Freie Volksmission

Jesus Christus ist derselbe gestern, heute und in Ewigkeit. Heb.13.8

Sprache

Réunion Mensuelle de Krefeld Dimanche 07 août 2016 / Ewald Frank

Sprache franzözisch

Audio - Krefeld » August 07, 2016 10:00

Video - Krefeld » August 07, 2016 10:00




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps»

Réunion Mensuelle de Krefeld 

Dimanche 07 août 2016

Amen! Vous pouvez vous asseoir. Loué et exalté soit Le Nom de notre Seigneur. Et, aujourd'hui encore, nous avons encore tout un nombre de salutations et d’appels de partout. Dieu agit, oui, Il est en train d'achever Son œuvre de la rédemption. Et nous vous saluons tous très cordialement, nous souhaitons à tous la bienvenue. Nous avons la visite des frères de la Finlande, de la Suède, de la Norvège, des pays scandinaves et de la Pologne, de la Tchéquie, de la Slovaquie, de la Hollande, de la Belgique, de la France, de la Roumanie et de partout, de la Russie blanche, nous saluons tous de la Guadeloupe et du Cameroun, et de tous ces pays, et nous sommes très reconnaissants, de tout notre cœur reconnaissants de ce que nous pouvons voyager et qu’il y a encore des avions et des voitures, et, de la Roumanie aussi, on peut aller en visite d’un endroit à un autre. Nous avons ici beaucoup des peuples et des nations représentées et des langues.

Que le Seigneur puisse utiliser ce jour pour parler avec nous, et, par Sa grâce nous secourir tous. Alors que la chorale avait chanté le deuxième cantique, je pensais à 2 Corinthiens 6 le verset 2. Ça ne suffit pas seulement de chanter concernant le salut ou bien de parler du salut, mais, il faut que le salut trouve son accomplissement en nous, qu’«Il nous a secouru dans le jour du salut», secouru dans le jour du salut dans lequel nous sommes. Il s'agit que nous expérimentions personnellement Son secours. 

Et là, nous pensons particulièrement à Israël, et nous pensons aussi à tous ceux qui ont méprisé ce que Dieu a fait. Je pense maintenant à cette expression de M. Abbas qu'il a dite à Paris il y a plusieurs jours, il disait: «les Juifs nous persécutent maintenant tel qu’ils ont autrefois persécuté Jésus». Quelle pensée folle! On ne peut pas le dire des Juifs et du peuple de Dieu; on doit plutôt dire: le peuple autrefois venait en foule des milliers et des milliers se réunir pour écouter le Seigneur, et, Il parlait et Il nourrissait le peuple. Les problèmes sont venus des scribes et des pharisiens, et, c'est le même problème encore aujourd'hui. Le peuple se rassemble en foule. Et si aujourd'hui de ces milliers… nous pouvons voir ces 172 connexions que nous avons des différents pays, et même si nous avions un stade, nous ne pourrions pas contenir tous ceux qui nous écoutent en ligne mais, les scribes et les pharisiens à l’époque n'ont pas reconnu le jour et l’heure de la visitation divine, ils ont ôté la clé de la connaissance, et ils ne sont pas eux-mêmes entrés et ils ont empêché que d'autres le fassent, ils ont avec rejet et mépris, humilié, fait souffrir le Seigneur, mais «tous ceux qui L’ont reçu, Il leur a donné le droit, le pouvoir de devenir enfants de Dieu».

Il y a quelqu’un qui m’a donné hier soir ici une lettre, je voudrais tout de suite au commencement dire ici, dans cet écrit ici il est dit dans une phrase qu’après sa maladie, Apocalypse 11… cela n'existe pas (le frère Frank déchire la lettre. NDLR), on peut directement la déchirer. Après sa maladie, il a commencé son ministère d’Apocalypse 11. Il n’y a personne qui a un ministère selon apocalypse 11 qu’il aurait reçu. Ce sont les deux témoins qui viendront comme c'est écrit dans Apocalypse 11. Et on n'a pas besoin d'un Payani ou bien de quelqu'un qui après sa maladie aurait reçu son ministère d'Apocalypse 11 dans ce temps, non! Dieu Lui-même a pris soin pour tout quand le temps arrivera pour le faire.

Aussi, ce livre m’a été offert hier soir: «Revenir à Jérusalem». Et là aussi, laissez-moi faire cette remarque avec amour. En Israël, il y a 31 groupes messianiques, et tous ces 31 groupes croient en la Trinité, et tous ces 31 croient que Jésus est un Juif. Et tous, vous savez que lors de mon dernier voyage en Israël, ce livre-là était sur ma table «Jésus le Juif». Non! Jésus n'était pas Juif, Il était Dieu manifesté dans la chair, Emmanuel (l’assemblée dit «amen!» NDLR). Loué et exalté soit le Nom de notre Seigneur. Et ensuite, cette prétention que «le salut vient des juifs»! Le salut vient de Dieu, et il vint aux juifs, et ensuite des Juifs, il est allé aux Samaritains, et, des Samaritains il est allé à nous les nations. Et ensuite, notre Seigneur a pu dire: «femme, le temps arrive ou on n’adorera ni à Jérusalem, ni sur cette montagne, mais où les vrais adorateurs adoreront Dieu en esprit et dans la vérité». Ici, ce livre s'intitule «Revenir à Jérusalem», s'il vous plaît lisez dans Esdras, lisez dans Néhémie, lisez dans Actes des Apôtres le chapitre 2, il s'agit de revenir à Jérusalem, ça veut dire revenir au commencement de l'église primitive, revenir au fondement qui fut posé à Jérusalem, revenir à la parole qui est sortie de Jérusalem. 

Et celui qui lit dans Esdras et dans Néhémie, constatera que, les juifs qui étaient revenus de la captivité babylonienne, ont déblayé les ordures, ils ont creusé jusqu'à ce qu'ils retrouvent le fondement antique du temple, et c’est ensuite qu'ils ont tellement loué Dieu, et se sont tellement réjouis d’avoir seulement trouvé le fondement, et ils Lui ont apporté la louange pour cela. Et la même chose se passe dans notre temps: Dieu nous a amené au commencement, à la première prédication le premier jour, le jour du fondement de l'église du Nouveau Testament, Dieu nous a ramené à la même prédication.

Et, comme si souvent en cet endroit nous l'avons dit: la première et la dernière prédication doivent être semblables, doivent être en accord total. Et, Dieu Lui-même a fait en sorte que cela soit possible aujourd'hui, que la parole originale, l'enseignement original des apôtres eux-mêmes a été placé de manière nouvelle sur le chandelier, et que tous trouvent la grâce devant Dieu d'avoir l'orientation dans la parole de Dieu, et de savoir que, Dieu dans ce temps, ne nous a pas laissé dans la confusion babylonienne et la captivité babylonienne, mais, Il a dit: «vous Mon peuple, sortez du milieu d’eux, ne touchez à rien d’impur, séparez-vous alors vous serez Mes fils et Mes filles».

Le Dieu Tout-puissant a n'est-ce pas, pris soin pour tout Lui-même, et, répétons cela encore une fois et répétons cela toujours de nouveau: ça ne suffit pas de parler de la fin des temps et du retour de Jésus-Christ, si nous n’écoutons pas le message divin de l’heure qui justement, nous ramène en accord avec Dieu et Sa parole. Et que ce ne soit pas que nous soyons en train de parler de la fin des temps et d’être trouvés dans nos propres voies et dans nos propres pensées mais, nous devons marcher dans les pensées de Dieu, dans les voies de Dieu, qui nous conduisent dans la vie éternelle, et ça, c'est justement la grâce que Dieu nous a vraiment accordée, de ce que dans ce temps justement, nous avons eu la grâce de reconnaître ce que Dieu a promis.

Et, disons aussi cela bien-aimés frères et sœurs, aujourd'hui, j’ai la photo de la Bible de frère Branham que j’ai amenée avec moi. Ici, le dernier jour avant son voyage à Tucson, le 8 décembre 1965, frère Branham a lu Josué chapitre 1. Et ici, sur cette page, nous voyons le dernier chapitre de Deutéronome sur la photo, et nous voyons le premier chapitre de Josué sur la photo. C'est comme ça que frère Branham a laissé sa Bible ouverte avant de partir le 18 décembre 1965, avant d’entreprendre son dernier voyage. Et nous sommes simplement reconnaissants, de tout notre cœur. Il a achevé son ministère.

Et, c'est ainsi qu’un nouveau laps de temps, une nouvelle époque a commencé. Pas une nouvelle religion, mais une continuité de ce que Dieu avait commencé à faire. Josué n’a pas inventé quelque chose de nouveau, Josué a pris la même arche de l'alliance avec la même parole qui avait été accordée à Moïse et révélée à Moïse et, c'est ainsi que, du temps de Josué ils ont traversé le Jourdain et sont entrés avec la parole dans le pays de la promesse. C'est la même chose encore maintenant. Nous ne sommes pas en train de tourner autour d'une montagne comme le peuple d'Israël l’a fait pendant 40 ans, non! 

Dieu nous a accordé la grâce et ça, il faut qu'on le dise en insistant, bien-aimés frères et sœurs: nous ne donnons l'honneur à aucun homme! et ça aussi, j'ai eu plusieurs fois à le dire ici: nous n’allons pas n'est-ce pas dire merci à Moïse ou bien à Élie, ou bien à Pierre, nous n’allons pas dire merci à Paul, nous n’allons pas dire merci à frère Branham ou bien à qui que ce soit mais, nous allons de tout notre cœur dire merci à Dieu, de ce qu’Il nous a donné la grâce de reconnaître le jour et l’heure dans lequel nous sommes. Et ainsi, nous savons que nous avons trouvé grâce devant Dieu. Justement, aujourd'hui il m’a été dit… il y a quelqu'un qui a reproché que frère Branham n’est pas honoré, il n’est pas assez honoré! Non! Et encore une fois non! Tout honneur et toute louange et toute adoration appartiennent au Seul Dieu qui vit d’éternité en éternité. Et si on me fait ce reproche, c’est… Les hommes de Dieu ne sont que des hommes de Dieu, tous les apôtres les prophètes n'étaient que des hommes de Dieu; mais, notre Sauveur est le Rédempteur, et c'est seulement dans Ses mains que nous sommes gravés, gravés! Lui le Rédempteur, Il a donné Sa vie pour nous et, c'est seulement Lui qui a versé Son sang, c'est seulement Lui qui est Le premier-né entre plusieurs frères.

Nous sommes reconnaissants bien-aimés frères et sœurs, de ce qu’aussi nous avons sobrement ordonné dans la Bible le ministère de frère Branham, nous voyons la place que ce ministère a, et nous comprenons comme le Seigneur Lui-même a dit «Si J’envoie quelqu’un et que vous le recevez, alors c'est moi que vous recevez» et, «celui qui vous écoute m’écoute, celui qui vous reçoit Me reçoit», et c’est ce que nous croyons, et nous sommes reconnaissant au Seigneur pour cela, pour l'introduction dans le dessein du salut de notre Dieu dans ce temps de la fin. 

Tous, nous serions en train de marcher dans nos propos voies… moi je serais resté dans l'église libre pentecôtiste, j'avais déjà presque… j'avais même déjà depuis 1955 prêché dans la moitié de l'Europe, déjà avant 55 et, Dieu a envoyé le prophète ici en Allemagne, Son prophète, et déjà, lors de la première réunion, Dieu a ouvert mes yeux de manière que j’ai pu croire, et que je savais que personne ne peut faire ce qui se passe ici parmi nous si ce n'est que Dieu Lui-même est avec Lui.

Et c'est ainsi, bien-aimés frères et sœurs que, chaque ministère que Dieu envoie est envoyé pour l'édification de l'église, et, aucun enseignement biblique ne pourra diviser. Les enseignements qui viennent de la Bible unissent le peuple de Dieu, et cela sous Christ, la tête de l'église.

Le frère Taty est aujourd'hui ici, mon traducteur dans tous les pays de l'Afrique où la langue française est en général parlée. Bien-aimés frères et sœurs, alors qu'il me disait dans les préparatifs des réunions au Nigéria, qu’il y a à peu près 200 différents groupes dans le pays qui tous, se disent «croyants du message» … Le frère Taty est ici il peut le confirmer, à peu près 200 différents groupes qui tous, se disent croyants du message. La séduction, l'égarement est terrible, et pourquoi ? C'est parce qu’on prêche aux hommes «l’homme», «le prophète» et pas la parole, et Dieu nous a appelé justement à prêcher la parole: «prêches la parole, insistes en toute occasion.». Est-ce que Josué a prêché et expliqué le ministère de Moïse ? Est-ce qu’une fois Josué a préparé une réunion pour expliquer qu'est-ce que les deux dons que Dieu avait donnés à Moïse avaient comme signification? Est-ce que Josué a pris une fois le temps pour prêcher Moïse? Non! Montrez-moi un verset. Non! Il a reçu l'ordre de ce que, la parole qui avait été révélée à Moïse, soit portée du temps de Josué, et que, par cette parole que Moïse avait reçue, qu'il puisse conduire le peuple dans le pays de la promesse, et c'est comme ça qu'il a distribué à chaque tribus la partie du pays qui lui avait été donnée par Dieu.

C'est la même chose encore qui doit se passer maintenant, bien-aimés frères et sœurs. Nous sommes, c'est vrai, de tout notre cœur, reconnaissant de ce que Dieu le Seigneur a envoyé frère Branham et lui a donné aussi deux dons. Mais, comment est-ce que c'était aussi avec Moïse? Moïse a mis une main dans son sein, et il l’a ressortie et ensuite elle était frappée de lèpre, pleine de lèpre; et ensuite, il a remis sa main dans son vêtement et il l’a ressortie, et elle était redevenue belle comme auparavant. Et ensuite, le Seigneur a dit «prends ta verge et jette là à terre, elle deviendra un serpent» et, cela s’est passé ainsi, et Moïse a fui. Et ensuite, Le Seigneur a dit «prends le serpent par la queue» et, il a attrapé le serpent par la queue, et le serpent est devenu une verge entre ses mains. Vous voyez? Dieu voulait montrer que le Seigneur est le vainqueur et qu’Il viendra pour briser la tête du diable, mais s’il te plait, ne le prends pas par la tête, mais par la queue. Mais, le Seigneur Lui, le Seigneur Lui, Il a brisé la tête du diable, c'est ainsi, c'est ainsi jusqu'aujourd'hui encore.

Et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur de ce que, le Seigneur n'est-ce pas, a donné à frère Branham ces deux dons surnaturels. En tant que premier aussi, sur la main, comme tous nous le savons, et ça aussi, je l'ai répété ici souvent. Particulièrement, Gordon Lindsay et la sœur Lindsay, l’homme qui a écrit ce livre avec le titre «Un homme envoyé de Dieu», que j’ai aussi bien connue, elle était une allemande. Et, je la connaissais ,et elle pouvait mieux raconter les années 46,48, 49, comment est-ce que frère Branham avec sa main gauche, prenait la main droite du patient, et, comment est-ce qu’il devait tourner sa main et que le patient devait fixer le regard sur sa maladie qui apparaissait sur la main de frère Branham, la maladie de la personne ou bien le cancer apparaissait sur la main de frère Branham et, le patient devait garder les yeux ouverts, il devait regarder car, au moment où la maladie qui était devenue visible disparaissait, c'était à ce moment-là que le cancer ou bien la tumeur l’avait quitté. Il y en a qui ont crié au moment où ils voyaient que la guérison avait eu lieu par la disparition du cancer, ils ont ressenti même corporellement la disparition de la maladie, que la maladie les quittait.

Et, le deuxième don, c’était qu’il lui fut révélé ce qui est caché dans la vie des différentes personnes pour lesquelles il priait, et c'est ainsi que Dieu vraiment l’a confirmé. Partout, dans tous ces 12 pays dans lesquels frère Branham a effectué son ministère, il avait ce don, il a utilisé ce don, il a employé ce don de la révélation des pensées des cœurs, c’étaient des réunions à caractère évangélique, et, je le dis par la grâce de Dieu: la grâce que Dieu nous a accordée c'est que nous puissions donner tout l’honneur qu’à Dieu le Seigneur.

Hier, le frère Étienne Genton, qui est aussi ici, m'a donné cette édition de notre dernière brochure (La Bible, le livre le plus lu au monde) en langue italienne. Et, je voudrais dire, bien-aimés frères et sœurs, tous, prenez cette brochure, prenez cette brochure dans vos différentes langues, prenez deux ou trois exemplaires, et si Dieu met quelqu'un sur votre cœur, vous pourrez lui donner cette brochure. Elle n’est pas là pour la distribuer comme ça dans la rue mais, si Dieu met quelqu'un sur votre cœur, alors vous pouvez lui donner cette brochure. Et, nous sommes aussi reconnaissants pour cela. Le frère Étienne Genton été autrefois encore très jeune mais, il était dans les réunions de frère Branham aussi en 55. Il a vu, il a entendu ce que Dieu a fait. Nous sommes simplement reconnaissants de ce qu'il y a encore des témoins oculaires et auriculaires qui ont entendu et qui ont vu ce que Dieu a fait dans notre temps. 

Aujourd'hui, nous allons peut-être apporter les salutations à la fin, et aussi à la fin peut-être demander aux frères de nous saluer. Nous avons un frère ici du Cameroun, qui est là je crois pour la première fois, nous avons le frère Chris… qui connait le frère Chris par le premier contact que Dieu avait accordé à l'époque au Cameroun à Douala et ensuite plus tard à Yaoundé. Il y a dans chaque pays un commencement que Dieu Lui-même a fait, et nous sommes simplement reconnaissants et nous voulons que tous se sentent bien, tous ceux qui sont venus pour écouter la parole de Dieu. Et si ensuite nous avons encore du temps, nous allons leur donner encore l'occasion de dire quelque chose ou bien alors de remettre les salutations. 

Notre devoir principal c'est justement de porter la parole de notre Dieu, et de la prêcher pour que le monde entier écoute et que, tous ceux qui maintenant écoutent ce dernier message, de tout leur cœur puissent croire, et que, Dieu le Seigneur nous ramène dans l’état dans lequel nous pourrons nous revêtir des vêtements des noces, et que, comme dans Apocalypse 19 il est écrit: «le fin lin des saints, c’est la justice». Oui, nous apparaîtrons devant Dieu en fin lin, il n'y aura pas de couleur, il n'y aura pas un point, Il n'y aura pas quelque chose, il n'y aura aucune tache, il n’y aura rien, c’est blanc. Si par exemple, c’était une autre couleur, par exemple gris ou une autre couleur, on ne pourrait pas voir les tâches mais, sur le blanc on voit tout de suite s’il y a une tâche, et même quand le blanc rayonne, on pourrait même encore mieux voir les tâches. Mais Dieu soit remercié: «Lavés dans le sang de l’Agneau» et la promesse dit que «nous serrons sans tâche, sans rides, irrépréhensibles devant Dieu», nous apparaîtrons devant Lui, pas dans notre propre justice mais, justifiés par la foi en l'œuvre accomplie de la rédemption sur la croix à Golgotha, et par la sanctification dans la parole de la vérité. Bien-aimés frères et sœurs, l'une des choses est aussi importante que l'autre: Pas seulement être lavé dans le sang de l’Agneau mais, «Sanctifies-les dans la parole de la vérité, Ta parole est la vérité», pas seulement être lavé dans le sang de l’Agneau, «car sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur» 

Et c'est ainsi que, comme dans la parole d'introduction nous l'avons entendu, 

«Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas» (Hébreux 10:37)

Je vous pose la question: est-ce que cette parole pouvait avoir une signification plus grande autrefois qu’elle l’a pour nous aujourd'hui ? Des telles paroles ont une signification comme si elles auraient été écrites directement pour nous aujourd’hui, pour le dernier laps de temps, pour la dernière génération avant le retour de Jésus-Christ. C'est une parole d'avertissement, une parole de consolation. Particulièrement aussi, le verset 36, le verset 36:

«Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis».

Et cette grâce aussi, Dieu nous l’a accordée, de ce que nous ne prions pas seulement «que Ta volonté soit faite» mais que, vraiment dans notre vie, la volonté de Dieu soit faite et que par cela, nous puissions devenir agréables à Dieu, car Énoch le septième après Adam, a eu une relation intime avec Dieu, il marchait avec Dieu, il était lié avec Dieu, il avait la certitude de la foi dans son cœur qu'il était agréable à Dieu et, «c'est par la foi qu’il fut aussi enlevé». Que par la grâce de Dieu, cela nous soit aussi accordé à tous, qu’il n’y ait plus rien en nous qui puisse être trouvé, qui nous condamnerait devant Dieu; alors, quand nous nous examinons nous-mêmes, je sais que nous trouvons toujours quelque chose, moi et vous aussi et nous tous nous trouvons toujours quelque chose où nous devons dire: «ô Bien-aimé Seigneur, fais-moi grâce, pardonnes» mais ça, que cela puisse arriver à un point où il n’y ait rien qui serait encore sous la condamnation, qui serait trouvé en nous, mais, que nous puissions être lavés dans le sang de l’Agneau et sanctifiés dans la parole de la vérité, et que, par le Saint Esprit, nous soyons conduits dans toute la vérité.

Aussi, le prochain verset ici dans Hébreux 10 est très merveilleux! Au verset 37,

«Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra,» 

N’avons-nous pas dit dans chaque réunion: «le message du Seigneur précède le retour de Christ ?». Et aussi certain que l'Ange du Seigneur (c'est ainsi que frère Branham l’a dit), c'était l'Ange du Seigneur qui, de la nuée surnaturelle lui avait adressé ces mots: «tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Christ, c'est ainsi que tu es envoyé avec un message qui sera précurseur du retour du Christ» et ça, nous le croyons de tout notre cœur, et nous pouvons par la grâce de Dieu le vivre. 

Nous regardons à 50 ans en arrière, depuis le jour où le Seigneur a repris Son serviteur le prophète dans la gloire. Mes bien-aimés frères et sœurs, tel que l'apôtre Pierre pouvait écrire sur son départ, mais, il devait faire en sorte qu’après son départ tous puissent exactement savoir ce que Dieu a dit dans Sa parole (2 Pierre 1 verset 12). Donc, avant son départ, Pierre a fait en sorte qu'ils puissent recevoir l'enseignement nécessaire pour être prêts quand le Seigneur reviendra. C'est ainsi que c'était aussi avec le ministère de frère Branham. Tout ce que Dieu avait à nous dire, cela a été prêché bien-aimés frères et sœurs pour le retour du Christ, et nous pouvons vous dire que celui qui est de Dieu, il comprendra tout de la bonne manière, correctement.

Si par exemple frère Branham a parlé une fois de 7 ans après l'enlèvement, alors cela est justifié; et si ensuite il parle du ministère de 2 témoins et il parle de trois ans et demis, alors cela a aussi sa justification, sa raison. On doit, par le Saint-Esprit, comprendre tout dans le bon contexte, de la bonne manière, et comprendre ce que frère Branham a voulu dire alors qu'il faisait cette citation en ce qui concerne le temps dans lequel nous vivons… nous n’allons pas pouvoir plus nous en occuper mais, les paroles de Esaïe 17 n'est-ce pas, s'accomplissent devant nos yeux. Le monde entier est en mouvement et, chaque jour, il y a des nouvelles. Et comme cela est écrit ici, dans Esaïe 17 verset 12, c'est ainsi que nous le vivons aujourd'hui. Esaïe 17 verset 12:

«Oh! Quelle rumeur de peuples nombreux! Ils mugissent comme mugit la mer. Quel tumulte de nations! Elles grondent comme grondent les eaux puissantes».

Où est-ce qu'il n’y a rien qui se passe ? Partout il y a quelque chose qui se passe, que ce soit des catastrophes naturelles ou bien des catastrophes que les hommes eux-mêmes ont produites, même maintenant, ce qui se passe à Jérusalem, entre Jérusalem et le Vatican, il y a seulement un seul point qui reste à traiter c'est-à-dire Jérusalem de l'est. Et, Netanyahou ne va jamais, jamais donner l'est de Jérusalem. Depuis 3007 ans, Jérusalem est la ville que Dieu a élue et aucun gouvernement n’a un pouvoir sur Jérusalem, Jérusalem est la ville du Dieu vivant que Lui-même Il a promise à Son peuple d'Israël et qu’Il a aussi donnée à Son peuple d'Israël. Et particulièrement la montagne Sion à Jérusalem, la montagne des Oliviers à Jérusalem, tous ces endroits-là ont une signification biblique, et malgré tout, ce ne sera qu’après le ministère des deux témoins selon Apocalypse chapitre 11 verset 12 que la moitié de la ville, c'est-à-dire l'est de Jérusalem, sera de nouveau redonnée entre les mains des nations (Apocalypse 11 verset 12) après le ministère de deux témoins.

Bien-aimés frères et sœurs, quand on lit la prophétie, alors vraiment, les choses changent pour nous. Ce serait tellement mieux que le peuple d'Israël ait reçu et accepté notre Seigneur, et que notre Seigneur n'ait pas eu besoin de dire «Jérusalem, Jérusalem, Tu n’as pas reconnu ce qui servait à ta paix!». Et ensuite, l'annonce a été faite de ce qui va se passer avec le peuple d'Israël, c'est-à-dire ils seront éparpillés parmi toutes les nations. Mais, leur retour de toutes les nations a été aussi prédit dans Esaïe, dans Jérémie, dans Ézéchiel et même dans Zacharie, cela a été prédit et promis, et, le Seigneur aussi dans Matthieu 24 a dit «apprenez une parabole tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que le temps est proche» et, «cette génération, cette génération ne passera pas avant que tout cela ne se soit accompli», avant que toute la prophétie dans son entièreté ne se soit accomplie. Et, nous remercions le Seigneur de ce que depuis 1948, il y a un État d'Israël. Et Il a dit que «quand vous verrez que tout cela s'accomplit, alors levez vos têtes parce que vous savez que votre rédemption proche». 

Lisons plusieurs écritures bien-aimés frères et sœurs, qui nous touchent le cœur, car nous croyons, nous croyons tout ce que l'écriture dit. Alors que Dieu le Seigneur avait, dans Genèse chapitre 22 dit à Abraham «prends ton fils Isaac et va sur la montagne Morija, et sacrifies le là-bas », la montagne de Morija est devenue le mont du temple de l'Éternel, là où Abraham devait sacrifier Isaac, c'est là-bas que notre Seigneur était à Jérusalem, c’est là-bas que cela s'est passé. Dieu déjà, dans tout l'Ancien Testament avait dans les paraboles, voulu symboliser ce qui allait arriver dans le Nouveau Testament. Et, c'est ainsi que nous prenons l'Ancien et le Nouveau Testament ensemble et, c'est ainsi que nous remercions Dieu pour Sa grâce. 

Mais, pour encore insister là-dessus, bien-aimés frères et sœurs, le salut de Dieu depuis le commencement déjà, a été prévu pour tous les peuples et les langues, et toutes les nations, et que Dieu soit remercié de ce qu’il a fait le commencement avec Israël. Tel que Dieu a utilisé différents hommes du monde pour prêcher les vérités bibliques dans le monde, c’est ainsi que, Dieu a pris Abraham, Isaac et Jacob pour, par eux, symboliser le dessein du salut et inclure toutes les nations ensuite.

Je voudrais rapidement lire les versets précieux du prophète Esaïe, Esaïe chapitre 40. Ici, nous avons les meilleurs versets qui existent en relation avec le dessein du salut de notre Dieu, pour que nous puissions savoir qui est Celui qui nous a rachetés. Esaïe 40 verset 9:

«Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle; Élève avec force ta voix, Jérusalem, pour publier la bonne nouvelle; Élève ta voix, ne crains point, Dis aux villes de Juda: Voici votre Dieu!»

Pas un Juif! « Voici votre Dieu», «Dieu manifesté dans la chair, justifié en Esprit, prêché parmi les nations et reçu dans la gloire».

Et, dans Esaïe 40 verset 10

«Voici, le Seigneur, l'Éternel vient avec puissance, Et de Son bras Il commande (Il ordonne la victoire, en allemand NDLR); Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent. Comme un berger, Il paîtra son troupeau…»

Nous Lui appartenons par Sa grâce,

«Voici, le Seigneur, l'Éternel vient avec puissance, et Il vous accordera le salut».

Et dans Esaïe 44, nous lisons encore ces versets… Esaïe 44. Ici nous lisons ce qui nous touche le cœur, particulièrement ici, pas seulement concernant le Rédempteur, mais, concernant la Semence Divine du Rédempteur. Esaïe 44 verset 3:

«Car, tel que je répands des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; c’est ainsi que Je répandrai mon Esprit sur ta race, Et ma bénédiction sur tes rejetons».

Hier, nous avons parlé du sujet des premiers nés et du droit d’aînesse. Lui la semence promise: «Je mettrai inimitié entre ta semence et la Semence de la femme, entre ta semence et sa semence» et Lui, La semence de Dieu et, nous la semence divine de Dieu par Lui Le Fils de Dieu. En tant que fils et filles de Dieu, nous avons reçu notre position de fils, nous avons reçu l’adoption.

Et si nous allons au Psaumes 22 où le psalmiste parle de la semence de Dieu. Psaumes 22 ici au verset 31, Psaumes 22:31:

«Sa semence le servira;»

Mais ici, avant qu’il prononce ces paroles, nous devons lire ce qui est écrit avant. Ici, notre Seigneur et Rédempteur est montré à Golgotha, au verset 2 dans le Psaumes. Il est dit:

«Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m'as-tu abandonné»

Ton cri et mon cri, ta séparation d’avec Dieu et ma séparation d’avec Dieu, Il l’a prise sur Lui, Il a pris notre séparation d’avec Dieu sur Lui. Bien-aimés frères et sœurs, la rédemption ne s’est pas passée de manière théorique, c’était une réalité corporelle ici sur terre. Toutes nos fautes et péchés ont été placés sur Lui, la condamnation s’est reposée sur Lui pour que nous ayons la paix avec Dieu, et, «par Ses meurtrissures, nous avons été guéris». 

Et ensuite, cela continue ici aussi au verset 9, dans Psaumes 22 verset 9:

«Recommande-toi à l’Éternel! L'Éternel le sauvera, Il le délivrera, puisqu'il l’aime! (Puisqu’Il trouve en Lui Son bon plaisir, en allemand. NDLR)».

«Puisqu’Il aime!» Oui Il était aimé de Dieu, Il avait le bon plaisir de Dieu (Mathieu 3:17), Le bon plaisir de Dieu reposait sur Le Fils unique de Dieu, c’est pour cette raison que le même bon plaisir de Dieu est venu aussi sur nous tous qui sommes justifiés par le Sang de l’Agneau et sanctifiés dans la Parole de la vérité. 

Le verset 10 est aussi très important:

«Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel…»

De Marie, rien n’est venu. Tout est venu de Dieu. Dans le naturel, l’un vient de l’homme et l’autre de la femme. Non! Là, tout est venu de Dieu: «Tu m'as fait sortir du sein maternel», c’est merveilleux, c’est merveilleux. La nouvelle chose a été placée dans la vielle chose, maintenant, nous dans nos vieux corps, nous recevons la nouvelle vie qui est la vie de Dieu Lui-même, parce que la Semence de la Parole a été placée dans notre cœur. 

Et c’est ainsi que notre Seigneur ici a encore, dans les versets 17 à 19 est décrit sur la croix à Golgotha:

«Car des chiens m'environnent, Une bande de scélérats rôdent autour de moi, Ils ont percé mes mains et mes pieds. Je pourrais compter tous mes os. Eux, ils observent, ils me regardent; Ils se partagent mes vêtements, Ils tirent au sort ma tunique.»

On peut exactement lire dans l’évangile de Matthieu, on peut lire que cela s’est accompli exactement comme ça. Et quand notre Seigneur viendra et que «les yeux de ceux qui L’ont percé le verront», alors ils se lamenteront et viendront au Seigneur et expérimenterons une repentance et croiront à Lui de tout leur cœur. Notre Seigneur a un dessein du salut.

Et aussi dans les Psaumes 22, nous voyons tout le déroulement de ce qui se passerait à Golgotha écrit ici, dans les Psaumes 22, et dans Esaïe 53. Et, il est écrit ensuite au verset 31:

«Sa postérité le servira;» 

Et, de cette postérité, de cette semence, Dieu a promis justement que, sur cette Postérité, sur Cette Semence que, tel qu’Il répand sur une terre desséchée la pluie, c’est ainsi qu’Il répandra Son Esprit sur cette Postérité et, c’est ainsi que c’est écrit déjà dans le prophète Joël que «dans les derniers jours dit l’Éternel notre Dieu, Je répandrai Mon Esprit sur toute chair, sur les fils et les filles, sur les serviteurs et les servantes» et ça, ça s’est accompli aussi le jour de la pentecôte. Bien-aimés frères et sœurs, que cela nous soit placé dans le cœur, que de tout notre cœur nous puissions recevoir un désir ardent de faire cette expérience. Que de la sécheresse dans laquelle nous nous trouvons, nous puissions comprendre que là est une promesse, et que nous puissions dire au Seigneur: «Seigneur je ne peux continuer ainsi, accordes-moi une pluie de ton Saint-Esprit». Qu’est-ce qui s’est passé du temps d’Elie? Elie devait envoyer quelqu’un pour voir s’il y a déjà un nuage qui est apparu et, il repartait et allait, il repartait et allait, et, subitement il y a eu un nuage qui est apparu, gros comme une main, et ensuite, la pluie a suivi, vraiment avec puissance. Pour Elie, il ne s’agissait pas seulement d’avoir de l’huile et de la farine dans la cruche mais, Dieu avait aussi envoyé Sa pluie et Elie avait prié pour ça.

Et s’il nous est dit que «Je vous enverrai le prophète Elie», alors, d’un côté, nous voyons la nourriture qui devait être aussi emmagasinée du temps d’Elie et qui avait suffi pour plusieurs jours. Et répétons encore cela: la table du Seigneur n’a jamais été si richement garnie dans notre temps, comme maintenant et, nous avons la grâce d’être assis à cette table et de manger et, la différence consiste en ce que dans Esaïe 26 il nous est dit que «les tables étaient pleines de vomissements», que les hommes avaient vomis. Pourquoi? parce qu’ils ont consommé des interprétations, et, par une interprétation, on devient malade. Mais, personne ne vomira en ayant consommé la Parole originale de Dieu car, la Parole nous accorde la santé spirituelle.

Et, c’est ainsi que tous ceux qui, dans ce temps… et cela est une douleur vraiment grande pour moi, tous ceux qui dans ce temps interprètent la parole, les citations et donnent des explications sur les 7 tonnerres etc. et qu’il y a des gens qui sont liés par leurs interprétations et ils lient toujours des gens à leurs opinions et interprétations et, ils disent même que «si vous n’acceptez pas cette doctrine, vous ne prendrez pas part à l’enlèvement». Bien-aimés frères et sœurs, non! Le Seigneur est là, Il nous ordonne de prendre notre décision devant Dieu et pour Dieu et pour Sa Parole originale, et de comprendre où est notre place. 

Répétons encore une fois cela, en relation avec le ministère de frère Branham: tout ce qui appartenait à son ministère, nous le laissons là où Dieu l’a placé. Que ce soit la vision de la tente ou bien le troisième pull, tout cela appartenait au ministère de frère Branham, et, c’est ainsi que nous laissons cela à sa place tel que Dieu l’a déterminé. Personne sur toute la terre ne m’a déjà entendu parler des 7 tonnerres. Si j’ouvre la Bible, qu’est-ce que moi je peux vous dire sur les 7 tonnerres? S’il vous plait, rien! Cela n’a pas été écrit, la Bible ne dit rien sur les 7 tonnerres.  Et, tous les frères qui rejettent le ministère que Dieu a donné pour ce temps dans lequel nous vivons, sont tombés dans le piège de leur propre interprétation. 

Et, ce que frère Branham a dit sur les 7 tonnerres, on doit bien le comprendre et le dire en insistant: les 7 détonations de tonnerres qui, comme un tremblement de terre étaient… desquels frère Branham a plusieurs fois parlé, je crois au moins 17 fois, il en a parlé des 7 détonations, il a dit même que les bouts des arbres ont été coupés et que des pierres ont été détachées de la montagne et sont tombés, et ensuite, il dit que dans ces 7 tonnerres, il y a la foi de l’enlèvement, dans ces 7 tonnerres il y a les sceaux, pourquoi? Parce que c’est justement dans cet endroit-là, lors de ces 7 détonations, qu’il lui a été dit de retourner à Jeffersonville et de parler des 7 sceaux qui vont être ouverts. Vous voyez? On ne peut pas séparer l’un de l’autre. On doit savoir ce que frère Branham a voulu dire en parlant des 7 tonnerres et on doit aussi savoir dans quel contexte cette citation se trouve. 

Le même frère Branham qui a dit que l’Ange de l’alliance d’Apocalypse 10 descend sur terre quand? pendant que l’ange du septième âge de l’église est sur terre! Non! Le même frère Branham, le 24 mars 1963 a dit: ici est l’Ange de l’alliance qui vient aux Juifs et, pendant cet évènement, l’église est enlevée! On doit, s’il vous plait, ne pas seulement prendre une citation sur un sujet, on doit prendre toutes les citations et les lier ensemble et revenir aux écritures.

Dieu nous a donné la grâce de bien comprendre ce que frère Branham a voulu dire. Et même l’ouverture des 7 sceaux, c’est merveilleux, merveilleux et encore une fois merveilleux. Moi, je n’aurai jamais eu accès à l’Apocalypse si Dieu n’avait pas envoyé Son serviteur le prophète. Et, tel que Dieu lui a donné la clef, l’accès pour que tous ces mystères-là soient révélés, c’est ainsi que Dieu nous a aussi fait cette grâce de transmettre fidèlement ce que nous avons reçu du Seigneur. 

Donc, il s’agit toujours de revenir à la parole. Particulièrement dans Esaïe 49, c’est le verset duquel, toujours de nouveau, nous devons dire que le salut de Dieu est venu à nous, aux nations. Esaïe 49, ici au verset 6, Esaïe 49 verset 6, ici il est écrit:

«Il dit: C'est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël: Je t'établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre».

Tout est écrit dans la Parole de Dieu. Le salut de notre Dieu a atteint les extrémités de la terre, et, dans 2 Corinthiens 6 au verset 2 on peut le lire, comme nous l’avons déjà mentionné, Dieu dans le jour du salut nous a secouru, Il a ouvert notre intelligence pour les écritures.

Seulement encore deux ou trois versets concernant le droit d’aînesse, allons dans Exode pour vous montrer comment est-ce que le Seigneur, depuis le commencement avec Son peuple, a conduit toute chose. Exode, et ici au chapitre 4, Exode chapitre 4 versets 22 et 23

«Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l’Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis: Laisse aller mon fils, pour qu'il me serve; si tu refuses de le laisser…»

Bien-aimés frères et sœurs, Israël, le premier-né, le fils premier-né dans l’Ancien Testament, et, bien-aimés frères et sœurs, nous allons directement dans l’Ancien Testament, à Amos le chapitre 11 le onzième verset: «d’Égypte, J’ai appelé Mon Fils», et nous allons à Mathieu 2 versets 14 et 15, notre Rédempteur devait être amené en Égypte pour que la parole de l’écriture s’accomplisse «d’Égypte, j’ai appelé mon Fils». Une fois dans Exode 4, une fois, dans le prophète Amos, et ensuite, dans Mathieu chapitre 2, trois versets bibliques qui traitent le même sujet mais de manière très différente. Mais dans Moïse, dans Exode, le premier-né était le peuple d’Israël, le premier-né, le fils, le peuple d’Israël. Dans l’évangile de Mathieu au chapitre 2, c’était notre Seigneur et Rédempteur. Dans l’Ancien Testament, tous les symboles, toutes les paraboles, tous les exemples, et, dans le Nouveau Testament, nous voyons l’accomplissement. 

Et, c’est la même chose aussi aujourd’hui. Le Seigneur appelle Ses premiers-nés à sortir de partout. Ils ne sont plus dans l’esclavage égyptien, et non plus dans la confusion babylonienne, ils sont appelés à sortir et, ils sont sortis, ils se sont séparés, ils se sont mis à part, et, bien-aimés frères et sœurs, je voudrais aussi dire ceci en insistant: s’il vous plait, ne venez pas avec un manteau babylonien ici mais, soyez dépouillé et revêtu du vêtement de la justice de Dieu. N’apportez aucun enseignement de la captivité babylonienne avec vous, laissez tous ces enseignements là-bas. Que ce soit l’enseignement sur la divinité, sur le baptême d’eau, sur toutes ces choses dont les écritures d’une manière claire nous ont enseigné. Ne prenez rien de toutes ces choses, laissez tout ce qui appartient a Babylone à Babylone et, même le peuple d’Israël a pris avec lui les idoles des égyptiens pour venir à Jérusalem, Josué a dû les ensevelir et il a dû mettre de l’ordre. Et toutes les idoles avec lesquels ils sont venus de Babylone, de la captivité, tout devait être enseveli, tout devait être jeté, tout devait être mis dehors. Tout ce qui ne venait pas de Dieu, ils sont venus avec ça de la captivité et Josué a dû mettre de l’ordre.

Bien-aimés frères et sœurs, la prédication que le Seigneur nous a donnée est merveilleuse. Nous devons savoir de tout note cœur et croire aussi que notre Dieu a un plan du salut et que, dans ce plan du salut, nous sommes directement inclus.

Dans les Psaumes 89, nous avons n’est-ce pas le meilleur verset qui décrit notre Seigneur et Rédempteur. Psaumes 89 verset 27 et 28. Écoutez ce qui est écrit ici dans les Psaumes 89 verset 27 et 28:

«Lui, il m’invoquera: Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut! Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la terre».

Bien-aimés frères et sœurs, ça c’est le sujet le plus important. Au ciel, il n’y aura pas de mélange, il n’y aura pas de mélange. Au ciel, le troupeau des premiers-nés, le troupeau des prémices constitué de la postérité de la Semence de Dieu seront au ciel, il n’y aura pas de mélange, il n’y aura rien d’autre. Et je le dis, alors que le Seigneur m’avait fait la grâce de voir le champ de blé mûr et, Il m’a même montré la moissonneuse-batteuse nouvelle, jamais utilisée, Il m’avait ordonné de récolter et de moissonner, il n’y avait aucune mauvaise herbe, aucun ivraie, cela m’a… en esprit j’ai constaté quand j’ai vu la vision, j’ai constaté que le blé est même plus que mûr déjà, et tellement mûr que les grains étaient courbés, courbés tellement ils étaient mûrs, mais, il n’y avait aucun ivraie dans le champ, rien d’autre. Et, le Seigneur a dit Lui-même qu’Il enverra Ses anges pour qu’ils puissent d’abord ôter tout l’ivraie, c’est écrit dans Mathieu 13 et, il a été dit à Jean-Baptiste que «Il a son van entre les mains et Il nettoiera son aire» et ensuite «Il emmagasinera le blé dans Son grenier», il n’y aura aucune paille, aucune mauvaise herbe, aucune ivraie. La pure semence de Dieu, tous les premiers-nés seront présents et seront enlevés et verront le Seigneur dans Sa gloire et Lui donneront tout l’honneur dans toute l’éternité. 

Ce sont des versets merveilleux, qui simplement, nous inondent le cœur et desquels nous savons qu’ils sont écrits pour nous, pour que nous puissions savoir quelle est la place que Dieu nous a donnée. Nous devons savoir à qui nous appartenons. Nous ne sommes plus dans la captivité des idoles égyptiennes et tout ce qui appartenait à cela, nous ne sommes plus dans la captivité de toute cette confusion babylonienne, mais, nous sommes sortis, nous avons suivi l’appel à sortir et, nous sommes sortis, nous savons qu’il n’y a qu’un seul Dieu, un seul Dieu et, depuis le commencement, ce Seul Dieu, ce Dieu Seul, pas seulement ce Seul Dieu, mais ce Dieu Seul a apparu. 

Vous savez que le mot Élohim qui, dans Genèse le premier chapitre est écrit, plus de 30 fois, ce mot Élohim contient un pluriel. Vous pouvez demander à n’importe quel théologien sur terre, tous vont s’y référer parce que dans leurs enseignements sur la trinité, ils croient que Dieu est constitué de 3 personnes, alors ils disent que Genèse 1 verset 1 là où il est écrit dans le texte original «Élohim a créé toute chose au commencement», Élohim a créé et, le mot «Élohim» est un pluriel, mais, ce pluriel ne se réfère pas à des personnes mais, Dieu est Élohim, c’est un pluriel, cela fait référence à des attributs, Dieu est Roi, est Créateur, est Père, cela se réfère à des attributs, pas référé à des personnes. Dieu est un pluriel, Il est, en tant que Père au ciel et, sur terre, Il s’est manifesté dans Son Fils seul engendré de Lui, et, dans l’église, Le même Dieu est manifesté par le Saint-Esprit, Dieu au-dessus de nous, Dieu avec nous et, Dieu en nous. Toujours le même Dieu, le même Dieu, le Dieu Seul.

Et, imaginez-vous que partout dans le monde entier, je montre cette image de la trinité (frère Frank montre une image représentant la trinité NDLR), imaginez-vous cette représentation de la trinité, imaginez-vous que Dieu serait constitué, existerait en 3 personnes, alors, qui est Dieu? Et si on dit que le Fils est Dieu, le Père est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu; mais cela n’existe pas! Il n’y a qu’un seul Dieu (l’assemblée dit «amen!» NDLR) constitué d’une seule personne. Cela a été inventé par des hommes et condamné et maudit par Dieu le Seigneur. Dieu est Seul d’éternité en éternité, et Son Nom est unique et que, dans Mathieu 28, le Seigneur n’a pas tout de suite comme ça, révélé Le Nom dans lequel Dieu en tant que Père dans le Fils et par le Saint-Esprit s’est nommé, le Seigneur ne L’a pas fait parce qu’il ne fallait pas que tous le sachent, mais, il fallait que Ce Nom-là soit révélé, et, c’est pour cette raison que nous devons avec Matthieu 28 aller à Actes des Apôtres chapitre 2, à Actes des Apôtres chapitre 8, à Actes des Apôtres chapitre 10, à Actes des Apôtres chapitre 19 pour montrer comment est-ce que nos frères au commencement ont prêché, ont prêché la repentance et ensuite, ont baptisé au Nom du Seigneur Jésus-Christ.

Disons encore une fois pour finir, bien-aimés frères et sœurs, tous ceux qui sont revenus de la captivité babylonienne, se sont rassemblés à Jérusalem. Et ensuite, pas comme il est écrit dans ce livre «Revenir à Jérusalem», non! Il s’agit de revenir à l’enseignement qui est sorti de Jérusalem, il s’agit de revenir à la Parole originale de Dieu, de revenir à l’original, au fondement authentique.

Et vous pouvez le lire. Esdras a lu à haute voix la loi de Moïse et, tous ont commencé à pleurer et à se lamenter, et à remercier le Seigneur de ce qu’ils sont sortis, ils ont été libérés de la captivité babylonienne et qu’ils sont revenus à Jérusalem dans la ville de Dieu, et qu’ils ont retrouvé le fondement antique, et que le temple a été bâti. De la même manière aussi, c’est comme ça avec nous en tant qu’église du Dieu vivant. Paul disait que «j’ai placé le fondement parmi vous et, chacun bâti là-dessus; que chacun fasse attention à la manière avec laquelle il bâti là-dessus».

Et nous sommes reconnaissants de tout notre cœur bien-aimés frères et sœurs. Dieu nous a fait grâce de nous sortir vraiment de la confusion, de la captivité babylonienne qui existe dans le christianisme. Dans ce magazine allemand «Idea Spectrum» très connu, vous pouvez le lire, c’est en allemand, combien des centaines des programmes religieux et chrétiens appelés comme ça, mais, ce que Dieu a planifié dans Son dessein pour ce temps, ils ne le connaissent pas, ils ne l’éditent pas, tout ce que les différents hommes, les différents théologiens des différentes dénominations font, cela est bien publié dans ce magazine, il y a tellement des choses, tellement des programmes comme jamais auparavant. Mais, où est-ce que Dieu a la parole, a un mot à dire? Où est-ce qu’on croit comme le dit les écritures? Où est-ce que le programme de Dieu nous intéresse? Où est-ce qu’il est baptisé comme le dit les écritures? il n’y a pas une seule pratique dans la bible où un prophète ou un apôtre aurait utilisé la formule «Père, Fils et Saint-Esprit»! montrez-moi ne serait-ce qu’une seule fois. Pas une unique fois il y aurait une pratique dans ces titres. Et, il est même dit dans Colossiens 3 que tout ce que vous faites en œuvre ou en actions, vous devez le faire au Nom du Seigneur Jésus-Christ (l’assemblée dit «Amen!» NDLR), il est écrit «tout», tout ce que vous faites. 

C’est pour cette raison que tous ceux qui ont été baptisés dans les titres trinitaires, ils doivent se refaire baptiser bibliquement au Nom du Seigneur Jésus-Christ, ça, c’est l’ordre de l’heure, on ne peut pas rester dans des enseignements qui ont causé la confusion tout en prétendant croire au message de l’heure. 

Celui qui croit au message de l’heure, il croit Actes des Apôtres chapitre 2, il croit tout ce que le Seigneur a dit, il croit même que dans Actes des apôtres chapitre 3 au verset 17 et ensuite jusqu’au verset 21, il a été dit que «le ciel doit Le recevoir jusqu’au temps du rétablissement de tout ce que Dieu, par la bouche de tous Ses prophètes a annoncé depuis le commencement». Bien-aimés frères et sœurs, si nous résumons et comptons tous les versets bibliques que Dieu par Sa grâce nous a révélés, nous a accordés dans lesquels Dieu nous a donné l’accès par Sa grâce, et nous a aussi donné l’obéissance et la foi dans notre cœur pour que nous puissions accepter et remercier le Seigneur pour cela, de ce qu’Il a visité Son peuple. 

Et ça, nous avons eu souvent à le dire: ce ne sont pas tous mais seulement, vous Mon peuple, vous Mon peuple, vous Mes élus, vous qui, avant même la fondation du monde ont été prédestinés à prendre part au festin des noces de l’Agneau, vous qui maintenant croyez Ma Parole, qui recevez le dernier message, et qui, dans la foi et l’obéissance Me suivez, à vous est cette promesse d’Apocalypse chapitre 3 dans les deux derniers versets:

«Celui qui vaincra, (il règnera avec Moi sur mon trône) je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône». 

Alléluia! 

Hier, nous avons lu ces versets bibliques, Romains et Corinthiens: «nous serons transformés à la même image», notre Seigneur est devenu semblable à nous pour que nous puissions devenir semblables à Lui. La semence divine, Lui le premier-né et nous les premiers-nés, nous avons reçu l’Esprit comme prémices, la preuve tel que le Fils de Dieu en tant que Premier-né a reçu la confirmation en ce que l’Esprit de Dieu est descendu du ciel sur Lui, et que la voix du haut des cieux s’est fait entendre: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimé en qui j’ai trouvé mon bon plaisir».

Que Dieu de la même manière, déverse Son Esprit sur nous tous pour que nous puissions recevoir la confirmation que nous sommes la postérité de Dieu, la semence de Dieu, et que nous appartenons au troupeau des prémices, et que nous croyions comme le dit les écritures et qu’aussi nous expérimentions ce que les écritures ont dit: la conversion, la repentance, le baptême, la régénération, la nouvelle naissance; tout, par la grâce de Dieu, nous l’expérimentons car c’est encore le jour du salut, c’est encore le jour favorable, Le Seigneur appelle encore.

Et que cela soit encore dit, 2 Corinthiens 6 verset 2, que cela soit vrai en nous tous: 

«Dans le jour du salut, il nous a secouru», 

Et ceci est le jour du salut qui va maintenant vers sa fin, c’est le temps de la grâce que Dieu nous a accordé. Comme souvent nous avons eu à le dire en cet endroit que le monde entier, tous les élus dans tous les peuples, les langues et les nations puissent l’entendre: ceci est le laps de temps, l’époque le plus important dans l’histoire du salut, ceci est le temps le plus important dans l’église du Dieu vivant et dans l’histoire de toute l’humanité, et maintenant, c’est absolument important de prêter l’oreille à ce que l’Esprit dit à l’église. Et l’Esprit nous parle par Sa Parole car, c’est ainsi que notre Seigneur a dit: «j’ai encore beaucoup de choses à vous dire mais, quand l’Esprit de vérité viendra, Il vous conduira dans toute la vérité. Il prendra ce qui M’appartient et vous l’annoncera.» et, c’est ainsi que nous pouvons donner l’honneur à Dieu le Seigneur qui a ouvert notre intelligence pour les écritures, qui a ouvert notre cœur pour que nous puissions recevoir ce qu’Il a préparé pour nous dans ce temps par Sa grâce.

Avez-vous un «oui» de tout votre cœur? (L’assemblée dit «Amen!» NDLR) Avez-vous un «amen» de tout cotre cœur? (L’assemblée dit «Amen!» NDLR) Alléluia! Nous voulons nous lever et remercier ensemble le Seigneur. Avant que nous le fassions, je demande encore à notre sœur de venir et de chanter un cantique, et nous demandons que tous, même s’ils ne comprennent pas les mots, mais que nous puissions fredonner ensemble car les Psaumes ont été chantés, que ce soit les difficultés ou bien les problèmes que les hommes avaient, les psaumes ont été chanté et les hommes ont été encouragés et le Seigneur a été loué et exalté, et, ainsi, ensemble, nous allons chanter «Ils viennent de l’est et de l’ouest».

(2 sœurs chantent un cantique en allemand. NDLR)

Amen! Amen! Nous courbons nos têtes pour la prière. Je voudrai demander, est-ce qu’il y en a quelques-uns ici qui n’ont pas encore consacré leurs vies au Seigneur, qui peut-être ont des doutes et qui sont encore retenus dans des interprétations? Bien-aimés frères et sœurs, ceci est le jour de décision, prenez la bonne décision devant Dieu le Seigneur, et, tous ceux qui sont de la postérité de Dieu, ceux qui sont de Sa semence prêtent leurs oreilles aux Paroles de Dieu. C’est ainsi que c’est sur cette semence que l’Esprit de Dieu se déverse et accorde un temps de rafraichissement tel que cela nous a été promis.

Bien-aimés frères et sœurs, ceci est vraiment le laps de temps dans lequel notre Dieu nous accorde Sa grande grâce. Dieu ne pouvait pas faire plus que ça, que d’accomplir Ses promesses dans notre temps, qu’avant Son retour, encore une fois, le message divin soit prêché et que nous puissions revenir à Jérusalem, à la première prédication tenue là-bas, au même fondement des apôtres et des prophètes lequel est Jésus-Christ, et que nous avons consacré notre vie au Seigneur.

Peut-être qu’il y en a qui veulent se laisser baptiser? l’occasion est donnée après la réunion. Pendant que nous persévérons dans la prière, je voudrai demander d’abord qui veut être inclus dans cette prière? Levez les mains. Il y a beaucoup de mains, beaucoup des mains se lèvent, beaucoup. Prions.

Bien-aimé Seigneur, aussi certain que dans le prophète Esaïe dans le premier chapitre il est écrit que «même si vos pêchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige», aussi certain que, Seigneur, dans Mathieu 26 Tu as dit: «ceci est Mon Sang, le sang de la nouvelle alliance qui a coulé pour beaucoup pour le pardon des péchés»; que cela soit confirmé et manifesté aujourd’hui parmi nous, que le sang est encore sur le trône de la grâce (l’assemblée dit «amen!»), et que tous ceux qui demandent le pardon, expérimentent le pardon ici. Croyez de tout votre cœur. Et, comme notre Seigneur a dit, que «en Son Nom, le pardon des péchés sera prêché parmi tous les peuples», c’est ainsi que cela a lieu aussi dans notre temps.  Acceptez le plein salut de Dieu. Le Seigneur achève Son œuvre de la rédemption dans nos jours, Il a dit en répétant: «quand vous verrez que tout cela arrive, levez vos têtes». 

Bien-aimé Seigneur, Toi Dieu fidèle, Éternel, de tout notre cœur en ce jour, je le répète devant mes frères et mes sœurs, je veux Te dire merci devant mes frères et mes sœurs de ce que Tu nous as remis en relation avec Tes promesses pour nos jours, pour notre temps et que Tu nous as fait reconnaitre le ministère du prophète que Tu as envoyé. Bien-aimé Seigneur, lui aussi, il n’a pas fondé une nouvelle dénomination ou bien religion, mais, il a toujours dit que le message de l’heure est de revenir à Dieu, revenir à la parole de Dieu (l’assemblée dit «amen!»), revenir à toutes les expériences et à tout ce qui a été prêché à Jérusalem. Bien-aimé Seigneur, Tu nous as fait sortir de la captivité babylonienne et de la corruption, et Tu nous as ramenés, tu nous as ramenés et, dans le jour du salut Tu nous as secourus. Nous Te disons merci. 

En tant que Premier-né, Tu es mort pour nous. Entre Tes mains, nous sommes gravés, par Ton Sang nous sommes rachetés, lavés, il n’y a aucun pêché qui reste, justifiés par la foi en l’œuvre de la rédemption accomplie sur la croix à Golgotha (l’assemblée dit «amen!»), au sang précieux de la nouvelle alliance qui a coulé pour nous.

Bénis tous ceux qui ont levé leurs mains, bénis-nous tous et accordes nous selon nos prières. Je Te remercie pour cela dans Le Saint Nom de Jésus-Christ, amen!

Vous pouvez tous baisser vos mains. Maintenant je veux demander: est-ce que quelqu’un veut se laisser baptiser bibliquement? il y a une main que je vois ici, et encore une main là-bas, trois, y’a-t-il encore quelqu’un? donc après cette réunion, venez devant et nous allons ensemble aller au baptême. Vous pouvez vous asseoir.

Nous demandons maintenant que nos frères du Cameroun et notre frère de la Guadeloupe et notre frère Gilbert viennent devant pour remercier le Seigneur dans une prière courte et nous demandons au frère Arben de venir et de traduire. Est-ce que le frère Arben est là? est-il là? oui il vient. C’est bien. Nous sommes reconnaissants à Dieu vraiment de tout notre cœur. Venez s’il vous plait, venez, venez, venez, venez frères, venez s’il vous plait. Nous nous levons et les frères vont remercier le Seigneur. Et nous avons aussi le frère Daniel de la Roumanie, nous avons encore d’autres frères, en quelques mots (Les frères passent, apportent les salutations et prient successivement. NDLR)