Freie Volksmission

Jesus Christus ist derselbe gestern, heute und in Ewigkeit. Heb.13.8

Sprache




Réunion Mensuelle de Krefeld
Samedi 04 Juin 2016

(Frère Frank lit les salutations et fait quelques annonces. N.D.L.R)

… Et nous sommes reconnaissants à Dieu de ce que nous pouvons nous rassembler et écouter la parole du Seigneur. Et aussi particulièrement, le frère Nyagi a encore appelé (Vous savez, nous avons une nouvelle brochure que nous avons éditée avec le titre «la Bible le livre le plus lu»), et, le frère Nyagi disait: «frère Frank, j’ai télécharger la brochure sur internet et, je l’ai lu. Je suis touché et enthousiasmé». Et nous avons utilisé 299 versets bibliques dans ses quelques pages, je crois qu’il a dit 44 pages, et tout est fondé bibliquement, et encore une fois bibliquement. Et c’est de cela qu’il s’agit justement dans ce temps. Qu’est-ce qu’il y aurait encore à dire?

Nous sommes reconnaissants à Dieu, pour les visites que nous avons ici aujourd’hui, aussi pour le frère Guilnobel, pour le frère Michael… Levez-vous s’il vous plaît… où est le frère Michael? ou le frère Guilnobel? Où êtes-vous frère? Oui, voilà les frères … Oui. Pour tous, cela signifie quelque chose, quand le frère Elmud Miskiss présente ces frères qui parlent le Brésilien. Nous nous réjouissons tous avec lui. Mais ici, il y a des frères qui parlent le du urdu, l’indu et toutes ces langues, et nous sommes reconnaissant à Dieu de ce que la Parole, dans ses différentes langues est traduite, et que régulièrement, il y a des émissions de télévision, et que vraiment tous les peuples et toutes les langues la reçoive, c’est-à-dire, écoute ce que Dieu a promis pour cette époque, et ce qu’Il fait dans le présent.

Et nous sommes reconnaissant aussi à nos frères d’Ottawa, des États-Unis, du Canada, de l’Amérique du Sud, de partout. Les frères sont venus… et, aussi bien-sûr de toute l’Europe. Et nous sommes reconnaissant au Seigneur de ce que nous pouvons encore nous rassembler sans être dérangés et avoir des réunions.

Alors que hier, je lisais qu’au Danemark (je m’excuse d’une telle remarque mais), les athéistes au Danemark ont leur propre parti et ils font des grandes annonces «celui qui sort des églises sera récompensé et, il économisera par année 18 000 EUR». Imaginez-vous! dans un pays protestant! Et ensuite, les athéistes ont un grand parti et ils mettent des grandes pancartes sur les bus, dans les stations et partout… ils disent que «celui qui sort des églises sera récompensé et pourra économiser par an 18 000 EUR».

Quand on pense à tout ce qui se passe en ce moment, et particulièrement aussi en regardant à Israël, bien-aimés frères et sœurs, le temps est très proche, vraiment très, très proche, et, le retour du Seigneur est vraiment devant la porte.

Le problème avec Israël, (et nous bénissons Israël au nom du Seigneur), le problème était la solution des deux états. Et maintenant, Monsieur L… est venu à la Knesset au parlement, et il est prêt avec M. Netanyahou, en raison de la solution des États-Unis, et il est d’accord pour la solution des deux états, et cela est déjà… il n’y a plus rien qui manque encore à négocier dans le contrat de paix. Plus rien qui manque encore à négocier.

Et, si nous regardons encore dans la Parole de Dieu, qu’est-ce qui est en relation avec tout cela? Quand ils diront: «maintenant règne la paix et la sûreté», c’est à ce moment-là justement, qu’une ruine soudaine les surprendra comme les douleurs de l’enfantement surprennent une femme enceinte.

Il y a tout un écriteau qui dit que l’Iran n’a besoin seulement de 8 minutes pour détruire Israël, 8 minutes! On peut lire un titre de ce genre l’un après l’autre, et on ressent qu’il n’y a plus rien sur la terre qui est comme c’était avant.

Je voudrais justement rapidement lire ce verset-là, concernant Israël, de 1 Thessaloniciens le chapitre 5. Et nous faisons bien. Notre bien-aimé frère a lu Colossiens chapitre 1, et, il s’agit ici vraiment, de la parfaite révélation, la pleine révélation de la Parole de Dieu, et de la volonté de Dieu, et de la pleine compréhension de ce qui se passe actuellement dans le monde, et de le retrouver à sa place, dans la Bible.

Et c’est ainsi que nous avons utilisé beaucoup de versets biblique dans cette brochure là pour pouvoir éclaircir tout seulement au travers de la Bible, pour que tous puissent savoir que c’est ainsi que c’est vraiment écrit et, c’est comme ça que cela va s’accomplir aussi.

Ici, dans 1 Thessaloniciens chapitre 5 à partir du verset 1

«Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.»

1Thessaloniciens 5, maintenant le verset 3:

«Quand les hommes diront: Maintenant règne la Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.»

Et maintenant, ce qui suit est adressé aux croyants, à nous:

«Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres (ne vivez pas dans les ténèbres), pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres».

Et on peut ici continuer à lire et lire encore, particulièrement ici, il est mis l’importance sur cela au verset 4: «Mais vous, bien-aimés frères, ne vivez pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur».

Et nous pourrons directement aller à la promesse: «Je vous envoie le prophète Élie avant que le grand jour terrible et redoutable de l’Éternel Vienne». Est-ce que vous remarquez la relation entre l’Ancien et le Nouveau Testament? Ici, les promesses, et ensuite là, leur accomplissement. Et, comment est-ce que ces choses vont ensemble, l’harmonie entre ces deux choses? Il s’agit du Jour du Seigneur, du jour terrible et redoutable. Et vous voyez, avant que ce jour vienne, Dieu voulait envoyer un prophète pour justement nous révéler ce laps de temps prophétique dans lequel nous vivons, pour que nous puissions prendre part à l’introduction dans le dessein du salut de notre Dieu.

Et, nous sommes simplement reconnaissants de ce que le Seigneur a conduit les choses ainsi, de ce que nous avons eu la grâce de croire, et, par la grâce de Dieu, recevoir la parole de Dieu personnellement révélée.

Ensuite, il y a tout un compte rendu sur le dernier voyage d’Israël. Tous, nous aimons Israël de tout notre cœur. Et nous étions en tout 168 personnes, il y avait quatre bus mais, chaque jour était un jour béni. Le soir, nous avions notre réunion ensemble et, nous pouvions ensemble résumer la signification du jour passé.

Et, je me suis fait quelques notes concernant Israël, et je voudrais rapidement vous les lire pour nous montrer que Dieu, de tous les peuples, les langues et les nations, d’un côté a rappelé le peuple d’Israël dans le pays de la promesse, et, de la même manière, Dieu, de tous les peuples, les langues et les nations appellent l’épouse de l’Agneau à sortir et, cela a lieu parallèlement.

Dieu, devant nos yeux nous montre ce qu’Il fait parmi les nations et, c’est la même chose aussi avec Israël. Nous avons la grâce de voir ce qui s’est passé dans les 100 dernières années et ce qui s’est passé durant les 50 dernières années et, je me suis fait des remarques.

Le 29 août 1897, le premier Congrès Sioniste à Basel (en Allemagne). Tous, nous savons ce qui s’est passé autrefois. Tous les juifs étaient encore éparpillés dans tous les peuples et les nations, persécutés, persécutés. Et en fait, ceux qui étaient restés, étaient dans l’éparpillement. Et ensuite, l’explication a été faite qu’Israël et que le peuple d’Israël à un pays natal, un pays natal, et que ce pays natal, doit leur revenir.

Et ensuite, le 2 novembre 1917, l’éclaircissement de Belfort, le ministre des affaires étrangères devait, à la fin de la deuxième guerre mondiale annoncer qu’Israël a besoin d’un pays, et que c’est le pays que Dieu a promis à leurs pères, et a donné à leurs pères, et, c’est ainsi que cela a pris son cours, a commencé et, nous venons déjà au 14 mai 1948, alors que l’état d’Israël, après plus de 2000 années fut fondé, et Ben Gourion l’a proclamé, et nous avons tous vu cela.

Et je me suis écrit le nombre des habitants en 1948, dans tout Israël, il y avait 806 000 personnes (israélites) dans tout Israël. Et maintenant nous avons 6 377 000 revenus de tous les peuples, les langues et les nations, rappelés dans le pays des pères, dans le pays de la promesse.

Je me suis aussi écrit les versets dans lesquels Dieu, dans l’Ancien Testament, devait dire qu’à cause de leur idolâtrie et de leur désobéissance, Il a dû les éparpiller. Il a dû les éparpiller parce qu’ils ne Le servaient pas mais, servaient les peuples et les idoles de ces nations. Et Dieu ne pouvait pas le voir, et c’est pour cette raison qu’Il a dû les éparpiller parmi tous les peuples dont ils adoraient leurs idoles, pour qu’ils puissent là-bas adorer leurs idoles mais pas dans Son pays.

Mais, c’est comme ça que Dieu a donné la promesse et a dit, que ce soit dans Esaïe 12 verset 11, ou bien dans Jérémie 31, ou bien dans Ézéquiel 37; Dieu a donné la promesse qu’à la fin des temps, Il appellera Son peuple à sortir de tous les peuples, les langues, et les nations, et, c’est ainsi qu’avec cette promesse, Il a lié quelque chose de merveilleux. Il a dit: «après ces jours, Je ferais une alliance avec vous, et Je vais écrire Mes paroles dans votre cœur, et Je vous accorderai un nouveau cœur».

Et ça, c’est simplement très important frères et sœurs, nous aussi qui venons des nations, nous ne pouvons pas servir Dieu avec un vieux cœur mondain, non! Nous avons besoin d’un nouveau cœur, nous avons besoin d’un nouvel esprit, nous avons besoin que Dieu Lui-même intervienne en nous et fasse cette opération.

Et, comme nous l’avons lu que, le Seigneur dans le jour du salut nous a secouru et nous a fait grâce, et, ce soir, tout de suite dès le commencement de cette réunion, il faut qu’on dise déjà, bien-aimés frères et sœurs, nous sommes venus sûrement avec beaucoup de requêtes et des problèmes… S’il vous plaît remettez tout cela au Seigneur. Comme un cantique le dit: «Décharges-toi de ton fardeau, décharges-toi de ce lourd fardeau que tu as porté déjà si longtemps».

Combien de difficultés et de problèmes existent parmi le peuple de Dieu? Dans les familles, dans le couple, entre la femme et l’homme, avec les enfants… partout il y a des difficultés et des problèmes.

Nous voulons malgré tout, aujourd’hui, faire confiance au Seigneur et, savoir qu’il n’y a eu aucune réunion dans laquelle le Seigneur ne fut pas Lui-même présent, sans que quelque chose ne se soit passé. Dans chaque réunion où le Seigneur été présent, quelque chose se passait. Les gens venaient à Lui, et, Il a délivré ceux qui étaient liés, sauvé ceux qui étaient perdus et guéri ceux qui étaient malades. Il est encore le même aujourd’hui, le même. Il a un corps sur cette terre, et, son corps est l’église par laquelle Il parle, Il agit sur terre et Il bénit.

Nous avons une confirmation dans Marc chapitre 16. Et, le Seigneur était avec eux (c’est écrit à la fin du chapitre) et confirmait, travaillait avec eux… Il confirmait en accompagnant la prédication par des signes et des prodiges. C’est très important: nous ne suivons pas les signes et les prodiges, mais, nous prêchons La Parole, et ce sont les signes qui nous accompagnent. Ils doivent nous accompagner.

Comme cela était avec le Seigneur Lui-même et, aussi dans le ministère de frère Branham, Jésus-Christ est encore aujourd’hui le même, et Il veut se manifester parmi nous, et, tous ceux qui n’ont pas encore fait une expérience personnelle du salut, que cela ait lieu aujourd’hui. Que l’Esprit de Dieu, d’une manière si puissante, puisse agir de manière que sous l’écoute de la prédication de la Parole de Dieu, l’Esprit de Dieu puisse conduire à la repentance, à la conviction du péché.

Que nos cœurs soient ouverts par Lui-même, et que ce ne soit pas comme quelqu’un me disait il n’y a pas longtemps dans un entretien téléphonique: «frère Frank, c’est dommage que nous ayons deux oreilles car, la plupart du temps ce qu’on écoute entre dans une oreille et sort par l’autre». Non j’ai dit non! non! non! Ça c’est le contraire. C’est bien qu’on ait deux oreilles parce que ça rentre dans les deux oreilles, et ça tombe dans le cœur. Ça ne rentre pas et ça sort, ça entre, on écoute avec les deux oreilles et ça entre dans le cœur. C’est bien au contraire qu’on ait deux oreilles. C’est bien.

Et nous croyons de tout notre cœur ce que Dieu nous a promis dans Sa parole. Et particulièrement en ce qui concerne Israël. Bien-aimés frères et sœurs, c’est très important et il faut que cela soit dit en insistant. Notre Seigneur Lui-même l’a dit et, j’aimerais vous le lire. L’évangile de Matthieu, particulièrement aussi dans le chapitre 24, ici, notre Seigneur a dit avec assez de clarté ce que nous devons faire quand nous verrons toutes ces choses s’accomplir devant nos yeux. Aussi dans Marc et dans l’évangile de Luc, notre Seigneur nous a montré que, quand nous verrons toutes ces choses s’accomplir… Il nous a montré ce que nous devons observer et à quoi est-ce que nous devons faire attention, et qu’est-ce que nous devons faire quand nous verrons tout cela s’accomplir.

Matthieu 24. Nous avons assez souvent lu ces écritures mais, justement, parce que nous sommes en train de nous occuper d’Israël, et que nous avons mentionné brièvement Israël, nous voulons parler aussi de ces choses. Nous avons ici d’abord à partir de ce verset où il est parlé de son éparpillement, et cela fait mal au cœur, c’est douloureux.

Mais ensuite, il est écrit ici au verset 24, Matthieu 24 au verset 24:

«Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.»

Donc pas seulement en général séduire et donner une grande impression, impressionner les gens mais, même si c’était possible… et je vous dis, que Dieu soit remercié de ce que ce n’est pas possible que les élus soient séduits, ce n’est pas possible! Le seigneur a dit: «si c’était possible», mais, ce n’est pas possible. Les élus croient la parole authentique, originale de Dieu, et c’est pour cette raison qu’ils sont gardés, qu’ils restent gardés sous le sang et la Parole de Dieu.

Et ensuite, au verset 25;

«Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. Si donc, si donc on vous dit: Voici, il est dans le désert, n’y allez pas, n’y allez pas; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.»

Et ensuite, je ne vais pas ici entrer dans les détails de ce sujet, mais, ici nous avons réellement particulièrement dans Mathieu 24, reçu dit ce qui va se passer après le grand temps de la tribulation, c’est-à-dire qu’ensuite, après ce grand temps de tribulations, le signe du Fils de L’Homme apparaîtra au ciel. Pas un en 1963 et pas maintenant en 2016 ou bien 2017, mais, après la grande tribulation.

Et ça aussi, c’est très important bien-aimés frères et sœurs de savoir, alors que l’apparition de la nuée surnaturelle avait eu lieu, frère Branham n’est-ce pas avait tenu la photo devant lui, et, c’est l’Ange de l’Éternel qui lui a dit de la tourner à droite. Et, quand il l’a tourné à droite, alors l’Ange de l’Éternel lui a dit: «regarde, ici Il est apparu en tant que juge, magistrat, entouré d’une perruque», c’est-à-dire que le jugement a commencé dans la maison de Dieu. Dieu, par ce message, a commencé à corriger, à rétablir toute chose dans l’état qui existait dans l’église primitive.

Quand ensuite, (et je m’excuse si je le dis), quand ensuite dans un cimetière, la photo avec la nuée, vraiment très grande, est suspendue ou aurait soi-disant apparue sur la tombe, et que à droite et à gauche il y en a qui sont mort que j’ai bien connu, et ensuite le titre est écrit: «voici, il vient avec les nuées et tout œil le verra et aussi ceux qui l’ont percé».

Alors ça, ça va trop loin, ça va trop loin. On doit avoir la crainte de Dieu avec soi, et, les Saintes écritures, les lire exactement, et savoir où est-ce qu’un événement a sa place. Là, frère Branham avait reçu l’ordre, quand cette nuée été apparue, de retourner à Jeffersonville car le temps était arrivé pour que les sept sceaux soient ouverts. Je me rappelle, j’étais avec lui à quelques jours avant cet événement-là déjà en décembre. Je l’ai souvent dit, j’étais avec lui avant que cela arrive.

Et, c’est ainsi que la douleur est encore plus grande en moi de ce qu’il y a tant d’incompréhension d’hommes qui n’ont pas reçu de ministère de Dieu, et qui n’ont aucune idée de Dieu et du dessein de Dieu, et qui apportent parmi le peuple de Dieu un tel désordre par leurs interprétations, en disant toujours bien sûr «le prophète a dit, le prophète a dit». Non!

Dieu nous a accordé la grâce de revenir en toute chose à la parole de Dieu, et c’est pour pouvoir justement, par les écritures, savoir ici de quoi il s’agit. Et, nous sommes très reconnaissants.

Je pourrais aussi ici vous le lire, ici au verset 29, je pourrais vous vous le lire:

«Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira…»

Est-ce que le soleil s’est obscurci en 1963? Est-ce que le soleil s’est obscurci? Est-ce que ce verset s’est accompli en 1963? Non! Cela va s’accomplir «après ces jours de détresse (après ces grands jours de tribulations, en allemand)» et ça, c’est le sixième sceau, ça c’est le sixième sceau.

Je suis reconnaissant de ce que nous avons la parole prophétique, et que nous avons les exposés des évangiles, et ce que notre Seigneur a dit Lui-même, nous le prenons. Ce que Paul a dit dans ses épîtres, ce qui est écrit dans l’Apocalypse, nous le prenons aussi, et, nous prenons tout ce qui traite un sujet par la grâce de Dieu, pour avoir une vue parfaite d’ensemble, et, pour pouvoir savoir où est-ce que les choses ont leur place.

Et, bien-aimés frères et sœurs, ce qui est important, c’est ce qui est écrit ici au verset 32… au verset 32 dans Mathieu 24 verset 32:

«Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche…»,

De même, quand toi et moi, nous tous, nous tous qui sommes ici et dans le monde entier rassemblés et qui écoutons la parole de Dieu,

«…de même quand vous, vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, est proche, à la porte».

Ici, Dieu nous parle par sa Parole. Il dit «de même quand vous verrez», nous qui lisons. «Vous», bien-aimées frères et sœurs comme on a lu dans 1 Thessaloniciens 5, vous, frères et sœurs, ne vivez pas dans les ténèbres pour ne pas que ce jour vous surprenne comme un voleur dans la nuit, c’est ainsi qu’ici aussi, «de même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de L’Homme est proche à la porte».

Et nous retrouvons encore la même chose dans Luc chapitre 21 et, ici, le Seigneur a aussi parlé de l’éparpillement d’Israël, et cela est vraiment douloureux. Quand on pense que le peuple d’Israël a dû passer par un tel chemin… Mais ici c’est écrit ainsi dans Luc 21, à partir du verset 24, Luc 21:24:

«Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis».

Nous l’avons vu de nos propres yeux aussi en 1967. J’étais à Jérusalem déjà en 1964, alors que la ville était encore divisée et qu’il y avait encore ces… il y avait vraiment comme… la ville était vraiment divisée… On devait avoir deux passeport ou il y a un passeport d’un pays islamique sans lequel on ne pouvait pas entrer etc. mais, quand on voit ce que Dieu a fait… la ville été divisée par des fils de fer… c’est ainsi que nous savons que Dieu va accomplir les choses qui ont été prédites concernant Israël.

Mais, ici encore au verset 29 dans Luc 21 verset 29 il est écrit encore ici:

«Et il leur dit une comparaison: Voyez le figuier, et tous les arbres. Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche».

Et maintenant cela est adressé à nous, verset 31:

«De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.»

Ensuite encore ici, l’importance est mise au verset 33:

«Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.»

Et ensuite, adressé à nous qui voyons maintenant toutes ces choses, et qui vivons maintenant toutes ces choses, au verset 34:

«Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste;»

Et maintenant encore ici, l’exhortation:

«…car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.»

Et encore ici, l’exhortation aux jeunes, à toi, à moi, aux disciples (donc à toi, à moi et à nous tous qui croyons)

«Veillez donc et priez en tout temps (et priez), afin que vous ayez la force (que vous receviez la puissance) d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.»

C’est simplement merveilleux de voir que le Seigneur adresse cette exhortation, cet avertissement aux siens:

«Quand vous verrez que toutes ces choses s’accomplissent, alors lever vos têtes. Ne vous laissez pas appesantir par les excès du manger et du boire, par les soucis de la vie, par ceci et cela, pour que ce jour-là ne vienne sur vous à l’improviste, mais que vous puissiez chercher la face de Dieu, vivre devant la face de Dieu, lui avoir consacré vraiment votre vie pour que quand Il reviendra, vous puissiez vous tenir devant lui».

Et aussi, le point principal ici est de nouveau au verset 39. Il est parlé encore ici du figuier. Comme déjà, dans le prophète Osée au chapitre 9 verset 10, il est écrit… Israël est désigné comme un jeune fruit trouvé à l’arbre dans le désert, mais, insistons encore aujourd’hui de tout notre cœur: nous nous réjouissons avec Israël et, nous portons encore de la douleur de ce que les choses ne sont pas encore présentes comme elles devraient l’être et comme elles le seront. Mais, cela va simplement s’accomplir seulement quand le Seigneur entrera dans son règne.

Auparavant, il y aura des compromis qui seront fait, des compromis et des compromis, mais, le peuple est là, le peuple est là. Et, quand ensuite les deux prophètes apparaîtront, alors, tout ceux qui doivent être là seront là et, ils écouteront le message de Dieu qui sera adressé à leurs personnes pour l’accepter et le croire.

C’est la même chose aussi avec nous aujourd’hui, bien-aimés frères et sœurs. On ne veut pas ici entrer dans les détails de ces choses qui sont en train de se passer, mais, quand on lit que, par exemple, un évêque catholique est décorée de l’ordre de Luther, quand on voit tout ce qui se passe parmi les religions, l’union, la réunification et ensuite le grand titre «une religion mondiale», une seule religion mondiale, dans laquelle tous ont de la place. Je n’espère pas que je puisse un jour l’entendre de mes oreilles.

Mais vous savez que du temps de Daniel, cela lui a été révélé. J’espère que ce que je dis ne va pas être entendu quelque part…

Il y avait 4 empires qui apparaîtront, c’est ce qui avait été révélé à Daniel, l’empire Babylonien, l’empire des Mèdes et des Perses, l’empire Grec et ensuite l’empire Romain mondial. L’empire Romain mondial a commencé 60 ans avant Christ, c’est ainsi que Jésus-Christ est venu sous la domination romaine.

Et, bien-aimés frères et sœurs, il faut qu’on le dise clairement: «Rome est la capitale mondiale». C’est simplement ainsi. Rome est la capitale du monde et ça, je le dis peut-être pour la première fois en public. Est-ce que l’église luthérienne a un homme en tant que chef de l’église ou l’église anglicane? Il n’y a qu’un seul homme sur terre qui en même temps est chef d’État et chef d’église. Et, est-ce que quelqu’un déjà visité une ville chez nous ici quelque part que l’église luthérienne aurait bâtie? Non! Tous les chefs d’État du monde entier vont à Rome, ils font une visite à Rome, tous les chefs d’État du monde entier font une visite à Rome.

Et, le monde entier est uni et réunifié là-bas, mais, tel que le monde est uni sous Rome, c’est ainsi que l’église de Jésus-Christ est unie sous la Parole qui est sortie de Jérusalem. Et seulement tous ceux dont leurs noms sont écrits dans le livre de l’Agneau immolé avant la fondation du monde, seulement ceux-là ne suivront pas le chemin large, mais marcheront sur le chemin étroit qui mène à la vie.

Et soyez sincères. Nous ne pouvons pas nous ajuster quelque part, nous n’avons pas de place dans aucun parti politique, dans aucun parti religieux. Les vrais croyants ne peuvent pas s’ajuster quelque part, ils n’ont pas de place dans toutes ces choses. Et, notre Seigneur Lui-même a dit: «vous n’êtes pas de ce monde comme Moi Je ne suis pas de ce monde». Notre cité, notre patrie est là-bas dans les cieux là où on ne sait rien des tribulations et des douleurs.

Et que Dieu nous ait accordé la grâce, justement dans ce temps, de croire et cela, de tout notre cœur, de croire. Et comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction et nous l’avons lu, Dieu a vraiment révélé le mystère de Sa volonté. Et d’abord, pour révéler cela, il a pu utiliser les prophètes pour exposer ce qui allait arriver; et ensuite, Il a utilisé les apôtres.

Et, aussi en ce qui concerne ces choses, nous allons en parler. L’évangile de Dieu contient ce qui avait été annoncé à l’avance déjà par les prophètes dans l’Ancien Testament et qui a trouvé son accomplissement au commencement du Nouveau Testament. Ça, c’est le vrai évangile, et c’est à ça que nous avons part, c’est-à-dire savoir ce que Dieu nous a promis et… Nous ne nous élevons pas au-dessus d’un homme, mais nous sommes reconnaissant d’avoir trouvé grâce devant Dieu.

On pourrait aussi, ici, quand on lit ce que Paul autrefois a dit, on pourrait aussi aller ici dans Colossiens le premier chapitre, ici à partir du verset 21, il est écrit… on ne pourrait pas seulement le dire une seule fois mais, le lire toujours de nouveaux, concernant notre Seigneur qui a fait une nouvelle alliance avec nous et, écouter ce qui est écrit ici dans Colossiens le premier chapitre, à partir du verset 14 de notre Bien-aimé Seigneur et Rédempteur,

«…en qui nous avons la rédemption (par son sang, en allemand NDLR), la rémission des péchés».

C’est avec ça que ça commence: la rédemption, le pardon des péchées; et, nous devons et nous pouvons toujours de nouveaux dire: «seulement celui qui a reçu la vie éternelle peut vivre éternellement». Et, c’est pour cette raison que nous devons toujours de nouveau le dire en insistant: l’expérience de la conversion, de la repentance, de la régénération, de la nouvelle naissance, que vraiment, nous puissions entendre des gens qui ont cru, que nous puissions faire nos expériences personnelles du salut de Dieu par la grâce de notre Dieu.

Dites-moi, est-ce que c’est à cause de la prédication que Dieu n’a pas encore pu faire en nous ce qui est nécessaire, et que ce réveil n’a pas encore eu lieu? Selon ma réflexion, il faut d’abord que la parole atteigne les extrémités de la terre, car la dernière action de Dieu va faire aboutir le peuple de Dieu directement dans l’enlèvement, il n’y aura pas d’interruption

Et ça aussi, frère Branham l’a dit clairement: La pluie l’enseignement est la pluie de l’avant saison. Frère Branham utilise le mot grec «Mura», et dit que Mura signifie «la pluie de l’avant saison». Et la pluie de l’avant saison tombe pour l’enseignement, «mura», enseignement. Et Dieu d’abord à dû nous donner l’enseignement, c’est ainsi qu’il est écrit «ils seront tous enseignés de Dieu», pas dans des séminaires bibliques ou dans des écoles bibliques, mais, sous la prédication de la Parole de Dieu, chacun sera enseigné par Dieu Lui-même, et c’est ainsi que cela a lieu dans tous les peuples, les langues, et les nations.

Et ainsi, nous reconnaissons que, Dieu Lui-même a fait en sorte que, vraiment le monde entier puisse écouter la parole. Et ça aussi, bien-aimés frères et sœurs, nous avons plus d’une fois eu à le dire ici par reconnaissance et en insistant: Est-ce qu’il y a déjà une époque dans laquelle la Parole a été portée de cette manière comme aujourd’hui dans le monde entier?

Quand on en lit sur ces grands hommes de Dieu, peut-être qu’ils étaient dans deux ou trois pays, mais, aujourd’hui, cette possibilité existe que l’évangile puisse atteindre les extrémités de la terre, et soit prêché dans tous les peuples, les langues et les nations parce que notre Seigneur Lui-même L’a dit ainsi dans Mathieu 24 au verset 14:

«avant que la fin ne vienne, l’évangile du Royaume, l’évangile merveilleux et glorieux sera comme un témoignage prêché à toutes les nations et ensuite viendra la fin».

Dieu Lui-même a fait en sorte que nous puissions prêcher, que nous puissions avoir le plein évangile; et Dieu Lui-même a fait en sorte que nous puissions, avec ce plein évangile, aller dans le monde entier, et que ce plein évangile soit prêché à toutes les nations dans le monde entier.

Et ainsi s’accomplit, comme frère Branham, 18 fois l’a dit: pas qu’il soit le précurseur, mais, le message qui lui a été confié, qui lui a été donné, ce message sera le précurseur et cela, avant le retour du Christ, ce message ira dans le monde entier. C’est ainsi que nous voyons cela accomplit et, nous sommes reconnaissants de ce que Dieu nous a donné la liaison à ces choses, que nous n’avons pas manqué.

Il y a quelqu’un qui est venu ici ce week-end, et il avait manqué la liaison à un train, et on remarque comment est-ce que ça continue quand on manque la liaison à un train. Bien-aimés frères et sœurs, c’est important. On s’égare quand on manque la liaison. C’est important de trouver la liaison, et de ne pas la manquer.

Et, comme j’essayais de le dire, il ne s’agit pas de vénérer le prophète et de falsifier ses citations mais, le Dieu Tout-puissant, donner au Dieu Tout-puissant et à lui seul tout l’honneur. Je crois que je l’ai écrit il n’y a pas longtemps, je ne vais pas dire merci à Moïse ou bien à Élie, je ne vais pas dire merci à Pierre ou bien à Paul, et je ne vais pas non plus dire merci à frère Branham, mais, je vais dire merci à Dieu, le Dieu Tout-puissant qui m’a accordé la grâce de reconnaître le jour et l’heure, le message est le messager de Dieu, et les recevoir, les accepter; car c’est ainsi que notre Seigneur L’a dit: «celui qui vous reçoit, Me reçoit, et celui qui vous écoute M’écoute».

Mais, la reconnaissance va seulement au Seigneur parce que nous ne sommes que des vases. Ce n’est pas un homme que nous honorons ici. Nous ne voudrons pas entrer dans les détails des choses, de ce qui se passe mais, il y en a qui réellement, vont au cimetière, à la tombe de frère Branham et se prosternent devant la pyramide et devant sa tombe! non! et encore une fois non! Nous n’allons pas glorifier des hommes ou bien rendre des cultes à un homme, non! Tout l’honneur et toute la gloire appartiennent seul au Dieu Tout-puissant.

Et comme notre Seigneur Lui-même L’a dit, les vrais adorateurs, les vrais adorateurs… tous les autres peuvent faire et laisser ce qu’ils veulent mais, les vrais adorateurs, ils ne vont pas aller à Jérusalem, ils ne vont pas non plus faire un pèlerinage sur cette montagne, eux ils vont adorer Dieu en esprit et dans la vérité. Ça, ce sont les véritables croyants, les vrais adorateurs adoreront Dieu en esprit et en vérité. Et ce sont ceux-là justement qui vraiment, se préparent pour le jour glorieux du retour de Christ.

Revenons encore à Colossiens le premier chapitre, s’il vous plaît, c’est adressé à tous ceux qui n’ont pas encore fait leurs expériences du salut. Cela commence quand l’Esprit de Dieu nous convainc du péché, et, que nous voyons passer devant nos yeux tout ce que nous avons fait de mal et tout ce qui ne nous permettra pas de nous tenir devant Dieu, et, que nous puissions nous en repentir, ça veut dire regretter de tout ton cœur et dire: «Seigneur cela est une douleur pour moi mais, je l’ai fait pardonnes-moi, fais grâce». Et ensuite ça continue, ce n’est pas tout, ça continu encore.

Ensuite, on expérimente une nouvelle naissance, une régénération et aussi on expérimente le baptême du Saint-Esprit. Dieu nous a donné toutes ces expériences du salut. Il ne nous les a pas seulement promis, Il nous les a, par sa grâce déjà données.

Ensuite au verset 21 dans Colossiens 1, nous l’avons lu

«Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant, maintenant…» vous voyez?

Ce que nous venons de lire était passé: «étranger, ennemis dans vos pensées», mais maintenant, maintenant (au présent)

«…maintenant, réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche».

Ça, c’est le plein évangile, et ça s’est vraiment accompli par la grâce de Dieu.

Combien de fois nous l’avons dit, bien-aimés frères et sœurs? Le péché original a eu lieu par la séduction dans un corps de chair, d’abord bien sûr avec des paroles, en tordant le sens de ce que Dieu a dit, en remettant en question ce que Dieu a dit, et, l’adversaire s’est infiltré, a donné son interprétation à la parole, et c’est ainsi que la chute de l’homme a eu lieu. Mais, l’expérience… le résultat a était Caïn qui est sorti de cette union, de cette relation. Et, Caïn ne vient pas d’Adam, non! il vient du serpent.

Mais, puisque le péché original avait eu lieu dans la chair et que, nous sommes nés des femmes, nés de chair et de sang, c’est pour cette raison que notre Seigneur, pour nous sauver, il fallait qu’Il vienne dans un corps de chair et de sang, et qu’Il naisse d’une femme, et qu’Il puisse compatir avec nous, ressentir ce qu’on ressent, et ainsi ensuite, verser Son sang pour nous.

Bien-aimés frères et sœurs, quand nous lisons: «Dieu a tant aimé le monde», laissons-nous suivre le chemin depuis le commencement. Ce n’est pas qu’Il est venu simplement et qu’Il a fait quelque chose, non! Il est venu dans ce monde, Il est né dans ce monde et ensuite, Il est allé sur la croix, et cela, pour toi, pour toi et pour moi. Il a payé le prix, Il a surmonté toute l’opprobre et l’ignominie, et Il a payé le prix. Son sang couvre mes fautes, son sang me purifie, ma volonté appartient désormais à mon Dieu. Je Le sers Lui et Lui seul, notre Seigneur (ça c’est un cantique).

Et aussi les deux versets tels que nous l’avons lu, le verset 23 maintenant de Colossiens 1

«…si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre».

Ici, l’importance une mise sur le fait que nous puissions demeurer fondés inébranlable dans la foi, persévérer dans la foi, et demeurer fondés, fondés dans ce que Dieu nous a donné. Paul ici écrit que, le message du salut, l’évangile, déjà de son temps, il est dit ici «à toute créature sous le ciel, fut prêchée».

C’est ainsi que moi je me pose la question: «Paul, est-ce que tu as déjà pu regarder dans la fin?» Peut-être. Peut-être que Paul… parce que… regardez… comment est-ce qu’il peut dire ça? Autrefois il n’a fait que visiter quelques pays, et, maintenant nous savons que toute créature sous le ciel a été inclue et à entendue le message du salut et ici, c’est aussi une prophétie qui, devant nos yeux s’accomplit.

Parfois je me pose la question: est-ce que Paul a écrit cela parce qu’il a vu notre temps d’aujourd’hui? L’homme de Dieu pouvait dire que lui, Paul, il est devenu le ministre, et, ça sert à quelque chose de lire ce qu’il avait à dire autrefois, et nous pouvons, dans tout l’humilité mais avec une profonde méconnaissance, dire que, la même chose a eu lieu avec nous. Tout le dessein du salut de notre Dieu qui a été révélé à Paul a été ensuite révélé aussi à frère Branham, et, nous a été aussi été révélé par la grâce de Dieu.

Le Saint-Esprit conduit dans toute la vérité et, l’église demeure l’église. Et ce que Dieu avait à dire il y a 2000 ans d’ici, il nous l’a dit et Il a à nous le dire aussi aujourd’hui. Et nous avons une réception à toutes ces choses.

Encore au verset 24:

«Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous;»

Ça, je ne peux pas encore entièrement le confirmer, mais, je le confesse devant la face de Dieu, je porte encore beaucoup de douleurs, mais, que Dieu puisse m’accorder de pouvoir me réjouir comme Paul le dit: «Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous;». Soyez sincères.

Est-ce qu’un frère Frank doit passer par tant de mépris, de calomnies? Est-ce que je devais? Sûrement pas! Non! Sûrement pas! Moi? Pourquoi? Si ce n’était pas à cause de l’œuvre de Dieu, si ce n’était pas à cause de l’église… moi je l’ai déjà dit ici… Je m’excuse si je dis quelque chose de personnel…

J’ai émigré, j’ai acheté une maison au Canada, je vivais comme un roi, j’avais tout, oui! et ensuite, un frère Branham, après qu’il m’ait dit ce que Dieu lui avait révélé, il me dit: «tu vas repartir en Allemagne avec ce message». Oui! et ensuite? et ensuite? J’ai fait mes valises, je n’ai pas réfléchi et je suis revenu en Allemagne. J’ai tout abandonné là-bas! Oui! (Le frère Arthur l’a repris NDLR) Je suis revenu ici. Si cela n’avait pas eu lieu, je serais resté là-bas comme tous les autres, je ne serais pas allé en Asie, en Afrique, je serais pas allé en Belgique en Hollande en Russie ou quelque part! Je serais resté là-bas, j’aurais vécu là-bas, habité là-bas au Canada comme tous les autres. J’aurais prêché sûrement au Canada comme tous prédicateurs pentecôtistes.

Mais, Dieu Lui Il savait, Il savait, et c’est pour cette raison qu’à Lui seul soit l’honneur, à Lui seul soir l’honneur dans toute l’éternité. Et cela, à cause des élus. Tout aura servi à quelque chose, d’avoir supporté les calomnies, les mépris, les insultes et tout ce qu’on peut raconter… cela aura servi à quelque chose à cause des élus car, ensemble nous irons dans la gloire, nous serons enlevés. Et aussi, tous ceux qui se sont endormis en Christ vont premièrement ressusciter, et nous qui sommes restés vivants, nous serons transformés et, ensemble, nous irons dans la gloire et serons auprès du Seigneur et prendrons part au festin de noces de l’Agneau.

Dieu a Son chemin avec Ses serviteur, Dieu a son chemin avec Son peuple, et c’est ainsi que, tel que Le Seigneur, depuis le commencement a conduit et dirigé toute chose, c’est ainsi que nous pouvons dire que nous sommes aussi aujourd’hui sous la conduite directe du Dieu vivant.

Et aussi certain que frère Branham autrefois m’avait dit que je vais retourner en Allemagne avec le message, c’est ainsi que, Dieu Lui-même a fait en sorte… et frère Branham l’avait dit aussi que «ce n’est pas moi le précurseur, mais c’est le message qui est le précurseur».

Donc vous voyez que, quand Dieu dit quelque chose, tout a un sens et est en harmonie. Personne n’a besoin de se faire de souci. Il me dit une chose et il dit à frère Branham une autre chose et cela va ensemble.

Et c’est ainsi que nous avons la grâce de voir que nous vivons à la fin du temps de la grâce, et que nous avons la grâce de nous retrouver dans la parole de Dieu, et ainsi, dans la volonté de Dieu, et, de ne pas marcher avec la grande foule, marcher sur le grand chemin, le chemin large, et de ne pas faire des réunions avec les charismatiques; mais, de donner la gloire à Dieu, de rester patient dans Sa Parole sachant que Dieu fera le surnaturel.

Et même si nous n’entendons pas des grandes choses parmi nous, mais nous savons que le Saint-Esprit agit ce soir, et que déjà, la prédication est apportée par le Saint-Esprit, et, nous sommes rassemblés de loin et de près de l’est à l’ouest, du nord au sud, et nous sommes ici rassemblés, et le monde entier écoute.

Que tous, dans tous les peuples, les langues et les nations, puissent aussi avec Israël, comprendre tout ce qui a été dit ici. Comme ça a commencé avec Israël en 1948 mais, ce n’est pas tout. Déjà en 1946, le Seigneur avait envoyé Son Ange à frère Branham, et, comme merveilleusement frère Branham l’a dit, «l’Ange de l’Éternel est sorti de la lumière qui éclaircissait la pièce, il s’est tenu devant moi», et frère Branham a sauté un peu effrayé et, les premiers mots ont été «ne craint pas, je suis envoyé à toi de la présence de Dieu».

Avant qu’il put y avoir un 1948 et 14 mai, avec la proclamation de l’état d’Israël, il y a eu un 7 mai 1946, et, frère Branham disait que le même Ange de l’Éternel a parlé avec lui et lui a donné l’ordre concernant le don de la guérison divine, et, avec ce don d’aller parmi les nations, et c’est ainsi que cela a eu lieu. Toutes les réunions de frère Branham étaient à caractère évangélique parmi les nations. C’est seulement après 1963 que le mot «message» a paru dans son importance, et c’est ainsi que nous voyons que Dieu vraiment a pris soin pour tout, nous n’avons pas besoin d’entrer dans les détails de ces choses.

Mais, je voudrais simplement dans le résumé dire, Dieu à la fin du salut nous a secouru. Nous vivons dans les temps favorables et, Dieu savait ou est-ce que nous habiterions et qui est-ce que nous serions, et, Dieu savait ce qui allait arriver, et cela arrive dans notre temps. Que ce soit avec Israël, que ce soit avec les nations, toute la prophétie biblique devient une réalité devant nous, mais, la chose principale, c’est ce que Dieu a promis à l’église.

Et disons cela en insistant. 1 Thessaloniciens chapitre 5 encore une fois: «le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit» mais, avant que ce jour arrive, Dieu a accomplis Sa parole, a envoyé le prophète pour ramener le cœur du peuple de Dieu à Dieu, et cela nous ramène à cette deuxième prédication de Pierre, Actes des Apôtres chapitre 3 verset 21 il faut «que le ciel le reçoive jusqu’aux temps du rétablissement de tout ce que Dieu, par la bouche de Ses prophètes anciens avait prêché, avait annoncé».

Que Dieu soit remercié pour la parole des prophètes, pour la parole des apôtres, que Dieu soit remercié de ce qu’Il a veillé sur Sa parole et que, Il a accompli cette parole dans notre temps.

Et aujourd’hui, nous pouvons dire comme autrefois, quand le Seigneur dans Luc 4 a ouvert le rouleau et a lu et Esaïe 61, et, Il pouvait dire: «aujourd’hui cette écriture que vous venez d’entendre est accomplie devant vos yeux». Aujourd’hui, aujourd’hui s’accomplit une écriture l’une après l’autre, et cela, devant nous. Et notre Seigneur dit encore: «quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes, levez vos têtes car, vous savez que votre rédemption est proche».

Et aussi cette parole d’avertissement de Colossiens est importante. Nous allons la repasser dans notre cœur: de ne pas nous laisser appesantir par quoi que ce soit mais, que nous puissions restés fondés, inébranlables dans la foi sans nous détourner de l’espérance de l’évangile que nous avons entendu, et de demeurer en Lui pour ne pas être trouvés éloignés de Lui, mais, qu’ensemble, nous puissions aller à la rencontre du Seigneur dans les airs.

Et ça, je l’ai dit encore ici en me répétant mais ce n’est pas grave: je crois de tout mon cœur que tous ceux qui, maintenant, croient les promesses données par Dieu pour notre époque, tous ceux qui les croient de tout leur cœur, qui vraiment, se repentent, se convertissent au Seigneur, expérimentent une régénération, une nouvelle naissance et un baptême du Saint-Esprit; serrons prêts quand l’enlèvement aura lieu.

Dieu ne peut pas seulement nous donner des espérances qui nous conduisent à la confusion. Non! Notre espérance ne nous confond pas parce que, l’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit, et cette espérance est fondée dans la parole de Dieu, et, tout ce que Dieu a dit, Il le fait certainement, et ça, nous l’avons tous lus ici dans la parole de Dieu que, nous ne restons pas dans les ténèbres mais, nous suivons le Seigneur et nous avons la lumière de la vie, et nous nous soumettons sous Sa main puissante et nous disons:

«Bien-aimé Seigneur, qui suis-je pour que Tu m’aies fait grâce? qui suis-je pour que tu m’aies racheté et délivré? Qui suis-je pour que tu m’aies révélé Ta parole?» Qui sommes-nous? Qui es-tu? Qui suis-je?

Mais, le Seigneur nous a fait grâce, et nous pouvons toujours de nouveaux le dire: «dans le jour du salut Il nous a secouru». Si vous êtes d’accord avec cela dites Amen! (L’assemblée dit «Amen!» NDLR). Dieu nous a fait grâce, nous a vraiment secouru! Oui!

Et pour finir, encore une fois, tous ceux qui passent par des problèmes avec eux-mêmes, avec d’autres, ou bien dans la famille, dans le couple, quoi que ce soit; aujourd’hui, nous voulons vraiment amener tout au Seigneur, tout au Seigneur. Dans la foi, amener tout au Seigneur et, Lui, Il fera toute chose bien.

Et nous souhaitons à tous, de l’Australie en passant par la Nouvelle-Zélande par le Canada et par toute l’Afrique, nous souhaitons à tous, dans tous les peuples, les langues et les nations; de tout notre cœur, les riches bénédictions de Dieu, et que nous puissions tous racheter le temps, utiliser le temps pour croire et demander au Seigneur qu’Il puisse… qu’en nous rien ne soit trouvé qui pourra nous séparer de Lui.

Comme Lui-même Il a pu le dire «qu’Il a ôté le mur de séparation et qu’Il a déchiré la lettre de condamnation», personne n’a encore besoin de rester sous la condamnation, de repartir d’ici avec sa condamnation, vous pouvait tous recevoir la grâce de Dieu et être délivré d’une manière que vous pourriez remercier le Seigneur de toute votre cœur.

Aussi pour cette réunion qu’Il nous a donné par sa grâce, à Lui le Dieu Tout-puissant soit la louange, la gloire, l’adoration, et l’honneur! Ceci est le jour que le Seigneur a fait pour nous! Alors nous voulons louer et Lui apporter l’honneur et nous réjouir car Il a fait de grandes choses en nous tous. Alléluia! Amen!

Levons-nous, levons-nous et chantons ce chœur «Ceci et le jour»

(L’Assemblé chante Ceci est le jour)

Ceci est le jour, ceci est le jour
Que Le Seigneur a fait, Que Le Seigneur a fait;
Réjouissons-nous, réjouissons-nous,
Et soyons-y heureux, et soyons-y heureux
Ceci est le jour que le Seigneur a fait,
Nous nous réjouirons et nous y seront heureux;
Ceci est le jour, ceci est le jour
Que Le Seigneur a fait.

Pendant que nous gardons les têtes courbées, je voudrais demander: «est-ce qu’il y a quelques-uns ici qui peut-être, eux-mêmes ne peuvent pas vraiment obtenir dans la prière leurs besoins, et qui n’ont pas assez de foi, qui sont faibles et qu’ils aimeraient qu’on prie pour eux et que Dieu leur accorde Sa grâce?» Oui, nous voulons le faire pour que tous soient secourus, et que, nous ne repartions pas avec les mêmes fardeaux, encore affligés après cette réunion; mais, que nous puissions dire tout au Seigneur et expérimenter une délivrance.

Et nous demandons à tous, aussi à tous les jeunes, mêmes si nous savons que nous sommes très proches du retour du Seigneur, s’il vous plaît restez sobres, restez normal et sobres. Apprenez votre profession, faites tout ce qui est nécessaire à la vie, soyez même un modèle pour d’autres, un exemple à suivre, soyez normal, mais, dans votre cœur, soyez dans la présence de Dieu. Que ce soit même pendant les cours à l’école, s’il y a des choses qui sont dites qu’on ne peut pas comprendre, ayez la communion avec Dieu, et là, vous pourrez utiliser vos deux oreilles.

Et je vous dis que, ce que les gens racontent à l’école, là où vous pourrez utiliser vos deux oreilles, que ça rentre dans l’une et que sa sorte dans l’autre, mais, seulement ce que Dieu dit, on doit l’écouter avec nos deux oreilles, et ça doit entrer dans le cœur, selon la parole de l’écriture «si vous entendez sa voix aujourd’hui n’endurcissez pas vos cœurs».

Aussi tous ceux qui s’ajoutent nouvellement, et vous de la Moldavie, de partout, ô Dieu secours tous! Aussi les jeunes qui peut être sont ici pour la première fois, ou qui sont pour la première fois dans une réunion, dans un culte, et qui écoutent une prédication pour la première fois, ô Dieu fais grâce! Fais miséricorde! Écoutes la prière des mères! ô Dieu au ciel, laisses manifester que Tu es encore aujourd’hui présent.

Nous courbons nos têtes, et, fermons nos yeux et ouvrons les cœurs. Qui veulent être inclus dans la prière? levez les mains! Partout les mains se lèvent, partout il y a des requêtes partout… partout… Partout… Prions.

Dieu Tout-puissant, Tu as fait des promesses, Tu as dit que ce que nous demandons dans la prière, Tu nous l’accorderas. Ô bien-aimé Seigneur! nous nous unissons en tant que Ton peuple, en tant que Ton troupeau racheté par le sang, et nous prions maintenant les uns pour les autres, pour toutes les mères, pour tous les pères, pour toutes les familles, pour tous les enfants, nous Te prions Seigneur pour tous ceux qui ont à prendre des décisions et qui ne savent pas comment les choses doivent continuer,

Ô Seigneur fais grâce! fais grâce! agis! interviens! Toi tu as la solution, Tu as la réponse à tous les problèmes. Nous te remercions. Sauves ce qui est perdu, délivres ce qui est lié, tous ceux qui sont liés. Laisses-moi répéter cette parole: «l’Esprit du Seigneur est sur nous pour annoncer aux captifs la délivrance» et cela au nom du Seigneur Jésus-Christ notre Seigneur. «Celui que Le Fils libère, il est réellement libre»! Soyez libres! Soyez délivrés de tout lien! Délivrés de tout droit de l’adversaire, de Satan! Résister-lui et il s’enfuira loin de vous car Jésus-Christ est vainqueur. Alléluia!

À Lui, notre Dieu, notre Seigneur, notre Rédempteur, à lui seul appartient l’honneur. Ô grand Dieu, maintenant nous Te demandons pour tous ceux qui n’ont pas encore la révélation, qui ne voient pas ce que Tu as promis et ce que Tu as fait. Ô bien-aimé Seigneur, qu’aujourd’hui, maintenant cela ait lieu, que cela soit ôté de nous, que le voile soit ôté de nos yeux, de nos cœurs par une conversion, et que, tous nous puissions voir la gloire de Dieu luire sur la face Christ et que tous, nous puissions recevoir la pleine révélation de Dieu, et ayons part à ce que Dieu fait maintenant.

Bien-aimé Seigneur, je voudrais aujourd’hui particulièrement Te dire merci de ce que depuis 1949, Tu m’as conduit pas à pas à revenir du Canada, tout cela était dans Ta volonté. Et je Te remercie de ce que Tu as ouvert les portes et les cœurs dans le monde entier, dans tous les peuples, les langues et les nations, et que le plein évangile, par la grâce de Dieu peut être prêché.

«Tous ceux qui sont de Dieu, écoutent la voix de Dieu», et on part à ce que Dieu fait aujourd’hui. Tu nous a donné la promesse, tu as dit «Je me révélerai à vous» et, nous pouvons dire aujourd’hui que Tu T’es révélé à nous. Nous Te remercions pour l’Ancien et le Nouveau Testament. Je Te remercie pour tous les frères, pour toutes les sœurs, pour tous ceux qui sont ici, et qui, dans le monde entier écoutent. Bénis au-dessus de tout ce qu’on peut demander et penser, et, achève Ton œuvre, Ton œuvre de la rédemption avec nous tous.

Tu auras une église qui se tiendra glorieuse devant Toi, et elle sera sans tâche, elle sera sans rides, elle sera irréprochable, elle sera lavée dans le sang de l’Agneau, sanctifiée dans la parole de Dieu et scellée du Saint-Esprit.

À Toi le Dieu Tout-puissant, nous disons la gloire, l’honneur et la reconnaissance dans le Saint nom de Jésus-Christ! Alléluia! (L’assemblée dit «Alléluia!» NDLR) Et que tout le peuple dise Alléluia! (L’assemblée dit «Alléluia!» NDLR) et que tout le peuple dise amen! (L’assemblée dit «Amen!» NDLR).

Que Dieu bénisse particulièrement tous nos frères qui nous ont visité. Vous pouvez vous asseoir. Peut-être que si les deux sœurs ont un cantique et que la chorale a un quantique que nous pourrons encore écouter.

Loué et exalté soit le Seigneur notre Dieu. Alléluia! Alléluia! Nous pouvons chanter… les deux sœurs peuvent chanter et puis la chorale …