Mission Populaire Libre

Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hèbreux 13:8)

Langue:




Réunion Mensuelle de Krefeld 

Samedi 5 Novembre 2016

 (L’assemblée chante le chœur «crois seulement, crois seulement». NDLR)

Amen! Amen. Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes dans une grande attente et nous savons que Dieu ne peut pas nous décevoir et ne nous décevra pas. Il a secouru tous ceux qui vinrent à Lui: aux pécheurs, Il a pardonné les péchés; les lépreux, Il les a guéris; aux aveugles, Il a donné la vue. Personne n’a quitté le Seigneur tel qu’il était venu; mais, le mystère est que chacun doit personnellement venir à Lui; chacun doit personnellement L’invoquer et Lui exprimer ses requêtes.

Très rapidement, les salutations. (Le frère Frank lit les salutations NDLR).

Que Dieu le Seigneur puisse bénir tous nos frères et toutes nos sœurs de tous les peuples, les langues et les nations. Nous avons surement compris que nous sommes arrivés dans un temps très particulier et que le retour de notre Seigneur, comme il est écrit, est vraiment proche, «à la porte» comme notre Seigneur Lui-même l’a dit: «quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes, parce que vous savez que votre rédemption est proche».

Vraiment rapidement… ici en cet endroit, nous n’avons pas de temps pour la politique, pas de temps pour la religion. Ici, tout le dessein du salut de Dieu, tout le conseil du salut de Dieu est prêché comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction, ce plan-là, ce dessein qu’Il a conçu d’éternité en éternité et qu’Il a exécuté dans le déroulement du temps. C’est ainsi que nous sommes arrivés à la fin des temps et nous savons que tout doit s’accomplir. 

Mais, il y a deux ou trois choses qui sont nécessaires qu’on les mentionne. On peut aujourd’hui sortir tant de choses de l’internet et les lire (frère Frank montre des documents tirés de l’internet): «Tous les chemins mènent à Rome», c’est ce qu’ils disent. Et ensuite ils décrivent ce qui est maintenant important à savoir: il faut qu’il y ait réconciliation et que l’union ait lieu et que toutes les blessures qui ont été faites puissent être guéries. Et ensuite, la visite du pape reçu avec tout l’honneur en Suède (nous l’avons tous appris), et là-bas, comme parole d’introduction, le verset biblique de Jean 15 verset 4 a été lu: « Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi » (Traduction de la Bible de Jérusalem. NDLR) Jean 15, 4. Imaginez-vous! C’était la parole d’introduction que le pape, lors de cette grande rencontre dans une cathédrale au sud de la Suède à Lund, a lue. Tous doivent revenir, tous doivent être inclus et trouver de la place. Et en ce qui concerne Rome, il dit qu’on ne peut porter du fruit que si on est en relation avec Rome. Non! Vous voyez que tout est très proche. L’union est en train de se matérialiser dans la politique, dans la religion… et, celui qui regarde sur internet peut vraiment voire exactement tout ce qui est montré avec des photos. Je ne veux même pas en parler.

Mais, il y a une chose qui doit être dite: du 31 octobre de cette année au 31 octobre de l’année prochaine, il faut que tout ce qui a à faire avec la réformation soit aboli et que la pleine réconciliation soit établie. C’est ce qu’ils disent. Et, c’est justement au moment où ils veulent abolir la réformation que le Seigneur a révélé Son dessein du salut et appelle Son peuple à sortir de toutes les églises libres et les communautés, de toutes les religions et les confessions, de toutes les langues et les peuples. Dieu le Seigneur, maintenant, appelle Son peuple à sortir et Il dit: «vous, Mon peuple, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous; ne touchez pas à ce qui est impur».

La deuxième chose est aussi très importante. Imaginez-vous, le 02 novembre 1917, Balfour, le premier ministre britannique de l’époque, avait déclaré que les Juifs ont le droit d’avoir leur propre état dans leur propre pays. Et Monsieur Abbas, accuse maintenant la Grande Bretagne et dit qu’elle doit annuler la déclaration de 1971 et doit s’excuser publiquement pour ce qui a été proclamé en 1917. Et tous savent que depuis la première guerre mondiale, la Grande Bretagne avait reçu le mandat sur toute la région, sur toute la Palestine, la Transjordanie… sur toute la région. Mais, Dieu a conduit les choses ainsi pour que, justement, cette déclaration de 1917 soit faite, afin de permettre aux Juifs d’avoir leur état. Et c’est ainsi qu’en 1948, l’état d’Israël, par Ben Gourion a été proclamé. Ça aussi, c’était l’accomplissement des écritures. Et maintenant, ils accusent la Grande Bretagne pour que cela soit annulé! Non! D’un côté nous voyons Abbas, mais il y a aussi Netanyahou qui prend bien-sûr tout de suite la parole et qui dit: «ça c’est notre pays que Dieu Lui-même nous a donné. Il nous appartient et nous n’allons jamais le redonner». 

Ensuite, la chose la plus grave est que l’UNESCO a publié un nouveau décret disant que les Juifs n’ont aucun droit sur la montagne de Jérusalem. Imaginez-vous! L’UNSESCO, une institution mondialement connue, qui prend des décisions sur des régions afin qu’elles soient protégées, mais qui renie Israël et dit qu’Israël n’a pas le droit de prétendre être le propriétaire du pays et de la montagne de Morija! J’ai noté ici des versets bibliques. Abraham déjà, selon Genèse chapitre 22, devait offrir Isaac son fils de la promesse, il devait le prendre et le sacrifier, aller jusqu’à la montage, jusqu’à la montage de Morija. Morija signifie dans notre langue: Le Seigneur regarde, le Seigneur voit. Et ensuite, là où Abraham a sacrifié Isaac, c’est là que Dieu a déterminé l’endroit pour que le temple y soit construit. Et dans 1 Chroniques 21, alors que le Jébusien Ornan était en train de cultiver sur l’aire, l’Ange de l’Éternel est descendu; et David a ensuite acheté toute l’aire pour six cents sicles d’or. L’emplacement du temple a été acheté, ça a été payé. Et, cet endroit appartient au peuple d’Israël. Et quand nous regardons toute la prophétie biblique, dans 1 Chroniques chapitre 22 verset1 il est écrit:

Ici sera la maison de l'Éternel Dieu.

Dieu Lui-même a voulu les choses ainsi, Il a conduit les choses ainsi. Et maintenant, il y a le deuxième temple qui a été détruit soixante-dix ans après Christ par le général romain Titus; et, dans le prophète Jérémie, il a été prédit qu’après soixante-dix ans, ils vont de nouveau revenir et la promesse va s’accomplir. Dans le dernier chapitre de 2 Chroniques, il est décrit que les Juifs, tous ceux qui appartiennent au peuple d’Israël, devaient revenir à Jérusalem et ensuite, il est décrit comment est-ce qu’ils ont retrouvé le fondement antique et comment est-ce-que le deuxième temple a été construit parce que Dieu l’avait promis et conduit ainsi. Et ainsi, le deuxième temple a été aussi détruit. Et, le troisième temple va aussi être construit sur le même fondement, à la même place, et dans Apocalypse le chapitre 11, le nouveau temple sera mesuré. Cela aura lieu pendant la période des deux prophètes. Le temple sera bâti et mesuré et ensuite, les trois ans et demie de grande tribulation viendront.

Bien-aimés frères et sœurs, Dieu a un dessein du salut. Et ça aussi, je l’ai noté: David est mentionné huit cent quarante-huit fois dans la Bible, et Jésus-Christ est le Fils de David selon la chair; et Abraham est mentionné deux cents et cinq fois dans la Bible. Dieu a Lui-même fait en sorte que tout ce qui appartenait au passé, au présent et au futur soit écrit, prédit dans la Bible. Je le répète: tout ce qui s’était passé et tout ce qui est présent et tout ce qui va encore se passer, Dieu a fait en sorte qu’à l’avance, cela soit écrit. Dieu connaissait la fin avant le commencement. 

Et, nous pensons à ce que Dieu nous a accordé la grâce justement maintenant de vivre sur terre dans cette époque. Aujourd’hui particulièrement, je voudrais souhaiter la bienvenue à tous ceux qui sont ici pour la première fois, et aussi à tous ceux qui sont connectés pour la première fois. Voudriez-vous vous lever, vous qui êtes ici présents? Je crois qu’il y en avait cinq qui sont venus de l’Iran… levez-vous s'il vous plait… les cinq personnes qui sont de l’Iran. Oui… que Dieu vous bénisse, que Dieu vous bénisse! Tous ceux de l’Iran… que Dieu vous bénisse! Vous pouvez vous asseoir. Nous sommes de tout notre cœur reconnaissants de ce que Dieu conduit les choses ainsi, et qu’ici nous pouvons venir nous rassembler et nous approfondir ensemble dans la parole. 

Je vous le dis encore une fois: dans la Bible est écrit tout ce qui était, tout ce qui est, et tout ce qui sera jusqu’aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre! Tout est écrit déjà à l’avance. Tout ce qui va encore se passer est écrit ici dans la Bible. Ce qui est plus important pour nous encore, c’est bien-sûr ce que Dieu a promis pour l’Église. À quoi est-ce-que ça nous servirait de savoir ce qui va se passer avec Israël, ce qui va se passer (ou ce qui se passe) avec les nations… même si nous pensons à Damas, Dans Esaïe 17 au verset 1, il est écrit «Damas sera détruite, elle ne sera plus une ville, Elle ne sera qu'un monceau de ruines» ensuite, il est dit que «les peuples vont mugir comme la mer». Quand on voit tout ce qui se passe maintenant, même au sujet du roi du nord (Ézéchiel 38), la Russie est en train d’être mise en colère jusqu’à ce qu’elle craque et perde les nerfs; ça aussi, ça a été décrit dans Ézéchiel 38 et Ézéchiel 39, le roi du nord. Regardez sur la carte du monde, le plus grand et le plus long pays du monde est la Russie. Que vous regardiez de Saint-Pétersbourg à Vladivostok, il y a 11.000 Km. Regardez au nord de l’Iran, au nord d’Israël, regardez toujours au nord. Et vous pouvez ensuite regarder au Japon ou à la Corée quand on arrive à Vladivostok. Pourquoi est-ce-que je mentionne cela? Du point de vue politique et religieux aussi, tout est en train de s’accomplir et tout est en train d’arriver à ce point culminant. Et, nous sommes encore une fois reconnaissants à Dieu de ce que nous avons la grâce d’observer ces choses au travers des prophéties et des prédictions bibliques et de savoir qu’à l’horloge du monde, les choses sont en train de s’avancer et de s’accomplir devant nos yeux.

En ce qui nous concerne frères et sœurs, il s’agit d’un seul sujet qui est le retour de Jésus-Christ. Et en face de cet évènement, notre préparation pour le jour glorieux de ce retour, quand les trompettes retentiront et que la voix de l’archange se fera entendre et que le Seigneur Lui-même descendra, ça c’est la chose merveilleuse. Il est Lui-même venu pour nous racheter et Lui-même reviendra pour nous prendre auprès de Lui. Et, quand Il reviendra, alors nous serons enlevés dans la gloire avec Lui. Et il faut que cela soit dit dans chaque réunion.

Notre bien-aimé frère Helmut Miskys a donné un court compte rendu de la mission, particulièrement du Mozambique. Mais, si on voulait donner tout l’exposé de ce voyage, treize fois j’ai décollé et treize fois j’ai atterri pour prêcher la précieuse parole de Dieu! Que ce soit à Pretoria, à Cap-Town, que ce soit à Port Élisabeth, que ce soit à East England, que ce soit à Durban que ce soit à Johannesburg, partout, la précieuse parole a été prêchée; et ensuite à Harare au Zimbabwe. Et quand ensuite nous pensons à ce que là-bas aussi, il y a des personnes qui sont venues de loin pour écouter la parole du Seigneur! Et, comme le frère Miskys l’a aussi dit, au Mozambique, dans la dernière réunion, plus de mille personnes de condition très pauvre tel qu’on ne peut même pas l’imaginer ici, il n’y a pas des rues là-bas, c’est une catastrophe; mais les gens sont venus. La faim d’écouter la parole de Dieu est dans les cœurs. Et, tous les peuples ont le droit d’écouter le dernier message et de se préparer. D’abord l’appel à sortir, ensuite la préparation par la grâce de Dieu. 

Et ceci a sa place ici: que nous devons croire «comme le disent les écritures». Nous ne venons pas nous rassembler pour jouer à quelque chose. Nous ne venons pas ici pour jouer au charismatique, nous ne venons pas ici parce que c’est l’habitude d’avoir part à une réunion! Non! Nous venons parce que nous avons faim d’écouter les paroles de Dieu, et ce que Dieu a déterminé pour notre temps, le recevoir et l’accepter.

Peut-être encore, cela serait précieux qu’on le mentionne: En ce moment, le frère Michael est déjà au Pakistan pour préparer des grandes réunions au stade avec dix mille personnes. Les préparatifs sont faits en ce moment là-bas. En chemin, il a fait une escale à Dubaï là où déjà, nous avions prêché la parole, il a pu y tenir une réunion. Et le frère Nobel est ici aujourd’hui, avec lequel Dieu a pu faire un commencement au Pakistan. Dieu a eu Ses serviteurs partout, et Il les a encore aujourd’hui de manière que, tous ceux qui sont prédestinés à la vie éternelle peuvent prendre leur décision pour le Seigneur; et tous ceux qui appartiennent à l’Église-Épouse de Jésus-Christ, prêteront l’oreille à la voix de l’Époux. 

Et, nous devons le dire encore une fois dans chaque réunion: il y a la promesse principale qui, avant le retour de Jésus-Christ doit s’accomplir parce que Dieu l’a ainsi promis: voici je vous envoie le prophète Élie avant que le jour terrible et redoutable de l’Éternel vienne. Jean le Baptiste vint avant le jour de la grâce, avant le jour du salut. Et, deux mille années sont passées, et, le jour du Seigneur n’est pas encore venu. Donc, directement à la fin du temps du salut, Dieu a promis d’envoyer un prophète comme Élie qui, comme autrefois, aujourd’hui encore, appelle le peuple de Dieu à se rassembler selon la parole de Psaume «rassemblez-moi Mon peuple, rassemblez-moi mon peuple». Ça, c’est l’ordre de l’heure. Le peuple de Dieu doit être rassemblé et sorti de tous les peuples, les langues et les nations. Rassembler le peuple de Dieu de tous les peuples les langues et les nations pour qu’il puisse écouter la parole promise de l’heure. Et Éphésiens chapitre 1 verset 13 a aussi été lu: «après avoir entendu la parole de la vérité»Malachie appartient aussi à la parole de la vérité, bien-aimés frères et sœurs, cela appartient à la parole de la vérité. C’est écrit dans la Bible! Cette promesse est écrite dans la Bible. Et, si nous ne pouvons pas accepter et croire cette promesse, alors quoi! Comment est-ce-que Dieu pourrait nous sceller? Si nous regardons dans Matthieu 17 verset 11 et que nous n’acceptions pas cela! Ce sont aussi les paroles de Dieu! Si nous ne l’acceptons pas, alors quoi! Si nous ne croyons pas à son accomplissement, alors il n’y aura pas de scellement. C’est impossible que Dieu nous scelle si nous ne croyons pas à l’accomplissement de Ses promesses. Les promesses de Dieu pour ce temps doivent être crues par nous. Pas «pourraient» ou bien «devraient», mais elles «doivent», c’est une obligation. Nous devons reconnaitre l’accomplissement des promesses. S'il vous plait, acceptez aussi ces versets bibliques avec sérieux. Ne dites pas comme ça superficiellement «oui, c’est vrai !» Non! C’est seulement si, vraiment dans notre cœur, nous croyons à l’accomplissement et à la signification de ce ministère et avons compris que de cette promesse dépend notre salut. Pas seulement croire en Jésus-Christ, beaucoup croient en Lui, mais méprisent ce que Dieu a promis et ce qui est même sorti de la bouche du Seigneur! Non! Donc, il ne s’agit pas de mépriser une promesse et son accomplissement, mais de dire: «Seigneur, demeure avec nous car le jour décline».

C’est ainsi que nous sommes reconnaissants de ce que nous avons la grâce de ne pas seulement lire toutes ces paroles des écritures et d’adorer, mais, de les recevoir dans notre cœur, et qu’elles nous soient révélées et nous pouvons dire: «Seigneur, je me retrouve moi-même ici dans la Bible, je crois Ta parole, je crois Tes promesses. Et, l’Esprit de la promesse est lié à la parole de la promesse. Ce n’est pas possible autrement. Notre Rédempteur était un Sauveur promis, oui, des promesses dans tout l’Ancien Testament. Et Jean-Baptiste était un prophète promis, c’est ainsi que c’est écrit dans la Bible, dans Esaïe 40 verset 3 et dans Malachie chapitre 3 verset 1. C’était écrit dans la Bible, dans la parole de la vérité. Et c’est de la même manière maintenant qu’est la promesse pour notre temps, elle est écrite aussi dans la Bible, dans l’Ancient et le Nouveau Testament, pour que personne ne puisse dévier à droite ou à gauche, mais, il doit se soumettre à la parole de la promesse et se demander s’il est en accord avec cela de tout son cœur. C’est seulement après cela que Dieu peut nous sceller de l’Esprit de la promesse.

Bien-aimés frères et sœurs, ça, Dieu ne pourra pas sceller et prendre auprès de Lui dans la gloire des interprétations, des discussions, du désordre et de la confusion. Ça, nous le savons tous. L’ordre de Dieu doit d’abord ici sur cette terre, être rétabli dans l’Église. Et comme dans Éphésiens 2 au verset 20 il est écrit:

 … édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes.

C’est pour cette raison qu’il faut qu’on dise que la vraie Église de Jésus-Christ ne retourne pas à Rome, elle ne retourne pas à ce qui a été décidé au concile de Nicée en 320 ou bien au concile de 328 ou au concile de 421 et 431, non! L’église de Jésus-Christ n’est pas une organisation chrétienne. Elle est le Corps du Seigneur, l’Église des Premiers-nés; et Elle retourne à Jérusalem, à l’enseignement qui en est sortie car, c’est de Jérusalem que la parole du Seigneur est sortie et a été prêchée dans le monde entier. Et, c’est pour cette raison que Dieu devait envoyer un ministère prophétique dans notre temps pour, justement, comme autrefois, Élie a dû rassembler le peuple et le ramener à Dieu, et rebâtir l’autel. Et, les Israélites devaient prendre la décision après que tout ait été fait selon la parole du Seigneur. Il en est ainsi dans notre temps: L’enseignement des apôtres a été rétabli sur le fondement. Et, Paul écrit que «personne d’autre ne peut poser un autre fondement en dehors de celui qui a déjà été posé, c’est-à-dire Jésus-Christ notre Seigneur». Donc, il ne s’agit pas de retourner à un quelconque concile et ses décrets, dogmes et décisions et ce qui y a été enseigné et repris par tous. 

Et ça, il faut qu’on le dise aussi clairement: aucune de ces grandes églises ne retourne à Jérusalem. Elles ont toutes existés dans le déroulement de ces âges, et aucune d’elle ne retourne à Jérusalem. Et maintenant, le Seigneur nous appelle à sortir de tous ces groupes. Vous savez qu’il y avait eu différents réveils dans le déroulement des âges, et, ceux qui sont restés au premier réveil, en sont toujours là où ils étaient autrefois. Mais les élus ont suivi la liaison dans le prochain réveil, ils ne se sont pas arrêtés. Que ce soit le réveil méthodiste, baptiste… les élus ne se sont pas arrêtés. Ça n’a pas d’importance de savoir lequel des réveils a commencé, les élus ne se sont pas arrêtés à un réveil. Ils ont suivi, ils ont reçu la liaison avec le réveil suivant jusqu’au réveil pentecôtiste qui a maintenant un siècle d’âge. 

Et maintenant, nous revenons à la réalité que Dieu le Seigneur, après la deuxième guerre mondiale a appelé frère Branham et l’a envoyé déjà en 1933, c’était une année pleine d’évènements. Mais, justement de la même manière, Dieu a Lui-même fait en sorte qu’il accomplisse Sa parole et que frère Branham, de cette nuée surnaturelle, cette parole lui a été adressée et a reçu ce mandat:

«Tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, c’est ainsi que tu seras envoyé avec un message qui sera précurseur de la seconde venue de Christ»

Mes frères et sœurs, j’ai dû entendre encore aujourd’hui dans le bureau qu’il y a des frères dans différents pays qui posent la question «pour qui prenez-vous position? Pour frère Branham ou bien pour frère Frank? Pour qui prenez-vous position? Êtes-vous pour Malachie ou bien pour Matthieu 24:45?» Imaginez-vous, des frères dans différents pays! Voyez comment est-ce-que les hommes peuvent être frappés d’aveuglement! Poser de telles questions au peuple de Dieu! Nous, nous avons pris position pour Dieu, nous avons pris position pour Sa parole, et nous sommes revenus à Dieu, pas à un homme, mais à la parole de Dieu! Et ça, c’est la différence. C’est vraiment la grande différence. Combien de fois j’ai dû le dire ici? Il faut que nous réussissions par la prédication, à établir une relation entre Dieu et la congrégation. Mais, si les gens étaient un peu sincères et réfléchissaient… je pense que frère Branham lui-même, n’a vraiment reçu que l’ordre d’emmagasiner la nourriture. Et ça aussi, je l’ai dit ici plusieurs fois: la nourriture que frère Branham a emmagasinée était dans des étagères… vous savez comment on appelle ça… dans des paniers à linge, plein de différents aliments. Il est venu, et il les a placés sur des étagères comme on les voit dans les supermarchés. Mais cet emmagasinement-là, n’était pas la nourriture qu’on présente à table. Ensuite frère Branham a dit qu’il a reçu l’ordre d’emmagasiner la nourriture, mais jamais il ne lui a été donné l’ordre de la distribuer. Cela ne lui a pas été dit. Mais à moi, à moi, le 03 décembre 1962, frère Branham en présence des frères Sothmann et Banks Wood, il m’a été dit «Attends pour la distribution jusqu’à ce que tu aies reçu le reste de la nourriture» alors, qu’est-ce-que nous devrions faire? Dieu ne s’est pas couché pour dormir depuis que frère Branham a été repris à la maison, mais, la parole de l’heure contenant toutes les promesses de l’heure a été prêchée. Et tous ceux qui sont de Dieu maintenant, écouteront ce message. 

Je le répète encore une fois: Celui qui a pris position pour Dieu, va trouver la place du ministère de frère Branham, il va trouver la place de chaque ministère et saura qu’en fait, nous n’avons pas besoin d’un huitième messager. Qu’a fait Josué? Josué a dû aussi prendre la nourriture avec lui pour le voyage, mais la chose la plus importante était l’arche de l’alliance. Josué n’avait pas besoin de dire quelque chose sur Moïse. Il avait seulement besoin de faire porter sur les épaules des sacrificateurs, la parole qui avait été donnée à Moïse; et il lui avait été dit «tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne», «entre en possession du pays». C’était la promesse du temps de Josué. Et, bien-aimés frères et sœurs, c’est exactement la même chose dans notre temps. Dieu a utilisé frère Branham pour donner tout ce qui était nécessaire à l’église. Et maintenant dans le monde entier, de manière harmonieuse entre l’Ancien et le Nouveau Testament, cela est prêché. Nous avons vraiment une harmonie merveilleuse et nous pouvons toujours de nouveau remercier le Seigneur.

Revenons une fois au sujet du retour de Jésus-Christ. Bien-aimés frères et sœurs, cela me touche beaucoup le cœur. Je veux, avec tous ceux qui maintenant écoutent le message divin, et qui par conviction le croient, je veux qu’ils soient prêts quand le Seigneur reviendra et qu’ils ne soient plus trompés. Comme frère Branham l’a toujours dit, Ève a été séduite pourquoi, parce qu’elle a prêtée l’oreille à ce que le serpent a dit, et elle a remis en question ce que Dieu avait dit. S'il vous plait, ne remettez aucune portion de la parole de Dieu en question. Croyez chaque parole tel qu’elle est écrite car c’est la pure vérité, et «celui qui est né de la vérité, écoute la parole de Dieu». Et autrefois, notre Seigneur a pu dire: «vous n’écoutez pas parce que vous n’êtes pas de la vérité».

Revenons encore particulièrement à Matthieu 25. Dix vierges… j’écris actuellement là-dessus dans une Lettre Circulaire. Bien-aimés frères et sœurs, ne prêtez aucune oreille à une interprétation! Restez dans les écritures et n’acceptez aucune explication. Et, avec tout ce qui est écrit… s’il y a des frères qui viennent et qui vous prêchent sur les sept tonnerres et ceci et cela, ce n’est pas écrit dans la Bible! Qui peut croire quelque chose qui n’est pas écrit s'il vous plait? Il nous a été ordonné de croire et de lire ce qui est écrit justement «dans les paroles de la prophétie de ce livre», c’est même écrit dans Apocalypse. Donc, avec tout le respect devant le Dieu tout-puissant, nous demeurons dans toute humilité et fidélité; nous recevons Sa parole et ainsi, nous prendront part à l’accomplissement de tout ce que le Seigneur a promis. 

Dans Matthieu 24, nous avons ce verset qui a été souvent mentionné, au sujet de l’évangile de royaume de Dieu. Pas seulement «évangile» comme cela est prêché encore aujourd’hui, mais, tout ce qui concerne le royaume de Dieu et ce qui s’y passe. Tout ce que Dieu a arrêté pour nous, il faut que cela soit dans l’évangile qu’on prêche. Et aussi particulièrement pour les nouveaux parmi nous, par exemple ce qui est écrit dans Luc 24, ici nous avons une partie de l’ordre de mission. Luc 24, à partir du verset 47. Cette parole est adressée particulièrement à tous ceux qui n’ont pas encore fait une expérience du salut avec Dieu; ceux qui vraiment, ne sont pas encore devenus croyants par une repentance, un regret de leur vie menée sans Dieu, et ont demandé que Dieu leur pardonne. Bien-aimés frères et sœurs, c’est important! Il ne suffit pas seulement qu’on dise: «Oui, je crois en Jésus-Christ» mais, comme il est écrit ici dans Luc 24 au verset 47:

Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Si l’Esprit de Dieu ne peut pas venir sur nous pour nous convaincre des péchés qu’on a commis et que nous ne puissions pas nous repentir… c’est l’Esprit de Dieu qui produit la repentance. Si nous ne pouvons pas crier à Lui «aies pitié de moi pauvre pécheur», personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu avec le nez élevé car, «étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent et qui y entrent». Je pense encore à ma repentance, à ma conversion: j’étais mouillé, tout était mouillé, j’étais en sueur, mouillé comme si j’avais pris un bain jusqu’à ce que je sois entré, jusqu’à ce que j’ai reçu la certitude et que mon cœur a été rempli de la certitude de Dieu «tu as trouvé grâce devant Dieu, tes fautes sont pardonnées» et ensuite, la louange suit après avoir cherché la face de Dieu, après la repentance, nous entrons dans la plénitude du salut et la louange que nous pouvons apporter à Dieu étant libéré suit. 

Comme il est écrit ici:

Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés…

Sans cette prédication, il n’y a pas de pardon! Il faut que la repentance soit prêchée. Jean le Baptiste vint et a prêché la repentance, et ensuite, il a baptisé tous ceux qui avaient cru ce qu’il avait prêché. Encore une fois:

Et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Ensuite au verset 48:

Vous êtes témoins de ces choses.

Ensuite au verset 49:

Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut.

Et au verset 51:

Pendant qu'il les bénissait, il se sépara d'eux, et fut enlevé au ciel. Pour eux, après l'avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie; et ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu.

Mais ensuite a suivi ce que Dieu avait promis dans l’Ancien Testament, c’est-à-dire être revêtus de la puissance d’en haut. Bien-aimés frères et sœurs, nous avons besoin de cette puissance d’en haut pour que nous puissions aussi prêcher l’évangile de Christ de manière que des hommes, par l’Esprit de Dieu, soient conduits à la repentance. C’est ainsi qu’au Nom du Seigneur, je veux prêcher l’évangile. Ce ne soit pas seulement qu’ils l’entendent de leurs oreilles, mais que par l’Esprit de Dieu, cela soit introduit dans leurs cœurs et que le miroir de la parole soit présenté à leurs vies et qu’ils puissent crier à Dieu et dire: «fais-moi grâce, pardonne-moi toutes mes fautes et mes péchés». 

Et ensuite, ce qui est merveilleux bien-aimés frères et sœurs, c’est la première prédication de Pierre. Et ça, on doit toujours le dire: la dernière prédication doit être tel que la première était. Le dernier baptême d’eau doit être tel que le premier a été. Ça, c’est une obligation divine. Ce n’est pas toi et moi qui en décidons, ça, c’est Dieu qui l’a décidé ainsi que tout doit être ramené dans l’état primitif, tel que l’église au commencement était. Et ici, nous avons un examen. Vous savez, quand on entend de ceux qui viennent dans notre pays, et on voit une photo d’un prêtre qui trempe sa main dans un liquide et ensuite il touche le front trois fois et ensuite, il est dit celui-ci ou celle-là s’est fait baptiser. Ça ce n’est pas un baptême biblique! Le baptême biblique veut dire «baptisimo» qui veut dire «immerger». Oui! Jean n’a pas trempé la main dans l’eau du Jourdain pour ensuite toucher les fronts; mais il a baptisé, il a immergé, car c’est ainsi que c’est écrit. Mais qu’est-ce-qui se passe aujourd’hui? Aujourd’hui, ils baptisent sur le front. Ça, c’est un baptême de tête, ce n’est même pas un baptême, c’est mouiller le front, c’est tout. Vous pouvez oublier ça. Remercions Dieu de ce qu’Il nous a ramenés aussi concernant ces choses. En ce qui concerne la formule, si par exemple les gens utilisent une formule pour baptiser, bien-aimés frères et sœurs, ça aussi c’est la grâce de Dieu de le comprendre. Nous ne jugeons pas les autres, pas du tout; mais notre droit divin consiste en ce que nous soyons revenus, nous avons été ramenés au fondement original, au commencement, à la foi des pères, des apôtres: un Seigneur, une foi, un baptême.

Et que ceci soit encore dit ici: au ciel, il n’y aura pas du désordre. Au ciel, il y aura l’harmonie divine et il y aura de l’ordre. Nous serons avec Abraham, Isaac et Jacob; avec tous les perfectionnés, les achevés; et nous prendrons part au repas avec notre Seigneur et Rédempteur, nous fêterons. C’est pour cette raison que nous devons dire à tous ceux qui sont nouveaux ici et qui veulent se faire baptiser, s'il vous plait, mettez votre vie en ordre devant Dieu, apportez au Seigneur tout et dites-lui tout ce qui vous touche et vous fatigue; et demandez-Lui de vous pardonner. Il est Fidèle et Juste, comme c’est déjà écrit dans le Psaume 103:

C'est lui qui pardonne toutes tes fautes, Qui guérit toutes tes maladies. C'est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de grâce et de miséricorde.

Cela va ensemble: …qui te pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies, qui sauve ta vie de la fosse et qui te couronne de grâce et de miséricorde. Tout cela est un paquet, ça va ensemble, ça va ensemble. Et nous sommes reconnaissants à Dieu de tout notre cœur de ce qu’aussi en ces choses, nous pouvons prendre ensemble l’Ancien et le Nouveau Testament.

Dans Exode 12, le Seigneur a dit: quand je verrai le sang, je passerai en vous épargnant. Le Sang de l’Agneau de Dieu a coulé et «Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui-même». Acceptez le pardon, acceptez la réconciliation; soyez réconciliés avec Dieu, liés à Dieu, en paix avec Dieu; ensuite le Saint-Esprit vient sur vous. Aussi longtemps que nous avons accepté la parole de la vérité, il faut d’abord que la vie de Dieu en nous soit produite, créée par la parole qui est la semence, et ensuite par l’Esprit qui vient sur nous pour créer la vie de Dieu en nous par la parole que nous avons reçue.

Il y a encore beaucoup de versets que nous pouvons lire. Bien-aimés frères et sœurs, cette sainte et précieuse parole de Dieu est notre lumière sur notre sentier, elle est une lumière sur notre chemin; elle n’est pas une lettre morte, mais une parole vivante qui, par l’Esprit de Dieu, par la grâce de Dieu, nous a été révélée.

Résumons de quoi il s’agit maintenant. Il ne s’agit pas de l’union sous Rome, mais de l’union sous Christ Jésus comme Chef de l’Église, Lui le Premier-né entre plusieurs frères. Dans le Psaume 22, il est écrit: «je révèlerai Ton nom à mes frères». Notre Seigneur et Rédempteur est venu à nous, «la parole est devenue chair et a habité parmi nous». Et dans Son corps de chair, Il a payé le prix, Il a versé Son sang dans lequel la vie de Dieu était, et nous avons été rachetés. Nous ne nous appartenons plus mais nous Lui appartenons, Lui qui a payé le prix pour nous et qui nous a racheté, nous Lui appartenons désormais. Et c’est ainsi que, comme nous l’avons chanté dans le deuxième cantique, le Seigneur marche avec nous. Pendant que le cantique était chanté, je devais penser à Esaïe 43: Même si tu passes par l’eau, par le feu, je serai avec toi. Et ensuite, ces trois hommes dans la fournaise ardente du temps de Daniel, subitement, ils n’étaient plus trois, ils étaient quatre, ils n’étaient plus à trois. L’Ange de l’Éternel était avec eux, et rien ne s’est passé, pourquoi? Parce que Dieu était présent et accompagnait les Siens.

Bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons tous faire confiance au Seigneur. Nous passons tous par des épreuves, mais nous faisons confiance au Seigneur et nous savons que ce n’est pas seulement la vie terrestre, mais nous avons aussi reçu la vie de Dieu dans notre âme, dans notre cœur. Et seul celui qui a ainsi reçu par la foi en Jésus-Christ la vie éternelle, pourra vivre éternellement! Et c’est pour cette raison que c’est important d’insister sur le plein évangile de Jésus-Christ qui doit être prêché avec le seul but qui est que, tous ceux qui maintenant, écoutent la parole de Dieu révélée et croient les promesses qu’Il nous a données dans ce temps, ceux qui écoutent Son appel comme cela a été donné à savoir autrefois, «que tous ceux qui appartiennent au Seigneur, reviennent à Jérusalem». C’est dans Esdras chapitre 1. Vous pouvez le lire, après 2 Chroniques, vous pouvez lire dans le prochain livre, au premier chapitre, il est directement écrit «tous ceux qui appartiennent à Son peuple, qu’ils retournent à Jérusalem». Je devrais peut-être vous le lire pour que vous puissiez tous savoir que c’est vraiment écrit comme ça dans la Bible, qu’ils doivent revenir et qu’ils sont aussi revenus.

Ici, dans 2 Chroniques chapitre 36 à partir du verset 22, 2 Chroniques 36:22:

La première année de Cyrus, roi de Perse, afin que s'accomplît la parole de l'Éternel prononcée par la bouche de Jérémie, l'Éternel réveilla l'esprit de Cyrus, roi de Perse, qui fit faire de vive voix et par écrit cette publication dans tout son royaume: Ainsi parle Cyrus, roi de Perse: L'Éternel, le Dieu des cieux, m'a donné tous les royaumes de la terre, et il m'a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda… il m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda. Qui d'entre vous est de son peuple? Que l'Éternel, son Dieu, soit avec lui, et qu'il monte!

Et directement dans Esdras, le premier chapitre, au verset 3, il est écrit:

Qui d'entre vous est de son peuple? Que son Dieu soit avec lui, et qu'il monte à Jérusalem en Juda et bâtisse la maison de l'Éternel, le Dieu d’Israël! C'est le Dieu qui est à Jérusalem (c’est le Dieu qui habite à Jérusalem. En allemand. NDLR).

C’est l’accomplissement des écritures, et nous vivons aussi dans le temps où les écritures s’accomplissent bien-aimés frères et sœurs. Mais, une insistance est mise ici sur «celui qui est de Son peuple», qu’il ne retourne plus à Damas, ou bien à Rome; qu’il retourne à Jérusalem, car le temple doit y être construit, car c’est là que Dieu habite! Qu’est-ce-que nous devrions encore dire là-dessus? Bien-aimés frères et sœurs, dans toute la simplicité, nous écoutons les paroles du Seigneur. Celui qui appartient à Son peuple, tous les fils et les filles de Dieu, tous ceux qui sont nés de Dieu, ceux qui ont trouvé grâce devant Dieu, qui se sont repentis… on doit pour cela, aller à la première prédication le jour de la pentecôte, et lire pour que tous ceux qui s’ajoutent de nouveau puissent aussi entendre cela. Dans Actes des Apôtres chapitre 2, ce qui est écrit ici est encore valable, encore valable. Actes des Apôtres chapitre 2 verset 37:

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Nous avons ici le modèle biblique, et je le répète encore une fois: pour tous ceux qui s’ajoutent de nouveau, devant Dieu, il n’y a qu’un seul baptême valable! Et c’est le baptême par immersion, par une seule immersion au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Tout le reste… en Afrique du Sud, il y a même des divisons dans l’église pentecôtiste, ils baptisent trois fois, ils disent «je te baptise au nom du Père» on immerge la personne, on la ressort et «au nom du Fils», on l’immerge puis on la ressort «au nom du Saint-Esprit», on l’immerge et on la ressort. Trois fois. Ensuite, il parle en langue sans avoir eu de révélation. Ils parlent, ils prêchent, ils baptisent en méprisant Dieu, car il est écrit dans la Bible «un seul baptême, une seule foi, une seule Église» du Dieu vivant ici sur cette terre. Et toute l’Église du Dieu vivant est elle-même le pilier de la vérité.

Lisons cela pour que les derniers puissent savoir que l’Église du Dieu vivant n’est pas une religion ou une dénomination fondée par celui-ci ou celui-là. Mais, l’Église est fondée et bâtie par Jésus-Christ notre Seigneur et elle revient à Christ: «un Seigneur, un baptême, une foi».

Dans 1 Thessaloniciens chapitre 3… 1 Thessaloniciens, ici il est écrit au verset 19… 1 Thessaloniciens chapitre 3… Une foi un baptême… dites-moi où s’est écrit… C’est dans Timothée? Timothée. C’est dans Timothée. Oui, c’est dans Timothée. 1 Timothée chapitre 3. C’est là où s’est écrit, on ne peut pas le trouver ailleurs. 1 Timothée chapitre 3 verset 15

Mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. 

Pas un seul mensonge n’a de place dans l’église du Dieu vivant, pas un seul mensonge! Dieu est véritable, Sa parole est véritable. Et selon 1 Jean 5, «nous sommes dans le véritable en Son Fils Jésus-Christ», et «Il est le véritable Dieu et la vie éternelle». Vous connaissez tous cette écriture de 1 Jean 5 verset 20. 1 Jean 5 verset 20:

Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.

Alléluia! (L’assemblée dit «amen» NDLR) Dieu est Véritable, Sa parole est véritable et nous pouvons la recevoir ainsi et recevoir la véracité de Dieu par la parole dans notre cœur et par l’Esprit de Dieu; et nous croyons «comme le disent les écritures».

Encore une fois, je le dis pour finir: pas de tromperie, pas de distraction avec un enseignement ou un autre; mais revenir à Dieu, revenir à Sa parole, revenir au commencement, revenir à l’enseignement des apôtres. Que Dieu le Seigneur nous bénisse tous et soit avec tous! 

Alléluia! Amen! Levons-nous pour chanter ensemble «Tel que je suis sans rien à moi», ensuite nos sœurs pourront encore chanter un cantique. (L’assemblée chante le chœur «Tel que je suis sans rien à moi», et les deux sœurs chantent un cantique en allemand. NDLR).

Amen! Amen! Ça, nous le croyons de tout notre cœur. Nous voulons courber les têtes dans la prière et persévérer devant Dieu. Je voudrai d’abord poser la question: sommes-nous vraiment… est-ce-que ce qui nous est prêché nous a été révélé, particulièrement la promesse pour notre époque, qu’avant que le temps de la grâce n’atteigne sa fin, Dieu avait promis d’envoyer un message qui irait au peuple de Dieu pour rappeler Son peuple à Lui, à Jérusalem, pour ramener le peuple de Dieu à la parole de Dieu qui a été prêchée au commencement, revenir à tout ce qui avait été expérimenté dans l’église primitive? Si cela est cru de tout votre cœur, dites tous «amen» (L’assemblée dit «Amen». NDLR) Amen! Amen! 

Gardons les têtes courbées et restons dans la prière. Qui veut consacrer sa vie au Seigneur pour prendre la décision de venir au Seigneur pour ne pas rester quand Il viendra; car il est écrit «celles qui furent prêtes entrèrent au festin des noces de l’Agneau». Nous voulons que tous ceux qui maintenant écoutent le message soient prêts quand le Seigneur reviendra. D’où la nécessité de la repentance, du pardon des péchés, la grâce et le salut. Croire à tout ce que Dieu a dit dans Sa parole, dire amen à chaque promesse, accepter chaque promesse, recevoir chaque promesse. Tous ceux qui s’ajoutent et qui n’ont pas encore entièrement consacré leurs vies au Seigneur, levez les mains. Maintenant nous voulons prier les uns pour les autres. N’ayez pas honte. Que Dieu vous bénisse! Que Dieu vous bénisse, Que Dieu vous bénisse! 

Dieu tout-puissant, tous nous venons à Toi tel que nous sommes. Nous avons trouvé grâce devant Toi. Nous croyons en Toi, nous croyons chaque parole, nous croyons chaque promesse, que tout va s’accomplir aussi certain que Tu l’as promis. Ô Seigneur, agréé tous ceux qui ont levé les mains, agréé tous, pardonne tout, accorde la repentance, la foi, le pardon, la grâce et le plein salut. Nous Te remercions de tout notre cœur pour cela, dans le Saint Nom de Jésus-Christ. Amen! 

Encore une demande, bien-aimés frères et sœurs. Au cas où nous aurions quelques-uns qui veulent se faire baptiser, laissez-nous le savoir déjà aujourd’hui, car demain, le baptême pourra avoir lieu. Avons-nous quelques-uns qui veulent se faire baptiser? Alors levez s'il vous plait les mains… Oui… Il y a quelqu’un? S’il vous plait? Moi je ne vois personne. Quatre? Cinq? Oui… ce frère peut être baptisé à Paris. Avons-nous quelques-uns? Nous allons demander encore une fois demain. Et après la réunion, nous aurons un service de baptême. Vous pourrez vous asseoir. Peut-être que notre chorale a encore un beau cantique qui peut être chanté, et ensuite, nous allons aller nous reposer car demain nous serons ici. Que Dieu le Seigneur nous bénisse tous de la plénitude de Sa grâce!