j’attendais les frères de la Roumanie pour qu’ils puissent venir me prendre à l’hôtel, j’ai été ravi hors de mon corps, c’était entre douze et treize heures, subitement, subitement, j’ai été ravi de mon corps et je suis allé dans la gloire, et je suis passé par la porte de perle et j’ai vu des anges chanter le Psaume 34. Mais là, le Seigneur ne m’a pas adressé la parole en tant que serviteur. Mais plusieurs fois, pour clarifier ça, c’est vrai, j’ai eu dix-sept expériences puissantes, mais de ces expériences puissantes-là, il y a eu trois dans lesquelles je n’avais pas été personnellement appelé par la désignation «serviteur». Les quatorze autres fois, c’était un ordre, un mandat, c’était pour me dicter ce que j’avais à faire. Mais bien-aimés frères et sœurs, cela a mis en moi une responsabilité devant Dieu que personne d’autre ne peut comprendre. 

Vous connaissez n’est-ce pas toutes ces différentes expériences. Mais pour moi, quand je regarde en arrière, que Dieu, dans sa fidélité, a toujours, au temps convenable, dit la chose convenable pour me secourir. Pensez, par exemple à Marseille, je n’avais pas de réponse concernant les sept tonnerres. Et le matin suivant, tôt le matin: «Mon serviteur, lève-toi et lis 2 Timothée. Je veux parler avec toi». Qu’est-ce-que vous pensez que de telles expériences signifient pour moi? Qu’est-ce-que vous pensez? Si le Seigneur Lui-même me dit «lève-toi et lis 2 Timothée 4, je vais parler avec toi», et me donne la réponse par cette écriture à la question posée, alors, on n’a plus besoin de consulter la chair et le sang. Quand Dieu Lui-même a parlé avec nous, alors cela suffit. Nous avons besoin de la parole de Dieu, nous avons besoin de la parole de Dieu, chacun de nous a besoin qu’Il nous parle par Son Esprit par les écritures. Mais, cette parole de 2 Timothée 4, quand on continue à lire comment est-ce-que dans ce sujet, il est dit en insistant que le temps viendra où les gens prêcheront des fausses doctrines. C’est écrit dans 2 Timothée chapitre 4. Il ne s’agit pas seulement de la prédication de la vraie parole, c’est vrai que c’est écrit en premier lieu, il est écrit (au verset 2):

Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non…

C’est vrai, pour les uns, l’occasion est favorable, pour les autres ce n’est pas favorable, et ils ne sont pas reconnaissants et ne l’acceptent pas.

Favorable ou non, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

Et ensuite suit la parole prophétique pour ce temps au verset 3:

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs.

Nous n’avons pas la démangeaison d’entendre des choses agréables. Non. Et Dieu ne parle pas à nos oreilles, mais à nos cœurs. La démangeaison... il faut que la semence de la parole tombe dans notre cœur. Elle nous fait rencontrer Dieu et nous révèle Sa parole. Je crois que tous peuvent dire que le Seigneur s’est révélé à nous. Il n’a pas seulement parlé avec moi, mais, Il vous a parlé aussi à tous. Par la même parole, Il s’est révélé à nous tous. Comme nous le chantons dans un cantique: «Tu T’es révélé à moi dans Ta grande miséricorde». Est-ce-que ce n’est pas ainsi bien-aimés frères et sœurs? Tout ce que Dieu a révélé à Pierre, à Paul, à Jean, à Jacques, ces choses nous ont aussi été révélées par le Saint-Esprit. Est-ce-que ce n’est pas ainsi? Tout en commençant avec la chute de l’homme déjà jusqu’à l’Apocalypse, tout ce que Dieu a donné à frère Branham dans la prédication, et lui a révélé: l’ouverture des sept sceaux… toutes ces choses ont été placées à leurs places, et nous avons la grâce d’avoir une vue complète de tout le dessein du salut de notre Dieu. Dieu n’a pas envoyé Son prophète en vain, non. À cet envoi, le plus grand objectif était lié: celui de ramener l'Église Épouse à Dieu, à la parole de Dieu, pour que nous puissions tous, par la grâce de Dieu, vivre l’achèvement de Son œuvre. 

Et dans ce contexte des choses, a sa place aussi ce qui est écrit dans 1 Rois chapitre 17. Tous vous savez, l’homme de Dieu a pris les douze pierres et il a rétabli l’autel de Dieu. Il a rassemblé le peuple de Dieu. Mais au chapitre 17, 1 Rois chapitre 17, ici, il y a une parole que nous pouvons comparer à Matthieu 25. 1 Rois 17 verset 14 il est écrit:

Car ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: La farine qui est dans le pot ne manquera point et l'huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu'au jour où l'Éternel fera tomber de la pluie sur la face du sol.

La farine était faite pour le pain, la nourriture. Mais, la cruche d’huile, tous vous savez dans Matthieu 25, elles avaient toutes des lampes, mais les sages avaient la cruche remplie d’huile, une cruche d’huile pour pouvoir alimenter la lampe. Et ensuite, il y a les deux choses: l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole; et le Saint-Esprit, toujours de nouveau, nous conduit dans les profondeurs de la parole de Dieu. Pas seulement l’éclaircissement, pas seulement la lumière, pas seulement d’avoir des lampes, mais, une cruche remplie d’huile. Il est écrit ici: «l'huile qui est dans la cruche ne diminuera point». Regardez combien de fois elle a dû alimenter, alimenter et alimenter durant ces trois années et demie. Elle a dû alimenter, mais c’était toujours la même mesure. Il a été dit que l’huile dans la cruche ne diminuerait pas quoi qu’elle la renversait toujours, ça restait toujours remplie. Elle se remplissait, et c’était la même portion de farine et d’huile qui restait là. Ça ne diminuait pas. Qu’en est-il encore aujourd’hui? Combien de fois Dieu nous a-t-il garni la table? Combien de fois avons-nous écouté et reçu la parole de Dieu? Et notre Seigneur Lui-même a dit: «l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu». Combien de fois, Dieu parmi nous a rempli de la plénitude de Son Esprit, a rempli et béni nos cœurs? Il a accordé par le Saint-Esprit la révélation de Sa parole par Sa grâce. Pas seulement des lampes, mais, comme c’est écrit ici. Et pour nous bien-aimés frères et sœurs, croyez-moi, la plénitude du Saint-Esprit de Dieu ne va jamais diminuer dans l'Église. Plus nous puisons, plus il y en a encore pour nous, et jamais ça ne va diminuer, et jamais la nourriture spirituelle manquera dans la maison de Dieu. Le Seigneur Lui-même en a pris soin pour que, spirituellement, nous soyons nourris tel qu’autrefois, au temps de la sécheresse du temps d’Élie, et encore aujourd’hui. Et ensuite le verset 16:

La farine qui était dans le pot ne manqua point, et l'huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l'Éternel avait prononcée par Elie.

Alléluia! [L'assemblée dit: "Amen." -N.D. É.]. Loué soit le Dieu tout-puissant! C’est la sainte parole de Dieu que nous croyons, et le Seigneur nous garnit une table en face de nos adversaires, et Il nous accorde la révélation. Ça, je peux vous l’assurer: cela restera ainsi jusqu’à la fin, jusqu’au retour de notre Seigneur Jésus-Christ. Ça ne diminuera pas, la nourriture ne va jamais diminuer. L’huile, la révélation par le Saint-Esprit, la sainte onction restera sur nous, et nous pourrons alimenter la lampe.

Dans Matthieu 25, nous avons cette parole connue que nous avons si souvent lue, concernant les vierges sages et les folles. Et un jour, très bientôt, cela sera manifesté. Qui, vraiment, a cru le message d’Élie? Car c’était tel que Dieu l’avait dit par le prophète: la farine ne diminuera pas. Ce n’est pas un prêtre qui l’a dit ou un sacrificateur, [frère Frank donne des coups de poings sur la chair. N.D.L.R] mais c’est le prophète lui-même qui l’a dit, le prophète qui avait été prédestiné à rétablir l’autel et à rassembler le peuple de Dieu et à prendre la décision en leur demandant «combien de temps clocherez-vous des deux côtés?» Le peuple avait été rassemblé pour prendre des décisions. Ainsi, c’est de la bouche de cet homme qu’il a été prophétisé que la farine ne diminuera pas et que l’huile dans la cruche ne diminuera pas non plus. C’est ainsi encore aujourd’hui frères et sœurs. Combien de prédications avons-nous reçues? Combien de fois Dieu a-t-il fait grâce et nous a accordé la révélation par le Saint-Esprit? Combien de fois? Et nous pouvons toujours dire que c’est toujours exactement autant qu’avant, ça ne diminue pas. On peut distribuer, distribuer, mais c’est toujours rempli comme avant malgré qu’on distribue, et nous pouvons ainsi prêcher la parole du Seigneur. Comme je le disais toute à l’heure, combien, dix mille prédications. Nous pouvons encore tenir dix mille prédications, ça ne diminue pas. L’onction reste là, rempli tel que ça été depuis le commencement. Sa parole reste remplie de révélation, et nous pouvons la transmettre comme ça, et tout reste comme c’était au commencement.

Je vous le dis: la parole de notre Dieu est précieuse. Et comme nous pouvons la croire de tout notre cœur, nous sommes reconnaissants de ce que nous avons eu la grâce de reconnaître dans ce temps que Dieu a envoyé un prophète du genre d’Élie. Comme je le disais toute à l’heure: pas pour établir une nouvelle direction de foi, mais pour venir avec le «AINSI DIT LE SEIGNEUR», pour ramener le peuple de Dieu à la parole originale de Dieu, ramener le peuple de Dieu dans le lieu très saint, là où est l’Arche de l’alliance, là où le sang de l’Agneau a été porté et parle pour nous. Ainsi, nous remercions notre Dieu pour la grâce qu’Il nous a accordée.

Nous avons encore quelques versets bibliques courts que nous voulons observer. C’est simplement merveilleux et encore une fois merveilleux! Dans 1 Thessaloniciens chapitre 4, nous avons déjà eu à mentionner que le Seigneur reviendra pour nous prendre auprès de Lui. 1 Thessaloniciens chapitre 4, et ici ce verset, le verset 15. Bien-aimés frères et sœurs, j’espère que la parole de Dieu signifie tout pour vous tous. Ici dans 1 Thessaloniciens 4 verset 15:

Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur.

C’est donc «AINSI DIT LE SEIGNEUR».

Nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés. Car le Seigneur lui-même.

Le Seigneur Lui-même. Pas une doctrine, pas un enseignement, pas une révélation:

Car le Seigneur lui-même, le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

Alors, nous serons auprès du Seigneur, et tout sera passé. Toutes les épreuves, tout ce qui est venu sur nous. Et soyons sincères en ces choses. L’adversaire laisse tous les autres tranquilles et marcher sur leur propre chemin, mais il accuse les enfants de Dieu. C’est pour cette raison que hier nous avons lu que quand le Fils mâle sera enlevé, celui qui paîtra toutes les nations avec une verge de fer, quand cela aura lieu, Satan, l’accusateur des frères sera précipité ici sur cette terre. Il n’accuse pas les autres, il les laisse tranquilles. Mais les vrais enfants de Dieu, c’est eux qu’il accuse. Mais dites-lui: «tu n’as aucun droit de m’accuser car la lettre, l’acte a été effacée. Je suis pur et je vais dans la gloire». Je te loue éternellement Toi mon Rédempteur. 

Et l’apôtre Paul, dans 1 Thessaloniciens 5 au verset 23 ensuite mentionne:

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!

Bien-aimés frères et sœurs, ici, les trois domaines sont inclus: l’âme, l’esprit et le corps. Il y a réellement des hommes en qui Satan veut revendiquer un droit, que ce soit par la sorcellerie ou par le spiritisme ou toute sorte de choses diaboliques qu’ils font en sorte que Satan veuille revendiquer un droit sur nous, car c’est ainsi que Dieu l’a dit… bien-aimés frères et sœurs, notre Seigneur dit dans Luc 4: «l’Esprit du Seigneur est sur moi. Il M’a oint pour annoncer la délivrance». Chaque droit de Satan a été aboli par le sang de l’Agneau. Et nous pouvons dans notre âme, dans notre esprit et dans notre corps appartenir au Seigneur, rachetés par le sang de l’Agneau. S’il y a de telles personnes aujourd’hui parmi nous, qui ont l’impression qu’il y a quelque chose qui n’est pas naturel, humain avec laquelle ils n’en finissent pas, des attaques sataniques qui sont hors nature, bien-aimés frères et sœurs, aujourd’hui, nous voulons prier pour tous. Pour tous ceux qui sont encore perdus pour qu’ils puissent expérimenter la réconciliation, le salut. Et ceux qui sont encore liés, le Seigneur est venu pour apporter la délivrance aux captifs et ouvrir la prison, et accorder aux hommes des dons de manière que tous nous puissions écouter ce qui est écrit. «Ce que vous déliez sur terre, sera délié au ciel». Parfois, c’est nécessaire qu’on puisse le prononcer parce que l’homme ne peut pas se secourir lui-même, et ne peut pas percer pour avoir accès au Seigneur. C’est ainsi qu’on peut aller dans la prière avec une telle personne et revendiquer que la rédemption dans son âme, dans son esprit et dans son corps soit manifestée et que cette personne soit délivrée et consacrée à Dieu et qu’une harmonie divine, par la grâce de Dieu, soit rétablie de manière que nous puissions, sans condamnation, rencontrer notre Seigneur, et être irrépréhensibles lors du retour de Jésus-Christ notre Seigneur.

Il y a beaucoup de versets bibliques que nous pourrions encore lire et transmettre le plein salut et dire en insistant l’importance des choses. Vous savez tous que dans Jacques, l’homme de Dieu a encore écrit là-dessus, sur ce qui vraiment, nous a été préparé par le Seigneur, et ce qui nous attend tous. Jacques. Nous avons écrit là-dessus. Vous connaissez tous le septième verset de Jacques 5. Jacques chapitre 5 verset 7:

Soyez donc patients, frères, jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison.

Et maintenant arrive le verset suivant qui nous est adressé, le verset 8:

Vous aussi, soyez patients. Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

Ici, il n’est pas seulement dit que Dieu déversera les pluies de la première et de l’arrière-saison, mais, cette parole qui nous est adressée dit ici:

Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l'avènement du Seigneur est proche.

Aujourd’hui aussi, que notre âme soit affermie, que nos cœurs soient affermis dans la parole de Dieu. Que nous soyons ancrés dans la parole de Dieu et que la parole de Dieu soit ancrée en nous pour que nous puissions savoir que tout ce que Dieu a promis, Il l’a aussi accordé et Il l’accordera. Retenez ça fermement dans votre cœur,

… car l'avènement du Seigneur est proche.

N’est-ce pas ainsi que les apôtres déjà autrefois, il y a deux milles ans par le Saint-Esprit ont été conduits à écrire ce qui doit être prêché maintenant avant le retour de Christ, à nous qui sommes proches de l’avènement du Seigneur Jésus-Christ!

Laissez-moi encore dire ceci: que tous, les jeunes et les adultes, les grands et les petits restent normaux dans le domaine terrestre. Excusez cette comparaison charnelle: la dernière semaine, j’ai entendu deux frères qui voulaient acheter une maison. Je m’en suis réjoui. Restons sobres. Planifions la vie telle que Dieu la conduit. Pas comme ça, vivre en l’air, mais, que tous les jeunes puissent apprendre une profession, un métier, qu’ils puissent étudier, et qu’ils puissent faire tout ce qui est prévu pour eux. Qu’il n’y ait pas d’opprobre sur le royaume de Dieu à cause de notre conduite. Qu’aucun opprobre ne tombe sur l'Église de Christ. Nous devons rester normaux et sobres. Grands et petits, jeunes et adultes et adolescents, restons sobres et reconnaissants de ce que le Seigneur affermit nos cœurs dans la parole de Dieu et que rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Jésus-Christ notre Seigneur. 

Je voudrais dire dans ce contexte: nous vivons à la fin du dernier laps de temps avant le retour de Jésus-Christ, et nous croyons que Dieu a envoyé Son prophète pour nous révéler les promesses pour ce temps et particulièrement en ce qui concerne le retour du Seigneur, l’appel à sortir et la préparation. Que nous soyons attentifs à ce que Dieu a prédestiné pour nous.

Cette parole d’Actes des Apôtres me vient maintenant dans le cœur, le chapitre 3. Je crois que hier nous l’avons citée en partie, mais j’aimerais lire cela pour que tous puissent savoir ce qui est vraiment exprimé dans la deuxième prédication que Pierre a tenue, en relation avec notre temps. Actes des Apôtres chapitre 3 verset 18:

Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir. Repentez-vous donc. Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés.

Celui qui vient au Seigneur est convaincu du péché par l’Esprit de Dieu. Des larmes peuvent couler, on se prosterne devant le Seigneur et on dit «Seigneur, pardonne-moi, fais-moi grâce. Et comme il est dit ici en insistant:

Repentez-vous donc et convertissez-vous au Seigneur, pour que vos péchés soient effacés.

Ensuite, l’apôtre vient à parler de notre temps:

Afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois.

Ça, c’est la promesse pour notre temps: Il doit rester au ciel «jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois». Bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons reconnaître cela, reconnaître quelle grâce Dieu nous a faite d’avoir une vue d’ensemble du plan du salut de notre Dieu. Que ce ne soit pas seulement que nous disions quelque chose, mais que ce soient des choses que Dieu a dites déjà dans Sa parole et que nous croyons par la grâce de Dieu. Il va rester dans la gloire jusqu’à ce que tout soit rétabli, jusqu’à ce que tout soit ramené à l’état primitif comme c’était au commencement, jusqu’à ce qu’âme, esprit et corps soient consacrés à Dieu comme nous l’avons lu.

Repentez-vous et convertissez-vous –c’est Pierre qui l’a dit dans sa première prédication– repentez-vous, convertissez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom du Seigneur Jésus-Christ pour confirmer le pardon de vos péchés. Le pardon est par le sang de l’Agneau. Mais celui qui a expérimenté le pardon de ses péchés, le confirme en se faisant baptiser d’eau, comme nous l’avons lu que, par le baptême, nous sommes ensevelis avec Christ dans Sa mort. Ça, c’est la signification de l’immersion comme Dieu déjà par Paul l’a clairement dit et écrit dans Romains chapitre 6. Est-ce qu’aujourd’hui il y a quelques-uns qui veulent se faire baptiser? Ainsi, après cette réunion, l’occasion sera donnée. Notre souhait est que les derniers soient appelés à sortir. Et comme nous l’avons lu, que nous puissions être patients, persévérants jusqu’au retour de Jésus-Christ. Et j’ai cette conviction, je suis persuadé que tous ceux qui maintenant écoutent la voix du Seigneur et croient en Sa parole révélée pour ce temps, ce sont justement ceux-là qui, par la grâce de Dieu, vivent leur préparation, et ce sont ceux-là aussi, même si tu dis «je ne suis pas digne», mais qui est digne? Il y en a qu’un seul qui est digne: c’est notre Seigneur et Rédempteur. Nous sommes tous nés dans le péché, tous nous sommes venus dans ce monde déjà perdus, et le plus sûr de tout cela, c’est la mort de tous ceux qui naissent dans ce monde. Mais notre Seigneur a vaincu la puissance de la mort. Et c’est ainsi que dans toute l’éternité, nous régnerons, nous serons avec Lui.

Et si nous avons eu différents sujets aujourd’hui, que le Seigneur puisse avoir parlé avec chacun de nous, et c’est comme ça que ça doit être dans une prédication: qu’il y ait quelque chose pour chacun, que le Seigneur révèle. C’est pour cette raison que la prédication est multiple, elle est de différentes manières. C’est pour cette raison que le Seigneur a pu avoir quelque chose aujourd’hui pour chacun. Que chacun ait été touché par le Seigneur, que chacun ait la possibilité de prendre sa décision pour le Seigneur. Il parle avec nous dans la prédication de plusieurs manières. C’est ainsi que chacun a la possibilité aujourd’hui de se faire baptiser bibliquement.

À notre Dieu soit l’honneur, l’adoration. J’ai encore une question: est-ce-que vous pouvez croire de tout votre cœur que le retour de Jésus-Christ est devant la porte? [L'assemblée dit: "Amen." -N.D. É.]. Est-ce-que vous pouvez croire de tout votre cœur que Dieu a envoyé son prophète pour nous conduire dans Son conseil du salut et que tout le message de la parole de Dieu, le plein Évangile éternel devait être apporté à tous les peuples les langues et les nations, et que c’est comme ça que Dieu l’a dit dans Sa parole et ainsi, par la grâce de Dieu, nous le vivons et nous sommes reconnaissants au Seigneur pour cela. Que tous dans le monde entier, dans tous les peuples et les langues soient bénis de la bénédiction du Dieu tout-puissant! Que tous soient remplis de foi et d’obéissance. Que tous se préparent pour le retour de Jésus-Christ. 

Et ça, je le répète encore une fois: aussi certain qu’en janvier 1981, j’ai vécu l’enlèvement, c’est ainsi aussi certain que nous serons enlevés ensemble. Nous serons enlevés, tous ceux qui croient maintenant, et se préparent, prendront part à l’enlèvement. Dieu a envoyé de cette façon unique et surnaturelle Son prophète pour qu’Il puisse produire en nous l’obéissance de la foi et que nous soyons ramenés en accord avec la parole de Dieu. À Lui le Dieu tout-puissant appartiennent la gloire, l’honneur et l’adoration dans toute l’éternité. Amen!

Levons-nous et chantons ensemble «tel que je suis sans rien à moi».

[L’assemblée chante le chœur le chœur «tel que je suis sans rien à moi» N.D.L.R]

Puis-je aujourd’hui particulièrement adresser une parole à tous les jeunes qui ont consacré leur vie au Seigneur ou ceux qui aujourd’hui, consacreront leur vie au Seigneur. Adresser à tous ceux que le Seigneur, par Sa parole, a touché le cœur. Nous avons tout mentionné, la pleine rédemption par le sang de l’Agneau, le plein pardon de toutes nos fautes et péchés. Nous l’avons lu. L’acte a été effacé, le sang de l’Agneau a coulé pour le troupeau racheté par le sang. Qu’aujourd’hui, particulièrement tous les jeunes puissent consacrer leur vie au Seigneur. Simplement là où vous êtes maintenant, cherchez la relation avec Dieu dans la prière. Consacrez-Lui votre vie. Jeunes ou âgés, petits ou grands, adolescents ou adultes, et aussi ceux qui sont là pour la première fois aujourd’hui, nos amis de Land Wood, que Dieu puisse bénir. Que nous venions de la Tchéquie ou de la Slovaquie ou de la Roumanie, de la Suisse, de l’Autriche, de la France, de la Belgique, de la Hollande, Dieu est présent. Il appelle, Il appelle à sortir. Croyez-moi: ceci est le dernier appel, le dernier message, vous Mon peuple, sortez et séparez-vous. Ne touchez à rien d’impur et je vous accueillerai, vous serez des fils et des filles de Dieu, et je serai votre Dieu. C’est ainsi que c’est écrit dans 2 Corinthiens chapitre 6. Et c’est ainsi que nous le prêchons, car cela est prédestiné à notre temps. Tous les fils et les filles de Dieu, tous ceux qui sont nés de nouveau de la parole et l’Esprit, en vertu de la puissance du sang de l’Agneau, ont consacré leur vie à Dieu et nous croyons comme le disent les écritures. 

Et comme nous l’avons lu, notre Seigneur et Rédempteur restera au ciel jusqu’au jour dans lequel nous vivons et dans lequel nous sommes arrivés, où tout est rétabli et ramené à l’état primitif. 

Bien-aimé Seigneur, Toi le Dieu Éternel, je Te remercie pour Ta sainte et précieuse parole. Bien-aimé Seigneur, je Te remercie aussi de ce que la nourriture ne diminuera jamais, la farine ne diminuera pas et l’huile dans la cruche, la cruche restera remplie jusqu’à la fin. Et, de Ta plénitude, nous pouvons recevoir et prendre grâce pour grâce. Encore aujourd’hui Bien-aimé Seigneur, révèle Ta puissance et ta gloire. Sauve, délivre, guéris, bénis et confirme Ta parole. À toi le Dieu tout-puissant soient la louange, l’honneur et l’adoration dans toute l’éternité. Et particulièrement, nous Te consacrons toutes nouvelles personnes. Ô Seigneur, qu’elles trouvent toutes la liaison et prennent part à Ton action dans ce temps. À Toi le Dieu tout-puissant, nous consacrons tous les jeunes et les âgés, petits et grands, dans tous les peuples, les langues et les nations. Bien-aimé Seigneur, bénis Israël, bénis Ton peuple, Ton peuple de l’alliance. Bénis l'Église des nations. Achève Toi-même Ton œuvre avec nous et achève aussi Ton œuvre avec Ton peuple d’Israël. Nous Te remercions de ce que tout est entre tes mains et qu’au temps convenable, Tu accompliras les choses comme elles sont écrites. Accorde à nous tous la grâce et la patience pour que nous ne puissions pas sortir de nous-mêmes et devenir impatients et demander «où est l’accomplissement de Son retour promis». Non Bien-aimé Seigneur. Nous savons que Tu ne tardes pas. Tu veux que le dernier soit appelé à sortir et sorte. Et nous pouvons t’apporter tout et savoir que l’appel retentit jusqu’aux extrémités de la terre. À toi le Dieu tout-puissant soit apportée la reconnaissance pour l’Ancien et le Nouveau Testament. Nous Te remercions pour le plein accord, et Ton Église est bâtie sur le fondement des apôtres et des prophètes où Jésus-Christ Lui-même est la Pierre angulaire. 

Bien-aimé Seigneur, mon cœur est rempli de reconnaissance, et je te demande «fais-grâce et secours-tous pour qu’ils puissent croire de tout leur cœur et savoir que c’est Toi qui nous parle. Et tu nous dis à tous: «aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs». Je Te remercie de ce que Tu as ouvert nos cœurs et que nous pouvons croire «comme le disent les écritures» sachant que Tu feras toute chose bien. Loué et exalté soit Ton merveilleux nom, le glorieux nom de Jésus-Christ. Alléluia! Et que tout le peuple dise amen! [L'assemblée dit: "Amen." -N.D. É.].