Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps».

Réunion Mensuelle de Krefeld
Dimanche 3 Janvier 2016

Que Dieu te bénisse! Vous pouvez vous asseoir tous. Loué et exalté soit le Seigneur. En fait, j’aurais préféré chanter encore ce cantique avec vous: «Je loue la grâce merveilleuse qui m’a trouvé moi pécheur». Ce cantique est merveilleux! Ce n’est pas nous qui avons cherché le Seigneur, c’est Lui qui nous a cherché et qui nous a trouvé. Ce ne sont pas nous qui l’avons choisi, c’est Lui qui nous a choisis avant même la fondation du monde. Grâce et grâce! Et nous sommes reconnaissants, très reconnaissants de ce que Dieu nous a agréés et de ce qu’Il nous a élus et de ce qu’Il parle avec nous face à face; et qu’Il nous révèle ce qu’Il nous dit et que nos cœurs sont ouverts pour la parole du Seigneur.

Aujourd’hui, je ne vais pas lire tous les nouveaux emails qui sont venus, mais, tous les frères dans le monde entier savent que je lis et que j’ai lu chaque email; et nous sommes très reconnaissants pour tous nos frères et pour tous les appels téléphoniques que nous avons reçus tôt ce matin. C’est merveilleux de voir de quelle manière Dieu agit dans ce temps présent. Il y avait particulièrement deux appels téléphoniques, l’un de la Sibérie, je peux comprendre assez le russe, la personne disait «je remercie Dieu», il a continué et il a ouvert son cœur et sa bouche. Nous sommes reconnaissants envers Dieu de ce que la parole du Seigneur a atteint aussi la Sibérie. C’est simplement merveilleux.

Ce matin, à tous nos frères et sœurs qui ne connaissent pas notre langue et qui viennent malgré tout pour écouter la parole, que Dieu vous bénisse tous! Tous, de tous les pays voisins, de loin et de près. C’était la première promesse que Dieu avait faite à Abraham que «en toi seront bénies toutes les nations de la terre», tous les peuples. Et en deuxième, je voudrais remercier tous nos frères, que ce soit le frère Elvin Patsheko ou le frère Étienne Genton… etc. et tous nos frères qui se mettent à la disposition de Dieu pour transmettre ce que Dieu nous a confié. C’est simplement merveilleux! Nous sommes très reconnaissants à Dieu pour tout, pour tout ce qu’Il a fait. Et nous pouvons reconnaitre par tout ce qui se passe actuellement, que le retour du Seigneur Jésus-Christ est proche, proche de manière qu’on peut le saisir. Et malgré tout, cet avertissement nous est fait: de rester sobres dans tous les contextes de notre vie. Que celui qui travaille aille au travail, que celui qui veut se marier se marie; que celui qui décide de rester seul reste seul; que chacun décide pour lui et avec le Seigneur. Ce qui est important c’est de marcher avec le Seigneur et de dire de tout son cœur: Seigneur, pas ce que je veux, mais ce que Tu veux; pas comme je le veux, mais comme Tu le veux.

Hier, nous avons n’est-ce pas… peux-tu te lever frère Michael? Nous avons hier soir entendu du frère Michael, un résume sur ce que Dieu fait présentement dans toute la région du Golf de Perse, au Pakistan et partout. Que Dieu te bénisse richement. Et que Dieu bénisse aussi le frère Nobel. C’est simplement merveilleux de ce que dans toutes les langues, Dieu a trouvé des frères qui transmettent dans cette langue-là la parole de Dieu. Et hier, notre frère n’a pas seulement dit qu’il se tient à la disposition de Dieu, il veut aussi se tenir à ma disposition et m’aider à transmettre ce que Dieu m’a confié. C’est simplement merveilleux! C’est merveilleux qu’il y ait des frères qui, avec tout leur cœur, sont dans la chose. Pas seulement faire quelque chose, mais le faire étant mandaté par Dieu.

Et ça, c’est aussi lié à ce qui est écrit dans Matthieu 25: l’appel à sortir et la préparation de l’église-épouse a lieu maintenant. C’est aussi lié à Matthieu 24 qui dit que la nourriture doit être distribuée. Et, comme le frère Branham l’a dit plusieurs fois: il doit emmagasiner la nourriture, c’est-à-dire la parole révélée pour cette époque, et ensuite, il a reçu de Dieu l’ordre que «le message», pas lui frère Branham mais que le message sera précurseur du retour de Christ. Et tout cela s’est accompli devant nos yeux tel que Dieu dans Sa parole l’avait prédit.

Nous ne pourrons pas parler entièrement de ce que Dieu a fait l’année dernière, mais laissez-moi parler particulièrement de ce que nous avons vu le frère Taty et moi. Pensez à ceci: dans toutes ces cinq réunions qui ont eu lieu en République du Congo, dans chaque réunion j’ai demandé… il y avait parfois huit mille, douze mille, seize mille personnes rassemblées selon les différentes villes; et, bien-aimés frères et sœurs, ma question était toujours: croyez-vous tous le message que Dieu nous a accordé? Les mains se levaient tous ou bien alors il y avait un grand «amen» à haute voix. Et même à la question «est-ce-que vous êtes tous baptisés au nom du Seigneur Jésus-Christ? Et, le «amen» à haute voix a retenti. Ce n’était pas seulement à entendre sur terre, mais c’était surement aussi entendu plus haut que la terre. Et vous savez, quand ensuite on reçoit un message qu’après les cinq réunions, huit cent vingt-trois personnes se sont faites baptisées après qu’ils aient pris part aux réunions et écoutés la prédication, ils se font fait baptisés après que nous étions partis, de manière qu’il y a eu un total de neuf cent cinquante-trois personnes; alors que doit-on dire de cela? Dieu appelle à sortir, et lie la foi avec l’obéissance comme c’est écrit dans Hébreux 4. Et c’est de ça qu’il s’agit maintenant. Mais, il y a beaucoup de choses qu’on pourrait encore exposer que ce soit au Cambodge, au Vietnam, partout où on pourrait regarder, que ce soit au Cuba, en Amérique du Sud, partout, nous ne pouvons que de tout notre cœur louer Dieu pour ce qu’Il a fait l’année dernière. Pour moi, c’est un peu difficile, les jours étaient longs et les nuits courtes, et tous ces différents aéroports, c’était un peu trop pour moi; mais je suis reconnaissant au Seigneur qui accorde toujours de nouvelles forces de manière que la parole a pu être portée.

Rapidement, je voudrais venir à parler de ce que nous avons lu dans la parole d’introduction, dans Esaïe chapitre 12, au verset 5. Esaïe 12 verset 5:

Célébrez l’Éternel, car il a fait (Il a accompli, en allemand. NDLR) des choses magnifiques.

Alors que notre Seigneur était sur la croix à Golgotha et que l’œuvre de la rédemption fut accomplie, notre Seigneur a dit à haute voix: c’est accompli! Le Seigneur a accompli des choses magnifiques. Et, ce qui était promis dans tout l’Ancien Testament, est devenu une réalité par l’œuvre de la rédemption. C’est pour cette raison que Paul a pu écrire que «pour toutes les promesses de Dieu, c’est en Lui qu’est le oui, mais aussi l’accomplissement, l’amen!» Pas seulement le oui, l’accord de le faire, la décision; mais en Lui est aussi l’accomplissement, le «amen». Et les deux sont accomplis: oui et amen, la promesse et l’accomplissement. Et c’est ainsi que nous comprenons que notre Dieu nous a fait grâce et que le temps de la grâce a été justement choisi pour que tous ceux qui sont élus à voir la gloire de Dieu dans leur âge, dans leurs époques, dans leurs âges de l’église, écoutent la parole de l’heure. Et dans tous les sept âges de l’église, il est toujours de nouveau dit en répétant: «que celui qui a des oreilles entende ce que l’esprit a à dire à l’église». C’est simplement important de savoir que Dieu a une église sur terre et qu’Il a une épouse sur terre.

Nous allons tout de suite nous rapprocher de ce sujet. Mais ici encore dans ce chapitre merveilleux d’Esaïe 12, je veux encore lire le verset 6:

Pousse des cris de joie et d’allégresse, habitant de Sion! Car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël.

Ensuite le frère Ngonga m’a demandé de lire Josué chapitre 1, Josué chapitre 1 verset 17. Il m’a demandé de le faire, je le fais maintenant. Josué chapitre 1 verset 17:

Nous t’obéirons entièrement, comme nous avons obéi à Moïse. Veuille seulement l’Éternel, ton Dieu, être avec toi, comme il a été avec Moïse!

Ici, il est exprimé de quoi il s’agit: Le peuple d’Israël n’a pas obéi à Josué, mais a obéit à ce que Dieu avait révélé à Moïse et qui était déjà promis à Abraham. Et, à l’époque, Josué n’a pas apporté un nouveau message ou bien dirigé le peuple vers d’autres horizons. Non! Josué a fait porter l’arche de l’alliance par les sacrificateurs qui étaient destinés à le faire, car dans l’arche de l’alliance était contenue la parole que Dieu avait révélée à Moïse pour cette époque-là. Josué chapitre 3 versets 5 et 6. Josué chapitre 3 versets 5 et 6:

Josué dit au peuple: Sanctifiez-vous, car demain l’Éternel fera des prodiges au milieu de vous. Et Josué dit aux sacrificateurs: Portez l’arche de l’alliance…Amen! Portez l’arche de l’alliance, et passez devant le peuple. Ils portèrent l’arche de l’alliance, et ils marchèrent devant le peuple.

Donc, ce que Dieu avait révélé à Moïse était dans l’arche de l’alliance. Et avec nous, Dieu a fait aussi une alliance. Notre Rédempteur, avec Son propre sang est monté dans le sanctuaire céleste (Hébreux chapitre 9) et, Il a placé le sang sur le propitiatoire de manière que personne ne peut être condamnée ou bien accusée, mais, le sang de l’alliance nous purifie et crée toutes choses nouvelles.

Ensuite, nous avons ces paroles merveilleuses des saintes écritures. Il y a deux pensées qui m’occupent depuis que nous avons entendu les témoignages ici. Cela est dans Jean chapitre 20 verset 29. Ici il est écrit: bénis sont ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. Des paroles très importantes. Lisons cela:

Jésus lui dit: Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru!

C’est très important! Il fallait qu’il y ait des témoins présents quand Dieu avait fait quelque chose, et, il fallait qu’il y ait aussi ceux qui n’étaient pas présents mais qui ont entendu le témoignage de ceux qui étaient présent quand l’évènement avait eu lieu et qui avaient cru. Et, l’apôtre Jean écrit dans sa première épitre, dans 1 Jean chapitre 1 au verset 1:

Ce qui était dès le commencement, ce que nos mains ont touché nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux concernant la parole de la vie, c’est ce que nous vous annonçons.

Les deux choses vont ensemble: être témoin oculaire et auriculaire de ce que Dieu a fait (ils ont entendus et ils ont vus, et ils en rendent témoignage); ensuite, il y a ceux qui n’étaient pas présents lors de l’évènement mais qui ont reçu, ayant entendu de ceux que Dieu avait mandatés à transmettre aux autres ce qu’ils ont vu et ce qu’ils ont entendus; et ensuite, par leurs témoignages, ils ont cru aussi. Bien-aimés frères et sœurs, c’est pour cela qu’il est dit: bénis sont ceux qui ont cru et qui n’ont pas vu. Et c’est la même chose encore aujourd’hui. Tout le monde ne pouvait pas être dans les réunions de frère Branham de son vivant. Ce ne sont pas tous qui devaient écouter et voir ce que Dieu faisait. Mais, il y a des témoins encore vivants qui étaient présents et qui ont vu et entendu ce que Dieu a fait, et qui peuvent aujourd’hui rendre témoignage de ce que Dieu a fait dans notre temps.

Et pour moi, ça vous pouvez le croire, pour moi, cela a une très grande signification. Je ne parle pas des choses que d’autres ont vu. Pour vous, ça vous suffit de pouvoir croire au témoignage de ceux qui ont vu et qui étaient présent lors de l’évènement, et qui vous en rendent témoignage en vous prêchant la parole, pour que votre foi ne soit pas ancrée dans ce qu’un homme dit, mais soit ancrée dans la parole de Dieu et fondé sur la parole de Dieu. Mais, les deux choses vont ensemble, c’est très important: Bénis sont ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. Et c’est la même chose encore aujourd’hui. Dieu a arrêté les choses encore ainsi, avant même la fondation du monde. Combien de fois l’ai-je dit ici? Je suis né à l’Est, sur le chemin entre Berlin et Varchao, et je suis né dans une ferme sans électricité ni eau, il y avait encore un puits et des lampes. Et, quand on voit la cabane dans laquelle frère Branham est né, alors je me sens un peu mieux! Mais, pour Dieu et avec Dieu, tout est possible! Il peut unir l’est et l’ouest. Il peut conduire les choses d’une manière que tous écoutent la parole de l’heure, et croient le témoignage de ceux que Dieu a appelés, prédestinés à être présents quand un évènement a eu lieu, pour être témoins de ces choses.

Et comme déjà hier, nous l’avons vu… peut-être encore en premier, mentionner que chaque serviteur de Dieu connaissait exactement la signification de son ministère. Tout serviteur de Dieu, sans exception, savait exactement ce qu’il avait à faire dans le royaume de Dieu.

Et nous voyons dans l’évangile de Jean, dans le premier chapitre, qu’à l’homme de Dieu autrefois, il a été posé la question de savoir qui il est. Dans l’évangile de Jean, le chapitre 1 à partir du verset 21. Nous connaissons tous les écritures, mais seulement pour notre orientation, pour montrer que les hommes de Dieu connaissent et trouvent leur place dans les écritures, ici au verset 21 de Jean 1:

Et ils lui demandèrent: Quoi donc? Es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point.

Vous savez tous qu’en général, on croit que la promesse d’Élie s’est accomplie avec Jean-Baptiste. C’est aussi ce que tout le monde croit, et personne n’a besoin d’attendre encore un Élie. Demandez à chaque théologien dans les pays, et vous recevrez d’eux la même réponse: après Jean-Baptiste, on n’a pas besoin d’attendre encore un Élie. Et même, pour chaque prédicateur pentecôtiste, la promesse du prophète Élie s’est accomplie autrefois dans le ministère de Jean-Baptiste. Pourquoi? Parce qu’ils ne veulent pas croire que dans notre temps, Dieu avait promis un prophète et un ministère prophétique avant le retour de Jésus-Christ, avant la fin du temps de la grâce, avant que le jour terrible et redoutable ne vienne.

Mais clairement ici, la réponse est donnée de la bouche de Jean-Baptiste, il a dit: Non, je ne le suis point. Alors ils ont dit: Es-tu le prophète? Et il répondit: Non.

Il a dit: je ne suis pas Élie, et je ne suis pas non plus le prophète. Ensuite au verset 22:

Ils lui dirent alors: Qui es-tu?

Et au verset 23:

Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.

Alléluia! C’est simplement merveilleux! Comment est-ce-que la parole de Dieu est harmonieuse! Elle est prêchée dans son harmonie en accord total avec l’Ancien et le Nouveau Testament. Et, il nous est montré comment est-ce-que Dieu Lui-même a mis les versets bibliques prophétiques à leurs places, de manière correcte par Sa grâce. Et tout ce que Dieu fait est toujours parfait, et nous pouvons de tout notre cœur Lui dire merci et lui faire confiance.

Bien-aimés frères et sœurs, aujourd’hui, directement par inspiration, un verset biblique m’a été accordé en relation avec ce que nous avons considérés hier. Cette écriture est dans 2 Corinthiens chapitre 11, le deuxième verset. Hier, nous avons parlé de Matthieu 1, de Luc 1; nous avons parlé de Marie qui avait trouvé grâce devant Dieu, qui était vierge ne connaissant aucun homme; et elle a dit: je suis la servante du Seigneur, qu’’il me soit fait comme tu l’as dit. Et ensuite, la parole est devenue chair et a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, une gloire du Fils seul engendré du Père. Ça, nous l’avons vu hier. Mais, lisons ces deux-trois versets encore une fois avant de passer à 2 Corinthiens 11. Luc 1 verset 28:

L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite… à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.

Ensuite le verset 30:

L’ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.

Et tous n’est-ce pas, nous savons ce qui s’est passé autrefois. La parole a été semée en elle. Et déjà, dans le Psaume 22, il est écrit: «Oui, tu m’as fait sortir du sein maternel». Quand nous considérons toutes les prophéties de l’Ancien Testament, de la même manière il est écrit aussi dans le Psaume 22: «Je publierai ton nom parmi mes frères» et au verset 2 «Mon Dieu! Mon Dieu! Pourquoi m’as-tu abandonné». On doit aussi lire les Psaumes dans le recueillement et dans la prière, lentement pour y voir la parole prophétique et voir comment est-ce-que ces choses y ont été ordonnées et comment est-ce qu’elles ont trouvées leurs accomplissements dans le Nouveau Testament.

Encore une fois au verset 35 de Luc 1:

L’ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

Maintenant le verset 38:

Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu’il me soit fait selon ta parole! Et l’ange la quitta.

Bien-aimés frères et sœurs, qu’est-ce-que nous apprenons de ce passage? Quand Dieu nous révèle Ses promesses, il est important que la puissance du Saint-Esprit nous couvre de Son ombre au même moment où cette parole de la promesse nous est révélée; et que la puissance de Dieu nous conduise dans la parole de la promesse pour que cette parole devienne en nous une réalité divine.

Et ici dans 2 Corinthiens 11, nous avons justement la comparaison; nous voyons ce que Paul a écrit, qu’il veut conduire à Christ une vierge pure. Et hier, nous avons tiré une comparaison entre ce qui s’est passé dans le Jardin d’Éden avec Marie. Dans le Jardin d’Éden, c’était Ève qui s’était laissé tromper. Elle avait accepté des arguments, et la parole a été mise en question: est-ce-que Dieu aurait vraiment dit que? C’est ainsi que frère Branham dit que, c’est comme ça que l’incrédulité a commencé dans le Jardin d’Éden, et que l’incrédulité, c’est le péché original. Les gens remettent en question ce qui est écrit dans la Bible. L’incrédulité face à ce que Dieu a vraiment dit, face à la parole originale de Dieu tel que Dieu l’a dit. Et nous voyons dans 1 Jean 5 au verset 10: «celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur».

Qu’est-ce-qui s’est passé avec Ève au moment où elle ne pouvait pas croire ce que Dieu avait dit? Elle a plutôt reçu et prêté l’oreille à des arguments: est-ce-que Dieu aurait vraiment dit que vous ne mourrez pas etc. Tout cela était vraiment bien prêché… Dieu sait que vous recevrez de l’intelligence etc. Bien-aimés frères et sœurs, ne prêtez pas vos oreilles même pas une seconde à l’adversaire qui vient toujours avec les écritures, tout en remettant en question ce qui est vraiment écrit; mais croyez Dieu et faites Satan un menteur car, c’est lui le père du mensonge. Bien que venant avec les écritures, le mensonge ne prend pas son origine dans les écritures. Et, c’est ainsi que nous devons nous placer du côté de Dieu. Que nous comprenons ou pas, nous voulons seulement croire ce que dit la Bible, et, ce que nous croyons, cela doit être écrit noir sur blanc dans la Bible. Et c’est ainsi que Dieu nous fera grâce et nous révèlera réellement ce qui est écrit.

Paul écrit ici dans 2 Corinthiens chapitre 11, au deuxième verset:

Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.

Amen! Amen! Ça, c’est encore aujourd’hui, le plan de Dieu, le mandat divin, le ministère que Dieu donne. Bien-aimés frères et sœurs, les vierges sage vont prêter l’oreille seulement à Dieu et à Sa parole, à rien d’autre. Elles ne vont pas une seule seconde recevoir un argument. Elles seront liées avec Dieu et la parole de Dieu. Et, aussi vrai que nous avons entendu la parole de Dieu, c’est ainsi que le Saint-Esprit, comme sur Marie, vient sur nous et nous révèle la parole; et la parole deviendra une réalité en nous.

Donc, pas seulement «autrefois», mais très particulièrement aussi dans notre temps. Si Paul déjà autrefois avait reçu le mandat de présenter à Christ, comme c’est écrit ici, «une fiancée», fiancée à un seul Époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure qui a reçu la grâce auprès de Dieu et qui peut dire «je suis la servante du Seigneur, je suis le serviteur du Seigneur, qu’il me soit fait comme Tu l’as dit», ça c’est notre position aussi en tant qu’église; et, à aucun moment, nous ne devons prêter l’oreille et ouvrir nos cœurs à des arguments et à ce que l’adversaire essaye de nous expliquer et nous prêcher. Je suis convaincu qu’aussi vrai que le Rédempteur était la parole de Dieu pure qui est devenue chair et qui a été manifestée dans la chair, et que chaque promesse qui faisait mention de Lui fut accomplie en Lui; c’est ainsi aussi maintenant avec l’épouse de l’Agneau, avec les vierges sages. Elles croient la parole, et, la parole est la semence; et elles reçoivent la semence incorruptible de la parole de Dieu, et le Saint-Esprit vient sur nous pour que la vie de Dieu Lui-même qui est dans la semence soit produite et soit manifestée. Et c’est ainsi que s’accomplit «ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi». Cette parole est très importante: Plus de mélange! Que tout reste pur et original.

Et, c’est ainsi que nous le voyons confirmé dans Matthieu 13. Le Seigneur en tant que Fils de l’homme a semé la bonne semence, et la bonne semence est le blé, et le blé sera pris dans le grenier céleste. Mais que se passe-t-il avec l’autre semence, celle que l’adversaire a semée derrière le Fils de l’homme? Il n’est pas allé dans un autre champ, il est allé dans le même champ qui avait reçu la bonne semence. C’est là dans ce champ, qu’il a semé l’ivraie.

Bien-aimés frères et sœurs, pourquoi est-ce-que dans cet endroit nous mettons l’importance sur la prédication en allant seulement d’écriture en écriture, pas de «le prophète a dit»? Ce que le prophète a dit, nous ramène justement à revenir aux écritures, sinon on a mal compris. Et, nous sommes de tout notre cœur reconnaissant. Et moi, je pense que je suis plus reconnaissant que vous tous, car, durant toutes ces années, j’ai eu la grâce d’apprendre, de comprendre ce que le prophète a enseigné et ce qu’il a reçu de Dieu et ce que Dieu lui a révélé. Et nous avons la grâce de voir de manière harmonieuse dans la Bible tout ce qui est prêché. Et, nous ne sortons jamais à l’extérieur du cadre et du témoignage des saintes écritures, nous n’allons jamais au-delà des saintes écritures; jamais nous n’inventons une nouvelle foi, une nouvelle façon de comprendre les choses à l’endroit de ce que les apôtres et les prophètes ont compris. Et frère Branham l’a souvent dit: le message de l’heure, c’est la parole de Dieu, c’est de revenir à ce que les apôtres et les prophètes ont enseignés, crus, prêchés et vécu. Combien de directions différentes existent et se référant toutes à frère Branham? Oui, il y a toute une liste de ces différentes directions. Mais, ceux qui se réfèrent à Dieu et à Sa parole et qui reçoivent la révélation de Dieu et qui comprennent quel a été l’objectif du message et du ministère prophétique, pour ceux-là, il n’y a qu’une seule direction et c’est la direction divine. Elle est selon la parole de Dieu, uniquement selon les écritures. Et, nous nous laissons, par la grâce de Dieu, ordonner, placer dans les écritures; et nous trouvons notre place dans les écritures et nous sommes satisfaits, ça nous suffit.

Ainsi, il n’y a pas des discussions nécessaires. Pourquoi devrions-nous discuter? Ce n’est pas nécessaire parce que Dieu, par Sa grâce, nous a révélé Sa parole! Nous n’avons pas besoin de discuter. S’il vous plait, acceptons ces choses en comparaison avec ce que nous avons considéré hier soir, prenons cela dans cette nouvelle année. «Je veux vous présenter à Christ comme une vierge pure»: C’est de ça qu’il s’agit maintenant, c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui: Pas de mélange, pas d’interprétation, par d’argument, mais, la parole de Dieu originale, tel que les prophètes et les apôtres l’ont déjà crue et comprise. On n’a pas besoin de semer du doute et de dire «est-ce-que c’est vraiment écrit comme ça? Est-ce-que…? Mais, que nous puissions croire de tout notre cœur ce que Dieu a dit.

Et, tel que nous l’avons déjà entendu, si l’Esprit de Dieu se déverse sur nous, alors la parole prêchée nous sera révélée, et nous disons «oui, c’est écrit ainsi», et elle deviendra une réalité dans notre vie. Le même Paul a encore écrit plusieurs choses aussi dans 2 Corinthiens chapitre 5, un chapitre très connu de nous tous. 2 Corinthiens chapitre 5 à partir du verset 14:

Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts;

Ça c’est aussi une parole merveilleuse! Tous les fils et les filles de Dieu étaient déjà, par prédestination, connus en Jésus-Christ avant même la fondation du monde. Dieu le Seigneur a pris soin pour tout. Notre Rédempteur n’a pas besoin de mourir une deuxième fois, Il est mort une fois pour toute pour nous racheter et ça suffit. Il a payé une fois pour toute la rançon pour tous les racheté. Et, c’est ainsi que dans chaque âge, tous ceux qui ont été élus avant la fondation du monde, croiront la parole de l’heure, la recevront et se laisseront préparer pour le retour de Christ en la mettant en pratique. Et ici, il est écrit au verset 15:

Et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

C’est simplement merveilleux: Ne plus vivre pour soi-même, mais pour celui qui est mort, pour notre Rédempteur; vivre pour Lui. Dites moi, aujourd’hui, quelle est la chose principale dans notre vie? Notre vie de croyant est la chose principale, c’est la foi, la parole de Dieu, le Seigneur, c’est ce qui est principal pour nous. Que serait notre vie, quelle signification aurait-elle sans le Seigneur, sans la rédemption accomplie pour nous, sans que Dieu ait fait quelque chose de grand en nous comme nous l’avons lu? Comme c’est écrit ici au verset 15:

Et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Ressuscité pour eux, mort pour eux. Ensuite il est écrit ce qui doit se passer et ce qui doit se manifester dans les rachetés:

Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair. Non! Et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Dites amen! (L’assemblée dit «amen!» NDLR).

Dieu veut aussi utiliser ce jour pour que nous puissions mourir à notre propre vie, et nous consacrer au Seigneur et pouvoir dire: ce n’est plus moi qui vis; comme Paul pouvait dire: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi et par moi». Je crois par conviction que cela devient maintenant vrai dans ceux qui prennent leur préparation au sérieux. Tout ce que Dieu a promis pour notre époque, et tout ce qui est lié à notre appel à sortir, à notre séparation et à notre préparation en tant qu’église-épouse, va devenir une réalité. Comme souvent nous avons eu à le dire tout à l’heure, dans l’Ancien Testament, cela a été promis, mais, par ce qui s’est accompli à Golgotha, les choses promises sont devenues des réalités divines ici sur terre que les croyants peuvent expérimenter personnellement. Tout ce qui était écrit dans les prophètes est devenu une réalité. Tout ce que Dieu avait promis, ça, nous pouvons par la grâce de Dieu le voir et l’expérimenter: la conversion, la nouvelle naissance, le baptême du Saint-Esprit, la délivrance, la guérison, tout, Dieu nous l’a déjà accordé.

Répétons encore une fois: d’abord les promesses et ensuite, leur accomplissement par Jésus-Christ notre Seigneur en nous tous à la gloire de Dieu. Et ici cela continue dans 2 Corinthiens chapitre 5, maintenant les versets 18 et 19:

Et tout cela vient de Dieu (tout cela est l’œuvre de Dieu, en allemand. NDLR), qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.

Maintenant suit cette parole merveilleuse et puissante:

Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses.

Oui! Il ne m’a pas imputé mes offenses, Il ne t’a pas imputé tes offenses. Il ne nous a rien imputé,

…et il a mis en nous la parole de la réconciliation.

C’est simplement merveilleux! Une réalité divine! Et aujourd’hui, personne ne devrait quitter cet endroit sans avoir expérimenté la réconciliation, le pardon; sans avoir expérimenté ce que Dieu nous a donné en Christ: le pardon de nos péchés, la réconciliation avec Dieu. Aujourd’hui, que chacun expérimente ce que nous avons lu dans Esaïe 12: le jour de son salut, une année de jubilée a commencée. Et nous pouvons proclamer que chacun est libre de revenir à ce que Dieu lui a donné, car, celui que le Fils libère est réellement libre. Acceptez cela dans la foi! Nous vivons dans le jour du jubilée dans lequel nous pouvons revenir à notre propriété. Ce que Dieu a accompli pour nous, nous appartient.

Paul écrit ici et il dit au verset 20:

Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!

«Nous vous en supplions», ça, nous le faisons encore aujourd’hui au nom du Christ: soyez réconciliés avec Dieu! Nous sommes arrivés à la fin du temps de la grâce. Nous ne voulons pas parler de ce qui se passe dans ces jours; mais, même le monde entier comprend que les choses ne sont plus comme elles étaient. Tout a changé. Et nous voyons aussi par le peuple d’Israël, comment ils sont revenus dans leur pays de 150 pays différents, ils sont revenus dans le pays de la promesse. C’est aussi un signe du retour de Christ. Et en allant dans l’Ancien et le Nouveau Testament, nous voyons des prédictions bibliques s’accomplir devant nos yeux. Mais la chose principale bien-aimés frères et sœurs, c’est notre préparation. Même si nous pouvons observer toutes ces choses et comprendre que le temps est là mais que nous ne soyons pas prêts pour le retour de Jésus-Christ, ça ne nous aura servi à rien de comprendre que ces signes annoncent Son retour. Nous aurions alors compris ces choses en vain, et c’est en vain que nous sommes venus aussi de loin et que nous avons pris part aux réunions ici. Cela ne doit jamais nous arriver.

Ça, c’est ma responsabilité devant Dieu: que tous ceux qui maintenant écoutent la parole de Dieu, aient la possibilité de croire de tout leur cœur et de la recevoir révélée. Qu’ils puissent avoir la possibilité d’appartenir aux vierges sages. Les vierges sages croient jusqu’à ce qu’elles entrent dans le festin des noces de l’Agneau. Que s’est-il passé avec les vierges folles? En sortant, elles étaient vierges. Et que s’est-il passé plus tard lors du retour du Christ quand le Seigneur a dû dire «je ne vous connais pas»? Savez-vous, de combien de douleur cette phrase-là m’anime? Et avec quelle douleur intérieure j’ai pu dire… Bien-aimés frères et sœurs, Dieu nous a fait sortir de tous les peuples, les langues et les nations; Il nous a réunis ensemble pour entendre le dernier message; et vraiment, en tant que vierges sages, que nous puissions recevoir la parole de Dieu, l’évangile éternel, et ne pas prêter notre oreille ne serait-ce qu’une seule fois à un argument, à des interprétations. On n’a pas besoin d’interpréter quelque chose. Les apôtres et les prophètes ont déjà écrit tel que nous devons le comprendre. Et c’est ainsi que nous restons sages et vierges jusqu’au retour du Christ.

Est-ce-que vous pouvez comprendre que, si par exemple je lis de Paul, qui autrefois n’avait qu’un seul désir, celui de conduire les croyants à Christ comme une vierge pure; alors, que devons-nous dire aujourd’hui? Ça, c’est aussi le même mandat que nous avons reçu, c’est lié au ministère. Et, comme il a été dit au frère Branham: «Tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Christ, c’est ainsi que le message qui t’a été confié sera le précurseur du retour de Christ», Jean était celui qui pouvait dire: l’ami de l’époux écoute le cri de joie de l’épouse. Jean a entendu le cri de joie de l’épouse, il a préparé le chemin de l’époux pour l’épouse et il a pu dire: moi je dois diminuer et Lui croitre. Et il a préparé le chemin au Seigneur, et il Lui a conduit un peuple bien disposé. Et c’était le laps de temps pour son ministère arrêté par Dieu. Et, tous ceux qui ont prêté l’oreille au message de Jean-Baptiste et qui ont cru à Son témoignage, ont été préparés à recevoir le Messie. Quand il disait: je vous baptise d’eau pour la repentance, mais Celui qui vient après moi, Lui Il vous baptisera d’esprit et de feu; combien parmi les trois mille le jour de la pentecôte ont expérimenté la prédication de Jean-Baptiste en croyant la prédication de Pierre? Quand l’homme de Dieu devait prononcer cette promesse (moi je vous baptise d’eau pour la repentance, mais celui vient après moi vous baptisera d’esprit et de feu) alors, ils devaient être présents là où le Seigneur a baptisé d’Esprit et de feu.

C’est la même chose encore avec nous aujourd’hui. Quand cela s’est accompli, ils étaient dans le même lieu, nous aussi, c’est la même chose. Nous ne sommes pas éparpillés, nous sommes tous unis, rassemblés dans la parole, dans la Bible, dans les écritures pour expérimenter tous ensemble la pluie de l’arrière-saison. Ça c’est une promesse qui demeure aussi et qui demeure vraiment pour toujours.

Dans Éphésiens chapitre 6, nous avons des paroles d’avertissement, d’exhortation. Éphésiens chapitre 6; et ici, particulièrement les versets 10 et 11. Éphésiens 6 les versets 10 et 11:

Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.

Bien-aimés frères et sœurs, si nous lisons de telles écritures, alors, nous devrions directement être liés au Seigneur. Ce doit être un désir dans notre cœur et dire  «Bien-aimé Seigneur, que cela ait lieu avec moi. Prépare-moi, fortifie-moi, que je sois fort par Ta force toute-puissante qui habite en moi. Accorde-moi d’être prêt à revêtir toute l’armure de Dieu, l’épée de l’Esprit qui est la parole de Dieu». Et, notre Seigneur a repoussé l’adversaire par les Écritures. Chaque fois qu’il venait avec les écritures, Il lui a toujours dit «qu’il est aussi écrit». Nous aussi bien-aimés frères et sœurs, nous devons revêtir toutes les armures de Dieu et savoir que notre Seigneur est le victorieux de Golgotha. Et ce qui est écrit dans 1 Jean chapitre 5 que la foi est la victoire, c’est ainsi que le Seigneur, Lui qui a vaincu toutes choses, Sa victoire qui a été manifestée, Sa victoire est notre victoire et, c’est par la foi que nous avons accepté cette victoire acquise pour nous et accepté tout ce que le Seigneur a fait pour nous «parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi» (1 Jean 5:4).

Et c’est ainsi que nous avons aussi dans les Écritures encore de belles choses qui nous montrent ce que Dieu veut que nous puissions comprendre. C’est important pour nous particulièrement dans ce temps. Cela est écrit dans Hébreux chapitre 10 à partir du verset 35:

N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.

Oui, cela aura servi à quelque chose de ne pas avoir abandonné notre assurance et d’être restés fidèles à Dieu et de Lui avoir fait confiance jusqu’au bout, et d’accepter chaque parole qui sort de Sa bouche qu’Il nous a accordée.

N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.

Ne pas faiblir dans la foi, nous décourager, ne pas abandonner notre assurance.

J’ai une pensée qui me vient maintenant sur ce qui s’est passé à Zurich le dimanche dernier. Il y a plusieurs frères et sœurs ici qui ont déménagé à Krefeld, je parlais avec l’une de mes sœurs qui habite au lac de Constance et je lui disais «bien-aimée sœur, combien de temps est-ce-que tu veux encore rester au lac de Constance? Si tu veux déménager dis-le-moi». Et, vous savez ce qui s’est passé? La sœur m’a regardé et elle a dit «frère Frank, j’ai un appartement ici dont je suis propriétaire, je ne pense même pas à déménager», j’écoutais et je n’ai rien dit. Alors elle a dit: «Tu sais quoi? Tu ne sais pas que le Seigneur nous a précédés et qu’Il est allé dans la gloire nous préparer une demeure? Et que moi je vais aller au ciel, c’est là que je vais déménager. Je ne vais pas déménager à Krefeld, je vais déménager au ciel dans la nouvelle Jérusalem, à l’endroit que le Seigneur est allé me préparer». Elle m’a répété Jean 14, elle a dit «Oui, Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit». C’est merveilleux! C’est merveilleux qu’il y ait des hommes qui demeurent avec les saintes écritures. Ils écoutent la parole, la parole produit en eux les choses pour lesquelles elle a été envoyée. Rien ne m’attache à la terre, je ne reste pas attaché à quoi que ce soit, à des biens ou à quoi que ce soit. Fortifie ma foi, détache moi complètement de la terre et donne-moi des pensées fidèles, que je sois entièrement à Toi, ô Toi mon Jésus! C’est dans la gloire au ciel que je vais déménager.

Donc, cette parole merveilleuse d’Hébreux chapitre 10… encore le verset 35:

N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.

Cela aura servi à quelque chose d’être resté vierge et de ne pas avoir commis de la prostitution spirituelle par des interprétations, mais d’être resté vierge, pure de toutes les manières. C’est pour cette raison qu’il est écrit encore ici, au verset 36:

Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.

Est-ce-que cela n’est pas notre prière sincère? Bien-aimé Seigneur, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. N’avons-nous pas aussi expérimenté notre Gethsémané où le Rédempteur nous a inclus dans Ses douleurs et a dit «pas comme je le veux, mais comme tu le veux; que ta volonté soit faite». Et souvent, on nous tend une coupe amère qu’on ne peut pas boire nous-même, parce que c’est trop amer. Et la situation dans laquelle nous nous trouvons est tellement difficile que nous aurions bien voulu qu’elle s’éloigne de nous. Notre Seigneur était dans cet état à Gethsémané, et Il nous a devancés dans ces difficultés et personne de nous ne reste sans épreuves et sans difficultés. Tous, nous passons par des chemins difficiles, et c’est ainsi que c’est dans l’épreuve que nous sommes purifiés par le feu comme l’or. Vous savez comment est-ce-que l’or est purifié, il faut qu’il y ait de feu et que ce feu brule pour que l’or soit purifié et que seulement l’or reste. Mes bien-aimés frères et sœurs, c’est ainsi que bientôt l’épreuve sera surmontée. Allons de l’avant. Bientôt l’épreuve aura sa fin.

Pendant ce weekend, nous voulons insister et dire que: tel que Dieu a commencé le Nouveau Testament par la rédemption et le Rédempteur qui a apporté le salut et la rédemption, c’est ainsi que l’achèvement de l’œuvre de Dieu aura aussi lieu par le Rédempteur et toute parole deviendra une réalité dans les rachetés. Et pendant que nous attendons ces choses, nous savons que ce n’est pas en vain que nous attendons. Bien-aimés frères et sœurs, nous sommes gardés dans la foi pendant notre attente. Je ne suis pas ici pour vous donner une fausse espérance, mais je suis ici pour vous consoler. Le Seigneur ne nous a pas donné de fausses promesses, Il va accomplir ce qu’Il nous a promis dans Sa parole et Il nous accordera le rétablissement parfait de toutes choses tel qu’elles existaient dans les âges des apôtres et tel qu’Il a promis dans Sa parole avant l’enlèvement.

Si nous continuons encore au verset 38 d’Hébreux 10, il est écrit ici:

Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

Recevons aussi cela dans notre cœur. Si nous nous retirons, Dieu ne prend plus plaisir en nous. Nous devons persévérer par la grâce de Dieu et rester dans la parole de Dieu en sachant que c’est le Seigneur qui nous conduit. Même dans l’épreuve, Il nous précède et nous n’avons qu’à Le suivre. Et alors, si nous nous retirons, Dieu ne prend plus plaisir en nous. Dieu a pris plaisir en Énoch et l’a enlevé, c’est ainsi que nous lisons aussi au chapitre 11 d’Hébreux au verset 5:

C’est par la foi qu’Énoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu.

Bien-aimés frères et sœurs, croyez de tout votre cœur. Dieu nous regarde au travers du sang, aux yeux de Dieu, Il nous regarde au travers du sang comme étant justifiés, comme étant saint, sanctifiés. Et, c’est ainsi qu’Il nous a accordé toute chose et Il nous voit en Christ.

Et, comme c’est écrit au chapitre 11 et au premier verset:

Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère…

Et c’est cette assurance-là que nous ne devons pas abandonner.

Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

Et c’est de cela qu’il s’agit. Nous pourrions continuer à en parler, et parler d’Abraham. Abraham lui-même s’est regardé et a regardé l’état de sa femme, mais il n’est pas resté à cet état. Il a regardé après à celui qui lui avait donné la parole de la promesse et ensuite, Dieu a accompli cette promesse lorsque Abraham a cru. Ensuite il est écrit ici au verset 39 d’Hébreux 10:

Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.

Alléluia! Alléluia! Dieu est digne d’être cru. Hier nous l’avons entendu, et à cela va aussi Jean 17, Jean 17 pour que nous puissions tous savoir qui est le véritable. Nous l’avons lu: Il est le véritable et la vie éternelle. Dans l’évangile de Jean chapitre 17, il est écrit au verset 2 jusqu’au verset 4… Jean 17 verset 2:

Selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.

Et ça aussi, nous l’avons toujours de nouveau dit: Seulement celui qui a la vie éternelle vivra éternellement. Celui qui a vraiment reçu la vie éternelle, la vie de Dieu, il vivra éternellement. Seulement celui-là vivra éternellement. Et ici il est dit:

Selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

Pas une deuxième personne de la divinité, ou bien des histoires mais, Te connaitre Toi le seul vrai Dieu constitué d’une seule personne. C’est la révélation depuis le commencement jusqu’à la fin. Et la révélation de Jésus-Christ nous a été accordée par la grâce de Dieu. Nous savons que Dieu s’est révélé pour notre salut en tant que Père au ciel; et dans Son Fils engendré de Lui, Il s’est révélé personnellement ici sur terre, le même Dieu. Et le Fils pouvait dire: celui qui me voit a vu le Père. Ensuite, le même Dieu par le Saint-Esprit établit Sa demeure en notre cœur. Pas trois personnes éternelles, mais le même seul Dieu constitué d’une seule personne et maintenant, par Son Esprit, établit Sa demeure dans nos cœurs; et le même Dieu qui était en Christ est aujourd’hui en nous. Et, dans ses fils et Ses filles, ce qu’Il avait promis par la grâce de Dieu, Il le fait encore aujourd’hui.

Même dans le prophète Joël, nous pouvons lire que Dieu dans les derniers jours déversera Son Esprit sur toute chair. Et dans Actes des Apôtres, nous lisons que cela s’est accompli. Pierre a dit: ici s’accomplit, ici s’accomplit la prophétie du prophète Joël: dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Notre Dieu fait ce qu’Il promet. Et, quand le temps est accompli, alors s’accomplit ce que Dieu dans Sa parole a promis. Il ne vient jamais trop tard. Nous pouvons par la grâce de Dieu persévérer dans la foi et rester attacher à ce qu’Il accomplit Sa parole.

Encore un verset, dans Pierre. La parole de Dieu est si précieuse! On pourrait lire un verset l’un après l’autre et s’y approfondir. Ici, d’abord dans 2 Pierre chapitre 3 versets 8 et 9, c’est connu de nous tous.

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.

Tous nous savons que d’Adam jusqu’à Abraham, il y avait deux mille ans; d’Abraham jusqu’à Christ de nouveau deux mille ans; et nous avons de nouveau deux mille ans qui sont passées. Un jour pour Dieu est comme mille jours pour nous. Et, l’Esprit devait être déversé dans les derniers jours. Et celui qui veut savoir qu’est-ce-que c’est les derniers jours, doit lire Osée chapitre 6: «après deux jours, je vous rassemblerai de nouveau». Il ne faut que lire les prophéties bibliques pour savoir ce que signifient deux jours. Et, il reste encore un jour: Le dernier jour. Et, ce jour ne peut pas apparaître avant que l’église-épouse soit appelée à sortir, préparée et bien disposée pour le retour de Jésus-Christ et partir dans l’enlèvement. C’est pour cette raison que ces réunions sont là pour nous préparer pour cet évènement.

Et encore une fois ici au verset 9:

Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Est-ce-que vous remarquez de quoi il s’agit? Si le Seigneur tarde, Il le fait jusqu’à ce que le dernier ne soit pas seulement sorti mais, qu’il soit converti, né de nouveau, baptisé du Saint-Esprit, qu’il soit entré après avoir reçu la parole de Dieu. Il tarde jusqu’à ce que le dernier soit préparé et prêt pour l’enlèvement. C’est vrai que Dieu ne tarde pas, mais Il use de patience, il ne tarde pas mais il use de patience envers vous.

Et, quand je vous regarde tous, de tous les pays voisins, il y a une chose que je sais: ceci est le jour que le Seigneur a fait. Tous, nous ne savons pas combien de temps il nous reste encore, mais, avec l’aide de Dieu, nous allons racheter le temps et le dernier message, nous allons continuer à le porter jusqu’à ce que le Seigneur revienne ou bien alors, jusqu’à ce que nous soyons rappelés à Lui.

Et ensuite, encore au verset 14 de 2 Pierre chapitre 3:

C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.

Ça, c’est une parole qui va très profondément. C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses de la promesse, que le Seigneur revienne, il y en a qui disent qu’Il tarde en venant. Ça, c’est ce qu’ils disent. Mais Il ne tarde pas. Il use de patience.

C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix.

Résumons ce que nous avons entendu ce weekend. Nous souhaitons que tous dans tous les peuples, les langues et les nations, en commençant avec l’Australie, la Nouvelle Zélande… hier il y a eu des appels de partout. Dieu appelle Son peuple à sortir. Et nous sommes simplement reconnaissants de ce que nous pouvons le voir de nos propres yeux. Pour nous, ce ne sont pas de théories ou bien que nous en parlons dans une certaine circonstance, non. Nous avons la grâce de le voir de nos propres yeux, d’expérimenter de nos propres yeux que le plein salut est apporté à toutes les nations pour servir de témoignage, comme le Seigneur l’a prédit dans Matthieu 24 verset 14. Nous pouvons voir aussi ce verset accompli dans notre temps. Nous voyons que l’appel à sortir des vierges sages a lieu. Je l’ai écrit dans la Lettre Circulaire. Le message au commencement avait été adressé à tous, mais un tel est en train de tourner autour comme autour d’une montagne. Je ne peux pas juger. J’ai été prédestiné à apporter le message à ceux qui sont vraiment sages.

Et, permettez que je le dise s’il vous plait, pas en se référant à moi mais au ministère que Dieu a donné. Combien de fois il y a des emails qui viennent, et il y a une phrase qui suit: tous ceux qui appartiennent aux vierges sages prêteront l’oreille à ce que le serviteur sage dit, et recevront la nourriture emmagasiné (en allemand, Matthieu 24:45 parle du serviteur sage. NDLR) Donc, il ne s’agit pas de faire d’un homme quelque chose ou d’élever un homme, mais il s’agit du ministère que Dieu a donné à cet homme. C’est de cela qu’il s’agit, accepter le ministère, l’appel, le mandat. Et, c’est ainsi que ces gens-là se prépareront pour le retour de Jésus-Christ. Et comme en faisant la comparaison avec Marie, nous avons lu dans 2 Corinthiens 11, Paul voulait autrefois et aussi tous les hommes de Dieu dans leur temps comme aussi frère Branham le voulait dans son temps - n’a-t-il pas vu l’Épouse en vision, n’a-t-il pas vu ce qui s’était passé dans différents pays, comment est-ce-que l’Épouse est sortie? Il disait même qu’elle était comme si elle venait de l’Allemagne, de la Suisse ou de la Suède déjà par leurs habits, il a même décrit les différentes Épouses par leurs habits qui étaient selon leurs nations respectives. Et ensuite, il vu comment est-ce-que l’épouse est sortie du pas et ensuite il l’a vu revenir à marcher dans le même pas. Dieu fait grâce et c’est encore le temps de la grâce et nous pouvons revenir à Lui.

Répétons encore une fois et cela, devant la face de Dieu: Je suis convaincu que tous ceux qui appartiennent aux vierges sages n’accepteront aucune semence étrangère. Ils ne prêteront aucune oreille aux interprétations et aux arguments, mais ils resteront dans le témoignage des apôtres et des prophètes. Oh puissions-nous comprendre cela! Comme il est écrit: «Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité». Je suis à cent pour cent convaincu que maintenant, l‘achèvement a lieu et que tous ceux qui ont trouvé grâce devant Dieu et qui trouvent grâce devant Dieu, resteront dans le témoignage des apôtres et des prophètes. C’est ainsi que, comme Marie l’a dit autrefois: je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait comme tu l’as dit. Les enfants de la promesse croient la parole de la promesse et seront scellés de l’Esprit de la promesse pour le jour glorieux du retour de Jésus-Christ.

Cela aura servi à quelque chose de prendre part à ces réunions internationales. Et que tous les frères dans le monde entier puissent prêcher la même parole, qu’ils puissent transmettre la même parole dans le même esprit, pour que l’épouse dans le monde entier soit appelée à sortir et demeure dans la parole de la vérité et soit scellée pour le jour glorieux du retour de Jésus-Christ notre Seigneur. C’est Lui qui a commencé Son œuvre, Il l’achèvera aussi. Et nous nous attendons à ce qu’Il le fasse dans nos jours, dans notre temps.

À Lui le Dieu tout-puissant soient la gloire et l’honneur, la louange et l’adoration!

Bien-aimés frères et sœurs, avez-vous compris et reçu Sa parole? (L’assemblée dit «amen!» NDLR). Est-ce-que vous pouvez dire amen à chaque parole? (L’assemblée dit «amen!» NDLR). Alors levons-nous pour ensemble remercier le Seigneur. Peut-être qu’il y a encore des requêtes… Nos sœurs ont-elles un cantique? Celui d’hier s’est accordé à ce que nous avions entendu. C’est encore le temps de la grâce, la pleine rédemption est pour chacun. Avons-nous des frères et des sœurs, des amis qui n’ont pas encore consacré leur vie au Seigneur? Ceci est l’heure que Dieu, par Sa grâce nous a donnée. Pendant que nous avons les têtes courbées, chantons encore «Tel que je suis sans rien à moi».

(L’assemblée chante le chœur «Tel que je suis sans rien à moi», et les deux sœurs chantent un cantique en allemand. NDLR)

Amen! Amen! Bien-aimés frères et sœurs, sans perdre du temps, si nous avons des frères, des sœurs ou des amis parmi nous qui veulent consacrer leur vie au Seigneur ou qui veulent consacrer de nouveau leur vie au Seigneur, venez si vous l’avez sur le cœur. Venez devant et nous allons prier ensemble pour que ce jour ait servi à quelque chose. Chantons «Crois seulement, crois seulement», et celui qui veut peut approcher.

(L’assemblée chante «Crois seulement». NDLR).

Dieu tout-puissant, tous ceux qui sont venus et tous ceux qui sont restés dans les rangs, nous sommes aujourd’hui ensemble ici pour nous consacrer à Toi au commencement de cette année. Accorde Ta grâce ô Dieu pour que tous les jours de notre vie que tu nous donnes soient bénis par Toi et que personne de nous ne vive encore pour lui-même mais pour Toi, Toi qui es mort pour nous. Toute Ta vie a été pour nous. Bien-aimé Seigneur, que tout s’accomplisse, que tous puissent expérimenter Jean 17: «pour qu’ils Te connaissent Toi le seul vrai Dieu», que tous ceux qui sont ici dans cette salle et dans le monde entier connaissent le seul vrai Dieu, qu’ils reçoivent l’intelligence pour connaitre le seul vrai Dieu et être en Lui, en Jésus-Christ notre Seigneur, qu’ils puissent expérimenter la réconciliation et le pardon de leurs pêchés.

Bien-aimé Seigneur, nous prêchons le plein évangile, le plein salut et nous voulons aussi expérimenter sous l’écoute du plein évangile, le plein salut, une conversion, une repentance, une nouvelle naissance, un baptême du Saint-Esprit. Bien-aimé Seigneur, confirme Ta parole en tous ceux qui sont venus à Toi, que ce soit devant ou alors sont restés dans les rangs ou éparpillés ici et là sur toute la terre. Bénis particulièrement tous les frères dans le ministère¸ tous ceux qui prêchent Ta parole, tous ceux qui distribuent la nourriture. Bien-aimé Seigneur, Tu as une épouse pure qui n’est pas touchée, qui est vierge et qui est conduit à Toi dans notre temps, une fiancée à Christ.

Tu as accompli Ta promesse, Tu as envoyé Ton serviteur le prophète, et c’est ainsi que Tu nous as ramenés à la même prédication du commencement, au même enseignement, au fondement des apôtres et des prophètes, au commencement bien-aimé Seigneur, car Tu es l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier. Tu as commencé Ton œuvre et c’est Toi qui l’achève, et Tu appelles à sortir.

À toi le Dieu tout-puissant, que tous Te soient consacrés, tous ceux qui maintenant T’ont donné leur vie à Toi, ils t’appartiennent, Tu as payé le prix pour eux. Nous Te remercions de tout notre cœur pour cela.

Que la bénédiction du Dieu tout-puissant se repose sur vous tous, dans le Saint Nom de Jésus-Christ! Alléluia! Amen!

Si vous êtes intéressés à recevoir nos brochures,
vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante:

Mission Center, Boîte Postale 100707, 47707 Krefeld Allemagne

Vous pouvez vous connecter sur Internet lors de nos réunions mensuelles qui ont lieu chaque premier weekend du mois.
Le samedi soir à 19h30’ et le dimanche matin à 10h00’ (Heure locale).
Les réunions sont transmises dans le monde entier en 12 langues différentes.

Prenez part à ce que Dieu est en train de faire maintenant
selon Son Plan du Salut!

Page web: www.freie-volksmission.de/?lang=3