Free People's mission

Jesus Christ is the same yesterday, today and forever. Heb.13.8

Language:

Réunion Mensuelle de Krefeld Samedi 06 août 2016 / Ewald Frank

Language: french

Audio - Krefeld » August 06, 2016 19:30

Video - Krefeld » August 06, 2016 19:30




«L’accomplissement des prophéties Bibliques dans notre temps»

Réunion Mensuelle de Krefeld 

Samedi 06 août 2016

Que Dieu te bénisse, que Dieu te bénisse (frère Frank s’adresse au frère Michael. NDLR). Oui, qu’est-ce qu’on doit dire à cela? L’évangile du Royaume de Dieu, cet évangile sera prêché à toutes les nations et dans toutes les langues. Pas seulement à tous les peuples mais aussi, à toutes les nations dans leurs langues. Et  nous sommes de tout notre cœur, reconnaissants de ce que Dieu a conduit les choses ainsi, de ce que nous pouvons atteindre le monde entier et aussi avoir toutes les différentes langues. Ce qui est ici traduit en 12 langues est encore traduit dans toutes les autres langues, de manière que toutes les nations et toutes les langues peuvent entendre le dernier message que Dieu nous a directement confié, et nous a mandatés à le porter, pour que ce message soit reçu par tous ceux que, tel que nous venons justement de le lire dans la Parole d’introduction, qui sont prédestinés à la vie éternelle.

 Et il faut que cela soit dit en insistant: aucun homme ne vivra éternellement si ce n’est qu'il a, de son vivant ici sur cette terre, reçu par la foi en Jésus-Christ la vie éternelle; car c'est ainsi que c'est écrit dans 1 Jean le chapitre 5 aux versets 11 et 12: 

«Celui qui a le Fils de Dieu a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas non plus la vie éternelle. Point, point».

Et il n'y a qu'une seule vie éternelle, et, c'est Dieu lui-même qui nous l'accorde ou bien alors qui nous l'a accordée par Sa grâce. 

Dans cette réunion, nous devons toucher rapidement tous les points bibliques: la conversion, la repentance, la foi le baptême d’eau, la divinité, le retour de Jésus-Christ; tout doit dans toutes les prédications être inclus dans la prédication, pour que le monde entier puisse vraiment entendre tout le conseil du salut de notre Dieu dans ce temps. 

Et comme déjà dit, je suis reconnaissant de ce que cela est traduit, et que Dieu ouvre des portes, et a accordé tant des stations des chaînes de télévision dans lesquelles ce message est transmis aux autres. Et, pour tous ceux qui s'ajoutent d'une manière nouvelle, et pour tous ceux qui sont ici pour la première fois… Levez-vous s’il vous plait ou alors levez les mains pour que nous puissions savoir qui est ici pour la première foi. Levez les mains s'il vous plaît. Avons-nous quelques-uns ici… Oui sûrement… Oui quelques-uns sont ici, qui sont là pour la première fois? Et nous demandons à Dieu vraiment Sa grâce particulière, pour que vous ayez la liaison à ce que Dieu fait sur terre maintenant et que vous ne la loupiez pas, que vous ne la manquiez pas, mais, que vous trouviez grâce devant Dieu et ayez part à ce qu’Il fait maintenant.

Vous savez que les derniers mois, nous avons eu des réunions à Bruxelles, à Paris et en Roumanie, et nous sommes reconnaissants de ce que Dieu, partout appelle des hommes. À Bruxelles, nous étions à peu près 500 personnes, à Paris nous étions plus de 2000 personnes, à Iasi en Roumanie, nous étions plus de 1500 personnes à peu près, et, beaucoup viennent de loin et de près pour écouter la Sainte et précieuse parole de Dieu.  Et comme notre Seigneur l’a prédit dans Amos au chapitre 8 au verset 11 «qu’Il enverra une faim d’écouter les Paroles de Dieu,» pas des interprétations mais, «une faim d’écouter la parole originale de notre Dieu». Et nous sommes reconnaissants aussi pour tous ceux qui pouvaient témoigner dans les jours de notre Seigneur de ce qu’ils ont vu et ce qu’ils ont entendu. Que nous lisions de Pierre ou bien de Jean, tous pouvaient dire: ce que nos yeux ont vu, ce que nos oreilles ont entendu, ce que nos mains ont touché de la parole, de la vie, c’est ce que nous vous annonçons.

Et, bien-aimés frères et sœurs, sans faire des critiques, je voudrais dans l’amour le dire ici et même; si le 11 novembre je dois prêcher la parole, le 8 novembre… en novembre, je dois prêcher la parole dans un stade qui contient 8000 personnes, laissez-moi le dire avec amour. Et aussi tous ceux qui écoutent du Pakistan, qu'ils puissent le ressentir que je le dis par amour, par amour. 

Tout ce qui s'est passé avec notre Seigneur, il y avait eu toujours des témoins présents. Il y avait eu toujours des témoins présents. Même sur la montagne de la transfiguration, quoi qui se passait, il y avait eu toujours des témoins qui ensuite, ont pu rendre témoignage de ce qu'ils ont vu, de ce qu'ils ont entendu et de ce qu'ils ont vécu.

Bien-aimés frères et sœurs, remercions Dieu le Seigneur pour les saintes Écritures. Toujours, toujours; que ce soit dans les jours de Moïse, Dieu Lui-même était descendu sur cette terre dans la nuée et la colonne de feu, Il a du haut des cieux comme une pluie nourrit Son peuple avec la manne, et la présence de Dieu était toujours manifestée parmi le peuple de Dieu.

Et c’est ainsi que cela aussi s’est passé dans notre temps. Tous, nous savons que depuis 500 ans, il y a eu des réveils l’un après l’autre, et  qu’il y a encore des réveils aujourd’hui. Mais Dieu, dans chaque laps de temps, Il a appelé à sortir ceux qui étaient prédestinés à croire le message de l’heure et, maintenant, nous sommes dans le dernier laps de temps et, la fin doit être semblable au commencement et sera semblable au commencement de l’église. Et c’est pour cette raison que Dieu le Seigneur Lui-même, vraiment de manière surnaturelle dans notre temps, S’est révélé. C’est, n’est-ce pas, une grande différence. Si par exemple quelqu’un dit quelque chose… ou alors Dieu Lui-même confirme sa présence surnaturelle.

Alors que frère Branham, le 24 janvier 1954 à Huston Texas a été n’est-ce pas défié par un docteur à venir sur le podium, et frère Branham est venu et a dit «moi je n’ai pas besoin de parler pour moi, Celui qui m’a envoyé rendra Lui-même témoignage pour moi». Et à ce moment, Mr Ayers et Mr Kippermann ont fait des photos et toutes les photos n’ont pas réussi. L’unique photo qui a réussie c’était celle avec la nuée surnaturelle sur la tête de frère Branham (Frère Frank montre la photo de frère Branham avec la nuée sur la tête. NDLR). Et la photo a été envoyée à Washington et là-bas, par le docteur Georges Lacy, le 29 janvier, elle a été confirmée comme étant une photo qui n’a pas été retouchée, quelle a été prise tel qu’elle, que cette lumière n’aurait pas pu frapper l’appareil si elle n’était pas présente.

Dieu nous a accordé la grâce frères et sœurs de ce qu’aussi, ceux qui avaient des difficultés à croire, ils n’aient aucune excuse et pouvaient maintenant voir de leurs propres yeux que Dieu Lui-même a rendu témoignage qu’Il est présent. Nous ne voulons pas ici entrer dans les détails de ces évènements mais, c’est simplement important et nécessaire que le monde entier écoute ce témoignage: Dieu dans notre époque, dans notre génération a confirmé les promesses écrites dans la bible tel que Lui-même Il l’a dit dans le prophète Malachie «voici Je vous envoie le prophète Elie avant que le jour terrible et redoutable de l’Éternel vienne» (Malachie 4 verset 5). Dieu Lui-même a accompli cette promesse de l’envoi de ce prophète et a envoyé un homme de Dieu pour de nouveau nous ramener à Dieu, nous lier à Dieu, nous connecter à Dieu; et, la parole de Dieu, par ce ministère a été révélé et, si celui à qui la parole de Dieu n’est pas encore révélée, qu’elle lui soit aujourd’hui révélée par la grâce de Dieu car, nous voyons dans tous les domaines que nous vivons à la fin de la fin des temps, et que le retour du Seigneur est vraiment devant la porte, très, très proche et que maintenant, les derniers sont en train d’être appelés à sortir comme pour être sauvé au dernier moment d’un feu et accepter ce que Dieu a préparé pour nous.

Et aussi, ce mandat important que le Seigneur a transmis à frère Branham, il lui a été dit «tel que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Christ» … le frère Myskys a n’est-ce pas, lu la parole de Jean 3: L’ami de l’époux a apporté le message de l’époux, il a lié Époux et épouse, et il a pu dire «cette joie qui est la mienne est maintenant parfaite». Un homme envoyé de Dieu pour, justement cet objectif: lier l’Époux avec son épouse, et lier l’épouse avec son Époux. Et tous ceux qui croyaient, nous les reverrons dans la gloire, et, tous ceux qui n’ont pas cru, nous ne les reverrons pas.

La foi est une révélation que Dieu nous donne, pour que nous puissions comprendre qu’ici il y a la promesse écrite noire sur blanc dans l’Ancien Testament, et, voici son accomplissement dans le Nouveau Testament. Et ça, nous devons sincèrement le dire et être attentifs en faisant ce qui est vraiment dit. «C’est ainsi que le message qui t’a été confié sera précurseur du retour de Christ», faisant référence au message. Et c’est ainsi que nous voyons que dans les derniers 50 ans, cela s’est accompli que, le message du plein évangile, donc tout le dessein du salut de Dieu avec chaque enseignement, avec tout ce qui appartient au conseil du salut nous a été confié, révélé et nous ne tâtonnons pas dans l’obscurité mais, nous avons reçu par la grâce de Dieu la lumière de la parole révélée. 

J’ai noté cela: frère Branham a parlé du retour du Seigneur s’il vous plait, imaginez-vous, 1479 fois dans ses prédications, il a mentionné l’épouse. 1479 fois dans toutes ses prédications il a mentionné l’épouse. C’est de ça qu’il s’agit maintenant. Il ne s’agit pas seulement de faire de la musique dans les réunions et de présenter des programmes religieux, mais, il s’agit maintenant que le dernier appel Divin soit apporté, donné et que, le dernier qui appartient à l’église épouse  soit atteint et appelé à sortir. Et ensuite, frère Branham a parlé 619 fois de l’enlèvement et il a insisté en disant que c’est important que nous soyons prêts pour prendre part à l’enlèvement. Il avait un message Divin lié à une responsabilité devant le Dieu Tout-puissant, et cette responsabilité consistait à annoncer, à prêcher, à exposer tout le dessein du salut de Dieu et, c’est ainsi que nous avons compris par la grâce de Dieu, et ce même message, nous le portons dans le monde entier, le plein évangile. 

Et j’ai aussi noté cela: 279 fois, il a parlé du festin des noces, 279 fois, il a parlé dans ses prédications du festin de noces. C’est de cela qu’il s’agissait. Il ne s’agissait pas seulement de guérison… oui, la guérison était quelque chose de merveilleux et je dois dire que la guérison a attiré le peuple, pour ensuite, après être venus, entendre le contenu du message car, Dieu a vraiment répété dans notre temps le même ministère. Des morts ont été ressuscités, des aveugles ont retrouvé la vue, des paralytiques, des boiteux ont marché et ont été guéris. J’ai vu comment est-ce que cet homme, j’étais présent, il avait été amené sur une civière, il était couché là-bas. J’étais assis au troisième rang et j'ai vu de mes propres yeux, subitement la parole du Seigneur a été prononcée adressée à cet homme qui était allongé sur la civière, voilà il s’est levé devant nous tous, il a pris lui-même sa civière et il est sorti en marchant.

Bien-aimés frères et sœurs, pour cela aussi je suis reconnaissant à Dieu de ce que j'ai pu moi-même voir de mes propres yeux et entendre de mes propres oreilles. Et maintenant, lundi le 15 août, ça va faire 61 ans, 61 ans que j’ai serré la main à frère Branham  pour la première fois. Autrefois, j'avais 21 ans, maintenant j'ai 82 ans. Imaginez-vous un peu, ça va faire 61 ans qu’un lundi matin, pour la première fois à l’hôtel, j'ai salué frère Branham  et j’ai parlé personnellement avec lui pour la première fois, et ça va faire 61 ans. Et il m’a dit sans, m’avoir jamais vu auparavant: «tu es un évangéliste, un prédicateur du plein évangile»; j’étais encore habillé en habits de motard. Je suis reconnaissant à Dieu pour cette conduite.

Quand je regarde en arrière, je ne peux vraiment que dire merci à Dieu, que Dieu a fait de grandes choses et, je montre aussi parfois à  certains frères comment est-ce que j’ai conservé les prédications de frère Branham  durant toutes ces années et que je m’approfondis toujours dans ses prédications. C’est simplement merveilleux de ce que nous avons la grâce de vivre maintenant et d’avoir reconnu le jour et l’heure et, de savoir que le Seigneur achèvera Son œuvre qu’Il a commencée.

Et ça aussi, j’ai noté cela, sur les dix vierges, frère Branham en a parlé 110 fois et il a insisté sur les dix vierges et il a montré comment est-ce que c’est important que nous soyons prêts car c’est ainsi qu’il est écrit que celles qui furent prêtes entrèrent au festin des noces de l’Agneau. Et si nous allons à Mathieu 22, ici, nous avons ce que notre Seigneur autrefois et encore aujourd’hui dit, c’est-à-dire… Mathieu 22 dit que le Royaume des cieux sera semblable à quelqu’un qui prépare les noces de son fils. Matthieu 22 verset 2

«Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils». 

Le Royaume des cieux. Les noces doivent avoir lieu.  Et ensuite au verset 3,

«Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces; mais ils ne voulurent pas venir». 

Et celui qui ensuite continue à lire les versets qui suivent, il ressent toute la douleur de la situation de cette histoire et de ce qu’il s’agit ici, mais, ensuite, nous avons le verset 11, au verset 11, il est écrit que tous ceux qui étaient prêts sont entrés dans la salle de festins des noces et la porte fut fermée. Qu’est-ce que nous faisons aujourd’hui? Nous ne faisons qu’inviter, nous invitons, et, tous ceux qui sont revêtus entrerons et nous disons au monde entier: soyez réconciliés avec Dieu et acceptez ce que notre Rédempteur a fait pour notre rédemption; acceptez l’œuvre accomplie de la rédemption, expérimentez votre salut personnellement.

 Et ça aussi, c’est très important, bien-aimés frères et sœurs que, notre Seigneur a fait le commencement et, comme si souvent déjà en cet endroit nous l'avons témoigné, au commencement était la parole, et la parole est devenue chair, et a habité parmi nous. Et, dans tout l'Ancien Testament, les promesses ont été données sur le Rédempteur qui viendrait, le Sauveur qui viendrait, et, quand le temps fut accompli, cela a eu lieu, cela s'est accompli, et cela à cause de toi et à cause de moi, à cause de nous que Dieu a voulu sauver et réconcilier avec Lui-même l'humanité perdue et réparer les dégâts de la chute en ôtant la puissance de la mort. Et notre Seigneur est mort, en tant qu’homme il est mort, mais, en tant que Seigneur, Il est ressuscité et Il a pu  dire: «voici J’étais mort, mais Je vis éternellement, et J’ai les clefs de la mort et du séjour des morts». 

Bien-aimés frères et sœurs, ce qui inonde mon cœur, c'est la vocation céleste, la haute vocation que Dieu nous a adressée, et cela, en Jésus-Christ notre Seigneur et Rédempteur. La haute vocation qu’Il nous a donnée, Lui qui est devenu semblable à nous, nous serons transformés à Son image dans la résurrection et nous Lui serrons semblables.

Je voudrais à cela, lire les versets merveilleux pour que vous puissiez toujours savoir que c'est ainsi que c'est écrit dans la parole de Dieu, et que c'est ainsi que cela va s'accomplir aussi. Déjà dans Romains le chapitre 8, dans Romains le chapitre 8, nous avons au verset 29, cette expression merveilleuse:

«Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères».

Imaginez-vous un peu, pensez à cela. Lui qui est devenu semblable à nous dans un corps de chair, trouvé emmailloté dans une crèche, et ensuite, sur la croix à notre place a dit: «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?». Et le moment suivant alors que son côté fut percé et que le sang a coulé, cette parole s'est accomplie à ce moment-là même que «Dieu était en Christ et a réconcilié le monde avec Lui-même». Pas une religion, mais  une action de Dieu Lui-même ici sur cette terre pour notre salut, une œuvre de Dieu ici sur cette terre pour notre salut. Et c’est pour cette raison que nous sommes reconnaissants. Lui le Fils de Dieu et nous les fils et les filles de Dieu, et ça, nous l’avons toujours dit en insistant: tel que la promesse avait été donnée à Marie, la promesse que le Messie naitrait, et elle a entendu la promesse de ses oreilles et elle l’a reçue dans son cœur et elle a cru. À ce moment où elle a cru, le Saint-Esprit est venu sur elle et, l’écriture fut accomplie: «voici la vierge enfantera un Fils à qui elle donnera le nom d’Emmanuel, Jésus».

Bien-aimés frères et sœurs, ici est la leçon Divine: d’abord nous écoutons les promesses et, au moment où nous écoutons la parole promise pour notre temps et que nous la croyons, le Saint Esprit vient sur nous encore aujourd'hui pour confirmer cette promesse que nous avons cru. Par exemple, concernant la nouvelle naissance… que nous devons naître de nouveau (Jean 3), d’abord, il faut que la parole soit prêchée, car la parole est la semence. Et ici, bien-aimés frères et sœurs, la chose précieuse dans la semence… si par exemple, il est écrit… peut-être que nous allons le lire… que notre Rédempteur est le commencement de la nouvelle création. Pensez un moment à cela, Il est le commencement de la création. Si un engendrement naturel a lieu alors, c’est une semence. Mais quand la naissance a lieu alors là, c’est une création, une création qu’on peut tenir dans la main. D’abord c’est une semence et ensuite, le résultat de cette semence c’est-à-dire l’enfant est né. Et c’est pour cette raison que Siméon pouvait dire: «maintenant tu laisses aller ton serviteur en paix parce que mes yeux ont vu le salut de Dieu».

Quand le Fils de Dieu fut né, d’abord c’était la semence, jusqu’à ce que la semence vienne, la semence de la femme, et, la semence est venue, et le résultat a été une création, une nouvelle création, le commencement, pas le commencement de la création du ciel et de la terre, non! Il a fait Lui-même le ciel et la terre et je peux vous le lire, s’il vous plait cela est écrit dans la parole de Dieu, c’est-à-dire ici dans Philippiens le chapitre 3, Philippiens chapitre 3, s’il vous plait, recevez cela de tout votre cœur. 

Bien-aimés frères et sœurs, c’est important, c’est important et encore une fois important de comprendre ça car, la parole de Dieu, c’est important qu’on puisse la recevoir de tout notre cœur et qu’on puisse la croire pour qu’elle puisse s’accomplir en nous. Ici dans Philippiens 3, nous avons ici les versets… oui peut-être… le verset  21. Philippiens chapitre 3 verset 21

«…qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir (la puissance) qu'il a de s'assujettir toutes choses.»

Donc, le même Esprit de Dieu agit, et ce qui se passe en nous, va se passer aussi avec nous, et par la grâce de Dieu, nous le vivrons personnellement et nous le verrons.

La chose la plus importante à ce sujet est écrite dans Colossiens le premier chapitre et ici, nous avons la réponse directe dans la  parole de Dieu pour que nous puissions comprendre ce que cela veut dire, qu’Il a fait le commencement. Ici dans Colossiens 1 particulièrement les versets 15 et 16, vous pouvez déjà commencer avec le verset 14:

«…en qui nous avons la rédemption (par son sang, en allemand. NDLR), la rémission des péchés.»

Cela est adressé à tous ceux qui sont ici ce soir. En Lui, nous avons, nous avons… ou alors à tous ceux qui écoutent dans le monde entier.

Ici est la question: est-ce que tu as reçu la certitude de la foi, de ton salut, que tes pêchés sont pardonnés? Est-ce que tu L’as accepté personnellement après L’avoir invoqué? Car c’est ainsi que c’est écrit: tous ceux qui L’ont reçu, Il leur donna le droit de devenir enfant de Dieu, c’est-à-dire tous ceux qui croient en Son Nom (Jean 1:12 et 13), et cela est valable encore aujourd’hui (Luc 24 au verset 47), qu’en Son Nom, il faut que le pardon des pêchés soit prêché à toutes les nations. Avec le pardon des pêchés, c’est le commencement de notre vie de croyant. Nous devons expérimenter vraiment le Seigneur, vivre une expérience du salut accordé en Christ, et savoir qu’aussi certain que Son sang a coulé à Golgotha, c’est aussi certain que moi ici, Il m’a racheté, aussi certain, mes pêchés sont pardonnés, mes transgressions sont pardonnées, je suis libre, je suis libre, je suis racheté, délivré, Jésus m’a donné Sa vie, Jésus m’a donné Sa vie.

Ensuite ici au verset 15 de Colossiens 1:

«Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.»

Si nous, nous restons ici et que nous mettons un point comme c’est écrit et que nous commençons à laisser notre fantaisie aller… tous le font, tous le font dans toutes les dénominations, et même ceux qui se réfèrent à Frère Branham  et qui prêchent une deuxième divinité, se réfèrent à ce verset. Laissez-moi  lire encore cela… le verset 16 d’abord:

«Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui».

Donc, ici nous voyons très clairement une fois pour toute, la création naturelle du ciel et de la terre et aussi des choses surnaturelles, et ensuite, la nouvelle création, la nouvelle création ensuite, en Jésus-Christ le Premier né des morts par Sa résurrection. Lui le premier né, pour tous les premiers nés, Il est mort. Et nous par Lui, nous  avons (Lui le premier né) nous avons reçu par le premier né le droit d’aînesse. Et dans tout l’Ancien Testament, la bénédiction reposait sur le premier né, sur le droit d’aînesse, vous pouvez le lire entre Ésaü et Jacob, vous pouvez lire ce qui est écrit dans Genèse. Sur le premier né reposait la bénédiction du Dieu vivant. Et dans le Nouveau Testament, notre Seigneur et  Rédempteur est le Premier né entre plusieurs frères. Lui le Premier né et nous les premiers nés, de la même semence, du même Esprit de Dieu, né de nouveau pour une espérance vivante par la puissance de la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, et comme ici, il est écrit Lui le Premier né. 

Et ensuite, «c’est par Lui que tout a été créé». Bien-aimés frères et sœurs, je ne sais pas ce que cela signifie pour vous, mais, pour moi, ce sujet de la Divinité est si puissant, est si merveilleux, c’est glorieux! Le Dieu invisible qui est esprit et qui vit d’éternité en éternité et qui remplissait tout en tant que Seigneur S’est révélé. Ce n’était pas une deuxième personne, c’était Dieu Lui-même en forme visible, manifesté. Déjà marchant dans le jardin d’Éden, Il a créé Adam à Son image, et ensuite Il vint, Le Seigneur Lui-même qui a créé toutes choses, et Il vint dans la chair pour nous racheter, et, en Lui le premier né, par l’esprit de Dieu, il était le premier qui avait été engendré par le Saint-Esprit  «le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très haut te recouvrira de son ombre et ce qui naitra de toi sera appelé Fils de Dieu», c’est ainsi que cela commence, et c’est ainsi que le Saint-Esprit, le jour de la pentecôte, a été répandu sur les rachetés pour que la prédication de l’évangile ait  lieu par la puissance du Saint-Esprit, et que la prédication soit accompagnée par la puissance de Dieu, et que tous ne fassent pas qu’entendre une prédication mais, expérimentent personnellement ce qui est prêché.

Et ensuite, dans Colossiens 1 verset 17,

«Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui». 

Et ensuite

«Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts,»

Alléluia! (L’assemblée dit «Amen!» NDLR) Gloire soit rendue au Dieu vivant!

«…afin d'être en tout le premier.»

Ô! Loué et exalté soit le Seigneur, soit notre Seigneur et Rédempteur. Pour nous, c’est une réalité divine. Et ici, il est écrit au verset 19:

«Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;»

Toute la plénitude de la divinité manifestée dans le Fils en Jésus-Christ notre Seigneur qui pouvait dire: «celui qui Me voit a vu Le Père». Mes bien-aimés frères et sœurs, cela n’est pas tout, cela ne s’arrête pas là, avec cela ça ne fait que commencer, c’était le commencement.

Et si ensuite, nous allons dans Colossiens et que nous continuons à lire particulièrement ici au chapitre 2, Colossiens chapitre 2, concernant toujours le sujet de la divinité, dans Colossiens chapitre 2 à partir du verset 2 et 3:

«…afin qu'ils aient le cœur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans la charité, et enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ… connaitre le mystère de Dieu, savoir Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.»

Ô que Dieu soit remercié pour des telles paroles de vie, pour les saintes paroles afin qu’Il ait la première place dans notre vie et dans l’église et que Sa parole soit la première en toute chose, et, comme il est écrit ici, que nous puissions être introduits dans la pleine compréhension du dessein de salut de notre Dieu, savoir Christ est le mystère de Dieu. Nous avons eu la grâce de Le reconnaitre c’est-à-dire Christ.

Cela me rappelle Apocalypse chapitre 10 le verset 7, le mystère de Dieu, le mystère de Dieu: Christ notre Seigneur et Rédempteur, le mystère de Dieu. Il est le mystère de Dieu manifesté en forme visible, Lui, on pouvait Le voir, la plénitude de la divinité, on ne pouvait pas la voir. Mais nous remercions Dieu le Seigneur de ce que nous avons reçu cette révélation de savoir qui Il est. Et celui qui va dans Apocalypse 10, il verra ce qui est écrit que, dans les jours dans lesquels le septième ange des trompettes… il y a des années que je l’ai déjà dit… il est écrit réellement toujours, toujours… le mot shofar en hébreux dans le texte original il est écrit shofar, shofar, pour tous les 7 anges des trompettes, on utilise le mot shofar et le même mot est écrit aussi dans le texte hébreux, et aussi dans Apocalypse 10 verset 7, quand le septième ange sonnera de son shofar, alors le mystère de Dieu, le mystère de Dieu comme nous venons justement de le lire dans Colossiens, le mystère de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur sera accompli.

Et, autrefois, les Juifs ne L’ont pas vu mais ensuite, «ils regarderont à Celui qu’ils ont percé» et, s’il vous plait, ils pleureront amèrement et se lamenterons, et trouveront grâce devant Dieu. Mais, ça, ce n’est pas encore tout, bien-aimés frères et sœurs. Nous avons ici entendu parler de la plénitude de la divinité. Dans les versets 9 et 10, il y a quelque chose de très important qui est écrit; s’il vous plait, acceptez ça de tout votre cœur dans la foi, vraiment dans la foi. Colossiens chapitre 9, acceptez cela tel que c’est écrit. Colossiens 2 versets 9 et 10:

«Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité».

«Car en Lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité et vous possédez (en Allemand. NDLR) toute cette plénitude en Lui qui est Le chef de toute domination et de toute autorité». C’est pour cette raison que Dieu nous a donné cette révélation, pour que nous qui sommes de chair, nous ayons part à cette plénitude en tant que notre Rédempteur, en tant que rachetés, en tant que notre Rédempteur manifesté dans la chair.

Et vous possédez toute cette plénitude en Lui (en allemand. NDLR). Bien-aimés frères et sœurs, ne soyez pas découragés. Dieu va confirmer cette parole, et tout ce qui nous appartient, tout ce qui nous appartient, Dieu le restaurera tel que c’était au commencement dans l’église primitive. Croyez de tout votre cœur, ne regardez pas à vous, aux autres non plus ni aux circonstances, regardez au Seigneur seulement, Lui qui a fait des promesses dans ce temps, et qui nous a dit les deux, c’est-à-dire que la plénitude de la divinité a habité corporellement en Christ, et qu’ensuite nous la possédons, elle nous a été donnée en tant qu’église, c’est ainsi que c’est écrit. Il est écrit le mot «posséder», et ce que tu possèdes est à toi, ce que tu possèdes est à toi. Relisons encore le verset 10:

«Vous possédez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité».

Et à la fin, à la fin de ce sujet si important, l’homme de Dieu vient maintenant parler d’un point très important au verset 15, de ce qui s’est passé sur la croix à Golgotha. Il dit ici ensuite, après qu’il ait dépouillé les dominations et les autorités, 

«Il les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix». 

(L’assemblée dit «Amen!» NDLR).

Loué et exalté soit notre Seigneur, Lui qui a vaincu, Lui qui a brisé la tête du serpent, Il s’est révélé à nous. 

Et, bien-aimés frères et sœurs, aussi certain que nous croyons que la plénitude de la divinité, que Dieu Lui-même S’est manifesté en Christ, et que Lui Il était Emmanuel, et qu’en Christ, Dieu était en Lui et a réconcilié le monde avec Lui-même, c’est ainsi aussi certain que nous croyons, nous croyons qu’en Lui et par Lui nous possédons toute cette plénitude de la divinité (L’assemblée dit «Amen!» NDLR). Comment est-ce que Dieu ne nous donnera-t-Il pas toutes choses avec Lui? 

Comme c’est écrit dans Romains 8, «Lui le premier né entre plusieurs frères», bien-aimés frères et sœurs, le droit d’aînesse est la chose la plus importante que Dieu a fixée, et, dans Le Premier né, nous sommes, nous les premiers nés en tant que fils et filles de Dieu, et nous avons ainsi part à tout ce que Dieu nous a promis et a préparé pour nous. Bien-aimés frères et sœurs, notre Seigneur n’a pas seulement donné des promesses, Il les a aussi toutes accomplies. Et Paul a adressé cela par écrit aux Corinthiens, il a dit que pour toute les promesses de Dieu, c’est en Christ Jésus qu’est le oui et le amen et que par Lui le amen a été prononcé pour la gloire de Dieu par nous, par nous qui croyons maintenant. Et s’il vous plait, acceptez cela dans la foi.

Aussi certain que Dieu S’est révélé à nous et a envoyé Son serviteur  le prophète, et nous a donné d’être introduits dans tout le dessein du salut de notre Dieu, aussi certain que Dieu a fait ça; c’est aussi certain qu’Il va restaurer, rétablir toute choses, et, par la grâce de Dieu, nous le vivrons. Et quand le temps viendra, alors tous les premiers nés, tous les premiers nés qui auront part à l’enlèvement, tous ceux qui ont été invités et qui ont répondus à l’invitation… si nous lisons dans Matthieu 22, nous verrons que le Seigneur a envoyé pour inviter, inviter, ceux-là ne venaient pas, ils avaient une excuse, ils étaient occupés ils n’avaient pas le temps etc. l’autre avait encore une autre excuse… dans Matthieu 22; ensuite le Seigneur, pour la dernière fois a envoyé, pour  la dernière fois. Et, après le dernier appel, après le dernier envoi, la salle s’est remplie des conviés. 

Bien-aimés frères et sœurs, nous sommes arrivés maintenant à la fin du temps de la grâce et Dieu a envoyé Ses serviteurs et Il a envoyé encore Ses serviteurs. Ceci est vraiment le dernier message, le dernier appel qui est adressé au monde entier et va jusqu’aux extrémités de la terre. Et, tout ce qui est prêché ici et tout ce que nous lisons dans ce saint  livre, la Bible, Dieu nous l’a déjà donné, donné. Et cela sera manifesté dans la réalité, car c’est ainsi que c’est écrit et vous possédez en Lui toute cette plénitude.

Résumons ici de quoi il s’agit aujourd’hui. D’abord, Dieu donne des promesses et ensuite, nous l’avons déjà mentionné que, depuis la réformation, Dieu a accordé un réveil l’un après l’autre. Et dans chaque réveil, Il a pu utiliser un homme et ensuite, il y en a beaucoup qui se sont ajoutés qui ont ensuite transmis aux autres le même message que cet homme a reçu de Dieu. Ce n’était pas seulement un Martin Luther, il y avait aussi un Schwenckfeld, il y avait tout un nombre d’hommes de Dieu qui se sont joints à la prédication. Il n’y avait pas seulement John Wesley, il y avait aussi tout un nombre dans son temps qui aussi s’étaient joints à la prédication que John Wesley avait reçue autrefois déjà en son temps. C’est comme ça que c’était aussi dans tous les différents réveils. 

Dieu, dans un endroit et dans un temps, fait un commencement et ensuite, ensuite la continuité suit. Et c’est ainsi que Dieu dans nos jours a fait un nouveau commencement. Il a envoyé un homme, un homme envoyé par Lui avec Son message, avec le message de Dieu, pour que le dernier appel retentisse et cela, jusqu’aux extrémités de la terre. 

Et croyez-moi, la salle des noces se remplira des conviés, cela sera manifesté, ce qui est écrit dans Apocalypse chapitre 19 verset 7 à 9 «et son épouse s’est préparée, et il lui  a été donné de se revêtir d’un fin lin». Et comme je l’ai déjà dit, pas seulement de fin lin, mais de fin lin rayonnant. Les vêtements blancs sont resplendissants. Je l’ai vu de mes propres yeux, je l’ai vu. Bien-aimés frères et sœurs, tel que cela est écrit ici, c’est ainsi que ça sera. Ils ont un éclat. 

Nous possédons déjà maintenant toute cette plénitude en Lui, Lui qui nous a rachetés, qui nous a accordé le plein pardon, qui a triomphé pour nous. Et si aujourd’hui, bien-aimés frères et sœurs, il y en a qui ont encore des problèmes des combats avec l’adversaire et qui passent par des difficultés et des épreuves, recevez ce message d’aujourd’hui dans la foi que l’adversaire est vaincu une fois pour toutes, et que notre Seigneur a dépouillé et a livrés en spectacle toutes les dominations des ténèbres, et il a vaincu par la croix, et il est monté au ciel en triomphe.

Bien-aimés frères et sœurs, la rédemption est parfaite, le pardon de tes péchés est parfait, la grâce que tu as reçue est parfaite. Et, tous ceux qui ont le droit d’aînesse dans ce temps, croiront ce que notre Seigneur et Rédempteur a promis pour ce laps de temps et cette époque dans laquelle on vit; ils recevront la parole de Dieu révélée et ils auront part à ce que Dieu fait maintenant. Nous, nous pouvons promettre des choses et peut-être que nous ne sommes pas capables de tenir notre parole, mais, ce que Dieu promet, cela arrive, Il le fait, Il l’accomplit (L’assemblée dit «Amen!» NDLR). Et, quand le temps est arrivé pour le faire, alors tout s’accomplit.

Donc, Lui notre Seigneur, Le Premier né entre plusieurs frères, Lui est mort pour nous. Et nous devons simplement comprendre qu’il y a une première résurrection et qu’il y a une deuxième résurrection, et, à la première résurrection prendront part seulement ceux qui ont reçu le droit d’aînesse, ceux qui ont cru Dieu dans leurs époques, qui ont obéi à Dieu, qui ont reçu Sa parole, qui ont abandonné toute résistance et rébellion et qui ont dit de tous leurs cœurs «oui» à chaque parole de Dieu. La première résurrection sera pour tous ceux qui ont entendu la voix de l’Époux comme nous l’avons entendu dans la parole d’introduction, ceux qui ont entendu, qui ont reçu, qui ont écouté la voix de l’époux. Et comme c’est écrit dans Luc 1 aux versets 16 et 17, «il conduira au Seigneur un peuple bien disposé (un peuple agréable en Allemand. NDLR)», un peuple agréable au Seigneur. Et, c’est ainsi que le troupeau des vainqueurs est un troupeau agréable à Dieu, qui va à la rencontre du Seigneur; ce sont des hommes qui ont leurs deux pieds sur terre, qui sont sobres et normaux, qui vivent leur vie familiale normale, qui vont à leurs professions et qui travaillent mais, dans leurs cœurs, ils sont dans la présence de Dieu, ils sont vraiment liés avec Dieu et, chaque parole des écritures, ils la croient de tout leur cœur et c’est ainsi qu’ils se préparent, ils se préparent pour le retour de Jésus-Christ notre Seigneur.

Et comme aussi nous l’avons souvent dit, «toutes celles qui furent prêtent entrèrent au festin des noces et la porte fut fermée». Je préfèrerais dans chaque réunion le répéter: je crois par conviction que tous ceux qui maintenant, qui maintenant écoutent la parole promise et croient la parole promise pour ce temps, et se laissent séparer de tout ce qui ne vient pas de Dieu, et se mettent du côté de Dieu et acceptent ce que Dieu nous a donné, et qui sortent de toutes les interprétations et les fausses doctrines et reviennent aux écritures et se laissent sanctifier dans la Parole de la vérité,  et n’acceptent rien qu’ils ne peuvent pas lire noire sur blanc dans la bible, mais qui vraiment ne font qu’accepter la pure parole de Dieu pour être la semence pure de Dieu tel que l’Époux est la pure parole de Dieu, Lui Le premier né, c’est ainsi que nous sommes aussi la pure parole de Dieu; ceux qui reçoivent et qui ont reçu la parole originale de Dieu, et nous croyons seulement comme le déclare les écritures, et, nous savons que, Celui qui a commencé Son œuvre, Il l’achèvera certainement aussi et cela pour le jour glorieux de Son retour.

Encore une fois une parole adressée à tous ceux qui sont ici pour la première fois. Bien-aimés, acceptez s’il vous plait ces heures que Dieu nous donne, ces réunions que Dieu nous donne comme venant de Dieu, acceptez cela. Et pour vous, vous ne venez pas comme ça en vain de loin et de près seulement pour être ici, non! Nous sommes ici rassemblés consciemment devant la face de Dieu. Et tous ceux qui sont encore perdus peuvent ce soir, être sauvés. Tous ceux qui ont encore des fardeaux, ils peuvent expérimenter une délivrance, ceux qui sont malades peuvent être guéris ce soir, tout est possible auprès de Dieu car «Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement». Mais, cela commence avec la conversion, avec une conversion authentique, biblique, ça commence avec des personnes qui quittent le chemin large, et qui passent par la porte étroite pour fouler le sol du chemin étroit. Et que vraiment notre vie est consacrée à Dieu.

Et nous venons au Seigneur et nous disons: «Seigneur, tel que je suis», comme nous le chantons souvent, «c’est ainsi que je viens à toi. Pardonnes moi! Fais-moi grâce!» Et le Seigneur pardonne les transgressions et Il les oublie. Loué et exalté soit notre Dieu maintenant et dans toute l’éternité. 

Lui qui sur toute la terre appelle Son peuple à sortir et Se manifeste et ouvre notre intelligence pour les écritures d’une manière que nous n’avons pas besoin de discuter sur un sujet biblique, mais nous savons que Dieu a parlé avec nous, Il nous a révélé Sa parole et nous l’avons compris. À Lui, le Dieu Tout-puissant soit la gloire et l’honneur dans toute l’éternité dans le saint Nom de Jésus-Christ! Amen! (L’assemblée dit «Amen!» NDLR).

Aujourd’hui nous allons d’abord nous lever pour la prière, et ensuite nous allons tout à l’heure demander à la sœur Giannina de nous chanter un cantique en français, et ensuite, en fait j’ai l’intention de demander à notre frère Henri et sa femme de chanter un cantique en anglais. Nous sommes ici rassemblés de manière internationale, et je voudrais vraiment remercier toutes les langues représentées ici et tous ceux qui ne comprennent pas l’allemand ou l’anglais ou le français, et aussi, tous ces cantiques-là sont dans l’une de ces trois langues en allemand en français ou en anglais… bon… ce n’est pas possible d’avoir un livre avec les 12 langues ici en cantique mais, que Dieu nous accorde Sa grâce.

Nous voulons maintenant courber nos têtes. Si Dieu le Seigneur, par Sa sainte et précieuse parole a parlé à plusieurs cœurs, et que vous n’avez pas encore entièrement consacré votre vie au Seigneur, et ceux qui n’ont pas encore la certitude de la foi, que leurs pêchés sont pardonnés, et que Dieu le Seigneur les a agréés, et qu’ils sont passés de la mort à la vie; c’est ainsi que maintenant, vous avez l’occasion, vous avez l’occasion de consacrer votre vie au Seigneur. 

Et tous ceux qui sont liés d’une certaine manière, qui sont retenus par l’adversaire, le Seigneur est ici. Et, «celui que le Fils libère, il est réellement libre!» (l’assemblée dit «amen!» NDLR) mais seulement, seulement celui qui veut être libéré peut être délivré. Nous devons reconnaitre ce qui nous afflige et nous retiens liés, et nous devons demander au Seigneur ensuite Sa grâce et Son pardon: «Délivres moi». Il y en a qui sont liés à la cigarette, il y en a qui sont liés  à l’alcool, il y en a qui sont liés à autre chose et cela est parmi le peuple de Dieu, et, il y en a même il n’y a pas longtemps… il y en a qui sont liés même à tous ces appareils électroniques, du matin jusqu’au soir ils sont occupés avec leurs appareils électroniques, ils ne peuvent plus s’en passer, non! S’il vous plait, ne le faites pas. Que ce soit vous qui dominiez ces choses et que ce ne soit pas ces appareils-là qui vous domine et qui dominent votre temps. Que Dieu vous accorde e discernement des choses et que vous ne vous laissiez pas rendre esclave par personne ou par quoi que ce soit mais, que Dieu vous accorde Sa grâce pour que vous puissiez vivre la liberté d’un enfant de Dieu (l’assemblée dit «Amen!» NDLR).

Et tous ceux qui sont malades, bien-aimés frères et sœurs, nous prêchons le plein évangile: Il a été meurtri pour nos transgressions, frappé et brisé; meurtri à cause de nous, et dans ses meurtrissures nous avons été guéris. Qu’aujourd’hui, tous puissent l’accepter. Qui veut lever la main pour que nous puissions ensemble prier et venir devant le trône de Dieu tous ensembles? La prédication doit avoir un résultat, doit apporter un résultat et Dieu le Seigneur Lui-même est présent. 

Chantons encore une fois «Crois seulement, crois seulement» de tout notre cœur, et le Seigneur va nous bénir.

Crois seulement, crois seulement,
tout est possible, crois seulement,
Crois seulement, crois seulement,
tout est possible, crois seulement

Jésus est là, Jésus est là,
tout est possible Jésus est là;
Jésus est là, Jésus est là,
tout est possible Jésus est là.

Dieu Tout-puissant, je mets ma main sur cette écriture, Toi ô Dieu, Seigneur, Tu nous as racheté, Tu as versé Ton sang, le sang de la nouvelle alliance, Tu nous a tous pardonné et accordé le pardon, pardon par Le Sang de l’Agneau, lavés dans le sang de l’Agneau. Bien-aimé Seigneur, laves-moi, laves-nous tous dans le saint sang de Jésus. Laves-nous pour que nous soyons blanc comme la neige, laves-nous par Ta grâce. 

Et nous Te demandons maintenant Bien-aimé Seigneur, pour tous ceux qui sont liés, ça n’a pas d’importance de quelle manière, délivres, délivres! Le message de la croix est un message divin. Délivres tous ceux qui sont liés. Soyez délivrés de tout lien et cela dans le saint nom de Jésus-Christ en raison de l’autorité de la parole de Dieu, Satan respecte l’autorité de la parole de Dieu (l’assemblée dit «Amen!» NDLR). Dans le saint nom de Jésus-Christ, soyez libres! Soyez libres! Par la puissance de Dieu, par le sang de l’Agneau! Alléluia! Alléluia! (l’assemblée dit «Amen!» NDLR) 

Et que tous ceux qui ont une faiblesse, une douleur, un mal et ont besoin de guérison, croyez que «par ses meurtrissures nous sommes guéris», vous êtes guéris aussi vrai qu’Il a été meurtri. Bien-aimé Seigneur, confirmes Toi-même Ta parole, Ta propre parole en nous tous qui de tout notre cœur croyons. Bien-aimé Seigneur, je le prends venant de Ta main que, tous ceux qui sont ici rassemblés et qui croient le message de Dieu appartiennent au troupeau des premiers nés (l’assemblée dit «Amen!» NDLR) qui est déterminé à prendre part à l’enlèvement (l’assemblée dit «Amen!» NDLR). 

Bien-aimé Seigneur, Tu nous as rassemblé de plusieurs peuples, langues et nations, Tu nous as appelés pour que le dernier message soit prêché dans tous les peuples, les langues et les nations et soit transmis en ligne directement. Bien-aimé Seigneur, bénis du lever du soleil jusqu’à son couché, de l’est à l’ouest, du sud au nord, que tous les élus, sur toute la terre, puissent écouter la parole de Dieu, la parole qui est déterminée pour ce jour, le plein évangile, la pleine restauration de tout ce qui existait dans l’église primitive au commencement; Bien-aimé Seigneur, Tu l’as promis et nous le croyons maintenant, et nous le verrons s’accomplir. 

Nous croyons aussi que toute la plénitude de la divinité a habité corporellement en Toi, et nous croyons que la même plénitude de la divinité, en nous dans l’église est manifestée et habite. 

Nous Te disons merci pour Ta sainte et précieuse parole. Que tous les premiers nés de tous leurs cœurs puissent croire et vivre la parole confirmée. Ensemble, nous Te remercions pour Ton saint et précieux sang, nous Te remercions pour Ta sainte et précieuse parole, nous Te remercions pour le message de l’heure, nous Te remercions de ce que Tu as ouvert notre intelligence par Ta grâce, et que Tu nous a révélé Ta parole, nous Te remercions de ce que par Ton Saint-Esprit, Tu conduis chacun individuellement dans toute la vérité pour que personne n’ait besoin d’enseigner l’autre et que ce ne soit plus nécessaire de le faire dans les réunions ici dans ce centre, mais que, Seigneur, nous restons après les réunions liés avec Toi dans Ta présence.

Comme nous l’avons lu que l’ami de l’époux ô Bien-aimé Seigneur, Tu nous as envoyé pour faire retentir le dernier appel, et après le dernier appel, la salle se remplira; nous Te remercions de ce qu’au festin de noces il n’y aura aucune chaise vide, chaque chaise sera occupée (l’assemblée dit «Amen!» NDLR) et la salle sera pleine, et nous prendrons part au festin, au festin de noces de l’Agneau.  Saint et bénis, saints et bénis sont tous ceux qui sont conviés au festin de noces de l’Agneau. Et tous, nous sommes invités. Acceptez l’invitation! (l’assemblée dit «Amen!» NDLR) Alléluia! (l’assemblée dit «Amen!» NDLR). Dites «Amen!», Dites «Amen!» (L’assemblée dit «Amen!» NDLR) Alléluia! Loué et exalté soit notre Seigneur. 

Ensemble nous Te remercions Seigneur, ô Dieu Éternel, pour l’envoi de Ton serviteur le prophète, nous Te remercions pour tout ce que Tu as fait dans ce temps. Honneur, gloire et adoration soient apportés à Ton merveilleux Nom, à Ton Saint Nom  de Jésus! Alléluia! Amen! (l’assemblée dit «Amen!» NDLR). Nous croyons de tout notre cœur. Amen!

Vous pouvez encore rester debout. Nous demandons à la sœur Giannina… est-elle là? Où est la guitare? Ici… c’est bien… Oui. Aujourd’hui nous n’avons pas la chorale de Bruxelles alors notre sœur va nous chanter un cantique. Alléluia! Tu as sûrement déjà accordé ta guitare auparavant… oui…

(La sœur Giannina chante le cantique «Torrent d’amour» en français et le dernier refrain en allemand. NDLR)

Torrents d'amour et de grâce,
Amour du Sauveur en croix!
À ce grand fleuve qui passe,
Je m'abandonne et je crois.
Je crois à ton sacrifice,
Ô Jésus, Agneau de Dieu,
Et couvert par ta justice,
J'entrerai dans le saint lieu.

Ah! Que partout se répande
Ce fleuve à la grande voix;
Que tout l'univers entende
L'appel qui vient de la croix!
Je crois à ton sacrifice,
Ô Jésus, Agneau de Dieu,
Et couvert par ta justice,
J'entrerai dans le saint lieu.

Que toute âme condamnée
Pour qui tu versas ton sang,
Soit au Père ramenée
Par ton amour tout puissant.
Je crois à ton sacrifice,
Ô Jésus, Agneau de Dieu,
Et couvert par ta justice,
J'entrerai dans le saint lieu.

(L’assemblée dit «Amen!» NDLR)